Couture

Le premier fail de l’année ( pas epic mais pas loin)

A l’origine

La robe portefeuille est la pièce de garde-robe qui m’a toujours frustrée dans le prêt à porter. J’en ai essayé des tas, et, si elle me faisait rêver, elle était toujours source de déception. Depuis quelques années, 2 en fait je pense, je sais très exactement pourquoi : Mes épaules ne sont visiblement pas en adéquation avec mon tour de poitrine. Et ma taille naturelle est apparemment trop haute, malgré mon mètre soixante-cinq. Dans ces conditions, soit les épaules tombent bien mais je ne peux pas fermer ma robe, soit je dois démonter les emmanchures. Et dans TOUS LES CAS, la taille tombe juste là où il ne faut pas, c’est à dire au milieu de mon ventre, ce qui n’est absolument pas flatteur pour quelqu’un qui a toujours un bon petit ventre.

C’est pourquoi, quand j’ai vu ce patron cousu par ma copine Marette, je me suis jetée sur le magasine Ottobre correspondant. Et puis, je me suis dégonflée et j’ai cousue sa copine qui se trouve juste au dessus d’elle, dans le cahier technique. ‘^^

Mais ce patron me trotte dans la tête depuis et forte de ma réussite avec brume, je me suis dit que je ne perdais rien à essayer le patron dans un coupon de jersey à deux euros qui traîne dans mon stock depuis des lustres….

Le patron 

Il s’agit de la « tie and wrap dress » d’un vieux numéro d’ottobre. Elle est sensée se coudre dans un jersey de viscose et n’est , en réalité, pas du tout ajustée…. Ce qui est pour une part dans ma déception ( je vous explique ça tout à l’heure !). Elle est à manches longues, comporte 10 pièces (  deux manches, un dos, deux demi-devant, deux jupes dos, deux jupes devant et une longue lanière coupée dans le jersey pour l’attacher et une autre bande pour faire un biais d’encolure. Biais qui n’est pas sur la planche et que l’on doit mesurer puis calculer soit même en fonction du taux d’élasticité de son tissu…. merci ottobre…. ). Les explications de montage sont, comme souvent chez la marque, relativement succinctes, mais si vous avez une paire de robe et de  la couture de jersey au compteur, rien d’insurmontable. J’imagine qu’à la surjetteuse, elle est vite cousue, si on n’a pas d’ajustements à faire, en dehors de la fine bande de jersey de 10 km de long qu’on est sensé retourner…

Comme toujours chez Ottobre, les seules marges coutures comprises sont celles des ourlets. Il a fallu rajouter patiemment chacune à la main. ( bon j’en ai oublié deux, cf partie « epic fail »).

Les fournitures 

Fotor_15508546935323

J’ai utilisé un jersey de coton acheté une bouchée de pain dans un hangar magasin de tissus près de Montpellier dont j’ai oublié le nom, qui a fermé depuis un an ou deux ( ou 3 je ne sais plus) J’avais un coupon d’environ 2 mètres, vendu à prix cassé parce que une partie du bord n’était pas imprimé ( il y avait des traînées de blanc plus ou moins larges sur tout un côté du tissu, heureusement côté laize)

Ce jersey est relativement élastique, presque pas mou, et paraissait bien se tenir, et j’espérais éviter les cruelles déconvenues de mes deux précédentes tentatives de couture de robe en jersey ( qui datent de 3 ou 4 ans…  et m’avaient franchement calmé jusque là)

J’ai remplacé la bande de jersey retournée qui me laissait perplexe, pour rester polie, par du biais en liberty acheté à la droguerie ( j’avais un lien que j’avais acheté en prévision de ce projet mais je me suis frottée à la tête avec une gomme et j’ai coupé dedans une autre fois pour offrir un sac à projet ‘^^).

Il faut aussi un peu de lastin pour les coutures d’épaules.

La patte de la linotte

Comme vous venez de le comprendre, je préfère la facilité ( exit la bande de 10 km de jersey retournée pour faire un lien, faut pas déconner quand même, ils sont fous chez ottobre...)

Fotor_155082755986056

Comme d’habitude, j’ai remplacé les 10 km d’ourlet à l’aiguille double requis par ce type de robe, ( il faut faire un ourlet sur le bas mais aussi les deux pans verticaux des jupes devant) par ma marotte des ourlets à points invisibles à la main.

Fotor_15508276527839

Ce qui m’a pris deux épisodes de podcast ( un de Yarnflakes et un de Fibertales) puisque j’ai fait de même pour les manches. Et encore, j’avais déjà fait un pan  à l’aiguille double que j’ai eu la flemme de découdre ( cf la partie  » Epic fail » )

Fotor_155082758847549
Vous avez vu comme ça donne l’illusion que c’est propre ? ;op

Pour l’encolure, j’aurais dû poser ce fameux biais en le traitant comme un biais rapporté. Mais, je savais que ça allait gondoler de partout au final puisque je devais donc finir par une piqûre à la machine. Alors, à la place, j’ai coupé ma bande de quelques cm de moins et je l’ai posé comme expliqué par le patron  de t-shirt gratuit « plantain » de deer and doe qu’on ne présente plus. Je me suis dit que comme ça, mon encolure serait plus jolie en terme de finitions, et se tiendrait mieux. Et je pense que j’ai eu raison. C’est en fait, la seule finition dont je suis contente, concernant ce patron ( avec mes ourlets)

Fotor_155082760957862

Epic fail ? 

Comme je vous l’ai dit plus haut, j’ai commencé par oublier de rajouter une paire de marges de couture autour des parties jupes ( qu’il faut décalquer deux fois, une fois avec  un rectangle pour des demi-devant, et une fois pour le dos que l’on coupe deux fois… oui, ce n’est pas très simple ‘^^ et surtout pas forcément très clair 😦 …. ). Je me suis mis un coup de surligneur sur les côtés, j’ai écrit en GROS dessus que les marges de coutures n’étaient pas comprises, j’ai COMMENCE par couper cette pièce JUSTE APRES avoir fini de copier le patron. Et je les ai oubliées… Voilà voilà voilà voilà….  J’ai réussi à tricher, heureusement par la suite, mais bon quand même….. bref… Mais ce n’est pas le plus grave….

Franchement, j’ai failli jeter ma robe une fois que j’ai assemblé la partie jupe et le corsage. Quand j’ai essayé ce fameux corsage, et je n’y croyais pas du tout, pensant que ça ne pouvais PAS bien tomber du premier coup, il était juste parfait. Etiré comme il faut pour souligner la poitrine mais sans que le tissu ne blanchisse. Parfait quoi. J’ai essayé la partie jupe, elle était nickel aussi. Et puis j’ai assemblé les deux…. Et ma robe à pris 2 tailles. Encore. La taille était trop basse de 3 cm, elle n’était plus du tout ajustée. On aurait dit que j’avais coupé un 42 voire un 44. Il m’est arrivé la même mésaventure avec une lady skater dress, pour laquelle j’avais pourtant mis des élastiques partout dans les coutures, y compris à la taille et une robe plantain. Les deux avaient fini à la poubelle et je pensais que c’était à cause de mon jersey trop mou et surtout trop lourd. Je pensais que ça n’allait pas le faire cette fois-ci… perdu…

J’ai donc tout repris à la sauvage, en plusieurs fois, à la taille que j’ai remontée de bien 4 cm au final, et sur les côtés pour la partie corsage.

Fotor_155085467847748
Bouh que c’est laid ! c’est même pas recoupé droit, j’ai même recoupé tous les fils. Et on voit les strates de feux ces pauvres coutures, d’ailleurs, une d’elle a été recoupée… J’ai cousu 3 fois à la taille… A la fin, j’en pouvais plus …

Foutue pour foutue, j’ai aussi repris les coutures d’épaules de 1 cm pour que la couture me fasse moins ressembler à une déménageuse, soit moins basse. Sans rien découdre, parce que j’avais la flemme et que j’étais hyper déçue. Du coup, j’ai tout recoupé à la sauvage, les marges, et je n’ai même rien surfilé…. Mes finitions sont carrément déguelasses mais mes ourlets à point invisibles font illusion si jamais la jupe s’ouvre….

J’ai dû recouper du tout le bas de la jupe de bien 8 cm pour éviter que ça fasse mémé…. Je ne sais pas si je vais refaire ce patron à l’avenir, mais je pense que si c’est tout de même le cas, je virerai les marges de coutures….

J’avais fait l’ourlet du premier pan à l’aiguille double, mais d’une, je n’avais pas de cannette vide disponible pour remplacer une hypothétique seconde bobine de fil bleu marine, des deux, j’ai confondu le bleu marine et le noir, parce que en vrai je suis un peu miro, parce que c’était tard… Et puis en plus, une fois porté, ça gondole à mort… C’est pas grave, ce sera le pan d’en dessous…

Fotor_155085466749266

Bon et accessoirement, en terminant de préparer cet article, j’ai vu dans le magasine une autre version de la robe, qui n’est pas du tout ajustée, et donc qui ne ressemble pas du tout  à ce que j’attends d’une robe portefeuille en jersey, à savoir, être moulante au niveau de la poitrine et de la taille et être avoir une jupe trapèze ( ici la jupe est quasiment droite): autant dire que rien ne correspondait à ce que je voulais en fait ‘^^… enfin si, elle est portefeuille et en jersey.  ‘^^

Allez zou ….

Les photos portées 

Bon, alors, pour commencer, j’ai repassé ma robe avant de prendre les photos, j’ai essayé de faire ça bien ( coucou Mélanie, si tu passes par là ^^) et … je n’avais pas vu du tout que j’avais laissé une trace humide avant de prendre les photos… Du coup, on dirait que ma robe est tâchée par-dessus le marché. ( et accessoirement  déjà pleine de poils de chat ‘^^)

Fotor_155082962620049
Ouh la vilaine tâche ‘^^ (d’eau je précise)

voici ce qu’elle donne de dos

Fotor_155082913403988

Vraiment de dos ( visiblement j’ai trop de tissu par là aussi … mais comment dire… ça restera comme ça, hein ! )

Fotor_15508292426249

Et j’ai même presque un gros plan !  ( photo prise par l’homme parce que j’ai le bras trop court pour le faire avec le déclencheur et le minuteur .. ou alors il me fait le point sur ma main qui est devant et donc pas du tout sur ma robe qui est derrière… ).

Fotor_155082926685530

Et la petite dernière :

Fotor_155082914863712
Non, je n’aime pas faire des câlins à mon mur, c’est juste que je manque de recul sur la terrasse ‘^^ et que je ne sais pas poser ;op / On est parle aussi, tiens, de la demi jupe devant qui portée est plus longue que celle de dessus? Alors que les deux sont en vrai strictement identiques ? ( et que quand j’ai épinglé, c’était même pas le cas, en plus ;op. ) 

Voilà voilà voilà… Pas la robe que je retiendrai cette année, quoi… En plus, elle colle aux collants, elle n’est absolument pas boulot compatible ET je pense que le jersey, qui n’a pas l’air de bonne qualité ne va pas résister à 3 ou 4 lavages…. Je vais la remiser et la ressortir cet été… On sait jamais, des fois qu’elle deviendrait parfaite par une action magique venue d’outrespace dans mon placard… on peut rêver, non? ( Si vous êtes mages et que vous avez le sort « mode » , pensez à moi ;op …. oui, je sais que si vous ne jouez pas à Shadowrun vous ne comprenez rien à ce que je raconte, et c’est normal ‘^^)

Je ne sais pas du tout quand je posterai à nouveau, il semblerait que le nouveau rythme soit… rien… puis pleins pendant les vacances scolaires ‘^^… A moins que je ne disparaisse entre temps, puisque la semaine prochaine, c’est les oraux blancs, puis les conseils de classe, puis les réunions parents prof…. je rêve de temps partiel, quoi ‘^^

 

 

 

Tricot

Epic fail ! ( entièrement de ma faute…)

A l’origine

Dès que j’ai vu passer les premières photos du prototype du joli top Corbetti de ma copine Folie 0rdinaire sur instagram, je suis tombée amoureuse. Et je me suis proposée pour le tester avant même qu’elle  ne lance son appel. Je reste convaincue que ce patron est très réussi et je le retricoterai sans doute cette saison ou bien la saison prochaine. Simplement, en prenant certaines dispositions. ( sans rapport avec le patron en lui même )

Fotor_153242233751220

En fait, me proposer pour ce test était, d’une certaine manière, fondamentalement, une très mauvaise idée. D’abord, parce que ce n’est absolument pas la bonne période de l’année pour ça. La fin d’année scolaire est toujours une course de fond, contre la montre, qui ne me réussit pas vraiment. Le patron est arrivé dans nos boîtes aux lettres au moment des oraux du bac de français. Je ne pouvais donc pas le commencer tout de suite. Et la semaine qui suit les oraux, il ne reste jamais beaucoup de neurones de disponibles…. j’ai dû recommencer la partie dentelle 3 ou 4 fois ( juste parce que je n’arrivais pas à compter, et même pas parce que c’est difficile !! )

Pour le reste, je vais utiliser les rubriques habituelles pour vous expliquer comment j’ai programmé mon cuisant échec.

Le patron

Le patron, lui, n’a rien à se reprocher. Il est bien expliqué, et propose de très jolies finitions. Ce top se tricote de haut en bas en commençant par les bretelles, en partant d’un montage provisoire ( qui donnera plus tard le de point de départ du dos du top ) .

Une fois les deux bretelles tricotées intégralement, on va remonter des mailles et insérer la jolie dentelle du devant. Attention, elle se compte sur l’endroit ET sur l’envers. Mais elles est simple à retenir, et elle ne comporte pas beaucoup de rangs. Et en temps normal, avec tous mes neurones, elle serait sans doute passée comme une lettre à la poste !

fotor_153242229835848.jpg

Une fois le devant terminé, on va récupérer nos mailles et tricoter le dos aussi jusqu’aux emmanchures, puis partir en rond. Le corps est composé de jersey, avec un jeu d’augmentations régulières pour lui donner sa forme évasée. Enfin, on a deux panneaux de dentelles qui reprennent le motif du haut pour habiller les côtés du top. Et on rabat en icord.

Côté finition, on relève les mailles des emmanchures pour faire une icord . Ne vous inquiétez pas, avant cette étape, les emmanchures sont beaucoup trop larges mais la icord resserre tout ( pensez bien à prendre une taille d’aiguille en dessous pour cette partie).Fotor_153242231067172

On utilise la même technique pour terminer proprement l’encolure. C’est clairement la partie que j’ai le plus aimée dans ce projet. Je savais déjà que je ne le mettrai pas ( et même pire que ça… ) mais je l’ai fait quand même. Pour le plaisir. Et pas juste pour vous montrer… J’aurais pu le laisser en chantier et faire l’article tout de même…

Fotor_15324223231302

Le fil

Pour ce test, qui me tenait vraiment à coeur, j’ai fait plusieurs échantillons. Le patron est proposé avec de la  » Allino » de BC garn, un fil coton/lin que j’ai utilisée pour un châle l’été dernier, déjà pour un patron de Mylène. ( l’article est ici ).C’est fil un peu épais mais très agréable à porter. J’aurais dû racheter de ce fil…

Mais j’avais en stock de la « écoton » offert par Bergère de France et je lui cherchais justement un projet. L’échantillon mentionné sur l’étiquette correspondait alors j’ai testé en 4, en 3,75 et en 3,5. Mais au lieu d’avoir les mesures requises par le patron, je me suis retrouvée au mieux avec 21 mailles pour 10 cm. Je me voyais pas descendre encore en taille d’aiguille. S’il n’avait pas été question d’un test, j’aurai pris mes 3,75 et j’aurais tricoté une plus petite taille. Mais ça aurait faussé les conditions du test. Alors j’ai cherché un plan B.

J’aurai pu utiliser de la coast de holstgarn en double mais j’ai eu peur que la laine contenue dans le fil ne soit un non sens pour un top d’été, porté dans le sud… Aujourd’hui, je pense que ça aurait été un bien meilleur choix….

J’ai donc écumé les boutiques de laines autour de chez moi, parce que j’étais déjà en retard pour commencer et que je ne voulais pas retarder encore le démarrage de mon tricot à cause de la poste….

J’ai fini par acheter de la Cabotine de Phildar ( un mélange coton/ acrylique) qui, sur le papier aurait dû être parfait. Je n’ai pas eu de coup de coeur pour une couleur en particulier alors j’ai pris du gris en me disant que c’était ce qui irait avec le plus de choses dans mon armoire… Autre mauvais choix.

D’abord, je n’aime pas le fil, un mélange de plusieurs brins, non retordus , un peu « élastique ».

Ensuite, parce que la couleur ,n’est pas enthousiasmante. Je la trouve tristouille et plate. Sans doute parce que j’ai trop tricoté de jolies laines teintes à la main avec des belles nuances.

Mais pire que tout, l’échantillon n’était pas bon. Pas bon du tout. J’ai dû descendre en taille d’aiguilles. Et je me suis retrouvée avec des aiguilles trop petites pour la grosseur du fil par rapport à ma tention. Les mailles ne glissaient pas, je devais forcer comme une malade pour faire avancer mes mailles. Le résultat ? Je n’avais plus que 3 semaines pour tricoter 500 m de fil avec les enfants dans les pattes toute la journée, et …. avec mal aux mains. Donc, dans l’impossibilité de tricoter vraiment longtemps chaque jour…

Et puis, surtout, je n’avais absolument aucun drapé, et comme c’était trop serré, au lieu d’apporter la fluidité nécessaire, ça a accentué le soucis causé par ma morphologie ( Mylène et moi sommes diamétralement opposée en terme de silhouette, je vous explique ça, juste en dessous ! )

La patte de la Linotte

Comme il s’agissait d’un test, je n’ai changé qu’une seule chose par rapport au patron, j’ai fait ma rebelle et je n’ai pas utilisé le montage provisoire proposée par la fiche mais un montage provisoire  au crochet. ( Ce qui ne change rien d’ailleurs).

Et l’autre raison qui fait que j’ai lamentablement foiré ce test, c’est que justement, j’aurais DÛ modifier le patron… Je n’ai pas la taille marquée et je n’ai pas de hanches ou quasi pas… Je suis … une espèce de tronc d’arbre. J’aurais donc dû zapper les augmentations et faire mon top tout droit. Ca n’aurait pas suffit à limiter la casse, à cause de mon choix de fil foireux, mais n’aurait pas autant été une catastrophe…

J’ai tricoté quasi jusquà la fin de la section d’augmentations. Mais j’avais des doutes. En fait, j’avais des doutes depuis un bail… J’aurais dû mécouter et recommencer encore, avec un autre fil. Mais je n’avais plus le temps. Alors, je me suis entêtée, en me disant que ça passait sans doute et que je me faisais du mourrons pour rien… et ça me tenait à coeur de rendre ma copie dans les temps….

Fotor_153242235294697
Je l’ai bloqué quand même et j’ai rentré presque tous les fils ‘^^

Mais j’ai quand même fini par le mettre sur un fil et à l’essayer. Juste avant, j’ai quand même fait les icords pour les emmanchures pour me rendre compte de ce que ça donnait.

Et là, j’ai dû me rendre à l’évidence : ça ne le faisait PAS DU TOUT. Mon top est trop raide, trop large. Alors j’ai laissé tombé, c’était 10 jours avant la fin du test et donc impossible de le refaire avec un autre fil…

Epic fail ? ( avec trop de blabla perso dedans ‘^^)

Je crois que vous avez compris l’idée ‘^^…

Je pourrais le recommencer là, tout de suite, avec de la coast par exemple. Mais j’ai besoin de digérer. Et aussi de passer à autre chose… Depuis mon châle arc en ciel, je traverse une mauvaise passe en tricot. Il s’est vraiment passé quelque chose de particulier avec ce tricot. Tout était parfait, j’ai adoré le tricoter, c’est une bidouille perso, j’adore les fils qui sont tous précieux pour moi, le rendu est encore plus beau que ce que j’imaginais. Depuis, tout me semble fade. Je voudrais retrouver cette sensation, cet enthousiasme. J’y ai cru avec Corbetti mais ça ne l’a pas fait. J’ai enchaîné les petits projets tricots et crochets ( certains sont déjà présentés ici, d’autres vont venir) et même si j’aime le résultat, mis à part avec mes cadres, je ne retrouve pas cette euphorie. Je commence, j’avance, je détricote. Je tourne en rond… j’ai bien un vitamin D modifié sur mes aiguilles qui devrait bien rendre, mais il y a quelque chose qui cloche et je n’arrive pas à savoir quoi…. Bref, je suis déprimé du tricot, on dirait ‘^^.

Ce n’est pas grave en soit mais ça me frustre. J’espère que ça va repartir…. si possible avant septembre, parce que je suis obligée de repasser à temps complet, et donc que je vais avoir des heures sup’ ( on ne peut pas partager une classe entre deux profs ‘^^ ) et donc beaucoup plus de boulot, de préparations, de copies, de fatigue et… beaucoup moins de temps pour le tricot.  Et avec mes mains de mamie ( de 38 ans) et ma tendinite à l’épaule, je ne tricote plus du tout à la même vitesse…. Vous allez quand même repasser par ici de temps en temps, hein, dites?

Je crois que c’est l’article avec le moins de photos et le plus de parlotte de ce blog. Qui va bientôt fêter son anniversaire d’ailleurs… Il faut que je penche sur la question….

Vous êtes toujours là  ?

Allez , pour la route ….

Une petite photo portée, tout de même ?

Je me suis faite violence. Mais après tout, c’est marqué dans la présentation de ce blog, les bons gros epic fail aussi ont leur place ici ! Je vous en ai même fait 3

De dos Fotor_153242840492612

De côté, avec le bidou qui ressort ( même si je l’ai rentré et que j’ai arrêté de respirer ‘^^)

Fotor_153242837099159
Désolée pour le téléphone dans le champs mais mon retardateur est carrément décédé et je surveillais Eliott qui était en train de retourner la terrasse ‘^^ j’ai oublié de baisser le bras ;op )

Et de face, clairement pas la plus flatteuse, mais vous verrez aussi ce que je voulais dire par tronc d’arbre tout à l’heure… On va dire que la partie médiane de mon corps et moi, c’est pas l’amour fou…. Ca ne l’a jamais été et ça ne le sera jamais, je le déteste et je le camouffle autant que je peux… c’est comme ça et ça ne changera jamais….

Fotor_153242839067879

Voilà, vous savez tout ! Et vous, vous avez aussi un epic fail à partager ? ( enfin pour celles qui n’ont pas lâché l’article en cours de route ‘^^ )