Tricot

Test pour Quiet Hours : le pull Lilas

A l’origine

Lorsque j’ai vu passer son appel au test, je me suis jetée dessus ! C’est exactement le genre de pull doudou que je voulais me tricoter cet hivers ! Mou, doux, texturé … un vrai bonheur ! Vous savez les pull dans lesquelles on s’emitouffle parce que ça caille, ou parce qu’on a la crève. Le pull pour cocoonner de week-end ou pendant les vacances…. bref, un pull doudou, quoi ! D’ailleurs, j’ai repéré il y a un moment son pull « Iggy » qui me fait aussi vraiment envie !

Sandrine a tout de suite accepté et je me suis jeté sur mon stash pour trouver le combo parfait. J’ai fait un premier essai dans un mélange qui me fait rêver depuis (coast et Titicaca de Host Garn) mais je n’étais trop loin de l’échantillon préconisé ( mon prochain gilet sera tricoté dans ce mélange, je trépigne !!! ) pour ça. Alors j’ai commandé de la supersoft pour allez avec ma Titicaca mais le mélange n’était pas assez doudou ( par contre, je le garde sous le coude pour une prochaine fois !). Et je suis finalement partie en vacances avec mon combo définitif en me disant que je tricoterai cette merveille de pull dès que j’aurais terminé mon test pour Audrey.

J’ai monté mes mailles au retour mais j’ai dû faire une pause mi-aout car mes mains me faisaient trop mal pour tricoter avec des aiguilles 4,5mm … ce qui est plutôt ballot puisque j’avais en tout 4 projets qui utilisaient cette taille d’aiguilles. J’ai don dû le mettre en pause et j’en ai profité pour terminer plusieurs projets avec des petites aiguilles, que j’ai déjà publié (les cho7 de ma maman, les cho7 rayées et le châle du Kal Mystère de Mar.gue.née). Dans 15 jours avant la rentrée, je m’y suis remise et j’ai tricoté uniquement ce pull pour ne pas être en retard pour la fin du test….

Les fournitures

Après moult essais ( qui m’ont permis de planifier mes futurs projets) j’ai donc jeté mon dévolu sur un mélange de « Nord » de drops coloris « gris clair mix » et de la coast de Holst Garn, coloris « lead ». J’avais les deux dans mon stash depuis un bail , mais je n’en avais pas assez. J’ai donc recommandé ce qui me manquaient ( 3 pelotes de « Nord  » et 2 pelotes de « coast »). Le mélange est doux, plutôt souple en aiguille 4,5 mais j’ai eu un peu peur une fois la séparation des manches effectués que mon pull ne soit trop lourd, le mélange utilisé pour la version de Sandrine étant plus léger. Je pense que mon pull s’est pas mal allongé au blocage mais il va sans doute se rétracter et finalement, il n’est pas si lourd que ça. Je penser que c’est un bon mélange pour se tricoter une veste par exemple. Je me pencherai sur la question sans doute plus tard…

Le patron

Il s’agit donc du pull « Lilas » disponible sous forme de fiche payante sur Ravelry en français et en anglais. Les explications sont très clairs et la construction très classique permet à mon avis à une débutante qui aurait tricoté déjà un pull en raglan, et qui voudrait se frotter à un bon gros pull doudou texturé. Le patron est prévu avec pas mal d’aisance pour un côté oversized … mais portable !

Il se tricoter de haut vers le bas, en commençant par une bande de côtes 1/1. On tricote ensuite quelques rangs raccourcis pour relever le dos et creuser un peu l’encolure. Cela demande une peu de concentration pour se retrouver dans le point mais si vous savez différencier une maille envers d’une maille endroit, il n’y a aucune raison que ce soit insurmontable !

Les manches sont mis en attente, puis on tricote le corps qu’on termine par une bande de côtes de 8 cm.

Ensuite on reprend les manches et on les termine par une bande de côtes identiques.

Tout le charme de ce pull réside dans le choix des côtes brisées qui resserrent beaucoup moins le tricot que des côtes classiques. Alors oui, il faut compter ses mailles (mais on passe vite en mode automatique) mais seulement un rang sur deux! Le second rang comporte uniquement des mailles endroits ! C’est donc une bonne texture sur l’échelle de la Linotte : on ne s’ennuie pas, mais on ne compte pas tout le temps ! J’aime particulièrement le rendu au niveau du raglan !

La patte de la linotte

Une seule chose : j’ai monté mes mailles avec mon « cable cast on » chéri au lieu du montage tubulaire par flemme. Ma manière de le tricoter le rend très élastique et donc je n’ai pas de soucis pour passer la tête mais de toute façon, l’encolure est très dégagée ! Et c’est TOUT ! Et oui ! Sandrine a écrit le pull de mes rêves, pourquoi changer une maille ?

Epic fail ?

Je trouve ma version un peu longue par rapport à ce que j’aime. J’aurais dû anticiper davantage le fait que le pull allait se détendre. Mon choix de fil correspond sur le papier à ce qui est recommandé mais il rend différemment puisque, mine de rien, la « nord » est relativement lourde pour de la fingering. Normalement, le patron demande un fil de mohair et j’ai remplacé cela par l’alpaga présent dans la nord mais forcément, le rendu est différent. Ceci dit je l’aime vraiment beaucoup donc ça ne me gêne pas. Et mon pull va sans doute aussi se rétracter un peux dans les prochaines semaines. (Bon par contre, il a mis 3 jours à sécher mais ça… C’est à cause de mon mélange ‘^^)

Les photos portées

J’ai donc pris mes photos, sur la terrasse… par …. 30 degrés. J’ai bien fait rire mes voisins, tiens ! Je compte porter ce pull avec mes Jeans ou des robes avec des gros collants .Vous m’excuserez de ne pas avoir fait de photo avec les gros collants, hein ;op

Voici ce qu’il donne de dos : il est large mais je trouve qu’il reste très flatteur. Je pourrais même avoir un peu plus d’aisance je pense… mais il faudrait vraiment que je le raccourcisse de 3 cm (je vous rappelle que je remonte systématiquement les tailles marquées de 2 à 3 cm en couture : il faudrait que je pense à faire systématquement de même avec mes tricots, au bout d’un moment ‘^^

Je vous ai fait aussi quelques gros plans, pour mieux vous montrer la manière dont il tombe : en premier l’encolure: dégagée mais juste ce qu’il faut. J’ai déjà le col parfait pour porter avec ce pull (un col à pois tricoté en Holst Garn aussi). Notes pour plus tard : le retrouver et faire une joli photo à l’occasion…

Les manches sont bien longes comme j’aime : je préfère avoir la base des doigts recouverte ;op Je peux aussi rouler la bande de côtes si je le souhaite.

Et le bas du pull, tout mou comme j’aime mais qui se tient. J’ai un peu souffert sur la fin des côtes mais j’ai vraiment beaucoup tricoté sur une courte période pour qu’il soit terminé avant le tourbillon de la rentrée. Dans un autre cadre, je l’aurais laissé posé un moment avant de faire les côtes et ce serait passé tout seul !

Allez, un derrière pour finir, parce que ce joli pull doudou le vaut bien, non ?

Tricot, Un petit tuto ?, un petit tuto?, Un peu de blabla

Un p’tit Kal, ça vous dit ? ^^ ( avec des ressources pour tricoter ses cho7 inside !)

PSX_20200818_135527
Elle est pas belle l’illustration de Fabienne ? ^^

A L’origine

Tout est parti de cette photo que j’ai postée sur Instagram pour annoncer la publication de cet article

IMG_20200814_184615_812

Ma copine Biroulegem m’a ensuite contacté pour me proposer d’organiser avec elle un Kal autour de mon tricot-doudou-ever : les cho7 ! Elle a eu l’idée de reprendre le principe de ma photo pour faire ce KAL : tricoter une paire de cho7 cet automne et de l’associer à un Mug ( même couleurs, si possible mêmes motifs etc… ) Je vous mets la série de slides que j’ai conçus pour expliquer tout ça sur Instagram pour vous donner une idée plus précise de ce en quoi ça consiste  ^^

Fabienne vous a fait un point sur le Kal dans son dernier épisode de podcast que vous pouvez trouver ici elle y partage aussi des ressources et je m’occupe aujourd’hui de vous faire le point écrit ^^

1

2

5

KAL SOCKS IN THE MUG LES SPONSORS
« The Woolly skein avec 2 L », encore pardon Angélique ‘^^

Auxquels viennent de se rajouter : C’laine ainsi que Marocadia and Co  et aussi By Night Créations

Je me suis dit que c’était l’occasion ou jamais de faire l’article sur les cho7 que j’ai envie d’écrire depuis un moment ! Une sorte de rétrospective des techniques et laines que j’ai utilisées par le passé et une liste de ressources pour bien débuter ! On y va ? 

Les aiguilles 

Le plus souvent, suivant votre tension et les motifs ou textures de votre patron, vous allez tricoter entre 2,25 et 2,75 mm. On monte généralement un multiple de 8 mailles. Pour ce que j’ai remarqué 56 ou 64 ( ce que je fais) ou 72 mailles. Si vous faites des côtes 1/1, le plus important est d’avoir un nombre de mailles pair. Si vous voulez des côtes 2/2, il faut un multiple de 4 au minimum. Le plus souvent, on ne va pas jouer sur le nombre de mailles mais plutôt sur la taille d’aiguille pour avoir les bonnes dimensions. Personnellement, j’ai tenté 4 pointes avant d’arriver au bon ratio « nombre de mailles + dimensions finales » (D’où l’avantage de monter sa première paire par la pointe ‘^^… c’est relou mais on ne tricote pas beaucoup de mailles à chaque fois. Et ma tension a varié : il y a 6 ans, je tricotais en 2,75, puis je suis passée à 2,25 et je suis revenue à 2,5 depuis quelques mois)

Il existe plusieurs outils pour tricoter ses chaussettes. Traditionnellement, on utilisait un jeu de 4 ou 5 aiguilles ( 5 en ce qui me concerne) en métal ou ou bois. C’est mon nouvel outil préféré et je prends des aiguilles « courtes » pour qu’elles soient plus faciles à manipuler. Au début la gestion est un peu compliquée mais pas tant que ça en fait! Comme le soulignait Fil et Ficelles au cours d’une de nos discussions, on dirait qu’on joue au mikado ^^

fotor_155611822627868

Mais on peut aussi utiliser le fameux Magic loop et donc prendre des aiguilles circulaires de 80 cm ou bien des mini-aiguilles de 23 cm. J’ai essayé chacun de ces outils et le seul que je mets de côté pour le moment? sont les aiguilles 23 cm qui me font mal aux mains. Et encore, quand je dis que les mets de côtés, ce n’est pas tout à fait vrai : quand je dois tricoter du jacquard, je les reprends pour ne pas avoir de démarcations sur les côtés.

Il existe aussi un système de 3 aiguilles :  comme par exemple les Addi  crasy Trio qui sont des aiguilles courtes mais avec une partie souple et que je serai très curieuse d’utiliser une fois pour voir.

On touche déjà à quelque chose de vraiment très subjectif et, souvent, les tricoteuses utilisent un outil et détestent tous les autres. Je n’ai pas d’autres conseils à vous donner que celui-ci : il faut tout essayer ! … Si vous n’avez jamais fait de Magic loop, peut être que les 23 cm seront plus faciles pour vous (mais dans ce cas, commencer par le haut, ce sera plus simple), si vous maitrisez le Magic loop mais que vous n’avez jamais tricoté de cho7, peut-être que vous pouvez  commencer avec cet outil pour ne pas avoir une nouvelle technique à gérer ni de nouveau matériel à acheter (J’essaie de  présenter plus bas des vidéo qui utilisent des outils différents)

Sachez enfin qu’il est possible de tricoter deux cho7 à la fois (oui oui à la fois) comme expliqué dans cette vidéo(et  ça marche pour les mitaines) ce qui peut être une raison de pencher pour les circulaires de 80 cm.

Il est aussi possible de tricoter une seule chaussette avec deux paires aiguilles circulaires comme expliqué ici ( et se passer du Magic loop)

La laine enfin, si on peut dire…

Encore une fois, plusieurs écoles « s’affrontent » gentiment. Et j’oscille entre plusieurs comme le symbolise mon combo pour le Kal qui est présenté tout en bas teasing de ouf, deuxième prise. 

Nylon or not nylon ? Le nylon (ou polyamide) est une fibre issu du pétrole, il est donc loin d’être écolo mais il renforce efficacement la chaussette qui va s’user aux points critiques : sous le pied , au talon et à la pointe. Comme les chaussettes du commerce. Simplement, vu le temps que demande une paire de chaussettes et parfois son prix suivant la laine qu’on utilise, on n’a pas très envie qu’elles s’usent… C’est pourquoi les fils dit  » à chaussettes » l’affiche souvent dans leur composition. On peut remplacer le nylon par d’autres fibres comme par ex la soie. Mais la soie bouloche très vite quand il y a des frottements et fatalement, une chaussette frotte puisqu’elle sert justement à protéger aussi nos petons … des frottements.

J’ai en ma possession une pelote de laine à chaussettes qui utilise de l’ortie à la place du nylon. Cette fibre végétale est sensée renforcer la laine mais je ne peux pas vous faire de retour pour le moment. J’ai acheté la mienne chez Lili comme tout : le fil est relativement fin, un peu sec (mais vraiment pas beaucoup) mais il ressemble à de nombreux fils à chaussettes du commerce. Il en existe autres alternatives mais je n’en ai pas encore tripotés ni vu chez les copines. Si vous avez des idées ou si vous avez déjà expérimenté d’autres compositions, n’hésitez pas à me mettre un petit commentaire ^^

Autre alternative : se passer purement et simplement du nylon. Dans ce cas, vous pouvez opter pour un fil bien retordu (en priorité) qui donnera de la robustesse à votre tricot. Ou bien vous fier à une laine de pays, souvent délaissée au profit du mérinos pour des raisons de mode. Par ex, la Mondim de Retrosaria que j’ai utilisée pour ces chaussettes-là et qui est sensée être durable. ( Au début du 20ème siècle, les gens tricotaient leurs chaussettes et ils n’utilisaient pas les traitements modernes et  ne s’en portaient pas plus mal ;op )

fotor_153536197346381
Pour l’article correspondant, c’est par ici

Superwash or not superwash ? Autre point critique dans les chaussettes : le lavage. Son châle, on ne le lave pas tous les deux jours mais ses chaussettes… Quand on choisit son fil à chaussettes, il faut donc le faire en fonction de la manière dont on va le laver. Vous comptez laver vos chaussettes avec amour, à la main, en faisant gaffe à la température, en les pressant sans les essorer ? Alors vous pouvez vous passer du traitement superwash qui est ultra chimique et malheureusement très polluant. Si la chimie et l’anglais ne vous font pas peur, et que vous voulez comprendre comment ça se passe sur un plan scientifique, je vous conseille les épisodes 2, 6 , 9 et 16 du podcast de Dunkelgrün . Elle explique ce qui se passe au niveau des molécules, ce qui fait que la teinture tient bien ou mal sur la laine et en quoi consiste le traitement superwash, la différence chimique entre les types de fibres et donc leurs avantages et inconvénients. Vous avez aussi deux épisodes sur le traitement de la laine dans des playsliste séparés. Je ne suis pas chimiste et j’ai tout compris ! Et je me suis régalée ^^. Elle est allemande et son anglais est très facile à suivre ^^ (et ses projets originaux et toujours très colorés !)

Si vous faites comme mon homme qui jette les siennes dans la machine à laver sans regarder ? Optez pour un fil type « fabel » de drops ou bien l’ancien « Philfolk » de Phildar  ou encore la « goomy 50 » de Bergère de France ou même « Regia » qui sont ultra résistants au lavage en machine à 30° je n’ai jamais eu le moindre soucis et pourtant, l’homme, il les malmène ses chaussettes ‘^^. Je n’ai pas osé pousser à 40° mais sans doute que ça passe aussi… Par contre, oublier la « nord » de drops : j’ai une paire flinguée car feutrée à 30° enfin… pas complètement : la partie tricotée en fabel, elle n’a pas bougé d’un poil de chameau. Il va falloir que je m’en refasse une paire d’ailleurs, tiens ! 

fotor_15442671966212
L’article est ici :le gris est foutu. Autant pour le talon c’est presque mieux parce qu’il est ultra résistant mais pour la partie jacquard qui fatalement s’est rétractée et pour les côtes qui ne sont plus élastiques… C’est gênant ‘^^

Personnellement et cela n’est qu’un avis hautement subjectif qui n’engage que moi, suivant l’usage que je réserve à mes chaussettes, je choisis l’une ou l’autre possibilité. Pour trainer à la maison le dimanche, je me fais plaisir et je tricote un fil de « luxe » teint à la main ou sans  traitement chimique, et je vais me tourner vers un beau gradient, ou bien un autorayant, et/ ou une compo de folie (cashmere ou de la soie ou du yak). Parce que mes pieds le méritent et que je n’ai pas scrupules à les mettre parce que je les lave avec amour. Mais j’ai tendance à réserver ses merveilles pour mes mains… parce que ça s’use moins… Sinon, ça peut sembler bête mais… j’ai peur de les abîmer… et je ne les mets pas, ce qui est franchement stupide de ma part. Mais je suis tout à fait capable de tricoter des chaussettes pour tricoter des chaussettes en même temps ‘^^

Et je me connais, je suis aussi une grosse flemmasse. Alors pour tous les jours, pour les chaussettes toutes bêtes, je tape dans la laine industrielle ou teinte à la main (plus rarement), avec du nylon et un traitement superwash. Parce que je fais gaffe au moment de les laver un minimum mais que j’ai la flemme de les laver à la main. Là aussi, je sais que je ne risque rien.

Pour mon homme qui ne fait gaffe à rien, je tape dans le cheap… voire le very cheap qui a fait ses preuves. J’envisage de tricoter des cho7 pour mon ado… je vous laisse imaginer ce que j’ai choisi ;op.

18580157_1864965590424252_5027581342515200000_n_medium2
La fiche ravelry du projet est ici

Mais une chose est sûre : ce qui compte pour une première paire c’est de tricoter quelque chose qui vous mettent à l’aise et vous motive ! Les autorayants donnent envie de tricoter pour voir se dessiner la rayures suivante : de rayure en rayure, hop, on a fini!  Même chose pour les belles laines à speckles ! Si le tricot est votre moment à vous, alors vous avez le droit de vous faire plaisir et tricoter du cashmere ou du yak, c’est le pied ! Fallait bien que je le place celui-là, pas vrai ;op . Et comme ses laines ont un certain prix, les cho7 sont une manière de craquer de manière raisonnable, un écheveau suffit largement. D’ailleurs si vous faites votre talon, pointe, côtes dans une autre laine, vous avez de quoi faire une paire haute et une paire basse.

Au contraire, une laine industrielle a un côté « rassurant » : vous ne perdez pas grand chose si jamais ça ne le fait pas ou si c’est vraiment raté et que vous avez la flemme de détricoter ou si vous ne finissez jamais cette paire parce que les cho7 finalement, ce n’est pas pour vous. Si vous êtes comme moi, vous n’aurez pas peur de les porter ;op . Vous pouvez aussi trouver des autorayants dans les laines industrielles : Regia, Signature de West Yorkshire Spinners, goomy 50 de Bergère de France, l’ancienne phil folk de Phildar (que j’ai tricotée ici par exemple mais qui semble avoir disparu pour une autre qualité que je n’ai pas encore vue …. ) mais la liste n’est pas finie !

fotor_152468171376690
Goomy 50, l’article est ici ^^

Il n’y a pas UNE laine à chaussettes , il y a des solutions en fonction de vos préférences, vos craintes, votre budget loisir, vos usages. J’ai déjà eu des remarques de gens qui « s’excusaient  » de tricoter de la drops ou de la Phildar. Quelle drôle d’idée ! Comme s’il y avait une forme de honte à les tricoter ! Moi en tout cas, je ne me prive pas !

Les 2 grandes méthodes 

Quand on commence à s’intéresser à la question des cho7 tricotées, on se rend vite compte qu’il existe deux tribus radicalement opposées et quelques électrons libres ;op

D’un côté, vous avez les patrons dit « toes-up », littéralement des orteils vers le haut.  On commence par la pointe de la chaussettes puis on tricote le pied, puis la tige puis les côtes. ( on parlera des talons après ^^)

De l’autre, vous avez les patrons dit « cuff-down », c’est à dire des côtes vers le bas. On commence par les côtes, on tricote la cheville, puis le pied puis la pointe.

J’ai longtemps fait partie de la tribu « toes-up » mais comme je vous l’ai dit déjà dans deux articles, j’ai commencé à explorer l’autre technique et je me considère donc comme un « électron libre » ;op .

En réalité, lorsqu’on essaie de réfléchir rationnellement, chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients. Je vais essayer de vous expliquer mon point de vue sur la question ^^

Les inconvénients majeurs de chaque méthode 

Les cho7 en « toes-up » présentent, d’après moi une difficulté majeure : le montage de la pointe est un coup à prendre et j’ai mis du temps à réussir les miens sans revenir vers le tuto vidéo systématiquement  ‘^^ Mais une fois qu’on a pris le coup, je trouve ça magique et amusant et vous avez grave l’air d’un boss du tricot quand vous montez votre cho7 sous les yeux ébahis d’un non-initié ;op. Vous n’avez pas vraiment d’alternative à ce type montage. Je connais deux versions :  « le Judy Magic cast on » ( celui que j’utilise exclusivement) et « le Turkish cast on ». Ces deux vidéo sont en français. De plus, un type de talon (on y revient bientôt) est plus relou à faire dans ce sens et l’alternative … est de faire un autre talon ;op  Enfin, le rabattage des côtes doit être très élastique au risque de ne pas pouvoir enfiler ses précieuses cho7 ce qui serait tout de même, il faut en convenir très ch..pénible.

Les Cho7 en « cuff-down »  présentent d’après moi un inconvénient majeur pour une première paire : c’est seulement une fois qu’on arrive à la pointe qu’on peut savoir si on a monté le bon nombre de mailles et/ou qu’on a pris la bonne taille d’aiguilles alors qu’avec l’autre méthode, on peut se rendre compte dès les premiers rangs qui suivent la pointe si on a un soucis car on peut essayer sa cho7 ! Je ne vois pas d’alternative à ce soucis pour une première paire (mais une fois qu’on a fait une chaussette, on n’a plus de soucis). Autre point technique qui peut poser problème : il faut bien fermer sa cho7 et la technique la plus propre et la plus confortable… reste le grafting. Mais c’est encore un coup à prendre et vous avez l’air d’un boss du tricot quand vous terminez votre cho7 sous les yeux ébahis d’un non-initié ;op (aussi) . Il existe une alternative : faire un rabattage à 3 aiguilles mais il y a un petit « bourrelet » à l’intérieur de la cho7 que les pieds sensibles pourront trouver gênant. Enfin, le montage des cho7 qui commencent par les côtes nécessitent un montage très élastique, au risque de ne pas pouvoir enfiler ses précieuse cho7 (encore)… Vous avez par exemple deux choix : le montage tubulaire (relou) ou le long tail cast on (relou mais qui a aussi un côté hypnotique quand on regarde faire) mais vous pouvez remplacer par un « câble cast on » bien plus facile, dans le pire des cas. Moins joli peut être et encore… mais beaucoup plus facile et c’est celui que j’utilise.

Mis à part ces points, c’est strictement la même chose… tant que le motif choisi pour tricoter la cho7 n’a pas un sens. Certains motifs imposent un sens de tricot comme par ex pour mes chaussettes  » Du Vent dans les plaines » : on est obligé de commencer par la pointe car le motif ne peut pas se tricoter autrement.

Les talons 

Quand on commence à s’intéresser de près à la question, on se rend compte qu’ils existent en réalité des tas de talons différents ! Je ne vais pas vous présenter une liste exhaustive, ce serait trop long, mais faire un petit point sur les talons qu’on retrouve le plus souvent. Et… comme pour les méthodes globales, chacun a sa tribu d’inconditionnel.le.s (et là, je prends parti ;op ) Le plus souvent, on peut tout à fait changer le patron proposé par une fiche par un autre talon mais je pense que pour une première paire, il vaut mieux choisir la façon de faire exposée par le patron. Par contre, comme ces histoires de talons sont très subjectives, je pense qu’il est intéressant de tester des méthodes différentes avant de se faire un avis plus ou moins définitif sur la question. Je vous propose de faire un point sur les talons que j’ai expérimentés plusieurs fois.

Talons en rang raccourcis 

Le principe est de tricoter son talon à la suite de la partie pied ou de la cheville. On peut ainsi avoir un talon d’une autre couleur qui ressemble au talon d’une cho7 du commerce.  Les deux ressources que je connais sont en anglais mais de toute façon chaque patron de cho7 expose sa technique donc pas de panique !

Le plus connu me paraît être le « Fish lis kiss Heel » (Patron de talon uniquement et payant et en anglais) mais vous avez aussi le talon présenté avec les  » Lifestyle toes up socks » qui sont gratuites. Cette dernière a très longtemps été ma méthode favorite.

fotor_150632951087024
L’article est là si ça vous dit ^^

Les plus : c’est vite fait, on le fait à la suite, ça ressemble aux cho7 du commerce.

Les moins : comme toutes les techniques avec rangs raccourcis, on peut avoir des trous si on fait pas gaffe. Certaines personnes sont impressionnées par les rangs raccourcis. Mais avec l’expérience, le plus gênant : ces talons tiennent moins bien, je trouve, dans les chaussures.

Talons après coup  ou « after thought heel »

On a encore des talons qui sont proches des talons du commerce. En terme de look, on est très près des talons en rang raccourcis. On tricote son talon … une fois le tube complet de la cho7 terminé. Pour cela, on va, au niveau du talon, tricoter un demi-rang avec un fil  d’une autre couleur (qu’on coupera par la suite) pour relever des mailles tout autour du « futur trou »  et ensuite tricoter le talon. Cette fois, on le forme avec un jeu de diminutions. J’ai aussi souvent utilisé cette technique, moins contraignante que pour les talons en rangs raccourcis qu’il vaut mieux faire en une seule fois pour ne pas se perdre, quand on ne sait pas encore lire son tricot. Mais, il se termine par un grafting ou alors on rabat avec 3 aiguilles mais on retrouve le même bourrelet dont le frottement peut être pénible dans les chaussures. Celui de la pointe ne me gène pas trop mais à la fin de la journée, celui du talon, oui… Alors je fais sagement des grafting maintenant ‘^^

Côté vidéo vous avez celle-ci de Biscote Yarn ou bien celle-ci de Lanaé ( et il y a deux versions différentes sur sa chaîne)

fotor_153564424392380
L’article concernant ces cho7 est ici ^^

Les talons renforcés Mon nouveau chouchou ;op 

 C’est le premier talon que j’ai tricoté de ma vie et à l’époque je l’ai DETESTE mais alors vraiment ! J’avais du mal à m’y retrouver, il comporte plusieurs étapes pas évidentes quand on débute. Mais reprenons par le début !

Ce talon, comme les 3 précédents, est compatible avec les deux méthodes ( « toes-up » ou « cuff down ») mais chacune de ses étapes se fait dans un ordre différent suivant la méthode choisie. Il comporte une partie avec des mailles glissées, une petite partie avec des rangs raccourcis, un relevage de mailles et une partie de diminutions. Ce serait trop fastidieux de tout expliquer avec des mots. Le plus simple est de regarder une vidéo ( je vous mets des liens dans la dernière partie de l’article). Ce talon est, pour moi, hein, vraiment pour moi, plus facile à tricoter en commençant… par en haut. C’est ce qui m’a fait reconsidéré mon envie irrépressible de toujours commencer par la pointe. Je l’ai tricoté une première fois dans ce sens avec ce patron (pas de maille glissées cette fois, mais un joli point texturé que j’adore.) Je vous mets la photo parce qu’il est littéralement PARFAIT sur mon pied (et beau).

fotor_154723071702617

Mais voici à quoi il ressemble dans sa version « traditionnelle  »

fotor_157216909636878-2
Avec l’article dédié ici si vous voulez ( avec une petite grille de jacquard maison)

Mais on peut aussi créer un motif en jouant avec les mailles glissées par exemple comme ici

IMG_20200814_184815_093

Les moins : il comporte pleins d’étapes, plusieurs techniques qui seront peut-être nouvelles pour vous. Relever les mailles quand on commence par la pointe est plus chiant que dans l’autre sens. Même si on le fait avec une couleur contrastante, on n’a pas le look des chaussettes du commerce.

Les plus : Il tient bien au pied, et même dans les chaussures. Si vous avez un fort coup de pied, comme moi, les cho7 peuvent tirer à ce niveau là. Mais, quand on le tricote de haut en bas,  en tricotant plus de rangs de mailles glissées, en relevant donc ensuite plus de mailles et donc en faisant plus de rangs de diminutions, on peut tout à fait compenser car le nombre de mailles avant la partie diminution va correspondra à la circonférence de votre tube. Plus de rang= plus de mailles= plus largeur. Pour moi, à l’instant T, c’est le talon le plus adaptable. De plus, on apprend plus de chouettes techniques et l’aspect plus technique de ce talon me plait bien. Et oui, maintenant, je m’ AMUSE quand je tricote ce talon ^^ Alors qu’avant mes cho7 faisaient une grande pause quand j’en arrivais là …. 1 journée pour faire le pied, 3 mois avant de me remettre à la chaussette, 1 journée pour finir la première et revenir au talon suivant, 3 mois de pause ‘^^

Petite conclusion

J’espère que cette première partie un peu technique vous aide à visualiser mieux. Je ne suis évidemment pas la première à aborder ce genre de point. Vous avez notamment sur le Patreon de Yarn Flakes des vidéos qui bordent le sujet  de manière plus complète que moi et Sofianabird sort cette semaine un ebook complet payant à propos des chaussettes pour débutantes, justement,  sur son site ^^ . L’idée de faire un Kal autour des chaussettes n’est pas neuve et vous avez donc aussi d’autres ressources plus anciennes que vous pouvez parcourir par exemple sur le site de Bliss Wool Emilie dans la catégorie « Semainier de chaussettes »qui présente une série d’articles et notamment un très complet sur les talons avec des versions très différentes de ceux que je vous présente ici et que je vous encourage à aller lire ^^

Je vais vous donner ci-dessous une petite série de liens vers des patrons ou des vidéos qui peuvent vous aider si vous débuter en cho7 ou si vous voulez expérimenter une autre recette .

Les ressources en terme de patron complet

Dans la tribu « toes up » 

Le patron avec lequel j’ai appris est celui « des chaussettes de la schtroumfette » de Elise Dupont. Il est gratuit et en français, et très pédagogique, avec quelque photos. Elise n’a pas fait de vidéo mais pour celles qui préfèrent les pas à pas écrits c’est une alternative. L’arrière de la tige comporte une petite torsade toute mimi qu’on peut zapper si on veut.

En anglais avec un jacquard très très facile, puisqu’on alterne toutes les mailles, gratuit aussi : les Pixels Stitch socks de Purl soho que j’ai envie de copier exactement à l’identique depuis des années. J’ai même déjà la laine ;op

Je vous cite enfin un patron payant en anglais mais vraiment  pas cher du tout : les « Fine and Dandy Socks » de Jessica Gore (que je referai bien pour moi !), qui présente le joli point de pissenlit qu’ Along avec Anna a utilisé ensuite sur de jolis designs.

fotor_153564430264524

Côté vidéo : (la liste est aussi très loin d’être exhaustive)

Vous avez ensuite des vidéos, beaucoup, beaucoup, beaucoup de vidéos techniques en, français, dédiées aux cho7 . Pour moi, la référence est en matière de vidéos techniques, c’est la chaine de Knitspirit qui fait ça très bien depuis des années. Bon et du yoga aussi si c’est votre truc. Et  notamment, vous y trouverez  4 cours de chaussettes gratuits avec accès aussi à des explications gratuites et/ou payantes ( regardez sous chaque vidéo pour les liens) Par exemple : Avec un talon en rang raccourcis avec 4 aiguilles  Mais il y a aussi des ressources dans l’autre sens  que je vous cite plus bas  ^^

Dans la tribu « cuff down » 

Côté explications écrites : Les célébrissimes « Hermione’s everyday socks «   deErica Lueder qui sont gratuites et traduites en français : un peu de texture très simple, un talon renforcé. Si vous ne vous sentez pas la texture, il suffit de faire du jersey endroit à la place ^^

Les très sympas « broken seed stitch socks »  de Anna Leväniemi: aussi un jeu de texture mais bicolore cette fois. Beaucoup d’effet pour une petite difficulté :  il faut gérer des rayures qui changent tous les rangs (mais du coup pas besoin de croiser ses fils).

J’aime vraiment beaucoup le principe que j’ai déjà utilisé une paire de fois pour offrir des cho7, notamment ici en tricotant d’ailleurs dans l’autre sens ;op 

11326043_1621360471449078_376796353_n_medium2

Et en unicolore de très nombreuses fois (et encore dans l’autre sens ;op)  par exemple ici avec un fil autorayant de Bergère de France

img_20170819_112851_804
Et oui ! un point, deux utilisations ! je l’aime vraiment vraiment beaucoup beaucoup ^^

Vous avez aussi un modèle, gratuit qui se tricote en DK (et donc avec une laine et des aiguilles plus épaisses) que je finirai bien par tricoter un jour, les Kalajoki socks de Tiina Partanen et leur joli motif qui fait penser à une rivière, avec talon renforcé.

Et enfin les « By the Seine river «  de Dona Knits pour un modèle avec dentelle, et un talon renforcé, gratuit et en anglais.

Côté vidéo par exemple (la liste est aussi très loin d’être exhaustive)

Chez Knit Spirit avec du Magic loop et un talon en rang raccourcis ici.

Chez Knit Spirit avec du Magic loop et un talon renforcé ici

Chez Len’art,avec les aiguilles trio de Addi ici 

La suivante est anglais et c’est la recette que j’utilise pour le talon  (sauf que j’utilise pas ces aiguilles là ‘^^), avec les aiguilles 23 cm chez Bmandarine ici . Une petite astuce au moment des rangs de mailles glissées permet de ne pas avoir de petits trous sur les côtés de votre talon, ni de mailles distendues. Alors, certes, c’est en anglais mais les infos principales s’écrivent sur l’écran et on voit bien ce qu’elle fait et ses vidéos sont toujours plaisantes à regarder.

Pour aller plus loin 

J’arrête ces listes ici mais vous avez accès à mes favoris Ravelry ici ^^ , à mon tableau Pinterest ici ^^ et j’ai mis des idées de patrons en story permanente sur mon profil Instagram ici (que je complète pendant toute la durée du mal ^^)

Autres ressources intéressantes pour le Kal pour les aventurières ^^

Si vous voulez vous lancer dans le jacquard, vous pouvez jeter un oeil à ce tuto photo de Lilicommephoto  (vous avez aussi dans ses tutoriels des ressources très intéressantes sur les différents rabattages  et le grafting qui sont plus qu’utiles quand on tricote des cho7 ^^) et aussi un tuto pour faire un ourlet rabattu à 3 aiguilles qui peut sans doute être tenté par exemple sur des cho7 basses, tout commele rabat en tresse bicolore qu’on trouve beaucoup sur les chaussons scandinaves !

Encre violette a posté aussi une vidéo pour un montage de cho7 en « cuff-down » alternatif que j’ai très envie de tester car il est très original : vous le trouverez ici  Je vous laisse découvrir comment elle commence ses côte 1/1 ^^

Mon combo pour le Kal 

IMG_20200903_160045_212

J’ai choisi d’associer mes cho7 à une tasse de potier que j’aime énormément. La dame est adorable et elle officie du côté de Montpellier. J’ai plusieurs tasses dans mon placard qui viennent de sa boutique 500 degrés céramique ( en général, je m’offre une tasse par an) , elles sont souvent un peu biscornues volontairement et toutes totalement uniques.

Côté laine : je vais utiliser des restes de projets, et une laine achetée pour l’occasion. Un reste de Greta And the Fibers ( je dois prendre les photos pour le châle que j’ai tricoté avec) que j’avais acheté chez Lanaé il y a quelques années ( base « Sants » 60% mérinos, 10% soie, 25 % Nylon, coloris ou bain ? 516). Un reste de laine cho7 industrielle non identifiée marron et pour la couleur principale de la balade de Cheval Blanc, coloris  » 275  » que j’ai découvert dans la boutique de Brest « Chez Annette » et qui est pile de la bonne couleur … En dépit de ce que dit l’objectif de mon appareil photo.

Vous avez donc : un laine ultra cheap (la marron), une laine industrielle un peu plus quali ( la Cheval blanc) et une précieuse teinte à la main avec une compo de ouf. Pourquoi ce choix ? et bien parce que pour deux d’entre elles, j’utilise mon stock. Je vais utiliser peu de laine bleu, c’est un reste, je ne stresse pas (et je vais sans doute arrêter les rayures au-dessus du talon de toute façon ;op). J’ai juste commandé la laine verte car je n’avais pas ce que je voulais dans mon stock et que je voulais tester cette laine « made in France » selon l’étiquette (je n’ai donc pas vérifié ^^)

Côté patron : je pars sur ma recette habituelle en commençant par le haut de la chaussette. Au programme, côtes 2/2, un peu de jacquard avec une grille maison et un peu de rayures, talon renforcé contrastant sans doute avec le motif « oeil de perdrix » et grafting à la fin.

Je vous ai fait un petit PDF avec ma grille maison que vous pouvez télécharger ici : grilles pois des cho7 du KAL

Voilà, je clos ici, pour le moment, ce chapitre ^^ J’ai sans doute oublié des choses, fait des tas de fautes d’orthographe mais … Je publie ! (depuis le temps que ça attend ‘^^)

Et vous, une envie particuliere pour ce Kal ? Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à me raconter tout ça en commentaire ^^

Tricot

Le beau « soo Ahn » de Mar.gue.née

Pour une fois, les photos n’ont que très peu « d’unité » . Je préfère quand c’est fait autrement mais j’ai glané les photos que j’ai pu sur 3 séances distinctes alors c’est un peu le bazar, désolée ‘^^

A l’origine 

IMG_20200819_221121_738

Mon amie Mar.gue.née a offert pendant le confinement un « Mystery Kal » ( ou MKAL ou bien Kal mystère). Je ne pouvais pas laisser passer une occasion pareille ! J’ai donc retourné mon stash en quête d’un combo et j’ai réussi à tenir les délais presque jusqu’à la fin… Enfin presque…. En réalité, j’étais dans les temps pour le dernier indice et je me suis dégonflée en voyant la grille de la dentelle ‘^^. A ce moment-là, je me débattais encore avec le boulot, l’oral de français était toujours maintenu, je vivais dans un stress total et je ne me suis pas sentie de tricoter de la dentelle compliquée… alors je l’ai mis de côté…. Jusqu’à la fin de la semaine dernière ! Il paraît que la rentrée approche et dans le cas où ce ne serait pas encore une « fake news » comme j’en suis persuadée , et comme vous l’avez remarqué, j’essaie de faire le ménage dans mes encours pour monter de nouvelles choses en Septembre ‘^^. J’ai un test à rendre pour début Septembre mais pour le moment, mes mains de mamie de 40 ans et mon épaule ( merci l’arthrose !!!) ne m’en laisse pas la possibilité : je ne peux utiliser que de petites aiguilles… Alors pour le moment, je le laisse de côté mais je compte bien le reprendre cette semaine !

Les fournitures 

Confinement oblige, impossible d’acheter de la laine, mais mon stash est assez conséquent ‘^^. J’ai déterré une pelote de Coast de Holstgarn coloris « Denim » (coloris arrêté par le fabriquant)  et deux pelotes de laine absolument non identifiées, achetées sur une brocante à Bruxelles il y a des années, à quelqu’un qui ne savait ABSOLUMENT pas ce que c’était ! Il s’agit d’une lace vraiment fine, à la limite de la cobweb  et que j’ai donc tricotée en double et je ne pense pas qu’il contienne d’acrylique. Elle a un bon drapé une fois tricotée et elle est relativement sèche, sans poils…. Autant dire parfaite pour une jolie dentelle. Ca tombe bien, j’en ai encore vraiment beaucoup, je pensais l’utiliser pour la doubler avec un fil fingering pour faire un pull, vu ce que j’ai utilisé cette fois, je pense que j’en ai encore plus qu’assez !

J’ai utilisé 44 gr de coast et 56 gr en tout de ma lace avec des aiguilles 3,25 pour que le corps en mousse ne soit pas déjaugé (je vous en reparle plus bas).

Le patron 

IMG_20200819_162852_492

Il s’agit du patron « Soo Ahn » de Mar.gue.née, disponible à présent sous forme de fiche payante, en anglais et en français sur Ravelry. Il est prévu pour être tricoté avec de la Merino Single ( 2 écheveaux de 2 couleurs contrastantes) et  2 écheveau de lace, l’objectif étant de jouer avec les textures et deux couleurs seulement mais on peut faire tous les mélanges que l’on veut évidemment ! On tricote l’ensemble avec des aiguilles 4mm pour atteindre un échantillon de 18 m pour 10 cm et avoir un châle bien souple…. et vraiment très grand ! Mais tout léger ^^

C’est un grand châle asymétrique qui se tricote en diagonale puis horizontalement. On commence donc par un série de section de rayures de point mousse de largeurs variées avec des jetés qui viennent rythmer le travail. Le « corps » du châle monte très vite puisque les sections sont petites, et les mailles peu nombreuses !

Puis on va relever les mailles d’un des côtés pour enchainer avec les mailles du corps mis en attente. Après quelques rangs de mousse encore, le repos du guerrier avant la bataille finale… Pardon, je regardais  la saison 5 de Viking quand j’en était arrivée là ;op  et, enfin, on attaque une large bande de dentelle.

IMG_20200819_170722_811

La patte de la linotte

IMG_20200819_170544_580
Voici, enfin, la vraie couleur du Châle ^^’

Je n’avais pas de single en stock, ni de fil poilu, alors j’ai décidé d’utiliser uniquement deux fils. Mais le fil qui devait remplacer une partie de la single, la coast donc, est de la très Light fingerering. Je ne pouvais donc pas utiliser les aiguilles 4 mm recommandées par le patron, car le point n’aurait pas du tout été régulier et je n’aime pas ça du tout. Donc non seulement, je n’ai pas joué sur les textures, mais en plus j’ai tricoté avec une aiguille beaucoup plus petite ! Mon échantillon n’est donc pas de 18 m pour 10 cm, loin de là, je dois être autour de 24 m pour 10 cm ce qui fait une énorme différence. Je le savais dès le départ : Marianne proposait un châle « immense », je savais que j’aurais donc un châle petit sans être minuscule. Au final, il est peu profond mais très long ( environ 1m95 de long pour 51 cm de hauteur).

IMG_20200819_170812_048

Je n’ai aussi fait que la moitié de la dentelle : elle est composée de deux répétitions et je n’en ai fait qu’une. Soyons honnête, au début, j’ai eu peur de cette dentelle qui se compte sur tous les rangs, qui commence avec plus de 400m et qui comporte des doubles jetés ‘^^ qui pour une raison mystérieuse me terrifiaient ‘^^ Alors qu’en réalité c’est bête comme chou ! J’ai commencé par me dire que je n’arriverai jamais au bout. Alors, pour me simplifier la tâche, j’ai placé mes marqueurs sur le rang qui précédait la dentelle. Arrivée à la moitié de la première répétition, je n’avais plus de soucis avec la dentelle. En prenant son temps ( les rangs longs sont difficiles à tricoter pour moi à cause de la concentration), c’est à dire en faisant des pauses régulières plusieurs fois au cours d’un rang, ce que pour une raison aussi très mystérieuse, je ne fais jamais, elle se fait très bien ! J’avais envisagé de n’en faire que la moitié parce que j’avais peur de ne pas arriver au bout. Mais arrivée à la fin, j’ai été prise d’un gros doute.

IMG_20200819_170507_533

J’ai eu peur de moins porter ce châle (qui fut un sacré défi, ce qui est expliqué plus bas encore ‘^^) avec une bande de dentelle très large. Le modèle de Marianne est superbe, si vous aimez les châle romantiques, foncez, il est fait pour vous. Moi, le côté romantique-petite-robe-à-fleurs-et-papillon ben.. ce n’est plus mon style. Alors j’ai fini par décider de m’arrêter là et je suis contente. J’aurais aimé tricoté la fin de la dentelle (je me tâte à le refaire un jour en uni sans les troutrous) mais je l’aurai moins porté. En définitive, ce châle m’a permis de comprendre que j’aimais les bordures en dentelle fines !

Epic fail 

Toute la partie mousse s’est passée presque sans problème, un vrai bonheur ! J’ai commencé le dernier indice, la fleurs au fusil, parce que j’aime relever des mailles. Oui, j’assume ! j’aime aussi tricoter la seconde cho7 à la suite de la première et tricoter des rangs envers de 400 mailles… Bref… J’y suis allée en sifflotant, bien contente qu’il y en ait plus de 150. Sauf que…. sauf que quand je suis arrivée à 20 cm de la fin, j ‘ai recompté pour savoir si j’y étais… ety je n’y étais pas. Mais genre pas du tout ! J’avais atteint le nombre de mailles à relever alors qu’il restait 20 pu… de cm avant d’atteindre la point et de rejoindre les mailles qui attendaient sagement leur tour…. C’est la première fois de ma vie qu’une chose pareille m’arrive ‘^^ Et ce n’est pas la faute du patron ! J’ai tout défait en pestant parce que, quand même, c’est la honte. Pour vérifier, j’ai mis des marqueurs ouverts tout le long de la zone à relever : j’ai compté mes rangs et j’ai balisé le terrain pour vérifier que j’avais le bon nombre de rangs parce que je suis tout à fait capable d’avoir tricoter n’importe quoi lors de la partie précédente ! et tout tombait juste… côté positif, je n’avais pas tricoté n’importe quoi. Côté négatif : je ne sais pas compter ‘^^. Par contre, comme j’avais relevé une première fois (très souplement parce qu’après il a de la dentelle dans l’autre sens) j’avais bien étiré mes bordures….. et je ne relève pas dans les bouboules dans le mousse. Les deux conjugués m’ont fait une bordure plus distendue que ce que ça aurait dû : j’ai des genres de petits trous sur un côté. Mais porté ça ne se voit pas du tout ‘^^

IMG_20200819_170641_645

Je suis donc repartie tranquillement sur ma bande de mousse, toujours la fleurs aux fusils. Mais juste avant d’attaquer la dentelle, j’ai positionné les marqueurs pour ne pas avoir à les gérer en plus pendant le premier rang de  dentelle. Arrivé à la première moitié, côté envers, je me suis rendue compte qu’il me manquait 4 mailles… soit les augmentations d’un rang…. Diantre, me dis-je, en bonne courgette, j’ai dû oublier deux rangs de mousse. Me voici donc à recompter de l’autre côté pour voir… J’avais 3 mailles…EN TROP…. oui, en trop…. J’ai donc défaits les 200 et  beaucoup de quelques mailles que je venais de tricoter et, en plaçant mes marqueurs, j’ai rajouté en bonne sauvageonne les mailles manquantes à gauche, à coup d’augmentations intercalaires invisibles (voici, par ex, un lien si vous ne connaissez pas cette technique, bien pratique quand on est une linotte de compétition) et j’ai diminué de manière tout aussi sauvage de l’autre côté à coup de 2 mailles ensembles. Au passage, on évite de le faire près des bords ou de la pointe, c’est mieux pour que ce soit noyé dans la masse ;op.

IMG_20200819_220957_039

Mais ce n’est pas tout. J’ai dû évidemment défaire de nombreuses fois entre chaque marqueur, parce que je n’arrivais pas sur le bon pied à la fin de la répétition…. Et j’ai recompté les mailles entre chaque marqueurs des centaines des dizaines de fois. Moralité, les 4 premiers rangs de dentelles me prenaient entre 45 min et 1 heure….Mais la dentelle et si belle ! et surtout, si c’est une étourdie de compétition internationale qui vous parle là ! qui est capable de scander « 2 mailles ensemble » en tricotant deux mailles endroits à la place…. bref… Une fois que j’ai décidé de faire des pauses régulières au cours d’un même rang… je n’ai même plus détricoté une répétition… bizarrement ‘^^.

Enfin, je me rendue compte au blocage que je n’avais pris un seul fil sur deux quasi pile au niveau de la pointe sur rang envers. Vous voyez ci-dessous, le petit fil poilu qui passe devant le mousse ?

IMG_20200819_170615_392

Bon et j’ai aussi trop serré mon rabattage par moment et j’ai des points moins prononcées que d’autres mais porté, ça se verra moins et de toute façon en faisant deux fois moins de dentelle, forcément, on a des pointes moins prononcées !

Une photo portée

Oui, une…. Les réglages faits avant de mettre l’appareil dans les mains du zhomme étaient un peu foireux, les enfants faisaient la vie autour de nous pour aller se baigner au lac, alors…vite fais, mal fait… J’en ai sauvé une, la moins bleue de la série ‘^^

IMG_20200819_163439_891

Comme vous pouvez l’entre-voir, j’ai un des pointes bien longues ( on ne voit même pas la fin de celle de gauche) je peux donc faire un tour de plus si je veux.  Pour moi c’est la taille parfaite pour les petits matins frisquets d’été ou de printemps ou d’automne (enfin quand on a un automne…) Mais La version de Marianne est vraiment IMMENSE ! Donc, je finirai en disant « faites gaffes à vos échantillons, oui, même pour un châle ! » moi je ne savais avant de commencer mais ça m’allait très bien puisque je n’ai qu’un « petit » châle (en lin et au crochet en plus) et que ça me manquait. D’ailleurs, j’ai choisi en pensant à ma Bretagne chérie où je finirai bien par atterrir à demeure, nom de Diou ;op

 

Tricot

Article post-it : des cho7 de Noël… en Août !

A l’origine 

IMG_20200815_191716_972

En octobre dernier, je montais ma première paire de cho7 à 4 aiguilles (donc super simples ‘^^) . Arrivée à 3 cm après la pointe, je me suis rendue compte que je tricotais trop serré et que ça ne m’allait pas. J’allais défaire et…. ma mère qui était à côté m’a dit sur un ton faussement désinvolte que, finalement, elle ne serait pas contre le fait de tester les cho7 en laine finalement… Faut dire que ma maman, elle fait du 36, elle… Alors je lui ai dit que j’allais les finir et lui offrir à noël…. Dans le même après-midi, je tournais « le talon comme disent les anglais » profitant de l’avoir sous la main pour mesurer la longueur du pied. C’est que je n’ai jamais tricoté en 36, moi !  … Gros stop pour le rabat tubulaire parce que j’avais fait des côtes 2/2 et qu’il fallait que je me penche activement sur la question. J’ai attendu jusqu’en Novembre pour le faire ‘^^ et le 1 er décembre, j’avais tricoté la seconde… mais nouveau stop jusqu’à…. ce matin ? ‘^^ Réarranger les mailles, rabattre, rentrer les fils et bloquer…. ça m’a pris… moins de deux heures… Procrastination est mon second prénom. Je m’apprête donc à offrir ces cho7 à ma maman en pleine canicule… Rigoureusement indispensable pas vrai ? ;op

Les fournitures 

IMG_20200815_192601_694

J’avais craqué sur ce coloris de « Goomy 50 » de bergère de France« imprim rose » oui sans E de son petit nom… J’esperai que ce ne serait pas un de ces faux jacquards qui ne donnent jamais vraiment de motif. Mais perdu. Il y a fort longtemps, j’avais tricoté pour une amie qui partait pour un pays froid un paire avec un autre coloris boudiou déjà 3 ans à quelques jours près !!!  « imprimchaipukoi » et j’avais fait un point texuré et si je n’avais pas tricoté à 4 aiguilles, j’aurais fait la même chose. Il m’en reste un peu plus d’une pelote, je pense que je vais un de ces 4 m’autocopier… Peut-être cet automne… Bref !

IMG_20200815_191900_412

J’aime beaucoup beaucoup cette laine à cho7, elle est plus douce que la fabel, et sensée être fabriquée en France. Mais les unis sont rares et les rayures sans faux jacquard encore plus…. Je le dis depuis des années : QUEL DOMMAGE !!! Je viens d’aller voir les couleurs du moment… je vous laisse vous faire votre avis ….. Dépitée je suis…. Potentiellement, à voir, « imprim cassis » a l’air except de ce machin sensé faire une jacquard… mais sur la photo tricotée, il manque une couleur, les fourbes ! 

Pour la couleur contrastante, j’ai utilisé un de leur si rare uni coloris « Chair » ( ou 29558), donc je vais précieusement conservé le reste !

Côté taille d’aiguille : 2,25 et je pense que vu ce qu’est devenue ma tension, je la garderai pour les cho7 en Magic Loop et je resterai en 2,5 à 4 aiguilles…. jusqu’à ce que ça change à nouveau ‘^^

Le patron 

IMG_20200815_192125_797

J’ai utilisé encore une fois « les chaussettes de la schtroumpfette »…. je vous ai déjà présenté ce patron de nombreuses fois, je ne fais pas revenir dessus en détail ( déjà ça commence à être long pour un post-it ;op . Mais en gros, toes-up, talon renforcé avec gousset. Patron top, j’ai appris avec ! (mais le montage nécessite un petit coup à prendre mais c’est super fun ! Le genre de montage qui force le respect du non-tricoteur ! J’ai suivi à la lettre le nombre de mailles et au lieu de mon 38 habituel, je suis tombée sur un 36 à cause de la tension. L’avantage de commencer par la pointe, c’est que vous pouvez essayer au fur et à mesure  la pointe pour déterminer votre tour de pied. Pour une première paire, ce n’est peut être pas si mal MAIS je trouve le début plus dur et le talon renforcé dans ce sens aussi…

IMG_20200815_191956_540

La patte de la linotte 

La principale modification c’est les côtes 2/2 à la fin et le rabat à l’aiguille. Pour faire le rabattage à l’aiguille de ce super tuto de Lili comme tout , il faut avoir des côtes 1/1 et pas 2/2. Alors comment faire, me direz-vous ? et bien tout simplement réarranger vos mailles. Vous avez une séquence de « 2 m end, 2 mailles env » : il faut donc se munir d’une aiguille auxiliaire ( sauf si vous savez tricoter les torsades sans aiguilles auxiliaires mais c’est pas mon kif ‘^^) et …

*Glisser la première maille, glisser la suivante  sur l’aiguille à torsades, la placer devant le travail, glisser la maille suivante (env donc), récupérer la maille en attente et la glisser, glisser la maille suivante (env … donc ! )* et ainsi de suite…

La première fois j’ai trouvé ça HYPER relou. Et je n’aimais pas faire de rabat tubulaire ( qui est canon mais il me fallait toujours une bonne dose de motivation ‘^^). D’où le temps de latence ‘^^. J’avais toujours un truc plus urgent ou une fausse bonne excuse pour repousser. Mais fin de l’été = reprise= faire le ménage dans les encours pour commencer des trucs sympas en septembre/octobre…. donc… Je les ai exhumées et je m’y suis remises Et… ben figurez-vous que cette fois c’est passé tout seul ! j’ai trouvé ça très apaisant de glisser mes mailles finalement ! Pour le rabat…. c’est plus bas !

IMG_20200815_192033_011

Je les ai faites courtes à sa demande, elle n’aime pas avoir chaud au cheville, ma maman…. Promis, j’ai pas zappé parce que j’avais la flemme ! J’avais partagé ma pelote en deux parties égales pour monter le plus possible au départ…

Epic fail 

Le tinming est, quand on y pense, un sacré fail quand même. D’autant que son anniversaire étant en Mars…. Mais bref … J’ai frôlé le big fail avec le rabattage… Parce que déjà, je ne savais plus où était mon tuto ‘^^. La honte, j’ai mis 10 minutes à le retrouver ! Après, j’avais retourné la cho7 pour faire une photo et…. j’ai commencer le rabat sur une maille envers et non une maille envers puisque j’étais sur la fin du rang et pas sur le début . ET CA C’EST MAL… TRES MAL ! parce qu’on ne part du bon pied, donc on a pas du tout du tout du tout du tout du tout ? le bon rendu. Et je m’en suis rendu compte à la moitié du rabattage…. C’est d’autant plus con que j’avais enfin intégré le truc qui était un mystère depuis des années et que je m’amusais bien moi, finalement, au milieu de ce rabattage en mode danse de mailles de ma tête oui je suis pas tranquille mais ça ce n’est pas une nouveauté ;op  : Devant, devant, au milieu, derrière, derrière : on dirait pas un genre de quadrille ? non ? bon….   Et bien laissez moi vous dire que DEFAIRE UN PU…. de rabat à l’aiguille,  c’est la CHIENLIT INTERSIDERALE pour rester polie ! j’ai vu le moment où j’allais le fiche au fin fond du panier à encours jusqu’à noël prochain. Mais j’ai tenu bon… et je suis bien contente de retirer un sac à projet du tas planqué entre le canapé et le fauteuil du salon !

Pas de photos portées ? 

J’ai tellement tardé que je n’ose pas demander à maman de faire le mannequin de pieds ‘^^ et je ne peux pas les mettre parce que… ben deux pointures de différences, ça le fera pas ‘^^  J’espère que vous ne serez pas déçu.e.s ‘^^

IMG_20200815_191832_681

 

Tricot

Happy cho7 ^^

A l’origine 

IMG_20200814_184615_812

Il y a fort longtemps, j‘ai tricoté un châle avec quasiment ce combo : j’avais été déçue par le rythme des changements de couleurs car ce n’est pas prévu pour les rangs très longs d’un châle ! J’avais offert mon reste à une copine de tricot et le châle à ma copine Segoccinelle. A la fin du confinement, en trainant sur Laine et Tricot, je suis retombée sur cette marque de pelote : il était temps de tricoter un de mes graals de l’époque … Les Cho 7 ! ^^ J’ai donc commandé le dégradé uniquement, car j’avais déjà le fil blanc en stock et j’ai tout emporté quand nous sommes partis en Bretagne cet été pour tricoter dans la voiture : le top d’Audrey que je vous ai montré hier n’est pas vraiment compatible avec une tribu de 4 gosses surexcités en voitures pendant plus de 5 heures par jours ‘^^. Les cho7 rayées en jersey, par contre c’était le projet rêvé pour toutes ces heures de trajet !

Les fournitures  

IMG_20200814_184652_124

La star de cette paire de cho7 est la « Crazy Zauberball » coloris (2136) « Der Lenz ist da ! » Avec le point d’interrogation ;op. C’est un fil composé de deux brins retordu, dans une composition classique pour les cho7, à savoir 75% laine et 25% nylon. Cette laine n’est pas un Merinos. Je la trouve douce mais je ne suis plus un baromètre efficace depuis que j’explore les laines rustiques. Elle est légèrement plus sèche que la plus part des laines à cho7 ( sèche, ne veut pas dire qui pique, hein ! ) : je la trouve plus douce que la fabel par exemple. Mais si vous avez l’habitude des mérinos superwash, vous risquez d’être un peu surpris.e.s. C’est pas la supersoft non plus, hein, quand même ! Ce fil existe aussi en version single juste nommée « zauberball »

Ce qui fait le dégradé est le fait que seul la couleur d’un des deux brins change à chaque fois : on passe donc par des couleurs chinées pour se rapprocher petit à petit de la dominante suivante grâce à la manière dont le fil est filé. J’aime beaucoup cette façon de de faire qui permet d’avoir un dégradé tout en douceur sans point blanc.  Vous avez le même principe avec la KAUNI effect que j’avais tricotée encore plus tôt. Mais cette laine là est beaucoup plus rustique, elle n’a pas de nylon du tout dedans et elle comporte 4 brins : le dégradé est encore plus subtil. Du coup, je résiste à l’envie de me recommander une pelote pour écrire un petit châle tout simple. Et aussi de me reprendre une zauberball crazy coloris (1511) Submarin et/ou (2204)Grüne Woche et/ou (2248) Cinnamon Bun et/ou (1535) Stone Washed ;op , papa noël si jamais tu passes par là ‘^^

Attention : les rayures du dégradé  sont larges ! C’est pour ça que je l’ai coupé avec  le second fil, dans mon stash depuis des années : la hightland de Holstgarn. Là aussi, on est sur une laine très retordue, avec une composition similaire en nylon MAIS on est sur un fil superwash ET TRES TRES doux ! J’ai utilisé la couleur blanche que j’avais utilisé pour la première mini version de mon patron Aela (avant de tricoter les belles laines d’Angélique)

IMG_20200814_184739_134
Au passage un petit teaser sur un projet au long cours dont je vous parlerai à la fin du mois ^^

Enfin pour le talon, la pointe et les côtes, j’ai utilisé de la fabel de drops coloris « 107 » que j’ai oublié de mettre sur la photo ‘^^. C’est la laine que j’avais utilisée pour mes chaussettes marinières que j’ai énormément portées cet hivers à la maison ( pied nus ou en chaussons) et qui n’ont pas bougé même si elles sont lavées à la machine !

J’ai partagé ma pelote  magique en 2 parties pour ne pas risquer d’avoir une cho7 plus petite que l’autre mais en fait c’était complètement inutile puisque je faisais des rayures de 4 rangs. J’ai donc une pelote de 50 gr intouchée et un reste de gr. Je n’ai pas pesé les laines contrastantes avant de commencer donc je ne peux pas voir dire combien j’en ai utilisé 😦

Le patron 

IMG_20200814_185724_498

Bmandarine a sorti cet hivers une vidéo sur YouTubepour tricoter des cho7 de la cheville vers la pointe. J’ai déjà tricoté des cho7 dans ce sens, un de ses patrons d’ailleurs et elles sont juste parfaites pour mon coup de pied qui est vraiment marqué. Je me suis dit que c’était le moment ! J’ai regardé la vidéo avant de partir en vacances et pris des notes et je me suis lancée. La vidéo est très bien faite et elle explique en détails toutes les techniques  du long tail cast on au grafting en passant par les rangs raccourcis. On commence donc par des côtes 2/2 classiques relativement hautes par rapport à ce que je tricote d’habitude.

IMG_20200814_185559_888

Puis on tricote tout droit. Ensuite, on a un tableau renforcé classique en aller-retour (que j’ai un peu changé), quelques rangs diminutions, quelques rangs  raccourcis et on relève des mailles sur du mousse ce qui fait que c’est beaucoup beaucoup beaucoup plus net ! Puis on repart en rond et on diminue progressivement pour revenir à son compte de mailles de départ. Avec le recul je me dis que dans ce talon renforcé tricoté dans ce sens est beaucoup plus agréable à tricoter. Donc à moins que le motif ait un sens qui nécessite de tricoter dans l’autre sens, je pense que je vais explorer cette façon de faire encore un peu, pour ne pas dire que c’est en train de devenir ma manière de faire fétiche ;op

IMG_20200814_185655_279

Enfin, après quelques rangs tout droits, on diminue encore et on termine par un grafting ( mais vous pouvez rabattre à 3 aiguilles si vous avez la flemme, et que le mini bourrelet qui sera formé sur l’envers ne vous gêne pas… ce qui est mon cas. Mais j’ai été sage, j’ai fait mon grafting !

La patte de la linotte 

J’ai changé le montage parce que j’avais la flemme d’apprendre une nouvelle technique ;op C’est à dire  le « cable cast on » dont je vous parlais dans l’article précédent. Chez moi en tout cas, il est bien assez élastique ! Et je trouve plus facile à appréhender, mais je confonds ma gauche et ma droite alors je ne suis clairement pas une référence ;op

IMG_20200814_185132_875

J’ai tricoté quelques cm de plus qu’elle préconise pour profiter au max de mon joli dégradé. Si j’avais tricoté dans l’autre sens, j’aurais sans doute fait des augmentations pour monter encore plus haut. J’adorerai une paire de cho 7 montante dans ces couleurs ! Mais là ils auraient fallu anticiper et je voulais tester la recette avec un minimum de modifications. J’ai par contre changé la partie en mailles glissées parce que ça faisait un moment que je voulais essayer le talon « oeil de perdrix » : tout simplement, on alterne la place des mailles glissées : un coup on commence par la maille glissée, le rang endroit suivant, on commence par une maille endroit.

IMG_20200814_184815_093

Epic fail ? 

Elles sont parfaitement à ma taille, comme je m’y attendais ! J’ai quelques mini défauts qui a dit comme d’habitude dans le fond? mais rien de bien grave !

J’ai presque géré comme une reine mes changements de couleurs : j’ai un décalage  d’un rang à un endroit mais c’est tout ! Et je ne comprends pas comment j’ai fait pour qu’il soit si haut, ce décalage !  ‘^^

IMG_20200814_184912_561

J’ai relevé une fois mes mailles de manière trop lâche et je m’en suis rendue compte… au blocage. Du coup, c’est un peu cracra mais je ferai plus attention la prochaine fois !

IMG_20200814_185203_319

J’ai une mini ligne un peu étiré au moment des diminutions mais je pense que ça vient de ma technique de tricot à 4 aiguilles qui a besoin d’être encore un peu améliorées MAIS je n’ai pas d’échelles ailleurs ! Donc j’ai bon espoir !

IMG_20200814_185455_407

Peut- être un peu plus perturbant pour vous si la symétrie parfaite vous tient à coeur, le dégradé n’est pas vraiment symétrique. Je pense qu’il se répète en fait avec de subtiles variations, d’ailleurs la fin de la pelote présente des couleurs qu’on a pas au début. Je pensais destasher mon reste mais je vais le garder pour le moment : je me ferai peut être une autre paire un jour, si celles-ci s’usent trop vite ! Je ne vous ai pas mis de photos, ça se voir sur toutes les photos où les deux cho7 sont côtes à côtes ‘^^. J’avais peur que ça me mette à l’envers mais elles sont au final si douce, si lumineuse, tellement parfaitement à ma taille et rigolotes que je leur pardonne volontiers !

Les photos portées ? 

Vous en avez déjà eu mais je vous en mets d’autres. J’ai eu peur de ne pas arriver à prendre de photos mais finalement j’en ai peut être même trop ‘^^. On commence par la pointe, qui grâce au grafting est super propre ! Si vous préférez un tuto photo, vous en avez un très bien chez Lilicommetoutpar exemple.  La prise de vue donne une impression un peu bizarre, je vous assure que mes pieds ne sont pas palmés sous mes cho7 ;op

IMG_20200814_185343_321

Pour rire, j’ai agité mes pieds sous l’objectifs : ça fait encore plus bizarre !!

IMG_20200814_185434_919
Tiens un fil mal coupé… Sauras-tu le retrouver ? ;op

Un petit coup d’oeil sous le pied ?

IMG_20200814_185006_403
Tiens avec aussi un décalage que je n’avais pas vu !

Le talon est parfaitement parfait : il tient bien en place sans serrer !

IMG_20200814_185301_549

Les diminutions de la pointe donnent une petite texture que j’aime bien, plus jolie je trouve que quand je tricote dans l’autre sens.

IMG_20200814_185101_404

Et une vue plus générale pour terminer !

IMG_20200814_185524_402

Voilà ! Encore un article fleuve sur des cho 7 ;op Ma passion pour cet accessoire reste entière, vous n’avez pas fini de m’entendre déblatérer sur le sujet ‘^^.

Alors qu’est ce que vous en pensez ? ^^

Non classé, Tricot

Test pour Yarnflakes ^^: le top Xyris

A l’origine

Je suis tombée amoureuse de ce joli top dès qu’Audrey a relayé son appel au test sur Instagram. Je n’avais vu qu’un bout du dos et j’ai su tout de suite que ce serait une pépite! Je me suis donc proposée pour le tricoter et elle a accepté tout de suite ! Je suis tellement contente qu’elle m’ait fait confiance ^^ Merci encore Audrey ! J’ai tricoté ce joli patron tout au long du mois de Juillet !

IMG_20200810_121804_839

Les fournitures 

J’ai utilisé la même laine que celle de son prototype : la bio balance de BC Garn. C’est un mélange laine/coton éthique dont la composition est identique à ma coast (de Holst Garn) chérie mais le fil est issu plus épais. C’est un fil léger, avec un bon drapé, avec un nuancier relativement riche de très jolies couleurs. C’est un bon fil pour un projet de demi-saison ou pour les fraîches soirées d’été. Il fait trop chaud ici pour le moment pour le porter mais comme j’ai toujours trop chaud en classe, je le porterai avec bonheur de fin octobre à mi-mars ! J’ai choisi la couleur bleu marine qui est un beau bleu très lumineux et pas du tout foncé et j’ai acheté mes 4 écheveaux chez Lilicommetout juste avant de partir en vacances. J’ai à peine entamé le quatrième écheveau pour la taille 3, mais je l’ai légèrement raccourci et j’ai tricoté avec des aiguilles 3,5 (soit 0,25 de moins que ce qui est prévu par le patron)

Le patron 

IMG_20200810_121528_817

Il s’agit du top « Xyris » de YarnFlakes, disponible sur Payhip et sur ravelry, sous la forme d’une fiche payante, en français et en anglais. Il se tricote du bas vers le haut, sans couture, avec un rabattage à 3 aiguilles pour fermer les épaules.On relève ensuite des mailles autour des emmanchures et du col pour les finitions du haut.

On commence par partager ses mailles en deux zones : une partie est tricotée en côtes 3/1 (le futur devant) et l’autre commence directement la dentelle.

IMG_20200810_121639_791

Une fois bloquée, elle présentera les jolies petites « vagues » que forment les diminutions et les jetés.

IMG_20200810_121333_753

La dentelle est la partie la plus belle de ce patron, elle est très impressionnante mais pas si difficile que ça une fois qu’on a placé ses marqueurs et si on prend son temps. Elle comporte de nombreuses mailles torses mais tant qu’on ne sépare pas le dos et le devant, ce ne sont que des mailles endroits alors elles passent toutes seules ^^.

IMG_20200810_121153_930

Ce patron ne comportent pas de rangs raccourcis sur les épaules ce qui m’a un peu perturbé au début : j’ai demandé à Audrey pourquoi elle avait fait son choix et il est tout à fait logique. En tout cas, sur moi, le résultat est plus que convaincant!

Si vous avez eu un coup de coeur comme moi, je vous encourage vivement à le tricoter : tout est tout droit jusqu’à ce qu’on rabatte les mailles de l’encolure devant ou dos, il n’y a pas de mise en forme compliquée. La seule vraie difficulté que j’ai rencontré c’est lorsqu’on tricote la dentelle en aller-retour à cause des mailles envers torses( mais j’ai vite repris l’habitude) et des 2 mailles ensembles envers torses  mais bon… c’est juste un coup à prendre en fait ! Petite note pour une débutante qui voudrait s’enhardir avec un modèle plus compliqué : la dentelle se compte sur tous les rangs MAIS n’oubliez pas que vous avez à la suite plus de 100 mailles toujours à l’endroit, alors c’est comme si vous tricotiez un rang retour tout à l’endroit en fait ;op

La patte de la linotte

Comme c’est un test, j’ai essayé d’être sage. Je n’ai fait que des modifications mineures et toujours avec l’accord d’Audrey. J’ai tricoté le devant un poil plus court : 1 cm à la louche, parce que je voulais terminer le dos sur la fin des petites feuilles qui se terminent dans la seconde partie du motif. Je me suis basée sur la hauteur de mon échantillon pour calculer le nombre de rangs qu’il me faudrait une fois la séparation faite. Et après j’ai croisé les doigts pour que ma tension en aller-retour ne varie pas par rapport à ma tension en rond ‘^^. Et ça l’a fait, heureusement ! J’ai eu quelques sueurs froides mais c’est passé !

J’ai ensuite remonté un peu plus de mailles que ce préconise le patron pour les emmanchures : 4 de plus en fait. Audrey ne propose pas « de ratio » de relevage (ça sonne pas très français, ça ‘^^)  dans ses patrons, elle donne le nombre de mailles qu’il faut avoir. Je suis clairement psychorigide sur ce plan-là, je préfère relever toujours sur le même rythme, c’est à dire 3 mailles pour 4 rangs. En réalité, le plus important, c’est surtout d’avoir le bon nombre de mailles… pour avoir la bonne circonférence ‘^^. J’ai régulièrement le même problème : je n’ai pas toujours le même nombre de mailles que ce qui est prévu dans les patrons. En général, j’en ai un peu plus, ce qui n’est pas très grave. Ici, j’ai été sauvé par ma petite tête de linotte : j’ai tricoté mes côtes avec des aiguilles 3mm… au lieu des 3,25 prévues dans le patron ‘^^. Ca n’a donc pas gondolé mais je ne m’étais pas trompée de taille d’aiguilles.. ça ne l’aurait pas fait ‘^^

IMG_20200810_122012_247

Pour le montage, j’ai opté plutôt pour le montage préconisé par Stephen West pour le unicorn parallelogram : le « cable cast on » qui permet notamment de ne travailler qu’AVEC le fil de la pelote donc on ne risque pas de tomber en panne fil avant la fin du montage ‘^^ Que celui ou celle à qui ce n’est jamais arrivé me jette la première pelote ;op. Le résultat est très propre je trouve sur la dentelle et les côtes 2/3 Mais je ne le ferai pas plus pour pour des côtes 2/2 par exemple : je le trouve trop « mou ». Au passage, un petit truc : j’ai placé mes marqueurs pour la dentelle ( toutes les 16 mailles) dès le montage, pour être sûre de ne pas me tromper en comptant et ça m’a rendu le premier rang de dentelle plus facile : je me rendais compte au bout de 16 mailles si j’avais un soucis ( et ça n’est arrivé qu’une seule fois ! record battu ! )

Epic fail  ? 

J’ai trouvé le moyen de ne relever que la moitié de certaines mailles sur un petit bout du haut de l’encolure dos… Ne me demandez pas comment j’ai fait ‘^^. Je m’en suis rendue compte une fois le projet bloqué, pendant la séance photo… Ce n’est pas très grave et comme c’est dans le dos, je ne le verrais pas alors je survivrai ‘^^

IMG_20200810_121236_109

Je pense que j’ai un peu plus d’aisance que ce qui est prévu par le patron pour le devant. Le dos est nickel comme vous le verrez sur les photos portées. Mais on ne peut rien y faire : il aurait fallu tricoter le devant avec 0,25 de moins mais ce n’est pas possible en rond à moins de dévisser ses aiguilles à chaque demi-rang et franchement… ce n’est pas gérable  ‘^^

Je me suis trompée quelquefois dans la dentelle en oubliant toutes les fois où je m’en rends compte arrivée au marqueur ‘^^ mais je n’ai pas défait de rangs : j’ai triché en remontant des mailles pour simuler des jetés les rangs suivants. En général, soit je les avais oubliés, soit je les avais faits au mauvais endroit dans ce cas, je les ai fait tomber lors du rang suivant comme une sauvage ‘^^. Au final, ça ne se voit pas, je ne saurais même pas vous dire où ;op.

Enfin, j’ai remonté trop de mailles pour l’encolure : toujours fidèle à mon ratio de 3 mailles pour 4 rangs plutôt que de suivre le patron ‘^^. D’ailleurs, j’ai relevé aussi 3 mailles sur 3 sur les mailles rabattues pour essayer de rattraper la sauce… L’encolure me parait plus large que ce qui est prévu par le patron mais ce n’est pas très grave en soit et le zhomme trouve ça hyper sexy…. Non moi non plus je ne comprends pas…. Il trouve que le pull le plus sexy de mon placard…. est mon boxy…. non non cherchez pas, le zhomme est mystère. 

IMG_20200810_121721_594

Les photos portées

Encore une série de photos sans mur orange ! En fait, je crois qu’au bout de 3 ans… il me sort un peu par les trous de nez, ce mur orange. Quand je me débrouille seule, je n’ai pas d’autres choix que de faire les séances photos sur la terrasse mais là j’ai débaucher mon homme. J’ai utilisé le trépied, j’ai fait tous les réglages et il n’a eu qu’à me dire si j’étais bien dans le cadre et à appuyer sur le déclencheur ‘^^. Allez, trêve de bla-bla… voici les photos !

IMG_20200809_192726_424

De face, on dirait juste un petit top tout bête en jersey… Mais de dos…

IMG_20200809_193647_202
Ne faites pas attention aux bouts de manches qui rebiquent, c’est parce que je l’ai bloqué trop près de la séance photo ‘^^

Comme je vous l’ai dit, le motif fait de jolies vagues en bas du top

IMG_20200809_192551_399

et je vous ai fait un gros plan du dos pour terminer !

IMG_20200809_192905_279

Alors, il vous plaît ce petit top ? ^^

 

 

Tricot

Mon Aela doudou d’automne

A l’origine

IMG_20200716_184246_213

Aela est l’un des patrons de châles que j’ai écrit l’année dernière. La première version dans l’esprit  des marinières a été présentée en détails ici. Tout de suite après avoir terminé cette version, j’ai eu envie de voir ce que donnerait le patron en uni. J’ai donc acheté deux écheveaux à Angélique lors du petit knit eat de Juin et j’ai tricoté cette seconde version, sur la route des vacances en juillet/ Aout. Mais je n’ai jamais pris le temps de rédiger l’article de blog qui allait avec. D’ailleurs, je n’étais pas très contente de la première séance photo. Mais surtout, l’an dernier, j’étais un peu « gênée » de parler beaucoup de mes patrons payants sur le blog. En soit, c’est un peu bête, car pour faire connaître mon travail, il fallait bien le présenter quelque part et finalement, c’est sur le blog que j’ai le plus de place pour le faire… Alors, j’ai beaucoup porté mon Aela aux couleurs de l’automne, qui me permettait de mettre de côté la version de présentation pour … Je sais pas trop quoi ‘^^

J’ai profité d’avoir un peu de temps pendant ces grandes vacances pour le bloquer à nouveau et refaire une séance photo.

Le patron 

IMG_20200716_185059_404

Je ne vais pas trop m’étendre sur sa présentation, si vous voulez les détails techniques, je vous laisse aller jeter un oeil au premier article rédigé. Aela est disponible en français sur ravelry, sous la forme de 3 fiches qui présentent des manière différentes de le tricoter en 3, 2 ou 1 seule couleur ^^.

Le point texturé est un peu technique mais très amusant à tricoter une fois qu’on a pigé le coup ^^. Sur cette version, j’ai fait en sorte que les deux côtés du point texturé soient symétriques, grâce à l’aide de Maorie58.

IMG_20200716_184144_031

Les fournitures 

J’ai utilisé deux écheveaux de Finger Crossed, teint par Angélique (The Woolly Skein)

dans le coloris « cookies » : un beau caramel plutôt clair aux jolis speckles de marron, de rouge, de brique. Le patron mets bien en valeur les laines à speckles avec ses sections de jersey et le point texturé. La laine d’Angélique est un bonheur à tricoter : douce, souple, retordu juste ce qu’il faut. Tricotée en 3,75, elle a un très beau drapé et je la trouve parfaite pour les châle de demi saison. Après deux saisons de portages intensif : aucune bouloche à l’horizon ! J’ai un autre combo marinière qui attend que je lui trouve une idée de design et j’ai commencé à gribouiller… Il faut juste que je commence à m’y mettre : peut être en Aout au moins pour la partie tricot… A voir si j’aurais la motivation pour l’écrire et le faire tester ensuite…

La patte de la Linotte

Rien… Bon en même temps, c’est la seconde version du patron, il est comme je le voulais alors…. ;op

Epic fail ? 

Pendant le tricot, oui… Je l’ai tricoté en grande partie en voiture, lors de nos longs trajets, avec les enfants pas toujours très calmes, bien fatiguées après la fin de l’année scolaire alors… j’ai fait pleins de bêtises et j’ai détricoté plusieurs fois ‘^^

IMG_20200716_184211_412

Ensuite, je n’ai pas alterné mes écheveaux et ça c’est très mal ! Surtout sur une laine variée comme ça… Alors j’ai dû défaire une fois arrivée à la moitié du projet ( c’est à dire à pas loin de 400 m).

IMG_20200716_185252_246

Comme je n’avais pas envie d’alterner sur tout le châle ( rappelez vous : tricot/voiture, donc pas très confort de jouer avec deux pelotes qui roulent partout ‘^^ ) j’ai tout simplement : utilisé l’écheveau 1 pour les parties jersey et l’écheveau 2 pour la section de dentelle, en coupant le fil à chaque fois.  Mais évidemment les rangs sont de plus en plus longs… alors j’ai ensuite alterné tous les deux rangs pour la dernière section de jersey et pour la bordure… Donc, oui, j’ai dû alterner un peu mais pas sur tout ‘^^.

Les photos portées 

Avec la blouse que je vous ai présentée ici : ils sont pas faits pour s’entendre  ces deux là ??? Je profite des vacances à la fraîche pour porter mes looks d’automne et définitivement, je crois que c’est la partie de mon armoire que je préfère !

IMG_20200716_184716_179

Et de plus près :

IMG_20200716_184619_029

Aela est un châle triangulaire mais la pointe est relativement peu profonde ( ici le haut du châle est tout de même replié) puisque les rangs raccourcis de la brodure permettent de rallonger les pans sans toucher à la pointe. Je peux aussi faire un tour de plus avec les deux pans et faire un noeud sous la pointe. ( si j’arrive à trouver le temps, j’essaierai de refaire une photo et d’éditer ici pour que ce soit plus parlant)

Les photos bonus 

J’ai eu du mal à choisir alors, je vous en mets quelques unes ici. J’adore les petites touches de couleurs apportées par les speckles. J’ai complètement craqué sur ce coloris alors que je n’achète que très peu ce type de teinture : j’ai toujours du mal à imaginer comment les utiliser : souvent, soit le patron est « caché » par les variations de couleurs, soit les speckles sont « noyées » dans projet… L’idéal reste donc le jersey et certains points texturé mais pas tous…

IMG_20200716_184353_720

Et là j’ai l’impression que je ne m’en suis pas trop mal sortie ^^

IMG_20200716_185059_404

Au départ, je voulais écrire un article presque sans bla-bla et avec juste des photos… ben c’est raté… ‘^^

IMG_20200716_185153_904
C’est sur cette photo que la couleur est la plus fidèle, c’est pour ça que je parlais de caramel très clair tout à l’heure ^^

Alors, qu’est ce que vous pensez de cette version ? ^^

IMG_20200716_184440_706

Je reviens vers vous très vite car j’ai eu le temps de coudre la version définitive de mon petit top à basque et que les photos sont déjà prises, retouchées ( lumière et contraste ) ET chargées dans wordpress ! ^^

 

Tricot, Vlog

Les mitaines de Juin ( avec la recette pour adapter les vôtres)

A l’origine 

IMG_20200611_145348_371

Ce n’est pas la saison pour porter des mitaines, enfin, normalement, ce n’est pas SENSE être la saison pour ça. Mais il se trouve que pour une raison inconnue, j’ai beaucoup de mal à tricoter des mitaines pendant en automne ou en hivers. Cette année, j’en ai tricoté pour sortir des modèles mais… ça veut dire que je n’en ai pas tricoté celles qui étaient prévues pour moi. J’ai fini par me faire une paire de mitaine « Uthred et Iseult » mais c’était déjà trop tard pour en profiter. Alors j’ai décidé d’en tricoter plusieurs paires pour aller avec mon manteau moutarde et dans les tons des châles que j’ai déjà ou que j’ai prévu de tricoter. Il ne s’agit pas forcément que les motifs soient proches, c’est juste une question de couleurs. J’aime assortir les deux mais j’ai tendance à tricoter sans y penser ‘^^. Je vais donc tricoter cet été 3 paires (enfin c’est l’objectif, on verra bien si je m’y tiens). La seconde est en route ( et j’ai déjà un peu dévié du plan originel ;op…. )

Les fournitures

IMG_20200610_192527_943

Depuis quelques temps j’explore avec beaucoup de bonheur les laines rustiques. J’ai accumulé des bébés écheveaux ou  des bébés pelotes de 25 gr pour faire des échantillons pour le design (que je mets définitivement en pause pour un long moment, il faudrait que j’écrire un article sur le sujet d’ailleurs….) et l’avantage c’est que pour mes mitaines à au moins 2 couleurs, c’est largement suffisant ! J’ai donc plongé dans mon stash pour assortir mes couleurs et pour cette première paire en aiguille 2,25 mm, j’ai choisi :

Pour le gris : de la HobbyWool, c’est à dire une laine Littuanienne, découverte chez Bmandarine. C’est un fil assez sec, qui ne ME pique presque pas. Il s’adoucit au blocage et il est vraiment parfait pour les mitaines : léger et chaud un peu poilu mais vraiment pas beaucoup. Peut être que pour un des détails du patron, ce n’est pas le mieux mais ce n’est pas grave. Je vous en parlerai un peu plus bas.

Pour le presque noir : de la Jamieson and Smith 2 ply Jumper Weight, coloris « 81 ». Un grand classique aussi que j’aime aussi beaucoup, je l’ai déjà utilisé en couleur contrastante ici par exemple.

Pour le Jaune : un reste de Bouclelaine, « Ouessant 50 », coloris « Orpiment » qui n’a rien à envier aux autres. Je trouve qu’elle va très bien avec la Jamieson et smith. C’est un reste de cette petite poupée.

Le patron

IMG_20200610_192549_732

J’ai repris la grille des Bunty Mitts by Ella Austin ( payant, sur Ravelry , en anglais) que j’avais déjà repris pour des manchettes il y a des années. Pour le reste, j’ai rajouté ma patte un peu partout ‘^^ Le patron d’origine est entièrement en jacquard. Je vous laisse jeter un coup d’oeil si vous êtes curieuse.

Vous pouvez reproduire ma version avec les mitaines du patron ( j’ai bidouillé ma version à partir de mon échantillon) ou bien avec un patron qui permet d’avoir une répétition de 14 mailles au niveau de la paume de la main.

IMG_20200610_192612_352

La patte de la Linotte

Alors, si vous avez envie de vous inspirer de ma version, voici la liste de mes modifications !

On commence par 8 tours de côtes 2/2 puis on fait un tour de tresse estonienne ( sans changer de taille d’aiguilles : la laine rustique gonfle beaucoup alors elle a comblé les « trous » des mailles distendues par la tresse. Avec une laine plus glissante ou moins gonflante, je pense qu’il vaut mieux descendre de 0,5 mm pour faire la tresse et le rang retour.

IMG_20200610_192710_050

Ensuite, on tricote 24 tours de jersey endroit puis on attaque les augmentations du gousset du pouce. J’ai tricoté mon pouce comme je l’explique dans le patron des mitaines Uthred et Iseult: c’est à dire à plat directement après les augmentations. On le coud tout de suite et on reprend le reste du patron. Sinon, vous pouvez mettre en attente comme dans un patron plus classique sans couture.  En soit, ce n’est pas très important : soyez à l’aise ! Pour souligner le haut du pouce, j’ai tricoté une tresse estonienne juste avant 4 rangs de côtes.

IMG_20200610_192904_737

Ensuite, 2 rangs de jersey, une nouvelle tresse et on attaque le jacquard (pour ma part avec des aiguilles 3mm pour que ça ne tire pas mais j’ai un vrai soucis de tension ‘^^). J’ai pris la grille du patron à partir de la seconde feuille de la fleur uniquement.

IMG_20200610_192842_673

On termine par deux rangs de gris, une tresse estonienne et hop directement sur le rang retour on entame les côtes ( 8 tours) et on rabat ! ^^

IMG_20200610_192738_739

Epic fail 

Ma première mitaine était beaucoup trop grande, parce que je n’ai pas fait d’échantillon. C’est maaaaaaal !!!

Sur la première, je n’ai pas fait la tresse au niveau du pouce parce que j’ai eu l’idée après.  ‘^^. Mais la taille est parfaite et j’en suis vraiment super contente. Et puis cette différence me permettra de faire mettre toujours la même à droite, ce qui est tout de même d’une importance capitale, nous sommes bien d’accord. ;op

IMG_20200610_192644_277

Les photos portées ? 

J’ai fait un teste sur la terrasse avec le pied de l’appareil photo et juste le doigt de l’homme est ça a pris vachement moins de temps que quand je me contorsionne toute seule avec l’appareil en équilibre sur une pile de bouquin… Bizarrement ;op

IMG_20200610_192342_848

Le jacquard n’est pas du tout tiré grâce au changement d’aiguilles. Je suis contente de ma version, le patron est beaucoup trop chargé pour moi. Les laines rendent vraiment bien après blocage : je rêve d’un beau pull avec un beau yoke ! ( bon en aiguille 2,25 mm… J’ai fait une robe en 2,75mm… ça devrait le faire ‘^^mais je ne sais ni quoi, ni quand !)

IMG_20200610_192426_325

J’avais un peu peur que le pouce ne soit un peu trop serré à cause de la tresse mais pas du tout !

IMG_20200610_192143_194

La taille est très ajustée et c’est comme ça que préfère les mitaines (et les cho7 au passage, mais c’est une autre histoire ;op). Je crois que je vais rajouter un tresse à toutes mes côtes 2/2, je trouve que ça les souligne bien et pour ce projet ça ne tire pas du tout. Voire même ça les stablise. Par contre, on perd un peu en élasticité ce qui peut être gênant pour une encolure près du cou mais pas ici !

IMG_20200610_192224_155

Voilà !

Alors, elles vous plaisent mes petites mitaines? ^^

J’ai posté un nouveau petit vlog sur Youtube, où on les voit sur quelques plans avec la petite collection habituelle de petits moments de ces 15 derniers jours, si jamais ça vous dit de jeter un oeil. ^^

 

 

 

 

 

 

Tricot

Article post-it : mais au fait, et tes derniers prototypes ?

VERSION UNE 

A l’origine 

Comme je vous l’ai dit dans l’article précédent, mon dernier patron de mitaines, je l’ai écrit au départ pour mon le cadeau de noël de mon grand. Je vous montre donc ce que ça donne, sachant que l’échantillon de départ était différent et que je ne sais plus ce que c’était ‘^^

IMG_20191217_113831_961

Les fournitures 

IMG_20191217_113646_826

On a ici de Semilia de Bc Garn pour le bleu et de la vovó de Retrosaria : deux laines, bio et véritablement éthique. La première est plus douce, plus épaisse et plus retordue que la seconde. Je trouve que les deux coloris se marient particulièrement bien, malgré la différence de texture et d’épaisseur (mais elles sont classées en sport toutes les deux). J’ai aussi le bleu foncé de la gamme vovó mais je trouve qu’elle ressort moins…

Le patron

Il s’agit du patron des mitaines Uhtred et Iseult qui sont à présent parties en direction de la boutique de l’Echeveau solidaire. Pour rappel, la version finale avait été tricotée avec les belles laines de Heidi Idea.

Je vous laisse jeter un oeil à l’article précédent pour la description générale du patron ^^. Pour changer, je vous montre sa beauté intérieure, tiens !

IMG_20191217_113733_457

Epic fail ? 

RAS. Mon grand les adore et les porte régulièrement. Du coup, elles ne sont plus très très jolies ‘^^parce que un gamin de 11 ans et demi, ça s’accroche de partout, surtout au scratch de sa veste, ça roule en vélo sur ses mitaines tombées de sa poche et ça les laisse trainer n’importe où ‘^^

IMG_20191217_113800_862

Les photos portées 

Je vous en ai fait une paire avant de les lui offrir : nous avons tous les deux la même largeur de mains mais ses doigts sont plus courts que les miens… Enfin, ses doigts sont plus courts que les miens….maintenant ‘^^ Et au moment où j’écris ce post, je me rends compte qu’en fait, j’en ai traité qu’une ‘^^

IMG_20191217_113922_271

VERSION DEUX 

A l’origine 

Je voulais en faire une paire pour moi en laine rustique parce que je projette de me faire un châle gris clair pour l’hivers prochain et que les mitaines que j’avais tricotées pour moi il y a un bail jurent complètement avec mon manteau moutarde ‘^^ J’ai passé l’hivers à me dire qu’il fallait que je me tricote des mitaines épaisses et moelleuses. Moralité, terminée le week end dernier, elles seront prêtes pour aller faire un coucou à ma copine Elise qui ouvre une mercerie créative salon de théla semaine prochaine dans le grand nord dans la campagne/montagne entre Lyon et Saint-Etienne à Pélussin… et pour l’hivers prochain ‘^^

IMG_20200310_111242_837

J’ai tricoté la seconde taille cette fois et elle est parfaite.

Les fournitures 

IMG_20200310_110907_925
Le bleu n’est pas vraiment fidèle, en vrai il est moins électrique ‘^^

Ma mission : utiliser mon stock de pelotes esseulées, acheté pour faire des échantillons et des tests pour des patrons hypothétiques. J’ai donc tricoté pour la couleur principale de la Tukuwool fingering coloris « humus », une laine bien rustique finlandaise. Quand je l’ai reçue, je l’ai trouvé très piquante : elle est restée au fond de mon stash des mois et des mois , presque un an en fait ! Et quand je l’ai ressortie, en fin de semaine dernière, je l’ai trouvée presque douce. Elle est effectivement plutôt sèche mais maintenant que je suis habituée à autre chose que du mérinos SW, je la trouve très chouette. Elle s’adoucit vraiment beaucoup au lavage et gonfle beaucoup. Et définitivement, plus j’en tricote, plus j’aime ce type de laine. Comme je le disais à une amie régulièrement, je suis tombée dans la catégorie des gens qui tricotent des laines qui piquent pour tout le monde et qui sentent le mouton ;op

Pour aller avec, j’ai choisi de la Jamieson and Smith 2 ply, coloris  poétiquement nommé « FC41 » : en vrai, un bleu presque pétrole. Elle est légèrement plus fine que la tukuwool et avant blocage plus douce.

Le mélange des deux laines fait bien ressortir le point mosaïque mais la Jamieson and Smith fait un peu disparaître la tresse estonienne. Je vous laisse décider avec les photos.

IMG_20200310_110925_981

Le rendu avec ses fils est très différent de la version de présentation du patron que j’aime vraiment beaucoup aussi mais que je n’ose pas porter pour avoir une belle version de mon prototype.

Epic fail ? 

Un mini ratage au niveau du blocage des côtes 2/2 du poignet qui du coup rebique …

IMG_20200310_111130_149
Ce sera plus probant sur la photo portée ‘^^

Je ne sais pas trop comment j’ai fait, mais j’ai un peu foiré mes jonctions de rangs…

IMG_20200310_110955_468

Et un rabattage un peu serré pour un des pouces : mais comme mon pouce gauche est plus maigrichon de mon pouce droit, ce n’est pas grave ‘^^ Je me trompe juste une fois sur deux sur la main où je le mets ‘^^

IMG_20200310_111058_275

Les photos portées 

J’ai un fait ce que j’ai pu d’une seule main, donc vous n’en verrez qu’une à la fois ‘^^

IMG_20200310_111436_017
Là, vous voyez, ce que je veux dire par  » le bas qui rebique » ? Pardon pour le bout des doigts un peu gris, c’est mes cordes de violon qui déteignent ‘^^

Vu des côtes, notons au passage les positions tellement naturelles ‘^^

IMG_20200310_111403_757

Et une dernière :

IMG_20200310_111505_796
La laine étant un mélange de deux toisons, elle est naturellement chinée.

Et voilà !

Alors, vous avez une préférence pour quelle version ? une de ces deux-là ou bien la version présentation du patron?

Tricot

Le petit pull rose

J’ai fini toutes mes obligations numériques professionnelles avec une journée d’avance ! Je peux donc passer ici écrire ici un des articles en souffrance ;op Youpyyyyyyyy

A l’origine

Vous avez vu cette été ma petite collection de jupe tailles hautes: elles avaient besoin de t-shirt pour être portées. Or, ces jupes d’amour, en hivers, je ne les porte pas, faute de pull adapté… IL FALLAIT que je remédie à ça, non ? ^^

J’ai mis de côté plusieurs patrons dans le même esprit, avec ces échantillons différents et qui me permettraient de tricoter les pépites qui dorment sagement dans mon stash. J’ai commencé par celui qui se tricotait avec le plus grand échantillon et le combo de fil le plus chaud. Commencé en Janvier, après avoir terminé mes encours de l’an dernier ( que je n’ai toujours pas montré ici !), j’ai vu le moment où je n’arriverai pas à le terminer avant le printemps, mais ouf ! il devrait sortir relativement souvent !

J’ai prévu de tricoter d’autres patrons par la suite, une fois que j’aurais vérifié que je porte effectivement ces jolies jupes en hivers, une fois que j’ai un top adapté.

Qu’est-ce qu’un pull adapté pour moi ? Il faut qu’il soit court pour arriver juste au dessous de ma ligne de taille, avec des manches bien fittées et un peu boxy mais pas trop, pour ne pas me sentir engoncée. ^^

Les fils 

IMG_20200211_122615_651

J’ai donc enfin sorti 3 pelotes de Mondim de Rétrosaria, coloris 110, un joli vieux rose, que j’avais acheté chez Lanaepour tricoter un gilet. Finalement, je lui ai associé un fil de Hostgarn Titicaca coloris  » Heather rose » , un fil lace 100 % alpaga, que j’ai déjà utilisé en mélange pour tricoter mon pull Tender. Comme je l’espérais, il remplace très avantagement le mohair et soie que je ne supporte pas et qui n’est pas forcément à la portée de mon porte-monnaie ‘^^. J’obtiens un rose chiné très doux, plus clair et plus lumineux que la Mondim seule. Et que je n’ai pas réussi à rendre en photo ‘^^.

Les deux fils ont gonflé au blocage, mon pull a juste ce qu’il faut de drapé. Les mailles sont bien régulières, il a mis un peu plus de 24 h pour sécher et il a pris 2 cm en hauteur ( en largeur, je ne sais pas, je n’ai pas mesuré avant de le bloquer).

Je suis ravie de ce mélange, qui me permettra l’hivers prochain de tricoter des patrons laissés de côté parce que je ne voyait pas comment remplacer le mohair. Et avant que je ne l’oublie encore, j’ai utilisé mes fidèles aiguilles 3,75 mm.

Le patron 

J’ai opté pour le patron gratuit du pull Trescao de Along avec Anna, disponible en français et en anglais et en téléchargement gratuit sur Ravelry ici. 

C’est un pull cropped et légèrement boxy, qui se tricote en top-down, et sans couture. On commence par une bande de mousse, puis on forme le raglan, avec quelques rangs raccourcis pour creuser l’encolure par rapport au dos.

IMG_20200211_122707_611
La couleur est ici presque fidèle. En vrai c’est un peu moins rose

On met les manches en attendre et on file tout droit tout en jersey  quasiment jusqu’à la bordure théoriquement en mousse. Juste avant, on rajoute quelques rangs raccourcis pour légèrement arrondir le dos du pull. Il est donc aussi un peu plus long derrière ce qui permet de ternir chaud au rein ( une thématique importante en ce qui concerne les pulls cropped ‘^^).

IMG_20200211_122738_659
Bonjour lumière dégueu de jours de pluie en hivers

Le patron est tout à fait à la portée d’un débutant motivé qui n’a pas peur de se frotter au rangs raccourcis (des German Short Row)

La patte de la linotte 

Je n’avais pas le bon échantillon, le mien était trop petit d’une maille : j’ai donc tricoté une taille au-dessus et le résultat est nickel.

J’ai choisi ce patron pour sa forme globale et parce qu’il correspondait au mélange de fil que je voulais tester mais il comporte des éléments que j’aime pas trop : c’est purement subjectif ! D’abord, je ne suis pas du tout fan des troutrous du raglan d’origine. Je comprends pourquoi Anna a fait ce choix et il est très pertinent pour des débutants : les augmentations sont des jetés et comme il y a des rangs raccourcis, on augmente à la fois sur l’endroit et sur l’envers. C’est donc le plus simple. J’ai juste transformé les jetés par des KFB (ou augmentations barrées en français) sans changer leur place dans le patron. Et à l’envers, me direz-vous ? j’ai juste tricoter … à l’envers ! En fait, ce n’est pas très compliqué ! c’est juste un petit coup à prendre ! Petite anecdote de groupie en passant : Muriel ( des étoiles et des pois) et moi avons monté ce pull à quelques jours d’intervalles, sans nous concerter. Et pour changer, c’est moi qui l’ait inspiré : elle a défait son début pour enlever aussi les troutrous… mais je ne sais pas encore quelle méthode elle a employé ^^)

IMG_20200211_122850_218
Ce n’est pas DU TOUT la bonne couleur ‘^^

Deuxième chose, je n’avais pas forcément envie d’un pull tout bête en jersey. Je préfère les pulls un peu travaillés et originaux. Au début j’avais pensé faire un point texturé sur le devant, mais il faut avouer que je suis vraiment claquée en ce moment, et je ne voulais pas me prendre la tête le soir avec mon tricot. Alors…. Comme procrastination est mon deuxième prénom, j’ai décidé de faire plutôt une bande de motifs en bas de mon pull, un peu comme pour le tender que je citais plus haut. Donc, j’ai passé les emmanchures, j’ai tricoté quelques cm et j’ai remis le nez dans mes livres de points. Et les seuls motifs qui me plaisaient se tricotent… en bottom up…. Youuuu Looooooseeeee ‘^^. J’ai envisagé de faire la bande à part de faire un grafting par la suite.. Mais bon, avec peu de neurones qui me restent le soir, c’était trop chiant, aventureux ‘^^. Alors, finalement, j’ai juste repris les côtes ( que j’aime beaucoup) du cardigan FJERque j’avais testé pour Fibertales l’an dernier. Elles sont très simples  (1 rang tout à l’endroit, 1 rang de côtes 1/1), que j’ai ajouté en bas du pull. Le patron propose de tricoter en tout 24 cm ( bord compris) après les emmanchures, donc tricoté 19 cm de jersey, fait les rangs raccourcis du patron puis 5 cm de ces jolies côtes dont j’ai encore mangé le nom. Dernière chose, je n’aime pas non plus la large bande de mousse en bas des manches que j’ai transformé en côtes, pour rappeler le bas. J’ai fait en tout 15 diminutions, puis 20 rangs de jersey et enfin 5 cm de côtes.

IMG_20200211_122641_340

Les photos portées

J’adore mon petit pull ! Il tombe exactement que je le voulais! Je pense adapter le patron en bottom-up pour tricoter le motif que je voulais faire en bande en bas, mais… plus tard ‘^^parce que définitivement cette année est beaucoup trop chargée pour me lancer dans des design compliqués !

IMG_20200211_122201_191

Comme je vous l’ai dit plus haut, il est un poil trop long par rapport à ce que je voulais mais il va sans doute se rétracter un peu ‘^^. Comme souvent, mon échantillon a plus bougé en hauteur sur le projet fini que sur mon petit carré, j’ai encore du mal à anticiper… Je vais bien finir par y arriver ;op . Sinon, voici ce qu’il donne de côté :

IMG_20200211_122233_028

Et de dos ! je suis très contente du dos, j’avais un peu peur que ça ne fasse sac à patates mais en fait pas du tout. ^^

IMG_20200211_122259_341

Et enfin un petit zoom sur les manches et les côtes. Je les trouve très délicates et ça va bien au patron !

IMG_20200211_123023_965

Et voilà ! Les vacances arrivant à grands pas, je vais avoir bientôt du temps pour blogger à nouveau et surtout bloquer les projets tricotés l’an dernier et qui attendent toujours ‘^^

Bon en même temps, j’avais déjà dit ça lors des vacances précédentes ‘^^