Borderie, Tricot

Mon pull doudou des grands froids

A l’origine 

Depuis décembre, je me gèle. Mais alors vraiment ‘^^. Je commence à avoir une jolie collection de pull home made, que je porte régulièrement, mais il me manquait clairement un gros pull. La fingering c’est joli, c’est fluide mais ce n’est pas forcément toujours suffisant ‘^^.

J’avais acheté de la Ulysse pour un test knit mais je n’ai pas réussi à avoir le bon échantillon et je ne pouvait pas bidouiller en jouant avec les tailles puisque c’était un test. Je me suis donc mis en quête d’un fil à lui associer et d’un patron.

J’avais flashé sur ce patron à sa sortie, l’an dernier, mais comme il se tricotait un fil épais et que ça représente un gros budget quand on ne veut pas tricoter de l’acrylique ( je n’ai rien contre l’acrylique, hein, c’est juste que je transpire comme un boeuf devant ‘^^), ça fait réfléchir… Je me suis dit que c’était le moment ou jamais. J’ai failli utiliser le fil « Titicaca » de Holst Garn, pour gagner en douceur et en drapé mais l’alpaga et moi, on est rarement copain ( sauf en baby alpaga mais, on retombe sur de sombres histoires de budget ‘^^)  et je n’ai pas voulu courir le risque… Il faudrait quand même que je finisse par en prendre une pelote au détour d’une commande chez laine et tricot pour faire un échantillon, histoire de savoir une bonne fois pour toute ;op ( je cherche une alternative poilue mais pas trop au mohair qui n’est DEFINITIVEMENT pas du TOUT copain, pire que l’alpaga et c’est pas peu dire ‘^^) .BREF ! je me suis rabattue sur un autre de mes fils chouchous…

Le patron 

Fotor_155031074331633

Il s’agit du pull Weekender d’ Andréa Mowry, dont la fiche payante est disponible en anglais sur ravelry. C’est un pull bottom up ( qui se tricote du bas vers le haut), qui se tricote en rond et sans une seule couture. Il a l’air d’être en jersey envers mais en réalité, il se tricote tout à l’endroit : on le retourne au moment des finitions pour donner l’illusion que l’envers est en réalité l’endroit .

Il se commence donc par les côtes 1/1 du bas et un montage tubulaire. On tricote le devant et le dos séparément, pour que le dos soit un peu plus long que le devant et pour avoir le bas fendu.

Fotor_155031071622465
Le dos est sur le dessus sur la photo

Ensuite, on rejoint les deux morceaux et on tricote tout à l’endroit. Pour décorer le devant et le dos, on glisse une maille un rang sur deux au milieu ( et le rang suivant, on la tricote à l’envers pour qu’elle apparaisse comme une maille endroit sur le devant).

Fotor_155031068954921

On file tout droit jusqu’aux emmanchures, on sépare le travail et on continue encore tout droit quelques temps. ll n’y a pas de diminutions et pour avoir une jolie pente aux épaules, on a une section de rangs raccourcis ( des german short rows )  juste avant les côtes 1/1.

Fotor_155031070299352

Ensuite, on met des mailles en attente et on rabat ( en rabattage tubulaire encore) l’ouverture pour la tête.

Fotor_155031299212970
Du coup, vous pouvez voir l’intérieur aussi… C’est pas évident de bien montrer un rabattage tubulaire, en fait ;op

Pour assembler les épaules, on utilise un rabattage à 3 aiguilles classique, de manière à avoir une fausse couture apparente que je trouve très jolie.

Fotor_155031080605411

Ensuite, on relève les mailles des manches et on les termine par une bande de côtes 1/1 et un rabattage tubulaire, pour cela j’ai utilisé la technique du rabattage à l’aiguille.

Fotor_155031073161393

Les fils 

J’ai donc utilisé un mélange d‘Ulysse de De Rerum Natura ( non j’ai pas d’actions et je ne suis pas sponsorisée ;op )  coloris « figue » et de Coast de Holst Garn, coloris « blackcurrant », en tout en aiguille 4 pour le corps et 3,5 pour les côtes. Pour avoir le bon échantillon ( en réalité, je suis un peu en dessous mais je trouvais le point trop irrégulier en 4,5 avec ma tension. En plus, je suis entre deux tailles, et comme je savais qu’avec ma tension, je n’aurais pas un bon drapé , j’ai préféré avoir un échantillon trop petit d’une demi maille et tricoter la plus grande des deux tailles. J’ai calculé qu’à la louche ça me donnerait un entre 2 tailles).

Fotor_155031297552996

Côté coloris, je voulais un chiné et je trouvais « figue » un peu foncé, alors j’ai opté pour un violet clair, pour éclaircir le pull. Je ne pensais pas que « blackcurrant » serait si clair ( c’est presque un gris en réalité ) et j’ai eu des doutes mais au final, je trouve que ça ne rend pas trop mal.

Autant je vous recommande le mélange parce qu’il n’est pas cher, doux et chaud, autant je ne vous recommande de le tricoter avec des aiguilles si petites. J’ai un mélange qui donne quasiment de la worsted, mais une demi-taille de plus m’aurait fait gagner du confort de tricot. J’ai regretté tout au long du projet de ne pas avoir pris l’option « tricoter en 4,5 et la plus petite taille » : le fil ne glissait pas du tout, j’ai dû forcer, surtout pour les manches. Tellement qu’à peine mes  dernières mailles rabattues, je me suis jetée sur une boxy en nord de drops et en 3,25 ‘^^… Oui, je sais, je suis un peu cinglée ;op. Je pense que le rendu final est meilleur comme je l’ai tricoté mais je me suis dépêchée de finir ce projet ( parce que je rêvais d’un boxy qui glisse tout seul  ), parce que je savais que si je le laissais en plan ne serait-ce qu’une journée, je ne le finirais jamais. Et ça aurait été bien dommage ! Je vais adorer le porter ! ( même si il semble que le redoux se soit installé depuis quelques jours ‘^^).

La patte de la Linotte 

Déjà j’ai zappé le montage des plus de 100 mailles en tubulaire, je n’avais pas du tout mais alors pas du tout la foi de le faire, sur autant de mailles, avec un mélange de deux fils et qui ne glissaient pas du tout ( la coast est vraiment très bien mais si on tire un peu trop dessus, en fil simple, elle casse… Je vous laisse imaginer l’horreur) Tant qu’à faire ma rebelle, je n’ai pas monté mes mailles en 3,25 comme j’aurais dû. Mais cette fois, il y avait une vraie raison :  je ne voulais pas que le bas de mes côtes soit resserré.

Fotor_15503107861116

Ensuite, je n’ai pas fait mon plus le rabattage tubulaire sur les manches ( par flemme) et la partie dos : j’ai juste rabattu en côtes 1/1.

Epic fail ? 

Je vous ai déjà raconté que mon choix de fil était relativement aléatoire et que j’ai lutté pour le tricoter, ce qui en soit est un fail, puisque le principe du tricot pour moi , c’est tout de même avant tout que ce soit un loisir et non une épreuve ‘^^. Je tricote autant pour le processus que pour le produit fini, en somme. Avec le temps, je me rends compte que j’aime prendre mon temps pour un projet, et définitivement être mono-encours. Mais là, clairement, il fallait que je finisse vite pour avoir la seconde partie des vacances un vrai projet plaisir ( comprendre des km et des km et des km de mailles endroits, tout à l’endroit, en rond avec un fil qui glisse et si possible de petites aiguilles ‘^^ les 3,25 sont en passe de détrôner mes 3,75 fétiches ).

J’ai trouvé le moyen de faire une merdouille dans ma maille glissée en plein milieu du devant, sinon c’est pas drôle ;op mais je n’ai pas eu la foi de laisser tomber cette maille sur 5 rangs quand je m’en suis rendue compte pour la reprendre ensuite au crochet.

Les 10 premiers cm de mon pull sont tricotés plus serrés que la suite. Pourquoi? mystère… J’ai tiré dessus comme un sagouin au blocage pour tricher. Pour l’instant ça va, mais il faudra voir si en se rétractant le bas ne se resserre pas trop…

Il y a juste une chose qui me chagrine sur ce patron, c’est l’encolure. Comme le pull est tout droit et qu’il remonte haut , l’encolure est vraiment très près du coup et ça me dérange un peu. Sans doute parce que je n’ai pas l’habitude…. A refaire, ( je songe sérieusement à tricoter ce patron à nouveau mais cette fois dans un fil plus souple et plus mou), je changerai l’encolure, peut être en glissant quelques rangs raccourcis dans les côtes du devant pour la creuser un peu… Mais peut être que ça ne serait pas joli.. Il faudrait que je teste sur un échantillon à l’occasion pour être sûre.

Edit : après 2 jours de portage, j’oublie par moment que le col me gène. Soit il se détend, soit je m’y fait mais si vous craignez les encolures trop près du cou, il faudrait sans doute le modifier… 

Les photos portées 

La lumière était capricieuse, alors que je n’ai rien changé aux réglages, elle est plus ou moins présente d’une photo à l’autre, genre une photo sur deux ce qui n’est pas du tout logique ( à moins que mon appareil qui montre par ailleurs des signes de fatigue, notamment en ce qui concerne le wifi, ne soit en train de décéder … ce qui serait un drame :’o(   )

Fotor_155031091126620

Comme d’habitude, je vous montre ce que ça donne de dos…

Fotor_155031087676562

Et de côté.

Fotor_155031075724167

Et en bonus, je vous ai fait une paire de photos pour vous montrer aussi les décos que j’ai brodées à l’arrache sur ma jupe en jeans préférée : un côté avec un bout de popeline à étoiles, façon reprisage. Et l’autre avec de petites étoiles ( en espérant que je ne vous l’avais pas déjà montré ‘^^)

Fotor_15503107704349

Et la traditionnelle petite dernière !

Fotor_155031089416632

Et voilà !

Bon week end ! ^^

 

 

 

 

Publicités
Tricot

Sortie de patron : Le châle Ilyana

A l’origine 

Pour bon nombre de tricoteuse débutante, le « Châle » ( ou « Shawl » en anglais) est une pièce qui fait rêver. Comme beaucoup de monde, le trendy Châle de Maille Sophie a été mon premier pas vers le Graal tricotesque. J’en ai tricoté 2 avant d’essayer des pièces plus ambitieuse. Dans le lot, il y a notamment le « Ishbel » de Ysolda Teague, qui était particulièrement à la mode il y a une dizaine d’année…. ( et dont le zhomme m’avait patiemment dicté la grille, maille après maille…. Oui, il en est encore traumatisé ;op )

Il y a toujours des modèles qui me font rêver, un jour, je me ferai le « Rock Island » dont je rêvais, il a 10 ans. Un jour mais pas tout de suite… Il m’effraie encore un peu beaucoup.

Vous vous demandez sans doute, pourquoi je vous raconte ça ? Et bien parce que j’ai écrit cet hivers mon premier patron de châle. Je n’aurais jamais imaginé il y a 10 ans que je serais capable de faire une telle chose…. Je vous avoue que pendant la rédaction du patron, pendant certaines phases du test ( mille merci encore à mes adorables testeuses qui m’ont reboostées ! ) et pendant la phase finale ( ces 2 derniers jours, en fait ‘^^), je me suis maudite plusieurs fois… Pour rester polie ‘^^

Alors voilà, j’espère qu’il va vous plaire ! Ce patron a vraiment un goût particulier pour moi…

Le patron 

fotor_154652054838324

Il s’agit donc du châle Ilyana, dont le patron est payant ( et pour 6 mois, tous les bénéfices iront à l’écheveau solidaire) , disponible en français sur ravelry. ( Il sera disponible à bas un peu plus tard dans la journée). Il s’agit d’un grand châle asymétrique : l’un des côtés de ce grand triangle comporte un motif alternant de la dentelle et une jolie torsade.  Il est disponible en 3 tailles : adulte, enfant ( entre 8 et 12 ans ) et bébé ( ça donne un petit bandana, qui se ferme avec un bouton : je vous ferai une mini article rapide avec Eliott en guest star rapidement !)

Il se tricote avec un échantillon de 18 m pour 10 cm, avec de la DK ou de la Worsted.  Ma version a utilisé 750 m de fil, en aiguille 4.

Pour commencer, on monte une seule maille ( oui, une seule… autant rabattre des mailles ne me dérange pas, autant je trouve pénible de monter plus de 50 mailles ‘^^) et on va augmenter d’une maille, un rang sur deux, jusqu’à la fin du projet. On intègre le motif de la bordure, petit à petit au fur et à mesure des 60 premiers rangs. Cette bordure sera poursuivie quasiment jusqu’à la fin du travail et sera accompagnée de point mousse, pour le côté douillet. On termine par une petite bordure en mousse ( qui peut être agrandie qui vous voulez par exemple utiliser davantage de laine).

fotor_154660349863916

Le panneau de motifs peut sembler intimidant mais il est conçu pour être mémorisé facilement ( je donne quelques petits trucs dans la fiche pour s’y retrouver). Le motif qui borde la torsade est composé de jeté et de mailles tricotées ensemble, et des mailles glissées et des mailles envers viennent séparer les différentes zones du motif. On ne croise les mailles que 5 rangs sur 16 et la torsade est simple.

fotor_154877770768183

Le fil 

J’ai choisi de tricoter mon prototype en Gilliatt de De Rerum Natura. C’est un fil que j’aime beaucoup, je vous ai déjà parlé de sa petite soeur,  la Ulysse ici et ici. La composition est identique mais le fil est plus épais, ce qui la range dans le groupe des fils « Worsted ». La base comporte du mérinos d’Arles et un mouton portugais. Il est donc naturellement chiné. J’ai utilisé le coloris Argile, dont j’étais tombée amoureuse l’an dernier. J’ai hésité longuement avec le coloris figue ( que vous devriez voir ici pour un petit pull dans l’hivers), le coloris doré et le coloris fauve. Finalement, c’est Argile qui a gagné parce qu’il ressort vraiment bien sur mon manteau gris, et qu’il était le coloris le plus clair : je voulais être sûre que le point ressorte bien mais mon amie Aude le tricote en coloris fauve et cette couleur lui va très bien aussi !

Comme la Ulysse, la Gilliatt s’est bien assouplie au lavage ( que j’ai fait à la main, à température ambiante), mon châle a bien poussé et il a gagné en drapé. Je suis vraiment ravie du résultat ! J’ai utilisé 3 pelotes en tout, soit 300 gr ( il ne me reste pas grand chose, mais j’ai fait plusieurs échantillons avant de me lancer dans le châle en lui-même). Ce qui  en fait un projet tout à fait abordable pour un gros châle à 3 écheveaux, sans un brin d’acrylique, et pour un fil pour lequel, d’un bout à l’autre de la fabrication, on a pris soin des animaux et de la nature. ^_^

Epic Fail ? 

Evidemment, j’ai douté pour tout, d’un bout à l’autre du projet. J’ai beaucoup hésité sur la taille d’aiguilles à employer, par exemple. En 4,5 avant le blocage, je trouvais mon échantillon trop mou. En aiguille 4, après des 50 rangs, j’ai eu peur que ça ne fasse carton… Au final, c’est juste parfait !

J’ai aussi douté sur la taille : je voulais utiliser un maximum de laine. Jusqu’à la moitié du patron, j’ai eu peur qu’il ne soit trop petit. Puis, j’ai eu peur qu’il ne soit trop grand ‘^^ Je vous laisse trancher avec les photos portées ;op

Vous l’avez compris, plus haut, j’ai eu peur d’avoir mal choisi ma couleur.

fotor_154650728798884
Voici la mini version que j’a réalisé avant de me jeter dans mon prototype : la taille est parfait pour faire un bandana pour un bébé de 2 / 3 ans ( oui, à 3 ans, on est encore un bébé ;op ) 

Et finalement, la seule petite chose qui ne va vraiment pas, c’est une erreur dans le motif, dans la pointe, que j’ai rattrapée comme j’ai pu et qui ne se voit presque pas. Mais elle est là… Et je crois que je l’aime bien. Il faut que j’apprenne à faire les petites imperfections je crois, surtout celle que je suis la seule à voir….

Allez, puisqu’on est dans le chapitre des confidences, on m’a très justement fait comprendre que mon patron se vendrait mieux avec une grille…. Hors, je n’aime pas trop les grilles, j’ai du mal à les suivre si elles dépassent 10 mailles et 10 rangs. Je me trompe de ligne quand je les lis, ou de cases…. Pour moi, c’est extrêmement compliqué de les lire… Alors vous imaginez mon angoisse quand j’ai décidé que cette personne avait raison et que je devrais m’y coller…. D’ailleurs, j’ai repoussé cette étape jusqu’à hier…. Le dernier moment… Je m’en suis presque rendue malade ‘^^, le comble….

Alors, il y a une grille dans mon patron, oui, une grille. MAIS je n’ai pas fait la grille des 74 premiers rangs. J’espère que vous ne m’en voudrez pas …  Ils sont écrits un par un, avec patience et amour ( et je les ai relus 150 000 fois au moins ‘^^) . J’ai fait une grille pour le motif complet uniquement et j’espère que vous ne m’en voudrez pas. D’ailleurs, cette phrase est malhonnête….J’ai essayé de faire une grille…  Devant mon désespoir et mon incompétence ( excel est ma bête noire, je n’y comprends toujours rien… ), c’est le zhomme  qui a pris  la souris et les choses en main ( ça faisait déjà deux jours qu’il supportait mes crises d’angoisse, le pauvre) et qui a fait cette fichue grille…. Et je crois qu’il mérite notre respect éternel… en tout cas le mien. ‘^^

fotor_154652098828024

Quand je repense à mon premier châle en dentelle, Le Ishbel dont je vous parlais tout à l’heure, je me dis qu’une certaine manière, la boucle est bouclée, non? ^^

Allez, trêve de bla-bla ! Parce que je parle, je parle et vous ne l’avez jamais vu en entier, ce châle !

Les photos portées

En fait, j’aurais pu renommer cet article  » le châle de l’impossible » : j’ai fait les photos portées, à la montagne, bras nu et par moins 3 degrés pour vous.

fotor_154652211691218
On dirait pas là, mais en vraie je suis en train de congeler sur pied… ‘^^ bras nu, par moins 3 degrés… C’est dire si j’étais motivée ;op 

On peut aussi le porter sur les épaules

fotor_154652425630153
J’espère que vous ne m’en voulez pas trop mais le mur orange de la maison, ne lui rendait absolument pas justice ;op

J’avais fait une série de photo mais elles sont toutes floues….D’ailleurs, j’ai refait 3 séances de photos pour ce patron, et finalement la seule que j’ai gardée… C’est la dernière… Pour les photos suivantes, j’avais mon gilet écureuil doudou : ce n’est pas forcément le plus heureux niveau couleur… mais moi j’aime bien ;op

fotor_154652066582838

Et puis en terme de lumière, j’ai l’impression que ce sont les plus réussies ‘^^

fotor_154652097588196

Voilà, je crois que je vous ai tout dit !

N’hésitez pas à me laisser un petit mot, si vous en avez envie, vous me ferez toujours plaisir ! quelque part, c’est notre salaire de blogueuse ^^

Bon week end en tout cas !

fotor_154652056280431

Tricot

Le talon parfait… ( attention, article presque fleuve ‘^^)

A l’origine 

Je suis le joli compte de Mélodu Hoffmann depuis des années, depuis la sortie de son patron de jolies moufles pour « Pompom quaterly mag » . J’ai mis de côté plusieurs de ses patrons que je trouve très délicat : j’aime son univers pastel, tout en douceur, même si d’une certaine manière est plutôt éloigné du mien ‘^^

Ces chaussettes, j’en suis tombée amoureuse dès qu’elle a posté les premières photos de leur élaboration. J’ai guetté l’appel au test mais j’ai trouvé le moyen de le rater. Ensuite, à la sortie du patron, en Décembre 2017, j’étais tellement en retard sur tout ( test et swap et copies ) que je l’ai mis de côté. J’ai failli le tricoter avec une de mes teintures de cet été mais j’ai eu peur ( et visiblement avec raison) de tomber en panne de fil. Bref, vous l’aurez compris, il a attendu son heure… un moment ‘^^

 

Le fil 

fotor_154723069568127

J’ai utilisé une de mes précieuses pelotes, de la Regia Premium, merino / Yak/ nylon, achetée à l’atelier de la création lors du dernier kniteat. Il s’agit du coloris « 7506 », un joli roux tirant sur le brun, légèrement chiné. Une pure tuerie de douceur. Je ne savais pas du tout ce que j’allais faire avec, j’avais pensé à le mettre dans un châle, dans un premier temps.

Allez savoir pourquoi, cette association s’est imposée comme une évidence et je ne le regrette pas du tout ! La définition de point est excellente, il a un drapé de fou en jersey d’après mon échantillon ( que j’ai défait pour commencer à tricoter, pour être sûre de ne pas tomber en rade de fil avant la fin…), il est aussi agréable à tricoter qu’à porter à même la peau…. Un boxy dans ce fil serait une pure tuerie…. Mais il faut être et tricoter son stash ‘^^

Le patron 

fotor_154723017420075

Il s’agit donc des « Fir socks » Mélody Hoffmann, disponible en anglais sous la forme d’une fiche payante sur ravelry.

J’aime tellement le motif de cette paire de cho7, que je n’ai pas du tout regardé le sens du tricotage, alors que c’est la première chose que je fais habituellement. Il est impressionnant mais tout simple en réalité ! Il se compose de mailles glissées, et d’un tout petit twist mais c’est très facile de prendre le coup ! Et il rend le patron complètement addictif ! J’ai terminé ma paire en moins d’une semaine.

C’est la première fois que je tricote une paire de cho7 du haut vers le bas. J’ai appris avec le patron gratuit des cho7 de la schtroumpfette, qui se tricote dans l’autre sens et, habituellement,  je ne jure que par lui, vous le savez. Je n’ai pas exactement changé d’avis à cause du grafting final mais le talon est tellement parfait sur moi que je le lui pardonne ;op !

fotor_154723026629061

On commence donc par une série de côtes qui préparent le motif ( comprendre que ce ne sont pas simplement des côtes 1/1 ou 2/2 classiques) puis on tricote le joli point tout le long de la jambe. Et on attaque le talon.

fotor_154723029470552

Cette fois, pas de maille glissée, on laisse la moitié des mailles en attente et on poursuit tout droit le motif. Puis, on enchaine une section de rang raccourcis, on relève quelques mailles, et on rejoint les mailles mis en attente.

fotor_15472301017574

On a ensuite une petite section de diminutions pour enfin retomber sur le compte de maille originel et faire le corps du pied ( comment ça, ça veut rien dire ? ;op ).

La pointe est formée de diminutions et on termine par … un grafting.

Une fois le premier talon passé, j’ai essayé ma cho7 : dire que je suis ravie est une litote… Il était juste parfait, comme moulé sur mon pied. Et je me suis même amusée à le tricoter. Le reste est allé presque sans encombre…

La patte de la Linotte 

Je n’ai fait qu’un changement mineur, parce que j’étais en vacances quand je les ai commencées ( et je n’avais pris que ça) et qu’il aurait fallu que je fasse le montage préconisé avec une taille d’aiguille supplémentaire à cause de ma tension. J’ai donc monté les mailles à l’anglaise ( vous avez une video de knitspirit ici, par exemple) au lieu du longtail cast on que j’utilise d’habitude.

Pour la partie jambe, j’ai fait 14 répétitions au total du motif avant de mettre la moitié des mailles en attente ( il n’y a pas d’indications du nombre de répétitions dans le patron)

Epic Fail ? 

J’ai eu des sueurs froides au moment de faire la seconde cho7 parce que j’ai perdu le papier où j’avais mis mes notes ( nombres de répétitions du motif dans les parties clés, par exemple ‘^^). Mais j’ai réussi à faire deux cho7 identiques sans problème.

Je ne me suis pas trompée sur la longueur de la partie pied, partie qui m’inquiétait un peu parce que je n’ai pas de recette personnelle éprouvée pour ce type de construction. Mais encore une fois, c’était pour rien… Le métier serait-il rentré? ;op

fotor_154723024691312

Je me suis un peu inquiétée aussi au moment du blocage : comme mes Cho7 précédentes étaient un peu juste en 2,25, cette fois, je suis passée en 2,5. Et comme la chaussette était parfaite avant le blocage,  je craignais qu’elle ne s’agrandisse un peu trop. Elle s’est effectivement détendue, j’aurai peut être pu tricoter en 2,25 ( le point ne resserre pas le tricot contrairement à ce que je pensais ) MAIS, je vais pouvoir porter ma cho9 par dessus mes collants d’hivers et ça n’est pas plus mal.

Par contre, je suis moyennement contente de mon grafting. ( au passage, j‘ai utilisé ce tuto, parce que, quand je tricote en rond, l’endroit se trouve à l’intérieur du tube). C’est la 3eme fois que je le fais, et visiblement, je me débrouille mal avec ma dernière maille… Attention, âme sensible, s’abstenir ;op

fotor_154723037442760
Le fil qui se balade est rentré en fait, je ne l’ai juste pas coupé à ras ‘^^ Enfin, il n’était pas coupé à ras au moment où j’ai pris la photo ;op

J’ai une espèce de bouboule au fond de ma cho7.

Ce n’est pas très grave, parce que ce n’est pas inconfortable, et ça ne se voit presque pas sur l’endroit. Mais si me connaissez un peu, vous savez que ça me perturbe ‘^^.

fotor_154723031616788
Tu la vois, la bouboule qui ressort quand il n’y a pas de pied dans la cho7 ?

C’est moins pire sur la seconde… qui sait, je résoudrai peut-être le problème la prochaine fois ?

Les photos portées ? 

J’en ai fait beaucoup, comme souvent ;op .

fotor_154723014237515

Je commence par vous montrer ce que donne la pointe, avant d’oublier.

fotor_15472303402961
C’est vraiment le seul point vaguement négatif de ce patron, je préfère commencer  par la pointe avec un Judy magic cast on qui est plus propre… parce que je le maîtrise carrément mieux ! Mais je finirai bien par avoir un grafting parfait !

A part ce léger problème inconvénient, je suis absolument fan de ce patron ( vous l’aurez-compris ‘^^) !

fotor_154723012432741

Je n’arrive pas à choisir, alors je vais vous spammer un peu, j’espère que vous ne m’en voulez pas ‘^^

fotor_154723019473330

J’ai essayé de les prendre sous toutes leurs non-coutures…

fotor_154723022585629

…Parce que, vous l’aurez compris…

fotor_154723041483163

Je les adore !

fotor_154723071702617
Non mais vous avez vu ce talon ?! Mélody est une magicienne !

Alors, convaincu(e)s ?

fotor_154723039435681

 

 

Tricot

Les mêmes en pas pareilles ( encore ) : article post-it !

A l’origine 

fotor_154670572955355

Vous souvenez de mes jolies cho7 portugaises ? Et bien, comme bon nombre de mes cho7 home made, elles ne passent pas dans certaines de mes bottines, je me suis faite une version guêtre ^^. Comme ça je peux aussi les mettre par dessus des collants pour aller dans mes bottines préférées ( que j’ai prise une taille plus grande pour pouvoir y mettre justement mes cho7 tricotées ;op )

Le patron

Il s’agit d’une version simplifiée de mes cho7 de Yoga Asya, dont les bénéfices sont toujours intégralement reversé à l’écheveau solidaire ^^

fotor_15467057476690

Le fil

fotor_154670568049750

J’ai repris presque le même combo, la jolie mondim de Rosapomar, coloris 208 mais cette fois, je lui ai associé de la drops nord ( et pas de la fabel) coloris gris clair pour les côtes.

La patte de la Linotte 

Une seule modification : je n’ai pas fait le jacquard. Cette jolie laine se suffit à elle-même, non ? ^^

fotor_154670570557384
En fait, je me suis complètement faite au pooling donc je vous parlais dans l’article concernant la version cho7…

Epic fail ? 

La première est parfaite. Mais le rabattage de la seconde est un peu trop serré, c’est la lutte pour pouvoir les passer ‘^^. Je devrais le refaire mais je vous avoue que j’ai la flemme… Et je suis en ce moment sur une autre paire que j’adore tricoter ! ( qui n’est pas de moi ) J’ai hâte de les terminer et de vous les présenter !

Les photos portées 

Je vous en fait deux séries : une sans chaussure

fotor_154670594133221

mais avec les deux pieds ;op

fotor_154670584391463
La main nonchalamment posée, c’est pour planquer la poignée de l’armoire ;op

Parce que quand même… ;op

fotor_154670590735282

Et une série  avec mes kickers d’amour !

fotor_154670581897727

Pas évident de faire des photos en intérieur en hivers ‘^^ Mais ma terrasse a besoin d’un bon ponçage, son plancher n’est absolument plus du tout photogénique ‘^^

 

fotor_154670580150592

Voilà ! ( J’imagine que vous avez compris pourquoi je parlais d’article « post-it  » ;op

Bon courage pour la reprise !  ( moi,  j’en ai bien besoin parce que là….  j’ai pô enviiiie ;op ) 

Ps : il me reste encore un peu de cette jolie pelote inépuisable… Je me creuse les méninges pour chercher quelque chose à faire avec ;op … 

Couture, Crochet, Tricot

Gâter les amies …

A l’origine

J’ai fait un petit colis à mon amie Marianne. Comme il y a du fait-maison dedans, je vous fait un petit article. ^^

Je vais faire sans doute plus court que d’habitude, pour les petits projets que j’ai déjà réalisés dans d’autres versions. Mais je savais qu’elle aimerait alors j’ai un peu limité les risques ;op

La partie la plus conséquente : un cadre au crochet

Fotor_154456316703975

Marianne m’avait demandé de lui faire un cadre pour la chambre de sa fille, avec un « Jiji » dessus. Alors, voici mon interprétation ! J’ai juste honte parce que ça fait des mois que je devais le lui envoyer… Je vous l’avez déjà montré sur Instagram alors qu’il était en chantier….

Les fournitures

J’ai utilisé de la goomy de bergère de France pour le noir, de la fabel pour le blanc, avec mon crochet fétiche n° 2.

La queue est articulée grâce à un cure-pipe.

Pour le fond, un imprimé petit pan que Marianne et moi adorons, des lettres façons scrabbles trouvées sur Amazon ( il paraît qu’il y en chez cultura mais dans celui qui est près de chez moi, ils vivent dans le déni… ) et le désormais traditionnel cadre du suédois.

Fotor_154456313694092

Le patron 

Mis à part les oreilles qui sont celles du livre d’Isabelle Kessedjian ( celles de ce renard ), tout  est une bidouille maison !

Fotor_154456315089353

Et pour l’accompagner ? 

Je lui ai refait des manchettes Lylia vu que ça fille lui a piqué la première version que je lui avait envoyée ‘^^.

Fotor_154360760061636

Les fournitures 

Fotor_154360757429497

J’ai utilisé de la sock de madelintosh, coloris « impressionniste sky » ( un superbe bleu) et pour la couleur principale le fameux  » glazed pecan » tellement en vogue l’an dernier. Les deux coloris sont des restes de projets que j’adore, mon châle arc en ciel et le châle que vous avait présenté ici.

 

Fotor_154360758683834

Et pour terminer, un sac à projet, selon mon tuto en taille 2 (dispo ici)

Fotor_15436076967214

J’ai tout misé sur le tissu en commandant exprès un petit coupon de tissu Totoro que j’adore. J’ai essayé d’être raisonnable et je n’ai pris qu’un petit coupon, trouvé sur etsy, en tapant juste  » tissu Totoro » dans la barre de recherche.

Pour la partie basse,  j’ai utilisé un torchon trouvé l’an dernier chez bouchara, le même que celui que j’avais utilisé pour  la version que j’avais fait gagner lors de la sortie du tuto. Et pour la doublure, j’ai choisi un tissu à patchwork que j’aime beaucoup et que j’ai depuis des lustres. Il m’a semblé parfait pour aller avec les tissus extérieurs.

Fotor_154360765470663
Bon, en vrai, vous ne pouvez que le deviner mais j’ai encore posté le paquet sans vérifier les photos avant ‘^^

Comme le tissu Totoro était plutôt mou, j’ai utilisé un entoilage léger pour lui donner un peu de tenue…

Encore une fois, j’ai eu énormément de mal à le laisser partir ;op mais je savais qu’il lui ferait plaisir, alors je n’ai pas trop réfléchi et je l’ai emballé ;op

Voilà, je vous avais dit que ce serait court ! ;op

Les prochains articles devraient être court aussi, mais surtout parce que j’enchaîne les petits projets. J’ai très peu de temps en ce moment, et besoin de voir des choses se concrétiser vite : alors commencer un petit truc et le finir en deux jours ou une semaine, ça me va. Mais j’espère pouvoir reprendre le chemin des projets ambitieux, une fois que le tsunami de fin d’année sera passé ‘^^

Bonne fin de semaine !!

 

 

 

 

Tricot

L’ultime version d’Asya : guêtres de danseuse et chaussette de yoga !

A l’origine

Fotor_154436783759387

Quand j’ai commencé à réfléchir à ce patron, je cherchais une alternative au port de la chaussettes tricotée dans mes bottines. J’adore tricoter des chaussettes mais…. je ne peux les porter dans la plus part de mes chaussures… C’est d’ailleurs pour ça que j’ai pris une taille au dessus pour mes deux dernières paires ;op ….

Au départ, je voulais proposer de faire juste une « tige », à glisser par dessus ses chaussettes du commerce, mais j’ai eu peur que ça ne remonte trop et Asya est devenu un patron de guêtres à porter par-dessus ses chaussures.

Mais je ne me suis pas avouée vaincu et j’ai continué à réfléchir… Et c’est lors de mon cours de danse que j’ai eu l’illumination.

Le patron 

Il est toujours disponible en français, et en téléchargement payant sur ravelry, au profit de l’écheveau solidaire. J’ai juste ajouté cette version, sans changer le prix. Si vous avez déjà acheté le patron, elle a été ajouté automatiquement à votre bibliothèque.

On commence par le bas, c’est à dire par la partie « pied » : quelques rangs de côtes 2/2 pour éviter que ça ne roulotte puis quelques rangs de jersey ( plus si vous faites la version chaussettes yoga que si vous choisissez la version ballerine, la bande de jersey de cette version est calculée pour ne pas entraver vos mouvements)

Fotor_154436782682630

On forme ensuite le trou pour laisser passer le talon, puis on continue tout simplement en rond jusqu’à la grille de jacquard.

Fotor_154436781470930

Et on termine par quelques rangs de côtes 2/2.

Les fournitures

Fotor_154436785900982

Pour cette version, j’ai utilisé des restes. Pour les côtes, j’ai pris la fabel de drops coloris moutarde, parce qu’elle n’a pas encore d’équivalent dans la gamme nord ( le jaune est moins moutarde, enfin plus jaune… comment ça je ne suis pas très claire ;op ).

Pour les nuages et une partie des rayures, j’ai utilisé de la drops  » nord » , coloris  » gris perle », un joli gris, tout doux, que j’avais déjà utilisé pour cette paire de chaussettes. 

Pour la couleur contrastante, j’ai utilisé de la « Olé docks  » de Katia yard, coloris « anthracite », un très beau gris foncé, légèrement chiné. La composition est très sympa ( laine vierge superwash, alpaga, nylon) : ce fil est une excellente surprise. J’espère qu’il tiendra bien dans le temps parce qu’il est très agréable à tricoter et à porter.

Ces deux derniers fils sont extrêmement doux, un vrai plaisir! Moi qui étais une inconditionnelle de la fabel, je la trouve à présent presque rêche ‘^^…

Les photos portées 

Comme j’avais peur de ne pas avoir de photo réussie à cause la lumière très capricieuse, j’ai en pris… beaucoup trop ;op.

Fotor_154436791469815

J’ai eu beaucoup de mal à choisir. Je vous propose deux séries.

Fotor_154436800260693

La première comme, on peut porter cette version dans la vie de tous les jours, par dessus des collants ( et dans des bottines).

Fotor_154436790236323

Et la seconde en version ballerine.

Fotor_154436793366524

Je me suis bien amusée pour cette série de photos, même si ce fut un peu acrobatique, Puisque ma planche était posée en équilibre sur une caisse et que je devais me pencher pour attendre le déclencheur de l’appareil ( c’est les passants qui ont dû me prendre pour une folle dingue, pour changer ‘^^) Oui, mon déclencheur est toujours en grève….

Fotor_154436787900127

 

Comme je vous l’ai dit, plus haut, j’ai calculé l’espace entre les côtes et le trou de manière à ce que ça corresponde à la partie évidée de mes demi-pointe.

Fotor_154436798452021

Et une dernière pour la route !

Fotor_154436795147855

Alors, vous aimez ? Vous êtes plutôt Yogi, danseuse ou juste cocooning?

 

Tricot

Les chaussettes Asya

A l’origine

Je participe cette année au Kal « semainier de cho7 », organisé par Bliss wool Emilie, comme vous le savez déjà. Je sais déjà que c’est cuit pour faire les 7 paires, mais je ne veux pas abandonner en cours de route. Cette fois-ci, donc, je me suis occupée du thème jacquard. Ça fait des mois que je réfléchis au motif et quand j’ai sorti le patron des guêtres Asya pour l’écheveau solidaire, il s’est finalement imposé comme une évidence ;op . Ce qui me permet aussi de vous montrer que mes petits nuages peuvent être utilisés si vous suivez un patron en 58, 64 ou 72 mailles ( le compte le plus répandu, surtout si vous faites des côtes 2/2)

Fotor_154426730062759

Les fournitures 

J’ai utilisé des restes de drops pour tricoter cette version : du bleu roi ( qui est vraiment très beau) en fabel et du gris perle en nord ( une révélation, elle est vraiment très très douce ! )

Fotor_154426731722284

Et pour le bleu clair, j’ai utilisé des restes de phil folk de chez phildar, qui m’avait servi à tricoter cette paire, il y a quelques années.

Le patron

Fotor_154426737257332

Je suis revenue à mon premier patron de cho7 fétiche, cette fois en le suivant quasi à la ligne : les fameuses chaussettes de la schtroumpfette, de Elise Dupont, patron que vous pouvez retrouver gratuitement et en français ici. C’est avec ce patron que j’ai appris à tricoter les chaussettes: il est parfait pour débuter. Avec le temps, j’ai modifié le compte de mailles et j’ai laissé tombé le talon proposé pour un talon en rang raccourcis, ou un talon « après coup ». Je ne saurais pas vous dire pourquoi, mais pour cette nouvelle paire, je ne voyais pas un autre talon. Et j’ai bien fait parce que ça m’a réconcilié avec lui.

Le patron se commence par la pointe, et propose de deux versions pour le début de la chaussette : soit une pointe anatomique ( avec donc un pied gauche et un pied droit, du coup) soit une pointe symétrique. C’est cette dernière que j’ai fait, comme d’habitude.

Fotor_154426734104578

On augmente ensuite jusqu’à 64 mailles, on file tout droit, puis on augmente progressivement pour suivre la courbe du coup de pied.

Le talon se fait en aller-retour, avec quelques rangs raccourcis pour former le dessous du  talon, puis on relèves des mailles le long des rangs raccourcis et on finit en aller-retour avec des mailles glissées pour avoir l’arrière du talon renforcé (quand on glisse des mailles, en plus de créer une texture, on rend le tricot plus épais) ce qui le rend plus résistant aux frottements.

Fotor_154426718197487

Ensuite, on fait la tige de la chaussette et on termine par des côtes.

La patte de la linotte

J’ai fait des rayures et je n’ai pas fait la petite torsade proposée par le patron. Je suis partie sur des rayures de 4 rangs. Je suis presque contente de la jonction entre les rayures, ça ne tire presque pas. Cette fois-ci, j’ai croisé les fils uniquement au moment du changement de couleurs, puis j’ai laissé le fil de la couleur abandonnée, la pauvrette, le long des rangs. J’ai l’impression que ça rend mieux que les fois précédentes…

Fotor_154426742055598

Pour insérer en douceur le motif nuage, j’ai fait 3 rangs uni avec la couleur de fond, j’ai suivi la grille, puis j’ai refait 3 rangs unis.

Fotor_15442671966212

J’ai fait des côtes 2/2 à la place des côtes 1/1 torses proposées par le patron, juste parce que je trouve ça plus joli.

Epic fail ? 

Comme d’habitude, elles sont un peu étirées sur le dessus du pied, mais moins que d’habitude, ce qui ne se voit pas forcément, parce que j’ai eu la riche idée de mettre des collants en laine en dessous ‘^^. 

J’ai loupé le relevage sur une des chaussettes, je ne sais pas trop comment j’ai fait mon compte… Rien de dramatique, mais ce n’est pas aussi propre que ce j’aurais voulu.

Flûte, j’ai oublié la photo 😦

 

Les photos portées ? 

Fotor_154426740562515~2

J’en ai fait vraiment beaucoup mais il en reste un peu… Je les ai faites en intérieur et du coup, la lumière est un peu jaune, un peu bizarre. On me dit dans l’oreillette que c’est parce que je devrais faire mes vitres…  J’ai essayé de tricher avec la retouche… J’espère que vous ne m’en voudrez pas trop… Voici ce que donne la pointe.

Fotor_154426728926332

J’ai essayé d’en faire plusieurs pour vous montrer le talon.

Fotor_154426744804875

Je trouve au final que même si c’est un peu plus pénible, plus long de faire ce type de talons que ceux que je fais d’habitude, il tient définitivement mieux au pied.

Fotor_154426743409784

Je suis contente du rendu de cette paire ! Il faudrait que je vous fasse une paire de photo portées avec des bottines pour vous les montrer encore mieux. Vous allez devoir vous contenter pour le moment de photo en mode cocooning….

Fotor_154426732916939
… assise sur la table basse du salon ;op

Edit : finalement j’ai pris mon courage à deux mains juste après avoir publié cet article, et j’ai fait une paire de photos supplémentaires pour vous ! (Mais la lumière est toujours aussi cracra… voir même plus… ) 

Fotor_154427304362298

Et voici la seconde :

Fotor_154427308892388

Comme vous allez le voir sur la photo suivante, avec ce type de talon, mes chaussettes ne sont quasiment pas  étirées sur le dessus du pied mais encore un peu au niveau de la cheville…

Fotor_154426727455578~2

Et voilà ! Alors, qu’est ce que vous en pensez? Le prochain article devrait concerner une dernière fois mes petits nuages, puisque je vais tout bientôt proposer une update pour le patron Asya, avec une nouvelle version adulte ^^

 

Bon week end !

Couture, Crochet, Tricot

Il pleut des bébé: la Baby box de Lou

Fotor_154245726574347

A l’origine 

Mon cousin et son amoureuse viennent d’avoir une adorable petite fille. UNE FILLE ! HIIIIIII HAAAAA HIIIII …  Il fallait absolument que je fête ça ;op. Plus sérieusement, je sais que ses parents aiment le fait-main, alors j’ai ressorti un patron fétiche et j’ai bricolé un peu, pour envoyer rapidement un petit colis avant d’avoir l’occasion de la voir en vrai. Vous allez voir, ce ne sont que des bricoles mais elles méritent un mini article tout de même ;op

Les fournitures 

Tout vient de mon bien trop grand stock : j’essaie de vider au maximum et de ne plus trop remplir. C’est dur, mais j’essaie, mais c’est dur ‘^^

Le tissu éponge est une serviette pour les mains du suédois et le tissu  » petites coccinelles »  est un reste de fat quater trouvé chez Tissu Grégoire ( à Saint Saturnin) il y a des lustres.

L’anneau en bois vient de etsy.

Le coton a tricoté ( que j’ai crocheté) est du quattro de Lang ( mon coton fétiche pour le crochet, ce que vous avez sans doute déjà remarqué)

Et la laine est de la Cascade 220 heather, coloris Potimarron, trouvée chez Laine et tricot. Elle est très douce, marron avec de petites touches de doré : parfaite pour imiter la pelure d’une petit minou, non ? C’est un fil superwash : il passe donc sans soucis à la machine à laver,  à froid. Il me semble qu’il bouloche assez rapidement, mais pour un bonnet pour bébé, qui va pousser comme un champignon à vitesse grand V, ça n’a pas grande importance ;op

Les bidouilles persos 

J’ai fait un hochet en crochet, sur le même principe que celui que j’avais fait pour la baby box de Naël  : Quelques mailles en l’air, quelques brides. Ce n’est pas très palpitant à faire, mais j’aime beaucoup le rendu.

Fotor_154245725180565

 

J’ai fait aussi un petit bavoir, sur le même patron que j’ai bidouillé pour Eliott. J’aime bien la forme triangulaire, je trouve qu’elle couvre ce qu’il faut sans pour autant totalement camoufler recouvrir le bébé.

Fotor_15411888107910

Le patron de tricot 

J’ai repris le patron du  petit bonnet que j’avais tricoté pour Eliott cet été : il s’agit d’un patron payant, le beguin « Bilby » de Cristina Ghirlanda ( Minimi Knit Design), disponible en anglais sur ravelry. Il se tricote avec de la fingering en double ou avec de la DK, ce que j’ai fait ici. Je vous ai déjà expliqué la construction ici et j’ai fait les mêmes modifications que la première fois.

J’ai fait la taille 6 mois parce que mon échantillon était plus petit que ce qui était préconisé.

Les photos portées ? 

Je n’ai toujours pas de bébé à la bonne taille sous la main ‘^^ Et ça n’arrivera sans doute jamais plus ( c’est là que je pleure, en vrai, mais chut c’est un secret ;op ) 

Fotor_154360778158863

 

J’ai essayé de bricoler aussi un vague support… C’est moins rigolo et moins photogénique que pour les guêtres Asya, mais vous pouvez avoir une idée ‘^^.

Fotor_154245727862179

 

Et puis vous avez des photos portées de celui d’Eliott.

Fotor_154245729293553

 

Tricot

Ma petite robe presque noire… en tricot !

A l’origine

Ça fait des mois que cette robe est terminée, bloquée et que ses fils sont rentrés. Des mois que je devais faire les photos ‘^^. Et puis ,il s’est passé 3 semaines avant que je ne les traite  ‘^^… Mais il y a pire, j’ai fini un châle en février et il n’est toujours pas bloqué ‘^^ On y croit avant Janvier ? 

J’ai tricoté cette robe en duo avec mon amie Simone, l’hivers dernier. Enfin… j’ai commencé à la tricoter le 17 février et j’ai rabattu la dernière maille le 24 Mai. Pile quand il commençait à faire  trop chaud pour prendre des photos ‘^^. Le blocage a attendu une paire de semaine, mais je me suis forcée à le faire assez rapidement.

En fait, au départ, je ne voulais pas tricoter une robe mais un poncho à partir d’un pull construit avec un yoke. Mais environ au bout de 15 cm en dessous des emmanchures, j’ai été prise d’un énorme doute. J’ai eu peur d’avoir poursuivi trop longtemps les augmentations. Alors je l’ai mise en pause, pour terminer d’autres projets urgents. En fait, je savais qu’il fallait que je détricote ces fameux 15 cm et j’étais en panne de motivation. J’aurais pu tout simplement faire la version d’origine, un pull, donc. Mais je n’étais pas sûre de le porter…. Alors je me suis décidée pour une version robe.

Le patron 

Je suis partie du très célèbre « Branches and Bud », de Carrie Bostik Hoge, disponible en anglais et en téléchargement payant sur Ravelry. C’est un pull  en jersey qui se tricote sans couture de haut en bas (top-down), avec un empiècement ( ou yoke) en jacquard à deux couleurs. L’encolure, le corps et le bas des manches sont bordées de côtes 2/2. On commence par la bande de côtes de l’encolure, puis on fait le yoke, puis on sépare les manches sur lesquelles on revient à la fin.

Le jacquard de l’empiècement se tricote en deux couleurs sans que l’on ait besoin de croiser les fils et il monte très vite. On fait des augmentations tout autour du pull entre chaque répétition du motif, ce qui en fait un pull très féminin. Et cette partie-là monte vraiment très vite. C’est un bon projet pour s’essayer à cette technique.

Fotor_154365990174240

L’encolure, le corps et le bas des manches sont bordées de côtes 2/2.

Fotor_154365993273025

Les fournitures

Fotor_154367986867176

J’ai utilisé un mélange coton et acrylique de chez Sosterne Greene (mélange qui ne se fait apparement plus) pour la couleur principale. Il donne un joli aspect chiné une fois tricoté. Je l’avais acheté il y a deux ans en Novembre, à Paris, initialement pour tricoter une marinière avec du vert en couleur secondaire.

Pour la couleur contrastante, j’ai essayé de voir ce que donnait les rayures que j’avais prévues mais le vert n’était pas assez clair et ne serait pas ressorti. Alors je me suis rabattu sur les restes de mon mailin sweater, que je vous avais présenté ici : de la « laine et coton » de phildar, coloris « camomille ».

J’avais peur que le rendu ne soit raide, mais après le blocage, la robe a poussé juste ce qu’il fallait en largeur et le drapé n’est pas trop mal. Ma robe sera parfaite pour cocooner à la maison, ce qui était l’objectif initial de ce projet.

La patte de la linotte 

Je n’ai pas fait les côtes, j’ai monté le nombre de mailles qui correspondait à la section suivante et j’ai suivi le patron jusqu’à la séparation des manches sans rien changer.

Ensuite, au lieu de faire le corps, j’ai fait mes petites manches : je ne voulais pas de manches longues, parce que je n’étais pas sûre d’avoir assez de fil pour faire une version robe,  que je me suis dit que la pièce serait trop lourde avec des manches longues et que j’ai eu peur d’avoir trop chaud ( le fil comporte beaucoup d’acrylique, et ça me fait transpirer… )

Fotor_154368000792635

J’ai ensuite repris le corps et j’ai filé tout droit. Pour terminer par une bande de côtes 2/2 mais beaucoup plus courtes que ce qui est préconisé par le patron du pull. Je pense que c’est plus joli ainsi.

J’aurais voulu lui faire un grand col en mousse, bien long et bien mou. Mais je n’avais définitivement plus assez de fil. C’est là que j’ai appris que le fil ne se faisait plus, et j’ai lancé un appel désespéré sur IG mais personne n’y a répondu. ( SI tu me lis et que tu as une paire de ces pelotes qui traînent quelque part, je serai ravie de te les racheter pour faire ce pauvre col). Je l’ai donc laissé à cru en comptant sur le blocage pour qu’il ne roulotte pas ( Et ça a fonctionné).

Fotor_154365991559375

Epic fail ? 

Pendant tout mon tricot, j’ai cru qu’elle serait trop large. Une fois finie, quand je l’ai essayé,elle était trop ajustée au niveau de la poitrine. Alors j’ai bien tiré dessus au blocage et finalement cette partie est parfaite. Ouf !

Par contre, je regrette de ne pas avoir cintré la taille, je trouve qu’elle fait un peu sac, portée toute seule. Heureusement, mon gilet jaune lui va très bien au teint ! Je pensais d’ailleurs entre autre à cette robe, quand j’ai choisi de le tricoter de cette couleur. Vous verrez ce que je veux dire avec les photos portées ^^

Pour le reste, il y a des plis au niveau des manches mais c’est parce qu’il aurait fallu faire une taille de moins à ce niveau là, ce qui est impossible avec un patron de yoke en jacquard : je n’aurais pas eu le bon nombre de maille, les augmentations n’auraient été régulièrement réparties et ça aurait été plus bizarre encore. Sans doute qu’avec des manches plus longues ( 3/4 par exemple), avec le poids, ça aurait fait moins de plis. Mais comme elles sont cachées sous les manches … ;op Fotor_154367992758291

 

Les photos portées 

Je commence par vous montrer ce qu’elle donne sans gilet :

Fotor_154367996200594
Elle me fait visuellement prendre quelques kilos, je trouve…

Elle est seyante de dos, par contre. Sans doute parce qu’il n’y a pas d’augmentation au niveau du postérieur…

Fotor_154367994753372
La ligne qu’on voit au milieu du dos, correspond la pliure de la robe : elle est restée sagement pliée de début Juin à …. Novembre ‘^^

Un petit close-up sur le joli yoke ^^

Fotor_154367990214112

Mais c’est avec mon gilet couleur de soleil que je trouve qu’elle se révèle. Qu’est ce que vous en pensez ? En tout cas, une paire de collant en laine et hop  : confort assuré !

Fotor_154367999007763

Le prochain article vous présentera mon swap avec Lizon Lisette : je dois encore traiter les photos mais j’ai réussi à en prendre quelques unes ce matin !

 

Bonne fin de week-end !

 

Petits tutos, Tricot, Un petit tuto ?, un petit tuto?

Les guêtre Asya : mon nouveau petit patron de tricot !

thumbnail-27

A l’origine

Il y a des motifs que j’aime tout particulièrement : les étoiles, les pois et les nuages. Au départ, je voulais trouver une grille de jacquard pour mettre des nuages sur ma prochaine paire de cho7, pour le Kal semainier de la cho7 dont je vous ai déjà parlé. Comme je n’ai pas trouvé de grille qui collait avec ma recette, j’ai sorti mon carnet à petits carreaux, mon stylo bic, et j’ai commencé à gribouiller.

Et puis, je me suis dit que je pourrais réfléchir à un nouveau petit design, sans prétention. Et je suis arrivée à Asya. Au départ, il n’y avait que deux tailles, puis j’en ai calculé d’autres, après avoir proposé à des copines et amies de tester mon premier jet.

Ce patron m’ayant demandé beaucoup de temps, je me suis dit que je pouvais me lancer  vraiment et proposer un patron payant. J’ai lancé un vrai test et j’ai laissé filé le temps. Je ne pensais pas que ce serait si compliqué… Je pensais utiliser ravelry ( qui a l’avantage en plus de bien d’autres, de calculer la TVA et de faire les virements directement à l’état ! ). Mais je me suis tout de même renseignée pour être sûre que je pouvais simplement déclarer les revenus générés sur ma déclaration d’impôt…. Grossière erreur !

Problème n° 1 : Il faut que je créée une micro-entreprise pour ça… Youpi tralala tsouintsouin 

Problème n° 2 : étant fonctionnaire, il faut que je DEMANDE LA PERMISSION AU RECTORAT. ( et c’est même pas sûr qu’il me la donne, vu que je suis à temps complet depuis Septembre… Le bonheur quoi…  ) Autant vous dire que je sens que ça va prendre des plombes en paperasse… je suis joie…
J’ai raconté mes malheurs à mes testeuses et à la fin de la discussion, nous sommes arrivées à la conclusion que le mieux était de faire don de ce patron à l’écheveau solidaire : vous pouvez suivre le lien si vous voulez avoir plus de détails. Mais, en résumé, sachez qu’il s’agit d’une opération de l’association MASFD qui aide la recherche médicale contre la dysplasie fibreuse des os. L’écheveau solidaire est partie d’une initiative de Lily du blog  » Lily the Banyan Tree « , dont je suivais assidûment le blog, il y a des années. Sa fille est atteinte de cette maladie et elle remue ciel et terre avec un courage incroyable pour améliorer le quotidien sa petite Gaïa.

En résumé, je ne peux pas toucher d’argent pour le moment, le patron est prêt, j’ai besoin qu’il sorte parce que ça fait deux mois que je travaille dessus et que j’ai besoin de passer à autre chose… Alors autant qu’il serve une bonne cause, non ?

thumbnail-29.jpeg

Le fil

J’ai tricoté deux versions de ce patron dans la taille 2 ans. Le « brouillon » en Calinou de Bergère de France, coloris Aubergine pour la couleur principale et dragée pour la couleur secondaire. J’ai offert ce premier prototype à Annabelle, la fille de mon amie Claire des Hautes Etoffes. Ce fil a un bel aspect soyeux, il n’est pas cher mais depuis, la Peppa Pig que j’ai crocheté à Eliott n’a pas très bien vieilli. Après, il faut reconnaître que la pauvre est soumise à très dure épreuve. Et les enfants grandissent vite… Bref, je ne sais pas du tout si c’est une bonne ou une mauvaise idée. J’ai davantage de recul sur la dolce mérinos de Katia que j’ai utilisée pour ma première paire de cho7, par exemple ( attention, ce n’est pas forcément l’idéal pour les cho7 puisque c’est un mélange laine et acrylique, donc moins bien que laine et nylon), elles ont été soumises à encore plus rude épreuve et depuis deux ans, le vivent très très bien…

J’ai fait la version définitive avec une belle laine teinte à la main par la talentueuse Marion, la dyeuse  aux fourneaux derrière les marmites magiques des (Vi)Laines. J’admire son travail depuis des années, elle fait partie des pionnières en France. Sa palettes de couleurs et de bases est incroyable ! Je lui ai passé une commande personnalisée pour deux boulettes de MCN ( mérinos cashmere nylon) tordue coloris « pas besoin d’un prince » et « du rose aux joues » pour la couleur secondaire. C’est un fil précieux, soyeux, rond et très retordu. Il gonfle beaucoup au blocage, et il est d’une douceur incroyable …

Dans les deux versions, j’ai utilisé un peu moins de 20 grammes pour la couleur principale

Le patron

thumbnail-28.jpeg

Les guêtres Asya sont le parfait petit projet pour terminer ses jolis restes (ou utiliser ses jolis minis écheveaux de laine teintes à la main) et/ou faire des duos parent-enfants ^^ Ce patron est conçu à la fois pour réchauffer les petites gambettes de nos chers petits bouts de choux (notamment pour le portage) et pour donner une touche d’originalité à leurs looks…. et aux nôtres !

Vous trouverez la fiche en téléchargement payant sur Ravelry sur la boutique de l’écheveau solidaire : ce qui veut dire que tous les bénéfices sont reversés à l’association. L’argent ne transite absolument pas par moi, il va directement à l’association.

C’est un projet rapide, ne nécessitant pas beaucoup de temps ( quelques soirées ou une bonne après-midi ) suivant la taille choisie.

Elles se tricotent de bas en haut, avec une bande de côtes 2/2 pour éviter que le haut et le bas ne roulottent.

thumbnail-26.jpeg

Le jacquard se tricote sur quelques rangs uniquement sur le haut de la pièce et une partie de la grille ne nécessite même pas de croiser les fils !

thumbnail-24.jpeg

Les différentes taillent jouent en partie sur le nombre de mailles à monter, et en partie sur la taille d’aiguilles : vous trouverez dans la description de la fiche ravelry la taille d’aiguilles qui sert de référence pour le corps en jersey. Prévoyez une taille de moins pour les côtes et une taille de plus pour le jacquard.

Asya se décline en plusieurs tailles : il se tricote du 2 ans au 8 ans et comporte aussi une taille adulte ( une taille unique, par contre). Il s’agit de guêtres, looses juste comme il faut.

Vous avez deux échantillons possibles, suivant la taille que vous tricotez. Pour les tailles 12 et 24 mois : 30 mailles pour 10 cm avec des aiguilles 2,5. Et pour les autres tailles : 25 mailles pour 10 cm avec des aiguilles 3,5

Petit bonus : vous pouvez utiliser la grille proposée si vous tricotez vos chaussettes avec une base de 56, 64 ou 72 mailles pour le haut de vos chaussettes !

Les photos portées 

Eliott n’a pas été très coopératif pour la séance photo de ce week end…Bon c’est vrai que je n’aurais pas dû attendre la dernière minute… mais que voulez-vous… on se refait pas ‘^^

thumbnail-21.jpeg

Mais j’en ai quelques-unes tout de même à vous montrer.

thumbnail-22.jpeg

Et puis, j’ai trouvé un moyen de tricher…

thumbnail-17.jpeg

Vous voulez savoir comment ?

thumbnail-19.jpeg

Avec des bottines et un petit pot en verre de légumes pour bébé ;op

thumbnail-18
Ou alors j’ai trouvé le moyen de faire poser tout nu le bébé invisible ;op

Alors, convaincu(e)s?

Quoi qu’il en soit… bonne semaine !

Ici, elle rime avec CSF, je monte pour la journée mercredi et j’ai hâââââââââtte !!! ( même si c’est un vrai passage éclair ;op ) Je vais y retrouver mes IGcopines et passer voir mon amie Simone qui y a un stand avec ses tueries de laines « Yarn by Simone » pour la première année !

Ps : voici les pseudos ravelry de mes adorables testeuses de choc ! Merci encore les filles, vous êtes au top !!!

Biroulegem
Au fil de la couleur
Fluffy Fibers
Matmafet
Marjeeva
Noeknits
Delphineknit
Enseline
Unbeaudimanche
Louenore
Milylya
Auyalylie
Cinvava
Marinelfe
Stéphaniegutières
Guillimout
Graindeselline
Mi_laine_mi_coton
Vicq56