Les échanges c'est la vie, Tricot

Les échanges c’est la vie : Un boxy joli pour Marette

A l’origine

J’ai craqué à la fin de l’été sur la jolie veste en molleton rayé de Marette et je lui proposé de faire un autre échange. Elle a tout de suite accepté et comme elle ne tricote pas et qu’elle aime le mandy boat tee qu’elle avait réalisé en jersey de laine l’an dernier, je lui ai tricoté un boxy de Joji Locatelli.

J’ai choisi la couleur en fonction des chouettes cousettes qu’elle poste régulièrement sur Instagram et donc elle parle dans son  » Journal de couture » sur Youtube.

Je ferai un post séparé pour vous montrer ce que j’ai reçu dès que j’aurais une fenêtre pour prendre les photos par beau temps… J’espère ce week end entre deux monticules de copies ‘^^

Dans la semaine où je l’ai commencé, CéliaZut avait eu la même idée, alors je lui ai proposé de tricoter en duo pour se soutenur mutuellement pendant la traversée ‘^^. Elle a terminé le sien dans la semaine et a posté des photos sur Instagram. Evidemment, comme c’était pour moi un tricot surprise pour Marette, nous avons discuté en Mp 😉

Le patron

Il s’agit d’un pull très souvent tricoté et que vous connaissez sans doute déjà. Lise Tailor lui a consacré une série d’articles , dans lequel elle parle aussi de modifications qu’elle a apporté aux modèles et que j’ai repris en grande partie.

Le pull se tricote en bottom up ( de bas en haut), et le patron propose deux versions : soit tricoté à plat avec des coutures, soit en rond. J’ai évidemment choisi cette seconde option car comme beaucoup, je DETESTE coudre mes tricots ( alors que j’adore les petites finitions à la main en couture…. « Va comprendre Charles  » ‘^^ ).

 

 

Le dos et les devants sont façonnés sur la fin grâce à des rangs raccourcis et  présentent une alternance de jersey et de mousse : ça créee un motif et permet de faire une partie des rangs raccourcis sur du mousse et c’est donc plus facile d’avoir un rendu propre.

Fotor_151516515344716

Le patron propose des manches 3/4 qui sont très rapides à tricoter puisque les emmanchures sont vraiment très basses.

Fotor_151516505200311

Ce pull a la réputation d’être long et ennuyeux à tricoter parce qu’il est vraiment très large et qu’il faut « juste » tricoter des km de jersey. C’est le second que je tricote et les deux fois, en mono projet, j’ai mis un peu plus de 1 mois. Je ne me suis quasi pas ennuyée , sauf peut être sur les tout derniers cm avant la séparation du dos et du devant. Et je pense en retricoter un autre pour moi dans l’année dès que j’aurais évacué une bonne partie de la quantité pull de mon stash. Cet océan de jersey ne me dérange pas du tout, j’aime même le côté mécanique de cette partie du tricot. Avaler des mailles, sans avoir besoin de réfléchir, le tricot zéro neurones en somme , me fait un bien fou. Je dois être un peu cinglée ;op….

Fotor_151515452387511

Mais surtout, comme je l’ai déjà dit ici, c’est vraiment LA forme de pull qui me va le mieux, et le fait qu’il soit en fingering lui donne une super allure. Clairement, mon boxy gris est le pull qui sort le plus souvent de mon armoire, avec un jean, une jupe droite ou même sur une robe…

Le fil

Fotor_151516503262075

Comme pour la première version, j’ai utilisé de la Flora de drops, un mélange laine et alpaga qui veillit vraiment bien ( sauf le noir qui bouloche à mort, il va falloir que je me retricte un petit pull noir ).J’ai à peine rasé une fois mon pull gris clair à la fin de l’hivers dernier, et encore, c’était plus par principe que par nécessité… J’espère que Marette pourra longtemps porter son propre boxy ^^.

La patte de la Linotte

J’ai suivi les mêmes modifications que celles proposées par Lise : Je n’ai absolument pas tenu compte des indications du patron, j’ai tricoté la plus petite taille et j’ai retiré 20 mailles. Il faut donc un peu modifié les sections de rangs raccourcis. Je n’ai pas changé grand chose pour cette partie, j’ai retiré 10 mailles pour le compte de chaque demi-devant, et j’ai gardé exactement tout ce qui concernait l’encolure. J’avais juste prévu de faire la dernière série de rang raccourcis un peu plus courte, c’est à dire tourner plus tôt que ce qui est prévu par la fiche, parce que j’avais moins de mailles que prévu. Et même chose pour le dos. ( si j’arrive à remettre la main sur mes notes, j’éditerai le post, promis…. )

Fotor_151516511574597

Comme lise, j’ai fait des côtes 2/2 en bas du pull, au niveau de l’encolure et du bas des manches. J’ai relevé moins de mailles que prévu, pour resserrer l’encolure ( 3 mailles sur 4 de mémoire).

Fotor_151516509553489

Pour la longueur, j’ai rajouté 3 cm avant la séparation des dos et devant parce que la flora ne se détend absolument pas en hauteur et que je trouvais les 40 cm de mon premier boxy un peu juste. Je ferai de même la prochaine fois.

Epic fail ?

J’ai juste dû retricoter deux fois l’encolure du pull parce que la première était beaucoup trop large. ‘^^

Fotor_151515459838114

J’ai aussi oublié deux rangs dans les rangs raccourcis qui façonnent le côté droit du devant ( j’ai lu trop vite les explications et j’ai oublié une ligne….je suis un bouleeeeeettttt ) Ca ne se voit pas du tout mais il fallut « refaire » la même erreur partout et j’ai eu quelques sueurs froides mais je crois que j’ai réussi à tout rattrapper. Bon j’aurais aussi pu détricoter mon demi-devant mais j’ai eu la flemme et peur de devoir courrir avec des mailles ‘^^

Les photos portées

J’en ai fait quelques-unes avant d’envoyer le pull à Marette. C’est l’avantage du boxy, même si nous n’avons pas du tout les mêmes mensurations, Marette est plus mince que moi, je pouvais tout de même le porter ( par contre, j’ai filé à la poste SANS regarder les photos, juste au cas où ‘^^…. et pour mon consoler parce que je l’aurais bien gardé pour moi, j’ai acheté de la Ulysse pour faire une pull bleu cette semaine ‘^^ )

Fotor_151515455232883
De la première série de photos en intérieur, je n’ai pu sauver que trois images ‘^^ … Vivement le retour d’un peu de soleil :-p

Voilà ce que donne le dos.

Fotor_151516526947754

J’aime bien le rendu du dessus des manches avec le jeu de jersey et mousse.

Fotor_151516517509453

Et voilà la preuve qu’un boxy c’est large…

Fotor_151516520491626

TRES large ‘^^

Fotor_151516524143830
La photo tradtionnelle 🙂

Bonne journée à toutes !

Publicités
Crochet, Les échanges c'est la vie, Tricot

Gâter les amies ^^ !

A l’origine

Fotor_151367099255594

Cette année, Mathilde, Marianne et moi nous nous sommes fabriquées un calendrier de l’avent à 6 mains. Le principe était de fabriquer et acheter de petites surprises pour avoir un petit cadeau à ouvrir presque tous les matins de Décembre.

Dans la liste des thèmes que nous avons choisis, Il y avait quelque chose de fait main. Mathilde ne pouvant pas tricoter autant qu’elle le voulait, j’ai decider de lui tricoter des « Manches-mitaines », pour aller avec le gilet de restes qu’elle prévoit de se tricoter depuis … que je la connais ? ‘^^. Je me suis dit que comme ça, si elle le souhaitait, elle pourrait se contenter de manches 3/4.

Le patron

Fotor_151367090584988

J’ai donc ressorti un de mes patrons fétiches, celui des « Green memories » de La maison Rililie. ( Vous pouvez voir ma première version ici ) Le patron est anglais et en allemand, et comprend ces manchettes Et un patron de bonnet en Jacquard ( que je n’ai pas encore tricoté, par contre)

On commence par un montage tubulaire, et on enchaîne avec des rangs de côtes 1/1.  Puis on va tricoter 3 sections avec 3 couleurs différentes. Pour passer de l’une à l’autre, on tricote un motif en chevron très simple mais qui utilise les mailles que je n’avais jamais tricotées avant.

Fotor_151367088852253

Le kfb ( ou augmentation barrée en français), ne se fait pas en tricotant 2 fois la maille ( par le brin avant puis par le brin arrière) : on tricote la première maille par le brin arrière à l’endroit et sans la faire tomber, on glisse la maille de départ comme si c’était une maille envers.

Fotor_151367093310276

Normalement, on termine par un rabattage tubulaire.

Au final, on a donc une manche ( tricotée en 2,5 … oui, je suis une grande malade) qu’on peut porter  juste au-dessus du poignet ou qu’on peut faire descendre pour recouvrir les doigts. C’est généralement comme ça que je porte les miennes.

Le fil

Fotor_151367085362764

Les 3 fils sont de marque et qualité identique. Il s’agit de la « Calinou » de Bergère de France. Il est composé de 75 % d’acrylique et de 25% de laine.

J’avais reçu en cadeau la pelote de rouge coloris « Magenta » pour tester leur nouveau produit en Juin ( cet article est donc en partie sponsorisé). C’est un fil très retordu, très lumineux et vraiment très doux. J’ai été surprise par sa composition : je ne m’attendais pas à y trouver autant d’acrylique. Il est très agréable à tricoter et le rendu en 2,5 est très fin mais très chaud. Je ne sais pas comment il vieillit par contre, parce que Mathilde l’a découvert dans son calendrier il y a quelques jours à peine et que je ne l’avais porté avant ‘^^ . Il me reste pas mal des trois pelotes et une pelote entière de jaune clair. Je réflféchis à les utiliser aussi pour des mitaines… Mais, comment dire… Je suis tellement en retard sur mes cadeaux de noël home made et j’ai 2 projets qui attendent que je les finisse,  alors ce ne sera pas pour tout de suite ‘^^

 

Les deux autres couleurs que j’ai achetées avec mes petits sous pour compléter chez l’adorable revendeuse qui est à côté de chez moi, sont un camaïeu de violet. Le foncé s’appelle « Manganèse » et le clair ( qui n’est pas du tout gris, mais j’ai eu du mal à capter la bonne couleur) est un très beau parme nommé … »Parme » ‘^^. Le nuancier de la gamme comporte de nombreux coloris et certains sont vraiment très beaux. Je pense que c’est un fil que je réutiliserai pour moi ou pour faire des cadeaux.

La Patte de la Linotte

Je n’ai pas quasiment rien changé au patron, mis à part que j’ai zappé les premiers rangs pour faire le montage tubulaire proposé par l’échappée Laine que vous pouvez trouver ici. Rililie propose un lien vers une vidéo mais je n’ai jamais réussi à le faire comme ça. Sur le blog de l’échappée laine, on trouve un pas à pas photos, très bien expliqué. J’avais visionné l’an dernier un tas de version différente de ce montage. Visiblement, il existe plusieurs techniques ‘^^…. La seule que j’avais compris à l’époque était celui que je vous donne en lien ici…. Mais pendant toute une année, je l’ai fait plusieurs fois et à chaque fois, je me suis plantée 3 ou 4 fois…( ce qui peut faire beaucoup de rattage quand on monte des mitaines ‘^^) . En Septembre, quand j’ai tricoté les mitaines de Mathilde, j’ai enfin compris comment m’y retrouver : du coup, je vous donne mes petits trucs…

Premier élément : quand on fait un montage tubulaire, une partie des mailles est montée classiquement mais l’autre partie est créée avec des jetés au cours d’un rang qui intervient plus tard. Le rang qui suit l’insertion des jetés, on doit tricoter des mailles et en glisser d’autres. Il suffit de tricoter les jetés et glisser les autres.

Second élément : Par la suite, pendant quelques rangs, on va se retrouver à tricoter des mailles endroits et glisser des mailles comme si elles étaient à l’envers. Ca m’aura pris des mois mais finalement j’ai compris que que l’on soit en rond ou en aller-retour, si la maille ressemble à une maille endroit ( un petit V) , on la tricote à l’endroit et si la maille ressemble à une maille envers ( une petite vague), on la glisse à l’envers. Je sais bien que ça l’air évident peut être dit comme ça mais… Punaise ! ça m’aura pris du temps pour comprendre ;op… Depuis, je ne me trompe plus du tout ! Et ça m’a changé la vie parce que ce montage est parfait pour les mitaines et les bonnets qui demandent des montages très élastiques et que le rendu est super propre ! on dirait que le tricot n’a ni début ni fin. C’est carrément bluffant !

Dernier élément : j’ai modifié une chose par rapport au tuto qui me sert à modifier le patron : selon l’échapée laine, on monte les mailles avec un fil qui n’est pas celui du tricot et on fait un premier rang envers avec la laine définitive. Je fais ce premier rang envers AVEC LE FIL PROVISOIRE aussi. Avant je faisais comme ce qui était dit par le tuto, mais j’avais un bout de fil qui se baladait dans le « tuyau » du montage tubulaire et le montage n’était plus tout à fait élastique. Depuis que j’ai fait cette modification, je n’ai plus du tout le problème… Je ne sais pas du tout à quoi ça tient… Peut-être qu’il y a quelque chose que je ne faisais pas correctement par rapport au tuto d’origine mais j’ai trouvé une parade qui fonctionne à tous les coups ‘^^

Je suis le patron de Rililie à partir du moment où elle dit de joindre en rond. Et temps qu’elle dit de tricoter et glisser, je m’y retrouve avec mon moyen mémotechnique… Je ne coupe le fil de montage provisoire que je retire aussi que lorsque j’ai fini les côtes… J’adore ce moment où le bas du tricot se déploie.

Epic Fail ?

Un mini fail à la fin de la première mitaine, j’ai voulu faire mon premier rabattage tubulaire puisque le principe de ces mitaines-manchettes, c’est aussi de pouvoir les porter dans les deux sens. Ce fut un catastrophe et les mitaines ont fini, de désespoir, au fin fond du tréfond de mon panier à encours pendant plusieurs semaines… J’ai fini par les ressortir et prenant mon courage à deux mains, j’ai massacré défait le rang de rabattage ( et je vous raconte pas la galère parce que c’était VRAIMENT très serré… ça c’est fini au ciseau pour CHAQUE maille… un vrai carnage… j’ai dû détricoter sur plusieurs rangs et bidouiller pour sauver par les cheveux les quelques mailles qui avaient fui plusieurs rangs plus bas… ) . Et comme, après avoir été très avance, j’ai faillu être très en retard, je n’ai pas retenté l’aventure et j’ai fait un rabattage à l’anglaise avec des aiguilles 3,5 ( on tricote la première maille, on la repasse sur l’aiguille de gauche et on tricote les deux mailles de cette aiguille ensembles  à l’endroit par le brin arrière. On repasse la nouvelle maille sur l’aiguille de gauche et on recommence jusqu’à la fin ).

Fotor_151367108931621

Les photos portées

Pire galère que pour les chaussettes et j’ai dû les faire juste avant de livrer son calendier à Mathilde alors elles sont un peu moins bien que d’habitude mais il me semble qu’on voit quand même bien ce que ça donne, alors l’honneur est sauf.

Fotor_151367106604721

Comme mon rang de montage est plus souple que le rang de rabattage, je trouve que c’est plus agréable de les porter avec le rang de montage en bas.

Fotor_151367104294755

La joie des photos en intérieur en hivers ‘^^…. Le violet ne ressort pas comme il est vraiment…

Fotor_151367111631771

Petit bonus

Je vous mets une photo de la broche que j’ai crochetée pour Marianne, j’ai un peu modifié ma bidouille par rapport à celle que j’avais échangé avec Clélia pendant les vacances de la Toussaint. Encore une fois presque en retard, je n’ai pas vérifié les photos avant de poster son calendrier et je n’en ai qu’une de pas floue de bonne ‘^^

J’ai utliser encore une fois des minis restes d’alpaga de la droguerie dans la gamme des rose parce que je sais que ce sont des couleurs qu’elle aime.

Fotor_151367087063064

Je lui ai aussi cousu autre chose mais je n’ai pas pris de photos et elle n’a pas encore ouvert alors je ne peux pas vous dire ce que c’est ni vous le montrer… Je lui demanderai de faire une photo et j’éditerai mon article si elle est d’accord 😉

Edit : Marianne m’a gentillement envoyé des photos de son pochon. Merci Marianne ! ( les laines sont les siennes 🙂 )

IMG_5662

IMG_5663

Les échanges c'est la vie, Tricot

Deux coups de foudre !

A l’origine

Il y a quelques mois, Biroulegem m’a gentillement envoyé des restes de Ulysse de De Rerum Natura, pour que je puisse me rendre compte de ce que donnait la laine. Je lui ai proposé de faire un échange, plus tard, quand elle aurait de nouveau un peu de temps libre.

Nous avions convenu à la fin de l’été de nous tricoter quelques chose utilisant autour de 600 mètres de fil.

Voici ce que je lui ai tricoté

Fotor_151004028862313

Le Patron

Il s’agit d’un tuto de châle gratuit  » don’t stop me now » proposé par Rachelsaysepa. Je dis tuto plutôt que patron car elle parle elle-même de recette. Le principe est d’utiliser nos chers restes de belles laines qui squatent nos stash. Pour cela, elle propose une version avec 5 couleurs ( celle que j’ai réalisée pour Fabienne) et une version à 3 couleurs.

La forme générale du châle est un triangle assymétrique, comme le nurmilitu ( patron gratuit sur ravlery en anglais) ou le solaris de Mélanie Berg ( patron payant sur ravelry aussi)

Le patron indique le métrage nécessaire pour chaque couleur, le nombre de rangs à tricoter pour chaque section et des indications écrites et par schéma pour des sections de dentelles , de rayures et de point texturé. Le patron n’est pas écrit ligne par ligne, mais si vous avez déjà tricoté un châle ou deux et un peu tâté de la dentelle, ça ne vous posera de problème. Il faut juste un petit peu calculer pour les deux extrémités des rangs de dentelle, puisque tous les rangs, on augmente au début du rang et on diminue un rang sur 4.

Pour cette première version, j’ai presque suivi le patron à la lettre. J’ai tellement aimé le tricoter et le rendu final, que j’ai été très très très tentée de le garder pour moi. Mais j’avais choisi les couleurs pour Fabienne. Alors, je me suis consolée en me tricotant une seconde version tout de suite après avec des écheveaux tout neufs. Version que je vous montrerai quand il sera bloqué… Le pauvre attend son blocage depuis plus deux semaines ‘^^…. Saiiiiiiiinnntttteeee Fleeeemmeeeeeeeee…..

Les fils

Pour cette version, je n’ai donc utilisé que des restes adorés !

Fotor_151004034149884

Pour les sections rayées, j’ai choisi : Un violet foncé de Malabrigo sock ( dont je ne sais pas le nom), offert par mon amie Marianne et un violet clair de Madelaine et Filibert. Pour cette couleur, je suis tombée en panne et Superpricilia est venue à ma rescousse. Merci encore, Priscilia !

Fotor_151004036105631

Pour le point texturé, j’ai utililisé de la (Vi)laine chaussettes, de Meyabulle, coloris « roulé à la cannelle ». Je suis tombée en rade avant la fin et Marion m’a très très très adorablement proposé de me teindre juste une petite quantité pour que je puisse terminer. Sur sa boutique etsy, on peut faire des commandes personnalisées, et on peut commander des mini pelotons, qu’elle appelle des boulettes.

Fotor_151004040842764

Pour la partie dentelle qui forment un motif, j’ai utilisé un reste de MCN de mon amie Simone. Ce fil qu’elle ne teint plus que très rarement, est un des chouchous : un mélange avec du cashmire et du mérino, un peu plus épais que son merino superwash  (MSW), un peu plus duveteux mais d’une doueur et d’un tombé fantastique !

Fotor_151004050942246

Enfin pour le point résille qui m’a rendue amoureuse de ce patron ( c’est parce que j’ai adoré le tricoter que j’ai remis le couvert !  Moi qui n’aime pas du tout tricoter deux fois le même modèle, c’est dire !!!), j’ai utilisé un reste de la qualité Leizu de Julie Asselin, coloris « dragon fruit » dont j’adore les speckles . Ce fil contient de la soie en plus du mérino, il est plutôt fin, et a aussi un drapé exceptionnel. J’avais tricoté un châle avec ce fil, mais je vais le détricoter, je pense parce que vraiment j’adore le rendu de ce fil mais je le porte trop peu… Je ne sais pas à quoi ça tient, mais je l’aime tellement que je trouve dommage qu’il reste au placard ‘^^

Fotor_151004064653220

La patte de la Linotte

Ma première entorse au modèle est de n’avoir pas suivi ce qui est préconisé pour la première maille de chaque rang, j’ai fait comme à mon habitude, parce que j’avais zappé une partie des explications… Linotte un jour, linotte toujours. Je me suis rattrapée avec la version suivante.

Et la seconde, c’était juste pour aller jusqu’au bout de la leizu, parce que je ne voyais pas quoi faire avec un mini reste et que je voulais que ce châle soit le plus grand possible. J’ai donc juste continué la résille quelques rangs de plus pour chaque section ( mais comme une quiche, j’ai oublié de noter de combien de  rangs au fur et à mesure ‘^^)

Epic Fail ?

Je vous laisse deviner, avec ce que j’ai dit tout au long de cet article ! ;op

Les photos portées?

Euh… Joker? Je n’ai pas réussi à en avoir une de potable, je me rattraperai avec le second? ();-) Mais je vous en ai tout de même pris quelques unes !

Fotor_151004038668555
Si êtes un peu attentif, vous aurez remarqué que ce n’est pas la première version de cette photo qui squatte le blog ! ^^

Fotor_151004046449784

Fotor_151004031433460

 

Fotor_151004053896860

Voici ce que j’ai reçu, tricoté par Biroulegem

Le patron et les fils

Il s’agit du modèle payant de NCL Knit  » Two to Tango »

Fabienne a utilisé de la madelintosh merino light, une tuerie de douceur, donc j’adore le rendu ( drapé, douceur, définition des points) mais je n’aime pas tricoter parce qu’elle est trop fine pour moi. Je suis donc vraiment contente ! En plus, il s’agit d’un fil à speckles, comme je les aime !

Pour la seconde couleur, le bleu, c’est encore mieux : elle l’a teint elle-même !!!!

Je suis vraiment amoureuse de son association, et de son choix de patron, que je trouvais superbe mais que je n’avais pas le courage de tricoter, à cause de la longeur des rangs de dentelle.

Les photos

Non mais sérieusement, il n’est pas juste TROP BEAU ?????

Fotor_151059101237259

Fotor_151059103455753

Fotor_151059106152954

Fotor_151059109101752

Couture, Crochet, Les échanges c'est la vie

Des vacances bien remplies !

A l’origine

Vous le savez si vous me suivez un peu, j’adore les swap ! Je pratique depuis quelques années et je ne me vois pas arrêter ! Parfois, c’est avec des copines, parfois juste des connaissances virtuelles, qui deviennent des copines. Parfois, j’ai même la chance de les rencontrer en vrai. Je trouve que c’est un des beaux côtés des réseaux sociaux : c’est plus facile d’oser aller vers les autres, pour la grande timide que je suis en vrai… Et en plus, ça me permet de me soigner ‘^^ …

Ce article va donc compiler une partie de ce qui m’a occupé ces dernières semaines et que je n’ai donc pas trop montré. Je réserve juste un article particulier pour mon échange avec Biroulegem, puis qu’il s’agit d’un gros projet tricot que j’adore et qui mérite de faire sa star dans un article séparé.

On y va ?

Swap avec Melimelo 2007

Au détour d’un des post de Melimelo sur IG, j’ai flashé sur un de ses sacs à projets home-made. J’ai pris mon courage à deux mains et je lui ai proposé un échange. Elle a tout de suite dit oui !

Voici ce j’ai reçu de sa part

Fotor_151039821905070

Ce sac est sur le même principe que les célèbres fringes ( un tissu uni et un peu raide pour que le sac se tienne et un système de pochette à l’intérieur pour que le petit matériel de tricot ne se balade pas n’importe où et qu’on puisse le retrouver facilement)

Fotor_151039817098147

 

J’adore la doublure à petit fleurs qu’elle a choisi à l’intérieur !

Fotor_151039819586466

Et en petit bonus, une éponge arc en ciel crochetée trop mimi  !

Fotor_151039824653854

Voici ce que j’ai cousu pour elle

Je suis partie sur le principe de mes pochons à projet, j’ai cousu la petite taille, pour y caler un encours cho7,  par exemple.

Fotor_150922248047317

Et pour changer un peu, j’ai intégré une trousse comme séparateur ( cousue au côté de la doulure), sur le principe des pochettes vendues par Tricot_et_stitch par exemple.

Fotor_150922254943021

Les tissus viennet de chez Mondial Tissu , le tissu extérieur fait partie des tissus disponibles en ce moment et le doublure est dans mon stock depuis … 8 ans? Je pensais ne plus en avoir mais en préparant le déménagement de mon atelier, je suis retombée sur un coupon que je suis ravie d’avoir retrouvé !

J’avais rajouté quelques bricoles mais ce n’était pas du home-made, à part les traditionnels badges ^^

Swap avec Clélia

J’ai connu Clélia par son blog  » Revenons à nos boutons », il y a des années. J’ai toujours adoré son univers poétique et délicats, les petits personnages qu’elle sait si bien façonner et ses dessins si tendres. Quand elle est apparu sur Ig, je lui ai proposé un premier échange. Il y en a eu d’autres depuis et voici le dernier en date. Nous avons convenu d’un thème bijou, cette fois, le principe était de fabriquer une paire de boucles et une broche, mais, vous allez le voir, j’ai été bien plus gâtée encore !

Voici ce que j’ai reçu

Une jolie girlande en origami qui est allée décorer immédiatement mon atelier tout neuf !

Fotor_151039807767525

Une première paire de boucles d’oreilles que je n’ai pas quittée depuis que je l’ai reçue.

Fotor_151039810442398

Une bague assortie, une broche papillon et une autre paire de boucles en origami.

Fotor_151039812423289

Et un coupon de tissu avec une de ses illustrations, que je vais sans doute transformer en doublure de couverture pour Eliott dans les prochains mois ( sa couverture de naissance commence à être un peu petite) et que je vous montrerai déplié à ce moment là  ! ( il est juste TROP BEAU )

Fotor_151039814536925

Voici ce que j’ai fabriqué pour elle

Une paire de boucles avec du matériel que je stocke depuis plus ou moins longtemps. Dans le désordre, la Droguerie de Marseille, Fifi Joli pois de Toulouse ( pour les grues) et les perles viennent de la boutique de mon amie Claire , ( les hautes étoffes sur IG )

Fotor_150922240586998
J’ai changé le support de boucles à la dernière minute pour des petites étoiles que j’adore et que je suis allée chercher à la droguerie. J’ai juste oublié de prendre une photo avant d’envoyer ‘^^

Si je savais déjà exactement ce que je voulais faire comme boucles d’oreilles, j’ai pas mal réfléchi pour la broche. Finalement, j’ai bidouillé quelque chose que j’ai envie d’essayer depuis des lutres, après avoir vu passer une image sur Pinterest.

Fotor_150980777494840

J’ai utilisé de l’alaga de la Droguerie, coloris  » pétrole » et un crochet 1,5 et des petites perles noires que j’ai depuis si longtemps que je ne me souviens plus où je les avais achetées ‘^^.

J’avais ajouté un badge dans le même type de motif que celui qui décore la première paire de boucle que j’ai reçue parce que je sais qu’elle l’aime tout particulièrement. ( Je vais réfléchir à des bricoles supplémentaires, histoire de vraiment la gâter aussi !)

Voilà !

Le prochain article qui ne devrait pas trop tarder, vous montrera ce que j’ai tricoté pour Biroulegem ^^

 

Couture, Les échanges c'est la vie

La robe brodée qui n’était pas faite pour moi ( Avec un epic fail dedans)

Fotor_150814968604980

A l’origine

Je suis tombée amoureuse du trop top brodée à la machine de Emilie du blog « Une parisienne en Helvéthie » ( et Blisswool_emilie sur IG). J’en ai rêvé même tout l’été ! Il y avait à l’époque un obstacle de poids : les fronces de la basque, puisque je n’avais pas encore surmonté ma phobie…

Et puis j’ai vu passer une jolie robe ottobre cousue par Smichkine qui m’a rappelé l’existence d’un patron mis de côté depuis des lustres ! J’ai donc décidé de mixer toutes ces inspirations… à ma sauce !

Les patrons

Fotor_150814971162678

J’ai  décalqué le patron de la robe « Stitch détails »  du  magazine Ottobre. J’adore les pinces poitrines de la partie buste de ce patron : à la place des pinces horizontales, le patron propose deux pinces verticales ( alors que le plus souvent, il n’y en a qu’une). Je trouve le rendu très délicat, et elle crée plus de volume au niveau du bonnet, en suivant les courbes de manière plus naturelle… En tout cas, il me semble.

Il y a aussi deux pinces dans le dos, et une fermeture invisible sur le côté.

Cependant, j’ai eu peur que la partie jupe ne soit trop droite et qu’elle ne mette trop en valeur un certain volume qu’au contraire je souhaite planquer le plus possible’^^. J’ai donc adapté la jupe cercle  « madeleine »  de Victory Pattern pour faire le bas de ma robe ( mais je n’ai pas fait les poches, pour alléger visuellement l’ensemble). J’ai fait l’ourlet à la machine comme c’est préconisé par le patron.

Fotor_150814966207669
J’ai utilisé un fil contrastant pour rappeler les broderies du buste.

Les fournitures

Pour le tissu, j’ai utilisé la popeline bleue marine de Mondial tissu. Je savais que je m’engageais dans une aventure plus qu’hasardeuse et ce tissu, qui tient vraiment bien dans le temps, n’est pas cher du tout. Il est légèrement brillant et je trouve qu’il donne un côté très classe à cette petite robe bleue.

Fotor_150814975337739

J’ai utilisé du biais liberty  pour terminer le col ( à la place de l’empiècement prévu) et les emmanchures de ma robe. C’est un des mes liberty préférés, j’en avais stocké un bon métrage à l’époque où je fréquentais régulièrement la droguerie ( je ne connais d’ailleurs pas son nom, parce qu’à l’époque je ne savais même pas que les liberty portaient des noms ‘^^) . Mais j’arrive au bout de mon trésor et je n’en ai pas revu depuis des lutres 😥

Fotor_150814977645010

La fermeture invisible vient aussi de Mondial Tissu.

La patte de la Linotte

J’ai donc modifié plusieurs choses sur les patrons d’origine. Déjà, comme la partie buste possède des manches et que vous savez que je n’aime pas avoir des manches sur mes robes, j’ai modifié les emmanchures en remontant le bas de 1 cm et en réduisant le haut d’autant. J’aurais pu aller jusqu’à 2 cm pour cette deuxième partie. Rien de grave, mais peut être que ce serait mieux pour porter un gilet avec cette robe.

Fotor_150815294160551

Pour terminer les emmanchures, j’ai mis le même biais qu’à l’encolure. J’ai fait la seconde couture à la main pour qu’on ne voit pas les points sur l’endroit par dessus les broderies ou sur les emmanchures.

Fotor_15081530124565

Pour décorer la partie buste, j’ai fait des broderies à la machine, comme Emilie l’avait fait sur son trop top à Basque. J’ai commencé par découper dans mon tissu la pièce devant en repérant les endroits qui allaient être utilisés pour les pinces ( que j’ai faites APRES avoir brodé). Ensuite, j’ai tracé au stylo effaçable des lignes parallèles que je n’ai eu qu’à suivre. Cette partie a été un peu longue et fastidieuse, parce que j’avais laissé peu d’espace entre chaque ligne et que ça faisait beaucoup de ligne à broder. Mais c’est aussi la partie finale que j’aime le plus dans cette petite robe et je suis loin d’avoir mis autant de temps que si je l’avais fait à la machine ‘^^.

Fotor_150814985299096
Si je me tiens bien droite, elle fait illusion, même si l’épaule glisse un peu. Ce problème serait résolu sans doute avec un bonnet de soutien gorge supplémentaire …

Pour la partie jupe, j’ai fait quatre plis creux ( 2 devant et 2 derrière) pour adapter le haut du cercle à la la circonférence du buste. Je pense que je n’aurais pas eu à le faire si j’avais simplment décalqué la taille en-dessous de la jupe… Mais j’ai eu la flemme parce qu’il s’agit d’un patron imprimé sur une feuille de papier de soie, que les pièces sont très grandes et donc que l’ensemble est très pénible à manipuler…Sainte flemme encore et toujours.

Enfin, j’ai modifié le haut de la jupe Madeleine, puisqu’elle est pensée avec une espèce de braguette dans le dos, dont je n’avais pas du tout besoin…

Autant dire que j’ai un peu modifé mes patrons dans tous les sens… ‘^^

Epic Fail ?

Visuellement non. Je suis même très fière de ma première fermeture invisible qui est quasi invisible. J’ai juste mis 2 mois pour finir de la poser : je n’arrivais pas à aller jusqu’au bout de la fermeture avec le pied spécial. ( Il ne me restait que ça et l’ourlet à faire, autant dire rien … ). J’ai tourné autour de la question plusieurs fois, et j’ai repoussé parce que je ne voyais pas de solution. Moi qui suis normalement mono encours en couture, j’ai cousu des tas d’autres choses entre temps , c’est dire  ‘^^ ! Finalement, je me suis  enfin décidé à ouvrir un livre qui explique comment utiliser les différents pieds presseurs… Et là, REVELLATION ! Je ne pouvais pas, parce que… Ce n’est pas possible ‘^^… Mieux vaut tard qu’à vélo, comme dit mon papa ‘^^…  Il faut terminer avec le pied classique pour fermeture éclair… Je resterai éternellement un boulet cosmique ;op Autant vous dire qu’en 15 minutes, c’était plié ! ( et encore, le plus long a été de découdre les parties cracras….).

Fotor_150815298000558
Ce n’est presque pas décalé en haut !

Il y a juste un mini défaut en bas.. Mais vraiment pas grand chose… Par contre, je me refuse à vous montrer le carnage à l’intérieur… ‘^^

Fotor_150815290655287
Voilà le micro rattage, mais j’avais beaucoup cousu/décousu j’ai eu peur d’abîmer le tissu à la longue… :/

En fait, le principal problème, mon éternel problème… c’est le choix de la taille. Quand j’ai fini la première partie de la pose de la fermeture invisible et que j’ai essayé ma robe, je me suis rendue compte de quatre problèmes.

Le premier, pas grave du tout, ce n’est pas une longueur qui me va, entre le midi et le long. Ni vraiment l’un, ni vraiment l’autre…. Avec des sabots à talon ( type Lotta, par exemple), ça va mieux mais je les porte trop rarement. Il aurait fallu la raccourcir.

Le second, un peu plus gênant : je n’avais plus assez de poitrine pour remplir le buste…. Il aurait été parfait 6 ou 8 mois plus tôt. Je n’ai pas eu le courage de tout reprendre, surtout que je ne maîtrise pas de tout la manière d’ajuster ce type de double pinces sur le devant. Et ça aurait été dommage de n’en faire qu’une…

Le troisième encore un peu plus gênant: elle était trop juste à la taille cet été. ( Maintenant ça va mieux, je la ferme complètement) : le problème est que je n’ai pas du tout la taille marquée… et encore trop de ventre qui dépasse.  Il aurait fallu grader entre deux tailles pour cette partie… Je n’y ait pas pensé du tout… erreur de débutante mais qui n’arrive encore très régulièrement..

Et la quatrième, la plus grave de toute : autant je la trouve très jolie cette petite robe, autant elle est très classe, autant… ce n’est plus DU TOUT mon style. J’ai eu l’impression d’être déguisée en une autre que moi. Il fallait donc trouver une maison à ma jolie robe. Et je me suis dit qu’elle était exactement dans le style de mon amie Mylène, Folie0rdinaire. Je lui ai donc proposé un swap. J’ai juste vraiment honte de moi parce que j’ai mis des semaines à la terminer 😥 …

Les photos portées

Je vous ai fait quelques photos portées,  l’avantage d’avoir tellement attendu pour la terminer, c’est que j’ai continué à perdre encore un peu de poids et que je peux la fermer vraiment à la taille ‘^^

Fotor_150814982878522

On peut le voir un peu sur la photo du dessus, il y a trop de tissu sur le côté droit.

Fotor_150814980123785

C’est encore plus voyant sur celle-ci.

Par contre, le dos tombe plutôt bien .

Fotor_150814987843646

Bref, il me reste donc juste à me coudre une vraie blouse à basque bordée, puisque, maintenant, que je n’ai plus peur des fronces ‘^^….

Couture, Les échanges c'est la vie

Zoli chapeau de pluie

A l’origine

Robin a choisi très tôt son doudou, prénommé Baba ( parce que c’était écrit sur la boîte, nous sommes des gens éminemment originaux parfois ‘^^ ). Baba, squatte de temps en temps mon compte IG.

IMG_20151203_165927
D’ailleurs, il a absolument tenu à montrer sa frimousse ici aussi ‘^^ Mais c’est une photo d’archive, parce que ce pauvre doudou n’est plus exactement de première fraîcheur ;op

D’ailleurs Baba a déja été perdu de nombreuses fois et malheureusement n’a pas toujours été retrouvé… ( une fois à Disney land, une fois dans un supermarché, une fois dans un parking souterrain …. Club des parents indignes. )

Lors de l’une de ses apparitions sur mon compte IG, Miss Catastrophe m’a très gentillement  et très spontanément proposé de nous en envoyer un, parce que sa fille ne jouait pas avec le sien. Ce fut l’euphorie à la maison quand l’enveloppe est arrivée, et « petit Baba qui pique » fut donc affublé d’un compagon  » grand Baba qui pique pas ».

Je tenais absolument à remercier Miss Catastrophe et j’ai mis du temps à décider ce que j’allais faire. En tombant par hasard sur un joli coton enduit chez Mondial tissu, je me suis rappelée d’un article de « Des étoiles et des pois » ( je suis une grande fan de ce joli blog depuis des années ), qui avait cousu des chapeaux de pluie à ses filles. Et je me suis mise au boulot dès le retour à la maison, pour en faire un à la puce de notre bienfaitrice.

Le patron

IMG_20170809_194349_990.jpg

Il s’agit d’un patron du livre de « Oliver+S » , intitulé « Petites choses à coudre ».

Ce livre propose plusieurs projets d’accessoires pour enfants. J’avais déjà cousu une besace pour Aljoscha, et quelques bonnets ours à oreilles pour des cadeaux de naissance. Mais surtout, c’est ce patron qui me sert pour coudre les bobs de mes tout-petits, depuis quelques années. C’est presque devenu une tradition, à force ‘^^, j’en suis à 4 exemplaires, il me semble…

Comme ce bob a vraiment de très grands bords, il est aussi proposé dans le livre d’en faire une version chapeau de pluie. J’ai donc repris le patron que j’avais déjà testé à plusieurs reprises.

IMG_20170809_195754_638
Pour bien prendre en photo un chapeau sans tête à dispositio, il faut savoir ruser et piquer des trucs dans les coffres à jouets ‘^^

Avec un peu de minutie, ce patron est relativement simple. Il est de plus réversible ( ce qui n’est pas vraiment intéressant pour un chapeau de pluie, je vous l’accorde. Mais qui est très sympa pour un bob). La fin de l’assemblage se fait par une couture à la main, tout autour du tour de tête. C’est un peu long, mais ça en vaut le coup.

Et j’ai profité d’une mini chute pour faire un petit porte -monnaie pour la maman.

IMG_20170809_200207_486
Porte monnaie vraiment très très très inspiré des jolis accessoires de la marque « papa pique et maman coud »

Les fournitures

Comme je vous l’ai dit, ils viennent de Mondial Tissu, tous les deux. Le coton enduit jaune à étoiles était en soldes en juillet. Il est très agréable à travailler, bien souple mais qui se tient tout de même suffisamment pour ce type de projets. Je n’ai pas eu besoin de pied en téflon pour le coudre car il a été assemblé endroit contre endroit, la plus part du temps.

La doublure était dans mon stock depuis l’année dernière, il me semble.

IMG_20170809_194805_938.jpg

 

J’avais craqué dessus sans trop savoir ce que j’allais en faire et comme souvent dans ses cas là, j’en avais pris 50 cm.

La fermeture éclait rose fluo vient de ma mercerie fétiche du marché du vendredi matin , encore et toujours. Comme le ruban matriochka.

La patte de la Linotte

Je n’ai pas entoilé les bords du chapeau , puisque le tissu m’a semblé assez raide. Sur mes versions bob d’été, je fais toujours une série de surpiqûres parallèles à cet endroit parce que c’est joli ET parce que ça donne du maintient en plus à la piece. Mais je le sentais moyen avec le coton enduit qui colle un peu même au pied en téflon et je ne voulais pas risquer de tout ruiner. J’ai juste fait une surpiquûre sur le bord, en utilisant comme toujours le pied pour surjet de ma machine à coudre : une partie de ce pied suit le bord du tissu ce qui permet d’être sûre que sa couture est globalement droite, et surtout, cette partie est à côté du tissu ce qui permet d’entraîner la toile enduite sans coller.

IMG_20170809_195924_106
Pour une fois, je suis contente de ma ligne de surpiqûre, bien droite et bien régulière.

Et comme très souvent dans mes cousettes pour enfants, j’ai ajouté un bout de ruban décoratif, pris dans une des coutures d’assemblage des côtés du chapeau.

IMG_20170809_200027_214
Je ne surfile pas mes pièces avant de les assembler, car je le fais avec ma machine à coudre et que ça les déforme. Par contre, je surfile les ensemble les deux marges de couture pour que ce soit plus solide.

Epic Fail ?

Vous allez dire que je fais de la publicité mensongère parce que… toujours pas ‘^^ … Mais, par contre, deux détails qui me font un peu suer, surtout que c’est pour un cadeau…. Je n’ai pas osé découdre parce que le tissu enduit marque énormément, voire même dans certains cas , se déchire.

En gros, la partie extérieure du chapeau à deux plis :

Un sur le dessus

IMG_20170809_194501_600.jpg

Et l’autre sur le bas du chapeau.

IMG_20170809_194432_331.jpg

La doublure, elle, est nickel, ce qui est un peu rageant ‘^^

IMG_20170809_194713_274
Bon, par contre, côté raccords, ce n’est pas encore ça ‘^^…

Photos portées ?

J’ai fait la seconde taille pour être sûre que la petite puce de Miss Catastrophe en profite. Du coup, il est un peu grand pour la seule tête de bébé que j’avais à ma disposition, celle d’Eliott. En plus, il n’a pas été exactement coopératif lors de la séance photo… Je vous en ai sauvé une, ma préférée et qui n’était pas floue… Oh Miracle ‘^^ !

IMG_20170811_195121_288
Au moins, on a bien rigolé ;op

 

 

 

Les échanges c'est la vie, Tricot

Le beau Couagga

E1F8BD40-DB04-4D07-B4F5-2415E13343AA.jpg

A l’origine

Je suis depuis un bon moment sur Instagram la créatrice des « Figues de Barbarie ». Elle fait de très jolies choses en déco pour les enfants ( mais pas que ) et propose des kits pour réaliser certaines pièces, avec comme idée de nous faire rebroder certains éléments. Elle ne tricote pas et nous avons convenu d’un échange.

Au départ, je voulais lui proposer un des châles que j’ai tricoté mais que je ne porte plus , non parce que je ne l’aime pas ( quand je n’aime pas un projet, il retourne en pelote avant la fin) mais parce qu’à une époque, je me suis mise à tricoter frénétiquement tout un tas de châles. Un peu refroidie par mes premiers pulls et gilets qui allaient à mes copines, à ma mère, à ma belle-mère mais pas à moi…

Mais elle ne supporte pas la laine et m’a demandé s’il était possible de lui tricoter quelque chose en fibre végétale. Elle était tombée amoureuse d’un châle que j’ai testé autour de noël.

Le patron

509546B9-49FD-46B5-8C8D-BE834C624F95
Je me suis rendue compte trop tard qu’aucune photo ne montre le châle en entier : Il manque sur l’image les deux premières sections

Il s’agit du châle Couagga designé par ma copine Folie0rdinaire. Ma version pour le test se trouve ici, si vous voulez jouer les curieuses.

Ce patron se tricote de haut en bas, on commence avec peu de mailles pour terminer avec plus de 400. Il propose une alternance de jersey  et de rangs raccourcis en mousse (  8 sections réparties entre les deux côtés du châle), ce qui est parfait pour mettre en valeur les fils changeant ou à speckles ( petits éclats de couleurs)

Il est vraiment très grand car il grignote 2 écheveaux d’une couleur et 1 autre d’une couleur constratante.

Enfin, normalement, il est terminé par une bordure dont le motif se fait à l’aide de côtes.

Le fil

BD226FAE-06D9-4BF5-90CE-EA64CD9C814C
A la fin, ça donne un joli petit tas de fil à rentrer mais ça vaut le coup !

J’ai écumé le net pendant une bonne semaine pour trouver un fil végétal, dans les couleurs que Florence m’avait demandé. Il me fallait un fil type fingering, avec un gris et un jaune. Mais surtout, je voulais un fil gris nuancé ou au moins chiné pour que les parties en jersey soient bien mises en valeur.

J’ai trouvé mon bonheur chez Laine et Tricot, un fil de la marque BC Garn, mélange de 50 % coton et de  50 % lin : Allino. Son échantillon est de 22 mailles pour 10 cm et il se tricote en 3/ 3,5.  j’ai utilisé un peu plus de 4 pelotes de gris foncé et un peu plus 3 de moutarde. Mais j’ai dû modifier une partie du patron. Je vous explique ça un peu plus bas.

Le gris se nomme poétiquement « CL 08 » ( gris foncé sur laine et tricot) et le jaune « CL21 » ( moutarde sur le site)

La patte de la Linotte

728FA568-FA52-48C9-AAA0-91321BDF573E

Lors du test, avec l’accord de Mylène, j’avais modifié une partie du patron. Normalement, la bordure est une icord tricotée au fur et à mesure des rangs. Mais je n’arrivais pas à avoir un joli résultat. D’un côté c’était trop serré et de l’autre trop lâche. J’ai donc fait une bordure de 3 mailles de mousses.

Mais surtout, je ne me sentais pas de faire la bordure avec le motif du patron, je me trompe dès que je compte de la dentelle, et à l’époque, je n’aurais pas eu le temps de la tricoter.  C’est d’ailleurs depuis ce châle que mon épaule me fait très réguièrement souffrir : à force de tricoter tous les jours comme une malade pour être dans les temps, une méchante tendinite s’est installée durablement… Ce n’est pas la faute du modèle, c’est juste que je me suis mise une pression monstre à l’époque et que ça a coïncidé avec le moment où la courbe de poids de Eliott s’était enfin envolé et qu’ il réclamait avec beaucoup d’insistance nos bras…

Florence avait vraiment aimé la  simplicité de ma version, j’ai donc tout reproduit à l’identique.

Par contre, mon échantillon est très différent.Je me retrouve au final avec un fil bien plus épais et plus lourd que ce qui est prévu par le patron. Et surtout, j’ai un échantillon de 20 mailles pour 10 cm au lieu des 24 mailles du patron.  Je vais être honnête, j’ai commencé par me tromper : il fallait répéter 10 fois un groupe de deux rangs et j’ai tricoté uniquement 10 rangs pour les deux premières sections de jersey. Je me suis rendue compte de mon erreur en relisant les explications mais j’ai assez vite compris pourquoi : la hauteur des sections en questions étaient quasiment la même que celles de ma première version du patron. J’ai longuement hésité à tout défaire et recommencer. Mais vu la quantité et donc le poids du fil que j’avais déjà utilisé, j’ai eu peur que le châle ne soit beaucoup trop lourd.

J’ai donc continué mais en rajoutant deux rangs de plus par sections de jersey suivantes. Evidemment, je n’avais pas assez de mailles pour les sections de rangs raccourcis que j’ai donc dû adapter en tournant un peu plus tôt à chaque fois, pour essayer de garder le nombre de rangs. Je ne peux pas vous le détailler ici parce que je l’ai fait un peu à l’arrache, au feeling, au fur et à mesure.

Au final, mon châle est presque aussi long que celui de mon test mais un peu moins haut. Pour un châle triangulaire, je ne trouve pas ça gênant. Je préfère les châles très longs et relativement étroits. J’espère qu’il va plaire en l’état à sa destinataire !

Epic Fail ?

Du point de vue de mon épaule, oui. J’avais commencé avec un autre fil mais je n’aimais pas le rendu.  J’ai donc tout défait et je suis repartie en quête d’un autre fil. Cela m’a amené au mois de Mai et niveau boulot, ça devient très chargé jusqu’au début de Juillet. J’ai donc dû le mettre de côté et comme le temps avançait vraiment très vite, et que je ne voulais pas envoyé ma partie de l’échange trop tardivement, je me suis remise à tricoter trop longuement. Pour arranger le tout, les rangs sont vraiment très longs à partir de l’avant dernière section… L’ensemble m’a obligé à lever le pied et je n’ai pu le terminer que fin Juillet en tricotant très peu de rangs à chaque fois.  D’ailleurs ça m’inquiète pour l’avenir parce que j’ai besoin de mes cessions de tricot pour décompresser !

DFAF444A-5B37-4EDC-B5D2-BFE7F6D1C3D7
Je ne suis pas du tout la reine de l’épinglage, loin de là mais Couagga est facile à bloquer ! Commencez par le haut en étirant bien. Puis étirez la pointe le plus possible puis chacun des « petits » côtés. Bon en même temps, on ne peut pas vraiment dire que Couagga a de « petits côtés » ‘^_^

Du point de vue du projet en lui même : pas du tout. Je suis très contente du résultat. Le fil est lourd, bien plus lourd que ce qu’il devrait, mais une fois bloqué, il a un drapé très sympa.  Et même s’il y a du lin dedans, il est très agréable à porter. Par contre, je ne sais pas si je ferai un pull dedans à cause de son poids… Quant aux couleurs, je les trouve plutôt lumineuse et elles me plaisent bien.   C’est vraiment un combo que j’aime beaucoup. Bon, n’importe comment, un combo avec du moutarde dedans, en général, ça me plaît beaucoup !

Les photos portées

J’ai dû me débrouiller sans le zhomme qui geekait avec ses potes, alors il y en a peu mais je pense pas que ça vous aidra à vous rendre compte de ce que ça donne…

Je vous passe le récit de mes déboires aventures à base de retardateur, et d’appareil photo posé en équilibre sur une chaise de bar avec un bébé rampeur d’un an autour des pattes ‘^_^ Mais je vous rassure aucun appareil photo bébé n’a été maltraité dans l’opération….

E37250D1-A0DA-4112-BD13-2A812EC9CF32
En mode selfie sans tête dans la cuisine ‘^_^

Par contre, le seul endroit où j’ai pu poser pour avoir un fond acceptable, c’est sur mon canapé ‘^_^ , la salle de jeu des enfants étant envahie par une bande de rôliste en mode hard gameur depuis 4 jours…. Ne vous inquiétez pas, on n’a pas vendu mes grands, on les a juste envoyé en vacances ;op

E0B1AC75-0519-4F4C-88C5-9AF4210C990E
Comme je n’aime pas porter les châles avec une trop longue pointe devant, je replie le haut , ici les deux premières sections de rangs raccourcis. Du coup, ça fait une double épaisseur toute douillette autour du coup !
Crochet, Les échanges c'est la vie

Une bannière contre une dînette !

A l’ origine 

Il y a quelques mois, j’ai proposé à l’illustratrice Anouck Ferri de crocheter une petite dînette pour son adorable petit bonhomme.  Elle a tout de suite accepté de me faire une des jolies illustrations dont elle a le secret. Je ne savais pas trop quoi lui demander et je lui ai dit qu’on mettrait ça au point quand j’aurais terminé ma partie de l’échange car je n’avais aucune idée du temps que j’allais mettre.

Et j’ai bien fait parce que j’ai effectivement mis plusieurs mois à terminer ces petits projets. Pas parce que je n’avais plus envie, mais parce que j’ai eu du mal à trouver du temps, et que j’avais trop d’autres projets en parrallèle, dont certains avec des deadlines plus pressantes. Anouck a été adorable et a attendu avec une patience d’ange.

Dans le même temps, l’idée de créer ce blog finissait son cheminement et après avoir beaucoup hésité, j’ai fini par lui demander si elle était d’accord pour que cette illustration fasse partie intégrante de cet espace. Et elle a tout de suite acceptée ! J’étais excitée comme une puce à cette idée ! C’est donc à elle que je dois la belle bannière de mon blog !

Le résultat 

Mais trêve de blabla , voici donc ce que j’ai concocté pour son petit bohomme.

Petit déjeuner
Un petit déjeuner de champion ! Crêpes et oeuf
le plat de résistance
Le plat de résistance !
Pour le goûter
Un petit goûter?
fruits et légumes
Un petit tour au marché des producteurs en fin de journée ? Notons au passage la taille de la fraise mutante ‘^_^
2ACA6FF7-D2E8-47AA-B198-E32A919B97C3
Il a fallu courrir après le radis qui ne voulait pas être sur la photo de groupe…. Bon en vrai, devinez quoi ? j’avais oublié de le mettre dans le panier ;op

J’avais déjà fait en plusieurs exemplaires une bonne partie de ces pièces pour la petite dînette de mes garçons mais j’en ai profité pour tester trois bricoles que je n’avais pas encore faites : le pamplemousse , la fraise et l’oréo ! D’ailleurs, pour les 2 premiers, il va falloir que je réitère. En trois exemplaires pour éviter que la salle de jeu ne soit le théâtre d’une mauvaise reproduction de la fameuse chanson de Brassens. ‘^_^

Et pour ranger le tout, j’ai confectionné un petit pochon dans une chute de lin blanc que j’ai brodé à la main. C’est encore perfectible, je sais, mais je débute en broderie et je ne suis pas très douée pour faire de jolies lettres à la main ‘^_^…

7419D9C4-BDA3-402D-87D6-DF2A8938D78D

Et pour jouer au petit primeur, j’ai ajouté un petit panier crocheté que j’ai oublié de prendre en photo ‘^_^ …. Encore

Les patrons 

La majorité des modèles viennent du livre de Cendrine Armani  » ma dînette au crochet  »

La carotte vient de ce tuto, gratuit, et en anglais mais extrêment complet et associé à des photos ( pas de diagramme non plus, désolée, les filles ! )

C’est mon amie Mathilde ( Mathildemariemade sur Instagram) qui m’a appris à faire les pâtes, le tuto est disponible dans le livre des  » serial crocheteuses », à l’initiative de Isabelle Kessedjian.

Les giroles sont expliquées sur le site de fée du tricot où vous trouverez de très nombreux tutos pour le crochet, en français ( toujours pas de diagramme) et très clair.

Pour les oréo, vous trouverez aussi chez la fée du tricot un tuto à base de mailles serrées.

La panière est une improvisation rapide, vous trouverez assez facilement des tutos clairs sur le net, je pense. Comme la crêpe. ( en gros, quelques mailles serrées dans un anneau magique et puis on augmente jusqu’à ce qu’on n’en puisse plus, jusqu’à la taille désirée.)

La patte de la linotte 

J’ai dû adapter les patrons à ma manière de crocheter : il semblerait que mes rangs de mailles serrées soient trop hauts puisque je dois supprimer une partie des rangs pour garder les bonnes proportions. Pour cela, je supprime en général 2 rangs quand il faut crocheter tout droit.

Pour les pâtes, comme j’ai la mémoire du genre sélective, j’ai fait des mailles serrées au lieu des brides… Du coup, ça donne de toutes petites minis ( mimis ?) torsades alors qu’il y a le même nombre de mailles … Faut bien mériter le nom de son blog, non ?

Pour les oréo, je n’avais pas le net disponible au moment où je les ai faits. J’ai  bidouillé un truc à partir d’une image pinterest. Mais, grosso modo ça revient à la même chose que ce que vous trouverez chez fée du tricot comme mentionné au dessus. Sauf que j’ai fait des brides au lieu des mailles serrées. J’ai donc un tour de moins que pour son tuto.

Epic fail ?

Non pas du tout ! Mais je n’ai pris aucun risque vu que la majorité des patrons avaient déjà été testés auparavant et ajustés… J’avais dû refaire ma première poire 3 ou 4 fois quand j’avais fait celle de mes garçons (que vous pouvez voir ici : je mets à jour la page dès que j’en rajoute ) mais j’avais bien gardé mes notes. Je ne vous les mets pas ici parce qu’il y a trop d’éléments qui ressemblent aux explications du livre.

Juste une mention spéciale à la fraise OGM qui est aussi grosse que le demi pamplemousse… Je l’ai laissé parce que je trouvais ça marrant ! Mais il va falloir que je trouve un autre tuto ou que je bidouille quelques choses pour celles des garçons ( en moins gros juste parce que je dois en faire plusieurs et que si c’est plus petit, ça va plus vite !)

Les fils

Tous viennent de mon stock. Je ne saurais pas trop vous dire d’où vient chaque couleur mais en gros, il y a beaucoup de quattro de Lang, un peu de Phil’coton 3 et un certain nombre de trucs non identifiés …Appelez-moi Dory  ! ;op

Pour la panière, j’ai utilisé un fil acrylique offert par Bergère de France : « Barisienne 7 » avec un crochet plus petit que ce qui est préconisé pour que ça se tienne bien. J’avais fait un post sur Instagramm à ce propos. J’ai sur mes aiguilles un beau fil 100 % mérinos, j’espère avoir terminé avant la rentrée .