Couture

Estuary skirt … Seconde prise !

A l’origine 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Juste après avoir terminé ma première version (que vous pouvez retrouver en détail ici), l’envie de la refaire, plus petite et dans un tissu plus fluide m’a turlupiné. J’ai donc commandé du tissu et j’ai profité de ma journée solo pour recouper mon patron !

Le patron 

Fotor_156519863189383

Toujours la « estuary skirt » de Sew Liberated.

Les fournitures

Fotor_15651988566588
Ah zut, j’ai oublié les boutons ‘^^

J’ai décidé de tenter une version en Tencel et j’ai trouvé mon bonheur chez Les Coupons Saint Pierre dans leurs coupons de 3 m. J’ai choisi la version la plus foncée pour que ce ne soit pas redondant avec ma première version. Version que je vais garder au moins jusqu’à cet hivers, je pense. Et puis je déciderai si je la garde ou non .

Ce tissu est très léger, fluide, très agréable à porter. Sur le site, il est précisé qu’il est facile à coudre. C’est vrai. Mais alors à couper… une horreur. J’ai dû retailler et donc raccourcir ou tricher toutes les pièces rectangulaires : soigneusement épinglées, soigneusement alignées et… jamais identiques lorsqu’elles sont coupées en double. J’ai donc eu pas mal de sueurs froides pendant la coupe et pendant la couture puisque comme vous l’ai dit la première fois, beaucoup de coutures sont recoupées et beaucoup de passages se négocient à 2 ou 3 mm près. Mais je crois que j’ai réussi à peut près partout ‘^^ Il est aussi noté qu’il ne se froisse pas… Euh… moi je dirai qu’il est très facile à repasser. Par contre, j’ai plié ma jupe en deux et je l’ai posé sur un cintrer… Elle était froissée sur toute la largeur. Mais bon… Je vais pas en faire une maladie, promis !

Pour la doublure des poches, j’ai décidé au dernier moment de couper dans du voile de coton à étoiles qui trainaient dans mon stock depuis un bail. J’ai choisi un tissu plus léger que mon tencel : plus lourd, il aurait sans doute alourdi la poche et déjà qu’elle est très grande….

Quand aux boutons en bois je vous laisse deviner leur provenance… alors? une idée? Gagné ! du marché ! ( toujours 1 euros les 10, vous connaissez plus compétitif ? ;op )

La patte de la linotte 

J’ai été sage. Mon tissu étant mouvant, je n’ai pas osé les appliqués, ni les broderies.  Je me suis fait plaisir sur la doublure des poches, quand même ‘^^

Fotor_15651988386615

Cette version est très très premier degré, mais bon… elle me plait beaucoup. Grâce à son tissu léger, je la trouve plus estivale que la première, que je voyais déjà rejoindre mon dressing d’automne/ hivers.  Par contre, j’ai dû tricher à mort pour tout réaligner puisque le tissu avait bougé à la découpe.

Fotor_156519878490950

En ce qui concerne la taille, j’ai fait ce que j’avais dit c’est à dire recouper le devant (et la partie ceinture) une taille en dessous et le dos (et la ceinture dos!) deux tailles en dessous. Peut être que pour cette dernière, une fois aurait suffi mais bon…ce n’est pas dramatique. La couture sur l’élastique dans le dos a été plus facile puisque la longueur dont j’ai eu besoin était plus logique par rapport à la quantité de ceinture… ce qui ne m’a pas empêché de foirer un peu quand même … ‘^^

J’ai laissé pendre ma jupe 24 heures avant de faire l’ourlet. J’ai lu que pour la viscose par ex, il fallait attendre que le poids du vêtement déforme le tissu et ensuite seulement faire le bord. Honnêtement, je ne sais pas du tout si c’était vraiment nécessaire. Je n’ai pas recoupé grand chose. Mais ça m’a permis de décider quel ourlet faire. J’ai hésité entre dessiner une parementure d’ourlet comme pour la jupe Chardon et la coudre avec mon voile de coton, ou bien coudre à la machine un ourlet classique, ou bien utiliser un biais, ou enfin à la main à point invisible. J’ai d’abord tenté sur un devant, un ourlet à la machine mais ça cartonnait la jupe : au lieu d’avoir un bord souple qui suivait les ondulations du tissu, c’était la jupe qui suivait la forme du bord. Malgré le repassage. j’ai donc défait. J’ai respiré un bon coup et j’ai fait les plus de 3 m à la main. Et je préfère définitivement de loin.

Fotor_15651987519769

Dernière chose, j’ai fait ma rebelle et je n’ai pas fait les coutures rabattues sur l’endroit du patron. A la place, j’ai surfilé ma marge de couture, en jaune …

Fotor_156519869381065

…Parce que c’est plus rigolo, joli, et j’ai une surpiqûre contrastante en moutarde le long des côtés, sur la partie dos les deux fois.

Fotor_15651988065122

Epic fail ? 

Mis à part des surpiqûres pas exactement droites au niveau de la ceinture (mais j’ai fais vachement mieux que la première fois, sans doute parce que j’ai tout faufilé ‘^^) et un problème sur une des bandes de boutonnages, et les bricoles dont j’ai déjà parlé, rien de grave.

Fotor_156519858912332
Tiens, j’en parle jusque en dessous, il devrait y avoir deux surpiqûres SUR la bande de boutonnage ‘^^

En ce qui concerne la bande de boutonnage, normalement, si tout est coupé et cousu droit au mm, à l’intérieur, le côté qui se rattache à la jupe  sur toute la hauteur est coincé habillement par une surpiqûre. Comme la mienne était plus étroite de prévue initialement, j’ai dû tricher et…. j’ai perdu les 2mm nécessaires pour que tout tombe juste. J’ai préféré privilégier l’endroit, où tout est droit, enfin à peu près droit : j’ai donc dû la fixer à points presque invisibles sur l’envers.

Fotor_156519856593012

Cette fois, comme j’ai fait mon unique boutonnière sur l’autre pan, je n’ai pas eu de problème de boutonnière trop longues qui finissaient dans le vide ‘^^ Par contre, j’ai complètement foiré les petits triangles sensés consolider le haut des poches ‘^^

Fotor_156519864580712
Les 4… mais je vous en montre un, pour l’exemple ;op

Les photos portées 

Cette fois, j’ai fait mes photos en fin de journée, parce que je suis rentrée plus tôt que prévu de notre balade. La lumière est pas mal non plus vers 17h30 / 18 h … je me le note ici pour m’en souvenir. Voici ce qu’elle donne de face :

Fotor_156519871378619

Une petite révérence pour vous montrer l’ampleur ce que j’avais oublié de faire la première fois.

Fotor_156519873201120
Ouiii votre majeeeestéééé … Eliott s’est invité sur pas mal de photos ‘^^

De dos, je ne la trouve over flatteuse, mais je ne vois jamais mon dos, alors je fais tranquillement faire un petit déni des familles. Mais elle est tellement confortable que je lui pardonne laaaaaargement ! C’est qu’on peut pas tout avoir ma pauvre Lucette !

Fotor_156519860462948

Et de profil.

Fotor_156519876785782

Je suis vraiment contente d’avoir récidivé, même si j’ai cousu par tranches de quelques minutes parfois sur plus de 4 jours ‘^^(ce que je n’aime pas du tout !)

Je devrais avoir encore quelques projets à coudre et encore des choses à vous montrer avant la fin de l’été mais le rythme des post va sans doute s’espacer progressivement ‘^^

Bonne fin de semaine !

Fotor_156519867721028
Il faut que prenne des cours de rentrage de débardeurs dans jupe, par contre  ‘^^

 

 

Publicités
Couture

On ouvre le bal des cousettes de l’été ? Le petit top à pois

J’ai bon espoir de me faire quelques petites cessions coutures avant la fin de l’été : serait-ce le renouveau du blog ? ‘^^ En tout cas, j’aurais au moins 3 projets à montrer, et peut être plus si tout va bien ! Alors, on croise les doigts ? ^^

A l’origine

Dès que j’ai vu passer ce patron, quelques jours après sa sortie, je l’ai tout de suite vu dans un des coupons de mon stock : exactement ce dont j’ai envie ET besoin ! J’ai imprimé le patron tout de suite après l’avoir téléchargé mais j’ai dû attendre juillet pour le coudre : impossible de trouver le temps avant. Une jolie petite cousette ( avec pleins de petits défauts ‘^^) rapide, qui était juste ce dont j’avais besoin pour me relancer dans la couture après des mois de disettes ^^

Le patron 

Fotor_156381890016851

Il s’agit du patron de T-shirt gratuit de « Nos jolies escapades ». Il est disponible gratuitement ( il faut juste laisser un petit mot sur le site) et comporte deux pièces : un dos et un devant. Au passage, le fichier comporte très peu de pages car il propose le tracé du demi-dos et du-demi  devant sur une seule pièce. J’ai décidé de recopier les deux morceaux séparément mais on n’est pas obligé de le faire si on veut couper directement la page .

Les manches sont dans le prolongement de l’encolure bateau ce que j’aime vraiment beaucoup. Une couture d’épaules, l’ourlet du col, deux coutures de côté, deux ourlets de manches et celui du bas et c’est plié. Les explications sont très claires, pour moi, c’est le parfait patron pour débuter la couture jersey !

J’ai coupé un 40 en me fiant au tableau des tailles : il est loose juste comme j’aime !

Les fournitures 

Fotor_156381891641815

J’ai acheté à la fin du printemps ce coupon de 70 cm de jersey de viscose en destash, à ma copine Marette. Il est un peu lourd, très fluide, parfait pour ce patron (surtout que je compte le porter dans mes jupes taille haute).

La patte de la linotte 

Comme souvent, j’ai fait l’ourlet des manches avant d’assembler le dessous des manches : c’est moins propre mais je trouve ça plus facile ‘^^

Fotor_156381880223432

Et j’ai fait l’ourlet du bas du t-Shirt à point invisible à la main et je l’ai raccourci de 5 cm mais j’ai l’impression que le t-shirt a pris quelques cm en longueur à cause du poids du tissu.

Fotor_156381893232117

Et oui, c’est tout ^^

Epic fail 

Une série de mini fail, en fait, parce que j’avais peu de temps et que je voulais absolument finir ce projet avant de partir en vacances ( mais je ne l’ai pas mis dans ma valise ‘^^ , ce qui n’est pas logique, je vous le concède ‘^^) .D’abord, ma machine n’est pas vraiment copine avec les coutures à l’aiguille double : j’ai toujours des points qui sautent… Cette fois, elle ne me l’a fait que sur l’envers ‘^^c’est déjà ça !

Fotor_156381882158821

Ensuite, je suis allée trop vite et j’ai un pli, pile au milieu de l’encolure devant. Pas derrière, non devant, évidemment… Je n’ai pas osé découdre, j’ai eu peur de déformer l’encolure …

Fotor_156381885540494

Et j’ai cousu mon ourlet de col vraiment à ras du tissu, ce qui n’était absolument pas voulu ‘^^. Mais promis, je vais faire mieux pour les prochaines : il reste tout un mois et une semaine de vacances, je devrais pouvoir prendre mon temps ‘^^

Fotor_156381883804119

Enfin, je voulais un top plus court pour porter par-dessus mes jupes, mais en fait la longueur est parfaite pour porter sur les jeans. Alors, ce n’est pas exactement un fail ^^

Les photos portées 

La terrasse a été un peu chamboulée quand nous avons fait refaire le toit, ouille ouille le porte-monnaie ‘^^ alors j’ai perdu tous mes repaires ! j’ai fait une séance rapide ce matin, au moment où la lumière est la plus jolie mais du coup, j’ai eu comme qui dirait un léger soucis de cadrage ;op. Voici tout de même ce que donne mon nouveau top sur un short ( je n’ai pas eu le courage de passer un slim ;op ), de face…

Fotor_156381874535757

De dos…

Fotor_156381867657634

Et de côté …

Fotor_156381877308520

Mais je pense surtout le porter avec mes jupes midi, et principalement avec cette jupe en jeans :

Fotor_156381869417383

En fait, le dos baille un peu suivant comment je le porte mais ce n’est pas grave. Heureusement que le tissu a un super drapé !

Fotor_156381878687742

Et voilà ! Je veux coudre plusieurs patrons cet été mais il est fort probable que vous le voyiez passer à nouveau cet automne par ici !

Fotor_156381875931554

A tout bientôt pour la suite !

 

Couture

Ma première robe en jersey réussie ! ( enfin quasi ;op)

L’origine

Je suis amoureuse des patrons de L’usine à bulles. D’ailleurs, je suis amoureuse de tout ce qu’elle coud ! J’ai déjà repéré plusieurs patrons et j’avais décidé de me coudre sa petite dernière, la robe pull  » cocon ».  ( je ne m’avoue pas vaincue, je trouverai bien un tissu qui plait et dans mes prix pour la coudre, nomdidiou) J’ai écumé le net pour me trouver un sweat léger avec un joli motif qui pourrait correspondre, et j’ai trouvé mon bonheur chez « Ma petite mercerie ».
J’ai attendu impatiemment que ma commande arrive, le tissu était aussi beau que ce que j’imaginais… mais…. une fois mon petit Carré découpé pour calculer le pourcentage d’élasticité de mon tissu… catastrophe…. J’avais 20 % d’élasticité et pas les 40 % requis par le patron 😥 …

Je me retrouvais donc avec 2 m de tissus que je trouvais superbe mais qui n’allait avec aucun des patrons que je connaissais ( il faut 30 % minimum pour Aladaïa par exemple…. ). J’ai donc passé plusieurs heures samedi à retourner le net pour trouver un patron de robe en jersey ( avec ma smala qui me faisait un boucan d’enfer autour de moi, réduisant à zéro toute velléité de corrections de copies urgentes) , requérant 2 m de tissu maximum ET 20 % d’élasticité…. et… ce ne fut pas évident ‘^^. J’ai fini par trouver 2 patrons : celui que j’ai cousu, et celui de la Lola dress de Victory Pattern ( que j’ai finalement  écarté parce que je ne voulais pas d’une robe droite mais je finirai bien par coudre un jour…)

Le patron 

Fotor_155247066101874

Je suis donc tombée, sur la robe  » Asta » de Wardrone By Me, une marque de patron anglophone dont les patrons sont disponibles en pdf. Je n’avais pas entendu parlé de cette marque de patron auparavant. Avant d’acheter la fiche, j’ai fait une petite recherche sur le blog pour voir les critiques du patron, et sur Instagram. Elle a été peu cousue mais les personnes qui l’avaient tentée avaient l’air ravies alors j’ai arrêté de réfléchir, et j’ai acheté la fiche. Je n’ai pas imprimé toutes les pages des planches patrons :  en suivant le schéma donné en introduction, j’ai sélectionné uniquement les parties du patron qui m’intéressaient. Seule mini bémol, (outre le fait que mon logiciel d’impression m’a bien fait suer en refusant systématiquement de m’imprimer les pages en taille réelle…) , sur une paire de page, tout ne s’emboite pas exactement mais ce n’est vraiment pas très grave. Il suffit juste de faire attention et ça vient peut être de ce saligot de logiciel  d’impression… 

Le patron comporte deux versions d’encolure : bateau ( celle que j’ai fait) et montant. Il propose aussi 5 finitions pour les manches : longues, 3/4, 2 hauteurs de manches courtes et sans manches. J’ai choisi la dernière version.

Fotor_155247068720236

Le patron comporte peu de pièces à décalquer pour la version que j’ai choisies : un demi dos, une demi devant, une jupe et un bracelet d’emmanchure. La jupe est identique pour le dos et le devant, et elle porte deux panneaux à chaque fois. Les explications sont très claires, avec de très nombreux schémas donc le fait qu’elles soient en anglais ne sont absolument pas gênantes. On retourne un tableau des tailles avec des pouces et un autre avec des cm et les mesures de références des tailles ainsi que les mesures du vêtement fini. Enfin, les marges de coutures sont comprises et sont ici de 0,7 cm puisqu’il s’agit d’un vêtement qu’on peut assembler à la surjetteuse. Ce que je n’ai pas fait, évidemment.

Le tissu 

Fotor_155247075992181

J’ai donc utilisé le sweat léger « poppy, constellation bleu », trouvé chez Ma Petite Mercerie. Il est souple, il n’a pas l’air chaud, donc parfait pour la demi-saison. Il est disponible en plusieurs couleur et je me tâte à en reprendre dans une autre couleur pour me refaire cette robe. Il me reste un peu de tissu sur les 2 m que j’ai commandés. Je ne sais pas encore que je vais en faire, sans doute un jour en touche pour un cadeau de naissance par. Je pense que ce tissu serait parfait pour des vêtements de bébé par exemple.

La patte de la Linotte 

Edit : oups ! J’ai oublié de préciser que le patron comporte des poches plaquées que je n’ai pas mises ( mais qui ont l’air bien jolies ! )

Pour tenter de coller à ma morphologie, j’ai coupé le devant en 40 et le dos en 38 ( je suis exactement entre les deux tailles). J’ai juste fait attention à ce que l’encolure du devant corresponde bien aussi à un 38. J’ai donc décalqué une demi jupe en 38 et une autre… En 40, pour correspondre ma taille ‘^^. Et j’ai remonté la ligne de taille de 3 cm environ directement.

J’ai aussi coupé la jupe devant en un seul morceau pour ne pas avoir de couture au milieu ( ce qui fait utiliser plus de tissu mais j’avais de la marge), et j’ai donc enlevé la valeur de la marge de couture au niveau du côté qui se trouve sur le pli au moment de couper.

Comme mes emmanchures sont en 40 devant et 38 dans le dos, j’ai coupé mon bracelet d’emmanchure pile entre le 38 et le 40, en croisant les doigts pour que ça passe et s’est passé nickel.

Fotor_155247071206441
C’est la seule partie de la robe que j’ai surfilée, pour que ce soit plus solide puisque ça rigidifie un peu plus cette zone.

Comme d’habitude, j’ai fait mes ourlets (encolure et bas de la robe), à la main, à points invisible.

Fotor_155247069964758

Enfin, j’ai recoupé le bas de ma jupe parce qu’elle était beaucoup trop longue, juste avant de faire l’ourlet de 14 cm. Ce que j’aurais pu anticiper en décalquant mon patron puisque que la stature de référence est de 1m72 et que je fais 1m65 ET que le patron propose une robe plus longue que ce que je préfère porter.

Epic Fail ? 

Comme à chaque fois que j’essaie une robe du commerce, encolure bateau ou non, j’ai un soucis sur la largeur du haut de la robe. Si porte la robe comme elle devrait être portée, c’est à dire avec les emmanchures qui arrivent à la jonction du bras, j’ai du tissu en trop dans le dos et devant. Devant, ce n’est pas gênant, ça donne un petit col presque bénitier et j’aime bien mais pour le dos… Je vous laisse juger.

Fotor_155247434818950

Si je descends les emmanchures, par contre, tout tombe parfaitement. J’ai hésité à faire une pince dans le dos pour résorber cette masse de tissu mais je vais porter quelque temps ma robe avec ses emmanchures descendues pour voir si ça passe.

D’ailleurs, au passage, quand j’ai acheté la fiche, j’ai reçu un petit mot de la créatrice qui me remerciait et me disait de ne pas hésiter à poser des questions. Je lui ai donc écrit pour lui expliquer mon problème et elle a répondu dans l’heure qui a suivi pour me proposer de l’aide. Je vais lui envoyer un mail avec les dernières photos qu’elle m’a demandé dès que j’ai mis cet article en ligne et si comme je le pense, elle me propose des modifications à apporter au patron pour régler le problème, je vous en ferai part, parce qu’il est EVIDENT que je vais coudre à nouveau cette robe qui tombe parfaitement, se coud très vite et est ultra confortable! Et, vous l’aurez compris, ça créatrice est adorable et disponible !

Les photos portées 

Par principe, j’ai mis dans le titre qu’elle était presque parfaite mais le soucis que j’ai n’est dû qu’à ma morphologie et absolument pas au patron. De toute façon, il est évident que si le prêt à porter ne me propose que très rarement des robes qui me vont correctement, je ne peux espérer qu’un patron tombe parfaitement sur moi sans ajustement ‘^^. Mais j’ai l’impression que je progresse petit à petit et ça me remotive à coudre à nouveau régulièrement pour moi !

Donc… Voici ce que donne la robe de face … ( oui, il avait du mistral ce matin sur la terrasse ‘^^)

Fotor_155247082238356

On essaie de faire mieux ? ‘^^

Fotor_155247078501519
Bon gros, soit il y la prise, soit il y a du vent.. ;op

De dos … (avec les emmanchures descendues)

Fotor_155247080026631Un petit coup d’oeil sur le buste ( juste ce qu’il faut d’aisance! ni trop, ni trop peu ! )

Fotor_155247074881856

Et un autre sur l’encolure .

Fotor_155247436357535

Et la traditionnelle petite dernière !

Fotor_155247084417637

Et voilà ! Sur ce, les copies m’attendent…. ( désespoir !!!! ) A tout bientôt, pour vous parler deux échanges !

Couture

Le premier fail de l’année ( pas epic mais pas loin)

A l’origine

La robe portefeuille est la pièce de garde-robe qui m’a toujours frustrée dans le prêt à porter. J’en ai essayé des tas, et, si elle me faisait rêver, elle était toujours source de déception. Depuis quelques années, 2 en fait je pense, je sais très exactement pourquoi : Mes épaules ne sont visiblement pas en adéquation avec mon tour de poitrine. Et ma taille naturelle est apparemment trop haute, malgré mon mètre soixante-cinq. Dans ces conditions, soit les épaules tombent bien mais je ne peux pas fermer ma robe, soit je dois démonter les emmanchures. Et dans TOUS LES CAS, la taille tombe juste là où il ne faut pas, c’est à dire au milieu de mon ventre, ce qui n’est absolument pas flatteur pour quelqu’un qui a toujours un bon petit ventre.

C’est pourquoi, quand j’ai vu ce patron cousu par ma copine Marette, je me suis jetée sur le magasine Ottobre correspondant. Et puis, je me suis dégonflée et j’ai cousue sa copine qui se trouve juste au dessus d’elle, dans le cahier technique. ‘^^

Mais ce patron me trotte dans la tête depuis et forte de ma réussite avec brume, je me suis dit que je ne perdais rien à essayer le patron dans un coupon de jersey à deux euros qui traîne dans mon stock depuis des lustres….

Le patron 

Il s’agit de la « tie and wrap dress » d’un vieux numéro d’ottobre. Elle est sensée se coudre dans un jersey de viscose et n’est , en réalité, pas du tout ajustée…. Ce qui est pour une part dans ma déception ( je vous explique ça tout à l’heure !). Elle est à manches longues, comporte 10 pièces (  deux manches, un dos, deux demi-devant, deux jupes dos, deux jupes devant et une longue lanière coupée dans le jersey pour l’attacher et une autre bande pour faire un biais d’encolure. Biais qui n’est pas sur la planche et que l’on doit mesurer puis calculer soit même en fonction du taux d’élasticité de son tissu…. merci ottobre…. ). Les explications de montage sont, comme souvent chez la marque, relativement succinctes, mais si vous avez une paire de robe et de  la couture de jersey au compteur, rien d’insurmontable. J’imagine qu’à la surjetteuse, elle est vite cousue, si on n’a pas d’ajustements à faire, en dehors de la fine bande de jersey de 10 km de long qu’on est sensé retourner…

Comme toujours chez Ottobre, les seules marges coutures comprises sont celles des ourlets. Il a fallu rajouter patiemment chacune à la main. ( bon j’en ai oublié deux, cf partie « epic fail »).

Les fournitures 

Fotor_15508546935323

J’ai utilisé un jersey de coton acheté une bouchée de pain dans un hangar magasin de tissus près de Montpellier dont j’ai oublié le nom, qui a fermé depuis un an ou deux ( ou 3 je ne sais plus) J’avais un coupon d’environ 2 mètres, vendu à prix cassé parce que une partie du bord n’était pas imprimé ( il y avait des traînées de blanc plus ou moins larges sur tout un côté du tissu, heureusement côté laize)

Ce jersey est relativement élastique, presque pas mou, et paraissait bien se tenir, et j’espérais éviter les cruelles déconvenues de mes deux précédentes tentatives de couture de robe en jersey ( qui datent de 3 ou 4 ans…  et m’avaient franchement calmé jusque là)

J’ai remplacé la bande de jersey retournée qui me laissait perplexe, pour rester polie, par du biais en liberty acheté à la droguerie ( j’avais un lien que j’avais acheté en prévision de ce projet mais je me suis frottée à la tête avec une gomme et j’ai coupé dedans une autre fois pour offrir un sac à projet ‘^^).

Il faut aussi un peu de lastin pour les coutures d’épaules.

La patte de la linotte

Comme vous venez de le comprendre, je préfère la facilité ( exit la bande de 10 km de jersey retournée pour faire un lien, faut pas déconner quand même, ils sont fous chez ottobre...)

Fotor_155082755986056

Comme d’habitude, j’ai remplacé les 10 km d’ourlet à l’aiguille double requis par ce type de robe, ( il faut faire un ourlet sur le bas mais aussi les deux pans verticaux des jupes devant) par ma marotte des ourlets à points invisibles à la main.

Fotor_15508276527839

Ce qui m’a pris deux épisodes de podcast ( un de Yarnflakes et un de Fibertales) puisque j’ai fait de même pour les manches. Et encore, j’avais déjà fait un pan  à l’aiguille double que j’ai eu la flemme de découdre ( cf la partie  » Epic fail » )

Fotor_155082758847549
Vous avez vu comme ça donne l’illusion que c’est propre ? ;op

Pour l’encolure, j’aurais dû poser ce fameux biais en le traitant comme un biais rapporté. Mais, je savais que ça allait gondoler de partout au final puisque je devais donc finir par une piqûre à la machine. Alors, à la place, j’ai coupé ma bande de quelques cm de moins et je l’ai posé comme expliqué par le patron  de t-shirt gratuit « plantain » de deer and doe qu’on ne présente plus. Je me suis dit que comme ça, mon encolure serait plus jolie en terme de finitions, et se tiendrait mieux. Et je pense que j’ai eu raison. C’est en fait, la seule finition dont je suis contente, concernant ce patron ( avec mes ourlets)

Fotor_155082760957862

Epic fail ? 

Comme je vous l’ai dit plus haut, j’ai commencé par oublier de rajouter une paire de marges de couture autour des parties jupes ( qu’il faut décalquer deux fois, une fois avec  un rectangle pour des demi-devant, et une fois pour le dos que l’on coupe deux fois… oui, ce n’est pas très simple ‘^^ et surtout pas forcément très clair 😦 …. ). Je me suis mis un coup de surligneur sur les côtés, j’ai écrit en GROS dessus que les marges de coutures n’étaient pas comprises, j’ai COMMENCE par couper cette pièce JUSTE APRES avoir fini de copier le patron. Et je les ai oubliées… Voilà voilà voilà voilà….  J’ai réussi à tricher, heureusement par la suite, mais bon quand même….. bref… Mais ce n’est pas le plus grave….

Franchement, j’ai failli jeter ma robe une fois que j’ai assemblé la partie jupe et le corsage. Quand j’ai essayé ce fameux corsage, et je n’y croyais pas du tout, pensant que ça ne pouvais PAS bien tomber du premier coup, il était juste parfait. Etiré comme il faut pour souligner la poitrine mais sans que le tissu ne blanchisse. Parfait quoi. J’ai essayé la partie jupe, elle était nickel aussi. Et puis j’ai assemblé les deux…. Et ma robe à pris 2 tailles. Encore. La taille était trop basse de 3 cm, elle n’était plus du tout ajustée. On aurait dit que j’avais coupé un 42 voire un 44. Il m’est arrivé la même mésaventure avec une lady skater dress, pour laquelle j’avais pourtant mis des élastiques partout dans les coutures, y compris à la taille et une robe plantain. Les deux avaient fini à la poubelle et je pensais que c’était à cause de mon jersey trop mou et surtout trop lourd. Je pensais que ça n’allait pas le faire cette fois-ci… perdu…

J’ai donc tout repris à la sauvage, en plusieurs fois, à la taille que j’ai remontée de bien 4 cm au final, et sur les côtés pour la partie corsage.

Fotor_155085467847748
Bouh que c’est laid ! c’est même pas recoupé droit, j’ai même recoupé tous les fils. Et on voit les strates de feux ces pauvres coutures, d’ailleurs, une d’elle a été recoupée… J’ai cousu 3 fois à la taille… A la fin, j’en pouvais plus …

Foutue pour foutue, j’ai aussi repris les coutures d’épaules de 1 cm pour que la couture me fasse moins ressembler à une déménageuse, soit moins basse. Sans rien découdre, parce que j’avais la flemme et que j’étais hyper déçue. Du coup, j’ai tout recoupé à la sauvage, les marges, et je n’ai même rien surfilé…. Mes finitions sont carrément déguelasses mais mes ourlets à point invisibles font illusion si jamais la jupe s’ouvre….

J’ai dû recouper du tout le bas de la jupe de bien 8 cm pour éviter que ça fasse mémé…. Je ne sais pas si je vais refaire ce patron à l’avenir, mais je pense que si c’est tout de même le cas, je virerai les marges de coutures….

J’avais fait l’ourlet du premier pan à l’aiguille double, mais d’une, je n’avais pas de cannette vide disponible pour remplacer une hypothétique seconde bobine de fil bleu marine, des deux, j’ai confondu le bleu marine et le noir, parce que en vrai je suis un peu miro, parce que c’était tard… Et puis en plus, une fois porté, ça gondole à mort… C’est pas grave, ce sera le pan d’en dessous…

Fotor_155085466749266

Bon et accessoirement, en terminant de préparer cet article, j’ai vu dans le magasine une autre version de la robe, qui n’est pas du tout ajustée, et donc qui ne ressemble pas du tout  à ce que j’attends d’une robe portefeuille en jersey, à savoir, être moulante au niveau de la poitrine et de la taille et être avoir une jupe trapèze ( ici la jupe est quasiment droite): autant dire que rien ne correspondait à ce que je voulais en fait ‘^^… enfin si, elle est portefeuille et en jersey.  ‘^^

Allez zou ….

Les photos portées 

Bon, alors, pour commencer, j’ai repassé ma robe avant de prendre les photos, j’ai essayé de faire ça bien ( coucou Mélanie, si tu passes par là ^^) et … je n’avais pas vu du tout que j’avais laissé une trace humide avant de prendre les photos… Du coup, on dirait que ma robe est tâchée par-dessus le marché. ( et accessoirement  déjà pleine de poils de chat ‘^^)

Fotor_155082962620049
Ouh la vilaine tâche ‘^^ (d’eau je précise)

voici ce qu’elle donne de dos

Fotor_155082913403988

Vraiment de dos ( visiblement j’ai trop de tissu par là aussi … mais comment dire… ça restera comme ça, hein ! )

Fotor_15508292426249

Et j’ai même presque un gros plan !  ( photo prise par l’homme parce que j’ai le bras trop court pour le faire avec le déclencheur et le minuteur .. ou alors il me fait le point sur ma main qui est devant et donc pas du tout sur ma robe qui est derrière… ).

Fotor_155082926685530

Et la petite dernière :

Fotor_155082914863712
Non, je n’aime pas faire des câlins à mon mur, c’est juste que je manque de recul sur la terrasse ‘^^ et que je ne sais pas poser ;op / On est parle aussi, tiens, de la demi jupe devant qui portée est plus longue que celle de dessus? Alors que les deux sont en vrai strictement identiques ? ( et que quand j’ai épinglé, c’était même pas le cas, en plus ;op. ) 

Voilà voilà voilà… Pas la robe que je retiendrai cette année, quoi… En plus, elle colle aux collants, elle n’est absolument pas boulot compatible ET je pense que le jersey, qui n’a pas l’air de bonne qualité ne va pas résister à 3 ou 4 lavages…. Je vais la remiser et la ressortir cet été… On sait jamais, des fois qu’elle deviendrait parfaite par une action magique venue d’outrespace dans mon placard… on peut rêver, non? ( Si vous êtes mages et que vous avez le sort « mode » , pensez à moi ;op …. oui, je sais que si vous ne jouez pas à Shadowrun vous ne comprenez rien à ce que je raconte, et c’est normal ‘^^)

Je ne sais pas du tout quand je posterai à nouveau, il semblerait que le nouveau rythme soit… rien… puis pleins pendant les vacances scolaires ‘^^… A moins que je ne disparaisse entre temps, puisque la semaine prochaine, c’est les oraux blancs, puis les conseils de classe, puis les réunions parents prof…. je rêve de temps partiel, quoi ‘^^

 

 

 

Borderie, Tricot

Mon pull doudou des grands froids

A l’origine 

Depuis décembre, je me gèle. Mais alors vraiment ‘^^. Je commence à avoir une jolie collection de pull home made, que je porte régulièrement, mais il me manquait clairement un gros pull. La fingering c’est joli, c’est fluide mais ce n’est pas forcément toujours suffisant ‘^^.

J’avais acheté de la Ulysse pour un test knit mais je n’ai pas réussi à avoir le bon échantillon et je ne pouvait pas bidouiller en jouant avec les tailles puisque c’était un test. Je me suis donc mis en quête d’un fil à lui associer et d’un patron.

J’avais flashé sur ce patron à sa sortie, l’an dernier, mais comme il se tricotait un fil épais et que ça représente un gros budget quand on ne veut pas tricoter de l’acrylique ( je n’ai rien contre l’acrylique, hein, c’est juste que je transpire comme un boeuf devant ‘^^), ça fait réfléchir… Je me suis dit que c’était le moment ou jamais. J’ai failli utiliser le fil « Titicaca » de Holst Garn, pour gagner en douceur et en drapé mais l’alpaga et moi, on est rarement copain ( sauf en baby alpaga mais, on retombe sur de sombres histoires de budget ‘^^)  et je n’ai pas voulu courir le risque… Il faudrait quand même que je finisse par en prendre une pelote au détour d’une commande chez laine et tricot pour faire un échantillon, histoire de savoir une bonne fois pour toute ;op ( je cherche une alternative poilue mais pas trop au mohair qui n’est DEFINITIVEMENT pas du TOUT copain, pire que l’alpaga et c’est pas peu dire ‘^^) .BREF ! je me suis rabattue sur un autre de mes fils chouchous…

Le patron 

Fotor_155031074331633

Il s’agit du pull Weekender d’ Andréa Mowry, dont la fiche payante est disponible en anglais sur ravelry. C’est un pull bottom up ( qui se tricote du bas vers le haut), qui se tricote en rond et sans une seule couture. Il a l’air d’être en jersey envers mais en réalité, il se tricote tout à l’endroit : on le retourne au moment des finitions pour donner l’illusion que l’envers est en réalité l’endroit .

Il se commence donc par les côtes 1/1 du bas et un montage tubulaire. On tricote le devant et le dos séparément, pour que le dos soit un peu plus long que le devant et pour avoir le bas fendu.

Fotor_155031071622465
Le dos est sur le dessus sur la photo

Ensuite, on rejoint les deux morceaux et on tricote tout à l’endroit. Pour décorer le devant et le dos, on glisse une maille un rang sur deux au milieu ( et le rang suivant, on la tricote à l’envers pour qu’elle apparaisse comme une maille endroit sur le devant).

Fotor_155031068954921

On file tout droit jusqu’aux emmanchures, on sépare le travail et on continue encore tout droit quelques temps. ll n’y a pas de diminutions et pour avoir une jolie pente aux épaules, on a une section de rangs raccourcis ( des german short rows )  juste avant les côtes 1/1.

Fotor_155031070299352

Ensuite, on met des mailles en attente et on rabat ( en rabattage tubulaire encore) l’ouverture pour la tête.

Fotor_155031299212970
Du coup, vous pouvez voir l’intérieur aussi… C’est pas évident de bien montrer un rabattage tubulaire, en fait ;op

Pour assembler les épaules, on utilise un rabattage à 3 aiguilles classique, de manière à avoir une fausse couture apparente que je trouve très jolie.

Fotor_155031080605411

Ensuite, on relève les mailles des manches et on les termine par une bande de côtes 1/1 et un rabattage tubulaire, pour cela j’ai utilisé la technique du rabattage à l’aiguille.

Fotor_155031073161393

Les fils 

J’ai donc utilisé un mélange d‘Ulysse de De Rerum Natura ( non j’ai pas d’actions et je ne suis pas sponsorisée ;op )  coloris « figue » et de Coast de Holst Garn, coloris « blackcurrant », en tout en aiguille 4 pour le corps et 3,5 pour les côtes. Pour avoir le bon échantillon ( en réalité, je suis un peu en dessous mais je trouvais le point trop irrégulier en 4,5 avec ma tension. En plus, je suis entre deux tailles, et comme je savais qu’avec ma tension, je n’aurais pas un bon drapé , j’ai préféré avoir un échantillon trop petit d’une demi maille et tricoter la plus grande des deux tailles. J’ai calculé qu’à la louche ça me donnerait un entre 2 tailles).

Fotor_155031297552996

Côté coloris, je voulais un chiné et je trouvais « figue » un peu foncé, alors j’ai opté pour un violet clair, pour éclaircir le pull. Je ne pensais pas que « blackcurrant » serait si clair ( c’est presque un gris en réalité ) et j’ai eu des doutes mais au final, je trouve que ça ne rend pas trop mal.

Autant je vous recommande le mélange parce qu’il n’est pas cher, doux et chaud, autant je ne vous recommande de le tricoter avec des aiguilles si petites. J’ai un mélange qui donne quasiment de la worsted, mais une demi-taille de plus m’aurait fait gagner du confort de tricot. J’ai regretté tout au long du projet de ne pas avoir pris l’option « tricoter en 4,5 et la plus petite taille » : le fil ne glissait pas du tout, j’ai dû forcer, surtout pour les manches. Tellement qu’à peine mes  dernières mailles rabattues, je me suis jetée sur une boxy en nord de drops et en 3,25 ‘^^… Oui, je sais, je suis un peu cinglée ;op. Je pense que le rendu final est meilleur comme je l’ai tricoté mais je me suis dépêchée de finir ce projet ( parce que je rêvais d’un boxy qui glisse tout seul  ), parce que je savais que si je le laissais en plan ne serait-ce qu’une journée, je ne le finirais jamais. Et ça aurait été bien dommage ! Je vais adorer le porter ! ( même si il semble que le redoux se soit installé depuis quelques jours ‘^^).

La patte de la Linotte 

Déjà j’ai zappé le montage des plus de 100 mailles en tubulaire, je n’avais pas du tout mais alors pas du tout la foi de le faire, sur autant de mailles, avec un mélange de deux fils et qui ne glissaient pas du tout ( la coast est vraiment très bien mais si on tire un peu trop dessus, en fil simple, elle casse… Je vous laisse imaginer l’horreur) Tant qu’à faire ma rebelle, je n’ai pas monté mes mailles en 3,25 comme j’aurais dû. Mais cette fois, il y avait une vraie raison :  je ne voulais pas que le bas de mes côtes soit resserré.

Fotor_15503107861116

Ensuite, je n’ai pas fait mon plus le rabattage tubulaire sur les manches ( par flemme) et la partie dos : j’ai juste rabattu en côtes 1/1.

Epic fail ? 

Je vous ai déjà raconté que mon choix de fil était relativement aléatoire et que j’ai lutté pour le tricoter, ce qui en soit est un fail, puisque le principe du tricot pour moi , c’est tout de même avant tout que ce soit un loisir et non une épreuve ‘^^. Je tricote autant pour le processus que pour le produit fini, en somme. Avec le temps, je me rends compte que j’aime prendre mon temps pour un projet, et définitivement être mono-encours. Mais là, clairement, il fallait que je finisse vite pour avoir la seconde partie des vacances un vrai projet plaisir ( comprendre des km et des km et des km de mailles endroits, tout à l’endroit, en rond avec un fil qui glisse et si possible de petites aiguilles ‘^^ les 3,25 sont en passe de détrôner mes 3,75 fétiches ).

J’ai trouvé le moyen de faire une merdouille dans ma maille glissée en plein milieu du devant, sinon c’est pas drôle ;op mais je n’ai pas eu la foi de laisser tomber cette maille sur 5 rangs quand je m’en suis rendue compte pour la reprendre ensuite au crochet.

Les 10 premiers cm de mon pull sont tricotés plus serrés que la suite. Pourquoi? mystère… J’ai tiré dessus comme un sagouin au blocage pour tricher. Pour l’instant ça va, mais il faudra voir si en se rétractant le bas ne se resserre pas trop…

Il y a juste une chose qui me chagrine sur ce patron, c’est l’encolure. Comme le pull est tout droit et qu’il remonte haut , l’encolure est vraiment très près du coup et ça me dérange un peu. Sans doute parce que je n’ai pas l’habitude…. A refaire, ( je songe sérieusement à tricoter ce patron à nouveau mais cette fois dans un fil plus souple et plus mou), je changerai l’encolure, peut être en glissant quelques rangs raccourcis dans les côtes du devant pour la creuser un peu… Mais peut être que ça ne serait pas joli.. Il faudrait que je teste sur un échantillon à l’occasion pour être sûre.

Edit : après 2 jours de portage, j’oublie par moment que le col me gène. Soit il se détend, soit je m’y fait mais si vous craignez les encolures trop près du cou, il faudrait sans doute le modifier… 

Les photos portées 

La lumière était capricieuse, alors que je n’ai rien changé aux réglages, elle est plus ou moins présente d’une photo à l’autre, genre une photo sur deux ce qui n’est pas du tout logique ( à moins que mon appareil qui montre par ailleurs des signes de fatigue, notamment en ce qui concerne le wifi, ne soit en train de décéder … ce qui serait un drame :’o(   )

Fotor_155031091126620

Comme d’habitude, je vous montre ce que ça donne de dos…

Fotor_155031087676562

Et de côté.

Fotor_155031075724167

Et en bonus, je vous ai fait une paire de photos pour vous montrer aussi les décos que j’ai brodées à l’arrache sur ma jupe en jeans préférée : un côté avec un bout de popeline à étoiles, façon reprisage. Et l’autre avec de petites étoiles ( en espérant que je ne vous l’avais pas déjà montré ‘^^)

Fotor_15503107704349

Et la traditionnelle petite dernière !

Fotor_155031089416632

Et voilà !

Bon week end ! ^^

 

 

 

 

Couture

La jolie petite jupe à pois

A l’origine 

IMG_20190214_115229_631

J’ai déjà cousu une brume, l’année dernière et je l’ai beaucoup portée. Bon, à la maison parce que je ne l’assume pas trop au lycée ‘^^, mais beaucoup porté quand même ;op. Très rapidement, en fait dès que j’ai coupé le tissu de la première, je l’ai imaginée avec un tissu plus funky, à motifs. J’avais déjà une grande chute du tissu de cette robe, entre jersey épais et sweat léger, mais il ne figurait pas dans les tissus préconisés par Deer and Doe. Alors je n’ai pas osé. J’ai fafouiné sur le net à la recherche du graal mais je n’ai trouvé que des unis ( d’ailleurs, si vous avez une idée de l’endroit où je peux trouver une telle pépite, je me ferai bien une 3ème brume ;op ). Les mois ont passé et j’ai fini par me décider à couper dans cette fameuse chute.

Le patron 

Il s’agit donc de la jupe Brume de Deer and Doe : un de leur patrons phare en Jersey. Je vous l’avais déjà présenté lors de ma première version, je ne vais pas trop m’étendre. A toute fin utile, la marque propose ici un tuto pour adapter Brume à sa morphologie.Mais je suis toujours aussi fan des ses jolies découpes devant…

Fotor_155022366497119

Et dos.

Fotor_155022363647089

Les fournitures

Fotor_15502236234414

L’avantage de Brume, c’est qu’elle est peu gourmande en tissu et qu’on n’a pas besoin de mille fournitures. J’ai donc pris ma chute de jersey en partie synthétique acheté chez mondial tissu, il y a un an et demi à la louche. A l’époque, il existait aussi en bleu marine avec des cerises rouges. Apparement, il convient pour ce patron MAIS :

  • Chez Marette a fait une Givre dedans et il avait bouloché ( ma robe à pois n’a pas bougé, mais elle n’est pas moulante, je pense que ça joue).
  • Je ne sais pas encore comment ma petite jupe va vivre, puisque j’ai renoué avec mes habitudes du temps où j’avais du temps, du temps béni où j’étais encore à temps partiel, des débuts du blog : finie le soir, photographiée le matin suivant, blogguée ente midi et deux ‘^^. Je vous ferai un petit édit pour dire si elle se déforme ou part en lambeau.

J’étais partie pour mettre un élastique dans la ceinture, mais finalement, il semble que je n’en ai pas besoin..

La patte de la Linotte 

Cette fois, j’ai surfilé les marges de coutures au fur et à mesure, ce que je n’avais pas fait la dernière fois, et regretté parce que c’est plus joli, inutile parce que le tissu ne s’effiloche pas du tout, mais plus joli. Et puis en rose qui pète tant qu’à faire ( mon autre regret de la dernière fois )

Fotor_155022367705211

Comme d’habitude, je n’ai pas fait le bord à la main mais à point invisible et à la main.

Fotor_155022365082774

Epic fail ? 

Je n’ai pas pris beaucoup de risques puisque je savais déjà que le patron tomberait parfaitement. Par contre, j’ai trouvé le moyen d’inverser deux morceaux et j’ai du découdre le petit zigzag du point élastique de ma machine ce qui est bien relou… On commence par assembler des côtés dos et devant de la jupe, puis on les assemble à la partie qui se trouve sous la ceinture, celle avec les jolies découpes. Evidemment, j’ai inversé la gauche et la droite, parce que je suis allée trop vite. Heureusement que je n’avais pas encore surfilé les marges de couture ‘^^. Pour ne pas faire la même erreur, il suffit de bien regardé le schéma : la morceau le plus étroit se place vers l’intérieur….

Autre erreur de débutante, j’ai complètement oublié de noter les crans sur les pièces ceintures et la partie avec les découpes. Du coup, j’ai bien galéré pour placer la ceinture : elle est plus petite que la partie à laquelle on l’assemble, comme pour les bandes d’encolure des T-shirt, c’est pour cela que la jupe tient bien en place. Donc il faut bien noté les crans puisqu’il faut étirer la ceinture équitablement…. J’ai recommencé plusieurs fois et il y est resté un micro pli , évidemment en plein milieu du devant. Mais ce n’est pas très grave, vu que je porte toujours mon débardeur ou mon T-shirt par dessus ma jupe pour camoufler le ventrou…. ( que j’ai oublié de prendre en photo d’ailleurs… )

Fotor_155022369007914

Les photos portées 

Et voici donc le grand retour de mon mur orange, celui qui donne bonne mine ;op

Fotor_155022371587725
Et mon mur pleure à un endroit incompréhensible ‘^^…

Je porte ma jupe avec mon boxy chéri, que je suis en train de cloner avec une autre couleur : c’est de mes tricots les plus portés : il va littéralement avec tout : jupe, robe, jeans…Mais vous verrai tout bientôt un autre pull, qui est en train de sécher ! Oh le teasing de ouf ;op 

Fotor_155022373896952
Et même que pour l’occasion, prise de folie subite, j’ai lâché mes cheveux…

Pour en revenir à la vedette de cette article, voici ce donne ma jupe de dos

Fotor_155022379605643
On dirait presque que j’ai essayé de faire des raccords… ;op

Et de côté ( oui, Boxy chéri n’est super flatteur de côté mais il est tellement parfait que je le lui pardonne ;op )

Fotor_155022381494175
Bon en vrai, là ça se voit que je n’ai absolument pas cherché à en avoir ;op

Et une derrière pour la route !

Fotor_155022378225749
Je pense qu’à l’usage, elle va remonter un peu, d’où le plis… Mais encore une fois, je ne pense pas la porter pour aller bosser alors ce n’est pas grave ^^

Normalement, je reviens vers vous très vite puisque nous avons le combo parfait : vacances+projets motivants qui avancent vite + temps superbe pour les photos ! Pourvu que ça dure ;op 

Belle journée !

Couture

Une petite nouvelle pour l’automne !

A l’origine

J’ai eu l’année dernière la chance de tester le patron de la désinvolte de la marque « On dirait des vrais » de La Jolie Girafe. J’ai beaucoup porté cette tunique ( mais elle commence à être trop grande, il va falloir que j’en fasse une nouvelle… trop dommage ;op ) Dès ma première version, j’ai senti le potentiel de ce patron très versatile : j’ai tout de suite rêvé en avoir une en version robe. Nathalie avait projeté de faire un petit hack pour expliquer comme la transformer, avant même sa sortie.

Alors j’avais acheté le tissu en prévision, dans la collection que Mondial Tissu avait fait en collaboration avec Linamorrata : deux coupons de crêpes ( il me semble que c’est du crêpe de viscose mais je ne suis pas sûre du tout ) qui ont attendu près d’un an que j’ose couper dedans ‘^^ . une fois rentrée à la maison, j’ai eu peur que le tissu ne soit une plaie à couper à coudre, qu’il glisse et se déforme… Je me suis rendue compte hier ( et oui, ma robe a été cousue hier ! c’est dire si je l’aime ! ) que j’avais eu bien tord ! J’ai profité du fait que les deux grands étaient chez leur papa, le zhomme en formation et Robin chez sa mamie ( et donc je n’avais que Eliott dans les pattes) pour me jeter dans l’atelier. Que je n’ai même pas rangé pour l’occasion, j’ai tout fichu en bazar sur le canapé lit pour ne pas perdre une minute ;op

Le patron

Il s’agit donc de la Désinvolte de ODV , transformée en robe suivant le hack proposé par Nathalie.

Fotor_154037900460629

Elle se compose de 4 pièces. Deux pour le corsage  ( un dos et un devant ) qui est simplifié dans cette version : le joli décolleté et la patte de boutonnage disparaissent pour un col V, parfait ! J’aurai pu reprendre le corsage devant mais mon tissu étant très chargé, je me suis dit que la patte de boutonnage se perdrait dans le motif. Mais je suis bien décidée à faire plus tard une  seconde version de la robe ( en lin  uni sans doute) dans sa forme originelle qui est si féminine. Nathalie propose dans son hack deux versions à carreaux en lainage, et c’est vrai que ce col en V est un bon moyen de ne pas s’embêter avec des raccords ‘^^.

Les deux autres pièces sont les basques froncées, au dos et devant, rallongées ici. Le bas de la poitrine est soulignée par des découpes arrondies, (qui ne se voient pas forcément une fois portées mais qui limitent grandement le potentiel parachute de ce genre de pièce )

Fotor_154037870455185

Pas de fermeture éclair, puisque l’encolure permet largement à la tête de passer.

Les fournitures

Comme je viens de vous le dire, j’ai utilisé du crêpe de chez Mondial Tissu. Je pense faire une autre robe dans le second, mais je ne sais pas encore quel patron je vais utiliser.

Pour les parementures, j’ai utilisé un voile de coton France Duval Stalla que j’ai dans mon stock depuis des lustres et que j’utilise qu’en petites touches, parce qu’il est vraiment très transparent.

J’ai entoilé les parementures avec de l’entoilage tissé comme c’est préconisé par le patron.

La patte de la linotte

En plus des modifications proposées par Nathalie, voici ce que j’ai fait :

Comme sur mes version précédentes, j’ai réduit l’emmanchure, cette fois de 2 cm au niveaux des épaules ( dos et devant) et je l’ai remontée de 1 cm en bas. Vous avez une photo des modif du patron sur ma seconde version test ( je vous ai mis le lien en introduction). Cette fois, j’ai fait un ourlet à la machine pour les emmanchures au lieu du biais que j’avais utilisé la fois précédente : parce que je n’avais pas la bonne couleur de lib’ en stock. Le biais moutarde à petites étoiles blanches qu’on trouve à la droguerie aurait été parfait mais il ne m’en restait que 10 cm ‘^^

Fotor_154037893262421

J’ai encore une fois fait l’ourlet du bas à la main à point invisible.

Fotor_154037906181775

Je n’ai pas fait la même parementure que Nathalie, j’ai raccourcie le bas en gardant la même mesure que la largeur, un peu comme sur la robe Sureau. Et j’ai fait la surpiqûre à quelques mm du bord au lieu des 2 cm requis par le patron, comme Nathalie l’a fait sur sa version robe.

Fotor_154037895687618

Epic Fail ?

J’ai réduit les marges de coutures d’environ 1 cm sur les côtés parce que la robe était très large. C’est le style du vêtement, mais je préférai la faire plus ajustée. J’ai failli faire des pinces au dos du corsage, comme par exemple celles qu’on trouve pour le sureau de Deer and Doe. Mais mon tissu étant très fluide, je me suis dis que ce n’était pas la peine. Je pense pour ma version en lin, je le ferai au lieu de la reprendre sur les côtés.

Je suis très contente de mon premier col V, il n’y a qu’une micro pli tout en bas…

Fotor_154037891827860

…mais il faut vraiment avoir le nez dessus pour le voir, pas vrai ? Edit : la première fois, c’était complètement loupé ! Du coup, j’ai décousu et je m’y suis prise autrement qu’à l’arrache. J’ai tracé les lignes de coutures de chaque côté du V, au feutre effaçable jusqu’à ce qu’elles se croisent. J’ai cousu le long de la première et j’ai fait pivoté la pièce pour remonter de l’autre côté. Ensuite, j’ai cranté le V comme pour les découpes  du Kimono « Nénuphar » de Deer and Doe. Et c’était nickel. C’est en faisant la surpiqûre que j’ai merdouillé mon truc je crois… mais c’est pas grave !

j’ai dû fixer la parementure à quelques endroits pour qu’elle ne bouge pas, ce qui ne serait sans doute pas arrivé si j’avais coupé la parementure entière et que je l’avais prise dans la couture. Je ne savais plus si j’avais de l’entoilage léger ou lourd puisqu’il était roulé en boule dans le bas à entoilage et j’ai trouvé mon tissu entoilé très raide. J’ai eu peur que ce ne soit pas très joli de rigidifier la partie centrale de corsage.

Et j’avais mal fixé aux épaules, ce qui faisait bailler un peu décolleté.

Fotor_154037888965939

En déplaçant la couture pour mieux positionner la parementure par rapport à mon tissu extérieur, ça va un peu mieux.

Et dernière chose, sur un des côtés, les corsages dos et devant sont décalés. Pourquoi ? j’ai sans doute mal épinglé. Il ne me restait qu’une couture à faire à la machine, Eliott venait de se réveiller de sa sieste, il retournait l’atelier de fond en comble, j’ai voulu faire vite.. forcément mal ‘^^mais ce n’est pas très grave et puis ça m’arrive aussi quand je fais attention alors ‘^^…

Fotor_15403790467272

Les photos portées

Au début, je pensais porter cette robe avec mon vitamine D jaune, je vous ai fait une paire de photo portée avec ce gilet,

Fotor_154037881490638

 

Mais définitivement, je crois que je préfère la porter avec un autre de mes gilets chouchous : mon gilet écureuil ! Pour moi, le parfait combo pour l’automne, avec des collants doudous en laine ^^

Fotor_154037873115286

Voici ce que donne le décolleté : juste ce qu’il faut pour rester décent ! Et pour aller bosser, au pire, je pourrais toujours mettre un petit débardeur en dessous.

Fotor_154037890629247

Mais vous voulez voir ce que donne la robe sans gilet, non ? La voici donc de dos

Fotor_154037874388492

et de profil :

Fotor_154037880068624

Bon avec le mistral, pas évident de se rendre compte pour le côté. La robe reste relativement large, c’est ainsi qu’elle est conçue !

Mais c’est définitivement avec mon gilet que je préfère la porter !

Fotor_154037871796873

Et voilà ! Comme c’est bien les vacances, pour coudre, tricoter et blogger ‘^^ ! Je vais essayer de rattraper mon retard dans les prochaines semaines : j’ai 3 tricots de saison à vous montrer et un test pour lequel j’ai bon espoir d’être dans les temps … si les enfants me laissent un peu tricoter en journée ‘^^

Bonne fin de semaine !

 

Tricot

Du soleil pour cet hivers

A l’origine

En Août 2015, un gilet est tombé de mes aiguilles : un vitamin D modifié, noir, parce que je voulais un bon basic qui va avec tout et que le gilet camaieu que j’avais acheté pour faire le job la saison précédente n’avait fait le job que quelques mois ( ce qui en soit est un mini scandale, je trouve ) . Je n’ai rien inventé, j’ai vu passer une paire de versions sur ravelry qui m’ont réconcilées avec le modèle  et j’ai copié. D’ailleurs, nous avions copié à l’époque à plusieurs. EDIT : grâce à mon amie Simone, j’ai le nom de la personne qui nous avait inspiré à l’époque : The craft sessions.

Ce gilet noir, je l’ai énormément porté depuis, il a bouloché très vite, j’ai pleuré mais je l’ai mis quand même. Un an après, je me suis enfin décidée à le raser. Il est devenu comme neuf…. Et même s’il a un peu bouloché après quand même, je crois que c’est une de mes plus grandes réussites, même s’il n’a rien de spectaculaire. Et,ça fait des années que je me dis que je devrais en retricoter un….

En Mai, j’ai participé au Me Made Month et j’ai ressorti mon gilet. Il a eu un petit succès parmi vous, et notamment auprès « La cabane d’Elilou » qui m’a motivé à le retricoter avec quelques autres ( sa version verte est superbe ! ) . Je l’ai commencé en turquoise mais j’ai eu peur de ne pas le porter. Alors je l’ai détricoté et j’ai cherché une autre couleur. Je me suis dit que je n’avais pas de gilet long moutarde alors après avoir sagement terminé un projet pour Eliott ( que je dois d’ailleurs vous montrer depuis Juin ‘^^), longtemps après que les copines l’aient commencées, je l’ai monté à nouveau.

Et en préparant cet article, je me suis souvenue d’une version juste canonnissime, celle des  » petites envies de Mag ». Alors, je vous mets le lien vers son article, parce qu’en plus les photos sont superbes ! J’en avais même oublié que la version de la créatrice du patron était jaune aussi, c’est dire !

Edit : grand merci à tete en l’air qui m’a permis de corriger le lien… Mille excuses ‘^^ !

Le patron

Il s’agit donc du patron de gilet de Hedi Kirrmaier, le fameux vitamin D et ses rangs raccourcis… que je n’ai pas fait :op d’ailleurs ce n’est pas la seule chose que je n’ai pas conservée.

En fait, de la version originelle, j’ai gardé le haut du corps, et ses augmentations avec jétés en rayon de soleil. J’adore vraiment le rendu de cette partie.

Fotor_153519050071533

Au passage, j’en profite pour vous dire que la taille de ce gilet ne se choisit pas avec le tour de poitrine complet mais juste avec la mesure de la largeur de votre dos. Ce qui est pratique pour celles qui, comme moi, ont un petit dos mais un bonnet au delà de C ( doux euphémisme ‘^^ ) et qui ne portent pas leur gilet fermé. Là où, chez d’autres créatrices j’aurais tricoté un M ou un L, ici j’ai tricoté un S et il est parfait. D’abord, il tombe bien ( j’ai souvent un soucis avec le dos trop large des gilets) mais en plus ça va quand même carrément plus vite ;op

Le fil

J’ai choisi pour ce projet un de mes fils préférés : la coast de Holst Garn. Promis, je ne suis pas sponsorisée ‘^^ ! J’ai tricoté avec des châles, des gilets pour les bébés, une paire de gilets pour moi ( dont mon Hitofude, qui vous a vraiment plu aussi sur IG pendant le Me Made Month, tricoté début 2015, mais je laisse farfouiner (oui, je sais ce n’est pas français) dans ma galerie ravelry pour voir le reste si vous êtes curieuses ^^ ).

C’est un mélange coton/ laine, parfait pour la demi-saison et l’hivers. Le fil n’est pas cher ( mais je vous conseille fortement de le tricoter en double car en fil simple, il casse facilement), la palette de couleurs est impresionnante. Et il vieilli HYPER bien. Mon hitofude n’a pas l’ombre d’une bouloche. Il a micro feutré sous les bras mais alors genre sur 2 cm), et pourtant ce pauvre gilet a été trainé, roulé en boule, et il a même subi le port du sac à dos en été plusieurs jours sans broncher.

Je ne l’ai jamais passé en machine par contre, j’ai toujours peur que mes tricots adultes faits mains ne survivent pas à cette redoutable épreuve. Et j’ai toujours lavé ma layette à la main au savon de marseille ‘^^. Donc je ne peux pas vour dire ce que ça donnerait.

J’ai utilisé gramme en tout 370 gramme, principalement le coloris « aconit » mais aussi un peu de « Robin’s Egg » pour le fun. J’ai fini avec un reste de jaune issu d’un autre projet, et j’ai vu le moment où j’allais tomber en rade à quelques mailles de la fin ‘^^

La patte de la Linotte

Côté modifications, voilà ce que j’ai fait :

Je n’ai pas fait la section de troutrous après la séparation des manches. Et je n’ai pas fait les rangs raccourcis non plus. J’ai suivi le patron jusqu’à la sépartion des manches et puis ensuite, j’ai filé tout droit en jersey.

Fotor_153519058037567

J’ai rajouté des poches, en utilisant les explications du gilet « Yugo » version femme de Marguenée ( j’avais testé la version enfant ).

Fotor_153519051557394

Pour le placement, sur ma taille S, j’ai laissé 28 mailles endroit avant ( ou après , suivant le demi devant qu’on tricote) du bord. J’ai laissé 26 mailles en attente. Et je les ai commencées à 49 cm de l’emmanchure ( avant blocage). J’ai fait le fond de poche en « Robin’s egg ».

Fotor_153519052900824

Ensuite, je l’ai beaucoup rallongé, il fait quasi 60 cm depuis les emmanchures après blocage.

Et j’ai fait des côtes 2/2 ( pas torses) de partout ( 8 rangs )  pour les finitions au lieu de la bordure en mousse ( pour la bordure et les poches). D’ailleurs, pour la bordure, j’ai relevé 3 mailles sur 4 rangs en aiguilles 3.

J’ai aussi modifié les manches, je les ai faites plus étroites ( mais je ne retrouve pas mes notes 😦  ) et plus longues, bien longues en fait.

Fotor_153519061253523

Epic Fail ?

J’ai eu peur pendant longtemps que oui mais , même si j’ai eu quelques sueurs froides, ça va. Petite liste des défauts à corriger ?

Alors, dejà, mes manches sont très ajustées. J’aime qu’elles le soient, et je ne porte pas de manches longues sous mes gilets en règle générale . Là, ça va, mais 2 ou 3 mailles de plus n’auraient peut être pas été gênantes ‘^^

Ensuite, j’ai commencé mes poches beaucoup trop bas ‘^^. Je tricotais dans la voiture, j’ai mesuré n’importe comment et je n’ai pas assez anticipé. Elles auraient été mieux placées autour de 40 cm je pense… peut être même un peu plus haut.

Fotor_153519059696097

Et puis, j’aurais dû les faire plus larges. J’ai fait attention au nombre de mailles laissées en attentes pour avoir de quoi commencer et finir par des mailles endroits. Mais je les trouve un peu étroites. En fait, dans un monde idéal, j’aurais commencé à 38 cm depuis les emmanchures, j’aurais laissé en attente 34 mailles et j’aurais tricoté du coup plus de rangs pour le fond de poches. ‘^^ Mais je n’ai pas eu le courage de détricoter ces cm et de recommencer, vu que je me suis rendue compte de tout ça APRES avoir tricoté la bordure. ;op

Et quand je l’ai bloqué , j’ai laissé la bordure roulotter à l’intérieur parce que j’ai eu peur qu’il ne soit trop large sur le devant.

Les photos portées ?

J’ai profité d’une matinée de Mistral pour les prendre, parce que même avec du coton dedans, il est chaud, mine de rien mon gilet ‘^^. Une fois n’est pas coutume, celles que vous allez voir ne sont pas retouchées, mises à part un micro recadrage pour virer le bout du bidule qui tient mes volets en place. Mais je crois que mon appareil photo doit automatiquement appliquer un genre de filtre parce qu’en vrai, mon teint n’est pas aussi frais ‘^^ . Je retouche généralement mes photos pour le rendu des couleurs, la luminosité, le contraste, la chaleur et la saturation, souvent pour leur donner un peu relief. Mais je suis loin d’être une pro en la matière ‘^^. Allez, les photos donc :

En mode  » je suis une jeune fille en fleurs » ( de 38 ans ) ( coucou la prise électrique)

SAMSUNG CAMERA PICTURES
SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ou alors  » tiens y a du vent t’as vu je m’envole »

Fotor_153519092680711

Voilà ce qu’il donne de dos.

Fotor_153519072230428

Et avec les mains dans les poches

Fotor_153519069639222

( recoucou la prise électrique… En même temps, vous seriez déçues si vous n’aviez pas le mur orange et ma copine la prise sur les photos, hein ;op  ? )

Bon week end  !

Couture, Tricot

Pour la tête d’Eliott

A l’origine

C’est une tradition tant que mes petits ne rechignent pas à les porter : c’est maman qui fait les couvre-chef d’été et d’hivers. D’ailleurs, j’utilise toujours le même patron de bob ‘^^.

Cette année, je me suis enfin essayée à la teinture naturelle, alors j’ai fait dans la foulée le bonnet pour cet hivers : j’avais tellement hâte de voir ce qu’allait donner la laine que j’avais teinte à l’oignon ! ^^

Pour l’été

Le patron

Fotor_153186017412252

Il s’agit du bob issu du livre de Oliver+S. C’est un bob entièrement doublé, avec un très grand bord. Il est très clair et taille un peu grand. Je vous en avais déjà parlé en détail dans cet article ( c’était une version « pluie » pour un swap) alors je ne vais pas trop m’étendre.

J’ai fait la seconde taille pour Eliott, il est un peu grand mais en général, mes garçons les portent deux ans… Enfin, quand ils ne le perdent pas ( destin de celui cousu l’année dernière et de quasi tous ses prédécesseurs)

Les tissus

J’ai utilisé des chutes de mon stock, les deux viennent de Mondial tissu : le tissu baleine est une crêtonne, et le moutarde de la bachette.

Fotor_153186034104027

Pour ce patron, il vaut mieux utiliser au moins un tissu avec pas mal de tenu. Et il peut être pas mal d’entoiler la partie basse pour le tissu le plus fin, surtout si vou justes ne faites pas toutes les surpiqûres pour le rigidifier.

Fotor_153186022553368

La patte de la Linotte

Je n’ai pas changé grand chose, j’ai juste surpiquer les coutures de côtés pour la partie médiane et rajouté une petite étiquette prise dans la couture.

Fotor_153186019893320

Epic Fail ?

Le bob est un peu grand pour Eliott mais la taille du dessous aurait été trop juste et je m’en doutais.

J’ai juste à moitié réfléchi pour le sens du tissus de la doublure : ce bob est totalement réversible mais il vaut mieux utiliser un tissu dont le motif n’a pas de sens si vous voulez pouvoir le porter des deux côtés… Ou alors se moquer du fait que le motif va fatalement se trouver à l’envers dans une des deux versions. J’ai soigneusement coupé mon tissu pour les baleines soient dans le bon sens quand on porte ce côté sur l’extérieur…

Fotor_153186031225896

Et j’ai percuté une fois fini en l’essayant à Eliott que ça voulait dire que quand je retrounerai le bord pour le porter sur le côté moutarde… que les baleines étaient à l’envers ‘^^.

Fotor_153186028704582

Les photos portées ?

Je les ai prises le plus tôt possible parce que je sais que ce genre de pièce est trés rapidement mis à mal ‘^^ ( balancée par dessus bord et écrabouillée par les viles roues cracra de la poussette, aggripée par des mains pleines de chocolat ou sauce tomate pour être balancée par dessus bord…. et je vous passe les détails sordides ;op ). C’était en vacances à Dijon, à la fin de la journée et Eliott n’était pas très coopératif ( ni super propre ;op ) Elles sont un peu floues mais je les aime bien quand même ^^.

Fotor_153220227742986

Ma bouille à bisous  !!! ( je vous avais parlé de sa tunique dans cet article, elle était trop grande l’an dernier, elle est parfaite cette année ! )

Fotor_153220231735636

Qui ne voulait pas garder son chapeau sur la tête, bien évidemment ‘^^

Fotor_153220229188929

Et sinon, il va bien à son frère de 5 ans aussi ( mais bon, si ça continue, Eliott et Robin mettront les mêmes vêtements cet hivers ‘^^ )

Fotor_153220247596340

Pour l’hivers

Le patron

Fotor_153159003291940

Il s’agit d’un patron payant, le beguin « Bilby » de Cristina Ghirlanda ( Minimi Knit Design), disponible en anglais sur ravelry. Il se tricote avec de la fingering en double ( ou donc avec de la DK). L’échantillon est de 19 m et 28 rangs pour 10 cm. Il va du 6 mois au 6 ans.

La construction est très intéressante.  Il se commence par l’arrière, on lui donne sa forme par un jeu d’augmentations et quelques rangs raccourcis sur la fin. Puis, on laisse les mailles en attente sur un fil et on va relever les mailles de long des deux cotés, en incorporant les mailles laissées en attentes en court de route. Les côtés sont tricotés en même temps que l’avant du béguin, en jersey qui se termine par une bande en point mousse.

Fotor_153158990552398

Pour placer les oreilles, on va laisser des mailles en attente ( j’ai changé cette partie) pour y revenir par la suite. Le bas du béguin est terminé par une i-cord qui va servir aussi à faire les liens pour le nouer.

Fotor_153158983694588

Il se tricote très rapidement, j’ai mis une grosse soirée pour la taille 4 ans en 4,5?

Le fil

Fotor_153159004525383

Comme je vous l’ai dit en introduction, j’ai teint ma laine avec de l’oignon ( j’ai mis mon entourage à contribution pour récupérer les pelures pendant plus d’un an et j’ai teint des fils variés, avec plus ou moins de pelures)

J’ai utilisé ici la « nord » de Drops, coloris naturel ( un fil à chaussette, composé de nylon, de laine et d’alpaga). J’avais teint deux fois 50 grammes et j’ai eu un peu de reste.

Ce fil est très doux et ne gratte pas ( je crains l’alpaga et là je ne suis pas gênée du tout). J’ai très envie de me faire des chaussettes toutes douillettes avec !

La patte de la Linotte

Je n’avais pas le bon échantillon (20 mailles pour 10 cm au lieu de 19) et j’avais la flemme d’en refaire un autre ‘^^, alors j’ai tricoté le 4 ans en me disant qu’il serait un peu plus petit et que j’aurais le 3 ans dont j’aurais besoin.

J’ai modifié la manière de faire les oreilles parce que la créatrice fait courrir un fil sur l’envers, fil qu’on coupe à la fin ( et qui est galère à rentrer du coup et pas super propre sur l’envers) . J’ai utilisé ce tuto en français de la marque de laine « Biscotte » qui explique comment faire un  » afterthought heel » ou talon tricoté en après coup, pour mettre en place mes oreilles puis récupérer les mailles. Ensuite, j’ai suivi les indications du patron du béguin sauf que je n’ai pas fait les SSK parce qu’avec ma tension ce n’était pas beau à la jonction du magic loop et je n’ai fait que des « 2tog » ( 2 mailles ensembles). Les mailles ne sont pas orientées dans le bon sens mais c’est tout de même beaucoup plus propre que les SSK  chez moi ‘^^

Fotor_153158985387690

Ensuite, la icord se fait normalement avec 2 fils aussi mais j’ai eu peur que ça ne soit trop épais alors je l’ai tricoté avec un seul fil.

Fotor_153158987306895

Epic fail ?

Un mini, je me suis trompée pour la icord : j’ai monté 3 mailles au lieu de 4 au départ ‘^^. Et, emportée par mon élan, au lieu de tricoter 15 cm de lien, j’en ai fait 24 ‘^^ …

Les photos portées

J’ai fait la première série avec Stitch comme modèle dès la sortie du blocage ;op. D’abord, parce qu’il faisait chaud et ensuite….

Fotor_153158998016369

Parce qu’il est franchement plus maléable qu’un enfant de 2 ans ;op

Fotor_15315900126837

Et une seconde avec son petit propriétaire, dans la foulée de celle du bob….

Fotor_153220245578862

Avec les mêmes « soucis » ;op

Fotor_153220234065983

Mais vous pouvez voir au moins qu’il tient bien en place

Fotor_153220250088936

Et encore une fois, ma préférée est la plus floue, mais que voulez-vous, un enfant en vrai c’est vivant et ça fait aussi des expériences ;op

Fotor_153220254592262

Et pour finir, les deux « papo » portés en même temps ;op (avec le grand en guest qui nous a bien pourrifié notre séjour à Dijon en étant partculièrement insupportable… )

Fotor_153220252391871

 

Couture, Les échanges c'est la vie

La robe brodée qui n’était pas faite pour moi ( Avec un epic fail dedans)

Fotor_150814968604980

A l’origine

Je suis tombée amoureuse du trop top brodée à la machine de Emilie du blog « Une parisienne en Helvéthie » ( et Blisswool_emilie sur IG). J’en ai rêvé même tout l’été ! Il y avait à l’époque un obstacle de poids : les fronces de la basque, puisque je n’avais pas encore surmonté ma phobie…

Et puis j’ai vu passer une jolie robe ottobre cousue par Smichkine qui m’a rappelé l’existence d’un patron mis de côté depuis des lustres ! J’ai donc décidé de mixer toutes ces inspirations… à ma sauce !

Les patrons

Fotor_150814971162678

J’ai  décalqué le patron de la robe « Stitch détails »  du  magazine Ottobre. J’adore les pinces poitrines de la partie buste de ce patron : à la place des pinces horizontales, le patron propose deux pinces verticales ( alors que le plus souvent, il n’y en a qu’une). Je trouve le rendu très délicat, et elle crée plus de volume au niveau du bonnet, en suivant les courbes de manière plus naturelle… En tout cas, il me semble.

Il y a aussi deux pinces dans le dos, et une fermeture invisible sur le côté.

Cependant, j’ai eu peur que la partie jupe ne soit trop droite et qu’elle ne mette trop en valeur un certain volume qu’au contraire je souhaite planquer le plus possible’^^. J’ai donc adapté la jupe cercle  « madeleine »  de Victory Pattern pour faire le bas de ma robe ( mais je n’ai pas fait les poches, pour alléger visuellement l’ensemble). J’ai fait l’ourlet à la machine comme c’est préconisé par le patron.

Fotor_150814966207669
J’ai utilisé un fil contrastant pour rappeler les broderies du buste.

Les fournitures

Pour le tissu, j’ai utilisé la popeline bleue marine de Mondial tissu. Je savais que je m’engageais dans une aventure plus qu’hasardeuse et ce tissu, qui tient vraiment bien dans le temps, n’est pas cher du tout. Il est légèrement brillant et je trouve qu’il donne un côté très classe à cette petite robe bleue.

Fotor_150814975337739

J’ai utilisé du biais liberty  pour terminer le col ( à la place de l’empiècement prévu) et les emmanchures de ma robe. C’est un des mes liberty préférés, j’en avais stocké un bon métrage à l’époque où je fréquentais régulièrement la droguerie ( je ne connais d’ailleurs pas son nom, parce qu’à l’époque je ne savais même pas que les liberty portaient des noms ‘^^) . Mais j’arrive au bout de mon trésor et je n’en ai pas revu depuis des lutres 😥

Fotor_150814977645010

La fermeture invisible vient aussi de Mondial Tissu.

La patte de la Linotte

J’ai donc modifié plusieurs choses sur les patrons d’origine. Déjà, comme la partie buste possède des manches et que vous savez que je n’aime pas avoir des manches sur mes robes, j’ai modifié les emmanchures en remontant le bas de 1 cm et en réduisant le haut d’autant. J’aurais pu aller jusqu’à 2 cm pour cette deuxième partie. Rien de grave, mais peut être que ce serait mieux pour porter un gilet avec cette robe.

Fotor_150815294160551

Pour terminer les emmanchures, j’ai mis le même biais qu’à l’encolure. J’ai fait la seconde couture à la main pour qu’on ne voit pas les points sur l’endroit par dessus les broderies ou sur les emmanchures.

Fotor_15081530124565

Pour décorer la partie buste, j’ai fait des broderies à la machine, comme Emilie l’avait fait sur son trop top à Basque. J’ai commencé par découper dans mon tissu la pièce devant en repérant les endroits qui allaient être utilisés pour les pinces ( que j’ai faites APRES avoir brodé). Ensuite, j’ai tracé au stylo effaçable des lignes parallèles que je n’ai eu qu’à suivre. Cette partie a été un peu longue et fastidieuse, parce que j’avais laissé peu d’espace entre chaque ligne et que ça faisait beaucoup de ligne à broder. Mais c’est aussi la partie finale que j’aime le plus dans cette petite robe et je suis loin d’avoir mis autant de temps que si je l’avais fait à la machine ‘^^.

Fotor_150814985299096
Si je me tiens bien droite, elle fait illusion, même si l’épaule glisse un peu. Ce problème serait résolu sans doute avec un bonnet de soutien gorge supplémentaire …

Pour la partie jupe, j’ai fait quatre plis creux ( 2 devant et 2 derrière) pour adapter le haut du cercle à la la circonférence du buste. Je pense que je n’aurais pas eu à le faire si j’avais simplment décalqué la taille en-dessous de la jupe… Mais j’ai eu la flemme parce qu’il s’agit d’un patron imprimé sur une feuille de papier de soie, que les pièces sont très grandes et donc que l’ensemble est très pénible à manipuler…Sainte flemme encore et toujours.

Enfin, j’ai modifié le haut de la jupe Madeleine, puisqu’elle est pensée avec une espèce de braguette dans le dos, dont je n’avais pas du tout besoin…

Autant dire que j’ai un peu modifé mes patrons dans tous les sens… ‘^^

Epic Fail ?

Visuellement non. Je suis même très fière de ma première fermeture invisible qui est quasi invisible. J’ai juste mis 2 mois pour finir de la poser : je n’arrivais pas à aller jusqu’au bout de la fermeture avec le pied spécial. ( Il ne me restait que ça et l’ourlet à faire, autant dire rien … ). J’ai tourné autour de la question plusieurs fois, et j’ai repoussé parce que je ne voyais pas de solution. Moi qui suis normalement mono encours en couture, j’ai cousu des tas d’autres choses entre temps , c’est dire  ‘^^ ! Finalement, je me suis  enfin décidé à ouvrir un livre qui explique comment utiliser les différents pieds presseurs… Et là, REVELLATION ! Je ne pouvais pas, parce que… Ce n’est pas possible ‘^^… Mieux vaut tard qu’à vélo, comme dit mon papa ‘^^…  Il faut terminer avec le pied classique pour fermeture éclair… Je resterai éternellement un boulet cosmique ;op Autant vous dire qu’en 15 minutes, c’était plié ! ( et encore, le plus long a été de découdre les parties cracras….).

Fotor_150815298000558
Ce n’est presque pas décalé en haut !

Il y a juste un mini défaut en bas.. Mais vraiment pas grand chose… Par contre, je me refuse à vous montrer le carnage à l’intérieur… ‘^^

Fotor_150815290655287
Voilà le micro rattage, mais j’avais beaucoup cousu/décousu j’ai eu peur d’abîmer le tissu à la longue… :/

En fait, le principal problème, mon éternel problème… c’est le choix de la taille. Quand j’ai fini la première partie de la pose de la fermeture invisible et que j’ai essayé ma robe, je me suis rendue compte de quatre problèmes.

Le premier, pas grave du tout, ce n’est pas une longueur qui me va, entre le midi et le long. Ni vraiment l’un, ni vraiment l’autre…. Avec des sabots à talon ( type Lotta, par exemple), ça va mieux mais je les porte trop rarement. Il aurait fallu la raccourcir.

Le second, un peu plus gênant : je n’avais plus assez de poitrine pour remplir le buste…. Il aurait été parfait 6 ou 8 mois plus tôt. Je n’ai pas eu le courage de tout reprendre, surtout que je ne maîtrise pas de tout la manière d’ajuster ce type de double pinces sur le devant. Et ça aurait été dommage de n’en faire qu’une…

Le troisième encore un peu plus gênant: elle était trop juste à la taille cet été. ( Maintenant ça va mieux, je la ferme complètement) : le problème est que je n’ai pas du tout la taille marquée… et encore trop de ventre qui dépasse.  Il aurait fallu grader entre deux tailles pour cette partie… Je n’y ait pas pensé du tout… erreur de débutante mais qui n’arrive encore très régulièrement..

Et la quatrième, la plus grave de toute : autant je la trouve très jolie cette petite robe, autant elle est très classe, autant… ce n’est plus DU TOUT mon style. J’ai eu l’impression d’être déguisée en une autre que moi. Il fallait donc trouver une maison à ma jolie robe. Et je me suis dit qu’elle était exactement dans le style de mon amie Mylène, Folie0rdinaire. Je lui ai donc proposé un swap. J’ai juste vraiment honte de moi parce que j’ai mis des semaines à la terminer 😥 …

Les photos portées

Je vous ai fait quelques photos portées,  l’avantage d’avoir tellement attendu pour la terminer, c’est que j’ai continué à perdre encore un peu de poids et que je peux la fermer vraiment à la taille ‘^^

Fotor_150814982878522

On peut le voir un peu sur la photo du dessus, il y a trop de tissu sur le côté droit.

Fotor_150814980123785

C’est encore plus voyant sur celle-ci.

Par contre, le dos tombe plutôt bien .

Fotor_150814987843646

Bref, il me reste donc juste à me coudre une vraie blouse à basque bordée, puisque, maintenant, que je n’ai plus peur des fronces ‘^^….