Couture

Estuary skirt … Seconde prise !

A l’origine 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Juste après avoir terminé ma première version (que vous pouvez retrouver en détail ici), l’envie de la refaire, plus petite et dans un tissu plus fluide m’a turlupiné. J’ai donc commandé du tissu et j’ai profité de ma journée solo pour recouper mon patron !

Le patron 

Fotor_156519863189383

Toujours la « estuary skirt » de Sew Liberated.

Les fournitures

Fotor_15651988566588
Ah zut, j’ai oublié les boutons ‘^^

J’ai décidé de tenter une version en Tencel et j’ai trouvé mon bonheur chez Les Coupons Saint Pierre dans leurs coupons de 3 m. J’ai choisi la version la plus foncée pour que ce ne soit pas redondant avec ma première version. Version que je vais garder au moins jusqu’à cet hivers, je pense. Et puis je déciderai si je la garde ou non .

Ce tissu est très léger, fluide, très agréable à porter. Sur le site, il est précisé qu’il est facile à coudre. C’est vrai. Mais alors à couper… une horreur. J’ai dû retailler et donc raccourcir ou tricher toutes les pièces rectangulaires : soigneusement épinglées, soigneusement alignées et… jamais identiques lorsqu’elles sont coupées en double. J’ai donc eu pas mal de sueurs froides pendant la coupe et pendant la couture puisque comme vous l’ai dit la première fois, beaucoup de coutures sont recoupées et beaucoup de passages se négocient à 2 ou 3 mm près. Mais je crois que j’ai réussi à peut près partout ‘^^ Il est aussi noté qu’il ne se froisse pas… Euh… moi je dirai qu’il est très facile à repasser. Par contre, j’ai plié ma jupe en deux et je l’ai posé sur un cintrer… Elle était froissée sur toute la largeur. Mais bon… Je vais pas en faire une maladie, promis !

Pour la doublure des poches, j’ai décidé au dernier moment de couper dans du voile de coton à étoiles qui trainaient dans mon stock depuis un bail. J’ai choisi un tissu plus léger que mon tencel : plus lourd, il aurait sans doute alourdi la poche et déjà qu’elle est très grande….

Quand aux boutons en bois je vous laisse deviner leur provenance… alors? une idée? Gagné ! du marché ! ( toujours 1 euros les 10, vous connaissez plus compétitif ? ;op )

La patte de la linotte 

J’ai été sage. Mon tissu étant mouvant, je n’ai pas osé les appliqués, ni les broderies.  Je me suis fait plaisir sur la doublure des poches, quand même ‘^^

Fotor_15651988386615

Cette version est très très premier degré, mais bon… elle me plait beaucoup. Grâce à son tissu léger, je la trouve plus estivale que la première, que je voyais déjà rejoindre mon dressing d’automne/ hivers.  Par contre, j’ai dû tricher à mort pour tout réaligner puisque le tissu avait bougé à la découpe.

Fotor_156519878490950

En ce qui concerne la taille, j’ai fait ce que j’avais dit c’est à dire recouper le devant (et la partie ceinture) une taille en dessous et le dos (et la ceinture dos!) deux tailles en dessous. Peut être que pour cette dernière, une fois aurait suffi mais bon…ce n’est pas dramatique. La couture sur l’élastique dans le dos a été plus facile puisque la longueur dont j’ai eu besoin était plus logique par rapport à la quantité de ceinture… ce qui ne m’a pas empêché de foirer un peu quand même … ‘^^

J’ai laissé pendre ma jupe 24 heures avant de faire l’ourlet. J’ai lu que pour la viscose par ex, il fallait attendre que le poids du vêtement déforme le tissu et ensuite seulement faire le bord. Honnêtement, je ne sais pas du tout si c’était vraiment nécessaire. Je n’ai pas recoupé grand chose. Mais ça m’a permis de décider quel ourlet faire. J’ai hésité entre dessiner une parementure d’ourlet comme pour la jupe Chardon et la coudre avec mon voile de coton, ou bien coudre à la machine un ourlet classique, ou bien utiliser un biais, ou enfin à la main à point invisible. J’ai d’abord tenté sur un devant, un ourlet à la machine mais ça cartonnait la jupe : au lieu d’avoir un bord souple qui suivait les ondulations du tissu, c’était la jupe qui suivait la forme du bord. Malgré le repassage. j’ai donc défait. J’ai respiré un bon coup et j’ai fait les plus de 3 m à la main. Et je préfère définitivement de loin.

Fotor_15651987519769

Dernière chose, j’ai fait ma rebelle et je n’ai pas fait les coutures rabattues sur l’endroit du patron. A la place, j’ai surfilé ma marge de couture, en jaune …

Fotor_156519869381065

…Parce que c’est plus rigolo, joli, et j’ai une surpiqûre contrastante en moutarde le long des côtés, sur la partie dos les deux fois.

Fotor_15651988065122

Epic fail ? 

Mis à part des surpiqûres pas exactement droites au niveau de la ceinture (mais j’ai fais vachement mieux que la première fois, sans doute parce que j’ai tout faufilé ‘^^) et un problème sur une des bandes de boutonnages, et les bricoles dont j’ai déjà parlé, rien de grave.

Fotor_156519858912332
Tiens, j’en parle jusque en dessous, il devrait y avoir deux surpiqûres SUR la bande de boutonnage ‘^^

En ce qui concerne la bande de boutonnage, normalement, si tout est coupé et cousu droit au mm, à l’intérieur, le côté qui se rattache à la jupe  sur toute la hauteur est coincé habillement par une surpiqûre. Comme la mienne était plus étroite de prévue initialement, j’ai dû tricher et…. j’ai perdu les 2mm nécessaires pour que tout tombe juste. J’ai préféré privilégier l’endroit, où tout est droit, enfin à peu près droit : j’ai donc dû la fixer à points presque invisibles sur l’envers.

Fotor_156519856593012

Cette fois, comme j’ai fait mon unique boutonnière sur l’autre pan, je n’ai pas eu de problème de boutonnière trop longues qui finissaient dans le vide ‘^^ Par contre, j’ai complètement foiré les petits triangles sensés consolider le haut des poches ‘^^

Fotor_156519864580712
Les 4… mais je vous en montre un, pour l’exemple ;op

Les photos portées 

Cette fois, j’ai fait mes photos en fin de journée, parce que je suis rentrée plus tôt que prévu de notre balade. La lumière est pas mal non plus vers 17h30 / 18 h … je me le note ici pour m’en souvenir. Voici ce qu’elle donne de face :

Fotor_156519871378619

Une petite révérence pour vous montrer l’ampleur ce que j’avais oublié de faire la première fois.

Fotor_156519873201120
Ouiii votre majeeeestéééé … Eliott s’est invité sur pas mal de photos ‘^^

De dos, je ne la trouve over flatteuse, mais je ne vois jamais mon dos, alors je fais tranquillement faire un petit déni des familles. Mais elle est tellement confortable que je lui pardonne laaaaaargement ! C’est qu’on peut pas tout avoir ma pauvre Lucette !

Fotor_156519860462948

Et de profil.

Fotor_156519876785782

Je suis vraiment contente d’avoir récidivé, même si j’ai cousu par tranches de quelques minutes parfois sur plus de 4 jours ‘^^(ce que je n’aime pas du tout !)

Je devrais avoir encore quelques projets à coudre et encore des choses à vous montrer avant la fin de l’été mais le rythme des post va sans doute s’espacer progressivement ‘^^

Bonne fin de semaine !

Fotor_156519867721028
Il faut que prenne des cours de rentrage de débardeurs dans jupe, par contre  ‘^^

 

 

Publicités
Borderie, Couture

La jupe « Estuary »

A l’origine 

Je ne suis pas du genre à me jeter sur un patron dans la semaine de sa sortie. J’ai eu quelques déconvenues à mes débuts en couture, souvent parce que le patron n’était pas du tout adapté à ma morphologie, mais aussi parce que je me rendais compte, un peu tard que ce n’était pas du tout mon style ‘^^. Je couds plus raisonné depuis plusieurs années, un patron devant répondre à plusieurs critères : est ce qu’il est adapté à ma morphologie? Est ce que c’est mon style? Est ce que j’ai le niveau? Est ce que je ne peux pas adapter un patron que j’ai déjà pour faire la même chose sans trop de difficulté?

Et, je vais tourner autour du-dit patron pendant des mois, regardant les versions qui existent, cherchant à savoir s’il cloche quelque part. Rajoutez à cela une bonne dose de procrastination…. et il peut se passer plus d’une année avant que je passe à l’acte. Autant dire que j’ai tout le temps plusieurs trains de retard.

Et bien, cette fois, ça n’a pas été le cas ! Pas du tout. J’adore le style et l’univers de la créatrice, et elle m’a l’air d’avoir la même morphologie que moi. Je vous conseille d’ailleurs de vous inscrire à sa newsletter, elle envoie régulièrement des petits articles très éclairants  à propos d’une garde robe fonctionnelle et home made( récemment, elle en a envoyé un à propos des pb de relations que l’on peut avoir avoir nos pantalons et je l’ai trouvé très juste ! ). Elle a publié une photo de cette jupe pendant qu’elle en faisait tester le patron et je suis tombée amoureuse directement de sa version jaune. Une vraie merveille ( j’ai été plus sage à propos de la couleur pour cette première version ‘^^). J’ai donc guetté la sortie du patron, avec impatience et je l’ai acheté quasiment à sa sortie, alors que j’étais en vacances et donc dans l’impossibilité de le coudre ‘^^

J’étais tellement pressée que j’ai imprimé, découpé et scotché les 34 pages du patron, ce dimanche à minuit alors que nous étions rentrés depuis 2 heures. Tellement pressée, que j’ai rangé toutes les valises juste en arrivant (et j’avais fait une lessive AVANT de partir de chez les cousins, c’est à dire AVANT de rentrer, pour ne pas avoir à m’en occuper le lundi matin), c’est à dire à 10 heures du soir… Si c’est pas de la folie furieuse, ça ! ;op

Bref, vous l’aurez compris, j’étais particulièrement enthousiaste. Et je n’ai pas été déçue. Et puis, soyons honnête, je n’ai pas pris de grand risque puis que je possède déjà 3 jupes dans ce style ( dont une home made), que j’adore porter par tous les temps !

Le patron 

Fotor_156405025554247

Il s’agit de la « Estuary Skirt », de Sew Liberated, disponible en patron PDF mais avec des explications en anglais ( et en promo jusqu’à fin juillet). Petit Edit : La créatrice du patron m’a laissé en gentil mot sur Instagram et a rajouté le fait qu’elle faisait traduire le patron en français ! C’est pas une super nouvelle, ça ? ^^

Elles comportent de nombreux schémas et je n’ai coincé qu’à une seule étape ( je vous en parlerai plus dans la section épic fail) alors que je n’ai vraiment l’habitude de coudre en anglais. Avant de vous lancer, sachez qu’il faut vraiment être très minutieux, beaucoup de marges de coutures sont recoupées ( par forcément les deux côtés). Mais les finitions sont vraiment HYPER PROPRES. Si vous êtes vraiment très précises, votre jupe sera aussi belle sur l’extérieur que sur l’intérieur: c’est vraiment bluffant. Il faut juste prévoir soit une journée, soit plusieurs cessions de coutures. Mais je ne regrette pas le temps passé sur cette jupe.

Fotor_156405010393126
Ceci est l’ENVERS de ma jupe ^^

Le patron propose une longueur sur la planche mais on peut la rallonger, et Megan indique le ratio de métrages à rajouter. J’ai cousu la longueur du patron, mon ourlet et deux fois plus petit que ce qui est prévu par le patron et je fais 1m65, comme ça vous avez une idée ^^.

Elle est composée d’une bande boutonnage que l’on peut rendre factice si on veut ( ce que j’ai fait par pure flemme), d’une ceinture élastiquée dans le dos ( le top du top du confort, je suis fan ! ) et d’une partie jupe froncée avec des grandes poches ( parfaite pour mettre une pelote par exemple ;op).

Fotor_156405013312350

Le petit truc qui va bien : pour éviter que le haut de la bande de boutonnage ne baille sous la ceinture, on peut coudre une petite ligne parallèle à la ceinture, puisque l’élastique permet de passer la jupe sans ouvrir les boutons.

Fotor_156405493377522
Ceci est la vrai couleur de ma jupe, mon appareil recommence ses caprices 😦

Il comporte 12 pièces : une ceinture coupée en 3 parties, un dos ( que l’on peut couper en une ou deux pièces suivant sa taille et la laize utilisée),  2 poches ( en deux morceaux chacune) deux demi-devant et deux bandes de boutonnages. Mais vue l’ampleur de la jupe, il faut beaucoup de tissu, pas loin de 2M50 en 145 cm de laize pour la taille 14 que j’ai coupée.

Entrer dans les détails seraient trop long et Megan a annoncé qu’elle allait publier un pas à pas photos détaillé qui ne devrait pas trop tardé. J’essaierai de penser à éditer ce post quand ce sera fait ^^.

Cette jupe a des points communs avec la jupe « Justine » de la marque Ready to sew, mais ce qui les différencie est l’ampleur : celle de Megan est beaucoup plus travaillée en terme de forme, on est proche de la jupe cercle alors que celle de Justine est beaucoup plus droite, plus … rectangulaire? Je préfère définitivement les jupes plus amples qui font croire que j’ai des hanches ‘^^. Je n’avais pas cousu Justine à sa sortie pour cette raison.

Les fournitures 

Fotor_156405021765624

J’ai utilisé un chambrai de poids moyen, acheté chez Toto, et qui traînait dans mon stock depuis 3 ou 4 ans. Peut être plus ‘^^. J’en avais acheté 3 mètres pour pouvoir me faire une robe, mais je n’avais pas de patron en tête. J’ai longtemps eu peur que cette couleur ne fasse chemise d’hôpital et je ne voulais pas entamé mon coupon pour couper une jupe dedans et me retrouver avec une chute qui ne permettrait pas grand chose de plus. J’ai pensé que ce serait le coupon idéal pour ce patron, du coup ‘^^. Il est peut être un peu lourd par contre. La jupe serait mieux tombée s’il s’agissait d’une jupe cercle, et j’ai eu peur un moment que ça ne le fasse pas ‘^^ Mais en fait si ! ouf. Je songe par contre à la refaire pour cette automne dans un tissu plus léger, peut un crêpe. (Mais pas en viscose parce que j’ai peur qu’avec toutes ces finitions au mm, ça ne bouge beaucoup trop  et que ce soit l’enfer ‘^^). Il vous faudra aussi de l’élastique de 3,8 mm de large et de l’entoilage léger pour la ceinture et la bande de boutonnage si vous voulez en faire une vraie et des boutons. Les miens sont en bois et viennent du marché, et j’en ai utilisé 5 parce que j’en avais pas plus ‘^^c’est pour ça qu’ils ne sont pas sur la photo au-dessus ;op.

J’ai ajouté du biais froufrou pour l’ourlet, acheté dans une petite mercerie de la ville et un peu de fil à broder rose pétard.

La patte de la Linotte 

Dès que j’ai vu ces grandes poches, j’ai eu envie de les modifier et surtout de les broder. J’ai donc redessiné le haut de la poche pour qu’elles aient un rabat sur lequel m’amuser.

Fotor_156405014707537
Et évidemment, c’est sur l’envers que c’est le plus propre… Sinon c’est pas drôle ‘^^

J’ai donc repris le haut des poches de la jupe  » La guêpe » de Delphine et Morissette. J’ai dessiné à main levée mes motifs avec un feutre frixion à partir de dessins du livre Borderie Zakka, de Yumiko Higuchi, traduit en français et édité par Eyrolles. ( Livre que j’avais failli acheter des dizaines de fois en japonais depuis sa première sortie, repérée sur Pinterest… d’ailleurs j’aurais pu, les photos  et schémas sont tellement clairs que le texte est inutile ‘^^) . Comme j’ai eu peur de ne pas arriver à avoir deux côtés symétriques, j’ai dessiné deux fleurs différentes ‘^^.

Fotor_156405011545756

J’ai utilisé deux brins de moulinés DMC ( mais je n’ai pas le numéro de la couleur) et le point de chaînette que m’avais appris ma grand mère quand j’étais petite). Ensuite j’ai suivi le schéma d’assemblage de la poche du patron.

Fotor_156405004343590

Autre modification : au lieu de l’ourlet simple à la machine … Je n’ai pas fait d’ourlet invisible. Perdu ;op Et oui, ça m’arrive aussi, de ne pas céder à cette pulsion ( qui m’arrive vraiment tout le temps ‘^^). J’ai utilisé du biais, et la technique du biais rapporté. Mon tissu était assez lourd, donc je me le suis permis. Le tout est de prendre un biais bien fin et de bien l’étirer avant de la poser, pour que le bas ne cartonne pas.

Fotor_156405024010662

Et j’ai fait toutes mes surpiqûres en rose qui pète pour rappeler la broderie.

J’ai donc été très sage, pour une fois, non? ^^

Epic fail ?

On commence par les mini ? Donc… Je suis devenue minutieuse avec le temps mais je ne le suis pas encore assez : la partie ceinture à l’intérieure est en partie de traviole… J’ai préféré assuré sur l’endroit où c’est à peu près droit ‘^^.

Fotor_156405018560669

Je n’ai pas lu toutes les explications des coutures de côtés avant de commencer cette partie, c’est maaaaaaaal !!!  et donc, j’ai une couture bleu au lieu d’avoir une couture rose sur l’extérieur. Ce n’est pas grave mais ça me perturbe. Je me ferai pas avoir la prochaine fois. D’ailleurs, c’est sur cette partie que j’ai un peu bloquée : il s’agit d’une couture rabattue sur l’endroit, pour cacher les coutures et avoir une double piqûre sur l’endroit, comme sur les côtés des jeans par exemple. J’ai eu des soucis pour que ce soit nickel, j’ai pesté et j’ai même cru que j’allais jeter ma jupe mais c’est parce que j’ai péché par excès de confiance ‘^^. La prochaine fois, je pense que soit je ferai une couture anglais à l’intérieur, soit je ferai une couture classique et je surpiquerai mes marges pour les tenir en place.

Fotor_156405008784979

J’ai failli avoir un gros fail au niveau de la seule boutonnière que j’avais prévue : ma machine me faisait une boutonnière beaucoup trop longue. J’ai recommencé 3 fois ( juste après avoir fait la première ligne la plus longue… sinon je n’aurais pas pu défaire ma boutonnière sans tout massacrer ‘^^).

Mes coutures d’élastiques ne sont pas droites du tout mais c’était la première fois que je cousais par-dessus un élastique, donc j’étais plus attentive au fait de tirer correctement sur la ceinture pendant la couture que sur le fait que al couture soit droite. Et puis portée, ça ne se voit pas vraiment.

Et dernière chose, je pense que j’aurais pu couper une ou deux tailles en dessous. Ma mère a mesuré mon tour de taille à 82 cm, j’ai donc coupé une taille 14, par peur d’avoir jupe trop petite. Je me suis dit que au pire, je pourrais adapter la longueur de l’élastique. En fait, j’ai raisonné à l’envers, j’aurais du couper une taille en dessous, et rallonger la taille de l’élastique à la place. Mais avec le recul, je me dis que le mieux serait de couper un 12 devant ( dans la ceinture et la jupe) et un 10 pour le dos ( ceinture et jupe aussi). C’est ce que je ferai la prochaine fois !

Les photos portées 

Je n’ai pas assez de recul sur ma terrasse donc, soit je peux vous montrer la jupe entière sans ma tête…(au passage, je porte avec mon nouveau T-shirt fétiche présenté ici) 

Fotor_156405033953351
J’ai donc couru sur la terrasse, je me suis jetée sur ma chaise et … je n’ai pas caché la prise… LA fameuse prise ;op

Soit ma tête sans la jupe en entier ;op

Fotor_156405028799449

Voici ce que ça donne de dos :

Fotor_156405030611164

Et de profil :

Fotor_156405031905415

J’avais peur que ça ne fasse plus montgolfière que ça, mais ça va. Mais clairement je pense que je peux en faire une autre plus petite… Mais peut être beaucoup plus longue… Je vais encore mettre des plombes à me décider ;op

Et voilà ! Un vrai article fleuve, comme aux débuts du blog, mais je crois que ce patron en vaut la peine, non? ^^

Fotor_156405027351765

Et à l’instant où je publie, WordPress me signale que c’est mon anniversaire de blog ^^. Je ne me souviens absolument pas des dates, c’est un truc de fou.