Couture, Crochet, Petits tutos, Un petit tuto ?, un petit tuto?

Les petits projets de décembre (avec tuto crochet inside)

Il y a eu pas mal de petits échanges que vous avez déjà vu passer sous la forme d’article (ultra ou hyper) post it. Pour compléter, voici donc les autres petites choses réalisées ce mois-ci…

Pour les copines…

Pour mon amie Aude qui a attrapé le méchant covid au boulot ( elle est infirmière), j’ai réalisé un petit marqueur ouvert.
Fournitures : de mémoire, tout vient de la « cabane à perles », acheté cet été pour compléter mon beaucoup trop grand petit stock de perles et après. J’avais pensé à faire des boucles avec et puis finalement des mois après, c’est devenu…

D’ailleurs, je l’ai doublé à l’identique pour mon amie Isabelle ^^

Pour mes cheveux

Non ne fuyez pas, il n’ y a pas eu que des barrettes, promis !

J’ai retrouvé 2 supports de barrettes et bien… C’est vachement plus pratique ‘^^

La suivante est vraiment adorée ! Le cabochon en porcelaine vient de chez Atelier Camélir et le boutons en bois du marché. Le support, en revanche, ne demandez pas je n’en ai absolument aucune idée ! il vient de mon stock sans fond et trainait depuis des siècles !

Au crochet

J’ai fait une petite broche pour mon amie Claire ( Les hautes étoffes sur IG) : juste avec 2 semaines de retard pour son anniversaire ‘^^

En vrai, le bleu est un très beau vert d’eau pleins de jolies nuances mais impossible d’avoir les bonnes couleurs ‘^^

Les fournitures : Pour cette version, j’ai utilisé de l’alpaga de drops coloris « 7323 » (offerte par mon cousin) pour la couleur principale, et un tout petit peu de Nord de drops coloris »  » pour le bec et  »  » pour l’aile. Et comme j’étais jalouse, je m’en suis faite une pour moi avec d’autres couleurs ;op Coloris  » gris perles mix » pour le corps et « vieux rose unicolore « pour la queue. L’aile a été réalisée en « Dolce Merino » de Katia, coloris « jeans ». Le tout avec un crochet 1,75 mm pour la V1 et 2mm pour la V3 (car en fait il y a eu une V2, presque identique en déco de noël pour un petit échange de noël dont je vais bientôt vous parler ^^. Et il faut ajouter un peu de fil à broder, de la bourre et deux supports de broche à coudre.

Le patron : il s’agit du patron gratuit de Grizzly_mama sur Ig ( post du 7 Décembre) que j’ai modifié comme suit pour avoir avoir une version plus petite avec une forme plus ramassée ? ronde ? bref, différente ‘^^ !

Suivre le patron à la lettre du Tour 1 au rang 5.

T6 : *14 ms, 1 augm*

T7 : 32 ms

T8 : *15 ms, 1 augm*

T9 à 11 : 34 ms

T12 : 8 ms, sauter 16 ms, 8 ms

T13 : 7 ms, 1 dim, 7 ms

T14 : 14 ms, 1 dm

T15 : *1ms, 1 dim*

T16 : *dim*. Couper le fil, fermer le travail, passer le fil dans chacune des ms, tirer pour refermer le trou, nouer et repasser à travers la cocotte pour rentrer le fil.

Et j’ai rajouté un aile :

T1 : 6 ms dans un anneau magique

T2 : *Augm*

T3 : Dans la 1ère maille *1mc, 4ml,1mc* / Dans la 2ème maille *1mc, 6ml,1mc* / Dans la 3ème maille *1mc, 4ml,1mc* / Terminer le tour en mc. Fermer le travail.

Et puis j’ai aussi commencé à penser à une petite collection de broches que je pourrais vendre. J’ai déjà mes patrons de petits totems, le lapin que j’ai crocheté pour Perlipo, mon p’tit bonhomme des bois (que je dois faire en version à couettes), un Chibi Totoro (c’est par ici pour mon petit tuto ^^) , mes petites pépettes brodées , mon p’tit oiseau qui au final n’a plus grand chose à voir avec le patron d’origine. J’ai pleins d’autres idées et j’avais mis de côté aussi une inspiration pour une petite fleurs. J’ai fait à ma sauce un modèle vu chez Kamille Boutique dans un premier temps ( que je ne vendrais pas, forcément ^^)

J’ai rajouté la broderie verte et j’ai remplacé les cercles deux roses brodées

Et ça m’a donné l’idée de faire une autre fleurs que j’aime bien ! Elle n’est pas encore tout à fait aboutie, je pense, mais c’est sur la bonne voie ! ^^

Je songe à enlever la queue d’ailleurs et à décliner pleins de fleurs dans cet esprit !

Comme j’étais jalouse de la broche que j’ai crochetée pour la copine de l’Ado le mois dernier, je m’en suis fait une presque identique… Cette fois, j’ai fait une fleur plus grosse et des cils, et puis j’ai rajouté un petit nez mignon. Je crois que ce modèle-ci est arrivé à sa forme définitive !

Coudre pour le tricot

Certains bouts du motif sont tête-bêche, ici la poule et une tête de Bambi. Pourquoi ? Mystère ‘^^

J’ai commandé fin novembre un « Progress keeper » chez Orchidheart que j’aime énormément ! J’avais prévu de l’utiliser pour tricoter mes cho7 de noël et au bout de quelques rangs, je me suis dit qu’il me fallait absolument un étui à aiguille ( ou cosy needle) pour aller avec cette petite merveille ! Ça m’aura pris une semaine pour trouver la motivation de monter dans l’atelier ‘^^

Les fournitures : du molleton thermocollant ( j’avais miraculeusement juste la bonne chute…. il faut vraiment que j’en rachète ‘^^), une chute de lainage du Botanic Trouser que j’ai envoyé à Lizon-Lisette, un peu de tissu japonais acheté il y a des lustres chez Henri et Henriette à Nantes, de la popeline Mondial Tissu, un bout de ruban et une chute de tissu à pois et enfin quelques pressions Nam étoiles ( du marché ^^)

Le patron : perso, ( ce n’est pas mon coup d’essai, j’ai repris mon gribouillage) mais vous en avez un tuto très bien fait sur instagram chez « Tricoter ses cho7 » (poste du 12 Juin 2021).

Et puis, j’ai aussi eu envie de me coudre un petit pochon pour mes petits tricots de noël : cho7, petit cadeau…. En fait, j’avais prévu un autre tissu au départ, celui de ma robe de noël qui est arrivé le 31 Décembre… Du coup, le 24, de désespoir, en faisant les courses, je me suis rabattue sur un torchon, pour avoir un joli petit sac de noël pour mon cast-on de Noël. ^^

Les fournitures : tissu japonais aux petits lapins, et sergé bleu-vert de chez Mondial Tissu, torchon Leclerc, cordon du marché.

Et le patron : perso ! La version mini de mon petit pochon, que j’espère vous proposer cette année, dans une chouette collaboration…. Le projet est encours, j’espère qu’il pourra aboutir !

J’ai vu le moment où je n’allais pas trouver de tissu pour la doublure dans mon stock qui déborde, je suis pauvre en tissu de noël, voyez ‘^^ Et puis je me suis souvenue de ces petits lapins… ça le fait, pas vrai ? ^^

Pour le sapin …

Depuis quelques années, et un dégringolade de carton de décoration de noël hautement cassables et adorées du haut d’une armoire le drame tous les ans, je prends un peu de temps le soir pour augmenter notre collection de déco home made. Je joue principalement du crochet, tout au long du mois de décembre. Vous avez des articles par ici et par là pour en parler…

Cette année, n’a pas dérogé à la règle ! Je remplis l’article au fur et à mesure du mois, donc à l’instant où j’écris ces lignes, je sais ce que je voudrais faire, mais pas combien de déco seront réalisées ^^… on y va ?

Pour ouvrir le bal, la première faite pour nous, mais historiquement, comme vous avez pu voir et/ou verrez plus d’ici peu de temps, la 3eme , j’ai fait un petit lutin en sac ^^

Le patron est perso, fortement inspiré de quelque chose que j’ai vu chez « Sept au nid » il y a des années. C’était resté dans un coin de ma tête, j’avais très peur de ne pas réussir le lutin. Et puis j’ai acheté un pion en bois. Et puis je l’ai perdu. Et puis j’avais peur de ne pas réussir son visage… Bref.. j’ai mis des années et en fait, tout c’est hyper bien passé ‘^^ Par contre, je n’ai pas pris de notes du tout ‘^^

Côté fourniture : crochet 1, 75 mm, 1 pion en bois trouvé chez Cultura,il me semble, « nord » de drops coloris « châtaigne » ( qui est brun rouge et pas du tout rouge rouge ‘^^) et Alpaca coloris « brume marine » impossible à prendre en photo correctement : c’est un vert d’eau très nuancé et très joli ! Et un peu de colle superflu pour coller le chapeau au pion ‘^^

Il faut que je repasse au feutre noir indélébile, mais j’ai peur, maintenant que le chapeau est collé ;op

En deux’ une déco qui me trotte dans la tête depuis un bon bon bon moment….. Une déco de geek pour compléter petit à petit la série de l’an dernier (un baby Groot et un Chuthulu )

J’avais déjà fait une noiraude pique-aiguille que vous pouvez voir ici et depuis, je me disais que ce serait sympa une noiraude dans le sapin… Et puis l’an dernier, j’ai pas eu le courage de m’arracher les yeux sur une boule noire un soir et j’avais pris très peu de temps pour faire mes petites décos, alors je ne l’étais pas infligé ‘^^. Celle-ci a été crocheté devant « Klaus » : elle est passé comme une lettre à la poste et un jeu de mots pourri pour la une…. que tu ne peux pas comprendre si tu n’as pas vu le film ;op

Côté patron : perso sauf le chapeau ( j’ai tenté de broder avec plus ou moins de bonheur des étoiles) qui suit un tuto de Shino.craft , en anglais, dispo gratuitement par ici . Je vous conseille d’aller voir sa boutique ravelry, si vous cherchez de beau doudou tricoté, elle fait des merveilles ! A refaire, je mettrais moins de bourre dans le bonnet et un cure-pipe, je pense…

Les fournitures ? Crochet 2mm ( sauf la collerette, j’ai essayé en 2,5mm elle est peut être un chouïa grande), « nord » de drops coloris « gris foncé mix », « naturel unicolor » et « vert forêt unicolore ». Le rouge du bonnet est un reste de la regrettée « dolce mérino » de Katia. Et puis évidemment un peu de bourre.

En troiz’ , j’ai fait un (autre) pioupiou !

J’ai très largement modifié un patron existant, je vous ai tout noté dans l’article qui concerne les petits projets de décembre, parce que je l’ai décliné en broche et que j’en ai offerts deux. Il faudra juste patienter un tout petit peu ^^

Pour lui donner une petite touche plus « noël » j’ai rajouté cette fois une broderie sur l’aile. Il faut vraiment que je me perfectionne. Je l’aime beaucoup comme ça !

Les fournitures : « Nord » de drops coloris  » océan profond mix », « naturel », « vieux rose unicolore » et  » jaune d’or unicolore », mon fidèle crochet 2mm, un peu de bourre et de fil à broder noir.

Et pour finir, une broche qui était devenue une déco de noël ^^ J’avais prévu de me coudre une robe de noel mais le tissu commandé il y a plus de 10 jours, n’est toujours pas arrivé (on est les 24 décembre), du coup, j’ai décousu le support de broche et j’ai calé le lutin… dans une étoile. Et je crois que je préfère comme ça au final !

Fournitures : les mêmes qu’au dessus, on change pas une équipe qui gagne ! Mais avec un crochet 1,75 mm. Plus une étoile achetée à Cultura, en lot d’ailleurs, il faut que je me penche sur ce que je pourrais faire avec les autres pour varier les plaisirs

Patron : perso ^^ ! J’ai juste un petit regret : le capuchon pointu que vous pouvez entrevoir par ici… ne se voit pas du tout, une fois suspendu, sauf si la déco tourne ‘^^

Pour la dînette d’Eliott

J’ai commencé cette dînette alors que j’attendais Eliott, pour offrir à ses frères à la maternité. Et puis, je l’ai continué parce que c’est aussi un jeu-maison qui a beaucoup de succès, et que j’aime les crocheter et les inventer. Si vous voulez jeter un oeil à ce que j’ai déjà fait, vous pouvez aller par ici ^^, il n’y a pas la base que j’avais crocheté au départ car c’était avant l’ouverture du blog, mais ils sont rassemblés sous le tag « lapetitedînettedemesgarçons » et j’ai posé un tuto pour un crocheter un babybel par ici

Les 3 plus jeunes jouent encore régulièrement à ouvrir un restaurant, et me font parfois des demandes. Eliott, surtout. Et puis, je les fais quand ça me prends, ça ne tombe pas forcément pour un anniversaire ou pour noël. Là, je me suis dit que ça pourrait faire un petit plus sous le sapin. J’ai donc réalisé des « tagliatelles aux boulettes ».

Les fournitures

On retrouve du coton soit du « quattro » de Lang (pour le marron) soit de la « natura » de DMC ( pour le jaune pâle) soit de safran de drops (pour le rouge), un peu de bourre, et un crochet 2,5 mm parce que ça me fait beaucoup moins mal aux mains. Mais définitivement, je préfère crocheter de la laine ‘^^

Les patrons

Pour les tagliatelles, c’est tout bête !

Ici, j’en ai fait 5 avant de tomber en rade de mon reste ‘^^

R1 : 92 ml

R2 : 1 ms dans chaque ml

Pour les boulettes de viande

T1 : 6 ms dans mr

T2 : 6 aug

T3 : *1 pop corn à 4 brides avec MC dans même maille, aug* : avoir 6 pop

T4 : *1ms, 1 dim*

T5 : *1 ms, 1 pop corn à 4 brides avec MC dans même maille* ( attention à ce que ce soit en quinconce) 

T6 : 6 dim 

T7 : 1 pop corn à 4 brides avec MC dans même maille. Rentrer les fils.

Et quand on met les 2 ensembles, ça donne….

Et puis après noël, j’ai rajouté une louche de sauce tomate. Evidemment quand j’ai voulu faire la photo, impossible de retrouver toutes les boulettes de viandes… Elles sont portées disparues.. au même titre que la Martinique du puzzle magnétique d’Eliott. Et d’une pantoufle… Donc je n’ai qu’une photo avec les tagliatelles, et encore, j’ai passé la chambre au peigne fin pour les retrouver elles-aussi… faites des gosses et em…dez vous la vie à leur faire de la dînette, tiens …

Pour le patron : on part d’un cercle en brides tous bêtes et puis on pose aléatoirement entre deux augmentations, le principe suivant dans une seule maille :

*1 mc, X ml, on saute 1ml, (X-1)Ms pour redescendre le long de la chainette, 1mc*

ce qui donne par exemple : 1 mc, 8ml, on saute 1 ml, 7 ms (1 par ml restantes), 1mc.

Et pour mes Zoreilles

J’ai perdu mon headband Frida Aubergine à la mer, à la Toussaint. Je l’aimais beaucoup, et j’en avais chié pour le tricoter. J’étais donc bien triste. Alors pour mon petit cast-on de noël, j’ai décidé d’en remonter un autre, dans un combo littéralement adoré !

Les fournitures : Hillesvåg Ullvarefabrikk Tinde pelsullgarn, coloris « 2108 » (Oker) une laine rustique, chinées, superbe, et très douce lavée. Enfin douce… douce pour moi ! Mélangée à de la ITO Sensai (un mohair et soie japonais) coloris « 691 » (moutarde). Le mélange des deux est … pufff…. divin et plein de profondeur. JE me suis régalée à le tricoter. Et puis en 4,5 mm, dans un mélange qui glisse bien, je suis allée à la vitesse de l’éclair !

Le patron : Le Bandeau Frida de Atelier Emilie, gratuit, disponible ici en français et anglais ^^ Petite modification : comme je tricote un mélange un peu épais, j’ai monté 32 mailles seulement. J’aurais pu aller à 36 au final mais il couvre quand même mes oreilles, donc tout va bien.

Et voilà ! Le mois de Janvier s’annonce bien moins prolifique, on est le 4 et j’ai toujours rien commencé ‘^^ … Mais j’espère coudre un peu plus et finir un pull d’ici 15 jours ! Et puis j’ai 2 projets à photographier, un patron à sortir (si j’arrive à finaliser), et 2 photos à prendre pour vous parler d’un joli swap de Noël, donc j’ai de la matière pour plusieurs articles. Et un certain gilet rose à bloquer aussi, tiens… depuis la rentrée … de Septembre ;op

Couture

Un petit air de Russie …

Comme on est le 2 Janvier, en guise d’introduction, je vous souhaite une jolie année 2022, toute douce, pleine de poésie, d’amour, de beaux moments, de jolies créations et de petits bonheurs en tout genre ! Ici, elle sera sous le signe des grands chambardements, de ceux qui font un peu beaucoup peur mais qui sont absolument nécessaires !

A l’origine

Le 29 décembre au matin, j’ai flashé sur la jolie robe cousue par Pascale ( Coudre d’escampette sur IG). Elle est partie du joli patron de Ikatee « Elona Mum », boutonnage asymétrique, jupe froncée, joli tissu matriochka de Lise Tailor. De mémoire, elle a modifié la hauteur de la partie buste au passage. Et ça m’a rappelé l’hivers 2005, où j’ai porté assidûment jupe cercle en velours, blouse brodée et bottes fourrées, lors de ma première année d’enseignement dans le 93. D’ailleurs, je me referais bien un look à l’identique ! Quel dommage de ne plus avoir ma jolie jupe en velours, lourde ! Elle tombait si bien ! Mais revenons à nos moutons, et ici à notre petite robette ! Coupée à moitié le 30, j’ai cousu le buste à ce moment là. Partie basse coupée et cousue le 31 le matin et l’après-midi, photos de présentation prises le 31 en milieu d’après-midi et article rédigé dans la foulée… Comme à la grande époque, aussitôt cousue, aussitôt immortalisée ! Vous sentez l’enthousiasme ? ^^

Je l’ai tout de suite imaginé en velours côtelés à motifs et j’ai commencé à retourner le net … pour me rappeler un coupon qui traine dans mon stock depuis…7 ans? J’étais partie pour faire une toile d’abord, pour savoir si j’arrivais à modifier mon patron de base, je vous laisse deviner lequel, et pour déterminer quel métrage je devais acheter. Et puis … Ce coupon mal aimé, je lui ai rajouté un joli biais et puis je me suis rendue compte qu’il était parfait avec mon gilet monop’ et puis le gilet rose que je dois bloquer depuis des lustres. Et je suis (re)tombée amoureuse de ce coupon sur lequel j’avais flashé et dont je ne savais finalement pas quoi faire et que j’ai oublié, pensé à destasher, puis reoublié au fond d’un bac….

Les fournitures

J’ai donc utilisé 1m50 de velours milleraies de provenance totalement oubliée ‘^^ Je crois un magasin qui a fermé depuis à Montpellier mais je ne suis même pas sûre…
pour aller avec, il ne m’a fallu que du biais viscose atelier brunette , couleur terre de sienne, et dont j’ai oublié le petit nom. Au passage, ce petit biais, il est super à coudre… Si on le bâti ! Je me suis bien appliqué sur les finitions de ma robette, vous allez voir ^^ Il est tout doux, tout souple, se déforme bien… Je me demande s’il ne va pas détrôner mon éternel biais liberty ! Et pour finir, de jolis boutons bien oranges, du marché !

Le patron

Alors, vous avez deviné ? Je suis partie de ? La désinvolte, bien sûr ! Vous savez comme j’aime ce patron, je le couds sans arrêt ;op … Dans un version bien modifiée mais la version de base du buste est tout de même bien bien bien bien bien canon ! Vous pouvez jeter un oeil par ici : toutes les versions que j’ai cousues n’y sont pas forcément, parce que je n’ai pas toujours taggué les articles correctement ‘^^ mais vous avez une idée …

Du patron d’origine, donc, j’ai gardé la jolie basque froncée, dont la forme très travaillée tombe si bien ! Et puis j’ai fait mes modif’ habituelles et … de nouvelles ! Je vous rappelle au passage que Nathalie nous a offert il y a un moment un chouette tuto pour simplifier le corsage et transformer en robe son joli patron !

La patte de la linotte

Je suis partie de ma version hackée de base, c’est à dire avec l’encolure du top grain field de Ottobre, dont je vous rabats les oreilles depuis des années. Je trouve que cette encolure est parfaite sur ma morphologie, c’est dire droite et bien haute.

Du coup, comme d’habitude, exit la parementure, à la place j’ai mis du biais à l’encolure…

Et aux emmanchures puisque le patron d’origine a des manches que j’ai enlevées dès ma seconde version ( je vous ai mis un petit tuto pour vous expliquer comment faire à l’époque grâce aux conseils éclairés de Nathalie ! )

La partie la plus « technique » de ce hack a été de redessiner mon devant pour avoir le joli boutonnage asymétrique à la russe sur lequel j’avais flashé sur la version de Pascale. J’ai donc dessiné deux demi-devant en ajoutant une bande de boutonnage. Je ne vous ai pas fait de tuto, parce que je pense que ça ne se fait absolument pas comme ça du tout en vrai ‘^^

C’est un bidouillage qui fait bien illusion, mais elle est clairement un peu trop étroite. Je l’ai cousue sur toute la hauteur en mode camouflage-c-est-la-surpiqûre-de-la-partie-du-dessus, et j’ai cousu les boutons en prenant toutes les épaisseurs. Je vous montre ce que ça donne de l’intérieur :

Franchement, je suis contente de moi, ce qui est assez rare pour être souligné, soyons claire, même si c’est une bidouille ! Je vais d’ailleurs réitérer dans un tissu uni, pour une version blouse, en mettant un petit passepoil des familles pour souligner la vraie-fausse patte de boutonnage. Il me faut juste trouver le tissu idéal (un lin/lainage serait si parfait ! souhaitez moi bonne chance !!).

Ce qui donne donc le buste suivant :

Ensuite, j’ai rallongé la partie jupe, comme expliqué sur le tuto de Nathalie, pour arriver à 60 cm de hauteur de jupe/basque, comme sur ma version noire. Enfin, c’était le plan, on en reparle en dessous ‘^^. Et puis, comme vu sur une désinvolte en robe de ma copine Marette, j’ai rajouté un lien, enfin un noeud pour ajuster la taille.

Et j’ai … ajouté des POCHES ! En prenant tout simplement celle de la robe Aubépine ou de la jupe Chardon de Deer and Doe qu’on ne présente plus (c’est la même poche) que j’ai placé à 10 cm de la couture d’assemblage entre le buste et les jupes.

Et j’ai fait mon ourlet, à la machine, une fois n’est pas coutume ‘^^ : rentré de 1,5 cm puis de 3 cm.

Avec toutes mes coutures en jaune, parce que je n’avais que ce fil sous la main de la bonne couleur, enfin, d’une couleur en accord avec mon tissu.

Epic fail ?

Alors, j’ai coupé mon tissu gaiement, sans vérifier avant.. que j’en avais assez ‘^^. Vous voyez venir le truc ? Quand j’ai voulu couper ma jupe/basque dos…Il me manquait 3 cm… La Loose… J’ai donc du tricher, recouper 3 cm sur la première que j’aurais pu faire un peu plus courte pour gratter un peu plus… Mais évidemment, c’était trop tard … Donc j’ai triché sur l’ourlet : J’ai récupéré presque tous mes cm en faisant un premier rentré de 1cm seulement, et un second à 3 cm au lieu des deux fois 4 prévus au départ.

Au final elle est un chouia courte mais ça va quand même ! La décence est sauvée ‘^^

Je me suis aussi emballée sur la longueur et la largeur de mon « lien », du coup ça fait un plus gros noeunoeud que prévu. Je le reprendrais peut être un de ces jours….

J’ai passé bien 5 minutes sur mon noeud pour la photo, ne vous y trompez pas, il sera sans doute moins joli et régulier dans la vraie vie ;op

On est du détail, as usual, dans l’ensemble je suis vraiment très contente de ma petite robe à l’esprit russe ^^ Et maintenant, je rêve d’une version de ce buste avec un plastron tout brodé de belles fleurs art-déco russifiantes et un passepoil pour souligné le truc. Genre fond noir et fleurs rouge / prune/ bleu canard et passepoil petit pan. Tu vois le truc ? Autant j’ai bon espoir pour la partie couture, autant la partie broderie, elle, restera sans doute dans mes rêves, à moins qu’une bonne âme se désigne pour un troc ;op Anybody dans l’assistance, tant qu’à rêver ‘^^…

Les photos portées

Trop tard pour prendre les photos le 31, la lumière était déjà descendue et le zhomme endormi de toute façon sur le canapé… J’ai dû attendre un peu pour finaliser l’article… Le 02 janvier. J’ai eu fait pire pas vrai ? ^^

On se fait les habituelles ?

Note à moi-même : j’aurai dû refaire le nouer ;op

Et de côté, je suis contente, elle ne fait pas du tout montgolfière !

De plus près, le corsage …

Et cette robette, comme je vous l’ai dit, en plus d’être mignonnette…Elle a des POCHES !

Et il en faut pas beaucoup pour rendre une linotte happy-happy !

Et puis elle va parfaitement avec mon gilet doudou monop’ que j’aime toujours autant : elle a tout bon !

Et vous savez quoi ? Et bien… Le tissu pour la version blouse est en route ! J’ai hâte !

Couture

Ma jupe couleur de soleil… saison 2 !

A l’origine

Cette petite vue m’a mise de super bonne humeur ce matin ! Qu’est ce que j’aime cet ensemble !

J’ai cousu une jupe culotte qui ne me va pas et que je dois d’ailleurs photographier et envoyer à une IG copine sur qui elle sera parfaite. Ça m’a un peu coupé dans mon élan, parce que clairement, je ne me représente ABSOLUMENT pas mon corps du moment ‘^^Faut dire que j’ai perdu 5 kg assez vite ( de stress puis de fatigue) donc il fallait que je reprenne toutes mes mesures … Il me fallait un projet rapide et motivant qui ne soit pas un énième Mandy boat tee, un truc un peu nouveau mais pas contraignant et je ne sais pas quoi … Et puis Mylène a posté cet article et j’ai su immédiatement quoi ! Je me suis jetée sur le site du patron, j’ai découvert qu’en plus il était gratuit, je l’ai imprimé et scotché dans la foulée, et recopié le jour même ! Couper le lendemain, cousu presque entier et… ça me va ! On y regarde de plus près ensemble ?

Les fournitures

J’ai acheté ce jersey épais et ULTRA extensible (la nuance est importante) à mon amie Marette au printemps dernier, avec tout un lot de merveille que je pense couper dans les prochains mois. Aucune idée de sa composition ‘^^ ni de sa provenance. On est pas sur un tissu hyper quali je pense, il est texturé, je ne sais pas s’il ne va pas se dépiauter à vitesse grand V mais comme cette jupe était sensée être une toile, je me suis dit que ça n’avait aucune espère d’importance. D’ailleurs je l’avais acheté pour faire une toile de la jade skirt de Paprika pattern que j’aime toujours autant. Et il m’en reste plein ! Pour le patron, il faut juste une hauteur de jupe, il est très économique ce que petit patron ! On recommande aussi un élastique large pour glisser dans la ceinture. J’ai essayé sans et comme mon tissu est vraiment TRES élastique, je me suis dit qu’il fallait pas tenter le diable et j’ai fait ce qu’on m’a dit !

Pour la touche « linotte » : j’ai utilisé du tissu thermocollant froufrou et un mini bout de ruban adoré dont il ne reste presque plus rien et que j’ai collé partout depuis l’ouverture de ce blog ‘^^

Le patron

le dos est prévu plus long et plus arrondi car il prend en compte la courbure des fesses… il est redoutable ce patron ! tout est bien pensé !

Il s’agit donc de la jupe Slinky de Studio Calicot , une marque québécoise, disponible sous la forme d’un pdf gratuit en anglais ET en français. Le patron est vraiment très simple, et peut se coudre intégralement comme ici à la machine à coudre. Il comprend un dos, un devant, deux partie ceintures et c’est tout ! j’aurai pu contre une brume, c’est vrai, mais c’était un peu trop pièce pour ma concentration de ces derniers jours ‘^^. J’envisage sérieusement de coudre un Mandy boat d’ailleurs, mais en version marinière… Mais revenons à notre jupe ! La créatrice dit de choisir sa taille en fonction de son tour de hanche. Je vous avoue que j’étais un peu sceptique vu le grand écart que je fais dans le tableau des tailles avec mes non-hanches et mon bidou mais je l’ai écouté. Puisque c’était sensé être une toile. ;op

Au passage, j’ai coupé la version courte pour cette première version, mais le patron existe en deux autres longueurs ! Une version genou et une version midi. Je ne sais pas si je vais oser plus long, mais je me dis qu’avec mes collants décalées et mes docs vertes, ça serait vraiment pas mal… faut juste voir si j’arriverai à marcher décemment avec ‘^^

On assemble donc les côtés des jupes, puis les côtés des ceintures. On replie les ceintures en deux , et on assemble à la jupe un peu comme une encolure de thsirt mais en version Easy ! Vraiment, si ce genre de jupe est votre came, je vous recommande le patron, il est parfait pour une débutante qui veut se frotter au jersey ! Attention toutefois, il faut VRAIMENT respecter le taux d’élasticité, sous peine de ne pas pouvoir marcher, c’est à dire 40 % d’élasticité (le patron vous explique très bien comment le calculer, je vous laisse jeter un oeil si vous avez besoin)

Cette fois, je n’ai pas tenté de faire une surpiqûre au bas de la ceinture pour fixer mes marges de coutures, je vous rappelle que la dernière fois que j’ai fait ça sur une brume, j’ai dû défaire parce que j’avais Zéro élasticité à la taille et que c’était impossible d’essayer la jupe ‘^^

Je suis très contente de la majorité de mes finitions intérieures : je la trouve très propre ma petite jupe !

J’ai surjeté à la machine ensemble les marges des ceintures+haut de la jupe, un petit coup de fer et c’est parfait !

On termine par un ourlet à l’aiguille double ! Depuis que je mets ma seconde bobine dans le bon sens, fil qui se déroule vers moi, bizarrement, je n’ai plus eu de mésaventures !

Et donc, j’ai coupé un bas en taille S … et il parfait. Je n’en reviens toujours pas ! moi qui coupait du 40 avant…. (d’ailleurs c’est pour ça que ma jupe culotte ne me va absolument pas du tout ‘^^). Bon je ne vais pas trop crier victoire parce qu’il fallait se référer aux hanches, mais je vais tenter le prochain bas en coupant un 38, pour voir… Enfin… une toile, hein ‘^^

La patte de la Linotte

Je ne sais pas pourquoi, mais dès le départ, je voulais faire une étoile sur cette jupe, je savais exactement quoi utiliser. D’ailleurs j’ai envie de coller cette fameuse étoile sur mes prochains haut aussi… avec une petite patte décorative et un bouton (j’avais posé un tuto par ici ^^) comme je l’ai fait sur mon confortable d’amour ! Je trouve que ça lui donne une personnalité dingue à ma petite jupette !

Evidemment, j’ai une confiance assez limitée dans le thermocollant qui permet, selon moi, surtout de limité l’effilochage du tissu. Je surpique toujours autour en plus !

J’ai hésité un petit moment parce que j’ai eu peur que le tissu ne perde en élasticité dans cette zone et que ça soit embêtant. Mais je la voyais tellement avec son appliqué, que finalement… Et oui, cette partie est beaucoup moins élastique mais ça ne gène pas du tout !

L’article concernant les manchettes est visible juste après celui-ci ^^ !

Epic fail ?

On est sur une jupe ultra moulante et courte, donc, elle ne sortira pas pour aller travailler par exemple mais en vacances ou à la maison carrément et elle me va ! Je suis encore toute surprise ;op

Par contre, je ne sais pas ce que j’ai fichu mais mon bas de jupe dos n’était pas coupé très droit, j’ai dû le reprendre un chouïa à l’arrache ‘^^ Mais porté ça ne se voit pas donc on s’en moque un peu, pas vrai ?

Les photos portées

J’ai prévu un t-shirt marinière pour aller avec mais cette jupe va très bien avec mon boxy chéri, par exemple.

J’ai passé la matinée avec, montant les 2 étages de la maison à de multiples reprises, je me suis assise et relevée une tonne de fois et je n’ai absolument pas été gênée dans mes mouvements.

Je ne peux pas encore vous dire si le jersey va se déformer mais jusqu’à présent, elle revient bien en place.

Et je termine par une photo avec mon manteau, qui serait à faire les réglages mais elle était pas mal et puis je me dis depuis un moment qu’il faudrait que je vous parle de ce fameux manteaux, acheté le premier hivers de mon grand qui en est à sa seconde vie, puisqu’après la naissance de Robin j’avais complètement refait la doublure, déboucher la bête et changer tous les boutons ce qui lui avait donnée une vrai seconde jeunesse ! Franchement, on dirait pas qu’il est neuf ? Et bien non, je ne l’ai pas porté tous les hivers à cause des variations de poids, mais il en a bien 6 au compteur !

Au passage, le seul bémol sur ma jupe, c’est le pli que vous voyez là : elle remonte légèrement au bout d’un moment, mais c’est comme toutes ses congénères, c’est dû au type de jupe, pas au patron ! Et le fait qu’elle soit plus longue derrière compense un peu.

Ah au fait, si vous vous vous demandez pourquoi j’ai titré « saison 2 », et bien c’est à cause de cette jupe-ci ^^( que je vais proposer au troc parce que, comme je le craignais, je l’ai quasiment pas portée ‘^^)

Couture, Les échanges c'est la vie

Les échanges c’est la vie : Echange avec Ophélia

A l’origine

Cette fois, c’est moi qui suis allé à la pêche au swap en demandant au culot à Orchidsheart si elle était d’accord pour faire un petit échange avec moi. J’adore son compte Instagram, ses jolies photos, ses projets et ses démarches. D’ailleurs, elle fait de petites ventes de créations de temps en temps, concernant le tricot mais pas forcément… Et si les podcast en anglais ne vous font pas peur, vous pouvez regarder par ici ^^Le principe était de faire connaître à l’autre des laines locales. Mais aussi, comme tout swap de rajouter quelques goodies ^^

Voici ce que j’ai reçu

Elle a sélectionné pour moi sa laine à cho7 préférée : une marque purement anglaise que je n’ai jamais vu en vrai et dans piles mes couleurs du moment ! Je vais pouvoir me tricoter des cho7 assorties à mon dernier projet couture ET tricot finis qui vont bientôt arriver sur le blog, et je suis bien contente. Les couleurs sont lumineuses, la laine hyper douce ! Il va falloir leur trouver un modèle à la hauteur… à mois que je ne fasse tout simplement des rayures ^^

Mais elle a aussi ajouté deux laines qu’elle a teint elle-même ! La première va sauter sur mes aiguilles dès ce soir, pour une paire de mitaines, associée à de la snaeldan, je pense… Pour aller aller avec ce châle que j’adore toujours autant et qui, avec mon Châle Ilyana, m’a définitivement fait comprendre qu’on peut dire ce qu’on veut, mais une bonne vrai laine sans traitement, bien rustique, ben ça tient quand même vachement plus chaud ;op

Elle a elle même réalisé cette carte avec la technique du et qu’il faut ABSOLUMENT que je fasse encadrer, je l’adore

Et voici la seconde laine qu’elle a teint elle-même, on est sur de lace et de la single, cette fois, je ne sais pas encore quel projet je vais lui attribuer encore mais ce n’est pas comme si j’avais une tonne de laine dans le même cas dans mon atelier, non ? ():op

Et puis elle a ajouté des marqueurs maisons …

Un baume à lèvres et des jolies étiquettes…

et puis des  » Wax melts  » dont il faut encore que je comprenne l’utilité ‘^^ Je peux vous dire que c’est joli et que ça diablement bon en tout cas !

Et aussi du thé (que j’ai bu) et des bonbons qu’on a mangés avec Eliott (on les a cachés au zhomme parce que c’est pas bon pour lui et puis, Robin, il n’aime pas les bonbons.) et un savon artisanal qui sent TROP bon !

Et Voici ce que j’ai fait pour elle

Je lui ai envoyé deux bases différentes de chez Bouclelaine, car elle aime comme moi les laines éthiques, et rustiques ! J’ai choisi des couleurs correspondant à celle de ces vêtements. J’espère qu’elle a aimé ! Je voulais lui faire découvrir la base « Mérino-Angora » et la base  » Roussin-Alpaga » respectivement coloris  » gentiane » et « chameau ». J’ai rajouté une mini pelote de  » Merino-Angora  » coloris « écorce », au cas où elle veuille se faire un projet ton sur ton avec un une petite touche de jacquard par exemple… Et puis pour les accompagner, j’ai rajouté quelques bricoles….

Un marqueur de maille, avec un petit côté noël/ hivers blanc… Les fournitures viennent de différents vendeurs sur etsy, si ma mémoire est bonne…

Et puis une petite barrette , avec un petit bouton cousu dessus pour rester dans le même esprit.

Mais surtout, j’ai cousu une petite trousse à encours ( et du coup, j’ai envoyé très tard, mon paquet, encore pardon Ophélia ! )

Vous commencez à la connaître, j’en ai (re…re… re… re… bref…)parlé il y a peu de temps ici

Fournitures : Coupon à motif ( et lin prune et l’entoilage thermocollant double face) trouvé(s) chez mondial tissu il y a des éons : je suis retombée dessus par hasard et j’ai tout de suite pensé à Ohpélia ! L’étoile en cuir avait été aussi offerte par Superpriscilla. Tout le reste vient du marché.

Je vous montre les détails ^^ : mes doubles boutons d’amour, vous avez l’habitude !

Et la poche zippée pour mettre tout son petit bazar de tricot : marqueur, aiguilles, mètre ruban… etc…

L’intérieur pensé pour mettre une paire d’aiguilles en plus ( pour les côtes par exemple ou un second projet) et un crochet pour rattraper les mailles. Et un petit ciseau pourquoi pas au milieu, ça passe, normalement…

Le petit rabat pour empêcher les aiguilles de tomber …

Et comme pour celle de Florine, une petite aiguille en cuir pour habiller l’extérieur : il va falloir m’en faire une pour moi comme ça en fait… ça me plait trop !

Et voilà ! J’ai fait toutes les photos de mon dernier projet tricot, et les photos de présentation de mon dernier projet couture aussi, et même que c’est de la couture pour grande ! Et que je suis bien contente et reboostée ! elles sont même traitées, donc je devrais avoir deux articles pour vous avant les fêtes !

Couture, Les échanges c'est la vie, Petits tutos, Tricot, Un petit tuto ?, un petit tuto?

Le petit couffin de Robin et sa petite couverture ( article livré avec Tuto tricot ^^)

A l’origine

Pendant que j’attendais Eliott, j’ai offert un poupon à son futur grand Frère, Robin. Il a joué avec le temps de la grossesse, puis plus vraiment. Jusqu’à ce qu’un matin, il se remette à le trimballer partout ! Tellement que je lui avait concocté un petit dressing. Pour mémoire, vous avez les articles ici et ici ^^

Je m’étais mis en tête de lui trouver un joli couffin et de le décorer… c’était l’hivers dernier ‘^^. J’ai retourné vinted pour trouver le couffin parfait tout de suite, trouvé 5 euros au milieu de tout un tas de truc très très très cher. Avec un « garnissage » pour le moins… particulier ‘^^, certes mais en parfait état. Du coup, j’ai balancé tout le reste et j’ai sorti mes tissus…. Pour son anniversaire … en Juin…. Et puis j’ai fini début juillet et je me suis dit que ce serait bien une petite couverture pour aller avec… Et j’ai tricoté cette couverture… la semaine dernière … Procrastination est, toujours, mon second prénom. Il connait le couffin qui trône depuis des mois dans mon atelier en attente d’être terminé, donc je lui ai dit que le papa Noël m’avait expressément demandé une surprise supplémentaire pour son couffin et qu’il aurait tout d’un coup….

Les fournitures

J’ai utilisé ce que j’avais pris pour garnir le couffin de son petit frère, en l’an 1 avant le blog. enfin 1 et demi… Vous ne l’avez donc vu que sur Ig à l’époque. D’ailleurs je m’y suis prise de la même façon… On en reparle tout de suite après ^^

Donc pour la couture…. j’ai utilisé : deux cretonnes à motifs et du molleton thermocollant de chez Mondial Tissu, du passepoil à étoiles et un lacet liberty de la droguerie, du biais froufrou acheté je ne sais plus où et une chute de lin qui traine dans mon stock depuis mille ans. De mémoire en réalité, tout ce que j’ai utilisé, c’est des chutes d’ancien projets. J’ai rempli le matelas avec un reste de coussin éventré pendant le premier confinement, parce que je n’avais plus de bourre pour faire des broches ‘^^

Et pour le tricot : 2 pelotes de « Nord » de drops coloris « océan profond mix » qui restaient de mon boy chéri numéro 2 et le reste de mes petits chaussons

Les patrons

Tout est perso ! Pour le tour de couffin, j’ai scotché ensemble deux feuilles A3 que j’ai plaqué contre le couffin et avec un crayon, j’ai dessiné le contour en jurant comme un charretier parce que ça glissait en suivant les bords. Ensuite, j’ai découpé deux fois le patron dans les tissus ( un pour chaque motif), deux fois dans le molleton. Une fois chaque face thermocollée, j’ai assemblé mon passepoil sur le dessus en l’arrêtant au niveau du début de la poignée et j’ai fini avec un bord tout bête. Ne faites pas attention aux pressions kam, elles servent à rien…. J’ai tenté mais ça n’a pas fonctionné. Et une fois qu’une pression kam est installée….

(on en reparle dans la rubrique « Epic Fail »). J’ai ensuite poser un joli biais pour faire le bas de la partie visible et j’ai fait un bord à l’arrache pour le reste parce que c’est sous le matelas ‘^^

Je remarque à l’instant que j’ai mon biais qui d’effiloche, tiens ‘^^

Pour le matelas : j’ai dessiné le tour du matelas d’origine qui s’est révélé un peu petit au final. Mais ça fait bien la blague quand même = deux faces, on coud en laissant une ouverture, on retourne, on bourre de fausse ouate et on referme à points plus ou moins invisibles.

Pour la couverture : Je vous ai concocté un petit tuto que vous pouvez télécharger en pdf par ici.

Le but était de tricoter une couverture en seul bloc, en utilisant un maximum de laine, sans risquer de me trouver en rade, avec Zéro cerveau nécessaire… J’ai donc pris le parti de tricoter par le biais ce qui permet d’aller au bout de sa laine ( on partage en deux, on tricote la première moitié puis on commence les diminutions quand on doit commencer la seconde moitié de la laine) et puis du mousse pour avoir tout à l’endroit. C’est un principe très courant pour les couvertures avec un carré central géant puis une bordure, comme par exemple celle que je vous ai montrée cet été. Je voulais une couverture bicolore, alors j’ai décidé de faire une icord constrastante tout autour : j’aurais pu la faire en même temps que le carré central mais ça voulait dire deux choses : soit une couverture unie, soit de l’intarsia (une technique de jacquard pour résumer) avec une pelote de jaune de chaque côté de la couverture… Je vous laisse deviner l’option que j’ai choisie ;op

Franchement, vu qu’on tricote la laine en double, ce projet est HYPER RAPIDE : une soirée pour la première moitié, une soirée pour la seconde, une dernière pour relever, rabattre en icord et bloquer. En fait, en format poupée, c’est le projet idéal pour une débutante voir même une enfant qui veut apprendre à tricoter. Vachement mieux qu’une écharpe si vous voulez mon avis ^^ . Une augmentation en début de rang à tous les rangs, une diminution en début de rang pour la seconde moitié. Une seule maille au départ et on réduit avant de commencer à trouver les rangs longs et une seule maille à rabattre. On n’est pas obligé de faire l’icord, d’ailleurs, ou alors maman peut s’en charger… Mais c’est un bon exercice pour apprendre à relever ses mailles aussi ! On relève entre les « bouboules » sur les côtés, c’est facile à voir. Et on peut se passer des petits trucs que je donne pour une finition invisible de la psychopathe obsessionnelle de la finition parfaite que je suis ;op

Montage provisoire / grading…mais sur 3 mailles, ça va quand même, non ? ():o)

Petit coucou à mon ami Fatal Failure qui a peint ce champi trop beau que je me suis empressée de piquer pour la photo !

Epic fail ?

D’abord, le coup des pressions ‘^^ : Je pensais naïvement pouvoir clipser les deux faces du tour de couffin … haha… avec les épaisseurs ? et la hauteur ? Bien naïve je suis évidemment quand on enlève les pressions, ben on a des trous… Donc… J’ai défait mes pressions ( brûler le centre sans y laisser ses doigts pour ramollir le picot…) et j’ai remis des pressions pour faire tenir le lien : ça donne le sandwich suivant « partie du dessus de la pression kam (tissu + molleton)+lacet+seconde partie de la pression »

Et puis je pensais que le bas du couffin allait tenir tout seul. En vrai, il faudrait mettre des liens aussi en bas, mais je n’avais pas prévu et les bords étaient fait alors… J’ai … triché avec un bout de laine ‘^^ Parce que bon, je suis pas sûre de la solidité de mon bazar expliqué ci-dessus … Mais comme j’avais déjà un trou… Le mieux serait évidement de tout fixer proprement avant de faire les différents bords ‘^^

Et voilà ! J’espère que vous aimerez et utiliserez mon petit patron pour poupon ^^

Borderie, Couture, Crochet

Les petits projets de Octobre et Novembre

Ce fut un peu le désert au mois d’octobre, j’ai replongé dans le … « juste le boulot, rien que le boulot et zéro énergie pour rien d’autres. J’ai juste fait une petite bricole que j’ai prise en photo courant Novembre, c’est dire ! Alors pour me sortir la tête de l’eau et (re)trouver le courage de sortir du marais, j’ai fait une petite liste de tout-petit-minis (micros même parfois!) projets. Certains sont partis dans des swaps que vous avez normalement déjà vus, et pour les autres et bien….

Le seul et unique d’Octobre

Pour notre voyage en Normandie (vous avez les photos ici), j’ai refait une clé UBS de musique qui n’a pas fonctionné, mais ceci est une autre histoire ( une sombre histoire de format apple par reconnu par l’autoradio, mais bref…) et comme elle était toute tristouille, j’ai eu envie de la décorer un peu avec du crochet. Je suis moyen convaincue au final mais bon, comme c’est la seule petite chose que j’ai fait pour moi en octobre, en même temps…. Inspiré pour ne pas dire copié par un gland en laine feutrée, offert l’an dernier par la talentueuse Marie lors d’une commande ( Felt and Fabrics, sur Instagram), j’ai crocheté un mini-gland.

Les fournitures : Nords de drops coloris « océan profond mix » et « châtaigne unie colour », un peu de bourre, et un crochet 1,5 mm

Le patron : bidouille perso avec le point coquille de la coque repris d’un tuto gratuit proposé par annab.shop ( poste du 22 septembre 2021) : j’ai adapté à mon nombre de maille, rien de bien sorcier.

Pour mes cheveux

Copié/inspiré par une paire de barrettes vue sur le compte de elsebesjes (j’ai flashé sur la pomme, vous vous en doutez, j’ai rajouté un bouton dessous pour souligner et suis (re)tombée sur cet oiseau que j’avais totalement oublié ( impossible de me rappeler où ‘^^)

Fournitures : Des barrettes, des boutons, un peu de fil, une aiguille et zou. 5 minutes et hyper gratifiant !

Je les ai égrainées au fil du mois, voici donc les autres, prises en photo au grès de mini balades.

vous avez déjà vu ce petit sapin sur une autre version, et j’en ai offert une 3eme version ^^ C’est pas ma faute, c’est la saison qui appelle les sapins, non ?
sississi c’est une barrette ! Vous trouvez la partie métallique ? ^^

Ne vous inquiétez pas, il y aura d’autres choses que des barrettes dans cet article, promis ;op

Les petits poissooooons dans l’eauuuu , Nageeeeent, nageeent , nagent, nagent, nagent ;op
Peut être ma préférée… quoi que je ne suis pas sûre du tout ^^

Je vais pouvoir les assortir à toutes mes tenues ;op … Et ma photo préférée …

Vous avez une préférence ? Vous en porteriez, vous ? Je songe à faire un jour une mini vente… Pour enfants mais pas que ^^.

D’ailleurs… en fait j’en ai fait d’autres en fin de mois ;op Ne partez pas, y a d’autres choses après ! ^^

Le petit squeleeeetteeee sur sa bycycleeeetteeeee les suivait … Ne me demandez pas d’où ça sort, je ne sais plus très bien…. Je crois une blague de mon enfance, une histoire de corbillards qui roulent dans le brouillard… ça vous parle ?

Et la petite dernière est d’autant plus chère à mon coeur, que le bouton du dessous a été fabriquer par le mari de ma copine d’IG Florine ^^

Pour mes pieds

3 paires de bottes/bottines adorées depuis des années sont décédées les unes à la suite des autres en 15 jours. Plus de 10 ans pour une, plus de 8 pour l’autre et la troisième acheté de seconde main qui avait déjà bien vécues. Il était temps de m’offrir une nouvelle paire, construite pour durer et dans laquelle je pourrais porter mes cho7 tricotées, tant qu’à faire ‘^^. Je n’ai pas osé les prendre en couleur, j’ai choisi un neutre, un poil plus foncé que ce je pensais mais bon… Rien qu’une paire de lacets un peu funky ne pourrait éclairer ! Ça tombe bien, j’avais trouvé sur etsy des embouts de lacet métal cet été et pas trouvé l’énergie de m’y mettre ^^

Les fournitures : Un peu de biais de Petit pan (trouvés en solde sur leur site, ils font régulièrement des ventes privées hyper intéressantes), et 4 embouts pour lacet métal. Il faut aussi une pointe de colle (ici colle à bijoux à prise lente, pour pouvoir m’en mettre plein les doigts sans risque) et une pince plate sans dents pour ne pas marquer les embouts. Et 5 minutes ^^

Comment faire ? Et bien c’est tout simple : Couper en biais vos deux longueurs de biais pour faciliter le bourrage le passage dans l’embout. Puis, plier votre biais en deux, un coup de machine à coudre à quelques mm du bord pour le fixer définitivement, si vous vous sentez avec une couleur contrastante pour le rendre encore plus joli. C’était déjà pas mal fluo pour moi alors j’ai fait du ton sur ton. Ensuite, mettre un peu de colle sur la partie du biais qui va toucher le métal sans vous en mettre de partout passer le biais dans l’embout ( c’est le plus relou), écraser à la pince la partie la plus proche du biais pour le coincer et resserrer l’embout sans tout écraser si nécessaire sur le reste de l’embout.

Le petit truc pour se faciliter la couture ? Utiliser le pied à surjet ;op ça prend littéralement moins d’une minute ! et c’est forcément droit ! Sur le même principe que ci-dessous ( sauf que vous avez juste le biais sous le pied de biche)

Je me suis volée à moi-même un photo d’un ancien article, c’est pas bien ;op

Pour les voeux laineux

Chaque année sur IG, à cette période de l’année, est lancée une chaîne de cadeaux. Le principe est simple : vous gâtez quelques personnes qui ont posté leurs voeux et puis ensuite, vous postez votre propre liste et vous espérez que quelqu’un y réponde.

J’ai déjà participé une année et j’aime beaucoup le principe. En plus, ça me motive à faire de petites choses… Donc, cette année, en Novembre, j’ai fait …

…des marqueurs en Pierre Naturelle pour mon amie « Chez Marette » ( du coup j’avoue j’en ai mis un peu plus ;op ),

… et aussi cette petite série pour « Les pirouettes de Girouettes »

…ainsi qu’une paire de marqueurs ouverts ( mais je ne les ai pas tous pris en photo non plus ‘^^) pour « La fée Linou Bricole »

et aussi un plus simple avec une breloque lapin d’Alice au Pays des merveilles.

Pour ranger l’atelier

Je vous ai déjà fait le coup cet été, j’avais perdu mon rouleau de tissu adhésif au format scotch, puis ma seconde boîte de thé, retrouvé le scotch … et finalement retrouvé la boîte fin Novembre ! Non mais maison n’est pas du tout encombré, ni en bazar, c’est pas vrai, je m’insurge . Donc…

Au moment où je rédige ce petit passage, je ne suis pas sûre de savoir ce que je vais mettre dans ma boîboîte mais je l’aime et c’est tout ce que je lui demande pour le moment ! Peut être ma collection de barrettes à cheveux, tiens …Enfin si ça rentre, mais à l’instant T, là, je ne sais plus où elles sont…. Je suis bien tout va bien ‘^^ Moins d’une minute pour ce DIY de l’extrême : un seul tour a suffit car le rouleau fait 2,5 cm de large. Cette fois, je n’ai pas eu de soucis de couvercle qui ne ferme pas, car 2,5 cm c’est la hauteur idéale pour laisser l’espace en haut de la boite pour ouvrir et fermer facilement ^^

Parce qu’on en a jamais assez…. pour les câbles qui trainent dans toute la maison

J’en ai déjà fait plusieurs, on m’avait demandé en commentaire si ça n’allait pas finir dans un coin et les câbles dans l’autre et bien sachez que plus d’un an après avoir cousu les premiers, ce n’est absolument pas le cas ! D’ailleurs, il m’en manque encore une paire je pense… Ils sont ouverts et fermés plusieurs fois par jour, plus de câble emmêlés les uns aux autres, et ça prend en prime moins de place !

J’ai encore légèrement agrandi mon gabarit, je crois que c’est presque parfait maintenant ^^

Les fournitures : des petites chutes de tissu (mondial tissu pour le dessus, les coupons saint pierre pour le dessous), des pressions Kam et un entoilage plus rigide que d’habitude. Je ne sais pas encore si je le garderai le même la prochaine fois : je verrai à l’usage.

Et le crochet alors ?

Pour suivre Madeleine Renarde dans un joli projet collaboratif, j’ai crocheté une broche inédite, d’après une idée qui me trottait dans la tête depuis des lustres mais je n’avais pas trouvé l’énergie et/ou le temps avant la fin du mois de Novembre. J’ai donc crocheté deux broches, presque jumelles…

Les fournitures : de la « Nord » de drops, un peu de fil à broder noir ( 4 brins), un tout petit peu d’alpaga pour broder les feuilles, de la bourre deux supports de broches, Crochet 1,75mm et 2 mm et beaucoup de patience et de minutie et de gros mots, mais ça c’est tout à fait facultatif .

Patron : tout perso ^^, broderie inspirée par exemple de Julie Jolis songe qui propose très souvent des défis broderie gratuitement sur son blog, toujours très joli et dont j’adore et admire le travail ( et en plus c’est une belle personne, ce qui ne gâche rien ! ). C’est, de plus, grâce à la patience d’ange de mon amie Madeleine Renarde que je sais faire ce type de rose, parce que la broderie et moi.. C’est tout une histoire ‘^^. Mais je crois que je peux dire que j’ai vaincu la rose, je suis fière de moi et c’est pas peu dire ! (Ici brodée en nord de drops)

Et puis un soir, l’ado m’a dit qu’il était invité à l’anniversaire d’une copine. Le lendemain après-midi… Alors j’ai sorti vite fait mon crochet et on a choisi les couleurs des cheveux et …

Je vous cache pas que j’ai très envie de m’en faire une identique, maintenant ‘^^

Couture, Crochet, Les échanges c'est la vie

Les échanges c’est la vie : Echange avec Florine ^^

L’avantage des articles concernant les échanges, c’est qu’on peut les écrire à l’avance ‘^^. Je devrais peut être attendre pour avoir une publication plus régulière ici, mais bon… on se refait pas … J’avais tellement hâte de partager cet article avec vous… j’ai fait les photos de ce que j’ai reçu ce matin, le traitement prend 10 minutes, et hop !

A l’origine

C’est Florinelarzac qui a eu l’idée de me proposer cet été un petit échange sans prétention parce que je m’extasiais devant sa dernière culotte fait main ( vous allez voir, elle est trop belle). Comme il lui restait du tissu, elle a proposé de m’en faire une, spontanément. C’était tellement gentil !! Je lui ai demandé ce qui lui ferait plaisir en échange et elle a fini par demander une trousse à encours, elle trouvait que ce n’était pas équitable, mais je ne suis pas d’accord ! Il faut tellement de temps pour poser les élastiques d’une culotte que franchement, je trouve au contraire que c’est très équitable ! Et puis c’est bien plus chiant difficile de coudre une culotte qu’une trousse, je trouve ‘^^

Voici donc ce que j’ai reçu

Les photos de cet partie de l’article ont été prises contre le volet de ma voisine ostéo qui n’était pas là…. J’espère que personne ne m’a vu faire : j’ai pris la photo en mode super rapide, en douce ‘^^… Déjà que les voisins me voient depuis la terrasse faire l’andouille ou pester pour les photos devant le mur jaune … Comme décidément je le trouve très photogénique ce volet ( je l’ai déjà utilisé pour illustrer l’article sur mes dernières cho7) il est possible qu’il devienne un fond récurrent ‘^^

Je suis amoureuse de cette culotte, elle est TROP belle ! Il faut vraiment que j’en constitue une petite collection avec les jersey bio suédois que j’avais achetés il y a fort longtemps pour faire des cols pour les garçons : il me reste des chutes ! Pour rappel : les versions que j’ai cousues sont ici mais elles sont bien moins classe, je trouve.

Côté patron : Florine a utilisé le patron « Belle Mum » de Ikatee ( J’ai acheté la version pdf du patron « Belle Mum » de Ikatee que j’adore porter.

Et pour l’accompagner elle a gentiment ( snif il parait qu’on plus le droit de lui mettre ses 2 L depuis un bail… ça me fait toujours autant bizarre de le voir écrit comme ça ;op) rajouté un savon artisanal, produit à côté de chez elle : ça tombe bien celui que j’utilise sous la douche est au bout de sa vie ^^

Et voici ce que j’ai fait pour elle

Le patron : il s’agit de mon tuto que vous pouvez retrouver ici ( et qui date de février 2018… Mon dieu, déjà !) C’est celui qui m’a demandé le plus temps , j’espère qu’il est utilisé ‘^^. Je vois dans mes statistiques toujours autant de passages sur les pages concernant mon pochon ( plusieurs par jours alors que l’article date des débuts du blog, c’est fou !!! ), moins pour ce projet là… C’est vrai qu’il demande plus de temps et de minutie mais vraiment si c’est ça qui vous arrête, je vous le répète, en prenant son temps, ça passe tout seul ! ^^. Le principe c’est une trousse pour trimballer par exemple la paire d’aiguille nécessaire pour tricoter les côtes d’un projet….

Avec des surpiqûres jaune par ce que c’est joli !

Et puis une partie trousse zippée ( intégralement doublée)

Les fournitures : un reste de tissu Linnamorata Chéri d’amour, dont je garde chaque chute précieusement, un peu de lin aubergine pour aller avec ( mondial tissu, il y a 10 ans ‘^^) et d’entoilage thermocollant double face, un peu de biais froufrou, des boutons et une fermeture éclair du marché, une mini breloque de la droguerie…

… parce que c’est joli ^^

Je n’ai rien acheté, juste utilisé ce qui trainait dans mon stash, attendant le projet parfait. Et en Guest….

Mon Petit doigt me dit que vous devriez en voir une autre passer par ici pour un autre swap ^^

Une étoile en cuir offerte par Superpriscilla il y a des années : petit à petit, j’arrive au bout du petit stock qu’elle m’avait si généreusement apporté lors de notre première rencontre.

Et puis, l’an dernier, j’avais proposé de lui crocheter un petit champignon pour son sapin de noel et puis… j’ai oublié de le lui poster !!! Honte éternelle sur moi et ma cervelle de Dory ! Je l’ai retrouvé en rangeant l’atelier en Aout alors je l’ai mis bien en évidence sur mon bureau pour ne pas oublié de le lui envoyer ‘^^

D’ailleurs, je vais bientôt songer à la petite série que je vais faire pour notre propre sapin de Noël. Mine de rien au bout de 3 ans, ça va commencer à faire une jolie collection ! Mais je préfère continuer à profiter de l’automne encore un peu, on y repensera d’ici une quinzaine de jours, hein, on a bien le temps de parler de Noël ;op

Et Voilou ! le prochain article devrait concerner une paire de chaussons pour ma pomme… Le temps est au beau, j’ai bon espoir que ça arrive vite !

Couture

Ma petite collection Printemps/été 2021 : mon petit pyjama d’été ^^

A l’origine

Il y a fort fort fort longtemps, j’ai acheté le patron du « Le Lake side pajamas » de Grainline Studio. On avait même pas acheté la maison, c’est dire ! Je reprenais tout juste la couture… Je débutais sur IG ! Hier, quoi… Robin avait même pas un an… my God ! Je l’avais même imprimé dès mon achat…

Mais ce patron comportait un écueil beaucoup trop grand pour moi à l’époque…. Il nécessite de poser des km de biais. Mais alors, des km… Pas loin de 6 mètres et demi si on décide de faire l’ensemble complet short + top. Ce top, j’en ai rêvé un moment, d’ailleurs, je ne le voyais pas que comme pièce de pyjama. Alors, j’ai fait la lâche… Je l’ai laissé dans un coin. Même après avoir trouvé comment poser du biais proprement…. Et puis quand j’ai bidouillé mon petit tableau, il s’est imposé ! Je n’ai jamais cousu du pyjama. Il était temps ! Mais j’ai mixé deux patrons. Et puis le tissu que j’avais prévu au départ, un coton rouge à petites fleurs, je l’avais utilisés il y a un bail pour faire autre chose. Alors le tissu noir que j’avais acheté pour aller avec est devenu… cette petite robe ;op Mais je ne voulais pas lâcher mon idée de petit pyjama alors j’ai retourné mon stash !

Les fournitures

J’ai donc sorti un combo de grandes chutes. D’ailleurs, je n’ai pas fait exprès mais des chutes de deux projets de la même créatrice. Je vous laisse donc jeter un coup d’oeil par ici pour avoir les références de ma viscose à motif ( il m’en reste presque plus, snif !! ) et par ici pour le joli bleu uni ^^

Pour aller avec, j’ai utilisé plus de 3 m de biais froufrou bleu foncé à petit pois, de l’élastique du marché. Et pis c’est tout.

Le(s) patron(s)

Commençons par le bas !

J’ai utilisé le patron gratuit du pyjama « Hoya » de Joli Lab, que vous pouvez télécharger ici ! Il s’agit d’un ensemble complet. La marque propose une série de vidéos YouTube en guise de pas à pas. Tout est très bien fait, le patron est tout à fait accessible à une débutante. Je n’ai utilisé que le bas du pantalon.

Le patron comporte peu de pièce : un dos, un devant, une ceinture en deux morceaux. J’ai suivi les explications et les finitions du patron. La ceinture est entièrement élastiquée…

Le montage est très astucieux et le résultat est très propre.

Petite fierté personnelle : mes coutures coïncident presque parfaitement à l’entre-jambe !

J’ai coupé une taille 38, en suivant le tableau des tailles et ça tombe parfaitement. J’ai hésité un moment à reprendre les cuisses pour les affinés mais en fait, c’est sans doute plus confortable comme ça et je n’ai rien touché encore ( une fois n’est pas coutume, j’ai porté ce pyjama plusieurs fois avant de rédiger l’article). C’est une pièce très rapide à coudre et qui est agréable à porter. Petite note au passage : j’ai encore une fois inversé l’endroit et l’envers du tissu, comme pour ma petite combo, parce que je n’aime pas trop le côté brillant et que j’aime en revanche le côté granuleux de l’envers.

Et le haut alors ?

Comme je vous l’ai dit en intro, j’ai cousu un patron que j’aime beaucoup depuis des années, le haut du Lake Side Pajamas de Grainline Studio que vous pouvez télécharger ici sous la forme d’un patron pdf payant en anglais. J’ai coupé la taille qui correspondait à mon tour de poitrine dans le tableau des tailles et l’aisance à la poitrine est parfaite.

Le patron comporte 3 pièces : un devant et deux demi-dos. Le devant est seyant grâce à deux pinces. Et le patron comporte deux éléments que je trouve très sympa : tout est fini au biais, et c’est aussi le biais qui permet de créer les bretelles. Cette dernière partie est par contre un peu relou, enfin si on oublie les km de biais à poser, parce qu’il faut ajuster la longueur des bretelles sur soi dans la finition originelle. Il y a de quoi se prendre un peu la tête faire pas mal d’aller-retour si on n’a pas de mannequin ni d’aide sous la main.

Les emmanchures aussi sont terminées au biais. Tout se joue avec l’ordre dans lequel on coud le biais.

La partie qui me plait le plus reste le dos ! Regardez moi cette merveille ! Franchement ça vaut le coup de se prendre bien la tête !

Côté finitions intérieure, on peut soit faire des coutures anglaises, soit tout surjeté ( ce que j’ai choisi de faire )

La patte de la linotte

En ce qui concerne le bas, j’ai fait des changements purement esthétique : j’ai coupé le patron en short. Ce n’est pas prévu par le patron, j’ai utilisé un short du commerce pour connaître la bonne hauteur. Et pour le style, pour vraiment avoir l’impression d’avoir un vrai ensemble, j’ai coupé et cousu un revers dans le même tissu que la partie haute, en utilisant ce que je me rappelais de la technique du short « châtaigne » de Deer and Doe ( je ne suis même pas sûre d’avoir suivi le patron au final, parce que je l’ai revenu ‘^^) Le principe était d’avoir une jolie finition intérieure.

Et en ce qui concerne le petit top, comme je ne voulais pas me prendre la tête avec la mesure des bretelles et mille essayage, au risque de me retrouver avec des bretelles trop courtes au final, j’ai coupé mes bretelles plus longues pour les nouer sur l’épaule. L’homme trouve ça très sexy.

Epic Fail ?

Bon, on peut laisser de côté un semi-fail : j’avais oublié que j’avais déjà utilisé le tissu prévu à la base pour autre chose… J’ai connu un vieux moment de solitude ‘^^surtout que j’avais acheté le coupon de lin/viscose noir exprès pour ça ;op

Mais le fail de départ est plus ancien. Bien plus ancien ‘^^. En fait, quand j’ai acheté le patron, j’ai fait une erreur en tapant l’adresse mail dans ma commande. Et oui ! Du coup, j’ai acheté le patron mais je ne pouvais pas le télécharger car je ne pouvais pas ouvrir le compte lié… puisque l’adresse mail n’existait pas ‘^^. La créatrice m’avait envoyé le patron par mail, du coup, mais… je n’ai pas téléchargé les explications. Je l’avais heureusement imprimé tout de suite… Sauf que j’ai dû supprimer le mail car… JE NE L’AI JAMAIS RETROUVE ! du coup, pour coudre mon top, j’ai dû éplucher toutes les photos que j’ai trouvé via le tag sur Instagram pour comprendre l’ordre de montage ‘^^team boulet for ever ‘^^

En ce qui concerne la réalisation du top, je pense que j’aurais dû retirer bien 2 / 3 cm de haut au moins pour le porter en top. La longueur est un peu batarde sur moi, mais je vous rappelle que mon buste est court par rapport au standard des patrons et puis je ne fais « que » 1m64, donc forcément, pour un patron australien, ça fait beaucoup de cm en trop.. Et mine de rien, le biais, même en coton tout léger, même étiré, sur la viscose toute légère, je trouve que ça cartonne un peu sur le bas du devant, comme vous le verrez sur les photos portées. Je referai bien une version raccourcie avec du lin lavé pour voir, tiens. Ça tomberait peut être pas mal du tout… à voir donc ^^

Mais sinon, je suis plutôt contente de mon petit pyj’ ! ^^

Les photos portées

Alors, j’ai cousu ce top autour du 23 avril. J’ai fait mes photos en Mai, je les ai traitées en Juin et j’ai écrit l’article … en Aout… parce que je n’avais pas encore fait les photos portées. D’ailleurs à l’heure où j’écris, ( le 10 aout, vers 22H si on veut être précis), elles ne sont pas faites… ces photos portées ‘^^ J’avais prévu de les faire en vacances mais les lieux où nous avons dormi étaient trop sombres à l’intérieur. Du coup, je vais me retrouver à les faire là où je ne voulais pas les faire… C’est à dire sur ma terrasse ‘^^ L’homme travaillant sur les horaires où on peut prendre les photos, c’est Robin ( 8ans) qui s’y ait collé !

Bon, je ne lui ai pas demandé de vérifier que tout était bien droit, mais il s’est plutôt bien débrouillé ! J’ai pris sur moi pour prendre les photos comme je le porte ‘^^

On est sur un pantalon qui arrive bien au-dessus du nombril, mais il reste vraiment confortable ( et le tissu ne se froisse quasi pas : je l’ai porté plusieurs fois et pourtant, là, il n’est pas du tout repassé )

Bonjour Madame la prise ‘^^

Pour aller avec, je vous ai fait une paire de gros plans : sur l’encolure …

Sur le short …

Et une dernière sur le dos, parce que c’est quand même THE morceau phare de ce pyjou !

Niveau taille, comme vous le voyez, je pense qu’on est plutôt pas mal ! Il faut juste que je me rappelle de raccourcir de 4 cm pour une version à porter sur mes jupes ! D’ailleurs, je pense de plus en plus à garder le dos et changer le devant pour celui de grainfield. Et pourquoi pas en tunique à porter par dessus un slim ou un pantalon, tiens…. ;op

Borderie, Couture

Les petits projets de Juillet

Au programme, un peu de couture à la main et de broderie , un peu de couture tout court et du bijoutage… ^^

Pour les zoreilles

Au gré de ma petite balade rennaise solo, j’ai récupéré le matos pour faire 2 paires de boucles : 2 pour moi et une pour offrir…

La première paire fut pour mon amie Rachel, les lutins du moulins sur Instagram : dormeuses La droguerie, et le reste  » la cabane à Perles ». La recette est la même pour les 2 paires ^^

La seconde, je l’ai déjà beaucoup portée, j’adore son petit côté japonisant et elle m’a permis de faire une bien jolie photo.

Et si je n’ai pas porté la 3eme encore, je pense qu’elle sera parfaite avec le gilet que je suis en train de tricoter ^^

En couture

J’ai cousu une petite pochette pour trimballer notre version mini du jeu  » Le Verger » : il est pratique aux restau en attendant les plats. Bon, quand on peut aller au restau, certes…. Mais on ne désespère pas !

Patron : Perso. Ce devait être une pochette à Kalimba ( le cadeau d’anniversaire d’Eliott ) mais j’ai eu un vieux bug au moment d’ajouter à mon patron les parties qui font la profondeur de la pièce : j’ai retiré au lieu d’ajouter les-dites valeurs. Je me suis donc retrouvée avec une pochette… plus petite de 4 cm … la honte… Mais j’ai vite rebondi, vu que j’avais prévu de coudre aussi une pochette pour le jeu ‘^^ l’honneur est presque sauf

Les fournitures : chutes de tissu noir et molleton thermocollant (mondial tissu), chute de passepoil gris ( du marché), et tissu ours trop beau ( « papa pique et maman coud » dans le stock depuis 4 ou 5 ans…)

Broderie

Encore une lune ( inspirée encore par le travail de Kzstevens toujours) , et oui ‘^^. Cette fois j’ai décoré une besace militaire française authentique des années 60. La même que celle que j’avais ado. Je l’ai portée toute l’été en version sac à dos ( le passant dans le dos, permet de passer de besace à sac à dos) : bien pratique parce qu’elle est légère, ultra robuste et en même temps bien grande. On peut très facilement y perdre y bourrer tout un tas de truc !

Fournitures : besace trouvée en parfait état sur Vinted, toile de coton (mondial tissu), fils à broder (du marché), solufix (rascol).

J’en ai profité pour y mettre aussi ma version de présentation de mon « petit totem » Renard ( le patron est disponible sur ravelry)

Violon, vous savez tout. Le prochain article concernera un petit cadeau d’anniversaire au crochet et ne devrait pas trop tarder !

Couture

Ma petite collection Printemps/été 2021 : la jupette couleur de soleil

A l’origine

Cette petite jupe est l’un des premiers projets gribouillés sur mon premier tableau, ce même le deuxième projet cousu. Et à ce jour, c’est l’un des moins satisfaisants mais uniquement de ma faute…

Les fournitures

J’avais acheté ce sergé de coton jaune soleil pour me faire une veste, l’été dernier, chez Mamzelle fourmi et ce fut le premier fail. Attention, le tissu est de très bonne qualité, la couleur superbe, un beau jaune, bien lumineux, il est bien souple, il est bio, super agréable à travailler… Mais … beaucoup trop léger. Enfin, beaucoup trop léger pour mon projet de départ. Tout simplement parce que je n’avais pas regardé le poids du tissu. Si j’y avais pensé, je ne l’aurais pas commandé. Quand il était arrivé, donc, grosse déception ! et je pensais même le revendre, c’est dire. Et puis j’ai eu l’idée de ce projet…

Pour coudre ce patron, il faut prévoir de l’entoilage (mondial tissu), et 3 boutons ( en bois, du marché), un peu de coton léger ( petit pan ici) pour les fond de poches et doubler certaines parties de la jupe. Et j’ai rajouté du passepoil atelier Brunette ( en viscose, top qualité, superbe couleur)

Le patron

Je suis partie du patron de la robe salopette « Rydell » de Odv pattern, dont j’avais vu passer 2 versions chez sa créatrice, La jolie Girafe, modifiées en jupe. Le patron est disponible en pdf payant sur sa boutique. Comme toujours chez Nathalie, les explications et schéma sont très bien faits, et le patron propose un bon panel d’ajustement. Je vous ai déjà chanté les mérites de cette marque de patron français de nombreuses fois, vous connaissez la chanson et même si cette juste reste au final pour moi, un semi échec, je vous recommande très chaudement le patron. D’ailleurs, je l’ai déjà utilisé pour un autre projet de mon tableau, ma jolie robe tablier, que j’ai déjà énormément portée et que j’adore toujours autant. Et j’envisage de me coudre une version hivers de « Rydell » en rallongeant la jupe en format midi dans un lainage léger coloré ( que je dois encore trouvé, donc si vous avez une piste…. )

Nathalie propose donc dans la fiche de coudre une version jupe, sans la bavette donc, de son joli patron. Le patron comporte de nombreuses pièces parce que cette jupe est pleine de chouettes détails. Parfois un peu technique, elle mérite vraiment qu’on s’y penche.

Le devant de la jupe, trapèze au passage, comporte deux petits plis pour lui donner un peu d’aisance.

La ceinture est doublée pour lui donner de la tenue et pour avoir de belles finitions intérieures. Pour fermer la jupe, sur le côté, on retrouve une bande de boutonnage : cette partie est la partie la plus technique mais en prenant son temps et en faisant confiance aux explications, elle se fait vraiment très bien et le résultat est HYPER propre ! (Au passage, cette jupe en plus d’être trapèze comme j’aime, comporte des poches). Je suis HYPER fière de ma bande de boutonnage ^

Je n’ai presque pas loupé l’intérieur en plus !

L’ourlet se coud à la machine et j’ai suivi les explications une fois n’est pas coutume ;op

La patte de la linotte

Je n’ai ajouté qu’une fioriture à ce joli patron : j’ai mis du passepoil partout où j’ai pu ^^ J’étais un peu juste alors j’en ai mis uniquement devant.

Epic fail ?

Ma machine m’a fait une belle cacade au moment de faire la boutonnière du haut, j’ai donc dû tricher et coudre un bouton décoratif et une pression en dessous….

Mais, vous demandez-vous sans doute, pourquoi elle dit en intro qu’elle ne l’aime pas cette jupe, hein ?

Alors, pour commencer, je me suis lamentablement plantée sur le choix de la taille ! Je voulais une jupe taille basse. Le patron de cette jupe salopette est prévue pour donner une taille HAUTE ! Donc, j’aurais dû couper au moins une taille de plus, voire deux ! Et puis chez Nathalie, les tailles sont données dans le tableau avec une fourchette : j’étais à la limite entre les deux tailles. Comme souvent je coupe trop grand, j’ai pris la petite taille : double fatale erreur dans ce cas… Comme le dit la voix off de Soulcalibur…. YOU LOOOOOOSEEEEEE ‘^^

Une fois ma jupe terminée, ravie de mon choix de tissu, enchantée par les finitions, pleine d’allégresse suite à me première bande de boutonnage aussi technique, la déconvenue fut rude. Je pouvais fermer la jupe mais elle était vraiment taille TRES haute, et donc beaucouuuuup trop courte 😦 Genre totalement indécente….

J’ai pleuré… Pas mal…. Je m’en suis voulue à mort, parce que si j’avais lu les articles de blog dédiés aux versions « jupe », je l’aurais bien vu que je devais couper plus grand. D’ailleurs, ça me fait quasiment sortir du tableau des tailles en fait ‘^^ ( j’ai acheté la version du patron qui concerne les premières tailles, il me faudrait la seconde partie…)

Ensuite, j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai décousu la ceinture, j’ai défait les plis et je les ai refais plus petits pour gratter quelques cm. Puis j’ai recoupé une autre ceinture, et j’ai tout rassemblé à nouveau. Même en réduisant mes marges de coutures, elle est encore un peu haute. Du coup, elle ne va pas avec grand chose dans ma commode. Et puis, elle ne rend pas comme j’avais imaginé. Donc à chaque fois que je la vois, je suis déçue… et je ne l’ai pas encore portée…. C’est vraiment bête parce qu’elle est très jolie cette jupe.

Accessoirement, le tissu colle aux collants, donc elle ne peut être portée qu’en plein été.

Déçue je suis, vous dis-je….

Les photos portées

Je n’en ai que 3, parce que bon, vous avez compris ‘^^ Peut être que l’an prochain, elle aura plus grâce à mes yeux…. A moins que je ne la troque… Je ne sais pas encore… Elle est belle sur ceinture, je suis fan du patron, fan de mes associations… Bref… wait and see comme on dit…

Je trouve que le devant n’est pas vraiment jojo sur moi, notamment parce que je la voulais plus trapèze… Et comme je n’ai toujours pas de hanches, il me faudrait un tissu plus raide… Mais avec cette jupe-ci, je pense que je suis sur une meilleure base pour ce que je voulais au départ… Reste à trouver un tissu moutarde avec plus de tenue…

Comme j’ai repris la ceinture et les plis (au moins 4 cm de gagné, peut être plus) les poches ne tombent pas du tout au bon endroit…

On voit bien sur cette photo qu’il y a trop de matières sur les côtés….

Et je n’ai qu’un top qui avec cette jupe, ce qui, pour une collection capsule c’est peu ballot ‘^^ Bref… Peu satisfaisant pour moi, même si tout est de ma faute encore une fois. Et au passage, Nathalie a été adorable quand j’ai foiré ma couture, elle m’a donné des conseils, m’a encouragé et m’a rassuré. Je vous l’ai déjà dit, cette femme est une perle ^^ Donc je retenterai une Rydell-salopette-midi cet automne ou cet hiver et je sais ce qu’il ne faut pas faire ‘^^