Petits tutos, Tricot, Un petit tuto ?, un petit tuto?

Les manchettes Lylia : Mon tout premier patron de tricot adulte

A l’origine 

Fotor_153813853459956

Vous le savez si vous venez traîner régulièrement par ici, je suis quasiment incapable de suivre un patron de tricot à la lettre. Il faut toujours que je bidouille quelque chose. En fait, avec le temps, je me suis rendue compte que je m’amusais presque plus à prendre un patron existant et le modifier pour le faire coller à une envie particulière qu’à le tricoter. Même si je suis évidemment ravie de pouvoir le porter ensuite…

C’est sans doute pour ça que l’aventure du design de tricot me titille depuis plus d’un an. J’ai quelques esquisses qui traînent, quelques projets presque aboutis… J’espère que j’oserai vous les proposer, que j’irai jusqu’au bout !

En tout cas, pleine de doutes, je vous présente aujourd’hui mon premier patron de tricot que vous pourrez télécharger gratuitement sur ravelry : Les manchettes Lylia. 
J’ai tricoté la première version pour mon amie Marianne, dans des couleurs bien flashy.

J’ai tout de suite tricoté une version plus sobre pour moi, dans les couleurs d’un de mes châles préférés ( mon Good Vibes que vous pouvez voir ici )  et j’ai fait le premier jet que mon amie Aude a testé. L’été est arrivé et… je n’ai plus oser le sortir. Je l’ai laissé dans un coin… Et c’est avec l’arrivée de l’automne que je me suis mise un coup de pied au …. que je me suis fait violence et que j’ai fait l’appel au test sur IG.

Fotor_153813846241251

Le patron 

Il s’agit donc d’un patron de manchettes, c’est à dire de mitaines…. sans pouces ‘^^

J’ai une paire de manchettes que j’ai vraiment beaucoup porté les deux hivers précédents. D’ailleurs, je vous en avais montré ici une version, offerte à mon amie Mathilde. C’est un peu particulier mais dans le sud, on passe un peu son temps à mettre et à enlever ses mitaines. L’avantage des manchettes, c’est qu’on peut les repousser vers ses poignets sans avoir batailler avec ses pouces ‘^^.

J’ai voulu créer un patron facile à tricoter et à vivre, peu gourmand en laine ( et donc parfait pour utiliser vos précieux restes ou ce si joli mini écheveau  teint à la main de 20 gr que vous gardez précieusement ), qui évoquerait une petite fleur.

Il se tricote en rond, de bas en haut. Le corps est composé de côtes 1/ 2 ( une maille endroit pour deux mailles envers).

Fotor_153813848485285

Ensuite, on va rabattre son tricot puis, avec la couleur secondaire et une petite astuce, on relève les mailles pour avoir une jolie démarcation… Et on repart pour du jersey et une jolie bordure en picot.

Fotor_153813851368839

Le patron propose trois tailles, tout simplement en jouant avec la taille de votre aiguille et en fonction de votre échantillon ( de 32 à 28 mailles suivant la taille choisie)

Les fils 

La version du patron est réalisée avec un reste de MSW de mon amie Simone coloris Till Midnight, un bleu que j’adore et avec un mini de la même qualité, coloris noisette.

C’est un fil 100 % mérinos, très doux. Mais n’importe quel fil correspondant à l’échantillon peut convenir. Si vous optez pour un fil contenant du nylon, votre manchette sera encore plus solide.

Les photos portées ? 

Je voulais un accessoire mignon et cosy pour les jours où on traîne à la maison, qu’on a peu froid et qu’on rêve de s’agripper à une tasse de thé chaud …

Fotor_153813870400935

Je vous ai fait une petite série de photos pour vous permettre de vous faire une idée.

Fotor_153813873303176

D’ailleurs, j’ai encore une fois de plus expérimenté le fait que c’est encore plus compliqué de prendre ses propres mains en photos ‘^^

Fotor_153813860725046

J’adore avoir mes mains couvertes comme ça, d’ailleurs, c’est pour ça qu’en général, je rallonge les manches de mes pulls ‘^^

Fotor_153813855471065

 

Alors, ce premier patron vous plaît ? Je vous montrerai dans les prochains jours deux autres versions, dans des couleurs très différentes …

 

Et puis le blog reprendra son cours normal ! On me dit dans l’oreillette que j’ai un ratage couture à vous montrer, une robe en tricot  et un plaid en patchwork à photographier … entre autre ;op…. qui, qui, qui me parle ? ‘^^

 

Publicités
Couture, Petits tutos, Tricot, Un petit tuto ?, un petit tuto?

Le petit vestiaire de Sibylle (1) : Tuto inside !

A l’origine

Si vous me suivez sur Instagram depuis quelques années, vous avez sans doute vu passer Sibylle de temps en temps. J’ai réalisé cette poupée en utilisant le livre de Isabelle Kessedjian  » ma poupée au crochet ». J’ai même fini par lui ouvrir un petit compte, rien qu’à elle, pour vous raconter ses pérégrinations : Sibyllefaitlamaligne.

Fotor_152689509079629

Mon échange avec Lilie aime les étoiles, m’a donné envie de rajouter quelques pièces à son petit dressing. Et comme j’ai encore trop mal au doigt pour crocheter les vêtements des livres d’Isabelle, j’ai sorti ma mac, mes aiguilles et ma calculatrice !

Les patrons + la patte de la Linotte

Pour le cache-coeur :  c’est un patron maison ( le tuto est en bas)

Fotor_152689505983812

Le Gilet rose : Vous trouverez dans le mollie makes que je vous indiquais dans mon article précédent un tuto pour faire une robe avec une partie tricotée. Mais je n’ai pas compris comment faire leurs augmentations alors j’ai bidouillé. Mais si vous les comprenez, il suffit de le rallonger pour avoir un gilet long.  De plus, ça me faisait suer de coudre les manches alors je les ai tricotées en rond.

Fotor_152689481218171
la petite robe bleue est issue du livre de patron « poupée à coudre » de Nun studio. C’est le patron de la robe froncée visible sur la couverture.

Pour la robe : j’ai pris les mesures indiquées dans le magazine pour la robe et j’ai suivi les explications de montage. Par contre, je l’ai cousue sur une bande crochetée adaptée de leurs explications pour le châle. Simplement, j’ai fait le premier rang indiqué avec des mailles serrées au lieu des brides, et directement après le rang de coquilles mais avec 5 brides pour chaque coquille.

Fotor_152689507587061

Ah, au fait ! Si vous voulez trouver de l’inspiration ou si vous ne savez pas crocheter et que vous rêvez d’avoir votre propre poupée au crochet, allez jeter un petit coup d’oeil au compte de Roseetpuiscesttout qui a son propre patron de poupée et qui en fait de sur-mesure trooop craquantes ! ( je partage juste un coup de coeur ! )

Les fournitures

J’ai utilisé un coupon de voile de coton « froufrou » pour la robe, coupon que j’aime vraiment beaucoup mais qui est très transparent et très fragile. Je voulais me faire une blouse avec mais j’ai peur qu’il ne survive pas,alors  je l’utilise pour de petits projets à la place…

Fotor_152689510930623

Pour la partie tricot, j’ai utilisé des restes ou des mini pelotons d’alpaga de la Droguerie. A une époque, je les collectionnais, sans savoir vraiment ce que j’allais en faire. J’ai fini par m’arrêter et petit à petit, je leur trouve une utilisation… Ils sont parfaits pour habiller nos petits amigurumi je trouve ! Ce qui veut dire que je vais sans doute recommencer à stocker dans un futur plus ou moins proche ‘^^.

Fotor_152689503707592

Les photos portées

Fotor_152689483851860

Et une dernière du gilet rose :

Fotor_152689485741771

Je vous en montre une paire du cache-coeur pour essayer de vous donner envie d’utiliser mon tuto…. ();op …

Fotor_152689491372595

Bon, en même temps, comme il faut avoir la bonne taille de poupée sous la main, je me doute que ça ne va pas forcément intéresser beaucoup de monde…

Fotor_152689493023186

Mais je vous mets le tuto tout de même  !

Les mesures de la poupée 

J’ai crocheté ma poupée avec les fils préconisés par le livre mais avec un crochet 2mm car je crochète très lâche. Du coup, ma poupée est un peu plus petite que prévue. Au passage, j’ai déjà utilisé pour lui faire ses vêtements le livre de modèles de Nun.Studio. Donc peut-être que vous pouvez aussi l’utiliser pour votre poupée cousue ( il faut que je m’en fasse une pour voir ) : j’ai juste peur que les bras de la poupée de Nun.studio ne soient beaucoup plus fins…

Fotor_152689514919564

DONC : Tour de ventre au plus large : 13 cm

Tour de bras : 5 cm

Longueur des jambes et des bras : 12 cm

Longueur du corps ( épaule jusqu’à l’entrejambe)  : 10 cm

TUTO DU CACHE-COEUR BLEU :

Fotor_152689489158221

Il n’a pas été testé par d’autres personnes que moi alors, si vous trouvez une coquille, n’hésitez pas à me le dire et à me montrer vos réalisations, sur Instagram ou en m’envoyant un mail via le formulaire de contact; je serai ravie de les voir !

Il se tricote de bas en haut, sans couture. Il est construit sur un raglan. Je n’ai pas fait de bordure en mousse sur les demi-devants parce que ça ne roulotte pas, une fois porté. Mais j’en ai fait une en mousse sur le bas du corps et des manches tout de même.

Fournitures

Echantillon : 32 mailles pour 10 cm en aiguille 2,25  ( ou la taille d’aiguilles nécessaire pour obtenir l’échantillon)

Reste d’alpaga ( dès que je suis rentrée chez moi, je pèse pour vous dire combien il en faut)

8 anneaux marqueurs

2 bouts de laine à jeter pour mettre des mailles en attente.

1 crochet en 2mm ou 2, 5mm ( la taille importe peu, mais il faut qu’il soit petit)

Explications :

R1 : Monter 26 mailles

R1 à 4 : Tricoter tout à l’endroit

R5 : 1 maille endroit,une augmentation barrée ( Aug Bar), 2 mailles endroit, Aug Bar, 3 mailles endroits, Aug Bar, 10 mailles endroits, Aug Bar, 3 mailles endroit, Aug Bar, 1 maille endroit, Aug Bar, 2 mailles endroit.

R6 : 5 mailles envers, placer un marqueur, 1 m envers, placer un marqueur, 3 m envers, placer un marqueur, 1 m envers, placer un marqueur, 10 mailles endroits, placer un marqueur, 1 m envers, placer un marqueur, 3 m envers, placer un marqueur, 1 m envers, placer un marqueur, 5 mailles envers.

R7 : 1 m endroit, Aug Bar, * tout à l’endroit jusqu’à une maille avant le  marqueur, Aug Bar,1 m endroit,  glisser le marqueur, Aug Bar* ( répéter la partie entre ** jusqu’à avoir fait glisser le dernier marqueur. Ne pas oublier de faire la dernière Aug Bar juste après le dernier marqueur), tout à l’endroit jusqu’à une maille avant la fin, Aug Bar, 1 m endroit. ( 10 augmentations en tout : une début et à la fin du rang à une maille du bord, puis une autre de chaque coté de la maille entre marqueur)

R8 : Tout à l’envers.

Répéter les rangs 7 et 8, 6 fois en tout.

Séparation du corps et des manches

Pour vous y retrouver, vous avez sur votre aiguille dans l’ordre :

un demi devant, une maille entre 2 marqueurs, une manche, une maille entre 2 marqueurs, le dos, une maille entre 2 marqueurs, une manche, une maille entre 2 marqueurs, un demi devant.

Chacune des mailles entre  2 marqueurs va être associée à la partie MANCHE. Retirer les marqueur au fur et à mesure que vous les rencontrez. ATTENTION : nous allons en replacer un nouveau.

1 m endroit, 1 aug Bar, tricoter le demi devant, mettre en attente la première manche, MONTER UNE MAILLE, PLACER UN MARQUEUR, MONTER UNE AUTRE MAILLE, tricoter le dos, mettre en attente la seconde manche, MONTER DEUX MAILLES, tricoter le demi-devant, et à une maille de la fin faire son Aug Bar.

Tricoter un rang envers.

Le bas du corps

R1 : 1m, Aug Bar, tricoter tout à l’endroit jusqu’à une maille avant la fin du rang, 1 Aug Bar, 1m. ( Glisser simplement le marqueur pour le moment)

R2 : tout à l’envers ( en glissant le marqueur quand vous le rencontrez)

Répétez les R1 et 2,  3 fois en tout.

Bordure

Tricoter tout à l’endroit jusqu’au marqueur, le retirer, faire deux jetés consécutifs puis tricoter deux mailles ensembles ( cela permettra de faire passer le lien du cache-coeur), terminer tout à l’endroit.

Tricoter à l’endroit jusqu’aux deux jetés, laisser tomber le premier ( ça donne un trou plus gros pour faciliter le passage du lien), tricoter toutes les mailles suivantes à l’endroit.

Tricoter encore deux rangs endroits et rabattre mais garder votre dernière maille sur votre aiguille.

Couper en laissant une bonne longueur de fil ( 30 ou cm environ).

Retirer la maille de l’aiguille et la transferer sur le crochet. Faire 40 mailles en l’air pour faire le premier lien. Fermer. Couper le fil en laissant un peu de marge et passerle fil dans la boucle de la denrière maille en l’air pour fermer le travail

Faire une chaînette de 40 mailles en l’air en laissant une bonne longueur de fil au début et utiliser cette longeur de fil pour coudre sur le demi-devant qui m’avait pas de lien. Recouper une partie du fil restant pour dernier joliment votre dos.

Fotor_152689498781892

Les manches

Fotor_152689496611466

(REMARQUE : Lisez attentivement au moins le début de ce qui suit. Si vous ne comprenez vraiment pas et ne voulez pas tenter le coup, monter une maille au lieu de deux, ignorez les parties en italique. Simplement, c’est la technique que j’utlise quand je tricote en rond pour moi ou les enfants, même si les explications le font faire différemment… )

Reprendre les mailles en attente. Nouez votre nouveau fil. Mettre un marqueur. Monter 3 mailles. Joindre en rond et mettre un marqueur de début de rang. Continuez en magic loop.

Tricoter un rang endroit complet.

Au cours du rang suivant, on va supprimer deux mailles sur les 3 montées, pour éviter d’avoir un trous sous les emmanchures. 

Pour cela, on va tricoter la première maille montée avec la maille précédente ( celle qui est juste avant le premier marqueur posé) et  la dernière maille montée avec la maille suivante ( celle qui est juste après le marqueur de début de rang) 

DONC : tricoter un rang endroit avec ces suppressions ( et on va commencer… par la seconde expliquée. Oui, je sais c’est bizarre comme ça, mais quand vous allez le faire, avec les mailles sous les yeux, promis, c’est simple)

Tricoter encore 1 rang endroit en magic loop.

Tricoter 2 rangs ENVERS en magic loop pour avoir la bordure de la manche en jersey envers ( et que ça ne roulotte pas)

Rabattre souplement

Rentrer les fils.

Bloquer si vous le souhaitez mais sur la poupée, une fois noué, ça ne roulotte pas, ou quasi pas, donc je ne l’ai pas encore fait ‘^^

Et voilà ! Bonne fin de semaine !

Fotor_15268951320949
Sibylle a décidé de ne rien faire jusqu’aux vacances… la flemmarde !

 

Couture, Petits tutos, Un petit tuto ?, un petit tuto?

Duo de Deer and Doe : une pieuvre et une brume ( avec un tuto )

LE CAS DU PLANTAIN ( avec un tuto rapide à la fin)

A L’origine

J’adore souvent les motifs de t-shirt pour Homme, surtout ceux de Kiabi pour leurs séries super-héros. On trouve rarement des t-shirt similaires pour femme et puis même si on en trouve de toute façon, ils ne vont jamais. J’ai donc pris l’habitude de me jeter sur les versions homme en taille-le-plus-de-XL-possibles.

Cette fois, c’est en passant à géant casino que j’ai eu un coup de foudre pour un t-shirt pour le zhomme. Je lui en ai pris un et puis je suis revenue sur mes pas pour en prendre un pour moi ;-p

Le patron

Fotor_152007731170364

J’aurais voulu couper un arsène de Chez Machine mais il n’y avait plus qu’un XL de dispo et c’était trop juste pour mon 38 . Il manquait 2 cm pour y caser le patron.

Je me suis rabattue sur un plantain ( première version ) , que je vais pas vous faire l’insulte de présenter… ‘^^

J’ai réussi à y caser la taille 40, manches courtes, en réduisant un peu les marges de coutures

La matière première

Fotor_152007893230259

Il s’agit donc d’un t-shirt du commerce… de piètre qualité ( mais à 5 euros, on ne peut pas s’attendre à grand chose par les temps qui courrent…). Je pense qu’il ne tiendra pas forcément trop longtemps mais je suis trop fan de sa pieuvre… Il finira sans doute en pyjama assez vite ‘^^.

Fotor_152007738762070
Non mais il est pas trop beau ce motif ??? ^^

La patte de la Linotte  ( recette rapide pour faire de même, rapide, c’est à dire sans photo)

Nota bene au niveau de la taille. A ce jour, j’ai testé dans du XXL pour le plus grand et je ne peux pas vous garantir que le 42 rentre dans la taille au dessus…Si vous voulez tester, le mieux est de chercher au fond d’un bac de fripes, un t-shirt bien moche et pas cher pour faire votre test….

Si votre t-shirt est neuf, passez-le à la machine AVANT de le découdre. Ils rétrécissent souvent un peu et vous risquez d’avoir une moyenne mauvaise surprise à la fin… ( oui, ça sent le vécu)

Fotor_152007744501657
C’est sans doute un peu bête, mais ça me fait marrer d’avoir cette mention dans mon t-shirt ;op

D’abord, il faut commencer par une partie bien pénible… Découdre les côtés et les emmanchures du t-shirt d’origine. Découdre et non couper le long des coutures, parce que comme je vous l’ai dit, ça rentre à un poil de mamouth ( pour rester polie, et en imaginant que les mamouths avaient les poils fins…) Si vous voulez conserver le dessin d’origine en entier, ne touchez pas le col. Vous allez juste devoir couper le dernier cm pour détacher les épaules… En plus comme c’est la partie la plus technique du plantain, ça vous fait toujours ça de gagné…. Simplement, suivant comme votre base est coupée ( oui j’en ai marre d’écrire T-shirt … oups…), votre encolure sera plus moins proche du cou…

Autre côté positif,  vous pouvez conserver l’ourlet des manches intact. Par contre, le bas  de votre pièce risque d’être trop long, donc il faudra sans doute vous taper le bord à la main ou à la machine.

Une fois que vous avez toutes vos pièces, vous pliez en deux la partie dos et la partie devant et vous passez un coup de fer à la vapeur ( sur l’envers, à cause du dessin )

Epinglez votre patron sur chacune de ces deux pièces et coupez votre patron.

Pour les manches, vous étalez vos manches tailles hommes, vous y mettez un coup de fer pour que ça roulotte moins et vous épinglez votre patron en tenant compte du fait que vous avez déjà un ourlet de fait. Attention, avant de couper votre seconde manche, pensez à retourner votre patron, sinon vous allez vous retrouver avec deux manches droites ( oui, ça sent le vécu, bis;..)

Ensuite, vous suivez les explications du patron qui est extrêment clair. Si vous avez conservé le col de départ, vous n’avez qu’à sauter cette étape.

J’ai surfilé les bords après avoir réalisé les coutures

Fotor_152007741050636

Pour cette version, comme à chaque fois pour mes plantains, j’ai retiré quelques cm au patron, parce que j’ai le buste court et que je préfère mes top plus courts. Et j’ai fait le bord à la main.

Fotor_152007746598251

Epic Fail ?

Non, même si je pense qu’il ne va pas tenir très longtemps. Mais c’est la 4 eme fois que je fais ce genre de chose, alors je suis rôdée ‘^^.

LE CAS DE BRUME

A l’origine

Je ne suis pas très jupe droite en jersey normalement, notamment parce qu’elles ne sont pas très boulot-compatible. Mais surtout parce que je l’ai toujours associée à la silhouette de la « working girl », beaucoup trop adulte pour moi… Et puis, Brume est sortie…. A l’époque, j’étais enceinte, et lorsque j’ai lu cet article de Eleonore Klein, j’ai tout de suite vu le confort de la chose, et surtout le fait qu’on était très loin de l’image que je me faisais de ladite juste droite. J’ai cependant attendu avant de me coudre brume parce que je n’étais pas exactement dans le tableau des mensurations à l’époque…

Une fois que j’ai eu perdu suffisamment de poids, après la naissance de Eliott, je me suis réintéressée au cas de brume mais j’étais entre 3 tailles, et je n’ai pas osé me jeter dans l’aventure. Sophie Détail sur IG a proposé de donner deux versions de cette jupe en taille 42 parce qu’elles ne lui allaient pas. Elle me l’a gentillement envoyée mais elle était trop grande, et c’est ma cousine qui en a hérité.

Plusieurs mois sont passés et il y a quelques semaines, voyant passer le patron en destash, j’ai respiré un grand coup et je me suis lancée.

Le patron

Fotor_15200776456797
Sisi je vous jure, je l’ai repassée ma Brume… Mais je ne suis pas très douée avec un fer à repasser , sauf quand il s’agit de coudre ;op

Il s’agit donc d’une jupe droite, déclinée en deux versions, une courte et une bien longue. Ce sont les découpes très ingénieuse qui lui donne sa forme, pas de pince, pas fermeture éclair. Comme vous pourrez le voir plus bas, les découpes devant et le jersey épais dont elle a besoin camouffle bien mon petit ventre post 4 grossesses menées à termes. ( et les copines les fausses couches qui les ont accompagnées)

Le zhomme est ultra fan, surtout portée avec des converses , allez comprendre pourquoi…;-p

La partie dos est un peu technique puis qu’il faut coudre un arrondi et deux pointes, mais franchement ça se fait bien, même sans surjeteuse, avec l’aiguille et le point adequat ( et le pied de biche spécial tricheuse)

Fotor_152007761448467

Brume, je m’en faisais un monde et elle est passée comme une lettre à la poste, en prenant mon temps.

Fotor_152007757233363
Le dos de Brume n’est pas évident à prendre en photo de dos, non portée alors…

Pour la photo j’ai triché

Fotor_152007751672450

Certaines parties sont surpiquées, d’autres non et pour avoir vu passer quelques mésaventures sur le net ou sur ig, ce n’est pas pour rien…

Fotor_152007758990292

Par exemple, surpiquer la ceinture n’est pas une très bonne idée, puisque ça va casser le côté élastique de la ceinture et que vous  aurez du mal à mettre votre jupe ensuite…Prise dans mon élan, j’ai failli le faire mais heureusement, j’ai branché mon cerveau juste à temps… Pour changer ‘^^

Fotor_152007749721572
Oui, les coutures sont jaunes… comme je regretteeeeee

Normalement,  on fait le bord sur la machine mais fidèle à mes principes psychorigides, j’ai fait autrement.

Enfin comme j’avais lu que Brume taille grand, je ne me suis pas fiée au tableau des tailles et j’ai coupé un 40… Qui s’est avéré parfait à la taille mais pas du tout aux hanches : il faut que je reprenne mon patron pour faire un ajustement à la taille comme c’est expliqué très clairement ici . Clairement il me faut un 38 agrandi à 40 pour la taille… Heureusement, je n’avais pas lavé (mon tissu oui je sais c’est maaaaaaal) et en rétrécissant après un passage éclair à la machine, elle est juste … parfaite.

Le tissu

Fotor_15200789725974

J’ai coupé cette toile portable de Brume dans un coupon  et demi de fin de série de Mondial Tissu, épais , de nature non identifiée, trouvé dans le bac caché au fond du magasin. L’étiquette était encore dessus… ma toile m’a coûté … 2 euros . J’avais coupé dans un des deux coupons une ceinture pour une jupe de grossesse, quand j’étais enceinte de … Robin ( y a presque 5 ans quoi)

Je suis retournée en quête d’un tissu similaire mais la gentille Dame ne l’a même pas reconnu ‘^^… Elle pense que c’est un tissu polyester… C’est tout ce que je peux vous dire et ça m’embête bien parce que ce tissu est juste PARFAIT pour Brume. Il ne marque pas, ne se déforme pas, ne bouloche pas et ne se détend pas au fur et à mesure de la journée… Je me ferait bien une brume framboise dans le même tissu, moi….

La patte de la linotte

Je n’ai rien changé au patron, mis à part que j’ai fait l’ourlet à la main à point invisible, comme d’habitude.

Epic Fail ?

Vu qu’elle a rétréci au premier lavage… non , comme je vous l’ai dit !

Juste quelques petits regrets, par exemple, je n’ai pas surfilé les bords après les coutures ( pas avant , à la machine, ça déforme les courbes et vous pouvez être sûre que plus rien ne va correspondre ensuite). Et j’ai tout cousu en jaune et non en gris, contrairement à d’habitude… J’étais tellement sûre que ça n’allait pas le faire, que j’ai eu la flemme de changer les fils de la machine.

Fotor_152007768093798

Pour la même raison, j’ai fait les surpiqûres en moutarde. Ca aurait été plus joli en rose qui pète, je pense….

Mais bon, rien de dramatique n’est ce pas ? ^^

Les photos portées des deux patrons.

Cette fois j’ai demandé de l’aide à mon grand, parce que le retardateur est visiblement en grève. J’ai tout préparé et il a appuyé sur le bouton ( et il s’en sort mieux que le zhomme qui en position égale à le chic pour le faire pire quand je fais des têtes bizarres)

Fotor_152007779576237

Voilà ce que ça donne de dos

Fotor_152007728574542

Brume est effectivement une jupe taille haute …

Fotor_152007773342279

… et c’est pour ça qu’elle aplatit bien le ventre qu’on voudrait oublier…. (vous la voyez la fille trop happy qui a presque l’impressio d’avoir retrouvé la petite bosse de ses 20 ans ? )

Fotor_152007715109763

Allez, une petite dernière pour la route !

Fotor_152007775819782

Crochet, Petits tutos, Un petit tuto ?, un petit tuto?

La petite dînette de mes garçons ( suite, et recette rapide ^^ )

A l’origine

Je vous ai déjà parlé de la dînette que je fabrique pour mes p’tis gars depuis presque deux ans dans cet article.

Je poursuis donc cette oeuvre sans fin, de temps en temps.. Et j’ai une liste longue comme un jour sans pain dans mon BuJo ‘^^

Fotor_151951151125459

Le(s) patron(s)

Il s’agit d’une bidouille perso, à partir d’idées glanées ça et là Merci Pinterest. Je vous mets les grandes lignes un peu plus bas…

Je me suis inspirée de ce post : Mais je n’ai pas eu le courage de faire la garniture en noppe ‘^^. Mon fond de tarte a des bords différents, c’est pour ça que je vous mets les grandes lignes en dessous…

Fotor_151951163861217

Les fils

Le rouge est du quattro de Lang, mais pour le reste, je ne suis pas très sûre ;op Comment ça bloggeuse en bois ? ‘^^ 

Il me semble que la pâte de la tarte à la tomate, c’est du DMC Natura. La garniture de la tarte à la framboise, doit être un fil rico qui vient d’un Chouette Kit. Le blanc de la chantilly est du safran de drops. Mais je n’ai aucune idée de la provenance du fil du fond de tarte à la framboise.

La patte de la Linotte ( recette rapide, ceci n’est pas vraiment un tuto)

Pour les rondelles de tomates :

Fotor_151951159497393

Tour 1 : 6 Ms dans un anneau magique, fermer par une Mc.

Tour 2 : 3 ml et une bride dans la première maille puis , dans la maille suivante* 2 brides, 1ml * Répétez la partie entre * dans chaque maille restante. Terminer par une MC dans la 3ème Ml du début du tour.

Tour 3 : 1ml puis 1 ms dans chaque maille du tour et terminer par une Mc dans Ml du début du rang.

Pour les fonds de tarte à la tomate :

Fotor_15195115775454

 

Tour 1 : 6 Ms dans un anneau magique . Fermer par une 1 mc dans la première maille  serrée du rang.

D’après mes essais plus ou moins fructueux, la suite permet d’avoir un fond plus plat…N’hésitez pas à me dire si ça ne le fait pas pour vous !

( EDIT : je n’ai rien inventé, mais je me suis rendue compte que certains tutos utilisaient cette technique, soit remplaçaient les 2 ml par une ms, comme base pour les cercles de tous les modèles de dînette. Jeme  suis longtemps demandé pourquoi… Jusqu’au jour où j’ai essayé de faire un fond de tarte…. ‘^^ )

Tour 2 : 2ml pour commencer le tour puis 1 augmentation par maille, 1 mc dans la seconde ml du début du rang pour fermer.

Tour 3 : 2 ml pour commencer le tour, puis augmenter dans 1 maille sur 2 ( 1 ms dans l’autre maille) jusqu’à la fin du tour. Terminer par une mc dans la seconde ml du début du rang.

Tour 4 : 2 ml pour commencer le tour, puis augmenter dans 1 maille sur 3 ( 1 ms dans les autres mailles) jusqu’à la fin du tour. Terminer par une mc dans la  seconde ml du début du rang.

Tour 5 : 2 ml pour commencer le tour, puis augmenter dans 1 maille sur 4 ( 1 ms dans les autres mailles) jusqu’à la fin du tour. Terminer par une mc dans la seconde ml du début du rang.

Continuez ainsi jusqu’au tour où vous augmentez dans une maille sur 7 ( que vous faîtes)

Tour 9 : 2 ml puis 1  ms dans chaque maille par le brin arrière uniquement. terminer par un mc dans la seconde ml du début du rang.

Tour 10 : EDIT : il y avait une erreur dans ce tour le jour où j’ai posté, désolée : il faut alterner, une fois vous faîtes une noppe, une fois vous faites une mc etc…  ( mais en prenant uniquement le brin arrière de la maille du dessous )  et terminer par une mc.

Fotor_151951155222737

Si vous voulez quelque chose qui ressemble à la tarte à la framboise, il suffit d’intercaler quelques rangs avant de faire le rang de noppes,  au cours desquels,  il suffit de monter tout droit. ( le premier, vous crocheter uniquement par le brin arrière)

Fotor_151951501609888

Pour la garniture de la tarte à la framboise, il suffit de reprendre les explications du fond de tarte du tour 1 à 8 et ensuite de coudre le fond de tarte et la garniture. ( je ne retrouve pas les explications pour la touche de chantilly, désolée… )

EDIT : ayé ! Retrouvées ! Vous trouverez ici un tuto pour une tartelette très similaire mais avec les explications pour les noppes et pour la chantilly ! Il me semble que le compte de maille est différent et le bord de la tarte ne se fait pas de la même manière mais nous sommes très proches !

Fotor_151951503826731

Voilà !

N’hésitez pas à me faire un petit coucou pour que je puisse voir votre réalisation, ça me ferait vraiment plaisir!

Couture, Petits tutos, Un petit tuto ?, un petit tuto?

[Tuto] Une trousse de tricot pour tout avoir à portée de main quand on tricote un pull ou un gilet … ( CONCOURS INSIDE) Concours clos

EDIT : les gagnantes du concours sont « Marie-Laure » pour les boutons d’atelier Camelir et « crochète et tricote » pour la trousse. Merci pour vos participations et votre enthousiasme, j’essaie de vous mettre un petit mot à toutes rapidement !

A l’origine

Comme la majorité des tricoteuses, je collectionne des tas de goodies,  kawaï ou pas, rigoureusement nécessaires ou complètement inutiles. Et pour balader tout ça, il faut des trousses, des pochettes, des pochons à pochons etc… Heureusement pour moi, je sais coudre alors je peux assouvir dans le même temps , et à moindre frais, ma passion pour les trousses en tout genre.

Pour ce tuto, je me suis inspirée des trousses à kit d’aiguilles vendues par mon amie « Bynight » et d’une trousse à encours crochet vue sur le compte de chevalier and Co sur IG ( le principe est différent, puisqu’elle a fait une trousse pour transporter son encours crochet avec une partie pour glisser ses crochets).

Fotor_151845055570627.jpg

Je vous propose donc aujourd’hui de coudre avec moi une trousse bi-goût dont le principe et d’avoir sous la main tout ce dont on a besoin quand on tricote un pull ou un gilet. Cette trousse comporte une partie zippée dans laquelle vous pourrez glisser votre fourbi de tricoteuse ( ciseaux, aiguille pour assembler, mètre-ruban, crochet pour rattraper vos mailles etc… ) et une partie comportant un logement prévu pour coincer votre aiguille circulaire de taille inférieure pour les côtes, ainsi que votre paire d’aiguilles interchangeables si vous utilisez les bouchons de votre kit quand vous rangez votre projet.

Evidemment, ce tuto n’est pas libre de droits, et je ne veux pas qu’il soit utiliser à des fins commerciales sans mon accord.

Fotor_151845053267425.jpg

Si vous n’avez jamais cousu de zip, pas de panique ! je vais vous donner quelques trucs de tricheuses pour que ça passe comme une lettre à la poste ! ( et même qu’elle aura l’air d’être doublée proprement votre jolie trousse )Et ,si vous êtes une couturière aguerrie, pour qui la pose de doublure n’est que de la simple routine, soyez gentille de me pardonner mes techniques de flemmarde ‘^^.

Fotor_151845057626136 - Copie.jpg

Comme pour tous mes tutos, je ne permets pas la commercialisation d’objet qui utilisent mon patron. Soyez inventif, faites le vôtre, avec vos mesures à vous ! Sauf si c’est pour une vente solidaire, là, au contraire, pas de problème  !

Le Patron

Comme d’habitude, un petit clic droit, « enregistrer sous » sur les images ci-dessous ( ce n’est pas très clair mais il y en a deux ‘^^ ) , un petit tour sur l’imprimante mais en vérifiant qu’on est bien en taille réelle, quelques petits coups de ciseaux et on est parti !

tuto trousse aiguille pg.jpgtuto trousse aiguille  2pg.jpg

Les fournitures

Fotor_151845569337490.jpg

ATTENTION : nous allons jouer régulièrement du fer à repasser DONC utilisez que des tissus cotons, on oublie le nylon et autre type de polyester qui risquent grandement de FONDRE  !

Les boutons en porcelaine faits mains que j’ai utilisés m’ont été offerts par l’adorable Cécile, la créatrice  de L’atelier Camélir  :

Fotor_151845567275625.jpg

Pour réaliser cette trousse, il vous faudra :

  • Un rectangle de 24 cm par 18 cm de tissu imprimé ( ici du libertu mitsi vert) pour l’extérieur de la pochette
  • Un rectangle de taille identique pour l’intérieur de la pochette ( ici un reste de chambray gris foncé) ( 24 par 18 )
  • Deux rectangles  pour la presque-fausse-doublure ( ici un coton vert à pois de mondial tissu) ( 24 par 18 chacun)
  • Un zip assorti à vos deux tissus de 15 cm ( attention, il va vraiment se voir  donc il faut vraiment que vous trouviez qu’il va avec votre tissu extérieur et intérieur.
  • Environ12 cm de lien en liberty ou joli ruban ( ici du liberty de chez la droguerie)
  • Et un joli gros bouton ( autour de 3 cm de diamètre c’est pas mal )
  • Deux rectangles de 24 par 18 cm d’entoilage thermocollant double face pour fabriquer votre fameuse presque-fausse-doublure  ( je vous explique le pourquoi du comment un peu plus bas) : trouvé en ce qui me concerne chez mondial tissu.

Pour la partie compartiment à aiguilles circulaires :

  • Un rectangle 12 cm par 8,5 cm pour le range-aiguille  et un bout de même taille d’entoilage thermocollant tissé (c’est mieux, mais l’entoilage classique pourra faire l’affaire)
  • Deux autres rectangle de 12 cm par 6,5 cm pour le rabat qui va éviter à votre aiguille circulaire de se faire la malle (surtout si c’est une chiaogoo... ouh la vilaine)
  • 12 cm de biais assorti ( ici de chez France-Duvall si ma mémoire est bonne)
  • Un petit bouton si vous choisissez l’option boutonnière pour faire tenir votre rabat.

Côté pied de biche :

On va utiliser les classiques pieds pour fermeture éclair, pied pour points droits et si vous en avez un, notre bon vieux pied de biche de tricheuse pour faire des surpiqûres droites, mon grand copain, le pied à surjet ( qui accessoirement va tout de même nous servir un peu dans son usage premier, à savoir… surfiler les bords). Si vous n’en avez pas ce n’est pas grave du tout, mais il peut vous donner un petit coup de pouce pour de jolies finitions….

Fotor_15184505973359 - Copie.jpg

PREPARATION DES PIECES ( 1 ) : Tissu intérieur et extérieur

On commence par couper tous nos morceaux sagement en suivant les patrons ( les marges de coutures sont comprises et sont de environ 0,5 cm à la louche. )

Fotor_151802491404883

Première chose, on s’occupe des fonds et c’est là que l’entoilage-thermocollant-double-face-magique entre en jeux. Il va nous servir à ridifier un-peu-mais-pas-trop notre trousse et avoir une belle finition sur l’intérieur de la partie trousse zippée.

Fotor_151802535240760

Il se vend au mètre pour moins de 7 euros par exemple chez MT. Il se présente comme une feuille avec d’un côté un aspect un peu rugueux ( c’est la colle ) et de l’autre une feuille de papier.

On coupe dedans deux recangles de la taille de notre doublure ( ici les deux rectangles vert à pois)

Fotor_151802531658061

On va commmencer par poser la partie « colle » contre l’ENVERS de notre tissu extérieur  ( ici le liberty). Donc l’endroit du liberty sur la table à repasser et l’entoilage par dessus avec le côté papier face vers vous. On passe gentillement un coup de fer à repasser dessus en insistant un peu sur les bords pour être sûre que ça reste bien collé de partout.

Ensuite, on attend un peu que ça refroidisse parce que c’est vachement chaud quand même et ce serait bête se brûler les doigts ( oui, ça sent le vécu). Puis on récupère les deux couches collées et on se bat un peu avec le papier pour le retirer ( avec l’ongle dans un coin, ça reste le plus simple…. ). On a donc, un bout de liberty d’un côté et un coté un peu brillant de l’autre ( c’est de la colle).

On prend ensuite le tissu qu’on a sélectionné pour la doublure de la poche zipée ( attention, pas le tissu qui va servir à fabriquer l’intérieur de la trousse) , ici le coton à pois verts, et on renouvelle la dernière opération ( liberty face imprimée contre la table à repasser et ENVERS de la doublure contre l’ENVERS du liberty ( sisi en vrai c’est facile quand on a les tissus sous les yeux) , hop fer à repasser, hop on attend un peu, hop pas de papier à retirer.

Fotor_151802527361930

C’est bon vous y êtes? Allez, on reprend tout depuis le début avec le tissu qui va faire l’intérieur de la trousse ( ici le chambray gris foncé et sa doublure verte à pois)

Fotor_151802529455368

Vous avez à présent deux rectangles de 24 cm par 18  cm double-faces et raides juste ce qu’il nous faut. Deuxième effet kisscool , vous avez des chances qu’en plus, ils ne s’effilochent presque plus.

Pour terminer, on met un petit coup de surjet ou de point zizag sur un des petits côtés de chaque rectangle ( peu importe lequel pour le moment, un seul côté suffit, on s’occupera de surfiler le reste plus tard )

fotor_151802493250439.jpg

PREPARATION DES PIECES ( 2 ) : Le compartiment à aiguilles

Prenez le petit rectangle de 12 cm par 8,5 cm et l’entoilage thermocollant CLASSIQUE : on met l’envers du joli tissu contre l’envers avec la partie colle, un coup de fer et hop ! on passe à la suite.

Fotor_151802551275119.jpg

Nous allons poser à présent le biais pour border joliment votre compartiment : technique de tricheuse n° 1 : utilisons le pied à fermeture éclair. OUI , à fermeture éclair.

Si vous regardez votre biais plié et votre pied de biche à fermeture éclair, vous verrez que ce dernier est pile de la largeur de votre partie repliée. Pour poser un biais proprement, il faut coudre pile dans la pliure… Vous me voyez venir?

Fotor_151802545457818
Par contre j’ai pris la photo APRES la couture, désolée ‘^^

On prend donc notre fameux rectangle de tissu envers face à vous, on aligne dessus le biais face endroit contre la face envers du tissu ( bon sur la photo c’est plus parlant ‘^^ ). on épingle ou on faufille si on a peur que ça bouge, puis on pique avec la position de l’aiguille qu’on utilise pour poser une fermeture éclair ( donc l’aguille la plus à droite possible pour le point droit, sur ma brother c’est la 01)…. et on coud en alignant le bord du pied sur le bord du tissu.

Fotor_151802548920526.jpg

Vous êtes trop fortes, vous avez cousu pile dans la pliure !

Ensuite, on recoupe la marge de couture à la moitié de la largeur environ, on replie son biais pour le mettre à cheval de la pièce de tissu et avoir un retour sur la partie endroit du compartiment).

Un petit coup de fer pour bien tout écraser et se faciliter la vie et il ne reste plus qu’à coudre au plus près de bord pour fixer le biais. Attention, astuce de Tricheuse n° 2 : on change de pied et on prend le pied à surjet, et …

Fotor_151802543459257.jpg

TADAAAA, il suffit d’utiliser la butée du pied pour coudre tout parfaitement tout droit à 2 mm du bord (Position la plus à droite, soit 01 sur ma machine). Oui, vous pouvez être fière de vous, parce que les premiers biais, ce n’est pas du tout évident à poser proprement. Accessoirement, vous savez maintenant comment poser un biais rapporté, par exemple pour une encolure ou un bord de vêtement ^^ !

Fotor_151802540302711.jpg

PREPARATION DES PIECES (3) : Le rabat pour le compartiment à aiguilles circulaire.

Prenez vos deux trapèzes et assemblez-les endroit contre endroit.

Fotor_151802537722725.jpg

Nous allons laisser le grand côté libre, commencer en haut au coin droit, descendre et coudre le long de la pièce jusqu’au coin supérieur gauche. On recoupe les angles du bas et on obtient ça :

Fotor_151802509926854.jpg

Retourner sur l’endroit, faire ressortir des angles bien nets et surpiquez à 2 mm du bord avec notre pote le pied-magique-à-surjet. Si vous vous sentez, vous pouvez faire la boutonnière. Si la boutonnière ça fait trop pour aujourd’hui, ce n’est pas grave, on fera autre chose à la fin !

Fotor_151802495268396.jpg

Nous avons terminé la préparation des pièces, on passe à l’assemblage !

COUTURE DE LA PARTIE COMPARTIMENT A AIGUILLES CIRCULAIRES

Prenez la pièce avec le biais , repliez le côté droit sur 1 cm, et mettez un petit coup de fer.

Fotor_151802525065233.jpg

Prenez la partie qui sera l’intérieur visible de la trousse ( ici le chambray gris) et la pièce que vous venez de repasser et alignez-la en bas à gauche de votre grand rectangle ( DU CÔTE OPPOSE A CELUI QUE VOUS AVIEZ SURPIQUE TOUT A L’HEURE ) Mettez quelques épingles pour tout bien tenir en place comme ceci :

Fotor_151802521667737.jpg

Votre pied-magique-à-surjet installé sur votre machine, vous allez piquer le côté replié à quelques mm du bord pour fixer une partie du compartiment.

Fotor_151802519793695
Mon rectangle n’était pas coupé très droit, j’ai recoupé après cette étape.

Voilà ce que vous obtenez :

Fotor_151802517072588.jpg

A présent, nous allons faire les compartiments pour les aiguilles : vous pouvez tracer les traits avec un stylo frixion qui part au fer à repasser mais attention, par exemple sur le liberty, ça laisse des traces blanches. J’ai donc suivi les indications suivantes : En partant de la gauche vers la droite, ça donne : une couture à 1, 5 cm du bord, la suivante à 1 cm , la suivante encore à 1 cm, puis à 4,5 cm, et encore 1 cm. La fin de la couture est déjà faite, c’est celle qui a permis de fixer le compartiment au début.

Fotor_151802514165949.jpg

Il nous reste à placer le rabat. Je crois qu’une photo sera plus simple à comprendre, servez-vous d’une règle pour aligner votre rabat avec la partie centrale du compartiment.

Fotor_151802508044386.jpg

Pour que ça tienne en place, soit vous faites  une couture à 2 mm du bord, soit vous faites un surjet ( l’option que j’ai choisie)

Fotor_151802505194217
Il manque la boutonnière parce que c’est là que je me suis rendue compte que j’avais zappé ma boutonnière ‘^^.

Nous allons à présent faire une couture qui va permettre de faciliter le pliage de la trousse. Pour cela, on va faire une ligne de couture sur toute la hauteur de la trousse, comme c’est indiqué sur le patron. J’ai fait cette couture avec une couleur contrastante parce que je trouve ça joli mais si vous avez peur de coudre un peu de travers, vous pouvez le faire de la couleur de votre tissu. Comme pour mon pochon, vous pouvez aussi faire un trait avec un stylo qui part au fer…

Fotor_151802503253074.jpg

Ensuite, si vous avez pris l’option boutonnière, vous pouvez coudre votre joli bouton maintenant pour être sûre que votre noeud ne se voit pas.

Fotor_151844747238632.jpg

Dernière étape, on va positionner le lacet en liberty qui servira à fermer votre trousse par la suite. Faites une marque à 9 cm du bord et positionnez votre lacet de part et d’autres de cette marque.

Fotor_151802501528372.jpg

Un petit coup de surjet plus tard…

Fotor_151802496963048.jpg

… Respirez un grand coup, on va passer à la fermeture éclair.

COUTURE DE LA PARTIE ZIPPEE

Prenez votre zip et la jolie face extérieure de votre trousse. Positionnez la fermeture éclair côté endroit contre l’endroit de votre tissu du côté où vous avez fait le surjet tout à l’heure. Epinglez ou faufilez.

Fotor_151845051118067.jpg

 

Et… Hop ! Astuce astuce de tricheuse n° 3 : on va coudre la fermeture éclair… avec le pied-à-surjet-magique-qui-sert-à-tout ( ou alors à défaut avec le pied à fermeture éclair classique ce n’est pas grave). Ouvrez votre fermeture éclair à la moitié du chemin. Vous allez commencer la couture à 0,5 cm du bord. Cousez avec l’aiguille sur la position la plus à gauche ( 00 sur ma brother). Arrêtez-vous un peu avant la fermeture éclair, refermez-la complètement ( pas évident mais au pire, on soulève le pied de biche,  en gardant l’aiguille bien enfoncée dans le tissu) et terminez la couture en vous arrêtant à 0,5 cm du bord.

Fotor_151845095319399 - Copie.jpg

Ecrasez bien au fer votre surplus de couture, ouvrez en grand la fermeture éclair, et surpiquez avec le pied-magic en décalant l’aiguille sur la position la plus à droite.

Fotor_151845093275577.jpg

Arrêtez-vous avant de buter contre le curseur, et de la même manière, refermez la fermerture et terminez la couture.

Renouvelez la même opération avec l’autre côté de la trousse, c’est à dire, celle du compartiment.

Fotor_15184509142985

Retournez sur l’endroit et surpiquez à nouveau , vous obtenez quelque chose pour ceci :

Fotor_151845088016867.jpg

Ouvrz votre fermeture éclair à la moitié. CECI EST HYPER IMPORTANT ( sinon vous ne pourrez plus ouvrir du tout votre trousse ce qui serait franchement dommage, non ? ‘^^. Repliez votre trouse pour faire coïncider vos deux côtés endroit contre endroit. Epinglez comme ceci.

Fotor_151845086036877 - Copie.jpg

Astuce n°je-sais-plus-combien-désolée : avec des petites pinces maintenez votre zip pourqu’il ne bouge pas comme sur la photo. Si vous n’avez pas de pince, pas de panique, utilisez des épingles sous la fermeture éclait à la place. C’est juste un peu moins évident, mais rien de bien sorcier.

Fotor_151845083190378.jpg

Nous allons coudre avec le pied pour point droit ( oui, pour une fois, le pied normal, comme quoi tout arrive, faut jamais désespérer ;op ) tout auour de la trousse , en partant d’un des coins de la fermture éclair. Pour cela vous alignez votre pied au bord du tissu, et cousez avec l’aiguille la plus à gauche possible pour le point droit, tout autour des pièces. Allez, courage, on y est presque vous obtenez ceci  :

Fotor_151845080675337.jpg

Ensuite, on recoupe les coins en diagonale et on passe un coup de surjet ou de point zigzag tout autour de la pièce.

Fotor_15184507774230.jpg

Et hop ! on retrourne tout sur l’endroit en passant par le trou laissé par la fermture éclair ouverte. On fait bien ressortir tous ses coins, on met un p’tit coup de fer à repasser pour bien tout aplatir et on prend deux secondes pour admirer ses jolies finitions !

Fotor_15184507293170

Fotor_151845076008360

Fotor_151845070004123.jpg

Fotor_151845065305914.jpg

Parce que non, ce n’est pas fini ! Si on laisse sa trousse comme ça, on a une giga trousse. Ce qu’on peut décider de faire mais moi j’aime bien que ma trousse soit toute plate et je n’aime pas devoir tout vider pour trouver un truc. Donc… on va faire une couture pour fermer le fond de la trousse et qui va aussi permettre de faciler la mise en forme, la trousse restera bien pliée sur elle même.

Pour cela, on ouvre sa trousse, et on va faire une couture à 1 cm de la couture qui court déjà tout le long de la partie intérieure. Cette fois, on va coudre ensemble toutes les épaisseurs. On peut passer à la taille d’aiguille supérieure et surtout, on allonge bien le point pour que ce soit joli et que ça ne patine pas ( je passe à 4,5 en général et une aiguille 90 minimum) . On peut tracer au feutre effaçable si on veut avoir une ligne facile à suivre. On obtient ceci  :

Fotor_151845068225082

Et voilà !

Fotor_151845063065586.jpg

Fotor_151845061444225.jpg

Enfin non, faut coudre son joli bouton avant ‘^^. Mais une fois qu’on en est là, on a fini, en somme.

fotor_151845057626136-copie.jpg

PS : si vous avez choisi l’option sans boutonnière pour faire tenir votre rabat, vous allez le maintenir avec une couture renfort. Pour cela, repliez votre rabat vers l’intérieur de votre pochette et épinglez-le. Vous allez coudre à 1 cm du haut de la trousse le long du rabat, à travers le rabat+toutes les épaisseurs de la trousse. Pour être sûre que ça passe, utilisez une aiguille 100 et augmentez au maximum la longueur du point. Allez-y doucement pour la machine ne ronchonne pas trop. Mais ça le fait quand même, c’est ce que j’avais fait pour tous les protos, un cadeau pour une tricopine et pour ma version définitive. J’ai ajouté le petit bouton au tout dernier moment, pour mettre en valeur les jolies boutons d’Atelier Camelir. ^^

Alors ? qu’est ce que vous en pensez ? Comme d’habitude n’hésitez pas à me dire si quelque chose n’est pas clair. Faites moi un coucou sur IG pour que je vois votre jolie trousse et même si vous avez envie, utilisez #lespetitstutosduniddelalinotte pour qu’on puisse retrouver votre oeuvre ^^ !

ALLEZ , UN PETIT CONCOURS POUR LA ROUTE ?

Comme pour mon premier tuto, je vous propose de gagner la trousse ( bon, elle sera vide par contre, ‘^^)  qui m’a servi à faire les photos du pas à pas. Pour cela c’est tout simple : être abonné à mon compte ig ( lafeedufonddesbois ) ET à celui de  ateliercamelir  ( qui m’a offert les boutons de cette trousse)  ET laisser un petit com ici ( pas besoin de reposter sur Ig ni de tagger là-bas non plus, je sais que c’est parfois un peu pénible de voir son flux retapissé de la même photo) .

Et pour cette fois, Cécile de L’atelier Camelir m’a très gentillement envoyé un lot de ses beaux boutons à vous faire gagner ! Je ferai donc deux tirages au sort  !

Fotor_151845564697556.jpg

Fin du concours, Dimanche 18 Février à 23 heures , bonne chance à toutes et tous !

 

 

Crochet, Petits tutos, Un petit tuto ?, un petit tuto?

Reprendre l’encours sans fin : La petite dînette de mes garçons

A l’origine

Fotor_151516484706813

Quand j’étais enceinte de Eliott, j’ai fabriqué une dînette au crochet en cachette pour ses 3 grands frères, pour leur offrir à la maternité. Ils me voyaient fabriquer tout un tas de choses pour leur petit frère à venir et je ne voulais pas qu’ils se sentent un peu oubliés. Ils ont adoré mon cadeau et j’ai continué à la compléter petit à petit.

Mais depuis mon échange avec Anouck ( un des premiers articles du blog), je l’avais complètement laissée de côté alors qu’il reste beaucoup de chose pour compléter la liste que je remplis au fur et à mesure de mes errances sur Pinterest.

Au début, je ne mettais de côté que des liens vers des tutos rédigés mais j’ai depuis quelques temps rajouté aussi des images de réalisations sans tuto. Le but est de me mettre un petit coup de pied aux fesses et d’essayer de rédiger mes propres tutos. Cette fois, j’ai donc crocheté un babybel ( je vais essayer de leur faire rapidement une version au chèvre ‘^^ ), des farfalles et des gros raviolis frais.

Les patrons

Fotor_151516487354748

Il ne s’agit que de patrons maisons, comme je vous l’ai dit. Pour les farfalles, je suis partie de ce site mais je ne parle pas allemand. Alors, j’ai bidouillé avec les images du pas à pas. ( utilisez google trad’ si vous avez un moment de déprime et que vous voulez avoir une traduction de patron de tricot ou crochet…. Ca me fait en général bien rigoler tellement ça ne veut rien dire ‘^^ )

Fotor_151516499986251

Pour les raviolis, en cherchant sur le net avant de poster ici s’il y avait déjà un tuto , je suis tombée sur celui -là. Il est différent du mien, mais le rendu est sympa aussi ( voire peut-être meilleur) . Je ne le connaissais pas avant , je vous mets ma version en bas, vous allez voir, c’est le même en pas pareil…J’aurais dû penser au point de noppes pour les bords, ça rend super bien je trouve. Mes raviolis sont plus plats, en fait…

Pour le Babybel, je ne suis pas encore 100% convaincue alors si vous voulez proposer une modification, n’hésitez pas, je le rajouterai en vous mentionnant !

Fotor_15151649745246

Les fils

Je n’ai pas de photos, j’ai jeté les tonnes de fils rentrés sans y penser ‘^^ . Il y a de la quattro de Lang pour le rouge et le blanc et le jaune avait été trouvé chez Emmaüs sans étiquette…

Il faut un peu de bourre pour les babybel et les raviolis

LES TUTOS

Pour le babybel

Fotor_15151649211715

AVEC DU FIL BLANC :

Faire 6 MS (maille serrée) dans un anneau magique

Tour 1 : Faire 2 MS dans chaque maille

Tour 2 : Faire *1Ms dans la première maille qui se présente puis 2 MS dans la suivante * : continuez tout le tour.

Tour 3 : Faire *1 Ms dans chacune des deux mailles suivantes puis 2 MS dans la 3éme* : continuez tout le tour.

Tour 4 : Faire *1 Ms dans chacune des trois mailles suivantes puis 2 MS dans la 3éme* : continuez tout le tour. Fermer avec un MC ( maille coulée) dans la suivante.

FAIRE UN SECOND CERCLE IDENTIQUE.

Assembler à l’aiguille les deux moitié de babybel, quelques cm avant la fin, mettre un peu de bourre à l’intérieur et terminer la couture. Rentrer tous vos fils.

Fotor_151516494145126

EN ROUGE

Faire 6 MS dans un anneau magique

Tour 1 : Faire 2 MS dans chaque maille

Tour 2 : Faire *1Ms dans la première maille qui se présente puis 2 MS dans la suivante * : continuez tout le tour.

Tour 3 : Faire *1 Ms dans chacune des deux mailles suivantes puis 2 MS dans la 3éme* : continuez tout le tour.

Tour 4 : Faire *1 Ms dans chacune des trois mailles suivantes puis 2 MS dans la 3éme* : continuez tout le tour. Fermer avec un MC ( maille coulée) dans la suivante.

Tour 5 : Faire 1 MS dans chacune des mailles du tour

Tour 6 : Faire 1 MS dans chacune des 15 premières mailles. Faire une maille coulée dans la suivante pour fermer le tour

CROCHETER UNE SECONDE MOITIE IDENTIQUE

Assembler les deux demi-coques par les 15 mailles que vous avez crochetées lors du dernier tour. Rentrer les trouzmilles fils.

Pour raviolis

Fotor_151516482642252

Suivre le tuto de bobine et pelote jusqu’au rang 4 compris. Plier le ravioli en deux et assembler par des MS ( au lieu des MC). Pensez à rembourrer avant la fin.

Faire 2 ML ( mailles en l’air). Faire 4 MC dans la première maille. Sauter un maille, faire une MC dans la suivante, *5 MC dans la maille suivante, sauter une maille, faire une MC dans la suivante* ( répéter la partie entre ** jusqu’à la fin. Rentrer vos deux fils.

Et voilà !

 

 

Couture, Petits tutos, Tricot, Un petit tuto ?, un petit tuto?

Dans la hotte de la fée de Noël (1) : Pour le poupon d’Eliott ( Tuto inside ! )

A l’origine

Comme vous le savez sans doute, je suis la maman de 4 petits garçons. Mais cela ne m’empêche pas de leur fabriquer une dînette au crochet ( d’ailleurs, il faut que je m’y remette … ‘^^ ), et des vêtements de poupons. Chacun d’eux a eu son poupon et cette année, c’est au tour d’Eliott. Je me suis mise en quête d’un petit poupon souple,  avec une bonne bouille, léger, sans mécanisme pour faire des bruits chelous ET qui ne coûte pas un bras… J’ai trouvé mon bonheur chez Toys’r us, dans leur propre gamme. Mais le pauvre était affublé d’un pyjama vraiment moche… J’ai donc eu une excuse pour fabriquer des petits vêtements… ;op

Les patrons

Fotor_151307775391694

Ils ne s’agit que de patrons « maison », que je partage avec vous à la fin de l’article  ^^ : Un pantalon, un petit pull et un bonnet de Lutin.

Les fournitures

Il ne s’agit que de chutes de tissus ou de restes de laine, provenant de mon stock.

Pour le pantalon : du jeans très fin stretch à étoiles, acheté chez les coupons Saint Pierre.

Pour le pull et le bonnet : Le bleu est de la flora de drops ( reste d’un projet que je ne peux pas encore blogger) et pour le gris de la « doux bébé » de Monop, reste d’un gilet « petit arc-en-ciel » que j’avais tricoté pour le premier hivers d’Eliott.

Les photos portées

On zappe les autres étapes habituelles, pour se concentrer davantage sur ce qui vous parlera le plus, les tuto ^^ !

Fotor_151307680208545

L’article est déjà bien assez long ‘^^

Fotor_151307676173513

Par contre, il faisait vraiment moche quand j’ai cousu et tricoté ce petit ensemble, alors je n’ai pas pu faire de photos pour un pas à pas détaillé… N’hésitez pas à me poser des questions en commentaires !

Fotor_151307683207791

LES TUTOS

Le poupon d’Eliott a un tour de ventre de 26 cm et ses jambes mesurent 9 cm de l’endroit où elles sont rattachées au corps au bas du pied. Son tour de tête est de 26 cm. De la base du cou à l’entrejambe, il mesure 10 cm.  Pour le bonnet, j’ai aussi pris la mesure approximative de la forme du devant du bonnet ( d’une épaule à l’autre en passant par dessus la tête ) : 26 cm…. C’est à se demander si ce n’est pas un poupon cubique ‘^^

Encore une fois, je n’ai pas la prétention d’avoir inventer du neuf, vous trouverez des tas de tuto sur le net pour les vêtements de poupées de ce type. J’ai juste bidouillé dans mon coin avec mes mesures de poupons…..

Le Tuto du pantalon

Fotor_151307757482691

Je me suis inspirée des petits sarouels que j’aime coudre et faire porter à mes petits. ^^

Il vous faut  : DEUX rectangle de coton de  23  cm par 22 cm ( ou bien un grand morceau de 46 par 22 cm en une seule pièce)

Un petit peu d’élastique

Un petit bout de ruban décoratif ( facultatif )

Comme pour les pochons, le patron est à imprimer en taille réelle. Attention, peut être que certains morceaux de la ligne saute à l’impression, il suffira de les retracer… Je m’excuse par avance, le fichier n’est pas aussi propre que la première fois mais mon logiciel de retouche gratuit s’est mis à jour et certaines fonctionnalités sont devenues payantes… oh joie 😦   )

Fotor_151308570923052

Les coutures sont comprises ( 0,5 cm). Pliez votre tissu en deux et  coupez le patron en suivant les contours. Vous avez deux morceaux strictement identiques.

Surfilez le tour de chaque pièce, sans oublier l’entrejambe.

Si vous souhaitez faire le bord du bas du pantalon à la machine, repliez deux fois le bas ( 0,5 cm à chaque fois) de chaque demi-jambe et piquez à quelques mm du bord. ( je n’ai pas pris cette option, j’ai fait le bord à la fin, à point invisible). Vous allez répéter cette étape 4 fois.

Epinglez vos deux morceaux endroit contre endroit . ( si vous voulez, vous pouvez décorer une des jambes avec une petite étiquette , j’ai oublié de le faire sur ma version… Mais bon, c’était le 3ème prototype et j’étais tellement sûre que ça allait encore être loupé que j’ai zappé cette étape ‘^^ ). Piquez les coutures extérieures à 0,5 cm puis le petit pont de l’entrejambe. Crantez bien tous les arrondis.

Restez sur l’envers et repliez sur 1 cm le haut du pantalon pour créer la coulisse de l’élastique. Normalement, il faudrait le replier deux fois mais j’ai eu peur que ça ne fasse trop d’épaisseur avec l’élastique, c’est pourquoi j’ai bien surfilé le haut avant de tout coudre. Piquez juste au-dessus de votre ligne de surfilage, en laissant un cm de libre. Pensez bien à faire vos points d’arrêt au début et la fin de la couture.

Fotor_151307763087041

A l’aide d’une épingle à nourrice, faire passer l’élastique dans la coulisse. Testez la longueur nécessaire en essayant le pantalon à votre poupon. Faire un noeud et recouper l’excédent.

Retournez votre pantalon sur l’endroit. C’est le moment de faire l’ourler à la main si vous avez choisi cette option ( en repliant deux fois sur 0,5 cm deux fois )

Fotor_151307760831895
Celle-ci ne sert pas à grand chose mais je me suis bien marrée quand j’ai vu que le pantalon tenait tout seul debout ^^

Vous pouvez faire maintenant faire le revers à votre pantalon de poupon. Si votre tissu est trop mou, faite deux petits points sur les côtés pour le maintenir en place.

Fotor_151307685046881

Le tuto du bonnet de lutin

Fotor_151307599560022

Ma première version, celle de la photo, est un poil trop petite, je vous propose ici une version modifiée pour qu’il tienne mieux en place.

Echantillon  : 24 mailles pour 10 cm de large ( aiguile 3,5 pour moi )

Montez 58 mailles souplement et tricotez 6 rangs de mousse.

Continuez tout droit en jersey pour avoir 4 cm de hauteur totale

Commencez les diminutions pour l’arrière du bonnet. On commence chaque rang par une maille tricotée normalement puis 2 mailles ensembles ( à l’endroit sur l’endroit, à l’envers sur l’envers)

Faites en tout 32 diminutions. Terminez sur un rang envers.

Sur le rang endroit suivant, tricotez 1 m endroit puis toutes les mailles ensemble 2 par 2. Il vous restera une maille à tricotez à l’endroit. Rabattre souplement.

Il ne reste que la couture : repliez votre bonnet en deux comme sur la photo du bonnet à plat. Laissez libre la première partie du bonnet ( celle où vous avez tricoté tout droit). Assemblez l’arrière du bonnet sur vos rangs de diminutions. Pour la dernière partie, celle du rang de rabattage, comme votre bonnet est plié en deux, vous pouvez assembler la première partie des mailles rabattues avec la seconde partie de ces mailles rabattues.

Fotor_151307766476593

Il ne reste plus qu’à rentrer les fils. Si vous voulez vous pouvez rajouter une petite clochette au bout ( ce que je n’ai pas fait parce qu’Eliott est encore petit, à peine 18 mois) , ou un petit pompom ou une grosse perle en bois, pour décorer. Attention toutefois, il faut que ce soit bien léger sinon le bonnet ne tiendra pas en place.

Le tuto du pull

Fotor_151307768556578

Il se construit de bas en haut en rond, sans couture. A un moment, on laissera en attente la moitié des mailles pour tricoter le devant. Puis on les reprendra pour tricoter le dos. Ce qui permettra ensuite de relever des mailles dans les emmanchures créées. Je vous explique le reste en détail en dessous mais c’est pour que vous compreniez le principe. C’est la construction des pulls type « boxy ». Vous pouvez donc très facilement adapter ce patron à n’importe quelle taille de poupons, en vous basant sur le tour de poitrine du poupon et en mesurant sur lui la hauteur entre sa  » taille » et l’endroit où les bras sont rattachés. Pour le poupon d’Eliott, les bras sont rattachés sur le haut des épaules. J’ai donc mis ses bras le long du corps et considéré comme début de l’emmanchure à 6cm depuis la taille, parce que ça me semblait le plus proche de leur place par rapport à ses propotions…( j’ai conscience que c’est un peu nébuleux, je ne sais pas trop comment expliquer ‘^^)

Pareil pour le haut : vous mesurez la hauteur restante entre ce point et le cou du poupon et vous adaptez votre mesure en cm.

Voici ce que ça donne pour le poupon de Eliott ( les mesures sont données au début de la partie tuto). Sur la photo, il y a des rayures, parce que j’ai utilisé des restes et que j’ai eu peur de tomber en rade. Pour vous simplifier la lecture du tuto, je fais comme si vous n’utilisiez qu’une seule couleur.

Echantillon  :  24 mailles pour 10 cm de large ( aiguile 3,5 pour moi )

Monter souplement 74 mailles, installez un marqueur de début de rang, et joindre pour tricoter en rond ( soit en magic loop, soit sur 4 aiguilles. Comme je ne maîtrise pas cette technique, ce que j’indique fonctionne pour le magic loop)

Tricotez 4 rangs de côtes 2/2. Puis tricotez tout droit pendant 6 cm.

Tricotez les 37 premières mailles puis laissez en attente les 37 mailles restantes qui seront les mailles du dos du pull. A partir de là, nous allont tricoter en aller-retour.

Pour créer une emmanchure plus jolie, on va rajouter quelques mailles sur les cotés du pull : tricoter la première maille, faire une augmentation ( en relevant le brin entre deux mailles et la tricotant par le brin de devant par exemple OU en faisant une augmentation barrée ( KFB en anglais, on tricote la maille suivante une fois par le brin de devant et sans la lâcher une seconde fois par le brin de derrière ), tricoter à l’endroit toutes les mailles mais en faisant une augmentation juste avant la dernière maille. (Si vous prenez l’option KBF , vous tricotez deux fois l’avant-dernière maille).

Le rang suivant ne comporte que des mailles envers.

Répétez ces deux rangs 4 fois en tout. Puis tricoter tout droit pendant encore  8 rangs.

Tricotez en côtes 1/1 torses ( ce qui veut dire tricoter les mailles endroits par le brin arrière)  toutes les mailles du rang pendant 3 rangs. Sur le rang endroit suivant, on va créer les boutonnières : tricotez  toujours en côtes torses les 10 premières mailles. Puis, faire un jeté, puis 2 mailles ensembles. Continuez votre rang de côtes torses et 12 mailles avant la fin du rang, faites un jeté puis 2 mailles ensembles puis terminez votre rang de côtes.

Tricotez encore un rang de côtes torses 1/1 puis rabattre souplement.

Pour le dos du pull :

Reprendre vos 37 mailles en attente et tricotez exactement à l’identique de l’endroit sauf que cette fois-ci on va modifier les rangs de côtes puisque c’est sur la partie envers que l’on va coudre les boutons, on tricote donc juste  5 rangs de côtes tout bête.

Création des emmanchures  (seconde partie) :

Mettez le devant de votre pull face à vous mais retournez-le pour qu’il soit face envers à l’extérieur.  ( je fais partie de ces gens, rares, mais qui existent néanmoins, qui tricotent en rond avec l’endroit à l’intérieur du magic loop , pour les manches j’ai toujours trouvé ça plus simple) Nous allons nous occuper du haut de l’emmanchure : superposez vos deux bandes de côtes mettez en dessous celle où se trouve les boutonnières. épinglez pour maintenir en place.

En partant du bas de la future emmanchure, relevez vos mailles. Normalement, on est sensé relever 3 mailles pour 4 rangs. Mais poupon a vraiment  de très gros bras, j’ai dû recommencer et relever 1 maille pour 1 rang… Il faudra donc voir en fonction de votre modèle de poupon ( je suis désolée, c’est la partie aléatoire de mon petit tuto ‘^^)

Quand vous allez arriver à la bande de côtes, vous allez relever vos mailles en piquant les DEUX épaisseurs en même temps, ce qui les relira par haut.

La manche :

Une fois que vous avez fait tout le tour de l’emmanchure et donc relevé toutes les mailles, tricotez en rond pendant la longueur du bras de votre poupon moins 1 cm. Terminez par 4 rangs de côtes 2/2 comme sur le bas du pull.

Relevez et tricotez la seconde manche à l’identique

Il ne vous reste plus qu’à coudre vos petits boutons et rentrer vos fils. Comme mon pull était vraiment très mou à cause du fil « doux bébé », j’ai aussi cousu les deux emmanchures ensembles avec un fil de couture de la boutonnière à l’emmanchure.

Fotor_15130777240406

Voilà ! Vous pouvez bloquer comme un vrai pull si vous le souhaitez ( j’avoue j’ai zappé cette étape ;op )

Si vous voulez tricoter une jolie marinière à la taille de votre enfant pour faire un rappel, je vous conseille le tuto gratuit de De rerum natura « Binic » disponible en français et en taille 18 mois. J’espère avoir rapidement le temps d’en tricoter un pour Eliott ^^ !

Nhésitez pas à me dire s’il y a un soucis ( le tuto n’a pas été testé) et à me monter vos réalisation sur Ig par exemple avec le Tag #lespetitstutotricotsduniddelalinotte.