Couture, Non classé

Un petit manteau de demi-saison : Mon petit lapinou.

A l’origine

Comme promis, sur le fil et au pas de course, j’ai pris mes petites photos de mon gros projets de la semaine ! Terminé à 16H45 et avant 20 heures sur le blog, c’est pas trop la fête ? ^^

Il y a fort fort fort fort ? longtemps, à mes débuts sur IG, je m’étais auto-lancé un petit défi : celui de coudre une veste pour chacun des mes enfants. Je cousais un peu, il s’agissait de mes premières grosses pièces. J’avais coupé du 18 mois à Robin qui est maintenant CE1 à l’époque. J’avais utilisé deux fois le même patron, celui que j’ai repris ici, et une fois un patron bébé. J’étais HYPER FIERE de ces 3 pièces. Deux d’entres elles ont été énormément portée. Pourquoi pas les 3 ? Et bien parce que la version de Léo, en 5 ans, a été porté moins d’une semaine. Le Zhomme l’avait posé sur le toit de la voiture en sortant de l’école, il a démarré. On l’a jamais retrouvé…. bref…

Vous avez vu par ici que c’était le grand retour de la couture pour enfant. J’ai sorti mes coupons pour faire un état des lieux de l’ampleur du désastre ce que j’avais d’exploitable et j’ai retrouvé un coupon acheté à Brest en Vacances et cet été ET un 1M50 de lainage. D’un coup, comme ça , paf, je me suis dit : « mais dis donc, et si tu cousais un manteau pour Eliott ? » Faut dire qu’il traine depuis 2 hivers celui que l’on avait acheté à Robin à la fin de la maternelle et que 1. Il est commence à être un chouïa petit, 2. il est défoncé commence à montrer des signes évident de fin de vie. J’ai donc sorti mon livre fétiche, et j’ai commencé à cogiter….

Les fournitures

Nous avons donc deux coupons achetés depuis un moment : un lainage contenant sans nul doute du poil de pétrole beaucoup, et de la laine très peu : il me semble qu’il vient de Mondial Tissu et que je l’ai en stock depuis bien 2 ans sans doute plus. Il donne bien le change, il est doux, molleux, épais mais passe bien sous le pied de biche. Je ne pense pas qu’il va hyper bien vieillir mais en même temps, Eliott sera le dernier à le porter sans doute.

Pour la doublure, j’ai coupé dans une popeline à ours trop belle acheté à Brest à « Chez Annette », comme je vous le disais en introduction, l’été dernier. J’avais retrouvé mon amie Fanny, et nous avions passé une chouette après midi. J’avais pris un passepoil en jeans pour aller avec et faire une veste de demi-saison que j’étais sensée coudre en Aout pour la rentrée…. On y est presque pas vrai ^^

Comme mon tissu principal était noir, le passepoil originel n’allait pas trop car il ne se voyait pas vraiment. Alors, je l’ai mis de côté pour autre chose ( il est vraiment trop beau) et comme je n’avais pas ce que je voulais dans mon stock ou alors pas en assez grande quantité, je suis passée voir ma petite mercière et j’ai acheté du cordon et du biais froufrou gris à pois blanc. J’ai donc fait mon passepoil moi-même.

Pour le reste, on retrouve des boutons en bois et 3 grosses pressions à coudre, du marché et oui et 3 boutons gris aspect nacré, hérité de mon parrain ancien mercier de son état il y a fort longtemps. J’avais prévu des boutons en bois mais je n’en ai retrouvé que 2. Sans doute parce que les autres sont cousues sur un gilet sans manche depuis euh…. 5 ou 6 ans ( my God !!).

Le(s) patron(s)

Une fois n’est pas coutume, j’ai oublié encore la photo des fournitures, MAIS j’ai pris le livre et le patron ^^

J’ai donc ressorti un patron déjà testé, adoré, d’une personne que j’admire énormément et dont je vous ai déjà parlé très récemment . Vous avez trouvé ? Il s’agit de Laurence Mériat, qui a écrit DEUX livres de couture pour enfants: le premier pour les bébés, le second pour les enfants : Les Irrésistibles à coudre ( 4 ans à 8 ans, donc ici) au édition  » le temps apprivoisé » . J’ai ajouté pas mal de modification mais il est tout à fait parfait aussi tel qu’il est dessiné. Il s’appelle  » le caban de petit matelot », il est gradé en 4,5,6,7 et 8 ans. Il est prévu pour coudre une veste de demi-saison ce que j’avais fait les 2 premières fois. De mémoire, il taillait grand. Je me suis dit que mon tissu était épais et que je voulais qu’Eliott le mette aussi l’an prochain. Il met actuellement du 4- 5 ans alors j’ai coupé du 6 ans.

Je pense que je vais crocheter un petit ours, tiens pour habiller le devant. Ça pourrait être sympa, non ?

Le patron est prévu pour être entièrement doublé ET il propose des parmentures, pour les demi-devants. Petit précision au passage, les patrons sont dessinés SANS marge de couture. Je me suis rôdée à l’exercice avec mes test pour La Jolie Girafe et mes coutures ottobresques alors ça ne me dérange plus. La planche de patron est très lisible mais il faut redessiner la partie intérieure, c’est à dire recopier la partie parementure en lui ajoutant les marges de coutures, puis reprendre la seconde moitié du patron et rajouter les marges de coutures. Ça se fait très bien, mais c’est pour vous éviter de chercher la parementure sur la planche ‘^^. Je vous mets une petite photo de l’envers. Presque je le préfère de ce côté d’ailleurs…

Parmi les choses que je n’ai pas gardées, pour des raisons totalement subjectives, on peut noter que le patron est prévu pour avoir une paire de poches fendues ( qui se font très bien en prenant son temps, je l’avais fait 2 fois en grande débutante et c’était passé plutôt bien), un grand col que j’ai enlevé pour ne pas avoir trop d’épaisseur, et des surpiqûres décoratives ( dont un très chouette au dos) et que le patron se ferme avec des pattes de boutonnages.

Le dos est coupé en deux morceaux pour faire une jolie surpiqûre ou bien pour jouer avec les tissus, que vous entreverrez sur les photos portées.

Je voulais une capuche et Eliott voulait une veste lapin, alors j’ai ressorti le gilet « Grand-ourse » de Ikatee. La capuche est immense ( ce qui est trop cool) alors j’ai pris le pari de recopier la version 4 ans avec zoreilles de lapin.

Et on la dirait faite exprès pour ce patron. En 6 ans, elle fait pile poil la longueur du dos et des demi devants, à 0,5 cm près de chaque côté, juste ce qu’il faut pour avoir une joli finition au niveau du coin. A savoir au passage : chez Ikatee, la marge de couture prévue est de 0,7 cm. J’ai tout cousu à 1 cm comme celles que j’avais rajouté moi sur le Caban.

Non mais franchement, on dirait pas que c’est parfaitement parfait ??

En farfouillant dans mon Pinterest pour trouver un patron de poche plaquée ( on en reparle dans quelques secondes) que je n’ai pas retrouvé, j’ai retrouvé ce tuto avec patron pour ajouter un capuche amovible à un manteau comprenant un col. Je me suis dit que ça pourrait vous intéresser a. J’avais fini ma capuche quand je l’ai retrouvé alors je ne l’ai pas utilisé. Mais si je l’avais eu avant, j’aurais peut être conservé le col d’origine du manteau. Peut être une prochaine fois ^^ En revanche, le patron est sensé se croiser davantage mais avec la capuche, ça faisait bizarre. Et ici, ça m’a fait gagner quelques cm en largeur, donc un peu de temps sur le fatidique moment où il sera trop petit ce petit manteau.

La patte de Linotte

Outre, mon mix de patron, j’ai fait quelques petites modifications. J’ai donc ajouté des poches plaquées prises dans les coutures que j’ai dessinées moi-même. J’ai pris l’idée chez « Le petit nuage de Marie » que j’avais mis de côté il y a … ouf…. L’article date de 2013, je n’ose pas compter ‘^^. D’ailleurs sa version en jeans est superbe, et elle est très proche de l’esprit originel du patron, si vous êtes curieuse. J’ai oublié de vous faire des photos des poches en gros plan, je suis désolée. En même temps la finition est un tout petit peu foirée, on voit la doublure ‘^^

J’ai rajouté du passepoil tout autour des parementures, comme je l’avais fait la première fois. J’adore cette finition, je trouve ça trop joli ! Et ça fait hyper pro, non ? ^^ j’en profite pour vous dire que j’ai aussi remplacé les pattes de boutonnage qui auraient été un peu difficile à gérer seul pour Eliott, qui n’est qu’en moyenne section, quand même même si maman lui coud du 6 ans : à la place j’ai cousu 3 grosses pressions en métal.

Au fond, on entrevoir la parementure que j’ai rajouté à la partie dos ( pas prévue dans le patron), je n’ai pas mis de passepoil parce que les 2m de biais que j’avais pris ne suffisait pas…

Sur l’extérieur, j’ai rajouté des doubles boutons décoratifs, parce que c’est joli ^^

J’ai aussi dessiné une parementure à la doublure de la capuche. Je l’avais déjà fait pour cette veste qu’Eliott aimait tellement. Et j’ai bordé de passepoil aussi, parce que bon, hein, open change pas une équipe qui gagne et c’est la partie où ça se voit le plus ;op

J’ai rallongé les manches de au moins 5 cm pour faire un retour. Idéalement, j’aurai voulu que les ours soient dans le bon sens une fois replié, c’est à dire qu’ils auraient été à l’envers par rapport au corps. Mais je n’avais pas assez de tissu pour que la pièce rentre dans le bon-mauvais sens. Alors, la veste est dans le bon sens…

Punaise, comme je l’aime cette face ! Au passage, pour avoir les ours dans le bon sens, j’ai coupé la doublure de la capuche en deux morceaux en faisant gaffe au sens du motif et j’ai rajouté une marge de couture ( cette fois je n’ai pas oublié ‘^^) de 1 cm au niveau de l’ancienne pliure.

Mais ils ont la tête en bas quand on retrousse le bas des manches

Eliott me dit qu’ils sont dans le bon sens pour lui, et vu qu’il voit ses manches d’en haut, ça se tient… Et puis je pouvais pas faire autrement….

Pour finir, j’ai rajouté une patte décorative qui ne se voit pas du tout d’ailleurs quand la capuche est baissée, pour faire un rappel de la doublure, et j’ai cousu un petit bouton parce que c’est joli.

Epic fail ?

J’ai pris mon temps, tout mon temps, j’ai cousu cette veste par petites et grandes cessions, sur toute la semaine. Et tout s’est hyper bien passé. Je me suis juste foirée sur ma couture des chutes que j’ai faite vite-fait-moyennement-bien-fait vendredi soir, avant d’attaquer la couture du manteau proprement dit.

Il est encore grand, mais c’était le but donc ce n’est pas un fail.

Je me suis REGALÉE à le coudre, ce manteau, d’un bout à l’autre. La réflexion autour des modif’, le temps pris à décalquer les trouzmilles pièces, l’assemblage des passepoils aux parementures… J’ai tout aimé ! Comme ça fait du bien ! Ça me donne vraiment envie de me relancer dans pièces techniques, au moins pour eux… Peut être bien que je vais coudre mon premier pantalon ce printemps ^^

Les photos portées

Bon, je crois que si ça amusait Eliott les premières fois, cette histoire de photo, là, on est arrivé au bout de sa patience. Il a fallu négocier sec et J’ai eu 3 minutes ‘^^. Un peu juste mais bon….

Elle est encore un peu grande, comme je l’espérai, parce que on est d’accord que coudre un manteau au mois de Mars, c’est limite ‘^^. Mais comme je vous l’ai dit, ça m’a pris d’un coup, et comme ça fait des éons que je n’ai pas cousu de grosses pièces comme ça, je me suis dit qu’il fallait sauter sur le lapin l’occasion.

Les emmanchures tombent, donc on pourra gagner en carrure et il est un long encore. On pourra dérouler les manches, alors je suis rassurée.

Bon en fait, j’en ai eu plusieurs des pas mal. Apparemment, quand il est de mauvais poil, il gigote moins.

Avec en guest star, la fameuse baignoire-jardinière.

En largeur aussi, je pense qu’on est bon, je ne l’ai pas encore essayé à Robin qui met une taille et demi de plus, mais je pense que ça doit passer vu qu’il est épais comme un haricot sauteur.

Bon Monsieur était pas motivé pour les photos mais je crois …

Qu’il est content ! ^^

Alors, vous êtes conquis.e.s par mon petit hack ?