Couture

La robette de rentrée… ou celle qui racontait sa vie.

A l’origine

IMG_20200822_130626_467

Il y a fort fort fort longtemps (j’étais en terminale), j’étais tombée amoureuse d’une robe-salopette rouge. J’ai travaillé ma mère au corps pendant des semaines pour me faire offrir cette robe mais elle luttait parce que :

1. Je ne mettais de robes que quand il me tombait une dent.

2. J’étais une ado du genre à raser les rouge alors le combo robe originale+ROUGE … elle doutait que je la porte.

Mais au gré d’une réduction chez la redoute, la fameuse robe a été commandée et elle a mis un temps fou à arriver. Cette robe, je l’ai donc fantasmée pendant des lustres et le jour où je l’ai enfin eue entre les mains…. Elle était trop grande, bien trop grande.. Elle est donc repartie à l’envoyeur et je ne l’ai jamais revue. Tiens ça vaudrait le coup de chercher sur Vinted, tiens, je me semble que la marque c’était Diesel, mais je ne suis pas sûre. Bref ! Et bien figurez-vous cette histoire m’a suffisamment marquée pour que :

  1. J’en ai un souvenir ultra précis 22 ans après ou 23, tiens, je n’ose calculer….
  2. Je fantasme une jolie robe salopette pendant des années. J’en ai essayé des tas mais celle du commerce ne me vont JAMAIS !

Je fais régulièrement des recherches pour trouver le patron idéal. J’ai mis de côté celui de la salopette Turia qui n’est pas une robe mais qui reste adaptable, je pense. Et cet hivers, j’ai vu passé une version du patron que je  vous présente aujourd’hui et qui était alors offert dans une version simplifiée. Je me suis ruée dessus ‘^^ mais je ne l’ai pas cousue tout de suite parce que je n’avais pas le temps.

Et puis, en triant le jeans de mon stock pour le fameux projet que je vous présenterai en fin de semaine prochaine, j’ai retrouvé le coupon que j’avais mis de côté pour ça. Et comme j’avais besoin d’une cousette de rentrée qui me donne la patate et de chutes de jeans, j’ai respiré un grand coup et j’ai coupé mon précieux-jeans-pour-robe-salopette.

Les fournitures 

IMG_20200822_131316_766

J’ai donc pioché un coupon de jeans trouvé sur le marché, sans élastanne et qui fait les mains bleues, comme je m’en suis rendue compte en cousant les boutons (du marché) à la fin et des chutes de crêpes de viscose Linamorata X Mondial Tissu de cette robe adorée.  J’ai rajouté aussi un peu d’entoilage thermocollant et le patron préconise une fermeture éclair dont j’ai pu me passer.

Le patron

IMG_20200822_131730_563

Il s’agit de la robe Sofia de Marnie From Switzerland. Le patron que j’ai en ma possession propose deux longueurs (genou et mi-cuisse) et deux options de poches. On peut faire deux poches plaquées dans le dos, deux poches plaquées sur la partie jupe, bien une poche kangourou poitrine. Cette dernière poche est donc gradée pour correspondre harmonieusement à la largeur de la bavette. Il comporte peu de pièces : un devant, un dos, les poches, les bretelles et 2 micro-parementures. 

Les bretelles sont prévues pour être boutonnées avec une boutonnière, justement, que vous pouvez faire sur les bretelles ou sur la partie bavette. Le patron explique très bien quelle option choisir si vous voulez avoir le bas des bretelles dessus ou dessous et quand on est pas très bien latéralisé.e.s comme moi ou alors que la géométrie dans l’espace a toujours été votre bête noire, c’est un vrai plus ^^.

IMG_20200822_130332_387

La version offerte était livrée sans les schémas de montages mais avec de nombreuses explications écrites. Les débutantes trouveront des informations très complètes sur le choix du tissu, de la taille en fonction du tissu, des conseils pour coudre le velours ( un incontournable du genre, pas vrai ? ^^). Elles sont très complètes et tout à fait compréhensibles, même sans schéma (qui sont de toute façon disponible, si j’ai bien compris, dans la version payante).

La patte de la linotte

J’ai pas mal modifié le patron pour coller à ce que j’avais en tête. Commençons par l’allure générale : je n’ai pas suivi les indications pour le choix de la taille. J’aurais dû prendre une taille au-dessus du tableau, puisque mon tissu est assez raide et  non extensible. J’ai beaucoup hésité, mais je voulais la porter avec juste une débardeur dessous (si possible rayée, mais je n’en ai pas encore un, il faudra que je me mette en quête), ou un de mes tish moulants petits bateaux , que je ne mets  presque jamais parce que justement ils sont moulants  ou alors sous des pulls ‘^^ . J’ai vraiment failli suivre les explications mais en tenant compte de l’aisance recommandée par le patron, et vu que je n’ai toujours pas de hanches (ni petites ni grandes) et que le tour de poitrine n’est pas forcément important ici ( je me suis dit que je pouvais jouer sur les longueurs des bretelles pour ça au pire), j’ai coupé la taille 40, en suivant le tableau des tailles.  Attention, si vous voulez porter un pull dessous, il est absolument nécessaire de prendre cette fameuse taille au-dessus, même chose avec un gros velours côtelé. Mon jeans est relativement raide mais plutôt fin. Et je n’ai pas mis de fermeture éclair car en me tortillant, je la passe sans ;op Sainteeee Flemmeeeeee

J’ai déplacé la poche kangourou sur la partie jupe. Pour cela, j’ai décalqué la taille 42 pour vérifier qu’elle avait la bonne taille par rapport à ma jupe (en 40). J’ai rajouté après les marges de coutures.

IMG_20200822_131710_050

Pour la placer, j’ai plié ma poche en deux par la largeur, j’ai pris la hauteur des deux poches plaquées sur la jupe et j’ai aligné la poche avec le milieu du devant et cette hauteur. J’ai dessiné le contour de la poche (sans marges sur le patron) directement sur mon patron. Et j’ai fait le petit triangle de renfort sur le haut de la poche. Par flemme, je n’ai pas fait les poches dos ;op 

IMG_20200822_130353_024

La stature de référence du patron est de 1m68 et la valeur d’ourlet de 4 cm. Donc pour une version  au genou j’aurais dû retirer au moins 4 cm dès le départ. Une fois la robe terminée, je l’ai essayée pour savoir combien de cm retirer au patron… et j’ai eu un gros coup de coeur pour cette version presque midi ! J’ai donc décidé de faire un ourlet avec une parmenture pour garder le plus de longueur possible. J’ai donc dessiné une parmenture d’ourlet à partir du bas de la jupe, j’ai pris 8 cm de hauteur, avec une couture à 0,5 cm du bas du bord et un replis simple de 1 cm en haut.

IMG_20200822_130251_755

Pour le look et garder l’esprit jeans, j’ai fait des fausses coutures de jeans sur les côtés. Pour cela, j’ai surjeté ensemble mes marges de coutures que j’ai couchées vers le dos puis j’ai fait une double surpiqûre. Pour un côté, j’ai pu le faire juste après l’assemblage ce qui a grandement simplifié la manoeuvre puisque la robe n’était encore pas fermée ‘^^

IMG_20200822_130155_235

Pour le look, toujours, j’ai fait une piqûres à 3 cm du bord de la bavette devant et derrière.

IMG_20200822_131757_340

Pour ce qui est de l’intérieur , j’ai dessiné une doublure pour le haut de la salopette (devant et derrière) au lieu de la petite parementure prévue par le patron. Pour savoir où m’arrêter en bas, j’ai tracé un ligne perpendiculaire au centre de la pièce, 4 cm plus bas que l’emmanchures.

IMG_20200822_131623_679

Pour le montage, j’ai assemblé ma parementure par les côtés après avoir fait le bord de chaque pièce.

IMG_20200822_131423_471

Et je l’ai cousue tout autour de du haut de la robe, préalablement assemblée.

IMG_20200822_131553_010

Ah, j’ai failli oublier ! J’ai failli entoiler complètement ma doublure mais j’ai eu peur que ce ne soit trop raide. Alors j’ai entoilé uniquement 4 cm du haut, pour soutenir la bord de la bavette.

Epic fail 

Je voulais une parementure d’ourlet visible et je l’ai assemblé … endroit contre endroit… Perdu! Il a fallu tout découdre puisqu’il faut l’assembler dans l’autre sens ‘^^ Bon au moins j’ai tout réussi à coudre droit ‘^^ Si j’avais fait des vraies coutures renforcées de jeans, l’intérieur aurait été ultra clean mais je n’ai pas eu la foi de le faire ‘^^ ou la flemme

IMG_20200822_131357_187
Vous avez vu le gros caca de fils mal coupés ? ‘^^

J’ai cousu les surpiqûres des côtés de l’ourlet bien après avoir finie la robe, du coup, ce n’est pas très très très droit ni très bien raccordé ‘^^

IMG_20200822_130125_695

Le jeans brut, c’est sympa, c’est joli, j’adore voir le délavage s’installer petit à petit. J’ai bien évidemment lavé mon tissu avant de le coudre MAIS… J’avais les mains bleutées à la fin de la couture. Et je ne l’ai vu qu’APRES avoir cousu les boutons qui ont commencé à bleuir ‘^^ Ca promet… Note pour plus tard, laver ma jolie robe… uniquement avec du foncé ^^

IMG_20200822_130332_387

Mais le plus gros fail, je ne me l’explique toujours pas ! J’ai coupé une doublure de bavette… Plus courte que l’autre de 2 cm… Et je m’en suis rendue compte quand j’ai voulu tout assembler ‘^^. Pour tricher, j’ai donc fait un bord invisible à la main sur la partie qui dépassait, et j’ai fixé à petits points sur la marge de couture. Du coup, ma parementure ne roule pas sur elle-même quand je l’enfile ‘^^. Au passage, je suis bien contente d’avoir choisi pour doublure un tissu qui glisse bien, ça facile l’enfilage de cette robe qui n’est pas du tout serrée quand je la porte mais que j’enfile tout juste sans fermeture éclair ‘^^ Vivement que j’ai perdu ces 5 fichus kilos quand même ;op

Les photos portées 

Retour devant le mur orange, en terrain conquis et maitrisé ‘^^

IMG_20200822_131200_638

Mon fils m’a fait très justement remarqué que ma robe, elle faisait tablier. Moi j’aime bien. On verra ce qu’en dire les lycéens à la rentrée ;op

C’est peut être pire si on prend que le haut mais en même temps, c’est un peu le code ;op. Je n’ai pas utilisé d’attaches de salopette parce que j’en avais pas ‘^^Mais j’aime mes gros boutons en bois.

IMG_20200822_131011_206

Voici le traditionnel côté :

IMG_20200822_131112_322
Terrain conquis mais partagé ‘^^ la photo a été prise alors que le hamac revenait ‘^^

Et de dos : je regrette un peu de ne pas avoir les poches qui auraient été uniquement décoratives ( c’est pour ça que je ne les ai pas faites ‘^^)

IMG_20200822_131035_964
Et le Hamac repartait ;op

Et pour le fun, la dernière, que j’aime beaucoup avec mon squatteur de terrasse en prime !

IMG_20200822_134604_946

Je vois très très très bien cette petite robe avec ma marinière petit bateau à gros pois noir, un gros gilet, mes super collants à motifs et des bottines mais, vous m’excuserez, je n’ai pas eu le courage de littéralement me liquéfier sur ma terrasse pour vous le montrer ‘^^.

Alors, qu’est ce que vous en pensez, de ma petite robe ? ^^

Non classé, Tricot

Test pour Yarnflakes ^^: le top Xyris

A l’origine

Je suis tombée amoureuse de ce joli top dès qu’Audrey a relayé son appel au test sur Instagram. Je n’avais vu qu’un bout du dos et j’ai su tout de suite que ce serait une pépite! Je me suis donc proposée pour le tricoter et elle a accepté tout de suite ! Je suis tellement contente qu’elle m’ait fait confiance ^^ Merci encore Audrey ! J’ai tricoté ce joli patron tout au long du mois de Juillet !

IMG_20200810_121804_839

Les fournitures 

J’ai utilisé la même laine que celle de son prototype : la bio balance de BC Garn. C’est un mélange laine/coton éthique dont la composition est identique à ma coast (de Holst Garn) chérie mais le fil est issu plus épais. C’est un fil léger, avec un bon drapé, avec un nuancier relativement riche de très jolies couleurs. C’est un bon fil pour un projet de demi-saison ou pour les fraîches soirées d’été. Il fait trop chaud ici pour le moment pour le porter mais comme j’ai toujours trop chaud en classe, je le porterai avec bonheur de fin octobre à mi-mars ! J’ai choisi la couleur bleu marine qui est un beau bleu très lumineux et pas du tout foncé et j’ai acheté mes 4 écheveaux chez Lilicommetout juste avant de partir en vacances. J’ai à peine entamé le quatrième écheveau pour la taille 3, mais je l’ai légèrement raccourci et j’ai tricoté avec des aiguilles 3,5 (soit 0,25 de moins que ce qui est prévu par le patron)

Le patron 

IMG_20200810_121528_817

Il s’agit du top « Xyris » de YarnFlakes, disponible sur Payhip et sur ravelry, sous la forme d’une fiche payante, en français et en anglais. Il se tricote du bas vers le haut, sans couture, avec un rabattage à 3 aiguilles pour fermer les épaules.On relève ensuite des mailles autour des emmanchures et du col pour les finitions du haut.

On commence par partager ses mailles en deux zones : une partie est tricotée en côtes 3/1 (le futur devant) et l’autre commence directement la dentelle.

IMG_20200810_121639_791

Une fois bloquée, elle présentera les jolies petites « vagues » que forment les diminutions et les jetés.

IMG_20200810_121333_753

La dentelle est la partie la plus belle de ce patron, elle est très impressionnante mais pas si difficile que ça une fois qu’on a placé ses marqueurs et si on prend son temps. Elle comporte de nombreuses mailles torses mais tant qu’on ne sépare pas le dos et le devant, ce ne sont que des mailles endroits alors elles passent toutes seules ^^.

IMG_20200810_121153_930

Ce patron ne comportent pas de rangs raccourcis sur les épaules ce qui m’a un peu perturbé au début : j’ai demandé à Audrey pourquoi elle avait fait son choix et il est tout à fait logique. En tout cas, sur moi, le résultat est plus que convaincant!

Si vous avez eu un coup de coeur comme moi, je vous encourage vivement à le tricoter : tout est tout droit jusqu’à ce qu’on rabatte les mailles de l’encolure devant ou dos, il n’y a pas de mise en forme compliquée. La seule vraie difficulté que j’ai rencontré c’est lorsqu’on tricote la dentelle en aller-retour à cause des mailles envers torses( mais j’ai vite repris l’habitude) et des 2 mailles ensembles envers torses  mais bon… c’est juste un coup à prendre en fait ! Petite note pour une débutante qui voudrait s’enhardir avec un modèle plus compliqué : la dentelle se compte sur tous les rangs MAIS n’oubliez pas que vous avez à la suite plus de 100 mailles toujours à l’endroit, alors c’est comme si vous tricotiez un rang retour tout à l’endroit en fait ;op

La patte de la linotte

Comme c’est un test, j’ai essayé d’être sage. Je n’ai fait que des modifications mineures et toujours avec l’accord d’Audrey. J’ai tricoté le devant un poil plus court : 1 cm à la louche, parce que je voulais terminer le dos sur la fin des petites feuilles qui se terminent dans la seconde partie du motif. Je me suis basée sur la hauteur de mon échantillon pour calculer le nombre de rangs qu’il me faudrait une fois la séparation faite. Et après j’ai croisé les doigts pour que ma tension en aller-retour ne varie pas par rapport à ma tension en rond ‘^^. Et ça l’a fait, heureusement ! J’ai eu quelques sueurs froides mais c’est passé !

J’ai ensuite remonté un peu plus de mailles que ce préconise le patron pour les emmanchures : 4 de plus en fait. Audrey ne propose pas « de ratio » de relevage (ça sonne pas très français, ça ‘^^)  dans ses patrons, elle donne le nombre de mailles qu’il faut avoir. Je suis clairement psychorigide sur ce plan-là, je préfère relever toujours sur le même rythme, c’est à dire 3 mailles pour 4 rangs. En réalité, le plus important, c’est surtout d’avoir le bon nombre de mailles… pour avoir la bonne circonférence ‘^^. J’ai régulièrement le même problème : je n’ai pas toujours le même nombre de mailles que ce qui est prévu dans les patrons. En général, j’en ai un peu plus, ce qui n’est pas très grave. Ici, j’ai été sauvé par ma petite tête de linotte : j’ai tricoté mes côtes avec des aiguilles 3mm… au lieu des 3,25 prévues dans le patron ‘^^. Ca n’a donc pas gondolé mais je ne m’étais pas trompée de taille d’aiguilles.. ça ne l’aurait pas fait ‘^^

IMG_20200810_122012_247

Pour le montage, j’ai opté plutôt pour le montage préconisé par Stephen West pour le unicorn parallelogram : le « cable cast on » qui permet notamment de ne travailler qu’AVEC le fil de la pelote donc on ne risque pas de tomber en panne fil avant la fin du montage ‘^^ Que celui ou celle à qui ce n’est jamais arrivé me jette la première pelote ;op. Le résultat est très propre je trouve sur la dentelle et les côtes 2/3 Mais je ne le ferai pas plus pour pour des côtes 2/2 par exemple : je le trouve trop « mou ». Au passage, un petit truc : j’ai placé mes marqueurs pour la dentelle ( toutes les 16 mailles) dès le montage, pour être sûre de ne pas me tromper en comptant et ça m’a rendu le premier rang de dentelle plus facile : je me rendais compte au bout de 16 mailles si j’avais un soucis ( et ça n’est arrivé qu’une seule fois ! record battu ! )

Epic fail  ? 

J’ai trouvé le moyen de ne relever que la moitié de certaines mailles sur un petit bout du haut de l’encolure dos… Ne me demandez pas comment j’ai fait ‘^^. Je m’en suis rendue compte une fois le projet bloqué, pendant la séance photo… Ce n’est pas très grave et comme c’est dans le dos, je ne le verrais pas alors je survivrai ‘^^

IMG_20200810_121236_109

Je pense que j’ai un peu plus d’aisance que ce qui est prévu par le patron pour le devant. Le dos est nickel comme vous le verrez sur les photos portées. Mais on ne peut rien y faire : il aurait fallu tricoter le devant avec 0,25 de moins mais ce n’est pas possible en rond à moins de dévisser ses aiguilles à chaque demi-rang et franchement… ce n’est pas gérable  ‘^^

Je me suis trompée quelquefois dans la dentelle en oubliant toutes les fois où je m’en rends compte arrivée au marqueur ‘^^ mais je n’ai pas défait de rangs : j’ai triché en remontant des mailles pour simuler des jetés les rangs suivants. En général, soit je les avais oubliés, soit je les avais faits au mauvais endroit dans ce cas, je les ai fait tomber lors du rang suivant comme une sauvage ‘^^. Au final, ça ne se voit pas, je ne saurais même pas vous dire où ;op.

Enfin, j’ai remonté trop de mailles pour l’encolure : toujours fidèle à mon ratio de 3 mailles pour 4 rangs plutôt que de suivre le patron ‘^^. D’ailleurs, j’ai relevé aussi 3 mailles sur 3 sur les mailles rabattues pour essayer de rattraper la sauce… L’encolure me parait plus large que ce qui est prévu par le patron mais ce n’est pas très grave en soit et le zhomme trouve ça hyper sexy…. Non moi non plus je ne comprends pas…. Il trouve que le pull le plus sexy de mon placard…. est mon boxy…. non non cherchez pas, le zhomme est mystère. 

IMG_20200810_121721_594

Les photos portées

Encore une série de photos sans mur orange ! En fait, je crois qu’au bout de 3 ans… il me sort un peu par les trous de nez, ce mur orange. Quand je me débrouille seule, je n’ai pas d’autres choix que de faire les séances photos sur la terrasse mais là j’ai débaucher mon homme. J’ai utilisé le trépied, j’ai fait tous les réglages et il n’a eu qu’à me dire si j’étais bien dans le cadre et à appuyer sur le déclencheur ‘^^. Allez, trêve de bla-bla… voici les photos !

IMG_20200809_192726_424

De face, on dirait juste un petit top tout bête en jersey… Mais de dos…

IMG_20200809_193647_202
Ne faites pas attention aux bouts de manches qui rebiquent, c’est parce que je l’ai bloqué trop près de la séance photo ‘^^

Comme je vous l’ai dit, le motif fait de jolies vagues en bas du top

IMG_20200809_192551_399

et je vous ai fait un gros plan du dos pour terminer !

IMG_20200809_192905_279

Alors, il vous plaît ce petit top ? ^^

 

 

Couture

Ma blouse d’amour…. qui n’était pas bleue !

A l’origine 

Je vous en ai déjà rabattu les oreilles ici : je pensais que je mettrais mille à sauter le pas et faire les modif’ nécessaires sur le patron, plus mille de plus pour oser couper dans mon coupon chéri. Et en fait… ben j’ai pris le temps de la coudre la veille de partir en vacances ! Donc … voici blouse d’amour n° pleins ‘^^

Le patron 

IMG_20200716_182200_367
En vrai le tissu n’est pas du tout mais alors pas du tout orange ! Je n’ai pas réussi à corriger la balance des blancs cette fois… Allez savoir pourquoi 😦 

On retrouve donc à partir des pinces le patron de la Désinvolte de Odv Patron ( coucou Nathalie ^^) et en faut les bretelles de grainfield de ottobre et ma première encolure maison ! J’ai fait une demi toile ( juste la partie haute) non portable pour vérifier … que c’était trop haut, j’ai modifié à l’arrache en faisant confiance à ma bonne étoile et j’ai coupé tissu  d’amour sans réfléchir et …. C’est JUSTE ce que je voulais ! Je l’ai tellement rêvé cette blouse !!! Et du coup, j’ai mon encolure droite pour une autre cousette que je rêve de coudre depuis deux ans au moins….. Et j’espère vous présenter ça très vite !

Pour le reste, comme préconisé chez Ottobre du biais rapporté pour l’encolure …

IMG_20200716_182501_135
Ici la couleur est bien plus fidèle quoi que encore un poil trop orange…

… et les emmanchures

IMG_20200716_182338_787

Les fournitures 

On a donc : du biais froufrou aux petits oiseaux trop jolis qui attendaient son projet depuis … pioufff 2 ou 3 ans ( ou plus, en fait, j’ai l’impression d’être continuellement dans une faille temporelle en ce moment… hier s’avère souvent être il y a 3 ou 6 ans ‘^^) et … Le fameux lin viscose  de chez Little Fabrics, dans le coloris  » Dusty Terracotta » (entre vieux rose et brique) que j’aime beaucoup et que je n’ai pas vraiment réussi à rendre en photo ‘^^ La couleur et la qualité sont juste absolument dingues ! c’est un tissu avec un excellent drapé, un peu lourd et donc exactement parfait pour ce genre de top avec des fronces. Si j’avais les sous, je ne coudrais que celui-ci ! La version de chez Cousette est vraiment bien mais celle-ci est pour moi un cran au dessus. Attention quand vous coupez, le lin et la viscose peuvent avoir tendance à se déformer ou tout du moins à bouger à la coupe. Cette fois aussi j’ai mis une tonne d’épingles et tout c’est très bien déroulé !

La patte de la Linotte 

Tout est dans le mix de patron avec en plus mes finitions aux surjets de couleurs contrastantes ….

IMG_20200716_182119_168

Et mon sempiternel bord à la main, vraiment invisible grâce au lin et donc aux trames du tissu.

IMG_20200716_182226_340

Epic fail ? 

Etourderie 1 … J’ai fait une des mes lignes de fronces en cousant avec un point de 2,5 de large au lieu de 5… J’ai biiiiiien galéré pour découdre tout ça ‘^^

IMG_20200716_182253_258
et non, on ne peut pas froncer quand le point est trop petit… oui j’ai essayé, au cas où, sur un malentendu… Evidemment en vain ‘^^

Etourderie 2 …. j’ai commencé la surpiqûre du biais d’encolure …. au lieu du devant et non du dos. On a donc une double couture en plein milieu ( là ou ça se rejoint) mais ça ne se voit que si on met le nez dessus alors… ‘^^mais du coup ? , la jonction du biais au dos est presque nickel pour une fois ‘^^

IMG_20200716_182412_622

Les photos portées 

Bon le côté positif c’est que j’ai des écheveaux de bio balance de la couleur que vous voyez en dessous et apparement, ça ne me va pas trop mal, donc je pourrais me tricoter un petit top avec un de ces jours ‘^^

IMG_20200716_182048_696
Comme il faut voir le positif : la blouse est trop orange , mais la porte bleue est bien bleue, elle … Sens des priorités, hein ;op

Finalement je n’ai pas repris le dos car ma toile  non portable était déjà un peu serrée : je pense que j’ai dû trop tiré en posant le biais sur la version bleu et du coup, j’ai  dû déformé le dos…Cette fois, c’est presque parfait !

IMG_20200716_181953_881
On note juste un léger surplus de tissu qui fait un pli horizontal : si vous savez comment corriger ça… Sinon, je crois que j’ai pris un coup de soleil ‘^^

Et de côté

IMG_20200716_181549_285

Et juste pour vous, du coup, un plan plus rapporté de l’encolure …

IMG_20200716_181828_474
( je crois que j’ai pris du poids dans les bras, moi ‘^^)

Et pour finir en mode « ooooh mais j’ai des pieds , moi aussi ?! ;op

IMG_20200716_181749_212

Note à moi même : penser à éditer avec une photo où je porte blouse d’amour avec veste nénuphar doudou parce que les deux vont trop bien ensemble…

Et penser à cette fichue balance des plans AVANT de prendre les photos ‘^^  C’est ça quand on veut enchainer les photos de deux projets à la suite, alors que la lumière est déjà en train de tourner : on fait gaffe pour la première fois … mais pour la seconde et une demie heure…. question lumière et donc couleur, ben ça pardonne pas !

Alors, mis à part la couleur qui de toute façon n’est pas du tout la bonne : qu’est ce que vous pensez de ma jolie blouse ? ^^

 

Couture

Encore du bleu ;op

A l’origine 

IMG_20200712_112557_773

Vous connaissez mon amour pour le patron de la Désinvolte de Odv patron ? Et bien j’ai eu envie de le mixer avec mon autre patron chouchou de l’été ! ^^ J’ai un superbe coupon de lin viscose dans un rose parfait qui attend sagement le patron qui le mettra en  valeur. Alors, j’ai fait une toile avec les chutes de mon estuary chouchoute de l’an dernier.

Les fournitures

IMG_20200712_112637_154

J’ai utilisé un tencel fluide et un peu lourd trouvé par 3m chez les coupons Saint-Pierre l’an dernier. Ce tissu est toujours aussi fuyant ‘^^ j’ai donc utilisé une tonne d’épingles et j’ai presque réussi à couper les arrondis du patron sans heurt. C’est le type de tissu qui va bien à ce genre de top : j’ai fait une pré-toile en popeline noire qui est totalement importable tant elle fait montgolfière ‘^^ ( je vous épargne les photos, ça ne rend absolument pas bien du tout ^^). Le tissu est très léger à porter mais avec suffisamment de poids pour que les fronces tombent super bien. Par contre, contrairement à ce que j’ai pu lire, ce n’est pas exactement un type de tissu très écolo : comme sa copine la viscose, il demande beaucoup d’eau pour son traitement.

Pour les finitions d’encolure et d’emmanchures, un peu de biais d’amours du marché qui attendait depuis bien deux ans… Il n’est pas tout à fait aussi souple qu’un liberty mais il est parfait pour cet usage.

Le(s) patron(s)

IMG_20200712_113024_432

Pour l’encolure : mon patron ottobre chouchou d’amour et pour le reste à partir de la pince poitrine : la désinvolte de Nathalie. On se retrouve plus bas pour la présentation des détails de l’ensemble ^^

La patte de la Linotte

Donc, j’ai gardé du patron ottobre : les encolures devant et dos, la largeur des bretelles et les finitions au biais rapporté encolure et emmanchures.

IMG_20200712_112946_843
Mais couture son hyper droite sur l’endroit du tissu et ça me met en joie !

Cette fois, je n’ai pas fait la flemmasse et j’ai posé le biais aux emmanchures ‘^^. Il faut vraiment que je me souvienne pour mon prochain top ottobre, je crains que vous n’ayez pas fini de le voir ici repopper de temps en temps, que le biais stabilise les emmanchures bien mieux que l’ourlet.

IMG_20200712_112854_171

Tout le reste vient de la désinvolte, à savoir : les pinces-poitrines pour réduire l’effet potentiellement parachute de ce type de blouse, la découpe sous la poitrine, qui suit la courbe naturelle du corps ( 3 arrondis en tout, ce qui permet encore de réduire l’effet parachute… quand on se trompe pas de sens pour les fronces de sa basque…. On se retrouve encore un peu plus bas pour expliquer ça), la  basque froncée.

IMG_20200712_112923_915

Comment j’ai fait pour assembler les deux patrons ? Je n’ai aucune photo exploitable de la manoeuvre, mais je vais essayer de l’expliquer avec des mots : j’ai superposé les deux copies des patrons ( le papier est quasi transparent, ça aide vachement) et j’ai tracé par dessus, sur une 3eme feuille hein, l’encolure puis les emmanchures du top ottobre, puis j’ai tracé le bas de la  partie haute de la désinvolte. Ensuite, j’ai rajouté les pinces et j’ai repris les côté à partir des pinces pour que le haut et le bas coïncide à peu près. C’est la partie cuisine, hasardeuse du truc ‘^^. Pour le dos, j’ai pris le patron du top ottobre et j’ai superposé sur celui de la désinvolte. Les largeurs étaient quasi identiques : alors j’ai juste mesuré combien il y avait de cm entre le bas de l’emmanchure de la désinvolte et le bas de la pièce. J’ai reporté cette mesure sur le patron du top ottobre et j’ai juste tracé un trait.

Bon je crois que c’est pas très clair mon histoire ‘^^Il faudrait que je refasse la manoeuvre et que je prenne une paire de photos, je crois…. Mais je vous promets rien…

J’ai dû recouper 2 cm et demi sur mon ourlet et je ne sais pas comment j’ai fait mon compte par rapport à ma première désinvolte sans manche que j’aime d’amour aussi et qui commence à montrer des signes d’usures suspects… Note à moi-même : recouper mon patron de basse ‘^^ Comme d’habitude, ourler à la main à points invisibles, parce que je suis maso, pour garder un max de fluidité en bas ^^

IMG_20200712_123641_839

Epic fail 

Alors déjà : le tissu doit être bien fluide, parce que sinon, à moins d’être plate comme une limande, ça rend pas très bien. Mais vous connaissez la chanson sans doute, c’est la même chose pour Lucie, ou bien Marthe. Je suis d’ailleurs septique sur l’utilisation de tissu lange pour ce genre de projet. Certes, c’est confort mais toutes ses fronces sans repasser à mort pour les écraser…. Enfin, c’est subjectif sans doute… Donc mon premier fail ce fut la popeline ‘^^ Non pas la peine de demander, vous n’aurez pas de photos ;op  

Deuxième fail que vous allez voir sur les photos : l’encolure dos baille. Elle baille toujours d’ailleurs. Je sais comment le réparer grâce à la créatrice du patron de la Asta Dress que je vous ai montré ici. Il faut que je retire la valeur d’un pince verticale au milieu du dos. Il faut que je retravaille mon patron. Et d’ailleurs, à bien y réfléchir que je le reporte sur d’autres patrons ….

Troisième fail, aka celui de la honte : j’ai consciencieusement épinglé mon tissu tous les 3 cm pour que ça ne bouge pas à la découpe : ma basque avait donc son bel arrondi central, celui qui fait que la blouse tombe hyper super bien malgré les fronces ( encore une fois, Chapeau bas Nathalie !). Et pour une fois, il était parfaitement dessiné malgré le tissu si vivant qu’il en est pénible à couper. Et j’ai froncé…. et oui, le bas de la pièce au lieu du haut. Ne me demandez pas comment j’ai fait… Je sais pas …. évidemment je m’en suis rendu compte au moment de l’ourlet final. Alors j’ai tout recoupé comme une sagouine au jugé, sur un tissu fuyant… voilà vous avez compris…

Quatrième fail : mon bas n’est pas super droit ‘^^ j’ai essayé de tricher avec l’ourlet mais le dénivelé de 1 cm, ça ne se rattrape pas vraiment… Côté positif, comme il y a beaucoup de matière avec les fronces et que je ne suis pas un mannequin de vitrine, ben … on s’en rend presque pas compte ‘^^

IMG_20200712_113117_980
Qui se voit encore moins si je triche en prenant la photo du dessus ;op

Cinquième mini fail : mon raccord de biais à l’encolure est un peu cracra dedans, mais c’est pas grave, ça se voit pas, vu que c’est dedans. L’honneur est sauf

Bon je suis contente du résultat final quand même. Je vais tenter une 3 ème toile cette série de modifs :

Retirer la valeur de cette fameuse pince verticale dans le dos + raccourcir la basque de 2 cm pour ne avoir à recouper mon ourlet après coup + remonter un peu l’encolure devant  parce que mon idée, je voudrais une encolure plus haute et plus droite ( mais je ne sais pas si ça va être confort à porter…. d’où la toile avant de couper dans mon précieux d’amour)

IMG_20200712_113153_895

Les photos portées 

Bon j’ai déjà beaucoup trop discuté alors…. On a donc nos traditionnelles photo de presque face

IMG_20200712_113403_245

Photo de côté, où on voit déjà un peu le dos qui baille

IMG_20200712_113229_578

Et de dos

IMG_20200712_113315_590
vous voyez le triangle de tissu en trop dont je vous parlais tout à l’heure ?
Couture

Le plan qui aurait dû se dérouler sans accro …

A l’origine 

Je suis tombée amoureuse de ce patron dès que j’ai vu son dessin technique, il y a 5 ou 6 ans. J’en suis d’ailleurs à ma 6eme version. J’en couds au moins un par année depuis, quand je ne couve pas ou que je n’allaite pas. C’est mon it patron de top de l’été. La plus ancienne version portée ( la première avait été un fail de taille et donné à mon amie Julie) est bleu marine mais je n’ai pas encore retrouvé mon tour de poitrine d’avant. Je le mets encore mais il est un peu juste et il a tendance à remonter. Cet hivers, en zonant à la recherche de tissu, je suis tombée sur un coupon de lin/viscose bleu marine, pas du tout de saison alors et j’ai tout de suite vu mon petit top dedans. Pour remplacer cette version fétiche, vous prenez ? D’ailleurs comme c’était une fin de rouleau, j’espérai même avoir assez de longueur pour faire une version tunique. Sauf que, première déception hier, en fait si la longueur était bonne, j’y étais pas du tout en largeur…. J’ai donc coupé un top

Le patron 

IMG_20200624_123141_522
Voici la véritable couleur de mon top…

Il s’agit du patron du top « Grainfiled » de Ottobre design qui date du numéro du printemps-été 2015. Et oui, ça date ! Le tissu de présentation n’est pas du tout ma came, mais alors pas du tout. Mais alors cette ligne ! Ajusté en haut, un joli col normalement bateau,  évasé à partir de la poitrine mais super flatteur. Il comporte peut de pièce : un devant et un dos en deux morceaux. Normalement, on pose un zip invisible dans le dos mais il n’est absolument pas nécessaire pour moi. Par contre, je garde bien la pièce dos telle qu’elle est car ce n’est pas une simple ligne droite. Porté, ça ne se voit pas mais justement, je pense que c’est une des raisons pour lesquelles il tombe si bien ce petit top.

La seule chose un peu relou, c’est le biais : normalement, on en met à l’encolure, aux emmanchures, et pour l’ourlet du bas. C’est long. Mais c’est beau. C’est ce que j’ai fait sur ma première version bleu marine en lin. Depuis, j’ai un peu laissé tombé le truc. Je vous laisse découvrir comment plus bas ^^

IMG_20200624_123312_590

Les fournitures 

IMG_20200624_122738_588

On a donc, du biais froufrou ( de la mercerie de Montpellier, qui est tout près de la place de la Comédie) et du lin/viscose bleu marine ( et pas bleu roi )de chez Cousette. (70 cm de mémoire suffisent pour un espèce de 38/40 ). Ce tissu est, a priori, une tuerie : lourd mais fluide, un peu texturé, une couleur profonde. Je suis vraiment fan ! Une chose peut-être, comme il contient deux matières un peu « fuyante », attention quand vous coupez vos pièces en double sur la pliure : il faut beaucoup d’épingle s(inon vos pièces ne seront pas tout à fait identiques voire pire déformées). Je ne sais pas comment il va vieillir mais ça fait plusieurs saisons que je le vois sur leur site et je pense en racheter l’an prochain. J’ ai un autre coupon de cette matière, achetée ailleurs qui attend son tour. Je vous dirai s’ils sont très différents ^^

Et manquants sur la photo car pas prévu au programme du tout, des petits boutons « Petit Pan ».

La patte de la Linotte

Alors la taille : mon patron de base est d’après mes notes partielles, très partielles, un moyen terme entre le 40 et le 42. ( pas de pinces, donc pas d’ajustement possible, j’ai gradé entre deux tailles de ce côté là).Comme je vous l’ai dit plus haut, je zappe le zip : je le passe sans soucis par dessus la tête donc pas de problème de ce côté là.

Je n’ai pas posé de  biais aux emmanchures par flemme. Parce que poser un biais chez moi, ça veut dire faufiler chaque étape et c’est long et chiant ( seule façon pour moi d’avoir un réusultat le plus parfait possible). Donc cette fois, comme pour mon autre version fétiche qu’il faudrait que je bloggue un jour ( 3 ans d’âges, Juillet 2017 d’après ig ‘^^, la version quand même, elle date de juste avant l’ouverture du blog ‘^^) Mais vous l’avez déjà vue par exemple sous ma dernière nénuphar il y a peu de temps.

IMG_20200624_122950_185

Comme toujours quand je prends le temps, j’ai surfilé avec une couleur différente pour le fun, avec ce que j’avais de plus proche de la couleur du biais à étoiles ^^

IMG_20200624_122907_408

J’ai fait l’ourlet du bas à la main, comme d’habitude ( j’ai fait deux essais à la machine et définitivement, ça cartonne et c’est horriblement moche : ça casse tout le côté fluide du tissu !

IMG_20200624_123109_054
Sans oublier le bon repassage qui fait une vraie différence ce côté-là !

Epic fail ?

Ce top qui aurait dû être une tunique, je le rêve depuis des mois. Déjà, j’ai dû faire le deuil de ma tunique et j’avais bien les boules car je ne veux pas racheter de tissu et donc ça veut dire attendre encore un an….

Mais pire, j’ai fait une belle connerie en coupant mon patron. Une de celle qui me met très en colère contre moi : même pas due au fait que je suis allée trop vite parce que, justement j’ai pris mon temps. J’ai rajouté une marge de couture de 1,5 cm au niveau des bretelles. C’était complètement inutile. Je ne sais pas ce qui m’a pris ! Plus j’y pense et plus ça me met en colère car il n’y a aucune PUTAIN de raison à ça !

IMG_20200623_175726_230

Moralité, foiré. j’aurais pu défaire toute l’encolure et tout recommencer mais elle est en partie coupée dans le biais, elle est arrondie, elle aurait été toute déformée. Et c’était hors de question pour un tissu aussi cher. Alors j’ai bidouillé avec des boutons. Genre « C’est fait exprès mais j’ai pas eu le goût de faire des boutonnières ». Je sais, ce n’est pas grave. Je sais, ça ne se voit pas. Je sais, on dirait que c’est fait exprès. Mais ce top, je le fantasme depuis cet hivers, je me suis payée un beau tissu cher, ce que je fais rarement. Je suis dégoutée et ultra en colère contre moi. Il tombe bien, je le porterai, c’est sûr : ce top est magique, il va avec tout. Mais j’ai les boules. En plus du coup, j’ai pas l’encolure vraiment bateau comme j’aime. bref…`

Les photos portées

On a fait ça vite fait sur la terrasse ce matin, le pied, ça permet d’aller vite. Ca permet de renouer avec les débuts : une projet fini le soir, photographié à midi, sur le blog pour le café. Comme ça, en plus, je peux passer à autre chose ! Allez zou, emballez, c’est pesé ‘^^

IMG_20200624_123834_795

Bon les boutons, ça lui donne un petit coté grec. Du coup, je vais tenter un hack (mais il faut que je trouve le courage et un tissu merdique mais fluide pour faire une toile). Je vous ai fait deux gros plans pour voir ce que donnent ces fichus boutons qui bien que jolis me foutent toujours en boules quand je les vois. Heureusement, de face, ça se voit pas vraiment, ouf…

IMG_20200624_123508_105

Et l’encolure de 3/4

IMG_20200624_123428_808

Et les classiques de côtés :

IMG_20200624_123644_463

Et de dos (ajusté juiste ce qu’il faut : confort et joli ligne… J’ai déjà dit que j’aimais ce patron ?)

IMG_20200624_123733_877

Voilà ! C’est tout pour cette fois ! A bientôt ( en espérant que ce sera plus joyeux ‘^^)

 

Tricot

Boxy Chéri : troisième prise !

A l’origine

IMG_20191127_151738_097

Je me suis tricoté un boxy, il y a plusieurs hivers. C’est le pull que je porte le plus : il est parfait sur un slim, une robe, une jupe. Comme j’ai les jambes fines, il fait oublier mon ventre ‘^^. Bref,, boxy, c’est mon it-patron tricot.

J’en ai tricoté un pour ma copine Marette, je vous en vais parlé, ici ! L’hivers dernier, j’ai eu besoin d’un tricot-doudou-réconfort-inrattable. De jersey au km. D’un océan de mailles endroits. J’adore le confort que tricoter ce type de projet apporte…. Enfin, dès que j’ai passé la bande de côtes du début. J’ai donc commencé ce pull le 14 février, d’après ravelry. Et je l’ai terminé en Mars, le 22, toujours d’après ravelry. Sauf que…. Je ne l’ai pas bloqué tout de suite, parce que je n’avais pas la place dans l’atelier qui devait être rangé. Et puis j’ai eu la flemme… Et puis… il a fait trop chaud pour le porter. ‘^^Alors pourquoi le bloquer, hein ‘^^

Donc printemps, été, automne…. Je n’ai trouvé le courage de le faire que cette semaine. Faut dire que j’avais 75 épreuves communes à corriger alors, évidemment, c’était motivant de faire une pause, un soir, pour le bloquer, pas vrai ‘^^.

Je suis bien contente, du coup, parce que j’ai l’impression d’avoir un nouveau pull, alors qu’en fait il est fini depuis plus de 6 mois. Je me suis dit que ce serait sympa de le porter pour monter à Paris ;op

Le patron

Il s’agit donc du pull « Boxy » de Joji Locatelli, disponible en téléchargement payant sur ravelry, en anglais que je vous ai déjà présenté. Je vous laisse aller lire l’article cité dans l’introduction pour les infos.

Les fournitures 

IMG_20191127_151627_235
Ici, la couleur est presque juste ‘ ^^

J’ai utilisé de la « Nord mix » de drops, coloris « pétrole » et des aiguilles 3 pour le côtes et 3,25 pour le reste. Ce fil composé de 45 % d’alpaga, 30% de nylon et 25 % de laine est je pense un bon compromis niveau qualité/prix pour ce projet gourmand en laine. C’est normalement plutôt une laine à chaussettes mais il donne un bon drapé à la pièce, indispensable pour un boxy, il est chaud et doux. C’est un vrai doudou ! Et le début d’une longue histoire d’amour. Ce fil n’a quasi pas bougé au blocage, il a gonflé, il s’est adouci, lissé mais il n’a pas gagné de cm. Ce qui me va bien, comme vous allez le voir plus bas ‘^^

La patte de la linotte

J’ai tricoté comme d’habitude, la plus petite taille, en retirant des mailles, comme pour la fois précédente et modifiant légèrement le rythme des rangs raccourcis.

Pour le col, j’ai relevé 3 mailles sur 4 et j’ai fait des côtes 2/2 pendant 4 rangs

IMG_20191127_151823_752

Pour les manches, j’ai relevé 63 mailles (3 mailles sur 4). Au premier tour, j’ai fait 2 ens, puis tout à l’end jusqu’à 3 mailles de la fin, SSK. J’ai commencé les diminutions au bout de 5 cm, en suivant ce qui était préconisé par la fiche, 4 fois en tout. Ma manche est donc plus longue que de qui est prévu par le modèle ( 20 cm au lieu de 15 )pour compenser le fait que mon emmanchure soit moins basse, puisque le nombre de mailles du corps est réduite.

Et j’ai tricoté 42 cm au lieu des 40 cm prévu par le patron…. parce que j’étais emportée dans mon élan ‘^^.

Epic fail ? 

IMG_20191127_152042_953

J’ai fait monté mes mailles de manière un peu trop lâche, mais ça passe encore. Sinon, je l’adore et comme je ne suis pas objective, je dirai qu’il n’y a rien qui cloche !

Les photos portées

C’est le zhomme qui les a prises parce que je n’ai pas encore trouvé le retardateur ‘^^. Je les ai pas mal recadrées parce que la terrasse est dans un état de bazar proprement ahurissant et que je ne voulais pas vous imposer ce spectacle d’horreur. ‘^^

IMG_20191126_181204_570
Ce pull, je le voyais porté avec ma brume à pois depuis des mois !

Voici ce que ça donne de profil, bon d’accord ce n’est pas le plus flatteur, mais j’aime tellement le confort de mon doudou que je fais abstraction.

IMG_20191126_181233_931
La couleur n’est toujours pas juste, un peu trop bleue, pas assez verte… Bref, comme souvent, le bleu canard, à prendre en photo… C’est la merdasse ‘^^

Et de dos !

IMG_20191126_181310_036
Verrez-vous les gouttes d’eau qui ont dégouliné de la clim pendant qu’on prenait les photos ‘^^? et oups, ma jupe n’est hyper bien centrée ‘^^

Et voilà ! Et vous, boxy ou pas boxy? Vous avez un it-patron tricot, chouchou d’amour fou?

 

Borderie, Couture

Petit défi avec Tasticottine: chronique d’un presque ratage d’anthologie ‘^^

A l’origine 

Attention, vous allez encore avoir droit à un paragraphe en mode groupie ‘^^.

Je suis depuis longtemps ce joli blog : j’aime son ton, son esthétique, ses photos, les projets présentés…. tout quoi ^^. Et alors, le profil Instagram de sa créatrice … je n’ai pas de mots ! Je vous laisse jeter un oeil, si vous ne connaissez pas (ce dont je doute !). La première fois qu’elle m’a laissé un commentaire, j’ai fait des petits bonds dans mon salon ‘^^Oui je sais, je suis grave et j’assume !

A force de nous laisser des petits mots, nous avons décidé de nous lancer un petit défi cet été ! Et vous allez le voir , ça n’ a pas été de tout repos …

Les règles ? se coudre un t-shirt et le customiser. Simple et efficace !

Le patron 

Fotor_156753354442129

J’ai opté pour un des patrons de basique fétiche, le très connu (et parfait)( et gratuit en plus)  Arsène de « Chez Machine » que j’adore. ( Et que j’ai déjà cousu ici et ici ) Oui, je sais qu’il y a des tas d’autres patrons de t-shirt ( et notamment le patron payant « Jasmin » de Cosy Little word que j’ai envie de coudre depuis sa sortie… Et maintenant que je n’ai plus peur des fronces…. je n’ai plus d’excuses ! ) mais quand on sait que tout sera parfait….. Je vous laisse relire les articles que j’ai déjà publié au cas plus qu’improbable que vous ne le  connaissiez pas déjà)

Les fournitures 

C’est là que le bas blesse, si vous me passez l’expression. Patron connu, cousu 2 fois, porté et reporté et rereposté et rerere… bref, et adoré, aucun problème technique … ça fallait bien de se fendre pour une fois d’un tissu un peu cher, et surtout éthique, non ? Parce que comme je vous l’ai déjà dit dans un article précédent, je cherchais depuis deux ans, pour faire un Arsène justement, un mélange lin/coton en jersey. Et au détour d’un étalage chez Mondial Tissu, j’ai trouvé … un mélange coton/chanvre. Pas transparent.  En bleu marine. Et je n’ai aucun t-shirt bleu marine. Et je porte tout le temps du bleu marine… Alors, j’ai fermé les yeux sur les quasi 21 balles le mètre de la merveille, j’ai pris de quoi coudre mon petit défi, je suis rentrée chez moi, je l’ai mis dans la machine à laver, à 30 °, en cycle court (oui, ce détail a une vraie importance) et je l’ai étendu dès le BIP de fin de programme (et pas deux heures après comme d’habitude.. ‘^^). Enfin, d’abord je l’ai sorti de la machine et là deux constatations.

Fait n° 1 : il me semblait petit mon coupon… étrangement petit….

Fait n° 2 : il n’était pas rectangulaire… il me faisait curieusement penser à un de ses parallélogrammes chères à Mme B. , ma prof de math de cinquième. Et ça ne m’a pas semblé normal.

Vous l’avez deviné, il avait sacrement rétréci mon coupon, même à 30°. Même en cycle court. Et il s’est salement déformé ! Sur le coup, je me suis dit que je l’avais étendu de traviole et que le poids l’avait déformé.. ahahaaa….

Conclusion : impossible d’y caser mes manches. Et j’ai même galéré pour y coller ma bande d’encolure…

Retour chez mondial tissu, nouveau coupon… Bien rectangulaire avant de passer en machine, j’ai vérifié 3 fois le programme et la température, j’ai sorti mon coupon en faisant gaffe. Au passage, je me suis rendu compte qu’il avait dégorgé … oups…. Heureusement que les deux fois, pressée comme j’étais, je n’ai pas attendu d’avoir assez de tissus pour faire une lessive de… tissu. ( Et accessoirement, heureusement que la majorité de mes deux machines était composée de fringues foncées ‘^^)

Et… Toujours ce satané parallélogramme….. Mme B. me poursuit, visiblement… 

Mais j’ai pu casé mes manches…

Bilan de l’histoire : Il est cher, il déteint, il est cher, il se déforme, il est cher, il dégorge… Heureusement que j’ai pas acheté en même temps son copain le joli rouille…

Mais ce n’est pas fini….

Par contre, j’ai pas mal porté cette version déjà, elle est passée à la machine 3 fois, et elle n’ a pas vraiment bougé (mais j’ai pas osé la laver avec autre chose que des trucs foncés qui sont notoirement connus pour dégorger encore et encore…) Il a un drapé de ouf et il ne se déforme pas. Un bonheur à porter…. ouf, on est sauvé ^^

Mais…. vous verrez ça dans la catégorie épic fail… ;op

La patte de la Linotte 

J’ai failli bouleverser l’ordre habituel mais…. cultivons le suspense…. Donc….

Comme pour mes versions précédentes, j’ai raccourci mes manches. Pas assez, d’ailleurs, du coup, j’ai fait un revers que j’ai fixé par deux petits points. Mais j’aime bien, je trouve que ça lui va bien au teint. Ce teesh, il a un côté décontracté qui me plait.

Fotor_156753370542428

J’ai fait des surpiqûres contrastantes moutardes. Parce que le moutarde c’est beau, surtout avec du bleu marine. ^^ de partout. Dans mon élan, j’ai même fait le bord A LA MACHINE et A L’AIGUILLE DOUBLE … THE truc que je fais jamais.

Fotor_156753372317427

Et la custo alors ? J’ai fait simple, j’ai brodé un petit motif. Après avoir tâtonné un moment, épluché deux bouquins de broderies et Pinterest, j’ai fini par bidouiller le mien. Comme une grande.

Fotor_15675338156412
Pour une raison que j’ignore, impossible d’avoir la bonne couleur sur les photos du motif… heureusement, les autres sont plus justes. ‘^^

Alors, sur mon petit t-shirt, il est pas bien impressionnant, mais j’y ai passé plein de temps au final ‘^^. Juste en point arrière parce que le point de tige n’est pas encore assez mon ami pour que je tente le coup sur un t-shirt à  un peu plus 30 balles ( ben oui, il a fallu que je reprendre 50 cm… puisque ce n’est le minimum de coupe… j’étais joie, je vous laisse imaginer ‘^^) Ma technique laisse encore à désirer mais bon… Je vais bien finir par m’améliorer !

Fotor_156753379464479
C’est pas bien régulier tout ça, mais je débute encore, hein ‘^^

Il y a une custo de dernière minute mais c’est aussi un peu un cache misère alors je vous laisse lire la partie suivante ‘^^

Epic fail ? 

On commence par les petits ratages : je n’ai pas piqué mon ourlet du bas au bon endroit, du coup, la marge de couture a tendance à se faire la malle ‘^^ mais vous allez assez rapidement comprendre pourquoi je n’ai pas essayé d’arranger ça.

Fotor_156753360440527
Bouh c’est pôôôôô bôôôôô Mais on s’en fout, c’est dedans, c’est sa laideur intérieure ;op

J’ai un petit caca à la jonction de mon ourlet du bas :

Fotor_156753362226533

Vous voulez rire ?  : le prochain fail, je m’en suis rendu compte en prenant les photos. Pas avant, hein… ben non… J’en ai fait une bien belle, tiens. Tadaaaaaa

Fotor_156753367988027

Et oui, j’ai cousu ma bande d’encolure dans le mauvais sens… faut le faire, hein? alors, pour rattraper le truc, je me suis jetée sur un mini bout de biais liberty qui restait et un bouton orphelin en bois ( la droguerie pour les deux) et j’ai fait ça : ( ce qui n’apparait pas sur les photos portées, du coup ‘^^) C’est dans le dos.

Fotor_156753376880065

Mais la pire, celle qui m’a presque fait pleurer…. celle qui fait que je me mettrais bien des baffe, tiens… c’est que…. J’ai foiré ma surpiqûre d’encolure. A deux endroits. DEVANT. En moutarde, bien sûr, et à l’aiguille double, pourquoi ce soit visible ET relou à défaire… Evidemment…. Alors j’ai décousu. Pauuuuuuuvreeeeee de moi, mais quelle idée j’ai eu… mais quelle idée, je vous le demande ?

Car… en plus d’être cher, de rétrécir, d’être cher, de se déformer, d’être cher, de dégorger…. MONSIEUR est HYPER fragile…. MONSIEUR n’aime pas le découvit… MONSIEUR est une diva, quoi….. Et là, j’ai plus osé toucher… Et je crains fort que ça sonne le glas de mon teesh beaucoup beaucoup beaucoup trop tôt… Je vais sagement attendre de devenir la reine de  » visible mending » ( reprisage créatif, quoi) avant d’y toucher ‘^^.

Ah pardon j’ai pas mis de photo … Pardon par avance, aux âmes sensibles…

Fotor_156753365716853
On dirait des trous de mites mais bon… C’est ce qui s’est passé quand j’ai cousu… désespoir… Je ne sais pas si je vais oser le porter au bahut du coup…

Alors, oui porté, ça se voit presque pas… mais… mais… mais…. Surtout, je pense que mon col va lâcher dans la fleurs de l’âge… bref… dégoutée, je suis….

Les photos portées 

Bon c’est pas tout ça, mais j’imagine que vous voulez tout de même voir ce que donne la bête portée, pas vraie? Un petit coup de femme sans tête.

Fotor_156753352870810

Et de dos

Fotor_156753348936554

Et de côté

Fotor_156753347120745

Et une de plus loin

Fotor_156753351353424
Admirer encore au passage la pose hyper naturelle ‘^^

Et une que j’aime bien.

Fotor_156753344975562

Voilà !

Alors qu’est ce que vous en pensez? Je sais pas si je suis à la hauteur du défi, j’ai comme un doute en vrai, un gros doute.... Mais même si j’ai fini mon t-shirt il y a quelques temps, je savais déjà que j’arrivais au bout de mes fenêtres de coutures (parce qu’il paraît qu’il y a deux nouveaux programmes à bosser, et qu’ils ne vont pas se bosser tout seul …. bizarrement ‘^^)

Bonne semaine de rentrée, quoi qu’il en soit. Je ne sais pas trop quand je vais revenir par ici, j’espère dans pas longtemps pour au moins un genre de pull en couture et d’ici à lundi prochain pour une sortie de patron… Parce que oui, je n’ai pas lâché l’affaire !

 

 

Couture

Estuary skirt … Seconde prise !

A l’origine 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Juste après avoir terminé ma première version (que vous pouvez retrouver en détail ici), l’envie de la refaire, plus petite et dans un tissu plus fluide m’a turlupiné. J’ai donc commandé du tissu et j’ai profité de ma journée solo pour recouper mon patron !

Le patron 

Fotor_156519863189383

Toujours la « estuary skirt » de Sew Liberated.

Les fournitures

Fotor_15651988566588
Ah zut, j’ai oublié les boutons ‘^^

J’ai décidé de tenter une version en Tencel et j’ai trouvé mon bonheur chez Les Coupons Saint Pierre dans leurs coupons de 3 m. J’ai choisi la version la plus foncée pour que ce ne soit pas redondant avec ma première version. Version que je vais garder au moins jusqu’à cet hivers, je pense. Et puis je déciderai si je la garde ou non .

Ce tissu est très léger, fluide, très agréable à porter. Sur le site, il est précisé qu’il est facile à coudre. C’est vrai. Mais alors à couper… une horreur. J’ai dû retailler et donc raccourcir ou tricher toutes les pièces rectangulaires : soigneusement épinglées, soigneusement alignées et… jamais identiques lorsqu’elles sont coupées en double. J’ai donc eu pas mal de sueurs froides pendant la coupe et pendant la couture puisque comme vous l’ai dit la première fois, beaucoup de coutures sont recoupées et beaucoup de passages se négocient à 2 ou 3 mm près. Mais je crois que j’ai réussi à peut près partout ‘^^ Il est aussi noté qu’il ne se froisse pas… Euh… moi je dirai qu’il est très facile à repasser. Par contre, j’ai plié ma jupe en deux et je l’ai posé sur un cintrer… Elle était froissée sur toute la largeur. Mais bon… Je vais pas en faire une maladie, promis !

Pour la doublure des poches, j’ai décidé au dernier moment de couper dans du voile de coton à étoiles qui trainaient dans mon stock depuis un bail. J’ai choisi un tissu plus léger que mon tencel : plus lourd, il aurait sans doute alourdi la poche et déjà qu’elle est très grande….

Quand aux boutons en bois je vous laisse deviner leur provenance… alors? une idée? Gagné ! du marché ! ( toujours 1 euros les 10, vous connaissez plus compétitif ? ;op )

La patte de la linotte 

J’ai été sage. Mon tissu étant mouvant, je n’ai pas osé les appliqués, ni les broderies.  Je me suis fait plaisir sur la doublure des poches, quand même ‘^^

Fotor_15651988386615

Cette version est très très premier degré, mais bon… elle me plait beaucoup. Grâce à son tissu léger, je la trouve plus estivale que la première, que je voyais déjà rejoindre mon dressing d’automne/ hivers.  Par contre, j’ai dû tricher à mort pour tout réaligner puisque le tissu avait bougé à la découpe.

Fotor_156519878490950

En ce qui concerne la taille, j’ai fait ce que j’avais dit c’est à dire recouper le devant (et la partie ceinture) une taille en dessous et le dos (et la ceinture dos!) deux tailles en dessous. Peut être que pour cette dernière, une fois aurait suffi mais bon…ce n’est pas dramatique. La couture sur l’élastique dans le dos a été plus facile puisque la longueur dont j’ai eu besoin était plus logique par rapport à la quantité de ceinture… ce qui ne m’a pas empêché de foirer un peu quand même … ‘^^

J’ai laissé pendre ma jupe 24 heures avant de faire l’ourlet. J’ai lu que pour la viscose par ex, il fallait attendre que le poids du vêtement déforme le tissu et ensuite seulement faire le bord. Honnêtement, je ne sais pas du tout si c’était vraiment nécessaire. Je n’ai pas recoupé grand chose. Mais ça m’a permis de décider quel ourlet faire. J’ai hésité entre dessiner une parementure d’ourlet comme pour la jupe Chardon et la coudre avec mon voile de coton, ou bien coudre à la machine un ourlet classique, ou bien utiliser un biais, ou enfin à la main à point invisible. J’ai d’abord tenté sur un devant, un ourlet à la machine mais ça cartonnait la jupe : au lieu d’avoir un bord souple qui suivait les ondulations du tissu, c’était la jupe qui suivait la forme du bord. Malgré le repassage. j’ai donc défait. J’ai respiré un bon coup et j’ai fait les plus de 3 m à la main. Et je préfère définitivement de loin.

Fotor_15651987519769

Dernière chose, j’ai fait ma rebelle et je n’ai pas fait les coutures rabattues sur l’endroit du patron. A la place, j’ai surfilé ma marge de couture, en jaune …

Fotor_156519869381065

…Parce que c’est plus rigolo, joli, et j’ai une surpiqûre contrastante en moutarde le long des côtés, sur la partie dos les deux fois.

Fotor_15651988065122

Epic fail ? 

Mis à part des surpiqûres pas exactement droites au niveau de la ceinture (mais j’ai fais vachement mieux que la première fois, sans doute parce que j’ai tout faufilé ‘^^) et un problème sur une des bandes de boutonnages, et les bricoles dont j’ai déjà parlé, rien de grave.

Fotor_156519858912332
Tiens, j’en parle jusque en dessous, il devrait y avoir deux surpiqûres SUR la bande de boutonnage ‘^^

En ce qui concerne la bande de boutonnage, normalement, si tout est coupé et cousu droit au mm, à l’intérieur, le côté qui se rattache à la jupe  sur toute la hauteur est coincé habillement par une surpiqûre. Comme la mienne était plus étroite de prévue initialement, j’ai dû tricher et…. j’ai perdu les 2mm nécessaires pour que tout tombe juste. J’ai préféré privilégier l’endroit, où tout est droit, enfin à peu près droit : j’ai donc dû la fixer à points presque invisibles sur l’envers.

Fotor_156519856593012

Cette fois, comme j’ai fait mon unique boutonnière sur l’autre pan, je n’ai pas eu de problème de boutonnière trop longues qui finissaient dans le vide ‘^^ Par contre, j’ai complètement foiré les petits triangles sensés consolider le haut des poches ‘^^

Fotor_156519864580712
Les 4… mais je vous en montre un, pour l’exemple ;op

Les photos portées 

Cette fois, j’ai fait mes photos en fin de journée, parce que je suis rentrée plus tôt que prévu de notre balade. La lumière est pas mal non plus vers 17h30 / 18 h … je me le note ici pour m’en souvenir. Voici ce qu’elle donne de face :

Fotor_156519871378619

Une petite révérence pour vous montrer l’ampleur ce que j’avais oublié de faire la première fois.

Fotor_156519873201120
Ouiii votre majeeeestéééé … Eliott s’est invité sur pas mal de photos ‘^^

De dos, je ne la trouve over flatteuse, mais je ne vois jamais mon dos, alors je fais tranquillement faire un petit déni des familles. Mais elle est tellement confortable que je lui pardonne laaaaaargement ! C’est qu’on peut pas tout avoir ma pauvre Lucette !

Fotor_156519860462948

Et de profil.

Fotor_156519876785782

Je suis vraiment contente d’avoir récidivé, même si j’ai cousu par tranches de quelques minutes parfois sur plus de 4 jours ‘^^(ce que je n’aime pas du tout !)

Je devrais avoir encore quelques projets à coudre et encore des choses à vous montrer avant la fin de l’été mais le rythme des post va sans doute s’espacer progressivement ‘^^

Bonne fin de semaine !

Fotor_156519867721028
Il faut que prenne des cours de rentrage de débardeurs dans jupe, par contre  ‘^^

 

 

Couture

Celle qui ne faisait pas ce qu’elle avait dit mais qui racontait sa vie: clonage de t-shirt presque raté ‘^^

A l’origine 

A la sortie du patron  gratuit « Arsène » de Chez Machine ( autre patron chouchou ! ), Des étoiles et des pois avait cousu une version en jersey de lin, moutarde, sublime ( que je n’arrive pas à retrouver ) . J’avais cherché un tissu équivalent à la fin de l’été mais je n’avais rien trouvé en dessous de 26 euros le mètre et c’est clairement beaucoup trop cher pour moi. Même s’il faut un peu moins de 1 m : c’est plus cher que si je me paie un « Petit bateau » et c’est une barrière psychologique que je n’arrive pas à passer pour le moment. Surtout que chez moi, le degré de ratage probable reste assez élevé…. Et puis je me connais, je n’aurais jamais osé coupé dedans ‘^^ . Donc, j’avais laissé l’idée en suspend dans un coin de ma tête. Mais, elle était sagement tapie dans l’ombre, prête à ressortir à la moindre occasion ( et je n’avais pas trouvé de version moutarde d’un t-shirt petit bateau ;op)

En allant en vacances à Strasbourg, j’ai trouvé ultra soldé une jupe longue en viscose, plissée mais pas trop mais avec un motif vintage que j’adore. J’ai hésité au moins tout un après midi et puis je me suis jetée dessus ( même si le fait que ce soit le 42 qui m’aille pique un peu… On va dire que c’est un soucis d’étiquetage et que c’est pour ça que je l’ai choppé à 30 balles au lieu des plus de 100 d’origine ‘^^) . Or cette jupe, nécessite ABSOLUMENT un top moutarde.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Bon d’accord  rose ça fonctionne aussi ( mais pas facile pour moi, même si j’ai un débardeur parfait pour aller ! ) ou bien noir ( mais bon, le noir, en été, comment dire…. Dans le sud en plus… ça me parait contre-productif pour accompagner une jupe légère comme un souffle ‘^^). Mais j’ai été forte, je n’ai pas acheté de jersey de lin hors de prix ‘^^

Au détour d’un passage éclair à Mondial Tissu, je suis tombée sur deux rouleaux de jersey de coton, légèrement textures. Un vert tendre, et un moutarde. Je vous laisse deviner ce qui s’est passé, je venais juste de poster mon article à propos de mon t-shirt à pois, article dans lequel je disais que je pensais le cloner, mais cet automne. Voilà, vous avez compris, perdu :op

J’ai profité d’une journée sans enfants ni mari , bonheuuuur total, pour me faire ce top, au milieu d’autres choses sans intérêt pour le commun des mortels mais hyper jouissif pour moi, n’ayons pas peur des mots (j’ai même trouvé un couteau à beurre dans un genre de secours pop, mais ça c’est une autre histoire).

Le patron 

SAMSUNG CAMERA PICTURES
Ouuh toi, tu es trop saturée ‘^^ et pas du tout de la bonne couleur !

Je ne vais pas vous refaire le blabla de présentation, vous l’avez déjà eu  ici ‘^^. Il s’agit toujours  du patron de T-shirt gratuit de « Nos jolies escapades ».La couture est allée vite et cette fois, j’ai respecté presque les explications à la lettre. Et les finitions sont d’enfer. Il faut dire que le jersey de coton, c’est beaucoup plus facile à travailler que le jersey de viscose. C’est gentil, ça ne bouge pas, ça ne se déforme pas, ça reste bien en place une fois qu’on a mis un coup de fer dessus. Mais dans le doute, j’ai quand même faufilé mes coutures d’encolure et d’épaules, hein ! On est jamais trop prudent ‘^^ 

J’ai donc fait cette fois les surpiqûres  d’épaules à l’aiguilles doubles dans la continuité de l’encolure, comme c’est indiqué sur le patron. On part d’un mancheron, on coud le long de l’épaule, et on continue le long de l’encolure jusqu’à l’autre mancheron. Je trouve ça trop joli !

SAMSUNG CAMERA PICTURES
J’aime particulièrement l’angle côté encolure !

Et ma machine ne m’a fait le moindre caca tout beurk, contrairement à d’habitude. Vous l’aurez compris, je suis super fière de mon coup ! et de mes ourlets de manches, aussi !

SAMSUNG CAMERA PICTURES
Et c’est droit ! une première!

Les fournitures 

Jersey de coton de MT, donc, et dont je n’ai absolument pas pensé à vérifier le pourcentage d’élasticité… J’ai eu du bol, mais bon… La prochaine fois…. ‘^^Pour aller avec, des bandes fines de thermocollant achetées chez Rascol pour soutenir l’encolure et les épaules et c’est tout.

Pas de photos, j’avoue j’ai jeté l’éponge et j’explique pourquoi un peu plus bas ‘^^

La patte de la linotte 

Pas grand chose : j’ai surfilées ensemble les coutures des côtés. Mais je n’ai pas touché au col pour ne pas le déformer. Et j’ai fait mon ourlet du bas, à la main, comme d’habitude.

bord bas.JPG

La rrrrouuutine habituelle, quoi !

Ah pardon, j’ai raccourcis encore le patron de 2 cm en hauteur parce que ma jupe n’aime pas les t-shirt plus long. Enfin sur moi. Après, comme ma taille naturelle est en général trop haute de 2 à 3 cm suivant les patrons, ça reste logique ‘^^. Ce qui fait 7 cm en moins en tout par rapport au patron qui se porte plus long.

Epic fail ? 

Vous l’avez peu être déjà compris tout seul, au détour d’une phrase dans la partie les fournitures. Il faut au moins 20% d’élasticité et je n’ai pas encore mesuré ça mais je pense que je ne les ai pas. Mon t-shirt à donc failli être trop petit. Il n’a pas du tout le même rendu non plus, puisque les deux tissus n’ont pas la même compo et donc pas le même drapé. Ca aurait pu être la crise, mais j’ai de la chance dans mon étourderie, il reste portable. Ouf ‘^^J’aurais été bien dégoutée de devoir donner mon t-shirt à ma maman ( que j’aime, hein, mais bon ça fait un bail que je le rêve mon t-shirt moutarde ‘^^)

Les photos portées 

Petite note au passage, d’habitude, j’utilise ma tablette et IG pour le traitement des photos, un petit filtre, une petite capture d’écran, un coup de recadrage sous « Fotor » et basta. C’est ma petite routine. Retoucher une photo pour améliorer la lumière et les couleurs, ça me prend 30 secondes par photo. Sauf que …

Les enfants ont renversés de la crème caramel sur la tablette et le bouton marche/arrêt ne s’en est jamais vraiment remis. Eliott l’a débranché comme un bourrin une bonne centaine dizaine de fois (et réussir à la charger relève de pur McGyver) et On-ne-sait-qui-et-on-ne-saura-sans-doute-jamais (vous en avez un aussi chez vous ?) a fêlé l’écran. Donc ce qui devait arriver, arriva, en traitant les photos, sans raison, comme ça paf ! Elle semble s’être auto-éteinte sans même un gémissement électronique (alors que la batterie était pleine). Pour toujours. Paix à son âme électronique. La pauvrette aura vécu à peine 2 ans, elle est partie dans la fleurs de l’âge... Non en vrai je suis dans un état de nerf pas possible, le mode Homer Simpsons tourne en boucle dans ma tête, et je ne sais même pas avec quelle force d’âme je me retrouve à ne hurler que intérieurement. Sur le téléphone, la qualité des captures d’élan est POU-RRIE ! Vous l’aurez compris, j’ai les boules, quoi.

Tout ça pour dire que de dépit, contrainte et forcée, j’ai dû mettre les doigts dans un vrai logiciel  de retouche d’images gratuit et performant (le fameux  » The Gimp ») et je raaaame … Donc il est possible que les images soient moins .. plus… bref, différentes de d’habitude et je m’en excuse… Mais trève de babla, hein, j’imagine que ce qui vous intéresse, c’est les photos, pas vrai ‘^^ (mais il est possible que, tant que je n’aurais pas vraiment pris en main le bousin, il y en ait moins, des photos ‘^^ parce que malheureusement le temps n’est pas extensible à l’infini). Donc, voici ce que ça donne de face :

SAMSUNG CAMERA PICTURES
Il est presque étiré sur la poitrine , ce qui veut dire que je ne peux porter de dessous en dentelle sinon on la devine, pas top pour allez bosser ET que je ne dois pas prendre 1 ou 2 cm de tour de poitrine ‘^^

Et puis de côté ( mon t-shirt moulant un zone de gras dont je ne connaissais pas l’existence ‘^^ et je m’en passais bien ou alors je faisais un déni ;op)

SAMSUNG CAMERA PICTURES
En vrai, il est un poil plus orange mais bon.. Déjà j’ai ramé une heure et demi faciles alors ‘^^

Et de dos : côté positif, le dos ne baille presque plus, c’est déjà ça ‘^^

SAMSUNG CAMERA PICTURESEt voilà !

J’attends du tissu pour refaire une estuary skirt, je pense que je peux sérieusement améliorer le fit, donc elle devrait revenir par ici avant la rentrée… Enfin j’espère ‘^^

Bonne semaine, en tout cas !

 

Borderie, Couture

La jupe « Estuary »

A l’origine 

Je ne suis pas du genre à me jeter sur un patron dans la semaine de sa sortie. J’ai eu quelques déconvenues à mes débuts en couture, souvent parce que le patron n’était pas du tout adapté à ma morphologie, mais aussi parce que je me rendais compte, un peu tard que ce n’était pas du tout mon style ‘^^. Je couds plus raisonné depuis plusieurs années, un patron devant répondre à plusieurs critères : est ce qu’il est adapté à ma morphologie? Est ce que c’est mon style? Est ce que j’ai le niveau? Est ce que je ne peux pas adapter un patron que j’ai déjà pour faire la même chose sans trop de difficulté?

Et, je vais tourner autour du-dit patron pendant des mois, regardant les versions qui existent, cherchant à savoir s’il cloche quelque part. Rajoutez à cela une bonne dose de procrastination…. et il peut se passer plus d’une année avant que je passe à l’acte. Autant dire que j’ai tout le temps plusieurs trains de retard.

Et bien, cette fois, ça n’a pas été le cas ! Pas du tout. J’adore le style et l’univers de la créatrice, et elle m’a l’air d’avoir la même morphologie que moi. Je vous conseille d’ailleurs de vous inscrire à sa newsletter, elle envoie régulièrement des petits articles très éclairants  à propos d’une garde robe fonctionnelle et home made( récemment, elle en a envoyé un à propos des pb de relations que l’on peut avoir avoir nos pantalons et je l’ai trouvé très juste ! ). Elle a publié une photo de cette jupe pendant qu’elle en faisait tester le patron et je suis tombée amoureuse directement de sa version jaune. Une vraie merveille ( j’ai été plus sage à propos de la couleur pour cette première version ‘^^). J’ai donc guetté la sortie du patron, avec impatience et je l’ai acheté quasiment à sa sortie, alors que j’étais en vacances et donc dans l’impossibilité de le coudre ‘^^

J’étais tellement pressée que j’ai imprimé, découpé et scotché les 34 pages du patron, ce dimanche à minuit alors que nous étions rentrés depuis 2 heures. Tellement pressée, que j’ai rangé toutes les valises juste en arrivant (et j’avais fait une lessive AVANT de partir de chez les cousins, c’est à dire AVANT de rentrer, pour ne pas avoir à m’en occuper le lundi matin), c’est à dire à 10 heures du soir… Si c’est pas de la folie furieuse, ça ! ;op

Bref, vous l’aurez compris, j’étais particulièrement enthousiaste. Et je n’ai pas été déçue. Et puis, soyons honnête, je n’ai pas pris de grand risque puis que je possède déjà 3 jupes dans ce style ( dont une home made), que j’adore porter par tous les temps !

Le patron 

Fotor_156405025554247

Il s’agit de la « Estuary Skirt », de Sew Liberated, disponible en patron PDF mais avec des explications en anglais ( et en promo jusqu’à fin juillet). Petit Edit : La créatrice du patron m’a laissé en gentil mot sur Instagram et a rajouté le fait qu’elle faisait traduire le patron en français ! C’est pas une super nouvelle, ça ? ^^

Elles comportent de nombreux schémas et je n’ai coincé qu’à une seule étape ( je vous en parlerai plus dans la section épic fail) alors que je n’ai vraiment l’habitude de coudre en anglais. Avant de vous lancer, sachez qu’il faut vraiment être très minutieux, beaucoup de marges de coutures sont recoupées ( par forcément les deux côtés). Mais les finitions sont vraiment HYPER PROPRES. Si vous êtes vraiment très précises, votre jupe sera aussi belle sur l’extérieur que sur l’intérieur: c’est vraiment bluffant. Il faut juste prévoir soit une journée, soit plusieurs cessions de coutures. Mais je ne regrette pas le temps passé sur cette jupe.

Fotor_156405010393126
Ceci est l’ENVERS de ma jupe ^^

Le patron propose une longueur sur la planche mais on peut la rallonger, et Megan indique le ratio de métrages à rajouter. J’ai cousu la longueur du patron, mon ourlet et deux fois plus petit que ce qui est prévu par le patron et je fais 1m65, comme ça vous avez une idée ^^.

Elle est composée d’une bande boutonnage que l’on peut rendre factice si on veut ( ce que j’ai fait par pure flemme), d’une ceinture élastiquée dans le dos ( le top du top du confort, je suis fan ! ) et d’une partie jupe froncée avec des grandes poches ( parfaite pour mettre une pelote par exemple ;op).

Fotor_156405013312350

Le petit truc qui va bien : pour éviter que le haut de la bande de boutonnage ne baille sous la ceinture, on peut coudre une petite ligne parallèle à la ceinture, puisque l’élastique permet de passer la jupe sans ouvrir les boutons.

Fotor_156405493377522
Ceci est la vrai couleur de ma jupe, mon appareil recommence ses caprices 😦

Il comporte 12 pièces : une ceinture coupée en 3 parties, un dos ( que l’on peut couper en une ou deux pièces suivant sa taille et la laize utilisée),  2 poches ( en deux morceaux chacune) deux demi-devant et deux bandes de boutonnages. Mais vue l’ampleur de la jupe, il faut beaucoup de tissu, pas loin de 2M50 en 145 cm de laize pour la taille 14 que j’ai coupée.

Entrer dans les détails seraient trop long et Megan a annoncé qu’elle allait publier un pas à pas photos détaillé qui ne devrait pas trop tardé. J’essaierai de penser à éditer ce post quand ce sera fait ^^.

Cette jupe a des points communs avec la jupe « Justine » de la marque Ready to sew, mais ce qui les différencie est l’ampleur : celle de Megan est beaucoup plus travaillée en terme de forme, on est proche de la jupe cercle alors que celle de Justine est beaucoup plus droite, plus … rectangulaire? Je préfère définitivement les jupes plus amples qui font croire que j’ai des hanches ‘^^. Je n’avais pas cousu Justine à sa sortie pour cette raison.

Les fournitures 

Fotor_156405021765624

J’ai utilisé un chambrai de poids moyen, acheté chez Toto, et qui traînait dans mon stock depuis 3 ou 4 ans. Peut être plus ‘^^. J’en avais acheté 3 mètres pour pouvoir me faire une robe, mais je n’avais pas de patron en tête. J’ai longtemps eu peur que cette couleur ne fasse chemise d’hôpital et je ne voulais pas entamé mon coupon pour couper une jupe dedans et me retrouver avec une chute qui ne permettrait pas grand chose de plus. J’ai pensé que ce serait le coupon idéal pour ce patron, du coup ‘^^. Il est peut être un peu lourd par contre. La jupe serait mieux tombée s’il s’agissait d’une jupe cercle, et j’ai eu peur un moment que ça ne le fasse pas ‘^^ Mais en fait si ! ouf. Je songe par contre à la refaire pour cette automne dans un tissu plus léger, peut un crêpe. (Mais pas en viscose parce que j’ai peur qu’avec toutes ces finitions au mm, ça ne bouge beaucoup trop  et que ce soit l’enfer ‘^^). Il vous faudra aussi de l’élastique de 3,8 mm de large et de l’entoilage léger pour la ceinture et la bande de boutonnage si vous voulez en faire une vraie et des boutons. Les miens sont en bois et viennent du marché, et j’en ai utilisé 5 parce que j’en avais pas plus ‘^^c’est pour ça qu’ils ne sont pas sur la photo au-dessus ;op.

J’ai ajouté du biais froufrou pour l’ourlet, acheté dans une petite mercerie de la ville et un peu de fil à broder rose pétard.

La patte de la Linotte 

Dès que j’ai vu ces grandes poches, j’ai eu envie de les modifier et surtout de les broder. J’ai donc redessiné le haut de la poche pour qu’elles aient un rabat sur lequel m’amuser.

Fotor_156405014707537
Et évidemment, c’est sur l’envers que c’est le plus propre… Sinon c’est pas drôle ‘^^

J’ai donc repris le haut des poches de la jupe  » La guêpe » de Delphine et Morissette. J’ai dessiné à main levée mes motifs avec un feutre frixion à partir de dessins du livre Borderie Zakka, de Yumiko Higuchi, traduit en français et édité par Eyrolles. ( Livre que j’avais failli acheter des dizaines de fois en japonais depuis sa première sortie, repérée sur Pinterest… d’ailleurs j’aurais pu, les photos  et schémas sont tellement clairs que le texte est inutile ‘^^) . Comme j’ai eu peur de ne pas arriver à avoir deux côtés symétriques, j’ai dessiné deux fleurs différentes ‘^^.

Fotor_156405011545756

J’ai utilisé deux brins de moulinés DMC ( mais je n’ai pas le numéro de la couleur) et le point de chaînette que m’avais appris ma grand mère quand j’étais petite). Ensuite j’ai suivi le schéma d’assemblage de la poche du patron.

Fotor_156405004343590

Autre modification : au lieu de l’ourlet simple à la machine … Je n’ai pas fait d’ourlet invisible. Perdu ;op Et oui, ça m’arrive aussi, de ne pas céder à cette pulsion ( qui m’arrive vraiment tout le temps ‘^^). J’ai utilisé du biais, et la technique du biais rapporté. Mon tissu était assez lourd, donc je me le suis permis. Le tout est de prendre un biais bien fin et de bien l’étirer avant de la poser, pour que le bas ne cartonne pas.

Fotor_156405024010662

Et j’ai fait toutes mes surpiqûres en rose qui pète pour rappeler la broderie.

J’ai donc été très sage, pour une fois, non? ^^

Epic fail ?

On commence par les mini ? Donc… Je suis devenue minutieuse avec le temps mais je ne le suis pas encore assez : la partie ceinture à l’intérieure est en partie de traviole… J’ai préféré assuré sur l’endroit où c’est à peu près droit ‘^^.

Fotor_156405018560669

Je n’ai pas lu toutes les explications des coutures de côtés avant de commencer cette partie, c’est maaaaaaaal !!!  et donc, j’ai une couture bleu au lieu d’avoir une couture rose sur l’extérieur. Ce n’est pas grave mais ça me perturbe. Je me ferai pas avoir la prochaine fois. D’ailleurs, c’est sur cette partie que j’ai un peu bloquée : il s’agit d’une couture rabattue sur l’endroit, pour cacher les coutures et avoir une double piqûre sur l’endroit, comme sur les côtés des jeans par exemple. J’ai eu des soucis pour que ce soit nickel, j’ai pesté et j’ai même cru que j’allais jeter ma jupe mais c’est parce que j’ai péché par excès de confiance ‘^^. La prochaine fois, je pense que soit je ferai une couture anglais à l’intérieur, soit je ferai une couture classique et je surpiquerai mes marges pour les tenir en place.

Fotor_156405008784979

J’ai failli avoir un gros fail au niveau de la seule boutonnière que j’avais prévue : ma machine me faisait une boutonnière beaucoup trop longue. J’ai recommencé 3 fois ( juste après avoir fait la première ligne la plus longue… sinon je n’aurais pas pu défaire ma boutonnière sans tout massacrer ‘^^).

Mes coutures d’élastiques ne sont pas droites du tout mais c’était la première fois que je cousais par-dessus un élastique, donc j’étais plus attentive au fait de tirer correctement sur la ceinture pendant la couture que sur le fait que al couture soit droite. Et puis portée, ça ne se voit pas vraiment.

Et dernière chose, je pense que j’aurais pu couper une ou deux tailles en dessous. Ma mère a mesuré mon tour de taille à 82 cm, j’ai donc coupé une taille 14, par peur d’avoir jupe trop petite. Je me suis dit que au pire, je pourrais adapter la longueur de l’élastique. En fait, j’ai raisonné à l’envers, j’aurais du couper une taille en dessous, et rallonger la taille de l’élastique à la place. Mais avec le recul, je me dis que le mieux serait de couper un 12 devant ( dans la ceinture et la jupe) et un 10 pour le dos ( ceinture et jupe aussi). C’est ce que je ferai la prochaine fois !

Les photos portées 

Je n’ai pas assez de recul sur ma terrasse donc, soit je peux vous montrer la jupe entière sans ma tête…(au passage, je porte avec mon nouveau T-shirt fétiche présenté ici) 

Fotor_156405033953351
J’ai donc couru sur la terrasse, je me suis jetée sur ma chaise et … je n’ai pas caché la prise… LA fameuse prise ;op

Soit ma tête sans la jupe en entier ;op

Fotor_156405028799449

Voici ce que ça donne de dos :

Fotor_156405030611164

Et de profil :

Fotor_156405031905415

J’avais peur que ça ne fasse plus montgolfière que ça, mais ça va. Mais clairement je pense que je peux en faire une autre plus petite… Mais peut être beaucoup plus longue… Je vais encore mettre des plombes à me décider ;op

Et voilà ! Un vrai article fleuve, comme aux débuts du blog, mais je crois que ce patron en vaut la peine, non? ^^

Fotor_156405027351765

Et à l’instant où je publie, WordPress me signale que c’est mon anniversaire de blog ^^. Je ne me souviens absolument pas des dates, c’est un truc de fou.