Couture

Ma petite collection Printemps/été 2021 : La version définitive

A l’origine

Après avoir cousu la toile que je vous ai présentée hier, j’ai mis des semaines à coudre la version définitive. En fait, j’ai cousu cette version avant-hier et je l’ai terminée hier matin. Est ce que j’ai d’autres choses plus anciennes à vous montrer ? oui ! Mais je trouve ça plus logique de faire les deux articles à la suite, finalement ^^

Les fournitures

J’ai acheté chez tissu Ferrarri 3 m de panneau marinière jersey Petit Bateau, grâce au bon plan indiqué par ma copine Marette, il y a des mois, pour un prix…. défiant toute concurrence. C’est la première fois que je couds ce type de jersey, il a l’air … euh… tricoté ? C’est une maille 100% coton, plutôt fine mais facile à travailler et à couper. Je n’ai presque pas mis 2 plombes à aligner les rayures quand j’ai plié mon coupon géant ‘^^. Par contre, j’ai un gros doute : l’avais-je lavé ou non au final ? ‘^^ Le premier lavage en machine nous le dira ;op. Au pire, j’ai bien assez de métrage qui reste, même avec la toile que j’ai prévue de faire avant de couper un autre coupon de maille de luxe, pour recommencer si nécessaire ^^

J’ai utiliser aussi un peu de support de droit fil thermocollant pour l’encolure et l’emmanchure et un peu de liberty joli.

Le patron

Je ne vais pas m’étendre à nouveau, mais vous montrer les petits détails de cette version. Cette fois, j’ai tenté l’autre finition proposée pour les emmanchures, c’est à dire un ourlet simple.

Sans doute grâce à la bande de support de droit fil, je n’ai eu presque aucune difficulté pour coudre cet ourlet. Le rendu est bien joli ! ça n’a pas déformé ni gondolé. Je pense que je le referai comme ça la prochaine fois pour ce patron au moins. Soyons claire, l’emmanchure n’est pas du tout élastique mais ici ça ne gène pas.

Je suis plutôt contente de mes presque-raccords, qui sont alignés au moins une partie du temps ‘^^Comme d’habitude, plus on avance, plus ça se décale, lentement mais sûrement…. Heureusement que les rayures ne vont pas jusqu’en bas ;op

La patte de la linotte

Comme d’habitude… ourlet à point presque invisible pour le bas et encore, c’est un peu raide. J’espère que ça va ramollir à l’usage.

Mais surtout, j’ai recoupé la marge de couture de l’encolure sur 1 cm pour poser un biais à cheval : en faisant ça j’arrive à la même hauteur encolure que si j’avais fait un ourlet classique. J’ai déjà utilisé cette finition sur cette robe marinière, j’aime décidément beaucoup le mélange marinière et liberty! J’ai pas mal hésité avec un biais froufrou jaune avec des fleurs, mais il était un peu étroit et le liberty que j’avais étant un reste d’une longueur un peu bâtarde, ça me permettait de lui trouver une jolie utilisation.

Encore une fois, j’insiste : sur ce type d’ouverture, c’est très bien car elles sont droite et on a pas besoin d’élasticité : la tête passe sans problème. MAIS ça ne fonctionne pas avec toutes les encolures donc à utiliser avec parcimonie.

Epic fail ?

Le premier lavage nous dira…. si jamais il rétrécit ‘^^

J’ai eu un petit soucis de plis au niveau d’une des emmanchures, parce que j’ai mal négocié ma courbe. Rien de dramatique, j’ai laissé comme ça… On dira que c’est la « fait main touch » ;op

Par contre, j’ai complètement oublié de reporter ma modification de dos habituelle : c’est à dire retirer la valeur d’un pince au milieu du dos sur le plis. Comme l’ourlet est réalisé avec un biais qui étend en peu la largeur, ça ne pardonne pas. J’ai pensé à faire un pli creux au dos, mais j’ai eu la flemme ‘^^ Mais je pense que je finirai pas le faire et dans ce cas, je viendrai éditer… C’était moins prononcé sur les photos que ce je pensais mais je suis allée amener Eliott au conservatoire ce matin avec mon petit débardeur et j’ai vu dans une vitrine que ça baillait quand même pas mal ‘^^

Et comme vous allez le voir un peu plus, j’ai l’impression que le bas cartonne un peu, mais il y avait un peu de vent sur la terrasse donc c’est peut être la vraie cause… Et comme je vous l’ai dit dans l’article précédent, j’ai recoupé le patron de base à la même hauteur que ma version du Confortable ( que j’avais déjà ratiboisé d’ailleurs…)

Les photos portées

J’ai coupé ma tête sur certaines parce que … euh… voilà ‘^^ Cette première est un peu floue mais c’est celle qui me rassure sur la manière dont tombe l’ourlet du bas.

Je vous ai aussi fait un plan plus rapproché de mon encolure : Elle est encore un peu haute peut être mais elle ne me gêne pas alors je vais laisser le patron comme ça pour le moment.

Et puis les plus traditionnelles :

et …

Et pour finir, une avec une tête ^^

Je suis contente d’avoir osé coupé dans ce coupon, ça fait des mois que je tourne autour et je suis contente du rendu ^^ Et il va falloir que je refasse un petit stock de liberty dans plus de couleurs, parce que j’ai encore pas mal de coupon à rayures et que j’aime décidément beaucoup ce type d’associations ! ^^

Couture

Petite collection printemps été 2021 : la toile … ( article post-it)

A l’origine

J’ai dans un stock une merveille de jersey petit bateau qui attend d’être coupée depuis cet hivers. Vous vous en doutez, avec un tissu pareil, il faut être sûre de son coup même si je l’ai payé une misère mais ça, c’est une autre histoire. Au départ, je pensais partir du patron du confortable pour en faire un débardeur et puis j’ai eu une illumination : j’avais acheté pour 2 euros sur « The makerist » un patron allemand que je n’avais pas encore cousu. Pourquoi chercher plus loin, il avait tous les critères que je voulais : encolure haute, et bateau, trapèze et ample. Que demander de plus ?

J’ai donc pioché dans mon stock un coupon acheté lui aussi une vrai misère ( genre 1 ou 2 euros le mètre sur un marché, il y a fort fort fort longtemps)que je soupçonne être un jersey de lin pour faire ma petite toile. Au départ, j’avais pensé l’associer à une certaine petite jupe jaune qui devrait arriver par ici dans pas trop longtemps mais au final le tissu jure un peu. Ce petit top n’a pas trop de copains dans mon dressing : soit il n’est pas de la bonne couleur, soit il est un peu court. C’est peut être pour ça que j’ai attendu si longtemps pour le montrer ici. En plus, il est pleins de petits défauts. C’est la première pièce que j’ai cousu pour ma petite capsule, en réalité… en AVRIL ! Il est parfait pour les chaleurs de l’été d’ailleurs, donc il faut que je ressorte un peu mes jupes pour voir si je peux l’associer… ou alors il restera une toile portable qui ne sortira pas trop ( mais il me semble qu’il vas plutôt bien avec un prochain de ma seconde série de couture, donc, tout n’est pas perdu.

Le tissu

Du jersey de lin, donc, un peu pénible à coudre, parce qu’il est très fin et donc se déforme très vite si on ne fait gaffe quand on coud, ne veut pas être surjeté tout seul, et il roulotte sournoisement sur lui-même dès qu’on a le dos tourné ! Au passage, il gratouille très légèrement… pas le tissu du siècle, quoi ! Mais bon, on ne peut pas demander la lune pour 2 euros le m non plus !

Le patron

J’ai donc cousu le top « Frau Lizzy » de la marque allemande Studio Schnittreif. Le patron est disponible en français sur le site de la marque, en téléchargement pour 6 euros 50. Il y a quelques autres patrons qui me font de l’oeil, à voir plus tard peut être. Outre le fait il correspond à mon cahier des charges, le principe d’origine est qu’il se coupe en UNE SEULE PIECE ! Et si vous êtes la reine des raccords, vous pouvez avoir un beau motif en chevrons sur le devant. Je ne vais pas trop m’étendre, je vous laisse découvrir, c’est super astucieux et si tu maitrises aussi la surjetteuse…..

Bon avec mon tissu capricieux, j’ai pas osé, hein, on va pas se leurrer … Mais le patron explique aussi comment modifier la pièce pour couper le top en 2 parties et ce n’est pas sorcier du tout ! D’ailleurs, il est écrit pour être fini à la surjetteuse OU à la machine, avec des finitions à l’aiguille double ou pas.

On a donc une encolure très près du cou et des emmanchures plutôt large. Attention au passage, ce patron est taille plutôt large en terme de carrure dos et devant. Et en longueur. En même temps, c’est un patron allemand…. J’ai choisi de finir à l’aiguille double, maintenant qu’elle ne me fait plus peur.

La patte de la linotte

J’ai dû pas mal le reprendre sur les côtés et au niveau de l’emmanchure. J’ai ratiboisé d’un cm partout et j’ai creusé l’encolure d’1 cm pour le devant et le dos par la suite. J’ai aussi rajouté un support de droit fil thermocollant sur l’encolure et les emmanchures pour stabiliser mon ù$=*%£ de tissu récalcitrant. Et je reste polie ‘^^ On l’entrevoit sur la photo du dessus.

J’ai aussi ratiboisé le bas, rapport à mon buste étroit et mon petit mètre 63. Et puis j’ai fait mon ourlet à la main en bas, comme d’habitude, pour que ça ne cartonne pas. Et parfaitement invisible s’il vous plait !

Epic fail ?

Alors d’abord, à force de ratiboiser le bas, j’y suis allée peut être un peu fort ‘^^ Je ne sais pas trop si je dois re-rallonger ou pas. j’ai l’impression que sur mes tailles hautes ce n’est pas si mal. J’ai prévu une 3eme version en jersey uni vert pour voir. Parce que là ça jure trop avec mes jupes bleues marines. Vous pourrez me dire ce que vous en pensez dans les commentaires, je suis curieuses ^^. J’ai gardé la bande que j’avais coupée pour re-assembler si nécessaire pour uen longueur plus classique . Au passage, je m’étais fiée à la hauteur de mon confortable modifié pour recouper le bas la première fois. Et j’ai commencé une seconde version aujourd’hui avec cette longueur là.

Plus emmer embêtant, j’ai un sale plis moche en plein sur l’encolure devant. Faut mettre le nez dessus, comme on dit, mais ça m’agace. Vraiment . Bon en même temps comme il va avec pas grand chose…. ( par contre, mon ourlet d’encolure à l’aiguille double, il est classe partout ailleurs et ce n’est pas qu’une petite victoire ;op)

Les photos portées

Évidemment, il a fallu que le voisin sorte pour papoter juste à se moment là ‘^^Il est gentil comme tout le voisin, mais ça ne m’a pas aidé à avoir l’air à l’aise ‘^^Et en plus je pensais sourire …. Mais bon, vous êtes là pour mon top, pas mon sourire, alors, on dirait que ça irait

Et les traditionnelles… faites entrée l’accusée ;op

Et le retour de la prise… Bon, en même temps, le zhomme avait une excuse, il papotait avec le gentil voisin…

Et voilou ! Vous devriez le revoir d’ici une paire d’article, dans une plus jolie version alors je m’attarde pas plus ! A bientôt ^^