Tricot

Mon doudou nuage

A l’origine

Vous vous souvenez de mon joli pull vert ? Je vous avais dit à l’époque que j’allais le retricoter dans la foulée ? Et bien, en fait, je n’ai rien monté d’autres et je l’ai effectivement commencé dès que j’ai eu le cerveau pour, c’est à dire au milieu des vacances de la Toussaint, alors que nous étions chez mon Belge cousin. ^^

Les fournitures

Je suis partie sur un mélange adoré et qui sera, autant vous prévenir tout de suite, difficilement reproductible ‘^^, pour la bonne raison que 2 fils sur 3 ne sont plus produits et le 3eme est une laine vintage. On retrouve donc de la Shetland Fine de l’échappée Laine (leur première base, 100 % laine shetland française) rachetée à Guylaine « Unptipedelle » sur Instagram qui m’avait très gentilment revendu pour pas grand chose son petit stock, du mohair « du Grand Chambord », découvert grâce à mon amie Marette alors que la fabrique fermait et bradait ses fils ( 55 % super kid mohair, 45 % soie » coloris « Brume » et 2 cônes de laine vintage à la composition non identifiée mais sans acrylique vu son air.

Une fois le corps terminé, j’ai eu très peur de ne pas avoir assez de fine et de mohair pour terminer mon pull, qui, vous allez le voir, comporte beaucoup de partie en côtes. Comme je savais que je ne pourrais pas ravoir de ces deux fils, donc j’ai décidé que je ferai toutes les parties en côtes en remplaçant « la fine » par de la « bio shetland » de BC Garn coloris « 41 » et le mohair par de la « soft Silk mohair » de « Knitting for Olive », coloris « Pearl Grey ». Franchement, niveau couleur, on y voit que du feu ! Par contre, le mohair de « Knitting for Olive » est un peu plus poilu. Pour toutes les côtes, j’ai utilisé 22 gr de mohair et 31 gr de « Bio Shetland » . Donc en réalité, vu qu’il me reste de mohair de départ et de fine, j’aurais pu ne racheter que du mohair ‘^^. Côté positif : je pourrais intégrée ma fine adorée dans un autre projet, yeah !

Et pour le reste du pull, j’ai utilisé gr de « Fine » et 80 gr de Mohair. Et pour le pull entier, j’ai utilisé en tout 122 gr de mes deux cônes. Et le résultat est un doudou nuage trop doudou tout léger tout parfait. Oui madame, tout ça ! ^^

Enfin, il faut 4 boutons. J’ai utilisé un combo adoré : boutons en bois du marché et petit bouton petit pan adoré.

Le patron

Je suis partie comme la première fois du Lemongrass de Joji Locatelli, qui se trouve toujours par ici sur ravelry sous la forme d’un pdf payant.

On commence par le corps,en rond , qui présente une joli torsade sur le devant, très facile à tricoter, et on augmente régulièrement pour avoir un raglan (que j’ai encore une fois simplifié).

Au moment de séparer les manches et le corps, on ne tricote plus en rond mais on va aussi mettre en attente le dos, pour tricoter en aller-retour le devant qui se termine par un joli arrondi.

Ensuite, on va tricoter le dos, sur le même principe (bien penser à noter son nombre de rang quand on tricote le devant). Malheureusement pour moi, on ne peut pas tricoter les manches avant le corps. Mais c’est pour la bonne cause : on va relever des mailles tout autour du devant puis tricoter des côtes2/2 . On fait de même pour le dos : pour avoir donc la bande de boutonnage. Et ensuite, on va tricoter les manches en relevant des mailles à travers les deux bandes de boutonnages à la fois, pour ferme haut. Et ensuite classiquement les manches, qui sont terminées par une une longue bande de côtes 2/2.

Et on termine par le col, lui aussi relever.

La Patte de la Linotte

Comme pour ma première version, je n’ai pas respecté l’échantillon. Je suis cette fois sur 17 m pour 10 cm. Comme, la première fois, j’avais trouvé l’encolure trop près du cou, parce qu’on monte le même nombre de mailles pour toutes les tailles, cette fois, j’ai monté 98 mailles. Puis j’ai augmenté sur le raglan jusqu’à avoir 57 mailles par manches, puis j’ai fait une autre augmentation mais uniquement pour le dos et le devant ce qui m’a donné une profondeur de raglan de 21 cm.

J’ai aussi bidouillé pour les manches : Premières diminutions après 8 rangs de jersey, puis j’ai fait les suivantes tous les 7 rangs, 8 fois, pour finir par 7 rangs tout droit avant les côtes.

Enfin, j’ai zappé les boutonnières et j’ai cousu mes boutons directement à travers les 2 bandes de boutonnage.

Epic Fail ?

Comme pour le premier, les manches sont un peu larges. Pour un gros pull, ce n’est pas très grave, je pourrais bien mettre de l’épaisseur dessous, ce n’est pas très grave. Si je craque sur une troisième version, il faudra que je change le rythme des augmentations, comme sur le génial « Dessine-moi un mouton » de Rililie (je vous recommande chaudement le patron MAIS à condition de surtout BIEN tenir compte de l’aisance proposée par le patron).

En tricotant le col, j’ai trouvé le moyen de faire une maille envers à la place d’une maille endroit… Sauras-tu la retrouver ? :op

Par rapport à ce que j’avais en tête comme visuel, je me suis un peu emballée sur la longueur. J’ai essayé de ne pas tirer dessus au blocage mais je pense que 5 cm de moins ça m’irait mieux ‘^^ Encore une fois, comme on est un pull-poncho, ce n’est pas si grave. Il sera très bien sur mes jupes tailles basses et mes jeans.

J’ai trouvé le moyen de faire toutes les côtes de ma seconde manche… sans changer mon combo. Côté couleur, c’était pas grave, mais on voyait vraiment la différence de « fluffytude », ce qui est assez dingue parce que la différence avec le corps n’est pas ouf, mais là, ce n’était pas possible ‘^^. Comme il me restait pas mal de laine et que je vais donc me tricoter un bandeau assorti, avec mon précieux mélange non reproductible, j’ai voulu récupérer l’intégralité de ma laine. D’ailleurs, je n’ai pas coupé le 3eme fil pour avoir ça de moins à rentrer. J’ai donc passé tout un épisode de Black Sails pour démêler tout mon bazar. Détricoter n’avait pas du tout posé problème, rien qui accrochait. Mais j’ai pu récupérer toute ma fine sans faire de noueux en seul morceau, mais pas tout à fait tout mon mohair , juste les 3 derniers mètres de fichu ‘^^.

Les photos portées

C’est Robin qui a fait ces photos, alors le cadrage est pas optimum, mais je trouve qu’il s’en est très bien sorti quand même !

je vous aurais bien monté le bas de ma jupe boule mais ce sera une autre fois ;op

Voici le dos

Et de côté

Et puis on a essayé de vous bidouiller une petite série de plan rapproché :

Ce panneau, je l’aime ce panneau, pourtant il est tout simple !

Je pense que je porterai les manches repliées comme pour ma version précédente, le plus souvent.

Je trouve l’arrondi moins marqué sur ma version précédente, je me demande depuis une semaine si je n’ai pas oublié une paire de diminution en réalité ‘^^

Cette fois, j’ai respecté le col proposé par le patron, et ça tombe plutôt bien !

Et pour finir, je vous laisse deviner ce que j’avais dans la tête au moment de la photo suivante… Si ça vous dit de proposer en commentaire ….

la hauteur du raglan est vraiment bien, c’est les manches qui me dérangent !

Et voilà pour aujourd’hui ! Normalement, le prochain article sera dédié à la couture, la robe que j’ai cousue le week-end dernier. On est sur les mêmes thèmes question couleur et doudouïtude, sauf que je pourrais pas les porter ensemble ;op

5 réflexions au sujet de “Mon doudou nuage”

    1. Oui ! Et si simple en plus ! Tu croises tous les 4 rangs, soit 3 fois, soit 2 fois. C’est tout ! C’est super facile de s’y retrouver ! même avec une mémoire de travail en compote. C’est un classique que tu trouves dans beaucoup de livres de point. Je le collerai sans doute ailleurs dans un avenir plus ou moins proche.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s