Couture

Le premier fail de l’année ( pas epic mais pas loin)

A l’origine

La robe portefeuille est la pièce de garde-robe qui m’a toujours frustrée dans le prêt à porter. J’en ai essayé des tas, et, si elle me faisait rêver, elle était toujours source de déception. Depuis quelques années, 2 en fait je pense, je sais très exactement pourquoi : Mes épaules ne sont visiblement pas en adéquation avec mon tour de poitrine. Et ma taille naturelle est apparemment trop haute, malgré mon mètre soixante-cinq. Dans ces conditions, soit les épaules tombent bien mais je ne peux pas fermer ma robe, soit je dois démonter les emmanchures. Et dans TOUS LES CAS, la taille tombe juste là où il ne faut pas, c’est à dire au milieu de mon ventre, ce qui n’est absolument pas flatteur pour quelqu’un qui a toujours un bon petit ventre.

C’est pourquoi, quand j’ai vu ce patron cousu par ma copine Marette, je me suis jetée sur le magasine Ottobre correspondant. Et puis, je me suis dégonflée et j’ai cousue sa copine qui se trouve juste au dessus d’elle, dans le cahier technique. ‘^^

Mais ce patron me trotte dans la tête depuis et forte de ma réussite avec brume, je me suis dit que je ne perdais rien à essayer le patron dans un coupon de jersey à deux euros qui traîne dans mon stock depuis des lustres….

Le patron 

Il s’agit de la « tie and wrap dress » d’un vieux numéro d’ottobre. Elle est sensée se coudre dans un jersey de viscose et n’est , en réalité, pas du tout ajustée…. Ce qui est pour une part dans ma déception ( je vous explique ça tout à l’heure !). Elle est à manches longues, comporte 10 pièces (  deux manches, un dos, deux demi-devant, deux jupes dos, deux jupes devant et une longue lanière coupée dans le jersey pour l’attacher et une autre bande pour faire un biais d’encolure. Biais qui n’est pas sur la planche et que l’on doit mesurer puis calculer soit même en fonction du taux d’élasticité de son tissu…. merci ottobre…. ). Les explications de montage sont, comme souvent chez la marque, relativement succinctes, mais si vous avez une paire de robe et de  la couture de jersey au compteur, rien d’insurmontable. J’imagine qu’à la surjetteuse, elle est vite cousue, si on n’a pas d’ajustements à faire, en dehors de la fine bande de jersey de 10 km de long qu’on est sensé retourner…

Comme toujours chez Ottobre, les seules marges coutures comprises sont celles des ourlets. Il a fallu rajouter patiemment chacune à la main. ( bon j’en ai oublié deux, cf partie « epic fail »).

Les fournitures 

Fotor_15508546935323

J’ai utilisé un jersey de coton acheté une bouchée de pain dans un hangar magasin de tissus près de Montpellier dont j’ai oublié le nom, qui a fermé depuis un an ou deux ( ou 3 je ne sais plus) J’avais un coupon d’environ 2 mètres, vendu à prix cassé parce que une partie du bord n’était pas imprimé ( il y avait des traînées de blanc plus ou moins larges sur tout un côté du tissu, heureusement côté laize)

Ce jersey est relativement élastique, presque pas mou, et paraissait bien se tenir, et j’espérais éviter les cruelles déconvenues de mes deux précédentes tentatives de couture de robe en jersey ( qui datent de 3 ou 4 ans…  et m’avaient franchement calmé jusque là)

J’ai remplacé la bande de jersey retournée qui me laissait perplexe, pour rester polie, par du biais en liberty acheté à la droguerie ( j’avais un lien que j’avais acheté en prévision de ce projet mais je me suis frottée à la tête avec une gomme et j’ai coupé dedans une autre fois pour offrir un sac à projet ‘^^).

Il faut aussi un peu de lastin pour les coutures d’épaules.

La patte de la linotte

Comme vous venez de le comprendre, je préfère la facilité ( exit la bande de 10 km de jersey retournée pour faire un lien, faut pas déconner quand même, ils sont fous chez ottobre...)

Fotor_155082755986056

Comme d’habitude, j’ai remplacé les 10 km d’ourlet à l’aiguille double requis par ce type de robe, ( il faut faire un ourlet sur le bas mais aussi les deux pans verticaux des jupes devant) par ma marotte des ourlets à points invisibles à la main.

Fotor_15508276527839

Ce qui m’a pris deux épisodes de podcast ( un de Yarnflakes et un de Fibertales) puisque j’ai fait de même pour les manches. Et encore, j’avais déjà fait un pan  à l’aiguille double que j’ai eu la flemme de découdre ( cf la partie  » Epic fail » )

Fotor_155082758847549
Vous avez vu comme ça donne l’illusion que c’est propre ? ;op

Pour l’encolure, j’aurais dû poser ce fameux biais en le traitant comme un biais rapporté. Mais, je savais que ça allait gondoler de partout au final puisque je devais donc finir par une piqûre à la machine. Alors, à la place, j’ai coupé ma bande de quelques cm de moins et je l’ai posé comme expliqué par le patron  de t-shirt gratuit « plantain » de deer and doe qu’on ne présente plus. Je me suis dit que comme ça, mon encolure serait plus jolie en terme de finitions, et se tiendrait mieux. Et je pense que j’ai eu raison. C’est en fait, la seule finition dont je suis contente, concernant ce patron ( avec mes ourlets)

Fotor_155082760957862

Epic fail ? 

Comme je vous l’ai dit plus haut, j’ai commencé par oublier de rajouter une paire de marges de couture autour des parties jupes ( qu’il faut décalquer deux fois, une fois avec  un rectangle pour des demi-devant, et une fois pour le dos que l’on coupe deux fois… oui, ce n’est pas très simple ‘^^ et surtout pas forcément très clair 😦 …. ). Je me suis mis un coup de surligneur sur les côtés, j’ai écrit en GROS dessus que les marges de coutures n’étaient pas comprises, j’ai COMMENCE par couper cette pièce JUSTE APRES avoir fini de copier le patron. Et je les ai oubliées… Voilà voilà voilà voilà….  J’ai réussi à tricher, heureusement par la suite, mais bon quand même….. bref… Mais ce n’est pas le plus grave….

Franchement, j’ai failli jeter ma robe une fois que j’ai assemblé la partie jupe et le corsage. Quand j’ai essayé ce fameux corsage, et je n’y croyais pas du tout, pensant que ça ne pouvais PAS bien tomber du premier coup, il était juste parfait. Etiré comme il faut pour souligner la poitrine mais sans que le tissu ne blanchisse. Parfait quoi. J’ai essayé la partie jupe, elle était nickel aussi. Et puis j’ai assemblé les deux…. Et ma robe à pris 2 tailles. Encore. La taille était trop basse de 3 cm, elle n’était plus du tout ajustée. On aurait dit que j’avais coupé un 42 voire un 44. Il m’est arrivé la même mésaventure avec une lady skater dress, pour laquelle j’avais pourtant mis des élastiques partout dans les coutures, y compris à la taille et une robe plantain. Les deux avaient fini à la poubelle et je pensais que c’était à cause de mon jersey trop mou et surtout trop lourd. Je pensais que ça n’allait pas le faire cette fois-ci… perdu…

J’ai donc tout repris à la sauvage, en plusieurs fois, à la taille que j’ai remontée de bien 4 cm au final, et sur les côtés pour la partie corsage.

Fotor_155085467847748
Bouh que c’est laid ! c’est même pas recoupé droit, j’ai même recoupé tous les fils. Et on voit les strates de feux ces pauvres coutures, d’ailleurs, une d’elle a été recoupée… J’ai cousu 3 fois à la taille… A la fin, j’en pouvais plus …

Foutue pour foutue, j’ai aussi repris les coutures d’épaules de 1 cm pour que la couture me fasse moins ressembler à une déménageuse, soit moins basse. Sans rien découdre, parce que j’avais la flemme et que j’étais hyper déçue. Du coup, j’ai tout recoupé à la sauvage, les marges, et je n’ai même rien surfilé…. Mes finitions sont carrément déguelasses mais mes ourlets à point invisibles font illusion si jamais la jupe s’ouvre….

J’ai dû recouper du tout le bas de la jupe de bien 8 cm pour éviter que ça fasse mémé…. Je ne sais pas si je vais refaire ce patron à l’avenir, mais je pense que si c’est tout de même le cas, je virerai les marges de coutures….

J’avais fait l’ourlet du premier pan à l’aiguille double, mais d’une, je n’avais pas de cannette vide disponible pour remplacer une hypothétique seconde bobine de fil bleu marine, des deux, j’ai confondu le bleu marine et le noir, parce que en vrai je suis un peu miro, parce que c’était tard… Et puis en plus, une fois porté, ça gondole à mort… C’est pas grave, ce sera le pan d’en dessous…

Fotor_155085466749266

Bon et accessoirement, en terminant de préparer cet article, j’ai vu dans le magasine une autre version de la robe, qui n’est pas du tout ajustée, et donc qui ne ressemble pas du tout  à ce que j’attends d’une robe portefeuille en jersey, à savoir, être moulante au niveau de la poitrine et de la taille et être avoir une jupe trapèze ( ici la jupe est quasiment droite): autant dire que rien ne correspondait à ce que je voulais en fait ‘^^… enfin si, elle est portefeuille et en jersey.  ‘^^

Allez zou ….

Les photos portées 

Bon, alors, pour commencer, j’ai repassé ma robe avant de prendre les photos, j’ai essayé de faire ça bien ( coucou Mélanie, si tu passes par là ^^) et … je n’avais pas vu du tout que j’avais laissé une trace humide avant de prendre les photos… Du coup, on dirait que ma robe est tâchée par-dessus le marché. ( et accessoirement  déjà pleine de poils de chat ‘^^)

Fotor_155082962620049
Ouh la vilaine tâche ‘^^ (d’eau je précise)

voici ce qu’elle donne de dos

Fotor_155082913403988

Vraiment de dos ( visiblement j’ai trop de tissu par là aussi … mais comment dire… ça restera comme ça, hein ! )

Fotor_15508292426249

Et j’ai même presque un gros plan !  ( photo prise par l’homme parce que j’ai le bras trop court pour le faire avec le déclencheur et le minuteur .. ou alors il me fait le point sur ma main qui est devant et donc pas du tout sur ma robe qui est derrière… ).

Fotor_155082926685530

Et la petite dernière :

Fotor_155082914863712
Non, je n’aime pas faire des câlins à mon mur, c’est juste que je manque de recul sur la terrasse ‘^^ et que je ne sais pas poser ;op / On est parle aussi, tiens, de la demi jupe devant qui portée est plus longue que celle de dessus? Alors que les deux sont en vrai strictement identiques ? ( et que quand j’ai épinglé, c’était même pas le cas, en plus ;op. ) 

Voilà voilà voilà… Pas la robe que je retiendrai cette année, quoi… En plus, elle colle aux collants, elle n’est absolument pas boulot compatible ET je pense que le jersey, qui n’a pas l’air de bonne qualité ne va pas résister à 3 ou 4 lavages…. Je vais la remiser et la ressortir cet été… On sait jamais, des fois qu’elle deviendrait parfaite par une action magique venue d’outrespace dans mon placard… on peut rêver, non? ( Si vous êtes mages et que vous avez le sort « mode » , pensez à moi ;op …. oui, je sais que si vous ne jouez pas à Shadowrun vous ne comprenez rien à ce que je raconte, et c’est normal ‘^^)

Je ne sais pas du tout quand je posterai à nouveau, il semblerait que le nouveau rythme soit… rien… puis pleins pendant les vacances scolaires ‘^^… A moins que je ne disparaisse entre temps, puisque la semaine prochaine, c’est les oraux blancs, puis les conseils de classe, puis les réunions parents prof…. je rêve de temps partiel, quoi ‘^^

 

 

 

Publicités
Borderie, Tricot

Mon pull doudou des grands froids

A l’origine 

Depuis décembre, je me gèle. Mais alors vraiment ‘^^. Je commence à avoir une jolie collection de pull home made, que je porte régulièrement, mais il me manquait clairement un gros pull. La fingering c’est joli, c’est fluide mais ce n’est pas forcément toujours suffisant ‘^^.

J’avais acheté de la Ulysse pour un test knit mais je n’ai pas réussi à avoir le bon échantillon et je ne pouvait pas bidouiller en jouant avec les tailles puisque c’était un test. Je me suis donc mis en quête d’un fil à lui associer et d’un patron.

J’avais flashé sur ce patron à sa sortie, l’an dernier, mais comme il se tricotait un fil épais et que ça représente un gros budget quand on ne veut pas tricoter de l’acrylique ( je n’ai rien contre l’acrylique, hein, c’est juste que je transpire comme un boeuf devant ‘^^), ça fait réfléchir… Je me suis dit que c’était le moment ou jamais. J’ai failli utiliser le fil « Titicaca » de Holst Garn, pour gagner en douceur et en drapé mais l’alpaga et moi, on est rarement copain ( sauf en baby alpaga mais, on retombe sur de sombres histoires de budget ‘^^)  et je n’ai pas voulu courir le risque… Il faudrait quand même que je finisse par en prendre une pelote au détour d’une commande chez laine et tricot pour faire un échantillon, histoire de savoir une bonne fois pour toute ;op ( je cherche une alternative poilue mais pas trop au mohair qui n’est DEFINITIVEMENT pas du TOUT copain, pire que l’alpaga et c’est pas peu dire ‘^^) .BREF ! je me suis rabattue sur un autre de mes fils chouchous…

Le patron 

Fotor_155031074331633

Il s’agit du pull Weekender d’ Andréa Mowry, dont la fiche payante est disponible en anglais sur ravelry. C’est un pull bottom up ( qui se tricote du bas vers le haut), qui se tricote en rond et sans une seule couture. Il a l’air d’être en jersey envers mais en réalité, il se tricote tout à l’endroit : on le retourne au moment des finitions pour donner l’illusion que l’envers est en réalité l’endroit .

Il se commence donc par les côtes 1/1 du bas et un montage tubulaire. On tricote le devant et le dos séparément, pour que le dos soit un peu plus long que le devant et pour avoir le bas fendu.

Fotor_155031071622465
Le dos est sur le dessus sur la photo

Ensuite, on rejoint les deux morceaux et on tricote tout à l’endroit. Pour décorer le devant et le dos, on glisse une maille un rang sur deux au milieu ( et le rang suivant, on la tricote à l’envers pour qu’elle apparaisse comme une maille endroit sur le devant).

Fotor_155031068954921

On file tout droit jusqu’aux emmanchures, on sépare le travail et on continue encore tout droit quelques temps. ll n’y a pas de diminutions et pour avoir une jolie pente aux épaules, on a une section de rangs raccourcis ( des german short rows )  juste avant les côtes 1/1.

Fotor_155031070299352

Ensuite, on met des mailles en attente et on rabat ( en rabattage tubulaire encore) l’ouverture pour la tête.

Fotor_155031299212970
Du coup, vous pouvez voir l’intérieur aussi… C’est pas évident de bien montrer un rabattage tubulaire, en fait ;op

Pour assembler les épaules, on utilise un rabattage à 3 aiguilles classique, de manière à avoir une fausse couture apparente que je trouve très jolie.

Fotor_155031080605411

Ensuite, on relève les mailles des manches et on les termine par une bande de côtes 1/1 et un rabattage tubulaire, pour cela j’ai utilisé la technique du rabattage à l’aiguille.

Fotor_155031073161393

Les fils 

J’ai donc utilisé un mélange d‘Ulysse de De Rerum Natura ( non j’ai pas d’actions et je ne suis pas sponsorisée ;op )  coloris « figue » et de Coast de Holst Garn, coloris « blackcurrant », en tout en aiguille 4 pour le corps et 3,5 pour les côtes. Pour avoir le bon échantillon ( en réalité, je suis un peu en dessous mais je trouvais le point trop irrégulier en 4,5 avec ma tension. En plus, je suis entre deux tailles, et comme je savais qu’avec ma tension, je n’aurais pas un bon drapé , j’ai préféré avoir un échantillon trop petit d’une demi maille et tricoter la plus grande des deux tailles. J’ai calculé qu’à la louche ça me donnerait un entre 2 tailles).

Fotor_155031297552996

Côté coloris, je voulais un chiné et je trouvais « figue » un peu foncé, alors j’ai opté pour un violet clair, pour éclaircir le pull. Je ne pensais pas que « blackcurrant » serait si clair ( c’est presque un gris en réalité ) et j’ai eu des doutes mais au final, je trouve que ça ne rend pas trop mal.

Autant je vous recommande le mélange parce qu’il n’est pas cher, doux et chaud, autant je ne vous recommande de le tricoter avec des aiguilles si petites. J’ai un mélange qui donne quasiment de la worsted, mais une demi-taille de plus m’aurait fait gagner du confort de tricot. J’ai regretté tout au long du projet de ne pas avoir pris l’option « tricoter en 4,5 et la plus petite taille » : le fil ne glissait pas du tout, j’ai dû forcer, surtout pour les manches. Tellement qu’à peine mes  dernières mailles rabattues, je me suis jetée sur une boxy en nord de drops et en 3,25 ‘^^… Oui, je sais, je suis un peu cinglée ;op. Je pense que le rendu final est meilleur comme je l’ai tricoté mais je me suis dépêchée de finir ce projet ( parce que je rêvais d’un boxy qui glisse tout seul  ), parce que je savais que si je le laissais en plan ne serait-ce qu’une journée, je ne le finirais jamais. Et ça aurait été bien dommage ! Je vais adorer le porter ! ( même si il semble que le redoux se soit installé depuis quelques jours ‘^^).

La patte de la Linotte 

Déjà j’ai zappé le montage des plus de 100 mailles en tubulaire, je n’avais pas du tout mais alors pas du tout la foi de le faire, sur autant de mailles, avec un mélange de deux fils et qui ne glissaient pas du tout ( la coast est vraiment très bien mais si on tire un peu trop dessus, en fil simple, elle casse… Je vous laisse imaginer l’horreur) Tant qu’à faire ma rebelle, je n’ai pas monté mes mailles en 3,25 comme j’aurais dû. Mais cette fois, il y avait une vraie raison :  je ne voulais pas que le bas de mes côtes soit resserré.

Fotor_15503107861116

Ensuite, je n’ai pas fait mon plus le rabattage tubulaire sur les manches ( par flemme) et la partie dos : j’ai juste rabattu en côtes 1/1.

Epic fail ? 

Je vous ai déjà raconté que mon choix de fil était relativement aléatoire et que j’ai lutté pour le tricoter, ce qui en soit est un fail, puisque le principe du tricot pour moi , c’est tout de même avant tout que ce soit un loisir et non une épreuve ‘^^. Je tricote autant pour le processus que pour le produit fini, en somme. Avec le temps, je me rends compte que j’aime prendre mon temps pour un projet, et définitivement être mono-encours. Mais là, clairement, il fallait que je finisse vite pour avoir la seconde partie des vacances un vrai projet plaisir ( comprendre des km et des km et des km de mailles endroits, tout à l’endroit, en rond avec un fil qui glisse et si possible de petites aiguilles ‘^^ les 3,25 sont en passe de détrôner mes 3,75 fétiches ).

J’ai trouvé le moyen de faire une merdouille dans ma maille glissée en plein milieu du devant, sinon c’est pas drôle ;op mais je n’ai pas eu la foi de laisser tomber cette maille sur 5 rangs quand je m’en suis rendue compte pour la reprendre ensuite au crochet.

Les 10 premiers cm de mon pull sont tricotés plus serrés que la suite. Pourquoi? mystère… J’ai tiré dessus comme un sagouin au blocage pour tricher. Pour l’instant ça va, mais il faudra voir si en se rétractant le bas ne se resserre pas trop…

Il y a juste une chose qui me chagrine sur ce patron, c’est l’encolure. Comme le pull est tout droit et qu’il remonte haut , l’encolure est vraiment très près du coup et ça me dérange un peu. Sans doute parce que je n’ai pas l’habitude…. A refaire, ( je songe sérieusement à tricoter ce patron à nouveau mais cette fois dans un fil plus souple et plus mou), je changerai l’encolure, peut être en glissant quelques rangs raccourcis dans les côtes du devant pour la creuser un peu… Mais peut être que ça ne serait pas joli.. Il faudrait que je teste sur un échantillon à l’occasion pour être sûre.

Edit : après 2 jours de portage, j’oublie par moment que le col me gène. Soit il se détend, soit je m’y fait mais si vous craignez les encolures trop près du cou, il faudrait sans doute le modifier… 

Les photos portées 

La lumière était capricieuse, alors que je n’ai rien changé aux réglages, elle est plus ou moins présente d’une photo à l’autre, genre une photo sur deux ce qui n’est pas du tout logique ( à moins que mon appareil qui montre par ailleurs des signes de fatigue, notamment en ce qui concerne le wifi, ne soit en train de décéder … ce qui serait un drame :’o(   )

Fotor_155031091126620

Comme d’habitude, je vous montre ce que ça donne de dos…

Fotor_155031087676562

Et de côté.

Fotor_155031075724167

Et en bonus, je vous ai fait une paire de photos pour vous montrer aussi les décos que j’ai brodées à l’arrache sur ma jupe en jeans préférée : un côté avec un bout de popeline à étoiles, façon reprisage. Et l’autre avec de petites étoiles ( en espérant que je ne vous l’avais pas déjà montré ‘^^)

Fotor_15503107704349

Et la traditionnelle petite dernière !

Fotor_155031089416632

Et voilà !

Bon week end ! ^^

 

 

 

 

Couture

La jolie petite jupe à pois

A l’origine 

IMG_20190214_115229_631

J’ai déjà cousu une brume, l’année dernière et je l’ai beaucoup portée. Bon, à la maison parce que je ne l’assume pas trop au lycée ‘^^, mais beaucoup porté quand même ;op. Très rapidement, en fait dès que j’ai coupé le tissu de la première, je l’ai imaginée avec un tissu plus funky, à motifs. J’avais déjà une grande chute du tissu de cette robe, entre jersey épais et sweat léger, mais il ne figurait pas dans les tissus préconisés par Deer and Doe. Alors je n’ai pas osé. J’ai fafouiné sur le net à la recherche du graal mais je n’ai trouvé que des unis ( d’ailleurs, si vous avez une idée de l’endroit où je peux trouver une telle pépite, je me ferai bien une 3ème brume ;op ). Les mois ont passé et j’ai fini par me décider à couper dans cette fameuse chute.

Le patron 

Il s’agit donc de la jupe Brume de Deer and Doe : un de leur patrons phare en Jersey. Je vous l’avais déjà présenté lors de ma première version, je ne vais pas trop m’étendre. A toute fin utile, la marque propose ici un tuto pour adapter Brume à sa morphologie.Mais je suis toujours aussi fan des ses jolies découpes devant…

Fotor_155022366497119

Et dos.

Fotor_155022363647089

Les fournitures

Fotor_15502236234414

L’avantage de Brume, c’est qu’elle est peu gourmande en tissu et qu’on n’a pas besoin de mille fournitures. J’ai donc pris ma chute de jersey en partie synthétique acheté chez mondial tissu, il y a un an et demi à la louche. A l’époque, il existait aussi en bleu marine avec des cerises rouges. Apparement, il convient pour ce patron MAIS :

  • Chez Marette a fait une Givre dedans et il avait bouloché ( ma robe à pois n’a pas bougé, mais elle n’est pas moulante, je pense que ça joue).
  • Je ne sais pas encore comment ma petite jupe va vivre, puisque j’ai renoué avec mes habitudes du temps où j’avais du temps, du temps béni où j’étais encore à temps partiel, des débuts du blog : finie le soir, photographiée le matin suivant, blogguée ente midi et deux ‘^^. Je vous ferai un petit édit pour dire si elle se déforme ou part en lambeau.

J’étais partie pour mettre un élastique dans la ceinture, mais finalement, il semble que je n’en ai pas besoin..

La patte de la Linotte 

Cette fois, j’ai surfilé les marges de coutures au fur et à mesure, ce que je n’avais pas fait la dernière fois, et regretté parce que c’est plus joli, inutile parce que le tissu ne s’effiloche pas du tout, mais plus joli. Et puis en rose qui pète tant qu’à faire ( mon autre regret de la dernière fois )

Fotor_155022367705211

Comme d’habitude, je n’ai pas fait le bord à la main mais à point invisible et à la main.

Fotor_155022365082774

Epic fail ? 

Je n’ai pas pris beaucoup de risques puisque je savais déjà que le patron tomberait parfaitement. Par contre, j’ai trouvé le moyen d’inverser deux morceaux et j’ai du découdre le petit zigzag du point élastique de ma machine ce qui est bien relou… On commence par assembler des côtés dos et devant de la jupe, puis on les assemble à la partie qui se trouve sous la ceinture, celle avec les jolies découpes. Evidemment, j’ai inversé la gauche et la droite, parce que je suis allée trop vite. Heureusement que je n’avais pas encore surfilé les marges de couture ‘^^. Pour ne pas faire la même erreur, il suffit de bien regardé le schéma : la morceau le plus étroit se place vers l’intérieur….

Autre erreur de débutante, j’ai complètement oublié de noter les crans sur les pièces ceintures et la partie avec les découpes. Du coup, j’ai bien galéré pour placer la ceinture : elle est plus petite que la partie à laquelle on l’assemble, comme pour les bandes d’encolure des T-shirt, c’est pour cela que la jupe tient bien en place. Donc il faut bien noté les crans puisqu’il faut étirer la ceinture équitablement…. J’ai recommencé plusieurs fois et il y est resté un micro pli , évidemment en plein milieu du devant. Mais ce n’est pas très grave, vu que je porte toujours mon débardeur ou mon T-shirt par dessus ma jupe pour camoufler le ventrou…. ( que j’ai oublié de prendre en photo d’ailleurs… )

Fotor_155022369007914

Les photos portées 

Et voici donc le grand retour de mon mur orange, celui qui donne bonne mine ;op

Fotor_155022371587725
Et mon mur pleure à un endroit incompréhensible ‘^^…

Je porte ma jupe avec mon boxy chéri, que je suis en train de cloner avec une autre couleur : c’est de mes tricots les plus portés : il va littéralement avec tout : jupe, robe, jeans…Mais vous verrai tout bientôt un autre pull, qui est en train de sécher ! Oh le teasing de ouf ;op 

Fotor_155022373896952
Et même que pour l’occasion, prise de folie subite, j’ai lâché mes cheveux…

Pour en revenir à la vedette de cette article, voici ce donne ma jupe de dos

Fotor_155022379605643
On dirait presque que j’ai essayé de faire des raccords… ;op

Et de côté ( oui, Boxy chéri n’est super flatteur de côté mais il est tellement parfait que je le lui pardonne ;op )

Fotor_155022381494175
Bon en vrai, là ça se voit que je n’ai absolument pas cherché à en avoir ;op

Et une derrière pour la route !

Fotor_155022378225749
Je pense qu’à l’usage, elle va remonter un peu, d’où le plis… Mais encore une fois, je ne pense pas la porter pour aller bosser alors ce n’est pas grave ^^

Normalement, je reviens vers vous très vite puisque nous avons le combo parfait : vacances+projets motivants qui avancent vite + temps superbe pour les photos ! Pourvu que ça dure ;op 

Belle journée !

Tricot

Sortie de patron : Le châle Ilyana

A l’origine 

Pour bon nombre de tricoteuse débutante, le « Châle » ( ou « Shawl » en anglais) est une pièce qui fait rêver. Comme beaucoup de monde, le trendy Châle de Maille Sophie a été mon premier pas vers le Graal tricotesque. J’en ai tricoté 2 avant d’essayer des pièces plus ambitieuse. Dans le lot, il y a notamment le « Ishbel » de Ysolda Teague, qui était particulièrement à la mode il y a une dizaine d’année…. ( et dont le zhomme m’avait patiemment dicté la grille, maille après maille…. Oui, il en est encore traumatisé ;op )

Il y a toujours des modèles qui me font rêver, un jour, je me ferai le « Rock Island » dont je rêvais, il a 10 ans. Un jour mais pas tout de suite… Il m’effraie encore un peu beaucoup.

Vous vous demandez sans doute, pourquoi je vous raconte ça ? Et bien parce que j’ai écrit cet hivers mon premier patron de châle. Je n’aurais jamais imaginé il y a 10 ans que je serais capable de faire une telle chose…. Je vous avoue que pendant la rédaction du patron, pendant certaines phases du test ( mille merci encore à mes adorables testeuses qui m’ont reboostées ! ) et pendant la phase finale ( ces 2 derniers jours, en fait ‘^^), je me suis maudite plusieurs fois… Pour rester polie ‘^^

Alors voilà, j’espère qu’il va vous plaire ! Ce patron a vraiment un goût particulier pour moi…

Le patron 

fotor_154652054838324

Il s’agit donc du châle Ilyana, dont le patron est payant ( et pour 6 mois, tous les bénéfices iront à l’écheveau solidaire) , disponible en français sur ravelry. ( Il sera disponible à bas un peu plus tard dans la journée). Il s’agit d’un grand châle asymétrique : l’un des côtés de ce grand triangle comporte un motif alternant de la dentelle et une jolie torsade.  Il est disponible en 3 tailles : adulte, enfant ( entre 8 et 12 ans ) et bébé ( ça donne un petit bandana, qui se ferme avec un bouton : je vous ferai une mini article rapide avec Eliott en guest star rapidement !)

Il se tricote avec un échantillon de 18 m pour 10 cm, avec de la DK ou de la Worsted.  Ma version a utilisé 750 m de fil, en aiguille 4.

Pour commencer, on monte une seule maille ( oui, une seule… autant rabattre des mailles ne me dérange pas, autant je trouve pénible de monter plus de 50 mailles ‘^^) et on va augmenter d’une maille, un rang sur deux, jusqu’à la fin du projet. On intègre le motif de la bordure, petit à petit au fur et à mesure des 60 premiers rangs. Cette bordure sera poursuivie quasiment jusqu’à la fin du travail et sera accompagnée de point mousse, pour le côté douillet. On termine par une petite bordure en mousse ( qui peut être agrandie qui vous voulez par exemple utiliser davantage de laine).

fotor_154660349863916

Le panneau de motifs peut sembler intimidant mais il est conçu pour être mémorisé facilement ( je donne quelques petits trucs dans la fiche pour s’y retrouver). Le motif qui borde la torsade est composé de jeté et de mailles tricotées ensemble, et des mailles glissées et des mailles envers viennent séparer les différentes zones du motif. On ne croise les mailles que 5 rangs sur 16 et la torsade est simple.

fotor_154877770768183

Le fil 

J’ai choisi de tricoter mon prototype en Gilliatt de De Rerum Natura. C’est un fil que j’aime beaucoup, je vous ai déjà parlé de sa petite soeur,  la Ulysse ici et ici. La composition est identique mais le fil est plus épais, ce qui la range dans le groupe des fils « Worsted ». La base comporte du mérinos d’Arles et un mouton portugais. Il est donc naturellement chiné. J’ai utilisé le coloris Argile, dont j’étais tombée amoureuse l’an dernier. J’ai hésité longuement avec le coloris figue ( que vous devriez voir ici pour un petit pull dans l’hivers), le coloris doré et le coloris fauve. Finalement, c’est Argile qui a gagné parce qu’il ressort vraiment bien sur mon manteau gris, et qu’il était le coloris le plus clair : je voulais être sûre que le point ressorte bien mais mon amie Aude le tricote en coloris fauve et cette couleur lui va très bien aussi !

Comme la Ulysse, la Gilliatt s’est bien assouplie au lavage ( que j’ai fait à la main, à température ambiante), mon châle a bien poussé et il a gagné en drapé. Je suis vraiment ravie du résultat ! J’ai utilisé 3 pelotes en tout, soit 300 gr ( il ne me reste pas grand chose, mais j’ai fait plusieurs échantillons avant de me lancer dans le châle en lui-même). Ce qui  en fait un projet tout à fait abordable pour un gros châle à 3 écheveaux, sans un brin d’acrylique, et pour un fil pour lequel, d’un bout à l’autre de la fabrication, on a pris soin des animaux et de la nature. ^_^

Epic Fail ? 

Evidemment, j’ai douté pour tout, d’un bout à l’autre du projet. J’ai beaucoup hésité sur la taille d’aiguilles à employer, par exemple. En 4,5 avant le blocage, je trouvais mon échantillon trop mou. En aiguille 4, après des 50 rangs, j’ai eu peur que ça ne fasse carton… Au final, c’est juste parfait !

J’ai aussi douté sur la taille : je voulais utiliser un maximum de laine. Jusqu’à la moitié du patron, j’ai eu peur qu’il ne soit trop petit. Puis, j’ai eu peur qu’il ne soit trop grand ‘^^ Je vous laisse trancher avec les photos portées ;op

Vous l’avez compris, plus haut, j’ai eu peur d’avoir mal choisi ma couleur.

fotor_154650728798884
Voici la mini version que j’a réalisé avant de me jeter dans mon prototype : la taille est parfait pour faire un bandana pour un bébé de 2 / 3 ans ( oui, à 3 ans, on est encore un bébé ;op ) 

Et finalement, la seule petite chose qui ne va vraiment pas, c’est une erreur dans le motif, dans la pointe, que j’ai rattrapée comme j’ai pu et qui ne se voit presque pas. Mais elle est là… Et je crois que je l’aime bien. Il faut que j’apprenne à faire les petites imperfections je crois, surtout celle que je suis la seule à voir….

Allez, puisqu’on est dans le chapitre des confidences, on m’a très justement fait comprendre que mon patron se vendrait mieux avec une grille…. Hors, je n’aime pas trop les grilles, j’ai du mal à les suivre si elles dépassent 10 mailles et 10 rangs. Je me trompe de ligne quand je les lis, ou de cases…. Pour moi, c’est extrêmement compliqué de les lire… Alors vous imaginez mon angoisse quand j’ai décidé que cette personne avait raison et que je devrais m’y coller…. D’ailleurs, j’ai repoussé cette étape jusqu’à hier…. Le dernier moment… Je m’en suis presque rendue malade ‘^^, le comble….

Alors, il y a une grille dans mon patron, oui, une grille. MAIS je n’ai pas fait la grille des 74 premiers rangs. J’espère que vous ne m’en voudrez pas …  Ils sont écrits un par un, avec patience et amour ( et je les ai relus 150 000 fois au moins ‘^^) . J’ai fait une grille pour le motif complet uniquement et j’espère que vous ne m’en voudrez pas. D’ailleurs, cette phrase est malhonnête….J’ai essayé de faire une grille…  Devant mon désespoir et mon incompétence ( excel est ma bête noire, je n’y comprends toujours rien… ), c’est le zhomme  qui a pris  la souris et les choses en main ( ça faisait déjà deux jours qu’il supportait mes crises d’angoisse, le pauvre) et qui a fait cette fichue grille…. Et je crois qu’il mérite notre respect éternel… en tout cas le mien. ‘^^

fotor_154652098828024

Quand je repense à mon premier châle en dentelle, Le Ishbel dont je vous parlais tout à l’heure, je me dis qu’une certaine manière, la boucle est bouclée, non? ^^

Allez, trêve de bla-bla ! Parce que je parle, je parle et vous ne l’avez jamais vu en entier, ce châle !

Les photos portées

En fait, j’aurais pu renommer cet article  » le châle de l’impossible » : j’ai fait les photos portées, à la montagne, bras nu et par moins 3 degrés pour vous.

fotor_154652211691218
On dirait pas là, mais en vraie je suis en train de congeler sur pied… ‘^^ bras nu, par moins 3 degrés… C’est dire si j’étais motivée ;op 

On peut aussi le porter sur les épaules

fotor_154652425630153
J’espère que vous ne m’en voulez pas trop mais le mur orange de la maison, ne lui rendait absolument pas justice ;op

J’avais fait une série de photo mais elles sont toutes floues….D’ailleurs, j’ai refait 3 séances de photos pour ce patron, et finalement la seule que j’ai gardée… C’est la dernière… Pour les photos suivantes, j’avais mon gilet écureuil doudou : ce n’est pas forcément le plus heureux niveau couleur… mais moi j’aime bien ;op

fotor_154652066582838

Et puis en terme de lumière, j’ai l’impression que ce sont les plus réussies ‘^^

fotor_154652097588196

Voilà, je crois que je vous ai tout dit !

N’hésitez pas à me laisser un petit mot, si vous en avez envie, vous me ferez toujours plaisir ! quelque part, c’est notre salaire de blogueuse ^^

Bon week end en tout cas !

fotor_154652056280431

Tricot

Le talon parfait… ( attention, article presque fleuve ‘^^)

A l’origine 

Je suis le joli compte de Mélodu Hoffmann depuis des années, depuis la sortie de son patron de jolies moufles pour « Pompom quaterly mag » . J’ai mis de côté plusieurs de ses patrons que je trouve très délicat : j’aime son univers pastel, tout en douceur, même si d’une certaine manière est plutôt éloigné du mien ‘^^

Ces chaussettes, j’en suis tombée amoureuse dès qu’elle a posté les premières photos de leur élaboration. J’ai guetté l’appel au test mais j’ai trouvé le moyen de le rater. Ensuite, à la sortie du patron, en Décembre 2017, j’étais tellement en retard sur tout ( test et swap et copies ) que je l’ai mis de côté. J’ai failli le tricoter avec une de mes teintures de cet été mais j’ai eu peur ( et visiblement avec raison) de tomber en panne de fil. Bref, vous l’aurez compris, il a attendu son heure… un moment ‘^^

 

Le fil 

fotor_154723069568127

J’ai utilisé une de mes précieuses pelotes, de la Regia Premium, merino / Yak/ nylon, achetée à l’atelier de la création lors du dernier kniteat. Il s’agit du coloris « 7506 », un joli roux tirant sur le brun, légèrement chiné. Une pure tuerie de douceur. Je ne savais pas du tout ce que j’allais faire avec, j’avais pensé à le mettre dans un châle, dans un premier temps.

Allez savoir pourquoi, cette association s’est imposée comme une évidence et je ne le regrette pas du tout ! La définition de point est excellente, il a un drapé de fou en jersey d’après mon échantillon ( que j’ai défait pour commencer à tricoter, pour être sûre de ne pas tomber en rade de fil avant la fin…), il est aussi agréable à tricoter qu’à porter à même la peau…. Un boxy dans ce fil serait une pure tuerie…. Mais il faut être et tricoter son stash ‘^^

Le patron 

fotor_154723017420075

Il s’agit donc des « Fir socks » Mélody Hoffmann, disponible en anglais sous la forme d’une fiche payante sur ravelry.

J’aime tellement le motif de cette paire de cho7, que je n’ai pas du tout regardé le sens du tricotage, alors que c’est la première chose que je fais habituellement. Il est impressionnant mais tout simple en réalité ! Il se compose de mailles glissées, et d’un tout petit twist mais c’est très facile de prendre le coup ! Et il rend le patron complètement addictif ! J’ai terminé ma paire en moins d’une semaine.

C’est la première fois que je tricote une paire de cho7 du haut vers le bas. J’ai appris avec le patron gratuit des cho7 de la schtroumpfette, qui se tricote dans l’autre sens et, habituellement,  je ne jure que par lui, vous le savez. Je n’ai pas exactement changé d’avis à cause du grafting final mais le talon est tellement parfait sur moi que je le lui pardonne ;op !

fotor_154723026629061

On commence donc par une série de côtes qui préparent le motif ( comprendre que ce ne sont pas simplement des côtes 1/1 ou 2/2 classiques) puis on tricote le joli point tout le long de la jambe. Et on attaque le talon.

fotor_154723029470552

Cette fois, pas de maille glissée, on laisse la moitié des mailles en attente et on poursuit tout droit le motif. Puis, on enchaine une section de rang raccourcis, on relève quelques mailles, et on rejoint les mailles mis en attente.

fotor_15472301017574

On a ensuite une petite section de diminutions pour enfin retomber sur le compte de maille originel et faire le corps du pied ( comment ça, ça veut rien dire ? ;op ).

La pointe est formée de diminutions et on termine par … un grafting.

Une fois le premier talon passé, j’ai essayé ma cho7 : dire que je suis ravie est une litote… Il était juste parfait, comme moulé sur mon pied. Et je me suis même amusée à le tricoter. Le reste est allé presque sans encombre…

La patte de la Linotte 

Je n’ai fait qu’un changement mineur, parce que j’étais en vacances quand je les ai commencées ( et je n’avais pris que ça) et qu’il aurait fallu que je fasse le montage préconisé avec une taille d’aiguille supplémentaire à cause de ma tension. J’ai donc monté les mailles à l’anglaise ( vous avez une video de knitspirit ici, par exemple) au lieu du longtail cast on que j’utilise d’habitude.

Pour la partie jambe, j’ai fait 14 répétitions au total du motif avant de mettre la moitié des mailles en attente ( il n’y a pas d’indications du nombre de répétitions dans le patron)

Epic Fail ? 

J’ai eu des sueurs froides au moment de faire la seconde cho7 parce que j’ai perdu le papier où j’avais mis mes notes ( nombres de répétitions du motif dans les parties clés, par exemple ‘^^). Mais j’ai réussi à faire deux cho7 identiques sans problème.

Je ne me suis pas trompée sur la longueur de la partie pied, partie qui m’inquiétait un peu parce que je n’ai pas de recette personnelle éprouvée pour ce type de construction. Mais encore une fois, c’était pour rien… Le métier serait-il rentré? ;op

fotor_154723024691312

Je me suis un peu inquiétée aussi au moment du blocage : comme mes Cho7 précédentes étaient un peu juste en 2,25, cette fois, je suis passée en 2,5. Et comme la chaussette était parfaite avant le blocage,  je craignais qu’elle ne s’agrandisse un peu trop. Elle s’est effectivement détendue, j’aurai peut être pu tricoter en 2,25 ( le point ne resserre pas le tricot contrairement à ce que je pensais ) MAIS, je vais pouvoir porter ma cho9 par dessus mes collants d’hivers et ça n’est pas plus mal.

Par contre, je suis moyennement contente de mon grafting. ( au passage, j‘ai utilisé ce tuto, parce que, quand je tricote en rond, l’endroit se trouve à l’intérieur du tube). C’est la 3eme fois que je le fais, et visiblement, je me débrouille mal avec ma dernière maille… Attention, âme sensible, s’abstenir ;op

fotor_154723037442760
Le fil qui se balade est rentré en fait, je ne l’ai juste pas coupé à ras ‘^^ Enfin, il n’était pas coupé à ras au moment où j’ai pris la photo ;op

J’ai une espèce de bouboule au fond de ma cho7.

Ce n’est pas très grave, parce que ce n’est pas inconfortable, et ça ne se voit presque pas sur l’endroit. Mais si me connaissez un peu, vous savez que ça me perturbe ‘^^.

fotor_154723031616788
Tu la vois, la bouboule qui ressort quand il n’y a pas de pied dans la cho7 ?

C’est moins pire sur la seconde… qui sait, je résoudrai peut-être le problème la prochaine fois ?

Les photos portées ? 

J’en ai fait beaucoup, comme souvent ;op .

fotor_154723014237515

Je commence par vous montrer ce que donne la pointe, avant d’oublier.

fotor_15472303402961
C’est vraiment le seul point vaguement négatif de ce patron, je préfère commencer  par la pointe avec un Judy magic cast on qui est plus propre… parce que je le maîtrise carrément mieux ! Mais je finirai bien par avoir un grafting parfait !

A part ce léger problème inconvénient, je suis absolument fan de ce patron ( vous l’aurez-compris ‘^^) !

fotor_154723012432741

Je n’arrive pas à choisir, alors je vais vous spammer un peu, j’espère que vous ne m’en voulez pas ‘^^

fotor_154723019473330

J’ai essayé de les prendre sous toutes leurs non-coutures…

fotor_154723022585629

…Parce que, vous l’aurez compris…

fotor_154723041483163

Je les adore !

fotor_154723071702617
Non mais vous avez vu ce talon ?! Mélody est une magicienne !

Alors, convaincu(e)s ?

fotor_154723039435681

 

 

Tricot

Les mêmes en pas pareilles ( encore ) : article post-it !

A l’origine 

fotor_154670572955355

Vous souvenez de mes jolies cho7 portugaises ? Et bien, comme bon nombre de mes cho7 home made, elles ne passent pas dans certaines de mes bottines, je me suis faite une version guêtre ^^. Comme ça je peux aussi les mettre par dessus des collants pour aller dans mes bottines préférées ( que j’ai prise une taille plus grande pour pouvoir y mettre justement mes cho7 tricotées ;op )

Le patron

Il s’agit d’une version simplifiée de mes cho7 de Yoga Asya, dont les bénéfices sont toujours intégralement reversé à l’écheveau solidaire ^^

fotor_15467057476690

Le fil

fotor_154670568049750

J’ai repris presque le même combo, la jolie mondim de Rosapomar, coloris 208 mais cette fois, je lui ai associé de la drops nord ( et pas de la fabel) coloris gris clair pour les côtes.

La patte de la Linotte 

Une seule modification : je n’ai pas fait le jacquard. Cette jolie laine se suffit à elle-même, non ? ^^

fotor_154670570557384
En fait, je me suis complètement faite au pooling donc je vous parlais dans l’article concernant la version cho7…

Epic fail ? 

La première est parfaite. Mais le rabattage de la seconde est un peu trop serré, c’est la lutte pour pouvoir les passer ‘^^. Je devrais le refaire mais je vous avoue que j’ai la flemme… Et je suis en ce moment sur une autre paire que j’adore tricoter ! ( qui n’est pas de moi ) J’ai hâte de les terminer et de vous les présenter !

Les photos portées 

Je vous en fait deux séries : une sans chaussure

fotor_154670594133221

mais avec les deux pieds ;op

fotor_154670584391463
La main nonchalamment posée, c’est pour planquer la poignée de l’armoire ;op

Parce que quand même… ;op

fotor_154670590735282

Et une série  avec mes kickers d’amour !

fotor_154670581897727

Pas évident de faire des photos en intérieur en hivers ‘^^ Mais ma terrasse a besoin d’un bon ponçage, son plancher n’est absolument plus du tout photogénique ‘^^

 

fotor_154670580150592

Voilà ! ( J’imagine que vous avez compris pourquoi je parlais d’article « post-it  » ;op

Bon courage pour la reprise !  ( moi,  j’en ai bien besoin parce que là….  j’ai pô enviiiie ;op ) 

Ps : il me reste encore un peu de cette jolie pelote inépuisable… Je me creuse les méninges pour chercher quelque chose à faire avec ;op … 

Couture, Crochet, Les échanges c'est la vie

Les échanges, c’est la vie : swap noël blanc

A l’origine

L’an dernier, à peu prêt à cette période, j’ai découvert le compte IG de Ginacie  ( que j’adore ! ) grâce à Barbara. J’étais arrivée trop tard pour son swap de noël et j’en avais été bien déçue. Alors cette année, j’ai guetté le top départ des inscriptions !

Le principe est d’échanger avec une personne tirée au sort parmi les participants, un colis comportant 5 petits paquets, correspondant au thème choisi Mélanie, avec du home made ou pas. On peut échanger avant pour apprendre à se connaître, ce qui est l’autre aspect très chouette de ce swap, je trouve. Cette année, j’ai donc été associée à Adeline ( Alie_graphie sur IG )

Voici ce que j’ai reçu 

Le truc de Adeline c’est entre autre, la calligraphie et le Lettering, les doodles et le scrapbooking. Je suis ravie d’avoir découvert son joli compte ! Surtout que c’est absolument pas mon domaine de compétences ! J’adore ce genre d’échange ^^ Je vous montre ici ce qu’elle a fabriqué pour moi ( il y a avait aussi, entre autres du toblerone au chocolat blanc, mais.. comment dire… il n’y en a plus ? ();op, les lutins de noël sans doute… )

J’ai donc reçu une des cartes dont elle a fait le tuto pour Ouiaremakers, que vous pouvez retrouver ici .

fotor_154660326591180

Elle m’a aussi remplie une belle boite de…

fotor_154660322729617

Sablés maisons trooooop bons ( et trop beaux !!! )

fotor_154660321444649

Elle a gravé un photophore en verre

fotor_154660318953461

Elle a calligraphié pour moi cette jolie citation !

fotor_154660320206461

Et elle m’a décoré une tasse spéciale…

fotor_154660325442571

Tricopathe ^^!

fotor_15466032423627

Merci encore Adeline, adore tout !

Ce que j’ai préparé 

J’ai bricolé quelques bidouilles pour remplir l’un des paquets : une broche ( avec du matériel qui date de l’époque où je faisais des bijoux…) ( et un porte clé partir d’un ruban bien kitschouille spécial noël pour ses clés de boulot…   mais il va falloir me croire sur parole, je n’ai pas de photo :’o(

Fotor_154480876547385

J’ai cousu un dessous de tasse en utilisant ma technique de patchwork préférée

Fotor_154480878146780

pour accompagner une tasse maison du monde

Fotor_154480879476766

Et j’ai customiser une décoration de noël Casa

Fotor_154480882258547

Fotor_154480881095671

Mais surtout, j’ai bricolé un des mes chers petits cadres au crochet

Les fournitures 

Fotor_154430631401288

Le tissu (le même que pour le dessous de tasse), vient de mondial tissu. Le cadre du suédois (comment ça comme d’habitude ? ;op ). Le laine est de la dolce merino de Katia coloris « écrus ».  J’avais reçu les lettres lors de mon échange avec les chiffonneries du chat. Et j’ai utilisé des cure-pipes pour pouvoir articuler les grandes zoreilles !  ( c’est la seule modification que j’ai apporté au patron)

Fotor_154430630063035

Le patron 

J’ai exactement ce qu’il me fallait sous la main, dans le bouquin  Crochet : des créations pour les enfants  de Virginie Karakus, édité chez créapassions… J’avais d’ailleurs acheté ce livre uniquement pour le trophée lapin ! J’adore ses grandes oreilles !

Fotor_154430623564186

Le résultat ? 

Fotor_154430628663339

Et voilà !

Il ne me reste plus qu’un article à rédiger sur les bricoles que j’ai faites pour noël mais je dois d’abord coudre un petit cadeau et faire un tirage au sort avant de le publier !

Bon week end !

 

 

 

Crochet

Dans la hotte pour mes grands : Attrapez-les tous ;op

A l’origine

J’ai 4 enfants âgés de 2ans et demi, my god, déjà deux ans et demi , à 10 ans et demi. Autant vous dire qu’on mange du Pokémon à toutes les sauces ‘^^

Il existe des tonnes de autos gratuits pour fabriquer ces bestioles, du plus simple au plus compliqué. Dans une vie où je ne travaillerai pas à plein temps, j’aurais sans doute essayé de faire un calendrier de l’avent avec des Pokémon au crochet… Mais il faut se rendre à l’évidence …. Ca n’arrivera sans doute jamais…

Mais j’ai mis un point d’honneur à en faire toute de même une paire pour glisser sous le sapin, même si ce ne sont que des bricoles.

Les fournitures 

Dans les deux cas, j’ai utilisé des fonds de pelotes de Dolce mérinos de Katia que j’aime vraiment beaucoup pour fabriquer mes bestioles au crochet quand je ne veux pas de coton. J’ai utilisé les coloris  rouge, émeraude ( pour le bleu) et gris. Mais la palette proposé est très large ! Et comme d’habitude, mon fidèle crochet n°2. La seule entorse est pour les feuilles du mystherbe, je suis allée piocher un reste d’alpaga vert de drops.

Le mystherbe 

C’est mon préféré, celui que j’ai le mieux réussi. ( et un des mes Pokémon préféré, je le trouve tout mignon…. même si de l’avis de mon Léo, il  » ne sert à rien »… ;op )

Fotor_154495451709814

Le patron 

J’ai commencé par une bidouille perso mais j’ai cherché quelque chose pour les feuilles et je suis tombé sur ce tuto, gratuit, en français et en anglais. Vous trouverez  d’ailleurs sur le site plusieurs autres tuto crochet ( Pokémon ou non) : tout est très bien expliqué, illustré aves des photos.  L’avantage du mystherbe, c’est qu’il est composé d’une grosse boule et deux plus petites. C’est facile et rapide.

Fotor_154495448825379

Le tentacool 

Pourquoi un tentacool ? parce qu’il était proposé sur le même site et, que j’avais les couleurs en stock et qu’il m’a parût rigolo.

fotor_154660347234023

Le patron

J’ai utilisé le patron gratuit et en français  que vous pouvez retrouver ici.

On commence par crocheter une boule ovale, puis on vient rajouter la « jupette ». Les deux gemmes rouges (non, ce ne dont pas des yeux mais des gemmes, il paraît qu’on ne rigole pas ces choses là) sont crochetées à part et cousue ensuite. Normalement les yeux sont brodés mais j’ai mis des yeux de sécurité ( ce qui lui donne un air bizarre, enfin plus bizarre encore, il faut l’avouer ‘^^) . Ensuite, on fabrique les deux tentacules qu’on vient coudre sous la « jupette » ( qui n’est pas non plus une jupette mais je n’ai pas encore passé mon master Es Pokémon, excusez-moi ‘^^)

fotor_154660348599153

Epic fail ?

Mis à part son air halluciné, j’ai complètement foiré la jupette. Pourtant les explications sont très claires… Mais je n’ai absolument pas ce qui apparaît sur la photo… J’ai sans doute  dû me planter quelque part mais où ? mystère ( je vous épargne le jeux de moi foireux avec le nom de l’autre Pokémon ;op ) 

Plus grave (ou plus risible), quand Léo l’a déballé, il a cru que c’était un renne…Oui, un renne… bleu, ça ne l’a pas dérangé…. Remarquez ,vu qu’il trouvait que le sapin que je vais vous présenter dans un prochain article ressemblait à une crotte, ça aurait pu être pire ‘^^ Heureusement que mon grand, plus charitable ?, a reconnu tout de suite… ouf, l’honneur est sauf ‘^^

Voilà !

Je profite de la fin cette article pour vous souhaiter une belle année, quelle soit créative ou pas ! ( je suis aussi nulle pour formuler des jolis voeux que pour clore un article ‘^^) . Je finis sur une autre photo de mon mystherbe joli, parce que je l’aime trop…

Fotor_154495447389122

Bonne fin de semaine !

 

Couture

Des petits pochons pour noël !

Je vais embrayer sur une petite série d’articles rapides, pour vous présenter les bricoles que j’ai cousues lors du mois de décembre. Je travaille sur un gros projet tricot en ce moment, depuis quelques semaines mais c’est encore un petit secret ( même si j’ai déjà posté quelques indices sur Instagram et Ravelry). Avec la fin d’année, très dense, niveau boulot, je n’ai pas eu beaucoup de temps pour les loisirs créatifs. Alors je me suis fixée de petits objectifs pour ne pas trop avoir l’impression de patiner dans la semoule ‘^^

Alors aujourd’hui, je vais vous parler des petits pochons à projets que j’ai cousus !

Pour gâter les copines 

A l’origine

Pour commencer, j’ai répondu aux voeux laineux de plusieurs personnes en envoyant des bricoles. Si vous ne connaissez pas le principe, il s’agit d’une chaîne qui tourne sur Instagram au mois de décembre : une fois que vous avez exhaussés quelques voeux, vous pouvez poster votre petite liste ( en précisant à quels voeux vous avez répondu et avec quoi)

Fotor_154360747564913

Le patron

J’ai répondu à un seul gros voeux ciblé, celui de ma copine Sandra, en lui cousant un petit sac à projets . Pour cela, je me suis basée sur la petite taille de mon pochon à encours, dont le patron vous plaît toujours autant ! Merci beaucoup d’ailleurs pour les gentils messages que vous me laissez ici ou sur IG  régulièrement ^^

Fotor_154360755483466

La patte de la Linotte 

Vous allez voir, pour cette petite série, j’ai fait la même modification : j’ai utilisé la technique de patchwork du « log cabin » pour donner une touche plus personnelle à chacun de ces petits pochons ^^

Pour cette version, je n’ai utilisé que  des chutes de provenances plus ou moins certaines… Principalement de mondial tissu et de toto mais ces tissus sont dans mon stock depuis pas mal de temps alors je ne sais pas si vous pourrez les retrouver…

Fotor_154360753321593

Pour le petit noël des amies 

J’ai cousu une mini version ( je vous prépare le patron incessamment sous peu ) pour mon amie Julie ( Blondedelespace sur IG), qui est l’un des 3 marraines d’Eliott. Oui, on aime les choses pas très conventionnelles dans la famille ;op 

Fotor_154549099551252

Elle veut se tricoter des cho7 cette année, alors je me suis dit que ça lui permettrait de planquer son tricot au fond de son sac ‘^^

Côté tissu, j’ai utilisé des chutes de ma jupe madeleine ( que j’adore mais que j’ai cousue avant d’ouvrir ce blog) et de la popeline rouge à étoiles ( respectivement toto et mondial tissu) et pour la touche originale, un de mes petits pans chéri !

Et pour rajouter une touche de déco en plus, j’ai pris un petit bout de ruban à étoile dans une couture et  j’ai cousu deux boutons : un rouge hérité de ma mamie Suzette et une petite pomme en bois… du marché of course !

Fotor_154549097654127

Et pour me moi (charité bien ordonnée, toussa toussa) `

Fotor_15454910834977

J’ai aussi fait une mini version pour emporter des cho7 en vacances. Histoire d’être sûre de prendre seulement un mini encours pour nos 4 jours en amoureux à Brest ( mais finalement j’ai pris autre chose que des cho7 et  2 autres pelotes que je n’ai pas tricotées, on se refait pas, que vous voulez-vous  ‘^^mais que j’avais planqué au fond de mon sac à dos ;op

Fotor_154549088121695

Pour les tissus, j’ai utilisé des chutes de la veste lapin punk d’Eliott, du coton à patchwork acheté en vacances à l’atelier de la création à Lyon ( deux ans d’âge au moins ‘^^) et pour la face avant, un sublime bout de tissu arbres offert par Lilieaimelesétoiles avec qui j’ai fait un swap de doudou au crochet cette année. Et pour la déco, j’ai cousu un bouton en porcelaine que j’avais acheté il y a des années à une créatrice de Lyon mais je suis incapable de vous dire qui, ce qui me désole, parce que j’aimerai bien en retrouver d’autres…

Fotor_15454909293022

Voilà ! Vous savez tout !

Normalement, le prochain post devrait concerner le petit défi de noël  que j’ai proposé sur instagram autour des déco de Noël home made ou bien les petites choses que j’ai bricolées pour le noël de mes garçons. J’essaie de revenir vers vous très vite !

 

 

Couture, Crochet, Tricot

Gâter les amies …

A l’origine

J’ai fait un petit colis à mon amie Marianne. Comme il y a du fait-maison dedans, je vous fait un petit article. ^^

Je vais faire sans doute plus court que d’habitude, pour les petits projets que j’ai déjà réalisés dans d’autres versions. Mais je savais qu’elle aimerait alors j’ai un peu limité les risques ;op

La partie la plus conséquente : un cadre au crochet

Fotor_154456316703975

Marianne m’avait demandé de lui faire un cadre pour la chambre de sa fille, avec un « Jiji » dessus. Alors, voici mon interprétation ! J’ai juste honte parce que ça fait des mois que je devais le lui envoyer… Je vous l’avez déjà montré sur Instagram alors qu’il était en chantier….

Les fournitures

J’ai utilisé de la goomy de bergère de France pour le noir, de la fabel pour le blanc, avec mon crochet fétiche n° 2.

La queue est articulée grâce à un cure-pipe.

Pour le fond, un imprimé petit pan que Marianne et moi adorons, des lettres façons scrabbles trouvées sur Amazon ( il paraît qu’il y en chez cultura mais dans celui qui est près de chez moi, ils vivent dans le déni… ) et le désormais traditionnel cadre du suédois.

Fotor_154456313694092

Le patron 

Mis à part les oreilles qui sont celles du livre d’Isabelle Kessedjian ( celles de ce renard ), tout  est une bidouille maison !

Fotor_154456315089353

Et pour l’accompagner ? 

Je lui ai refait des manchettes Lylia vu que ça fille lui a piqué la première version que je lui avait envoyée ‘^^.

Fotor_154360760061636

Les fournitures 

Fotor_154360757429497

J’ai utilisé de la sock de madelintosh, coloris « impressionniste sky » ( un superbe bleu) et pour la couleur principale le fameux  » glazed pecan » tellement en vogue l’an dernier. Les deux coloris sont des restes de projets que j’adore, mon châle arc en ciel et le châle que vous avait présenté ici.

 

Fotor_154360758683834

Et pour terminer, un sac à projet, selon mon tuto en taille 2 (dispo ici)

Fotor_15436076967214

J’ai tout misé sur le tissu en commandant exprès un petit coupon de tissu Totoro que j’adore. J’ai essayé d’être raisonnable et je n’ai pris qu’un petit coupon, trouvé sur etsy, en tapant juste  » tissu Totoro » dans la barre de recherche.

Pour la partie basse,  j’ai utilisé un torchon trouvé l’an dernier chez bouchara, le même que celui que j’avais utilisé pour  la version que j’avais fait gagner lors de la sortie du tuto. Et pour la doublure, j’ai choisi un tissu à patchwork que j’aime beaucoup et que j’ai depuis des lustres. Il m’a semblé parfait pour aller avec les tissus extérieurs.

Fotor_154360765470663
Bon, en vrai, vous ne pouvez que le deviner mais j’ai encore posté le paquet sans vérifier les photos avant ‘^^

Comme le tissu Totoro était plutôt mou, j’ai utilisé un entoilage léger pour lui donner un peu de tenue…

Encore une fois, j’ai eu énormément de mal à le laisser partir ;op mais je savais qu’il lui ferait plaisir, alors je n’ai pas trop réfléchi et je l’ai emballé ;op

Voilà, je vous avais dit que ce serait court ! ;op

Les prochains articles devraient être court aussi, mais surtout parce que j’enchaîne les petits projets. J’ai très peu de temps en ce moment, et besoin de voir des choses se concrétiser vite : alors commencer un petit truc et le finir en deux jours ou une semaine, ça me va. Mais j’espère pouvoir reprendre le chemin des projets ambitieux, une fois que le tsunami de fin d’année sera passé ‘^^

Bonne fin de semaine !!