Borderie, Tricot

Mon pull doudou des grands froids

A l’origine 

Depuis décembre, je me gèle. Mais alors vraiment ‘^^. Je commence à avoir une jolie collection de pull home made, que je porte régulièrement, mais il me manquait clairement un gros pull. La fingering c’est joli, c’est fluide mais ce n’est pas forcément toujours suffisant ‘^^.

J’avais acheté de la Ulysse pour un test knit mais je n’ai pas réussi à avoir le bon échantillon et je ne pouvait pas bidouiller en jouant avec les tailles puisque c’était un test. Je me suis donc mis en quête d’un fil à lui associer et d’un patron.

J’avais flashé sur ce patron à sa sortie, l’an dernier, mais comme il se tricotait un fil épais et que ça représente un gros budget quand on ne veut pas tricoter de l’acrylique ( je n’ai rien contre l’acrylique, hein, c’est juste que je transpire comme un boeuf devant ‘^^), ça fait réfléchir… Je me suis dit que c’était le moment ou jamais. J’ai failli utiliser le fil « Titicaca » de Holst Garn, pour gagner en douceur et en drapé mais l’alpaga et moi, on est rarement copain ( sauf en baby alpaga mais, on retombe sur de sombres histoires de budget ‘^^)  et je n’ai pas voulu courir le risque… Il faudrait quand même que je finisse par en prendre une pelote au détour d’une commande chez laine et tricot pour faire un échantillon, histoire de savoir une bonne fois pour toute ;op ( je cherche une alternative poilue mais pas trop au mohair qui n’est DEFINITIVEMENT pas du TOUT copain, pire que l’alpaga et c’est pas peu dire ‘^^) .BREF ! je me suis rabattue sur un autre de mes fils chouchous…

Le patron 

Fotor_155031074331633

Il s’agit du pull Weekender d’ Andréa Mowry, dont la fiche payante est disponible en anglais sur ravelry. C’est un pull bottom up ( qui se tricote du bas vers le haut), qui se tricote en rond et sans une seule couture. Il a l’air d’être en jersey envers mais en réalité, il se tricote tout à l’endroit : on le retourne au moment des finitions pour donner l’illusion que l’envers est en réalité l’endroit .

Il se commence donc par les côtes 1/1 du bas et un montage tubulaire. On tricote le devant et le dos séparément, pour que le dos soit un peu plus long que le devant et pour avoir le bas fendu.

Fotor_155031071622465
Le dos est sur le dessus sur la photo

Ensuite, on rejoint les deux morceaux et on tricote tout à l’endroit. Pour décorer le devant et le dos, on glisse une maille un rang sur deux au milieu ( et le rang suivant, on la tricote à l’envers pour qu’elle apparaisse comme une maille endroit sur le devant).

Fotor_155031068954921

On file tout droit jusqu’aux emmanchures, on sépare le travail et on continue encore tout droit quelques temps. ll n’y a pas de diminutions et pour avoir une jolie pente aux épaules, on a une section de rangs raccourcis ( des german short rows )  juste avant les côtes 1/1.

Fotor_155031070299352

Ensuite, on met des mailles en attente et on rabat ( en rabattage tubulaire encore) l’ouverture pour la tête.

Fotor_155031299212970
Du coup, vous pouvez voir l’intérieur aussi… C’est pas évident de bien montrer un rabattage tubulaire, en fait ;op

Pour assembler les épaules, on utilise un rabattage à 3 aiguilles classique, de manière à avoir une fausse couture apparente que je trouve très jolie.

Fotor_155031080605411

Ensuite, on relève les mailles des manches et on les termine par une bande de côtes 1/1 et un rabattage tubulaire, pour cela j’ai utilisé la technique du rabattage à l’aiguille.

Fotor_155031073161393

Les fils 

J’ai donc utilisé un mélange d‘Ulysse de De Rerum Natura ( non j’ai pas d’actions et je ne suis pas sponsorisée ;op )  coloris « figue » et de Coast de Holst Garn, coloris « blackcurrant », en tout en aiguille 4 pour le corps et 3,5 pour les côtes. Pour avoir le bon échantillon ( en réalité, je suis un peu en dessous mais je trouvais le point trop irrégulier en 4,5 avec ma tension. En plus, je suis entre deux tailles, et comme je savais qu’avec ma tension, je n’aurais pas un bon drapé , j’ai préféré avoir un échantillon trop petit d’une demi maille et tricoter la plus grande des deux tailles. J’ai calculé qu’à la louche ça me donnerait un entre 2 tailles).

Fotor_155031297552996

Côté coloris, je voulais un chiné et je trouvais « figue » un peu foncé, alors j’ai opté pour un violet clair, pour éclaircir le pull. Je ne pensais pas que « blackcurrant » serait si clair ( c’est presque un gris en réalité ) et j’ai eu des doutes mais au final, je trouve que ça ne rend pas trop mal.

Autant je vous recommande le mélange parce qu’il n’est pas cher, doux et chaud, autant je ne vous recommande de le tricoter avec des aiguilles si petites. J’ai un mélange qui donne quasiment de la worsted, mais une demi-taille de plus m’aurait fait gagner du confort de tricot. J’ai regretté tout au long du projet de ne pas avoir pris l’option « tricoter en 4,5 et la plus petite taille » : le fil ne glissait pas du tout, j’ai dû forcer, surtout pour les manches. Tellement qu’à peine mes  dernières mailles rabattues, je me suis jetée sur une boxy en nord de drops et en 3,25 ‘^^… Oui, je sais, je suis un peu cinglée ;op. Je pense que le rendu final est meilleur comme je l’ai tricoté mais je me suis dépêchée de finir ce projet ( parce que je rêvais d’un boxy qui glisse tout seul  ), parce que je savais que si je le laissais en plan ne serait-ce qu’une journée, je ne le finirais jamais. Et ça aurait été bien dommage ! Je vais adorer le porter ! ( même si il semble que le redoux se soit installé depuis quelques jours ‘^^).

La patte de la Linotte 

Déjà j’ai zappé le montage des plus de 100 mailles en tubulaire, je n’avais pas du tout mais alors pas du tout la foi de le faire, sur autant de mailles, avec un mélange de deux fils et qui ne glissaient pas du tout ( la coast est vraiment très bien mais si on tire un peu trop dessus, en fil simple, elle casse… Je vous laisse imaginer l’horreur) Tant qu’à faire ma rebelle, je n’ai pas monté mes mailles en 3,25 comme j’aurais dû. Mais cette fois, il y avait une vraie raison :  je ne voulais pas que le bas de mes côtes soit resserré.

Fotor_15503107861116

Ensuite, je n’ai pas fait mon plus le rabattage tubulaire sur les manches ( par flemme) et la partie dos : j’ai juste rabattu en côtes 1/1.

Epic fail ? 

Je vous ai déjà raconté que mon choix de fil était relativement aléatoire et que j’ai lutté pour le tricoter, ce qui en soit est un fail, puisque le principe du tricot pour moi , c’est tout de même avant tout que ce soit un loisir et non une épreuve ‘^^. Je tricote autant pour le processus que pour le produit fini, en somme. Avec le temps, je me rends compte que j’aime prendre mon temps pour un projet, et définitivement être mono-encours. Mais là, clairement, il fallait que je finisse vite pour avoir la seconde partie des vacances un vrai projet plaisir ( comprendre des km et des km et des km de mailles endroits, tout à l’endroit, en rond avec un fil qui glisse et si possible de petites aiguilles ‘^^ les 3,25 sont en passe de détrôner mes 3,75 fétiches ).

J’ai trouvé le moyen de faire une merdouille dans ma maille glissée en plein milieu du devant, sinon c’est pas drôle ;op mais je n’ai pas eu la foi de laisser tomber cette maille sur 5 rangs quand je m’en suis rendue compte pour la reprendre ensuite au crochet.

Les 10 premiers cm de mon pull sont tricotés plus serrés que la suite. Pourquoi? mystère… J’ai tiré dessus comme un sagouin au blocage pour tricher. Pour l’instant ça va, mais il faudra voir si en se rétractant le bas ne se resserre pas trop…

Il y a juste une chose qui me chagrine sur ce patron, c’est l’encolure. Comme le pull est tout droit et qu’il remonte haut , l’encolure est vraiment très près du coup et ça me dérange un peu. Sans doute parce que je n’ai pas l’habitude…. A refaire, ( je songe sérieusement à tricoter ce patron à nouveau mais cette fois dans un fil plus souple et plus mou), je changerai l’encolure, peut être en glissant quelques rangs raccourcis dans les côtes du devant pour la creuser un peu… Mais peut être que ça ne serait pas joli.. Il faudrait que je teste sur un échantillon à l’occasion pour être sûre.

Edit : après 2 jours de portage, j’oublie par moment que le col me gène. Soit il se détend, soit je m’y fait mais si vous craignez les encolures trop près du cou, il faudrait sans doute le modifier… 

Les photos portées 

La lumière était capricieuse, alors que je n’ai rien changé aux réglages, elle est plus ou moins présente d’une photo à l’autre, genre une photo sur deux ce qui n’est pas du tout logique ( à moins que mon appareil qui montre par ailleurs des signes de fatigue, notamment en ce qui concerne le wifi, ne soit en train de décéder … ce qui serait un drame :’o(   )

Fotor_155031091126620

Comme d’habitude, je vous montre ce que ça donne de dos…

Fotor_155031087676562

Et de côté.

Fotor_155031075724167

Et en bonus, je vous ai fait une paire de photos pour vous montrer aussi les décos que j’ai brodées à l’arrache sur ma jupe en jeans préférée : un côté avec un bout de popeline à étoiles, façon reprisage. Et l’autre avec de petites étoiles ( en espérant que je ne vous l’avais pas déjà montré ‘^^)

Fotor_15503107704349

Et la traditionnelle petite dernière !

Fotor_155031089416632

Et voilà !

Bon week end ! ^^

 

 

 

 

Publicités
Borderie, Les échanges c'est la vie, Tricot

Les mitaines champignons de Mathilde

A l’origine

Cette année, j’ai décidé de faire en priorité des échanges avec des amies. Nous avons décidé avec Mathilde et Marianne de nous bricoler un petit cadeau pour fêter l’arrivée du printemps. En le leur proposant, je savais déjà ce que je voulais tricoter. Il va falloir patienter un peu pour voir ce que j’ai offert à Marianne parce que c’est mon premier petit patron de tricot et qu’il est encore en test.

Le patron

Fotor_152241726885687

Il s’agit des « Vampolka Mitts » de Mélanie Berg. C’est un patron de manchette en jacquard.

On commence par la partie poignet qui est un tube de jersey, puis on rajoute des mailles juste avant d’attaquer les gros poids.

Fotor_152241714438766

Pour terminer la manchette, on fait une bordure en picot.

Fotor_152241712424143

Le fil

J’ai utilisé de la surnaturelle de la drogurie, un fil 100 % mérino, très doux. C’est la qualité que j’ai utilisée pour mes mitaines de printemps. Mon choix de couleurs est identique à celui de la fiche du patron, parce que le jour où je suis retombée sur ce patron, j’ai immédiatement pensée à elle  !

La patte de la linotte

Je n’ai changé que la taille d’aiguilles pour faire la partie jacquard que j’ai fait  en une demi-taille plus grande, pour que le tricot reste bien souple.

Fotor_152241719284212

 

Epic Fail?

J’ai choisi de les faire à ma taille pour que Mathilde qui a de plus petites mains puissent les porter avec des gans en dessous pour avoir bien chaud en hivers.

Fotor_152241717030152

Je suis globalement contente de la tension de mon jacquard, mis à part les mailles de jonctions au début du tour. Mais je m’en suis bien mieux sortie que d’habitude.

 

Les photos portées

Je vous en ai fait quelques unes, même si le rendu sera un peu différent porté Mathilde.

Fotor_152241723954798

 

Je les ai faites en intérieur mais pour une fois, je crois que ça passe !

Fotor_152241710039090

Ce que j’ai reçu

Mathilde est, depuis des années, bien avant que ce ne soit revenu à la mode, une brodeuse hors-pair ! Je suis amoureuse de ce qu’elle m’a offert ! Je lui ai attribué une place de choix dans mon atelier ! et comme à chaque fois que je vois une de ces merveilles bordées, j’ai une furieuse envie de m’y mettre pour de vrai !

Merci encore ma belle, je suis vraiment ravie !

Fotor_152424622939124.jpg

Bon week-end  !