Les échanges c'est la vie, Tricot

Les échanges c’est la vie : Un boxy joli pour Marette

A l’origine

J’ai craqué à la fin de l’été sur la jolie veste en molleton rayé de Marette et je lui proposé de faire un autre échange. Elle a tout de suite accepté et comme elle ne tricote pas et qu’elle aime le mandy boat tee qu’elle avait réalisé en jersey de laine l’an dernier, je lui ai tricoté un boxy de Joji Locatelli.

J’ai choisi la couleur en fonction des chouettes cousettes qu’elle poste régulièrement sur Instagram et donc elle parle dans son  » Journal de couture » sur Youtube.

Je ferai un post séparé pour vous montrer ce que j’ai reçu dès que j’aurais une fenêtre pour prendre les photos par beau temps… J’espère ce week end entre deux monticules de copies ‘^^

Dans la semaine où je l’ai commencé, CéliaZut avait eu la même idée, alors je lui ai proposé de tricoter en duo pour se soutenur mutuellement pendant la traversée ‘^^. Elle a terminé le sien dans la semaine et a posté des photos sur Instagram. Evidemment, comme c’était pour moi un tricot surprise pour Marette, nous avons discuté en Mp 😉

Le patron

Il s’agit d’un pull très souvent tricoté et que vous connaissez sans doute déjà. Lise Tailor lui a consacré une série d’articles , dans lequel elle parle aussi de modifications qu’elle a apporté aux modèles et que j’ai repris en grande partie.

Le pull se tricote en bottom up ( de bas en haut), et le patron propose deux versions : soit tricoté à plat avec des coutures, soit en rond. J’ai évidemment choisi cette seconde option car comme beaucoup, je DETESTE coudre mes tricots ( alors que j’adore les petites finitions à la main en couture…. « Va comprendre Charles  » ‘^^ ).

 

 

Le dos et les devants sont façonnés sur la fin grâce à des rangs raccourcis et  présentent une alternance de jersey et de mousse : ça créee un motif et permet de faire une partie des rangs raccourcis sur du mousse et c’est donc plus facile d’avoir un rendu propre.

Fotor_151516515344716

Le patron propose des manches 3/4 qui sont très rapides à tricoter puisque les emmanchures sont vraiment très basses.

Fotor_151516505200311

Ce pull a la réputation d’être long et ennuyeux à tricoter parce qu’il est vraiment très large et qu’il faut « juste » tricoter des km de jersey. C’est le second que je tricote et les deux fois, en mono projet, j’ai mis un peu plus de 1 mois. Je ne me suis quasi pas ennuyée , sauf peut être sur les tout derniers cm avant la séparation du dos et du devant. Et je pense en retricoter un autre pour moi dans l’année dès que j’aurais évacué une bonne partie de la quantité pull de mon stash. Cet océan de jersey ne me dérange pas du tout, j’aime même le côté mécanique de cette partie du tricot. Avaler des mailles, sans avoir besoin de réfléchir, le tricot zéro neurones en somme , me fait un bien fou. Je dois être un peu cinglée ;op….

Fotor_151515452387511

Mais surtout, comme je l’ai déjà dit ici, c’est vraiment LA forme de pull qui me va le mieux, et le fait qu’il soit en fingering lui donne une super allure. Clairement, mon boxy gris est le pull qui sort le plus souvent de mon armoire, avec un jean, une jupe droite ou même sur une robe…

Le fil

Fotor_151516503262075

Comme pour la première version, j’ai utilisé de la Flora de drops, un mélange laine et alpaga qui veillit vraiment bien ( sauf le noir qui bouloche à mort, il va falloir que je me retricte un petit pull noir ).J’ai à peine rasé une fois mon pull gris clair à la fin de l’hivers dernier, et encore, c’était plus par principe que par nécessité… J’espère que Marette pourra longtemps porter son propre boxy ^^.

La patte de la Linotte

J’ai suivi les mêmes modifications que celles proposées par Lise : Je n’ai absolument pas tenu compte des indications du patron, j’ai tricoté la plus petite taille et j’ai retiré 20 mailles. Il faut donc un peu modifié les sections de rangs raccourcis. Je n’ai pas changé grand chose pour cette partie, j’ai retiré 10 mailles pour le compte de chaque demi-devant, et j’ai gardé exactement tout ce qui concernait l’encolure. J’avais juste prévu de faire la dernière série de rang raccourcis un peu plus courte, c’est à dire tourner plus tôt que ce qui est prévu par la fiche, parce que j’avais moins de mailles que prévu. Et même chose pour le dos. ( si j’arrive à remettre la main sur mes notes, j’éditerai le post, promis…. )

Fotor_151516511574597

Comme lise, j’ai fait des côtes 2/2 en bas du pull, au niveau de l’encolure et du bas des manches. J’ai relevé moins de mailles que prévu, pour resserrer l’encolure ( 3 mailles sur 4 de mémoire).

Fotor_151516509553489

Pour la longueur, j’ai rajouté 3 cm avant la séparation des dos et devant parce que la flora ne se détend absolument pas en hauteur et que je trouvais les 40 cm de mon premier boxy un peu juste. Je ferai de même la prochaine fois.

Epic fail ?

J’ai juste dû retricoter deux fois l’encolure du pull parce que la première était beaucoup trop large. ‘^^

Fotor_151515459838114

J’ai aussi oublié deux rangs dans les rangs raccourcis qui façonnent le côté droit du devant ( j’ai lu trop vite les explications et j’ai oublié une ligne….je suis un bouleeeeeettttt ) Ca ne se voit pas du tout mais il fallut « refaire » la même erreur partout et j’ai eu quelques sueurs froides mais je crois que j’ai réussi à tout rattrapper. Bon j’aurais aussi pu détricoter mon demi-devant mais j’ai eu la flemme et peur de devoir courrir avec des mailles ‘^^

Les photos portées

J’en ai fait quelques-unes avant d’envoyer le pull à Marette. C’est l’avantage du boxy, même si nous n’avons pas du tout les mêmes mensurations, Marette est plus mince que moi, je pouvais tout de même le porter ( par contre, j’ai filé à la poste SANS regarder les photos, juste au cas où ‘^^…. et pour mon consoler parce que je l’aurais bien gardé pour moi, j’ai acheté de la Ulysse pour faire une pull bleu cette semaine ‘^^ )

Fotor_151515455232883
De la première série de photos en intérieur, je n’ai pu sauver que trois images ‘^^ … Vivement le retour d’un peu de soleil :-p

Voilà ce que donne le dos.

Fotor_151516526947754

J’aime bien le rendu du dessus des manches avec le jeu de jersey et mousse.

Fotor_151516517509453

Et voilà la preuve qu’un boxy c’est large…

Fotor_151516520491626

TRES large ‘^^

Fotor_151516524143830
La photo tradtionnelle 🙂

Bonne journée à toutes !

Publicités
Tricot

Un grand châle couleur de neige

A l’origine

J’ai eu un gros coup de coeur dès que j’ai vu les premières photos de ce patron  sur Instagram. Je voulais me refaire un gros châle pour porter avec mon blouson en cuir pour l’hivers. Mon amie Marianne ( MarGueNée sur Ravelry ) a eu le même coup de coeur que moi et nous avons décidé de le tricoter en duo pendant les vacances de la Toussaint. Je l’ai laissé en pause entre Toussaint et Noël pour m’occuper des cadeaux mais il se tricote relativemet vite.

J’ai déjà un Terra  brun-rouille de Jared Flood, tricoté en laine laine Katia que j’ai beaucoup porté les hivers précédents dans cette configuration et je voulais pouvoir changer un peu. Le patron m’a paru superbe dans ses versions neutres. J’ai hésité à le faire dans le coloris « figue » mais j’ai eu peur que ça n’aille pas avec tout. Alors j’ai finalement choisi « poivre et sel », un joli écru chiné avec un brun très très clair.

Le patron

Fotor_151549209473564

Il s’agit d’un grand châle triangulaire « Freia Frost »  de la créatrice Trin-Annelie, conçu pour être tricoté avec la Ulysse de « De Rerum Natura ». On commence avec peu de mailles, du haut vers la pointe.

Les premières sections sont très simples, une alternance de jersey et de mousse pour rythmer la majorité de la hauteur du triangle. Le parfait tricot-zéro cerveau. Et quand on commence à être un peu fatiguée du jersey, hop hop !  On attaque la première section de dentelle.

Fotor_151549236576047

Celle-ci est  aussi vraiment très simple, c’est une répétition sur 8 rangs qui se mémorisent très vite. Il n’y a qu’un petit point un peu technique, et encore pas de quoi fouetter un chat : il faut savoir faire 5 mailles dans une mais c’est amusant à faire et le « truc » s’attrappe super vite ( un mixte entre des kfb et des jetés). Un rang comporte de très nombreux surjets mais avec le fil à gauche, ça passe tout seul. Moi qui crains la dentelle parce que je me trompe souvent, ces sections sont passées comme une lettre à la poste et je me suis régalée !

Fotor_151549234066512

Ensuite, on retrouve quelques rangs de jersey/ mousse avant de retricoter une petite section de la même dentelle et on termine par une dernière alternance de jersey/ mousse pour la bordure.

Fotor_151549231752030

Le fil

Comme je vous l’ai dit, j’ai utilisé de la « Ulysse » de Rerum Natura, pour la première fois, coloris « poivre et sel » avec des aiguilles 5. En tout, j’ai utilisé 209 grammes pour un châle immense et tout léger, soit un peu plus de 2 écheveaux de 100gr ( sur le site, pour les couleurs naturelles, vous pouvez acheter soit des pelotes de 50 gr, soit des écheveaux de 100 gr). Ce fil est une excellente surprise : il est doux, ne pique pas du tout, gonfle juste ce qu’il faut au blocage. Il est légèrement élastique et peu retordu. Je rêve d’un gros pull dans ce fil depuis mes premières mailles … Peut-être l’hivers prochain ! ^^

La patte de la Linotte

Je n’ai apporté qu’une modification volontaire mineure au patron. Je n’ai pas fait les franges. Je pense que je ferait peut être 3 glands plus tard mais comme il me reste pas mal de fil, je pense que je vais d’abord tricoter quelque chose à Eliott avec et voir si j’ai assez de restes.

Epic Fail ?

Sur la fin du tricot, j’ai eu de sérieux doute sur la couleur. Je n’avais jamais tricoté de châle écru uni et j’ai eu très peur de ne pas le porter. Mais en fait, il va tellement avec tout que je suis ravie. Il est peut être un peu tristouille sur mon manteau gris mais peut être que ça me motivera à en coudre un coloré l’hivers prochain ^^ .

J’ai juste eu quelques mini fail en cours de route, par exemple, je n’avais pas le bon nombre de mailles au début de chaque section de dentelle, comme d’haaaabituuuuuueeeedeeeeee…. Alors j’ai triché en rajoutant la maille manquante ou en en supprimant une, soit au début soit à la fin du rang , à l’arrache et ça ne se voit pas du tout.

Fotor_151549225560263

 

Deuxième série d’erreurs, de temps en temps, j’ai oublié que la maille centrale ne se tricotait qu’en jersey même au milieu des parties en mousse mais ça ne se voit que si on met le nez dessus, alors ce n’est pas grave ;op

Fotor_151549228036327

Les photos portées

Réalisées en deux séries, parce que je me suis rendue compte après avoir pris la première que beaucoup étaient floues….

Fotor_151549205728527

Fotor_151549213206864

Et quelques gros plans, comme là …

Fotor_151549222964074

Ou là…

Fotor_151549221148873

De dos ce n’est pas mal non plus ^^

 

Fotor_151549215740184

Et voilà ce que ça donne si on roule le haut pour le porter juste autour du cou… Mais je pense que je le porterai rarement comme ça !

Fotor_151549217657256

Et Voilà !

Belle journée à toutes et bon courage pour celles qui reprennent ! ( là, j’ai envie de me pendre en fait ‘^^)

Crochet, Les échanges c'est la vie, Tricot

Gâter les amies ^^ !

A l’origine

Fotor_151367099255594

Cette année, Mathilde, Marianne et moi nous nous sommes fabriquées un calendrier de l’avent à 6 mains. Le principe était de fabriquer et acheter de petites surprises pour avoir un petit cadeau à ouvrir presque tous les matins de Décembre.

Dans la liste des thèmes que nous avons choisis, Il y avait quelque chose de fait main. Mathilde ne pouvant pas tricoter autant qu’elle le voulait, j’ai decider de lui tricoter des « Manches-mitaines », pour aller avec le gilet de restes qu’elle prévoit de se tricoter depuis … que je la connais ? ‘^^. Je me suis dit que comme ça, si elle le souhaitait, elle pourrait se contenter de manches 3/4.

Le patron

Fotor_151367090584988

J’ai donc ressorti un de mes patrons fétiches, celui des « Green memories » de La maison Rililie. ( Vous pouvez voir ma première version ici ) Le patron est anglais et en allemand, et comprend ces manchettes Et un patron de bonnet en Jacquard ( que je n’ai pas encore tricoté, par contre)

On commence par un montage tubulaire, et on enchaîne avec des rangs de côtes 1/1.  Puis on va tricoter 3 sections avec 3 couleurs différentes. Pour passer de l’une à l’autre, on tricote un motif en chevron très simple mais qui utilise les mailles que je n’avais jamais tricotées avant.

Fotor_151367088852253

Le kfb ( ou augmentation barrée en français), ne se fait pas en tricotant 2 fois la maille ( par le brin avant puis par le brin arrière) : on tricote la première maille par le brin arrière à l’endroit et sans la faire tomber, on glisse la maille de départ comme si c’était une maille envers.

Fotor_151367093310276

Normalement, on termine par un rabattage tubulaire.

Au final, on a donc une manche ( tricotée en 2,5 … oui, je suis une grande malade) qu’on peut porter  juste au-dessus du poignet ou qu’on peut faire descendre pour recouvrir les doigts. C’est généralement comme ça que je porte les miennes.

Le fil

Fotor_151367085362764

Les 3 fils sont de marque et qualité identique. Il s’agit de la « Calinou » de Bergère de France. Il est composé de 75 % d’acrylique et de 25% de laine.

J’avais reçu en cadeau la pelote de rouge coloris « Magenta » pour tester leur nouveau produit en Juin ( cet article est donc en partie sponsorisé). C’est un fil très retordu, très lumineux et vraiment très doux. J’ai été surprise par sa composition : je ne m’attendais pas à y trouver autant d’acrylique. Il est très agréable à tricoter et le rendu en 2,5 est très fin mais très chaud. Je ne sais pas comment il vieillit par contre, parce que Mathilde l’a découvert dans son calendrier il y a quelques jours à peine et que je ne l’avais porté avant ‘^^ . Il me reste pas mal des trois pelotes et une pelote entière de jaune clair. Je réflféchis à les utiliser aussi pour des mitaines… Mais, comment dire… Je suis tellement en retard sur mes cadeaux de noël home made et j’ai 2 projets qui attendent que je les finisse,  alors ce ne sera pas pour tout de suite ‘^^

 

Les deux autres couleurs que j’ai achetées avec mes petits sous pour compléter chez l’adorable revendeuse qui est à côté de chez moi, sont un camaïeu de violet. Le foncé s’appelle « Manganèse » et le clair ( qui n’est pas du tout gris, mais j’ai eu du mal à capter la bonne couleur) est un très beau parme nommé … »Parme » ‘^^. Le nuancier de la gamme comporte de nombreux coloris et certains sont vraiment très beaux. Je pense que c’est un fil que je réutiliserai pour moi ou pour faire des cadeaux.

La Patte de la Linotte

Je n’ai pas quasiment rien changé au patron, mis à part que j’ai zappé les premiers rangs pour faire le montage tubulaire proposé par l’échappée Laine que vous pouvez trouver ici. Rililie propose un lien vers une vidéo mais je n’ai jamais réussi à le faire comme ça. Sur le blog de l’échappée laine, on trouve un pas à pas photos, très bien expliqué. J’avais visionné l’an dernier un tas de version différente de ce montage. Visiblement, il existe plusieurs techniques ‘^^…. La seule que j’avais compris à l’époque était celui que je vous donne en lien ici…. Mais pendant toute une année, je l’ai fait plusieurs fois et à chaque fois, je me suis plantée 3 ou 4 fois…( ce qui peut faire beaucoup de rattage quand on monte des mitaines ‘^^) . En Septembre, quand j’ai tricoté les mitaines de Mathilde, j’ai enfin compris comment m’y retrouver : du coup, je vous donne mes petits trucs…

Premier élément : quand on fait un montage tubulaire, une partie des mailles est montée classiquement mais l’autre partie est créée avec des jetés au cours d’un rang qui intervient plus tard. Le rang qui suit l’insertion des jetés, on doit tricoter des mailles et en glisser d’autres. Il suffit de tricoter les jetés et glisser les autres.

Second élément : Par la suite, pendant quelques rangs, on va se retrouver à tricoter des mailles endroits et glisser des mailles comme si elles étaient à l’envers. Ca m’aura pris des mois mais finalement j’ai compris que que l’on soit en rond ou en aller-retour, si la maille ressemble à une maille endroit ( un petit V) , on la tricote à l’endroit et si la maille ressemble à une maille envers ( une petite vague), on la glisse à l’envers. Je sais bien que ça l’air évident peut être dit comme ça mais… Punaise ! ça m’aura pris du temps pour comprendre ;op… Depuis, je ne me trompe plus du tout ! Et ça m’a changé la vie parce que ce montage est parfait pour les mitaines et les bonnets qui demandent des montages très élastiques et que le rendu est super propre ! on dirait que le tricot n’a ni début ni fin. C’est carrément bluffant !

Dernier élément : j’ai modifié une chose par rapport au tuto qui me sert à modifier le patron : selon l’échapée laine, on monte les mailles avec un fil qui n’est pas celui du tricot et on fait un premier rang envers avec la laine définitive. Je fais ce premier rang envers AVEC LE FIL PROVISOIRE aussi. Avant je faisais comme ce qui était dit par le tuto, mais j’avais un bout de fil qui se baladait dans le « tuyau » du montage tubulaire et le montage n’était plus tout à fait élastique. Depuis que j’ai fait cette modification, je n’ai plus du tout le problème… Je ne sais pas du tout à quoi ça tient… Peut-être qu’il y a quelque chose que je ne faisais pas correctement par rapport au tuto d’origine mais j’ai trouvé une parade qui fonctionne à tous les coups ‘^^

Je suis le patron de Rililie à partir du moment où elle dit de joindre en rond. Et temps qu’elle dit de tricoter et glisser, je m’y retrouve avec mon moyen mémotechnique… Je ne coupe le fil de montage provisoire que je retire aussi que lorsque j’ai fini les côtes… J’adore ce moment où le bas du tricot se déploie.

Epic Fail ?

Un mini fail à la fin de la première mitaine, j’ai voulu faire mon premier rabattage tubulaire puisque le principe de ces mitaines-manchettes, c’est aussi de pouvoir les porter dans les deux sens. Ce fut un catastrophe et les mitaines ont fini, de désespoir, au fin fond du tréfond de mon panier à encours pendant plusieurs semaines… J’ai fini par les ressortir et prenant mon courage à deux mains, j’ai massacré défait le rang de rabattage ( et je vous raconte pas la galère parce que c’était VRAIMENT très serré… ça c’est fini au ciseau pour CHAQUE maille… un vrai carnage… j’ai dû détricoter sur plusieurs rangs et bidouiller pour sauver par les cheveux les quelques mailles qui avaient fui plusieurs rangs plus bas… ) . Et comme, après avoir été très avance, j’ai faillu être très en retard, je n’ai pas retenté l’aventure et j’ai fait un rabattage à l’anglaise avec des aiguilles 3,5 ( on tricote la première maille, on la repasse sur l’aiguille de gauche et on tricote les deux mailles de cette aiguille ensembles  à l’endroit par le brin arrière. On repasse la nouvelle maille sur l’aiguille de gauche et on recommence jusqu’à la fin ).

Fotor_151367108931621

Les photos portées

Pire galère que pour les chaussettes et j’ai dû les faire juste avant de livrer son calendier à Mathilde alors elles sont un peu moins bien que d’habitude mais il me semble qu’on voit quand même bien ce que ça donne, alors l’honneur est sauf.

Fotor_151367106604721

Comme mon rang de montage est plus souple que le rang de rabattage, je trouve que c’est plus agréable de les porter avec le rang de montage en bas.

Fotor_151367104294755

La joie des photos en intérieur en hivers ‘^^…. Le violet ne ressort pas comme il est vraiment…

Fotor_151367111631771

Petit bonus

Je vous mets une photo de la broche que j’ai crochetée pour Marianne, j’ai un peu modifié ma bidouille par rapport à celle que j’avais échangé avec Clélia pendant les vacances de la Toussaint. Encore une fois presque en retard, je n’ai pas vérifié les photos avant de poster son calendrier et je n’en ai qu’une de pas floue de bonne ‘^^

J’ai utliser encore une fois des minis restes d’alpaga de la droguerie dans la gamme des rose parce que je sais que ce sont des couleurs qu’elle aime.

Fotor_151367087063064

Je lui ai aussi cousu autre chose mais je n’ai pas pris de photos et elle n’a pas encore ouvert alors je ne peux pas vous dire ce que c’est ni vous le montrer… Je lui demanderai de faire une photo et j’éditerai mon article si elle est d’accord 😉

Edit : Marianne m’a gentillement envoyé des photos de son pochon. Merci Marianne ! ( les laines sont les siennes 🙂 )

IMG_5662

IMG_5663

Tricot

Dans la hotte de la fée de Nöel (2) : Un test joli pour MarGueNée

A l’origine

Marianne nous a concocté un calendrier de l’avent un peu spécial : tous les jours pendant le mois de décembre, elle nous propose un modèle inédit d’accessoire : bonnet ou mitaines ou bandeau ou écharpe. Le jour de la sortie le modèle est moins cher ( un euro) et à la fin du mois, tous les modèles seront regroupés dans un ebook.

J’aime beaucoup les modèles de Marianne car ils sont toujours bien pensés, simples en apparence mais très travaillés. Elle m’a permis de choisir parmi ses prototypes ce que j’avais envie de tester. J’aurais voulu faire plus mais la période entre les vacances de la Toussaint et celles de Noël est très chargée en terme de boulot et j’ai eu peur de ne pas le faire dans les temps… Mais j’ai repéré un bandeau et une paire de mitaines qui me font décidement bien de l’oeil.

Ce bonnet sera offert à Noël mais je pense que je vais en tricoter un second pour moi très rapidement !

Le patron

Fotor_151311321347497

Ce bonnet nommé « Jù Go » se tricote de la bande de côtes 1/1 vers le haut. Il est composé d’un point texturé qui se retient et se tricote très facilement ( un rang tout à l’endroit et un rang qui se compte) et d’une belle torsade sur le côté. C’était la première fois que je tricotais une torsade composée de côtes : ce n’est pas compliqué et ça rend vraiment bien! La torsade est jolie aussi sur l’envers que sur l’endroit et plus en volume que si elle avait été tricoté uniquement en jersey.

Fotor_151311295637984

Il se tricote en 4,5 ou 5 suivant votre tention et il monte donc vraiment très vite. L’échantillon est de 18 mailles pour 10 cm. Il m’a fallu moins d’une semaine de tricot très ralenti pour cause de monceaux de copies à corriger et de préparation de conseil de classe: c’est dire si il se tricote vite ! En temps normal, je pense que j’aurais mis moins de trois soirées.

Le fil

Fotor_151311307361259

J’ai utilisé deux pelotes de « Yak » de Lang qui traînait dans mon stash depuis un moment. C’est un fil doux, très léger parfait pour faire ressortir un point texturé et les torsades. Je rêve d’un grand gilet ou d’un pull à torsades dans ce fil.

Il est composé de 50% de laine de yak et 50% de laine vierge… Et la couleur est très difficile à prendre en photo : c’est un beau vert de gris que j’aime vraiment beaucoup. Par exemple, la boutique de ma copine La_mercière_magique en vend sur Paris.. J’avais acheté mes pelotes en soldes chez la revendeuse Lang qui est situé à côté de chez moi mais il n’y en avait pas assez de disponibles pour tricoter un pull… Je vais guetter les prochaines soldes, je crois ‘^^ …

J’ai trouvé au meme endroit un pompon synthétique de la marque « Wild wild wool » : Il y a pleins de jolies couleurs de dispo. Je le trouve très sympa aussi mais j’ai juste été perplexe devant le mini mini bout de fil prévu pour le rattacher au bonnet….

Fotor_151311309594731

La patte de la Linotte

Le bonnet originel est un bonnet plutôt serré, mais je voulais quelque chose de plus loose. Avec l’accord de Marianne, j’ai donc tricoté une taille au-dessus de la mienne  et ça donne un bonnet proche bien slouchy.

Et j’ai décidé de lui ajouter un pompon tout doux, parce que je trouvais ça joli ^^

Fotor_151311299614219

Epic fail ?

Je l’aime vraiment beaucoup ce bonnet ! Et je pense que vais le retricoter d’ici à la fin de l’hivers, dans une autre couleur, en violet peut-être ou en rose qui pète, je ne sais pas encore.

Les photos portées

J’espère qu’elles vous plairont parce que j’ai vraiment eu du mal, tout seule avec le retardateur ‘^^….Au moins, elles sont nettes, c’est déjà ça ;op

Fotor_151311332163784

Mes voisins commencent sans doute à avoir l’habitude de me voir faire l’andouille sur la terrasse, je ne suis plus à ça près ‘^

Fotor_151311329503255

Fotor_151311312965226

La dernière est un peu ridicule mais au moins vous voyez ce que ça donne du dessus, pour faire une meilleure idée de la forme ‘^^

Fotor_151311323689192

 

Couture, Petits tutos, Tricot, Un petit tuto ?, un petit tuto?

Dans la hotte de la fée de Noël (1) : Pour le poupon d’Eliott ( Tuto inside ! )

A l’origine

Comme vous le savez sans doute, je suis la maman de 4 petits garçons. Mais cela ne m’empêche pas de leur fabriquer une dînette au crochet ( d’ailleurs, il faut que je m’y remette … ‘^^ ), et des vêtements de poupons. Chacun d’eux a eu son poupon et cette année, c’est au tour d’Eliott. Je me suis mise en quête d’un petit poupon souple,  avec une bonne bouille, léger, sans mécanisme pour faire des bruits chelous ET qui ne coûte pas un bras… J’ai trouvé mon bonheur chez Toys’r us, dans leur propre gamme. Mais le pauvre était affublé d’un pyjama vraiment moche… J’ai donc eu une excuse pour fabriquer des petits vêtements… ;op

Les patrons

Fotor_151307775391694

Ils ne s’agit que de patrons « maison », que je partage avec vous à la fin de l’article  ^^ : Un pantalon, un petit pull et un bonnet de Lutin.

Les fournitures

Il ne s’agit que de chutes de tissus ou de restes de laine, provenant de mon stock.

Pour le pantalon : du jeans très fin stretch à étoiles, acheté chez les coupons Saint Pierre.

Pour le pull et le bonnet : Le bleu est de la flora de drops ( reste d’un projet que je ne peux pas encore blogger) et pour le gris de la « doux bébé » de Monop, reste d’un gilet « petit arc-en-ciel » que j’avais tricoté pour le premier hivers d’Eliott.

Les photos portées

On zappe les autres étapes habituelles, pour se concentrer davantage sur ce qui vous parlera le plus, les tuto ^^ !

Fotor_151307680208545

L’article est déjà bien assez long ‘^^

Fotor_151307676173513

Par contre, il faisait vraiment moche quand j’ai cousu et tricoté ce petit ensemble, alors je n’ai pas pu faire de photos pour un pas à pas détaillé… N’hésitez pas à me poser des questions en commentaires !

Fotor_151307683207791

LES TUTOS

Le poupon d’Eliott a un tour de ventre de 26 cm et ses jambes mesurent 9 cm de l’endroit où elles sont rattachées au corps au bas du pied. Son tour de tête est de 26 cm. De la base du cou à l’entrejambe, il mesure 10 cm.  Pour le bonnet, j’ai aussi pris la mesure approximative de la forme du devant du bonnet ( d’une épaule à l’autre en passant par dessus la tête ) : 26 cm…. C’est à se demander si ce n’est pas un poupon cubique ‘^^

Encore une fois, je n’ai pas la prétention d’avoir inventer du neuf, vous trouverez des tas de tuto sur le net pour les vêtements de poupées de ce type. J’ai juste bidouillé dans mon coin avec mes mesures de poupons…..

Le Tuto du pantalon

Fotor_151307757482691

Je me suis inspirée des petits sarouels que j’aime coudre et faire porter à mes petits. ^^

Il vous faut  : DEUX rectangle de coton de  23  cm par 22 cm ( ou bien un grand morceau de 46 par 22 cm en une seule pièce)

Un petit peu d’élastique

Un petit bout de ruban décoratif ( facultatif )

Comme pour les pochons, le patron est à imprimer en taille réelle. Attention, peut être que certains morceaux de la ligne saute à l’impression, il suffira de les retracer… Je m’excuse par avance, le fichier n’est pas aussi propre que la première fois mais mon logiciel de retouche gratuit s’est mis à jour et certaines fonctionnalités sont devenues payantes… oh joie 😦   )

Fotor_151308570923052

Les coutures sont comprises ( 0,5 cm). Pliez votre tissu en deux et  coupez le patron en suivant les contours. Vous avez deux morceaux strictement identiques.

Surfilez le tour de chaque pièce, sans oublier l’entrejambe.

Si vous souhaitez faire le bord du bas du pantalon à la machine, repliez deux fois le bas ( 0,5 cm à chaque fois) de chaque demi-jambe et piquez à quelques mm du bord. ( je n’ai pas pris cette option, j’ai fait le bord à la fin, à point invisible). Vous allez répéter cette étape 4 fois.

Epinglez vos deux morceaux endroit contre endroit . ( si vous voulez, vous pouvez décorer une des jambes avec une petite étiquette , j’ai oublié de le faire sur ma version… Mais bon, c’était le 3ème prototype et j’étais tellement sûre que ça allait encore être loupé que j’ai zappé cette étape ‘^^ ). Piquez les coutures extérieures à 0,5 cm puis le petit pont de l’entrejambe. Crantez bien tous les arrondis.

Restez sur l’envers et repliez sur 1 cm le haut du pantalon pour créer la coulisse de l’élastique. Normalement, il faudrait le replier deux fois mais j’ai eu peur que ça ne fasse trop d’épaisseur avec l’élastique, c’est pourquoi j’ai bien surfilé le haut avant de tout coudre. Piquez juste au-dessus de votre ligne de surfilage, en laissant un cm de libre. Pensez bien à faire vos points d’arrêt au début et la fin de la couture.

Fotor_151307763087041

A l’aide d’une épingle à nourrice, faire passer l’élastique dans la coulisse. Testez la longueur nécessaire en essayant le pantalon à votre poupon. Faire un noeud et recouper l’excédent.

Retournez votre pantalon sur l’endroit. C’est le moment de faire l’ourler à la main si vous avez choisi cette option ( en repliant deux fois sur 0,5 cm deux fois )

Fotor_151307760831895
Celle-ci ne sert pas à grand chose mais je me suis bien marrée quand j’ai vu que le pantalon tenait tout seul debout ^^

Vous pouvez faire maintenant faire le revers à votre pantalon de poupon. Si votre tissu est trop mou, faite deux petits points sur les côtés pour le maintenir en place.

Fotor_151307685046881

Le tuto du bonnet de lutin

Fotor_151307599560022

Ma première version, celle de la photo, est un poil trop petite, je vous propose ici une version modifiée pour qu’il tienne mieux en place.

Echantillon  : 24 mailles pour 10 cm de large ( aiguile 3,5 pour moi )

Montez 58 mailles souplement et tricotez 6 rangs de mousse.

Continuez tout droit en jersey pour avoir 4 cm de hauteur totale

Commencez les diminutions pour l’arrière du bonnet. On commence chaque rang par une maille tricotée normalement puis 2 mailles ensembles ( à l’endroit sur l’endroit, à l’envers sur l’envers)

Faites en tout 32 diminutions. Terminez sur un rang envers.

Sur le rang endroit suivant, tricotez 1 m endroit puis toutes les mailles ensemble 2 par 2. Il vous restera une maille à tricotez à l’endroit. Rabattre souplement.

Il ne reste que la couture : repliez votre bonnet en deux comme sur la photo du bonnet à plat. Laissez libre la première partie du bonnet ( celle où vous avez tricoté tout droit). Assemblez l’arrière du bonnet sur vos rangs de diminutions. Pour la dernière partie, celle du rang de rabattage, comme votre bonnet est plié en deux, vous pouvez assembler la première partie des mailles rabattues avec la seconde partie de ces mailles rabattues.

Fotor_151307766476593

Il ne reste plus qu’à rentrer les fils. Si vous voulez vous pouvez rajouter une petite clochette au bout ( ce que je n’ai pas fait parce qu’Eliott est encore petit, à peine 18 mois) , ou un petit pompom ou une grosse perle en bois, pour décorer. Attention toutefois, il faut que ce soit bien léger sinon le bonnet ne tiendra pas en place.

Le tuto du pull

Fotor_151307768556578

Il se construit de bas en haut en rond, sans couture. A un moment, on laissera en attente la moitié des mailles pour tricoter le devant. Puis on les reprendra pour tricoter le dos. Ce qui permettra ensuite de relever des mailles dans les emmanchures créées. Je vous explique le reste en détail en dessous mais c’est pour que vous compreniez le principe. C’est la construction des pulls type « boxy ». Vous pouvez donc très facilement adapter ce patron à n’importe quelle taille de poupons, en vous basant sur le tour de poitrine du poupon et en mesurant sur lui la hauteur entre sa  » taille » et l’endroit où les bras sont rattachés. Pour le poupon d’Eliott, les bras sont rattachés sur le haut des épaules. J’ai donc mis ses bras le long du corps et considéré comme début de l’emmanchure à 6cm depuis la taille, parce que ça me semblait le plus proche de leur place par rapport à ses propotions…( j’ai conscience que c’est un peu nébuleux, je ne sais pas trop comment expliquer ‘^^)

Pareil pour le haut : vous mesurez la hauteur restante entre ce point et le cou du poupon et vous adaptez votre mesure en cm.

Voici ce que ça donne pour le poupon de Eliott ( les mesures sont données au début de la partie tuto). Sur la photo, il y a des rayures, parce que j’ai utilisé des restes et que j’ai eu peur de tomber en rade. Pour vous simplifier la lecture du tuto, je fais comme si vous n’utilisiez qu’une seule couleur.

Echantillon  :  24 mailles pour 10 cm de large ( aiguile 3,5 pour moi )

Monter souplement 74 mailles, installez un marqueur de début de rang, et joindre pour tricoter en rond ( soit en magic loop, soit sur 4 aiguilles. Comme je ne maîtrise pas cette technique, ce que j’indique fonctionne pour le magic loop)

Tricotez 4 rangs de côtes 2/2. Puis tricotez tout droit pendant 6 cm.

Tricotez les 37 premières mailles puis laissez en attente les 37 mailles restantes qui seront les mailles du dos du pull. A partir de là, nous allont tricoter en aller-retour.

Pour créer une emmanchure plus jolie, on va rajouter quelques mailles sur les cotés du pull : tricoter la première maille, faire une augmentation ( en relevant le brin entre deux mailles et la tricotant par le brin de devant par exemple OU en faisant une augmentation barrée ( KFB en anglais, on tricote la maille suivante une fois par le brin de devant et sans la lâcher une seconde fois par le brin de derrière ), tricoter à l’endroit toutes les mailles mais en faisant une augmentation juste avant la dernière maille. (Si vous prenez l’option KBF , vous tricotez deux fois l’avant-dernière maille).

Le rang suivant ne comporte que des mailles envers.

Répétez ces deux rangs 4 fois en tout. Puis tricoter tout droit pendant encore  8 rangs.

Tricotez en côtes 1/1 torses ( ce qui veut dire tricoter les mailles endroits par le brin arrière)  toutes les mailles du rang pendant 3 rangs. Sur le rang endroit suivant, on va créer les boutonnières : tricotez  toujours en côtes torses les 10 premières mailles. Puis, faire un jeté, puis 2 mailles ensembles. Continuez votre rang de côtes torses et 12 mailles avant la fin du rang, faites un jeté puis 2 mailles ensembles puis terminez votre rang de côtes.

Tricotez encore un rang de côtes torses 1/1 puis rabattre souplement.

Pour le dos du pull :

Reprendre vos 37 mailles en attente et tricotez exactement à l’identique de l’endroit sauf que cette fois-ci on va modifier les rangs de côtes puisque c’est sur la partie envers que l’on va coudre les boutons, on tricote donc juste  5 rangs de côtes tout bête.

Création des emmanchures  (seconde partie) :

Mettez le devant de votre pull face à vous mais retournez-le pour qu’il soit face envers à l’extérieur.  ( je fais partie de ces gens, rares, mais qui existent néanmoins, qui tricotent en rond avec l’endroit à l’intérieur du magic loop , pour les manches j’ai toujours trouvé ça plus simple) Nous allons nous occuper du haut de l’emmanchure : superposez vos deux bandes de côtes mettez en dessous celle où se trouve les boutonnières. épinglez pour maintenir en place.

En partant du bas de la future emmanchure, relevez vos mailles. Normalement, on est sensé relever 3 mailles pour 4 rangs. Mais poupon a vraiment  de très gros bras, j’ai dû recommencer et relever 1 maille pour 1 rang… Il faudra donc voir en fonction de votre modèle de poupon ( je suis désolée, c’est la partie aléatoire de mon petit tuto ‘^^)

Quand vous allez arriver à la bande de côtes, vous allez relever vos mailles en piquant les DEUX épaisseurs en même temps, ce qui les relira par haut.

La manche :

Une fois que vous avez fait tout le tour de l’emmanchure et donc relevé toutes les mailles, tricotez en rond pendant la longueur du bras de votre poupon moins 1 cm. Terminez par 4 rangs de côtes 2/2 comme sur le bas du pull.

Relevez et tricotez la seconde manche à l’identique

Il ne vous reste plus qu’à coudre vos petits boutons et rentrer vos fils. Comme mon pull était vraiment très mou à cause du fil « doux bébé », j’ai aussi cousu les deux emmanchures ensembles avec un fil de couture de la boutonnière à l’emmanchure.

Fotor_15130777240406

Voilà ! Vous pouvez bloquer comme un vrai pull si vous le souhaitez ( j’avoue j’ai zappé cette étape ;op )

Si vous voulez tricoter une jolie marinière à la taille de votre enfant pour faire un rappel, je vous conseille le tuto gratuit de De rerum natura « Binic » disponible en français et en taille 18 mois. J’espère avoir rapidement le temps d’en tricoter un pour Eliott ^^ !

Nhésitez pas à me dire s’il y a un soucis ( le tuto n’a pas été testé) et à me monter vos réalisation sur Ig par exemple avec le Tag #lespetitstutotricotsduniddelalinotte.

 

 

 

Tricot

Quand on aime, on compte pas ;op

A l’origine

J’ai tricoté ce châle  » Don’t stop me now » de Rachel says yepa une première fois pour mon échange avec Biroulegem. Plus je le tricotais, plus je l’aimais. J’avais choisi les couleurs pour elle, alors je me suis fait violence. Mais il a de nouveau sauté sur mes aiguilles à peine la dernière maille du précédent rabattue ;o) Je n’ai pas hésité et je ne me suis pas ennuyée une seconde en retricotant tout de suite… Moi qui déteste refaire le même modèle !

Le Patron

Fotor_151246772321410
J’ai dû recadrer pour vous épargner le bazard dans le fond ‘^^

Il s’agit toujours de patron gratuit de Rachel ( son site regorge de jolis modèles gratuits ! )

Dans cet article, vous retrouverez la petite présentation que j’avais faite…

Les fils

Fotor_151246879937790

Ma première version m’avait permis de réaliser tout le potentiel de la partie résille pour les fils à speckles. J’adore ce type de fil mais je trouve qu’il est très difficile de leur trouver un projet. Je trouve que les aplats de mousses sont trop brouillés. C’est dommage de les utiliser en rayures 2/2 parce que finalement, on ne les voit pas beaucoup. Les fils très changeants ne rendent pas justice aux motifs d’une dentelle très élaborée… Bref, comme je l’ai dit dans mon article pour le beau Couagga de mon amie Folie0rdinaire, il n’y a presque que le jersey pour les utiliser à leur juste valeur… Et c’est plein de mailles endroits ‘^^. La résille de ce patron est parfaite parce qu’elle est facile à retenir et amusante à faire, et que les petites tâches apparaissent sans cacher le motif ! J’ai donc tiré de mon stash un écheveau teint par ma tricopine Cilourousiers, un beige avec des speckles de marron-doré, de bleus différents, voire même de violet. C’est un mélange de mérino, cashmere et soie, une vrai tuerie de douceur avec un drapé de ouf ! ( elle n’a pas donné de nom à cette petite merveille)

Fotor_15124676420012

Pour aller avec, j’avais décidé de reprendre les tâches de orange avec un beau  » clémentine confite » des (Vi)laines. Mais si ce orange est superbe tout seul, il était trop soutenu par rapport à mon écheveau de départ. J’ai eu peur de ne pas le mettre et j’ai tout défait une fois arrivée à la section de dentelle. Ma copine Carole_Melin m’a gentillement apporté un reste de Madelintosh merino ligth  » Glazed pecan » lors d’une matinée tricothé au Chat qui tricote à Aix. C’était exactement la couleur qu’il me fallait alors je me suis empressée de commander le dernier écheveau dispo sur laine et tricot ‘^^ Mais comme je n’aime trop pas tricoter les fils single, j’ai pris de la sock. Le fil est un peu plus épais que les autres mais ça ne dénote pas dans l’ensemble. ( il m’en reste plein, il va falloir que je lui trouve aussi un projet à la hauteur ^^… peut être des mitaines ou un bonnet pour ne pas avoir deux châles avec la même dominante dans mon, mes paniers qui débordent)

Fotor_151246766661551

La troisième couleur, la moins présente, est Msw de Color oh the moon. C’est un bleu gris plutôt éteint que j’ai failli destasher plusieurs fois parce que je le trouve un peu fade par rapport à la gamme de couleurs que j’utilise. J’avais prévu de faire la section de point texturé avec mais comme il est vraiment éteint, ça ne rendait pas du tout alors j’ai détricoté la section et même décidé de la supprimer. Je ne sais pas du tout ce que je vais faire de ce très gros reste… S’il vous tente, n’hésitez pas à me le dire en commentaire, je peux le revendre ou l’échanger…

La patte de la Linotte

Je voulais mettre au maximum en valeur mon fil à speckles. J’ai donc aggrandi au pif  toutes les section et j’en ai rajouté après la fin normal du tuto. ( Le patron n’est pas rédigé lignes par lignes, il donne des indications très précises pour les métrages mais le reste est donné sous forme de grille à répéter et à adapter. Mais c’est vraiment simple ) Pari réussi, il ne me reste plus que quelques grammes , même pas de quoi faire un rang ni même des tassels ( ce qui est fort dommage parce que j’en aurai bien mis au final )! ^^

Fotor_151246754333088

Comme je vous l’ai dit plus haut, j’ai supprimé la partie texturée et j’ai doublement bien fait : je n’aimais pas le rendu et ne voulais ni introduire une autre couleur, ni racheter un écheveau… Et puis quand je vois la taille finale de ce projet, je me dis qu’il est déjà bien assez grand comme ça ! ‘^^

Fotor_151246762293350
Bon celle-ci n’est peut-être pas très utile mais je l’aime bien alors je vous la mets quand même ‘^^

J’ai donc alterné une section de rayures 2/2 entre chaque section de résille et de dentelle.

Fotor_15124675927394
J’aime beaucoup les petites vagues créées par les premiers rangs de la dentelle dans le point mousse

Pour terminer, j’ai fait 2 rangs de mousse en bleu gris et j’ai rabattu en picots… Je ne sais pas au final si c’était le plus judicieux… Je pense quand je le rebloquerai, je verrai si je défais et rerabats tout simplement ou pas…

Fotor_151246756554555
Pour bloquer ce projet, j’ai d’abord épinglé mon rang de rabattage puis les deux autres côtés du triangle. J’ai trouvé ça plus simple… Pour moi le blocage est toujours une prise de tête ‘^^

Epic Fail ?

Nooooonnnnn je suis totalement « In love » comme on dit ! Je l’ai tricoté en 3,75 cette fois, et avec mes modifications, il est juste immense !

Les photos portées

Luminosité moyenne, et photo en intérieure… Vivent les retouches ‘ ^^

Fotor_151246769002347
Le réglage auto de l’appareil pour les portraits est juste trop fort ! On ne dirait presque pas que je n’ai pas beaucoup dormi

Mais du coup, il y en a peu, j’espère que vous ne m’en voudrez pas !

Fotor_151246751841491
J’ai essayé de le placer de manière à ce qu’on le voit bien mais en vrai, il sera sans doute roulé un peu beaucoup sur lui même ‘^^… Par contre, il est bien assez grand pour être porté sur les épaules
Couture, Tricot

Il pleut des bébés ( La baby box de Lisa)

Fotor_151093582241918

A l’origine

Je suis plutôt superstitieuse en ce qui concerne les cadeaux de naissance. D’ailleurs, à chaque fois que j’ai été enceinte, j’ai toujours eu beaucoup de mal à me mettre au home-made avant le dernier trimeste. Voire même avant le 8 ème mois…

Pour cette baby box pour le bébé de ma cousine ( Luluboue sur Ig), je savais déjà ce que j’allais tricoter mais je ne m’y suis mise qu’une fois la naissance annoncée.

Enfin, quand je dis que je savais, en fait, vu qu’on lui avait prédit une petite fille, à l’origine, je voulais tricoté le Gilet « Kyoto » que j’aurai adoré tricoter pour mes bébés, mais, allez savoir pourquoi, j’ai toujours associé ce patron à des bébés filles… Peut être parce que je trouve que le point texturé fait penser à des papillons… En tout cas, je guettais la naissance d’un bébé fille d’automne-hivers pour me lâcher !

J’ai donc retourné mon stash pour trouver la laine nécessaire, mais je pensais que le gilet se tricotait avec de la fingering, ce qui n’est absolument pas le cas… Alors, j’ai retourné le net pour trouver le point utilisé puis mes favoris ravelry pour trouver un gilet qui se tricotait avec mon échantillon. Je me suis donc tourné vers le « Petit arc en ciel  » de Solenn Couix Loarer, que vous pouvez retrouver sur ravelry ou sur le site de De rerum natura ( c’est là que j’avais acheté à la fiche)

Le cadeau couture est une petite bouillotte sèche. Madlined m’en avait envoyé une toute simple pour la naissance de Eliott et elle nous avait bien servi. J’ai eu envie de la rendre un peu plus originale alors je l’ai déguisée en mouton , après avoir vu un bouillotte déguisée en panda et une autre en Albator chez des amis ^^ ( oui, en Albator, elle est trop canon, il faudra que je pense à vous faire une photo sur Ig ! )

Le patron

Le gilet « Petit arc en ciel  » est un gilet top down qui se tricote sans couture ( la fiche est disponible en français pour les non anglophones). Il est construit autour d’un « yoke », c’est à dire que les augmentations sont réparties sur tout le rang et qu’on augmente beaucoup à chaque fois, et sur plusieurs rangs. La fiche est très claire et très détaillées.

Il comporte une bordure en mousse en haut et en bas du corps et sur les manches et normalement, il est rayé sur la partie haute du gilet.

Fotor_15109359201075

On peut y rajouter une petite poche si on veut ( ce que je n’ai pas fait parce que j’ai tricoté une taille naissance) et il existe deux formes pour le bas du corps : soit on continue tout droit après la séparation des manches et du corps, soit un fait quelques augmentations au milieu du dos pour lui donner un peu plus d’ampleur ( c’est la solution que j’ai choisie).

Comme vous allez le constater, j’ai pas mal modifié ce petit gilet ( je vous mettrais les infos et notamment les inspi en bas dans la partie  » La patte de la Linotte » )

La bouillotte est un petit coussinet rectangulaire que j’ai rempli de graines de lin et habillé d’un doudou Mouton en me servant du patron « Malo » du livre de doudou de Clémentine Colinnet fondatrice des doudous de la Sardine. J’avais acheté la première édition de son livre de doudou à sa sortie, il y a des lustres. Je l’ai beaucoup utilisé à mes débuts en couture, notamment pour décorer des sac à dos que je cousais pour les enfants de mon entourage.  Je ne vous mets pas la photo du livre que j’ai puisque depuis il est ressorti dans une version très largement augmentée et que ça ne vous aiderait pas à le retrouver.

Les fournitures

(Pardon, je n’ai pas pris les photos habituelles, et j’ai peur de mettre des plombes à poster si j’attends de les avoir. En ce moment, même dans l’atelier c’est compliqué de faire des photos potables…. )

Pour le tricot, j’ai utilisé le fil « Doux bébé » de Monoprix , coloris Pamplemousse. Et oui, Monop’ fait AUSSI de la laine ( mais on en trouve pas forcément dans tous les monop’). Ce fil est composé de mérino uniquement, il existe en peu de couleurs ( de mémoire, en gris, en blanc en rose et il me semble en bleu marine) .Je l’ai utilisé pour Eliott, il supporte le passage en machine ( en tout cas à 30 degrès, même manipulé par le Zhomme… C’est dire…. ;op ). Les boutons en bois bleu canard viennent de puces de couturières… Belges. ( ramenés de nos quelques jours de vacances à Wavre)

Pour la couture, le tissu vert à pois orange vient de toto ( un antique reste de reste… D’ailleurs il m’en reste… Un coupon sans fin ‘^^ ) , le rose qui pète est du petit pan.

La moumoute quant à elle, c’est de la récup’ : j’avais acheté une veste tricoté doublée en moumoute dans le commerce et remplacé la moumoute par le petit pan que j’ai utilisé ici. J’avais précieusement conservé les morceaux pour faire un gilet de berger à Eliott mais le temps que je me mette le coup de pied aux fesses, que je me décide, il n’y en avait plus assez. ( Je précise que la veste a été modifiée AVANT d’être portée ‘^^ ) . Le parfait tissu pour un doudou mouton, non ? ^^

Le laine noire du visage est une chute de chute de chute de cadeaux de Noël fait main des années précédentes.

La patte de la Linotte

Si vous connaissez le gilet « Petit arc en ciel », vous avez dû vous rendre compte que je l’ai vraiment beaucoup modifié !

Bon, déjà j’ai viré les rayures pour alleger l’ensemble vu que le point texturé est très présent (Pourtant c’est pas faute d’adorer ça, les rayures ‘^^ ). Pour me rapprocher du modèle « kyoto », j’ai rajouté une bande en mousse après la séparation avec les manches. Pour avoir le bon nombre de mailles, j’ai fait quelques augmentations de plus que ce qui est prévu par le patron dans le dos et avoir le bon multiple.

Fotor_151093589884564

Mais surtout, j’ai changé tout le bas, puisque j’ai inséré le point texturé  » le trellis stitch  » . Il se fait très simplement pour un rendu très sympa. Le principe est de glisser des mailles en jouant avec la position du fil , on a donc un fil qui passe devant les mailles et on va le tricoter un peu plus tard en passant sous lui pour le coincer dans le tricot et le faire remonter. Bon, admets que ce n’est pas clair du tout, mais avec la video c’est vachement plus simple à comprendre ‘^^ ( Vous pouvez couper le son si vous voulez, vu que c’est anglais, l’image se suffit à elle-même. Et les instructions arrivent en anglais dans la video . Juste pour vous donner un coup de pouce, « SL » = glisser une maille et   « WYIF » = avec le fil devant le tricot )

Fotor_151093594096469

Enfin,  un ourlet remplace la bordure en mousse des deux modèles, c’est celui que vous allez par exemple retrouver sur le modèle  » Mavis baby set » de OOmieknit ( dispo sur ravelry).

Fotor_151093587899536

Fotor_151093587899536

J’ai failli faire la bordure dent de chat du Béguin de printemps de Lili comme tout  ( j’adore ce modèle ! ) mais j’ai eu peur que ça ne fasse un peu trop chargé par rapport au point texturé.

Fotor_151093584997712

Et pour la bouillotte, j’ai changé le placement des oreilles du mouton mais ça… c’est une erreur ‘^^

Epic Fail ?

Pour le tricot tout a roulé, j’ai eu un peur peur du rendu du dos avant blocage parce que ça faisait un dos bossu mais en fait, une fois bloqué, la vilaine bosse a complètement disparu.

Fotor_151076163080330

Pour la bouillotte, j’ai coupé le patron en me servant du livre que j’ai rangé tout de suite après. J’ai tout fait de mémoire ensuite et j’avais complètement oublié la tête d’origine du doudou ‘^^ . Du coup, j’ai fait n’importe quoi avec les zoreilles. Une fois fini, je lui trouvais une tête sympa mais un peu bizarre.

Fotor_151076158183431
Il avait un peu une tête d’ours mutant, ce mouton , non ?

En retournant voir dans le livre, j’ai compris pourquoi : il fallait replier les oreilles en deux… J’ai donc tout défait, plié les oreilles et tout recousu….

Fotor_151093578934669

Et là, je me suis rendu compte qu’il ne fallait pas centrer les oreilles mais les mettre de chaque côté de la tête ‘^^… Je n’ai pas osé défaire une fois de plus, parce que le tissu mouton c’est joli, c’est doux mais c’est tout de même un peu beaucoup fragile quand on le découd plusieurs fois ‘^^ . On va dire que ce doudou a, du coup, une tête un peu plus unique ? ;op

Photos portées ? 

Euh…Eliott ne rentre plus dans du naissance, et pis c’est du rose en plus , j’espère que vous ne m’en voulez pas trop ‘^^ !

Petit bonus, pour ranger le tout, comme ma cousine est aussi à fond sur le zéro déchet, j’ai fait une pochette zippée à la place du paquet cadeau, comme je l’avais fait pour la première baby box que j’ai postée ici ( vue en premier chez La Cabane d’Elilou)

Fotor_151093602317485

Avec une petite étiquette pour faire joli sur le côté ( Oh surprise ! ;op )

Fotor_151093604671376

Et j’ai fait un badge dans une chute, comme je le fais à chaque fois que j’offre quelque chose ^^

Fotor_151093606666256

Les échanges c'est la vie, Tricot

Deux coups de foudre !

A l’origine

Il y a quelques mois, Biroulegem m’a gentillement envoyé des restes de Ulysse de De Rerum Natura, pour que je puisse me rendre compte de ce que donnait la laine. Je lui ai proposé de faire un échange, plus tard, quand elle aurait de nouveau un peu de temps libre.

Nous avions convenu à la fin de l’été de nous tricoter quelques chose utilisant autour de 600 mètres de fil.

Voici ce que je lui ai tricoté

Fotor_151004028862313

Le Patron

Il s’agit d’un tuto de châle gratuit  » don’t stop me now » proposé par Rachelsaysepa. Je dis tuto plutôt que patron car elle parle elle-même de recette. Le principe est d’utiliser nos chers restes de belles laines qui squatent nos stash. Pour cela, elle propose une version avec 5 couleurs ( celle que j’ai réalisée pour Fabienne) et une version à 3 couleurs.

La forme générale du châle est un triangle assymétrique, comme le nurmilitu ( patron gratuit sur ravlery en anglais) ou le solaris de Mélanie Berg ( patron payant sur ravelry aussi)

Le patron indique le métrage nécessaire pour chaque couleur, le nombre de rangs à tricoter pour chaque section et des indications écrites et par schéma pour des sections de dentelles , de rayures et de point texturé. Le patron n’est pas écrit ligne par ligne, mais si vous avez déjà tricoté un châle ou deux et un peu tâté de la dentelle, ça ne vous posera de problème. Il faut juste un petit peu calculer pour les deux extrémités des rangs de dentelle, puisque tous les rangs, on augmente au début du rang et on diminue un rang sur 4.

Pour cette première version, j’ai presque suivi le patron à la lettre. J’ai tellement aimé le tricoter et le rendu final, que j’ai été très très très tentée de le garder pour moi. Mais j’avais choisi les couleurs pour Fabienne. Alors, je me suis consolée en me tricotant une seconde version tout de suite après avec des écheveaux tout neufs. Version que je vous montrerai quand il sera bloqué… Le pauvre attend son blocage depuis plus deux semaines ‘^^…. Saiiiiiiiinnntttteeee Fleeeemmeeeeeeeee…..

Les fils

Pour cette version, je n’ai donc utilisé que des restes adorés !

Fotor_151004034149884

Pour les sections rayées, j’ai choisi : Un violet foncé de Malabrigo sock ( dont je ne sais pas le nom), offert par mon amie Marianne et un violet clair de Madelaine et Filibert. Pour cette couleur, je suis tombée en panne et Superpricilia est venue à ma rescousse. Merci encore, Priscilia !

Fotor_151004036105631

Pour le point texturé, j’ai utililisé de la (Vi)laine chaussettes, de Meyabulle, coloris « roulé à la cannelle ». Je suis tombée en rade avant la fin et Marion m’a très très très adorablement proposé de me teindre juste une petite quantité pour que je puisse terminer. Sur sa boutique etsy, on peut faire des commandes personnalisées, et on peut commander des mini pelotons, qu’elle appelle des boulettes.

Fotor_151004040842764

Pour la partie dentelle qui forment un motif, j’ai utilisé un reste de MCN de mon amie Simone. Ce fil qu’elle ne teint plus que très rarement, est un des chouchous : un mélange avec du cashmire et du mérino, un peu plus épais que son merino superwash  (MSW), un peu plus duveteux mais d’une doueur et d’un tombé fantastique !

Fotor_151004050942246

Enfin pour le point résille qui m’a rendue amoureuse de ce patron ( c’est parce que j’ai adoré le tricoter que j’ai remis le couvert !  Moi qui n’aime pas du tout tricoter deux fois le même modèle, c’est dire !!!), j’ai utilisé un reste de la qualité Leizu de Julie Asselin, coloris « dragon fruit » dont j’adore les speckles . Ce fil contient de la soie en plus du mérino, il est plutôt fin, et a aussi un drapé exceptionnel. J’avais tricoté un châle avec ce fil, mais je vais le détricoter, je pense parce que vraiment j’adore le rendu de ce fil mais je le porte trop peu… Je ne sais pas à quoi ça tient, mais je l’aime tellement que je trouve dommage qu’il reste au placard ‘^^

Fotor_151004064653220

La patte de la Linotte

Ma première entorse au modèle est de n’avoir pas suivi ce qui est préconisé pour la première maille de chaque rang, j’ai fait comme à mon habitude, parce que j’avais zappé une partie des explications… Linotte un jour, linotte toujours. Je me suis rattrapée avec la version suivante.

Et la seconde, c’était juste pour aller jusqu’au bout de la leizu, parce que je ne voyais pas quoi faire avec un mini reste et que je voulais que ce châle soit le plus grand possible. J’ai donc juste continué la résille quelques rangs de plus pour chaque section ( mais comme une quiche, j’ai oublié de noter de combien de  rangs au fur et à mesure ‘^^)

Epic Fail ?

Je vous laisse deviner, avec ce que j’ai dit tout au long de cet article ! ;op

Les photos portées?

Euh… Joker? Je n’ai pas réussi à en avoir une de potable, je me rattraperai avec le second? ();-) Mais je vous en ai tout de même pris quelques unes !

Fotor_151004038668555
Si êtes un peu attentif, vous aurez remarqué que ce n’est pas la première version de cette photo qui squatte le blog ! ^^

Fotor_151004046449784

Fotor_151004031433460

 

Fotor_151004053896860

Voici ce que j’ai reçu, tricoté par Biroulegem

Le patron et les fils

Il s’agit du modèle payant de NCL Knit  » Two to Tango »

Fabienne a utilisé de la madelintosh merino light, une tuerie de douceur, donc j’adore le rendu ( drapé, douceur, définition des points) mais je n’aime pas tricoter parce qu’elle est trop fine pour moi. Je suis donc vraiment contente ! En plus, il s’agit d’un fil à speckles, comme je les aime !

Pour la seconde couleur, le bleu, c’est encore mieux : elle l’a teint elle-même !!!!

Je suis vraiment amoureuse de son association, et de son choix de patron, que je trouvais superbe mais que je n’avais pas le courage de tricoter, à cause de la longeur des rangs de dentelle.

Les photos

Non mais sérieusement, il n’est pas juste TROP BEAU ?????

Fotor_151059101237259

Fotor_151059103455753

Fotor_151059106152954

Fotor_151059109101752

Tricot

La marinière Eledone : un test joli pour Folie0rdinaire

Fotor_150635990328654

A l’origine

Mylène  ( Folie 0rdinaire sur Ravelry)  m’a montré au début de l’été un croquis de jolie marinière qu’elle avait imaginée pour nos petits bouts. J’ai tout de suite été enthousiasmée par ce dessin préparatoire. Et je lui ai demandé si je pourrais la tester. D’ailleurs, en attendant son modèle, j’ai bidouillé une marinière plus simple pour Eliott avec un fil de coton plus fin que j’avais en stock. Marinière que je n’ai, elle, jamais terminée et qui est maintenant trop petite ‘^^… Procrastination est mon second prénom.

Le Patron

Première chose : la moitié des fonds récoltés par Eledone sera reversée à une association qui aide les enfants autistes. Le patron est gradé du 1 mois au 3 ans. J’ai fait la taille deux ans.

Cette petite marinière se tricote de haut en bas, sans couture. On commence par une bordure en mousse. Puis, elle est construite sur la base d’un raglan qui s’ouvre sur le devant par deux jeux de boutons. Elle est donc parfaite pour habiller facilement nos petits bouts….

Arrivé aux emmanchures, on laisse de côté les manches pour tricoter le corps en rond. Le patron propose une technique pour éviter d’avoir une démarcation trop nette au moment du changement de couleur des rayures.

Fotor_15063599339978
J’ai presque réussi à le faire correctement… j’aurais dû plus serrer mais je n’ai pas osé ‘^^

Au bout de quelques cm, on attaque ce qui fait toute l’originalité du modèle. : grâce à une technique très astucieuse, on va créer une petite pieuvre, en jacquard et en aller-retour, toujours SANS couture !

Fotor_150636006673691
Elle est trop jolie, non ?

Quand j’ai lu le patron la première fois, j’ai eu du mal à comprendre mais c’était parce que je cherchais quelque chose de compliqué, alors qu’il suffit de se laisser porter par les explications de la fiche !

Fotor_150636003113548
Avec cette technique, les fils ne se croisent qu’ au niveau du motif  !  C’est de la magie, non ?  ^^

Ceci dit, ce n’est pas la première fois et c’est aussi pour ça que je ne lis plus les fiches avant de les tricoter : ce que je ne comprends pas quand je lis dans le vide devient très simple une fois que j’ai les mailles devant les yeux. ‘^^

Une fois la petite pieuvre tricotée, on reprend encore un peu le tricot en rond pour terminer les rayures puis tricoter la bordure en mousse.

Fotor_150636018929370
Observer son frère  en pleine course de moto… pardon de vélo ;op

Enfin, on reprend les manches laissées en attente qu’on tricote tout droit et qu’on termine par une petite bande de mousse : on a donc des manches assez larges et très pratiques pour facilement habiller nos p’tits chatons.

Fotor_150635999541030

Les fournitures

J’ai utilisé des restes de Idéal de Bergère de France : le coloris Meije ( écru) que j’avais utilisé pour le corps de ma poupée au crochet Sibylle, Alpin pour le bleu et le joli rouille ( Séquoïa) de mon gilet écureuil chouchou d’amour.

J’ai beaucoup porté mon gilet écureuil, il commence à boulocher un peu mais j’ai l’impression que c’est un bon compromis pour les vêtements enfants puisque c’est un mélange de laine et acrylique, plutôt bon marché et qui passe à la machine.

J’aurais voulu une marinière un peu moins premier degré mais en vue de la Grande Mercerie, le week end du 18 Novembre, je me suis obligée à vider mon stock pour me donner bonne conscience…. Bon soyons honnête le mois d’octobre a complètement fichu en l’air mes bonnes intentions ‘^^…

J’ai mis de gros boutons en bois ( du marché, oh surprise !), un peu plus gros que prévu parce que les boutonnières sont grandes et que je voulais être sûre qu’ils ne s’ouvrent pas à tout bout de champ ;op

Fotor_150636027320336
Ils prennent visuellement un peu de place mais ils sont faciles à mettre et ne se carapattent pas de la boutonnière ‘^^

La patte de la Linotte

J’ai suivi le patron à la lettre puisque c’est un test et qu’il n’y avait pas rien à redire. Nous avons juste un peu échangé sur la manière de faire la jonction entre les rangs de jacquard mais je ne vous en dis pas plus, tout est dans la fiche ;o)

Peut être, à la limite, que quand je referai ce joli pull, je remplacerai les bordures en point mousse par des côtes 2/2 pour des questions d’esthétisme mais je n’en suis même pas certaine…

 

Epic fail ?

Non ! Quelques détails que je pourrais améliorer dans une prochaine version, mais rien de grave.

J’ai eu peur de trop serrer mes jonctions sur les rangs de jacquard, alors c’est peut être un peu lâche mais ça ne se voit presque pas une fois porté.

Fotor_150635996274090
Et encore, le blocage a bien arrangé la chose !

J’ai fait quelques erreurs dans la partie jacquard que j’ai pu réparer en rebrodant par dessus en utilisant cette technique ( le tuto photo est très clair). J’ai eu un peu de mal avec cette partie parce que je déteste tricoter le jacquard pendant les rangs envers. Ce n’est absolument pas dû au modèle, c’est juste que j’ai un peu plus de mal à gérer la tension et que ça m’énerve ‘^^ . Il faudrait juste que je m’entraîne davantage mais je verrrai plus tard… Je préfère, par exemple, me concentrer sur les torsades dans les prochains mois, années…

Si je le refais, donc, je pense que je tricoterai tout en rond et que je rebroderai la pieuvre, comme si j’avais affaire à une grille de point compté ;op Saaaaaaaaiiiiiiinnnnnteeeeee Fleeeeeeeeemmeeeeeeeee ….

Les photos que vous allez voir datent un peu et clairement le pull est un peu trop grand pour Eliott. Mais c’est normal puisque j’ai tricoté du deux ans et qu’il avait peine plus d’un an à l’époque. Il mettait du 12 / 18 mois du commerce et je voulais ce pull pour cet hivers. Je l’ai comparé avec un pull du commerce en deux ans, et celui de mylène m’a semblé un peu plus long mais tout à fait égal en largeur.

Fotor_150636031752697
Comme vous le voyez, on a de la marge mais au moins je pourrai lui mettre de l’épaisseur en dessous et il devrait être porté un bon moment.

Les photos portées

La séance n’a pas été évidente, Eliott bougeait dans tous les sens et nous étions au parc à côté de la maison, donc les cadrages sont parfois un peu aléatoires, notamment pour éviter qu’il y ait d’autres personnes dans le champs ‘^^ Je ne sais plus combien j’en ai pris en tout… Après un gros tri , il en reste encore pas mal mais je n’arrivais pas à choisir alors… mitraillage ;op !

Fotor_150636044626132
Et si je fuyais loin,là bas, loin ? (genre au moins à 6 ou 7 mètres…)

Mais je les trouve aussi pleines de vie, c’est une vraie mise en situation  !

Fotor_150636023739655
Le toboggan c’est méga trop cool ! ( bon en vrai maintenant, il en a plutôt peur, du toboggan ‘^^ )

En plus, on était dans la première phase de l’apprentissage de la marche….

Fotor_15063600992317

Donc il se jetait par terre à la première occasion ‘^^

Fotor_150636035960412

Preuve qu’avec le pull joli de Mylène, on peut tout faire !

Fotor_150636040691688
La petite pieuvre est vraiment sur le côté du pull, la majorité du motif est devant mais elle colonise aussi un peu le dos du pull

Ma bouille d’amour était ravi de sa sortie !

Fotor_150685993797732

A la fin, un peu fatigué, on a pris notre bébé sous le bras et on est rentré chez nous ‘^^

Fotor_150636049582590
Mais lui serait bien resté encore, je crois ‘^^

Et enfin la plus floue mais la plus belle de toute à mon petit coeur de maman !

Fotor_150636059324710
A moi la Liiiiiiibertéééééééé !!!!!! Avec les chaussures dépareillées du Zhomme comme fidèle sentinelle, tout de même ^^

Merci encore Mylène pour ta confiance et ce si joli modèle !

 

 

Tricot

Un pull doudou pas si doudou mais un peu doudou quand même

Fotor_150703157745035

A l’origine

Pendant longtemps, comme je vous l’ai déjà dit avec l’article à propos de Magellan modifié, je n’ai pas tricoté de pull. Et même d’ailleurs, je n’en portais pas, parce que ceux qu’on trouve dans le commerce, bourrés d’acrylique me font suer très rapidement de manière, pour le moins, disgracieuse…. Mais depuis l’hivers derniers, je ne me suis quasiment pas arrêtée… Tellement que je « m’oblige » une pause gilet, pour le prochain projet pour moi. ‘^^

J’ai vu passé beaucoup de Mailin sweater sur mon fil Instagram, mais j’ai tellement aimé tricoter la Flora de Drops que je n’ai d’abord tricoté que ce fil là. Et puis je suis passée au coton avec les beaux jours ( enfin, en Avril, quoi…) Et le pauvre Mailin est reparti aux oubliettes, au fin fond de ma to do list.

En Août, j’ai eu une illumination ! J’ai dans mon stash, depuis deux ans, un stock de laine jaune Phildar. Au départ, je voulais faire un gros gilet à torsades avec. Mais j’ai eu peur que le fil ne soit trop « lourd » et que je me retrouve avec une serpillère, à la place ‘^^. Je l’avais donc mis de côté. Et, presque, oublié. Jusqu’à ce que mon cerveau l’associe à ce patron. J’ai fait rapido mon échantillon et il était parfait ! J’ai donc pu me tricoter mon pull doudou en vidant ( parce que mine de rien, 12 pelotes, ça prends pas mal de place dans mes caisses ) beaucoup, un peu mon stash.

Le Patron

Le Mailin sweater est un patron payant de Isabelle Kraemer, disponible sur Ravelry ( en anglais, en Italien, en allemand et en français). Il est issu d’une collaboration avec L’échappée Laine ( La laine préconisée est leur « shetland « ). Le fil préconisé  par la fiche est de la catégorie « worsted ». Si vous n’êtes pas très au point avec ces dénominations, je vous conseille d’aller jeter un coup d’oeil sur cet article de Lise.

Quand je regarde les photos de la fiche ravelry, il me semble que le rendu est plus léger qu’avec le fil que j’ai utilé. J’ai toujours eu peur que la shetland ne gratouille un peu mais il faudrait que j’en achète une pelote ou deux pour en avoir le coeur net ( et un bonnet, accesoirement ‘^^ ) : Ce n’est peut être qu’un faux a priori…

Le Mailin se tricote de haut en bas ( top down), sans couture, avec un raglan.

Fotor_150703143219084

Il comporte des côtes 2/2 en bas des manches ( une longue bande repliée) et en bas du pull.

Fotor_150703140308199

Sur le devant, il y a un panneau de dentelle avec un petit peu de torsades ( mais on ne croise les mailles qu’une fois par répétition). Le patron propose deux versions différentes de ce panneau ( la différence majeure étant la manière de croiser les mailles).

Fotor_150703150815723

Sur les côtés du pull et des manches, on fait une fausse couture, en tricotant une maille envers.

Fotor_150703152697728

Le col est tricoté à la fin, en relevant des mailles. On a alors le choix entre deux versions : un col en côtes 2/2, très échancré; ou bien un gros col en côtes 2/2 avec un petit twist intéressant que je connaissais pas. On tricote la moitié avec une numéro d’aiguilles et la seconde moitié avec des aiguilles plus grosses. Il faut bien tiré dessus au blocage, par contre, pour éviter qu’il ne soit trop au ras du cou. Dans les deux cas, on tricote un rang tout à l’endroit avant de rabattre, pour que le bas ne soit pas resserré par les côtes.

Fotor_150703137430516

J’ai fait la taille M2 pour qu’il soit loose au niveau du ventre, je ne porte jamais de pulls moulants de ce côté là ‘^^…

Le fil

Fotor_150814973179187

Comme je vous l’ai dit, j’ai utilisé un fil qui squattait mon stash depuis un moment. Il s’agit du « laine et coton » de Phildat, coloris Camomille. Il n’y a que des matières naturelles dans ce fil et c’est pour ça que je l’avais acheté. Il est tout de même assez léger pour l’échantillion ( 18 mailles pour 10 cm ), il est encore plus souple et plus doux une fois bloqué. Une vraie bonne surprise.

Je n’ai qu’une chose à lui reprocher, mais d’une certaine manière, ce n’est pas de sa faute. Il n’est pas aussi doudou que ce que j’espérais. Mais c’est logique, en soit, c’est à cause du coton. Je lorgne du côté de la lima de drops pour ma prochaine tentative de gros pull doudou… D’un autre côté, comme j’ai souvent chaud, et que chez nous il ne fait vraiment très froid que peu de semaines par an, il y a plus de chance que je porte souvent un mélange laine et coton, que laine et alpaga ‘^^.

La patte de la Linotte

J’ai pris l’option gros col, dans l’optique de tricoter un pull doudou. Je pensais avoir du mal à tricoter cette partie-là mais en fait, elle est passée comme une lettre à la poste.

Fotor_150703161326285

Je n’ai rien presque rien changé au patron, une fois n’est pas coutume ! ( pas vrai Katia ! ;op )

Je n’ai pas fait de côtes très longues sur le bas des manches parce que je voulais alléger visuellement l’ensemble. Je n’ai fait qu’une petite bande et ce n’est même pas par flemme ! Je pense que ça m’aurait embêter de devoir replier sans cesse le bas des manches. J’ai par contre rallonger la manche avant de la tricoter parce que j’aime bien planquer mes mains dans mon pull ;op

Fotor_150703166456059

Je ai  tricoté le corps un peu plus court que ce qui est prévu par le patron, parce que j’ai eu peur que le coton ne fasse prendre trop de longeur à mon pull. Je porte mes pulls relativement courts, en général, au niveau de la ceinture. Il n’a pas beaucoup bougé de ce côté-là. J’ai fait bien attention en le sortant de l’eau. Mais j’ai un peu tiré dessus en largeur pour lui faire quelques cm.

Quand je l’ai bloqué, je n’ai épinglé que le bas des côtes, les côtés du col et le panneau de dentelle. j’ai laissé le reste sécher tranquillement. Il a mis plusieurs jours à sécher, sans doute à cause du coton contenu dans le fil.

Epic fail ?

Il aurait mérité une demi-taille de plus peut-être, au niveau du bas, mais globalement je suis plutôt contente.

Juste des minis trucs, qui l’empêchent d’être parfait : Pour commencer, dans les côtes du col, j’ai oublié de faire des mailles envers à un moment…. ‘^^

Fotor_150703155191693

Je me suis bien évidemment trompée une fois dans la torsade centrale. J’ai dû lire une partie des explications de la torsade 1  et l’autre partie des explications de la torsade 2 ‘^^… Linotte un jour, Linotte toujours. L’avantage, c’est que c’était sur la première répétition et que le bas du col le cache… L’honneur est sauf.

Fotor_150703169684430
Ce n’est pas très net mais on le voit au fond, là-bas ‘^^

 

Photos portées

Alors que je finissais de le tricoter, je me suis demandée avec quoi j’allais le porter. Je voulais vraiment un gros pull pour traîner le week-end, en pyjama ou en tenue confortable. Mais, ça aurait dommage de ne le cantonner qu’à ça !

Fotor_15070313334270

J’ai essayé avec un jeans, mais je pense plutôt le porter par dessus certaines de mes robes, dont une robe noire à étoiles un peu large que j’aime beaucoup mais qui a la taille très basse ce qui n’est très flatteur sur moi.

Fotor_150703145225087

Je suis peut être un peu déçue par le haut du dos, je n’aime pas trop le rendu… Mais bon, je ne vois pas mon dos tous les jours, je devrais m’y faire ‘^^

Fotor_150703172972269

Je vous mets aussi une photo de côté avec un fil qui pendouille ‘^^

Fotor_150703135489263
Avec un fil non coupé qui pendouille ‘^^

Le mélange coton et laine de Phildar a finalement un joli drapé, il était plus raide avant le blocage.

Fotor_150703148043762
Promis, j’ai coupé le fil depuis ! Mais je n’ai pas eu le courage de refaire une séance photo puisqu’en ce moment, il fait vraiment trop chaud pour porter un pull , même avec du coton dedans ‘^^