Couture

La jupe qui avait failli terminer à la poubelle

A l’origine 

Je rêve depuis des années d’une jupe trapèze, avec des poches, et une ceinture arrondie. Dans un monde parfait, elle serait même jaune dans un tissu un peu épais, comme par exemple celui que j’avais utilisé pour la veste « Grande ourse » de Eliott.

Dans le commerce, je ne trouve jamais mon bonheur, la faute mes « non-hanches » ‘^^. Après la réussite de ma jupe Ori, je me suis dit que je pourrais tenter un bidouillage. Je ne savais  pas dans quoi je m’embarquais lorsque j’ai décidé d’utiliser ma journée seule à la maison pour coudre ce projet ‘^^… 

Les fournitures

IMG_20201031_172405_350

Prise d’un élan de confiance pour le moins immodéré, une fois n’est pas coutume, je suis partie directement sur des tissus adorés ! Un lainage de composition plus ou moins connue (je soupçonne le bougre de contenir une certaine dose de polyester) à pois de chez mondial tissu, acheté il y a des années pour coudre un short que je n’ai jamais osé coupé ( encore un graal de couture que mes cuisses de mouches, mes « non-hanches » et mon petit bedon rendent compliqué sans une tonne d’ajustements ‘^^), une viscose découpée amoureusement dans un top promod quasi jamais porté, un reliquat de biais petit pan et de passepoil à étoiles de la droguerie snif j’en ai plus qu’un micro bout, et une fermeture métal grise trouvée à des puces de couturière, pas le top mais c’est une jupe d’hivers donc portées avec des gros collants et je n’avais que ça sous la main ‘^^

Le patron IMG_20201031_172452_984

Je suis donc partie de la jupe Ori, de l’Usine à Bulles, disponible  en téléchargement payant en PDF, ici.

Je vous ai déjà présenté ce patron (que j’adore aussi en l’état) la dernière fois. J’ai gardé tout le haut de la jupe d’origine. J’adore ses poches qui sont justes parfaites ! Je n’ai qu’un tout petit peu de cette viscose, car le top avait un dos en jersey moutarde alors je me suis dit que ça ferait des fonds de poches parfaites ! IMG_20201031_173038_779

J’ai aussi conservé la fermeture au dos. Que j’ai presque parfaitement posée pour une fois ! IMG_20201031_172923_643

Mais j’ai changé tout le bas. Sauf l’ourlet que pour une fois j’ai fait à la machine, mais mon tissu le permettait. 

IMG_20201031_172743_267

La patte de la linotte 

Commençons par ce qui a fonctionné comme sur des roulettes, voulez-vous ? Comme la première fois, j’ai ajouté du passepoil autour des poches, juste avant de commencer le montage proposé par le patron. J’adore vraiment ce genre de petits détails .Cette fois, je voulais une jupe sobre mais avec un petit twist ( déjà les poches que je suis la seule à voir me mets, par principe, en joie), la petite touche linotte. D’ailleurs, il faut que je pense à rajouter des petites étiquettes ou bout de ruban pris dans les coutures AUSSI pour mes fringues ! 

IMG_20201031_173109_098J’ai terminé la couture du biais de la taille à la main, à petits points invisibles et j’ai fait une surpiques à 0,5 cm du bord, pour rappeler les surpiqures de l’empiècement à la taille. IMG_20201031_173005_987

La première modification majeure que j’ai faite à cette jupe, est le choix du tissu. Ma première est désormais trop grande, puisque j’ai enfin perdu ces derniers fichus kilos qui s’accrochaient depuis la naissance de Eliott ( qui a eu 4 ans en Juin… quand j’y pense, je trouve ce temps très symbolique : C’est vers les 2 ans de l’enfant le plus jeune que je retombais enceinte et les 18 mois de l’enfant suivant que je commençais à perdre vraiment les kg en trop de la grossesse… Le compte est bon. Mon corps a pigé qu’il n’y aurait pas de numéro 5 ‘^^. Fin de la parenthèse « jeracontemavie.com »)

Je disais donc, j’ai changé le tissu : normalement il faut un tissu lourd et extensible. Mon lainage n’est pas vraiment extensible…. Voire pas du tout. Comme ma première jupe ori est trop grande, je me suis dit : « ma fille, tu n’as qu’à prendre ce tissu pas adapté et garder la première taille que tu as décalqué. La non-élasticité de ton tissu va compenser. Et tu auras ta jupe parfaite ». Je ne voulais pas garder les plis du bas qui donnent la forme boule de cette jolie jupe, je voulais une jupe trapèze, donc je n’avais pas besoin qu’elle s’ajuste naturellement quand je marche. Je ne sais pas si je suis claire ‘^^. Mon choix de tissu n’est pas du tout un fail, la partie ceinture tombe parfaitement une fois portée. Par contre, le reste…

Epic fail ?

Ce n’est pas un fail, mais ce fut particulièrement épique ‘^^

IMG_20201031_172330_911

Première erreur : oublier les « non-hanches ». J’avais dû reprendre ma première ori, pas mal de fois déjà ( pas à cause du patron, hein, parce que lorsqu’on fait un déni d’ajustement sur le pâton de base, on a toujours de mauvaises surprises ‘^^. J’ai fait un déni. Enfin, pas tout à fait. Je savais que je devrais recouper. Mais je ne savais pas à quel point ‘^^. J’ai repris la couture à l’arrache plusieurs fois, recoupé, repris… Bref. Carnage ! Bien évidemment, j’ai recoupé sans prendre les mesures, hein, pour être sûre que je devrais tout reprendre de zéro s’il y a une prochaine fois !

Deuxième erreur : ne pas se faire confiance. Les côtés du bas de la jupe sont légèrement arrondis. Avant de couper mon tissu, je me suis dit que je devais redessiner le bas. J’ai donc continué tout droit quand j’ai coupé mon tissu. Au premier essayage, c’était désastreux, parce qu’il fallait reprendre les hanches. Je ne sais pas ce qui m’est passé par la tête, je me suis dit que c’était moche parce que j’avais touché le bas. Alors j’ai recoupé selon la forme du patron. Cherchez pas. C’était complètement con ! Je comprends toujours pas ‘^^

Troisième erreur : se dire que une mini ça serait sympa aussi. Avant de reprendre les hanches, et puisque le bas était ultra moche, je me suis dit que je pouvais toujours couper tout droit au dessus de la partie arrondie. A moins de faire 1m 40, ça fait court, vraiment court ! Là j’ai cru que j’avais tout gâché….

Quatrième erreur : coudre un autre projet en parallèle. J’ai voulu coudre un panier à encours avec de la corde de coton, dans les chutes de cette jupe. J’ai donc coupé un pochon en parallèle, en me disant que j’allais coudre les deux en même temps. J’ai donc commencé à coudre la corde juste avant de recouper le bas de ma jupe. Sauf que la tension de ma machine se règle automatiquement et qu’elle n’a pas du tout aimé passer de ce tissu à la corde. Impossible de coudre la corde. Je suis revenue à ma jupe. Impossible de coudre le lainage. J’avais un tas de noeuds immondes sur le dessous ! J’ai passé une heure à démonter pour comprendre ce qui se passait. Côté positif, après avoir perdu 15 minutes à retrouver le mini tournevis, j’ai dépoussiéré l’intérieur de ma machine et elle en avait grandement besoin ‘^^ Tout est rentré dans l’ordre après 2 minutes de coutures de ligne droite sur des chutes de lainages ‘^^

Une fois remise de mes émotions, j’ai découpé le bas de ma jupe fail, j’ai pleuré, je me suis énervée. Et j’ai dessiné 3 bandes rapportées ( 2 fois le devant, heureusement j’ai vérifié le premier sur la jupe massacrée avant de couper mon tissu, et un demi dos. J’ai tout assemblé et OH MIRACLE, le bas coïncidait parfaitement. Par contre les hanches, toujours pas. La jupe ne rendait rien, car elle était trop grande. Mais ça je ne l’ai pas compris tout de suite !

Cinquième erreur : Essayer de terminer un projet quand la nuit est tombée, qu’il ne tombe pas bien, qu’on est énervée et qu’on a envie de le jeter. Je me suis dit  » foutue pour foutue, je termine vite fait et je la donne ». J’ai donc fait les surpiqures au dessus et en dessous de la pièce rapportée n’importe comment, toutes tordues, irrégulières, un carnage! J’ai fait l’ourlet à l’arrache, les coutures n’étaient pas droites, massacre ! Je suis descendue me faire une infusion, il restait 20 minutes avant que la tribu ne revienne. Sur une intuition subite, j’ai repris à l’arrache les côtés, une ultime fois et… MIRACLE 2 : elle tombait parfaitement ! J’ai évidemment maudit mes finitions déguelasses, quel gâchis ‘^^. J’ai donc passé ma soirée à tout défaire et j’ai refait un ourlet proprement à la machine. J’en ai chié mais ça valait le coup !

Les photos portées

Même la séance photo fut épique : un peu tard, la lumière qui tombe pile sur la jupe et donc qui rend la photo surexposé sur une zone… On pourra dire que j’aurais lutté ! Heureusement, le zhomme armé d’un drap deux places est venu à la rescousse ‘^^

IMG_20201031_173458_506Si je vous dis que j’aime bien cette découpe non désirée, vous me croyez ‘^^

J’adore ses poches, moi qui ne sais jamais quoi faire de ses mains, comme ça se voit sur la photo précédente ;op

IMG_20201031_173232_524Et enfin la photo traditionnelle de dos ( dans la précipitation je n’ai pas fait de photo de côté potable, il fallait lutter avec l’avancée inexorable du soleil qui allait dépasser le drap….)

IMG_20201031_173611_521

Et pour les petites curieuses, mon top est un de mes premiers « grainfield » dont je vous rabats les oreilles depuis un moment, en tissu mini labo, cousue après la naissance de Robin, ici de traviole, et qui n’est presque plus pas trop juste ‘^^

Alors cette petite jupe, vous en pensez quoi ? J’ai eu raison de m’acharner ? ();o)

Ps : au fait, vous savez quoi ? je me serais sans doute moins pris la tête en cousant directement une 1001 perles de Ivanne S. ‘^^ 

14 réflexions au sujet de “La jupe qui avait failli terminer à la poubelle”

  1. Elle est encore plus super quand on connaît son histoire 😁 elle tombe très bien, le choix tissu est top (moi aussi j’ai un faible pour les détails cachés ! La viscose jaune change tout 😉). Et vive les acharnements coutures qui nous obligent à ouvrir notre machine pour la nettoyer (c’est aussi du vécu, ça se sent ? 😄) ! Bon dimanche

    J'aime

  2. Bravo d’avoir persévéré et merci pour ce récit, on sera nombreuses à s’y retrouver :))
    Elle est mignonne comme tout cette jupe ! La bonne longueur, un joli tombé !

    J'aime

  3. Très réussie! Comme je déteste bidouiller, ce n’est pas moi qui serait partie d’un patron pour arriver à un autre…Trop compliqué pour ma petite tête. Je suis en train de coudre une jupe rosari de Pauline Alice et j’ai déjà du mal avec certaines finitions (alors que je couds depuis longtemps maintenant), il y a des jours hein…ALors évidemment quand je vois cette jolie jupe, même faite au prix d’ajustements de folie, je suis épatée. En plus, avouons, j’ai fait un short (un chataigne) dans ce tissu, c’est le même, il vient bien de MT et je confirme qu’il est largement (voire entièrement??) synthétique, forcément, je trouve cette jupe encore plus jolie.

    J'aime

    1. Merci pour ton message ! Je ne pensais pas devoir transformer autant le patron au départ ‘^^… Nécessité a fait force de loi ! ;op J’avais pensé faire un châtaigne justement dans ce tissu mais la fourche ne tombait pas correctement sur moi et je ne sais pas comment le modifier … alors .. le coupon est resté dans mon stock ‘^^ et je pense que le porterai plus en version jupe de toute façon …

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s