Crochet

Pour gâter un adorable petit rêveur

A l’origine

Un petit garçon de mon entourage a fait une très mauvaise chute à vélo, alors j’ai voulu lui envoyer un petit quelque-chose pour lui remonter le moral et lui coudre une pièce de vêtement doudou qui faciliterait un poil la vie à sa maman.

Le vêtement

J’ai tout de suite pensé à un gilet sans manches, avec de grandes emmanchures. Initialement, j’avais prévu une capuche mais je n’avais pas assez de jersey en stock pour caser la capuche. Mais l’association était trop jolie, alors je ne pouvais pas passer à côté. Je suis donc partie …

Le patron

… De mon patron fétiche pour Eliott, que j’ai déjà cousu 2 fois et qui va bientôt repasser sous mon pied de biche. Enfin… si j’arrive à régler un certain soucis dont on reparlera un peu plus bas …. L’an dernier, donc tout début mars, j’avais cousu une veste ourson à mon petit Chat. Veste qu’il a porté aussi tout l’hivers, d’ailleurs et qui lui va presque encore. Il s’agit donc de la « veste matelassée à capuche  » du Hors Série « Coudre c’est facile n°2 » chez « Les Editions de Saxe ». Le patron n’est pas prévu pour être doublé, mais il reste très efficace : un dos, deux devant au bord arrondi. Comme c’est une veste, il est assez large et les emmanchures à l’usage sont, je trouve, bien basse : ce qui permet d’être porté longtemps. Cette fois, j’ai cousu la plus grande taille des trois tailles proposées pour un grand 8 ans : 130 cm.

Les fournitures

Je n’avais pas la polaire nécessaire en stock alors je suis allée chercher mon bonheur chez Mondial Tissu mais le magasin à côté de chez moi n’avait pas plus grand chose et avait déjà sorti la collection de printemps. J’ai donc fait un saut dans le « Self Tissu » qui est presque à côté et j’ai trouvé le tissu parfait : tout doux, tout chaud, bien épais et dans une jolie couleur bleu canard claire. D’ailleurs j’en ai pris beaucoup plus pour faire une veste à Eliott et garder un peu de stock. Le tissu est un tout petit peu élastique, un peu plus mou que de la polaire, je dirai mais la couleur est vraiment belle (et impossible à prendre à photo). Pour la doublure, j’ai choisi dans mon stock un jersey à Etoiles bleu que j’avais déjà utilisé pour ce sweat que je vais pouvoir ressortir avec bonheur vu les températures du moment par ici quand le mistral veut bien resté couché ‘^^.

Et puis pour la fermeture : des bouts de cordons marron-clairs et des gros boutons en bois, du marché.

La patte de la linotte

Faute de tissu, donc, je n’ai pas pu faire la capuche, et j’en suis bien triste. Mais comme je vous l’ai dit l’association est trop jolie et sa maman, de toute façon est une formidable tricoteuse qui a fait des bonnets super chouettes donc finalement, je ne pense pas que ça soit si grave.

Comme pour mes versions précédentes, j’ai ajouté une doublure en utilisant la technique de  Froufrou et Capucine,tiré de son premier livre « Irrésistibles à coudre de 0 à 3 ans ».

J’ai aussi utilisé le même système de boutonnage que celui de Laurence : 3 boucles de cordons prises dans la couture et 3 gros boutons.

Epic Fail

Ma machine est en train de décéder … c’est un triste constat, mais il faut me rendre à l’évidence… J’ai des soucis de tension depuis mois que j’arrive presque à compenser mais j’ai aussi un problème au niveau des griffes d’entrainement…Qui ont décidé de ne plus rien entrainer du tout en plein milieu de mon projet… C’est moi qui ait fini par entrainer mon tissu en tirant dessus…. du coup la couture des arrondis… bof bof… J’ai même cru à un moment que j’avais un pan plus long que l’autre mais en réalité, c’est surtout une question de gestion de courbe, plus ou moins profondes. Au bout de 3 essais par côtés, j’ai fini par essayer de faire le deuil…Mon sens de la symétrie hurle un peu en fond et j’essaie de ne pas l’écouter ‘^^.

En en vrai c’est le pan de gauche qui est un peu plus haut en plus… le comble… Mais le gilet devait être de travers sur le cintre quand j’ai pris la photo et le paquet est déjà parti…..

Il y a un bouton à l’arrière de la machin pour abaisser ou monter les griffes : c’est pas ça le soucis. J’ai ouvert et nettoyer ma machine : c’est pas ça non plus… Et à côté de chez moi, personne ne veut prendre ma machine pour y jeter oeil, sous prétexte que c’est une japonaise électronique… Bref… c’est la galère …. affaire à suivre donc…

Pas de photos portées, parce que je n’ai pas la bonne taille de petit garçon sous la main, désolée …

Le p’tit doudou !

On est bien d’accord que remonter le moral d’un petit garçon avec un gilet, certes doudou, c’est pas forcément le mieux. Alors j’ai eu envie de lui crocheter un petit compagnon ^^

Les fournitures

Ma fidèle « nord » de « Drops » coloris « naturel », « gris perle mix » , « gris clair mix », « océan profondmix », et « jaune d’or unicolor » avec un crochet 2 mm, un peu de bourre, des yeux de sécurité 6 mm. Et pis c’est tout .

Le patron

Tout est perso : de la tête aux pointes de bottes ^^. Vous allez d’ailleurs voir passer quelques bouilles d’ours par ici dans les prochains jours parce que depuis que j’ai testé le joli  « Cadr’Animaux » , de « Toujours Un Fil à la Patte «  j’ai fait pas mal d’essai de bouille d’ours à ma façon ^^.

J’ai utilisé mon patron maison pour poupées ( elles vont bientôt montrer aussi leurs jolies frimousses par ici mais si vous êtes curieuses et que vous ne les avez pas vu passer, il suffit de remonter un peu sur ma page Instagram ^^). Pour cette version, j’ai décidé de lui donner des petites bottes de pluie Jaune la base

Et une petite collerette .

Je suis vraiment contente de ce que j’ai réussi à écrire pour sa petite tête !

Il est tout petit, parfait pour être glissé dans une poche et suivre un p’tit garçon dans toutes ses aventures, je pense ^^.

Il vous plait mon petit doudou ? Je sais que je ne vais pas tarder à me faire une petite version en robe, j’ai vraiment hâte de pouvoir commencer !

Couture

Mon petit ours

A l’origine

Je ne couds plus du tout pour mes garçons depuis un petit moment déjà. Je ne sais pas trop pourquoi d’ailleurs parce qu’il y a moyen de leur faire encore des choses un peu funky. Eliott a hérité des affaires de ses frères mais beaucoup de choses arrivent en bout de courses et un carton de vêtement a mystérieusement disparu… Il fallait donc prendre des mesures ! En plus, il ne garde aucun pantalon du commerce sur les fesses et trouver des salopettes au-dessus du 2 ans relève carrément du parcours du combattant. Alors j’ai ressorti mes vieux ottobre et mes vieux livres et l’envie est revenue ! D’ailleurs, si vous voulez un peu d’inspiration, je vous conseille d’aller voir du côté de chez Marette, Lizon-Lisette et Les lutins du moulin : les styles sont différents mais j’aime beaucoup ce qu’on y trouve ^^.

J’ai commencé par quelque chose qui manquait vraiment dans le dressing de Eliott : ses frères ont tous eu beaucoup de gilets sans manches mais lui pas un seul rien qu’à lui. Mais j’ai voulu faire du nouveau cette fois alors pour mon grand retour à la couture pour p’tit mec, je suis parti sur un mix de 3 patrons différents. Oui, 3 ! On y va ?

Les fournitures

J’ai pioché uniquement dans mon stock, et dans les chutes parce que je n’étais pas sûre de la taille. On retrouve de la polaire marron premier prix de chez Mondial Tissu, un bout de moumoutes décousue de la doublure d’une veste du commerce ( j’avais remplacé par du petit pan), et un reste de jersey bio acheté à Montpellier, soldé parce qu’il y avait des tâches. On retrouve aussi un peu de cordelette marron de provenance inconnue, j’avais juste 2 bouts tout minis, pile ce dont j’avais besoin. Et enfin 3 boutons en bois… du marché ^^

Les patrons

Je voulais un gilet sans manches, avec une capuche pour faire une veste d’ourson et je la voulais doublée. Il y a fort longtemps, j’achetais les « coudre c’est facile », édité par « Les éditions de saxe » mais je les avais tous données à mon amie Julie parce qu’après la naissance de Robin puis d’Eliott, ma poitrine ne rentrait pas dans les standards japonais ‘^^. Mais il me semblait bien que quelque part j’avais mon graal, alors je lui ai demandé de jeter un coup d’oeil et de me prêter le magazine si la quête se révélait fructueuse. Et ce fut le cas ! Ma base répond au doux nom de  » la veste matelassée à capuche » ( il y a une version avec manches pour les mamans et sans manches pour les enfants). Il y a aussi une veste à capuche et manches et oreilles de nounours dans le magasine mais je la voulais sans manches et sans avoir à redessiner des emmanchures car je n’ai aucune idée des ratios pour les enfants ‘^^. Le patron comporte aussi deux poches à trésors que je n’ai pas fait sur cette version ( mais je songe à faire sur la prochaine qui devrait faire plus veston, je pense). Autre information importante : le patron est tracé sans ses marges de coutures, il faut bien penser à les rajouter et il disponible en 3 tailles 110, 120 et 130 cm.

Lorsque j’ai vu le dessin technique, je me suis rendue compte que la capuche était coupée comme celle de la veste « grand’ourse  » de Ikatee, . J’en ai cousue une version pour Eliott qu’il a énormément porté mais il est sorti du tableau des tailles…. au final, je préfère la capuche de Ikatee qui est plus large mais j’ai pu y caler les oreilles de noursons (Chez Marette vient d’en faire une version rose pour sa petite pépétte TROP choupie). Mais il me restait le soucis de la doublure : le patron de base est fait pour un tissu matelassé double face qui est ensuite gansé DE PARTOUT. Bonjour le truc chronophage et pas du chiant, hein ? Alors j’ai dégainé mon premier patron de gilet chouchou d’amour ever, tiré des « Irrésistibles à coudre de 0 à 3 ans », écrit par la fabuleuse Froufrou et Capucine, qui lui est doublé.

J’ai donc gardé la forme de base du gilet japonais, avec ses bords arrondis.

J’ai gardé la capuche ( sans les oreilles, je rappelle dans la version de base)

De la veste d’ Ikatee, j’ai pris les zoreilles ( j’ai pris les plus grandes du patron)

Et du gilet sans manches des irrésistibles, j’ai pris le montage de la doublure, hyper astucieux, une fois qu’on a pigé le truc.

La patte de la Linotte

J’ai cousu le gilet doublé plus d’une dizaine de fois et à chaque fois, j’avais un soucis au moment de faire passer la doublure par les emmanchures…. Mais cette fois, je n’ai eu aucun problème ! et c’était troooop bien. La raison ? Tous les tissus sont des tissus mailles et donc ELASTIQUES ! du bonheur. Je vais coudre cette petite veste pleins de fois je pense !

Epic Fail ?

La version 110 cm correspond à ce que j’achète à Eliott comme taille en vide grenier en ce moment. C’est un patron Japonais donc il taille un chouïa étroit je pense. J’avais le même problème sur les patrons femmes, d’ailleurs ‘^^. La prochaine fois, je dessinerai un 120cm en largeur et un 110 en hauteur et redessinerait la capuche pour qu’elle ait les mêmes proportions que la capuche de la Grand’ourse et donc plus d’espace entre les Zoreilles ou alors je prendre la largeur de la plus grande taille du patron japonais. Et je redessinerai sans doute aussi les devant pour avoir une double couche sur la poitrine. Mais tout ça, c’est du détail car vous allez voir elle est tout à fait bien déjà comme ça ! C’est juste que j’ai envie d’un truc bien précis ^^

Je vous remets une photo de la capuche parce que je l’aime trop ;op. Mais aussi parce que la forme de la pièce de capuche ne permet pas d’utiliser un tissu à motif : sur le dos de la capuche, on se retourne avec le motif tête bêche. La solution aurait été de couper la capuche en deux pièces mais j’ai eu la flemme de calculer la marge de couture ….

Le fait qu’elle soit un peu étroite a tout de même un défaut, c’est que pour la taille de Eliott, je ne peux pas mettre de pression pour fermer la veste car ce serait trop juste. J’ai donc dû bibouiller pour la fermer quand même. J’ai décousu un demi devant à 3 endroits sur 1 cm et j’ai glissé un bout de cordon plié en deux pour fermer le gilet… comme le gilet des « Irrésistibles » la boucle est bouclée ^^

Je crains que la polaire ne soit de très mauvaise qualité, je pense qu’elle ne va pas vieillir très bien et j’ai peur des prochains lavages en machine… Au départ, je voulais tester ma combinaison de patron et la taille, alors j’ai pris ce que j’avais sous la main que j’avais hésité à refourguer au charity shop il y a quelques mois. Maintenant que je vois comme Eliott l’aime, je regrette un peu. D’autant que j’ai joué à Tétris pour faire rentrer les pièces du patron dans mon coupon entre les tâches, je ne suis pas sûre d’en avoir assez pour refaire une veste et j’adore ces petits oursons mignons.

Les photos portées

Pour une fois, je n’ai pas eu une tonne de déchets de photos floues alors je n’ai pas trop choisi ^^.

Et de dos avec sa capuche jolie


Et avec la capuche sur la tête

Je la trouve un peu étroite pour ce qu’elle est longue, c’est pour ça que je veut copier sur celle d’Ikatee, en espérant que ça ira avec la plus grande taille du patron bébé. Eliott qui veut absolument une version lapin a voulu vous montrer comment il sauterait comme un lapin dans la cours avec les copains.

Vu du dessus, elle fait un peu moins bizarre

Eliott a été très coopératif cette fois, c’était vraiment sympa ! Je regrette presque de ne pas avoir pris les photos au parc. D’habitude, j’évite, parce que il veut jouer avec les copains, pas jouer les petits mannequins ‘^^. Sur la dernière photo, il fait encore presque un peu grand bébé, je trouve, en vrai, il est super grand pour son âge et ne le fait donc plus du tout … je n’ai plus de bébé, bouuuuuuuuhhh

Et une petite dernière ^^