Couture, Tricot

Pour la tête d’Eliott

A l’origine

C’est une tradition tant que mes petits ne rechignent pas à les porter : c’est maman qui fait les couvre-chef d’été et d’hivers. D’ailleurs, j’utilise toujours le même patron de bob ‘^^.

Cette année, je me suis enfin essayée à la teinture naturelle, alors j’ai fait dans la foulée le bonnet pour cet hivers : j’avais tellement hâte de voir ce qu’allait donner la laine que j’avais teinte à l’oignon ! ^^

Pour l’été

Le patron

Fotor_153186017412252

Il s’agit du bob issu du livre de Oliver+S. C’est un bob entièrement doublé, avec un très grand bord. Il est très clair et taille un peu grand. Je vous en avais déjà parlé en détail dans cet article ( c’était une version « pluie » pour un swap) alors je ne vais pas trop m’étendre.

J’ai fait la seconde taille pour Eliott, il est un peu grand mais en général, mes garçons les portent deux ans… Enfin, quand ils ne le perdent pas ( destin de celui cousu l’année dernière et de quasi tous ses prédécesseurs)

Les tissus

J’ai utilisé des chutes de mon stock, les deux viennent de Mondial tissu : le tissu baleine est une crêtonne, et le moutarde de la bachette.

Fotor_153186034104027

Pour ce patron, il vaut mieux utiliser au moins un tissu avec pas mal de tenu. Et il peut être pas mal d’entoiler la partie basse pour le tissu le plus fin, surtout si vou justes ne faites pas toutes les surpiqûres pour le rigidifier.

Fotor_153186022553368

La patte de la Linotte

Je n’ai pas changé grand chose, j’ai juste surpiquer les coutures de côtés pour la partie médiane et rajouté une petite étiquette prise dans la couture.

Fotor_153186019893320

Epic Fail ?

Le bob est un peu grand pour Eliott mais la taille du dessous aurait été trop juste et je m’en doutais.

J’ai juste à moitié réfléchi pour le sens du tissus de la doublure : ce bob est totalement réversible mais il vaut mieux utiliser un tissu dont le motif n’a pas de sens si vous voulez pouvoir le porter des deux côtés… Ou alors se moquer du fait que le motif va fatalement se trouver à l’envers dans une des deux versions. J’ai soigneusement coupé mon tissu pour les baleines soient dans le bon sens quand on porte ce côté sur l’extérieur…

Fotor_153186031225896

Et j’ai percuté une fois fini en l’essayant à Eliott que ça voulait dire que quand je retrounerai le bord pour le porter sur le côté moutarde… que les baleines étaient à l’envers ‘^^.

Fotor_153186028704582

Les photos portées ?

Je les ai prises le plus tôt possible parce que je sais que ce genre de pièce est trés rapidement mis à mal ‘^^ ( balancée par dessus bord et écrabouillée par les viles roues cracra de la poussette, aggripée par des mains pleines de chocolat ou sauce tomate pour être balancée par dessus bord…. et je vous passe les détails sordides ;op ). C’était en vacances à Dijon, à la fin de la journée et Eliott n’était pas très coopératif ( ni super propre ;op ) Elles sont un peu floues mais je les aime bien quand même ^^.

Fotor_153220227742986

Ma bouille à bisous  !!! ( je vous avais parlé de sa tunique dans cet article, elle était trop grande l’an dernier, elle est parfaite cette année ! )

Fotor_153220231735636

Qui ne voulait pas garder son chapeau sur la tête, bien évidemment ‘^^

Fotor_153220229188929

Et sinon, il va bien à son frère de 5 ans aussi ( mais bon, si ça continue, Eliott et Robin mettront les mêmes vêtements cet hivers ‘^^ )

Fotor_153220247596340

Pour l’hivers

Le patron

Fotor_153159003291940

Il s’agit d’un patron payant, le beguin « Bilby » de Cristina Ghirlanda ( Minimi Knit Design), disponible en anglais sur ravelry. Il se tricote avec de la fingering en double ( ou donc avec de la DK). L’échantillon est de 19 m et 28 rangs pour 10 cm. Il va du 6 mois au 6 ans.

La construction est très intéressante.  Il se commence par l’arrière, on lui donne sa forme par un jeu d’augmentations et quelques rangs raccourcis sur la fin. Puis, on laisse les mailles en attente sur un fil et on va relever les mailles de long des deux cotés, en incorporant les mailles laissées en attentes en court de route. Les côtés sont tricotés en même temps que l’avant du béguin, en jersey qui se termine par une bande en point mousse.

Fotor_153158990552398

Pour placer les oreilles, on va laisser des mailles en attente ( j’ai changé cette partie) pour y revenir par la suite. Le bas du béguin est terminé par une i-cord qui va servir aussi à faire les liens pour le nouer.

Fotor_153158983694588

Il se tricote très rapidement, j’ai mis une grosse soirée pour la taille 4 ans en 4,5?

Le fil

Fotor_153159004525383

Comme je vous l’ai dit en introduction, j’ai teint ma laine avec de l’oignon ( j’ai mis mon entourage à contribution pour récupérer les pelures pendant plus d’un an et j’ai teint des fils variés, avec plus ou moins de pelures)

J’ai utilisé ici la « nord » de Drops, coloris naturel ( un fil à chaussette, composé de nylon, de laine et d’alpaga). J’avais teint deux fois 50 grammes et j’ai eu un peu de reste.

Ce fil est très doux et ne gratte pas ( je crains l’alpaga et là je ne suis pas gênée du tout). J’ai très envie de me faire des chaussettes toutes douillettes avec !

La patte de la Linotte

Je n’avais pas le bon échantillon (20 mailles pour 10 cm au lieu de 19) et j’avais la flemme d’en refaire un autre ‘^^, alors j’ai tricoté le 4 ans en me disant qu’il serait un peu plus petit et que j’aurais le 3 ans dont j’aurais besoin.

J’ai modifié la manière de faire les oreilles parce que la créatrice fait courrir un fil sur l’envers, fil qu’on coupe à la fin ( et qui est galère à rentrer du coup et pas super propre sur l’envers) . J’ai utilisé ce tuto en français de la marque de laine « Biscotte » qui explique comment faire un  » afterthought heel » ou talon tricoté en après coup, pour mettre en place mes oreilles puis récupérer les mailles. Ensuite, j’ai suivi les indications du patron du béguin sauf que je n’ai pas fait les SSK parce qu’avec ma tension ce n’était pas beau à la jonction du magic loop et je n’ai fait que des « 2tog » ( 2 mailles ensembles). Les mailles ne sont pas orientées dans le bon sens mais c’est tout de même beaucoup plus propre que les SSK  chez moi ‘^^

Fotor_153158985387690

Ensuite, la icord se fait normalement avec 2 fils aussi mais j’ai eu peur que ça ne soit trop épais alors je l’ai tricoté avec un seul fil.

Fotor_153158987306895

Epic fail ?

Un mini, je me suis trompée pour la icord : j’ai monté 3 mailles au lieu de 4 au départ ‘^^. Et, emportée par mon élan, au lieu de tricoter 15 cm de lien, j’en ai fait 24 ‘^^ …

Les photos portées

J’ai fait la première série avec Stitch comme modèle dès la sortie du blocage ;op. D’abord, parce qu’il faisait chaud et ensuite….

Fotor_153158998016369

Parce qu’il est franchement plus maléable qu’un enfant de 2 ans ;op

Fotor_15315900126837

Et une seconde avec son petit propriétaire, dans la foulée de celle du bob….

Fotor_153220245578862

Avec les mêmes « soucis » ;op

Fotor_153220234065983

Mais vous pouvez voir au moins qu’il tient bien en place

Fotor_153220250088936

Et encore une fois, ma préférée est la plus floue, mais que voulez-vous, un enfant en vrai c’est vivant et ça fait aussi des expériences ;op

Fotor_153220254592262

Et pour finir, les deux « papo » portés en même temps ;op (avec le grand en guest qui nous a bien pourrifié notre séjour à Dijon en étant partculièrement insupportable… )

Fotor_153220252391871

 

Couture, Les échanges c'est la vie

La robe brodée qui n’était pas faite pour moi ( Avec un epic fail dedans)

Fotor_150814968604980

A l’origine

Je suis tombée amoureuse du trop top brodée à la machine de Emilie du blog « Une parisienne en Helvéthie » ( et Blisswool_emilie sur IG). J’en ai rêvé même tout l’été ! Il y avait à l’époque un obstacle de poids : les fronces de la basque, puisque je n’avais pas encore surmonté ma phobie…

Et puis j’ai vu passer une jolie robe ottobre cousue par Smichkine qui m’a rappelé l’existence d’un patron mis de côté depuis des lustres ! J’ai donc décidé de mixer toutes ces inspirations… à ma sauce !

Les patrons

Fotor_150814971162678

J’ai  décalqué le patron de la robe « Stitch détails »  du  magazine Ottobre. J’adore les pinces poitrines de la partie buste de ce patron : à la place des pinces horizontales, le patron propose deux pinces verticales ( alors que le plus souvent, il n’y en a qu’une). Je trouve le rendu très délicat, et elle crée plus de volume au niveau du bonnet, en suivant les courbes de manière plus naturelle… En tout cas, il me semble.

Il y a aussi deux pinces dans le dos, et une fermeture invisible sur le côté.

Cependant, j’ai eu peur que la partie jupe ne soit trop droite et qu’elle ne mette trop en valeur un certain volume qu’au contraire je souhaite planquer le plus possible’^^. J’ai donc adapté la jupe cercle  « madeleine »  de Victory Pattern pour faire le bas de ma robe ( mais je n’ai pas fait les poches, pour alléger visuellement l’ensemble). J’ai fait l’ourlet à la machine comme c’est préconisé par le patron.

Fotor_150814966207669
J’ai utilisé un fil contrastant pour rappeler les broderies du buste.

Les fournitures

Pour le tissu, j’ai utilisé la popeline bleue marine de Mondial tissu. Je savais que je m’engageais dans une aventure plus qu’hasardeuse et ce tissu, qui tient vraiment bien dans le temps, n’est pas cher du tout. Il est légèrement brillant et je trouve qu’il donne un côté très classe à cette petite robe bleue.

Fotor_150814975337739

J’ai utilisé du biais liberty  pour terminer le col ( à la place de l’empiècement prévu) et les emmanchures de ma robe. C’est un des mes liberty préférés, j’en avais stocké un bon métrage à l’époque où je fréquentais régulièrement la droguerie ( je ne connais d’ailleurs pas son nom, parce qu’à l’époque je ne savais même pas que les liberty portaient des noms ‘^^) . Mais j’arrive au bout de mon trésor et je n’en ai pas revu depuis des lutres 😥

Fotor_150814977645010

La fermeture invisible vient aussi de Mondial Tissu.

La patte de la Linotte

J’ai donc modifié plusieurs choses sur les patrons d’origine. Déjà, comme la partie buste possède des manches et que vous savez que je n’aime pas avoir des manches sur mes robes, j’ai modifié les emmanchures en remontant le bas de 1 cm et en réduisant le haut d’autant. J’aurais pu aller jusqu’à 2 cm pour cette deuxième partie. Rien de grave, mais peut être que ce serait mieux pour porter un gilet avec cette robe.

Fotor_150815294160551

Pour terminer les emmanchures, j’ai mis le même biais qu’à l’encolure. J’ai fait la seconde couture à la main pour qu’on ne voit pas les points sur l’endroit par dessus les broderies ou sur les emmanchures.

Fotor_15081530124565

Pour décorer la partie buste, j’ai fait des broderies à la machine, comme Emilie l’avait fait sur son trop top à Basque. J’ai commencé par découper dans mon tissu la pièce devant en repérant les endroits qui allaient être utilisés pour les pinces ( que j’ai faites APRES avoir brodé). Ensuite, j’ai tracé au stylo effaçable des lignes parallèles que je n’ai eu qu’à suivre. Cette partie a été un peu longue et fastidieuse, parce que j’avais laissé peu d’espace entre chaque ligne et que ça faisait beaucoup de ligne à broder. Mais c’est aussi la partie finale que j’aime le plus dans cette petite robe et je suis loin d’avoir mis autant de temps que si je l’avais fait à la machine ‘^^.

Fotor_150814985299096
Si je me tiens bien droite, elle fait illusion, même si l’épaule glisse un peu. Ce problème serait résolu sans doute avec un bonnet de soutien gorge supplémentaire …

Pour la partie jupe, j’ai fait quatre plis creux ( 2 devant et 2 derrière) pour adapter le haut du cercle à la la circonférence du buste. Je pense que je n’aurais pas eu à le faire si j’avais simplment décalqué la taille en-dessous de la jupe… Mais j’ai eu la flemme parce qu’il s’agit d’un patron imprimé sur une feuille de papier de soie, que les pièces sont très grandes et donc que l’ensemble est très pénible à manipuler…Sainte flemme encore et toujours.

Enfin, j’ai modifié le haut de la jupe Madeleine, puisqu’elle est pensée avec une espèce de braguette dans le dos, dont je n’avais pas du tout besoin…

Autant dire que j’ai un peu modifé mes patrons dans tous les sens… ‘^^

Epic Fail ?

Visuellement non. Je suis même très fière de ma première fermeture invisible qui est quasi invisible. J’ai juste mis 2 mois pour finir de la poser : je n’arrivais pas à aller jusqu’au bout de la fermeture avec le pied spécial. ( Il ne me restait que ça et l’ourlet à faire, autant dire rien … ). J’ai tourné autour de la question plusieurs fois, et j’ai repoussé parce que je ne voyais pas de solution. Moi qui suis normalement mono encours en couture, j’ai cousu des tas d’autres choses entre temps , c’est dire  ‘^^ ! Finalement, je me suis  enfin décidé à ouvrir un livre qui explique comment utiliser les différents pieds presseurs… Et là, REVELLATION ! Je ne pouvais pas, parce que… Ce n’est pas possible ‘^^… Mieux vaut tard qu’à vélo, comme dit mon papa ‘^^…  Il faut terminer avec le pied classique pour fermeture éclair… Je resterai éternellement un boulet cosmique ;op Autant vous dire qu’en 15 minutes, c’était plié ! ( et encore, le plus long a été de découdre les parties cracras….).

Fotor_150815298000558
Ce n’est presque pas décalé en haut !

Il y a juste un mini défaut en bas.. Mais vraiment pas grand chose… Par contre, je me refuse à vous montrer le carnage à l’intérieur… ‘^^

Fotor_150815290655287
Voilà le micro rattage, mais j’avais beaucoup cousu/décousu j’ai eu peur d’abîmer le tissu à la longue… :/

En fait, le principal problème, mon éternel problème… c’est le choix de la taille. Quand j’ai fini la première partie de la pose de la fermeture invisible et que j’ai essayé ma robe, je me suis rendue compte de quatre problèmes.

Le premier, pas grave du tout, ce n’est pas une longueur qui me va, entre le midi et le long. Ni vraiment l’un, ni vraiment l’autre…. Avec des sabots à talon ( type Lotta, par exemple), ça va mieux mais je les porte trop rarement. Il aurait fallu la raccourcir.

Le second, un peu plus gênant : je n’avais plus assez de poitrine pour remplir le buste…. Il aurait été parfait 6 ou 8 mois plus tôt. Je n’ai pas eu le courage de tout reprendre, surtout que je ne maîtrise pas de tout la manière d’ajuster ce type de double pinces sur le devant. Et ça aurait été dommage de n’en faire qu’une…

Le troisième encore un peu plus gênant: elle était trop juste à la taille cet été. ( Maintenant ça va mieux, je la ferme complètement) : le problème est que je n’ai pas du tout la taille marquée… et encore trop de ventre qui dépasse.  Il aurait fallu grader entre deux tailles pour cette partie… Je n’y ait pas pensé du tout… erreur de débutante mais qui n’arrive encore très régulièrement..

Et la quatrième, la plus grave de toute : autant je la trouve très jolie cette petite robe, autant elle est très classe, autant… ce n’est plus DU TOUT mon style. J’ai eu l’impression d’être déguisée en une autre que moi. Il fallait donc trouver une maison à ma jolie robe. Et je me suis dit qu’elle était exactement dans le style de mon amie Mylène, Folie0rdinaire. Je lui ai donc proposé un swap. J’ai juste vraiment honte de moi parce que j’ai mis des semaines à la terminer 😥 …

Les photos portées

Je vous ai fait quelques photos portées,  l’avantage d’avoir tellement attendu pour la terminer, c’est que j’ai continué à perdre encore un peu de poids et que je peux la fermer vraiment à la taille ‘^^

Fotor_150814982878522

On peut le voir un peu sur la photo du dessus, il y a trop de tissu sur le côté droit.

Fotor_150814980123785

C’est encore plus voyant sur celle-ci.

Par contre, le dos tombe plutôt bien .

Fotor_150814987843646

Bref, il me reste donc juste à me coudre une vraie blouse à basque bordée, puisque, maintenant, que je n’ai plus peur des fronces ‘^^….