Couture

La petite robe noire qui aurait dû être un pyjama.

A l’origine

Hier ou avant-hier, je sais déjà plus, je vous parlais de ma petite capsule et des projets déjà cousus que j’avais planifiés quelques temps auparavant.

Bon.

Ben aujourd’hui c’est d’un projet coup de coeur / coup de tête que je viens vous présenter. ‘^^ Dernier cousu mais déjà sur le blog. Ne vous inquiétez pas, j’ai toutes les photos de présentations des autres projets, il ne manque que les photos portées, alors ces projets ne vont pas rester planqués dans un coin et devraient faire les malins par ici dans pas trop longtemps.

Au début de la semaine en papotant avec mon amie Rachel de nos envies coutures, je lui ai reparlé de mon petit pyjama, et du tissu que j’avais acheté pour le bas. Surtout du fait que ce tissu, acheté en solde car c’était un fond de rouleau, méritait beaucoup mieux que de finir en short de pyjama, et même que vu sa qualité, ça me faisait mal au coeur de le laisser finir ses jours comme ça. Oui, carrément, mal au coeur, n’ayons pas peur des mots. C’est un lin/viscose au tombé assez lourd, qui me criait « nooooooonnn pas en pyjama !!! j’étais fait pour être une jolie robe moi, élégante, au tombé parfait ! pas un vulgaire short pour trainer sur le canapé les jours de flemme. C’est un scandale, à moi, à l’aide, au meurtre. » Oui c’est un un bout de tissu de luxe, il donnait dans le théâtral, que voulez-vous !

Mais je n’avais qu’un seul petit mètre. J’ai bien essayé d’en mettre plus dans mon panier, mais ça n’était pas possible, la vie est parfois mal faite. J’aurais pu en faire une blouse, mais je ne sais pas si je porterai une blouse noire. Je suis une fille pleine de contradiction. Bon pour la robe, c’est vrai que c’est pas trop mon truc mon plus, mais avec des collants sympas et des petites baskets, pourquoi pas ? La preuve…

Je suis donc partie sur un hack de patron adoré, je vous laisse essayer de deviner encore un peu, d’autant que j’ai prévu de faire une version robe ou tunique ou blouse de ce patron dans mon petit tableau. C’était l’occasion de tester la bonne longueur robe…. Bon en vrai, ça m’a pris comme une envie de pisser, c’était plus fort que moi ;op

J’ai donc lavé mon tissu, et j’ai vérifié si ça rentrait.

Ça rentrait pas. Désespoir. Et puis avant-hier au milieu de la nuit, illumination : il suffisait de réduire les fronces, tiens ! Le lendemain, c’était coupé ET cousu. Et photographié le lendemain ^^

Les fournitures

Le tissu est donc un lin/viscose noir qui a tendance à ressortir bleu marine sur les photos mais qui est bien noir, promis juré ! Je l’ai acheté cet hivers chez Mamzelle Fourmi ( non je n’ai pas d’action, et je ne suis pas sponsorisée ;op ) : il est plus lourd et moins fuyant que la version utilisée cet été pour une blouse ( on en reparle un chouia plus bas). Très agréable à porter et à coudre. J’aurais bien fait une robe ajustée à la poitrine et à la taille avec un jupe cercle, mais.. 1 seul petit mètre. Snif.

Comme je n’étais pas sûre du tout de mon bidouillage, parce que c’est pas pour rien que la créatrice a prévu tellement de fronces, c’est évident, comme je n’étais pas sûre donc, pour l’accompagner j’ai sorti ce qui me restait de mon plus beau et introuvable biais liberty. Cherchez l’erreur… Mais c’était le jour de mon anniversaire, je me suis dit que c’était forcément un jour de chance ;op . Et je me suis appliquée comme vous allez voir sur les finitions de la partie haute de ma robe. Mais il a fallu rattraper, donc, j’ai dû rajouter à la fin un peu lacet à motif froufrou. Je voulais une touche de couleur, je ne suis pas fan à 100% ici mais je n’avais rien en stock et chez la gentille mercière, il y avait que ça.

Le patron

J’ai donc pour cette robette ressorti mon patron valeur sûr numéro 1 : la blouse « la désinvolte » de ODV patron. L’été dernier, j’avais déjà redessiné l’encolure sur deux blouses que j’aime énormément ( et c’est à nouveau dans mon fameux petit tableau). Je l’ai cousu en aussi en robe, grâce au tuto de sa créatrice, toutes les infos sont par là, si vous ça vous dit ^^. Je voulais mixer les deux. On retrouve donc, mon encolure bateau fétiche ( celle que j’ai redessinée et je suis au bonheur de vous dire que vous allez bientôt la voir passer par ici en version jersey car j’ai trouvé THE patron de débardeur en jersey) avec du biais pour la terminer mais aussi au niveau des emmanchures

C’est ma finition préférée, définitivement à la place des parementures et des ourlets classiques sur le haut des top sans manche : Il faut de la minutie et c’est un peu long mais ça ne bouge pas d’un poil de yak, ça ne se déforme pas et c’est joli. J’ai fait mes surpiqûres ton sur ton cette fois, pour pouvoir mettre n’importe quelle couleur avec ma petite robe noir, rouge/ rose qui pète, bleu canard, vert….

Surpiqûres que vous ne voyez pas, là bas…. Toute la séance photo, j’ai eu cette citation des 12 travaux d’Astérix dans la tête ‘^^

La patte de la Linotte

Du patron de base, j’ai gardé aussi les pinces et la forme des basques dos et devant mais je les ai rallongées pour avoir une petite robe. Mais comme je n’avais qu’un mètre de tissu, j’ai dû réduire chacune d’elles en largeur pour faire rentrer mes deux basques sur la largeur de la laize. Le devant est dessiné suivant 3 courbes pour éviter l’effet montgolfière des tops à basques froncées, la basque devant est plus large, beaucoup plus large que celle du dos, pour avoir aussi plus de fronces. J’étais vraiment triste de ne pas avoir assez de tissu alors, j’ai essayé de conserver un maximum les fronces du devant. En fait, j’aurais dû couper le dos de manière à retirer les fronces, comme vous allez voir, il est un peu large d’ailleurs. Mais Je n’ai pas osé, j’avais peur de perdre le côté évasé. J’ai donc retiré plus de largeur au dos mais j’ai gardé quelques fronces tout de même. Au final, j’aime bien la ligne que donne le devant comme ça, quand il est porté. Parce que sur cintre, on est d’accord que ça ne ressemble pas à grand chose ‘^^

Oui, c’est bien le devant, regardez donc ces pinces que vous ne voyez pas là-bas ;op

En ce qui concerne l’ourlet du bas, j’ai tenté un ourlet large, pour voir si ça permettait de garder le côté trapèze de la robe que mes non-hanches ne mettent pas en valeur du tout. Et je suis assez contente du résultat : ça ne cartonne pas du tout.

Epic fail ?

J’ai eu peur quand j’ai essayé ma robe, de l’effet sac à patates pour sortir les poubelles. En même temps, c’est un top large, hein, avec un tissu un peu lourd, donc en robe… Évidemment, j’ai dû lui ratiboiser les côtés un peu, mais je voulais garder un trapèze, alors, à la place de tirer tout droit, j’ai fait une courbe. J’ai gardé le point de départ , j’ai je suis partie en diagonale jusqu’à la couture d’assemblage de la basque pour retirer 1 cm à la louche à ce point là, puis je suis repartie dans l’autre sens pour une autre diagonale qui rejoignait la couture d’origine à une paire de cm sous ma ligne de taille. Puis j’ai lissé l’ensemble pour avoir une courbe à la place d’un genre de triangle très étiré. Et j’ai fait mon possible pour avoir la même chose de l’autre côté ‘^^. Comme ça allait à peu près, j’ai recoupé ma marge de couture et… j’ai fait beaucoup trop coupé. Attention, ça va faire mal aux zieux, je préviens ‘^^

Je me suis arrêtée à 1 poil de Bantha de la catastrophe mais faut dire qu’autour de moi j’avais un lapin Jedi qui sautait sur place en faisant hiphip, et 3 rebelles qui prenaient d’assaut une base du premier ordre, donc j’étais un peu perturbée ‘^^

C’était déjà mieux, mais j’ai quand même rajouté le fameux lien pour resserrer dans le dos, parce que c’est plus joli je trouve.

Je suis vraiment contente de ma petite robe qui est tout à fait boulot-grosse-chaleur-compatible, mais aussi classe et que je pourrais mettre les jours où on a prévu de faire bombance parce que j’ai grave de la marge dessous ( j’aurais adoré l’avoir enceinte, celle-ci d’ailleurs !)

Bon l’intérieur par contre, c’est une autre histoire, parce que j’ai tâtonné et reprisplusieurs fois avant de dessiner cette fameuse courbe. Et alors, découdre de noir sur du noir, après 17h30, même à l’heure d’été.. galère ! J’ai fini par mettre du bleu dans ma canette histoire de voir ce que je défaisais. Et j’ai eu la flemme de changer au moment de faire l’ourlet alors…

Mais on va pas chipoter et en plus c’est joli !

Les photos portées

On les a prises en fin d’après-midi sur la terrasse alors il faisait pas chaud chaud et en plus le mistral c’est levé alors … On a fait fissa fissa. J’ai fait les réglages et c’est l’homme qui a fait le cadrage avec les rebelles qui finalement en avaient assez de sauver la galaxie et qui voulaient MANGER genre là maintenant tout de suite.

Je vous ai coupé ma tête, c’était ça ou le sac plastique qui dépassait du bac à salades, à côté. On va dire que j’ai gardé le principal ;op

Comme vous le voyez, on est sur un basique basic mais je la vois bien dans une jolies viscose imprimée si j’ai la foi… Côté positif, j’ai ma longueur idéale, je ne tâtonnerai pas la trouver sur la prochaine !

Vous allez voir de côté, on est pas sur le truc le plus seyant de la terre ‘^^

Et mon dos est encore un peu large par contre, j’ai résolu mon problème d’encolure dos qui baille, cette fois, j’ai retiré le fameux triangle dont je vous parlais à propos de ma blouse bleu à petit pois. Et comme j’ai perdu du poids, justement, ça ne tire plus du tout et ça tombe bien.

Vous voyez le poing serré de la nana qui se caille grave sur sa terrasse ?

Mais de face, Je l’aime beaucoup et c’est tout ce que je lui demande. Après tout, je la porterai sans doute avec un gilet alors .. Les côtés et le dos, ça s’arrangera, pas vrai ? ^^

Et Voilà ! Alors, elle vous inspire ma petite robe noire qui aurait dû être un pyjama? Vous pensez que j’ai bien fait ? ^^

À la revoir, là, je me dis que je reprendrais bien la courbe de la basque devant pour faire un seul arrondi centré sur le milieu, tiens et qui redescendrait peut être un peu plus bas… vous en pensez quoi ?

Couture

Ma blouse d’amour…. qui n’était pas bleue !

A l’origine 

Je vous en ai déjà rabattu les oreilles ici : je pensais que je mettrais mille à sauter le pas et faire les modif’ nécessaires sur le patron, plus mille de plus pour oser couper dans mon coupon chéri. Et en fait… ben j’ai pris le temps de la coudre la veille de partir en vacances ! Donc … voici blouse d’amour n° pleins ‘^^

Le patron 

IMG_20200716_182200_367
En vrai le tissu n’est pas du tout mais alors pas du tout orange ! Je n’ai pas réussi à corriger la balance des blancs cette fois… Allez savoir pourquoi 😦 

On retrouve donc à partir des pinces le patron de la Désinvolte de Odv Patron ( coucou Nathalie ^^) et en faut les bretelles de grainfield de ottobre et ma première encolure maison ! J’ai fait une demi toile ( juste la partie haute) non portable pour vérifier … que c’était trop haut, j’ai modifié à l’arrache en faisant confiance à ma bonne étoile et j’ai coupé tissu  d’amour sans réfléchir et …. C’est JUSTE ce que je voulais ! Je l’ai tellement rêvé cette blouse !!! Et du coup, j’ai mon encolure droite pour une autre cousette que je rêve de coudre depuis deux ans au moins….. Et j’espère vous présenter ça très vite !

Pour le reste, comme préconisé chez Ottobre du biais rapporté pour l’encolure …

IMG_20200716_182501_135
Ici la couleur est bien plus fidèle quoi que encore un poil trop orange…

… et les emmanchures

IMG_20200716_182338_787

Les fournitures 

On a donc : du biais froufrou aux petits oiseaux trop jolis qui attendaient son projet depuis … pioufff 2 ou 3 ans ( ou plus, en fait, j’ai l’impression d’être continuellement dans une faille temporelle en ce moment… hier s’avère souvent être il y a 3 ou 6 ans ‘^^) et … Le fameux lin viscose  de chez Little Fabrics, dans le coloris  » Dusty Terracotta » (entre vieux rose et brique) que j’aime beaucoup et que je n’ai pas vraiment réussi à rendre en photo ‘^^ La couleur et la qualité sont juste absolument dingues ! c’est un tissu avec un excellent drapé, un peu lourd et donc exactement parfait pour ce genre de top avec des fronces. Si j’avais les sous, je ne coudrais que celui-ci ! La version de chez Cousette est vraiment bien mais celle-ci est pour moi un cran au dessus. Attention quand vous coupez, le lin et la viscose peuvent avoir tendance à se déformer ou tout du moins à bouger à la coupe. Cette fois aussi j’ai mis une tonne d’épingles et tout c’est très bien déroulé !

La patte de la Linotte 

Tout est dans le mix de patron avec en plus mes finitions aux surjets de couleurs contrastantes ….

IMG_20200716_182119_168

Et mon sempiternel bord à la main, vraiment invisible grâce au lin et donc aux trames du tissu.

IMG_20200716_182226_340

Epic fail ? 

Etourderie 1 … J’ai fait une des mes lignes de fronces en cousant avec un point de 2,5 de large au lieu de 5… J’ai biiiiiien galéré pour découdre tout ça ‘^^

IMG_20200716_182253_258
et non, on ne peut pas froncer quand le point est trop petit… oui j’ai essayé, au cas où, sur un malentendu… Evidemment en vain ‘^^

Etourderie 2 …. j’ai commencé la surpiqûre du biais d’encolure …. au lieu du devant et non du dos. On a donc une double couture en plein milieu ( là ou ça se rejoint) mais ça ne se voit que si on met le nez dessus alors… ‘^^mais du coup ? , la jonction du biais au dos est presque nickel pour une fois ‘^^

IMG_20200716_182412_622

Les photos portées 

Bon le côté positif c’est que j’ai des écheveaux de bio balance de la couleur que vous voyez en dessous et apparement, ça ne me va pas trop mal, donc je pourrais me tricoter un petit top avec un de ces jours ‘^^

IMG_20200716_182048_696
Comme il faut voir le positif : la blouse est trop orange , mais la porte bleue est bien bleue, elle … Sens des priorités, hein ;op

Finalement je n’ai pas repris le dos car ma toile  non portable était déjà un peu serrée : je pense que j’ai dû trop tiré en posant le biais sur la version bleu et du coup, j’ai  dû déformé le dos…Cette fois, c’est presque parfait !

IMG_20200716_181953_881
On note juste un léger surplus de tissu qui fait un pli horizontal : si vous savez comment corriger ça… Sinon, je crois que j’ai pris un coup de soleil ‘^^

Et de côté

IMG_20200716_181549_285

Et juste pour vous, du coup, un plan plus rapporté de l’encolure …

IMG_20200716_181828_474
( je crois que j’ai pris du poids dans les bras, moi ‘^^)

Et pour finir en mode « ooooh mais j’ai des pieds , moi aussi ?! ;op

IMG_20200716_181749_212

Note à moi même : penser à éditer avec une photo où je porte blouse d’amour avec veste nénuphar doudou parce que les deux vont trop bien ensemble…

Et penser à cette fichue balance des plans AVANT de prendre les photos ‘^^  C’est ça quand on veut enchainer les photos de deux projets à la suite, alors que la lumière est déjà en train de tourner : on fait gaffe pour la première fois … mais pour la seconde et une demie heure…. question lumière et donc couleur, ben ça pardonne pas !

Alors, mis à part la couleur qui de toute façon n’est pas du tout la bonne : qu’est ce que vous pensez de ma jolie blouse ? ^^

 

Couture

Encore du bleu ;op

A l’origine 

IMG_20200712_112557_773

Vous connaissez mon amour pour le patron de la Désinvolte de Odv patron ? Et bien j’ai eu envie de le mixer avec mon autre patron chouchou de l’été ! ^^ J’ai un superbe coupon de lin viscose dans un rose parfait qui attend sagement le patron qui le mettra en  valeur. Alors, j’ai fait une toile avec les chutes de mon estuary chouchoute de l’an dernier.

Les fournitures

IMG_20200712_112637_154

J’ai utilisé un tencel fluide et un peu lourd trouvé par 3m chez les coupons Saint-Pierre l’an dernier. Ce tissu est toujours aussi fuyant ‘^^ j’ai donc utilisé une tonne d’épingles et j’ai presque réussi à couper les arrondis du patron sans heurt. C’est le type de tissu qui va bien à ce genre de top : j’ai fait une pré-toile en popeline noire qui est totalement importable tant elle fait montgolfière ‘^^ ( je vous épargne les photos, ça ne rend absolument pas bien du tout ^^). Le tissu est très léger à porter mais avec suffisamment de poids pour que les fronces tombent super bien. Par contre, contrairement à ce que j’ai pu lire, ce n’est pas exactement un type de tissu très écolo : comme sa copine la viscose, il demande beaucoup d’eau pour son traitement.

Pour les finitions d’encolure et d’emmanchures, un peu de biais d’amours du marché qui attendait depuis bien deux ans… Il n’est pas tout à fait aussi souple qu’un liberty mais il est parfait pour cet usage.

Le(s) patron(s)

IMG_20200712_113024_432

Pour l’encolure : mon patron ottobre chouchou d’amour et pour le reste à partir de la pince poitrine : la désinvolte de Nathalie. On se retrouve plus bas pour la présentation des détails de l’ensemble ^^

La patte de la Linotte

Donc, j’ai gardé du patron ottobre : les encolures devant et dos, la largeur des bretelles et les finitions au biais rapporté encolure et emmanchures.

IMG_20200712_112946_843
Mais couture son hyper droite sur l’endroit du tissu et ça me met en joie !

Cette fois, je n’ai pas fait la flemmasse et j’ai posé le biais aux emmanchures ‘^^. Il faut vraiment que je me souvienne pour mon prochain top ottobre, je crains que vous n’ayez pas fini de le voir ici repopper de temps en temps, que le biais stabilise les emmanchures bien mieux que l’ourlet.

IMG_20200712_112854_171

Tout le reste vient de la désinvolte, à savoir : les pinces-poitrines pour réduire l’effet potentiellement parachute de ce type de blouse, la découpe sous la poitrine, qui suit la courbe naturelle du corps ( 3 arrondis en tout, ce qui permet encore de réduire l’effet parachute… quand on se trompe pas de sens pour les fronces de sa basque…. On se retrouve encore un peu plus bas pour expliquer ça), la  basque froncée.

IMG_20200712_112923_915

Comment j’ai fait pour assembler les deux patrons ? Je n’ai aucune photo exploitable de la manoeuvre, mais je vais essayer de l’expliquer avec des mots : j’ai superposé les deux copies des patrons ( le papier est quasi transparent, ça aide vachement) et j’ai tracé par dessus, sur une 3eme feuille hein, l’encolure puis les emmanchures du top ottobre, puis j’ai tracé le bas de la  partie haute de la désinvolte. Ensuite, j’ai rajouté les pinces et j’ai repris les côté à partir des pinces pour que le haut et le bas coïncide à peu près. C’est la partie cuisine, hasardeuse du truc ‘^^. Pour le dos, j’ai pris le patron du top ottobre et j’ai superposé sur celui de la désinvolte. Les largeurs étaient quasi identiques : alors j’ai juste mesuré combien il y avait de cm entre le bas de l’emmanchure de la désinvolte et le bas de la pièce. J’ai reporté cette mesure sur le patron du top ottobre et j’ai juste tracé un trait.

Bon je crois que c’est pas très clair mon histoire ‘^^Il faudrait que je refasse la manoeuvre et que je prenne une paire de photos, je crois…. Mais je vous promets rien…

J’ai dû recouper 2 cm et demi sur mon ourlet et je ne sais pas comment j’ai fait mon compte par rapport à ma première désinvolte sans manche que j’aime d’amour aussi et qui commence à montrer des signes d’usures suspects… Note à moi-même : recouper mon patron de basse ‘^^ Comme d’habitude, ourler à la main à points invisibles, parce que je suis maso, pour garder un max de fluidité en bas ^^

IMG_20200712_123641_839

Epic fail 

Alors déjà : le tissu doit être bien fluide, parce que sinon, à moins d’être plate comme une limande, ça rend pas très bien. Mais vous connaissez la chanson sans doute, c’est la même chose pour Lucie, ou bien Marthe. Je suis d’ailleurs septique sur l’utilisation de tissu lange pour ce genre de projet. Certes, c’est confort mais toutes ses fronces sans repasser à mort pour les écraser…. Enfin, c’est subjectif sans doute… Donc mon premier fail ce fut la popeline ‘^^ Non pas la peine de demander, vous n’aurez pas de photos ;op  

Deuxième fail que vous allez voir sur les photos : l’encolure dos baille. Elle baille toujours d’ailleurs. Je sais comment le réparer grâce à la créatrice du patron de la Asta Dress que je vous ai montré ici. Il faut que je retire la valeur d’un pince verticale au milieu du dos. Il faut que je retravaille mon patron. Et d’ailleurs, à bien y réfléchir que je le reporte sur d’autres patrons ….

Troisième fail, aka celui de la honte : j’ai consciencieusement épinglé mon tissu tous les 3 cm pour que ça ne bouge pas à la découpe : ma basque avait donc son bel arrondi central, celui qui fait que la blouse tombe hyper super bien malgré les fronces ( encore une fois, Chapeau bas Nathalie !). Et pour une fois, il était parfaitement dessiné malgré le tissu si vivant qu’il en est pénible à couper. Et j’ai froncé…. et oui, le bas de la pièce au lieu du haut. Ne me demandez pas comment j’ai fait… Je sais pas …. évidemment je m’en suis rendu compte au moment de l’ourlet final. Alors j’ai tout recoupé comme une sagouine au jugé, sur un tissu fuyant… voilà vous avez compris…

Quatrième fail : mon bas n’est pas super droit ‘^^ j’ai essayé de tricher avec l’ourlet mais le dénivelé de 1 cm, ça ne se rattrape pas vraiment… Côté positif, comme il y a beaucoup de matière avec les fronces et que je ne suis pas un mannequin de vitrine, ben … on s’en rend presque pas compte ‘^^

IMG_20200712_113117_980
Qui se voit encore moins si je triche en prenant la photo du dessus ;op

Cinquième mini fail : mon raccord de biais à l’encolure est un peu cracra dedans, mais c’est pas grave, ça se voit pas, vu que c’est dedans. L’honneur est sauf

Bon je suis contente du résultat final quand même. Je vais tenter une 3 ème toile cette série de modifs :

Retirer la valeur de cette fameuse pince verticale dans le dos + raccourcir la basque de 2 cm pour ne avoir à recouper mon ourlet après coup + remonter un peu l’encolure devant  parce que mon idée, je voudrais une encolure plus haute et plus droite ( mais je ne sais pas si ça va être confort à porter…. d’où la toile avant de couper dans mon précieux d’amour)

IMG_20200712_113153_895

Les photos portées 

Bon j’ai déjà beaucoup trop discuté alors…. On a donc nos traditionnelles photo de presque face

IMG_20200712_113403_245

Photo de côté, où on voit déjà un peu le dos qui baille

IMG_20200712_113229_578

Et de dos

IMG_20200712_113315_590
vous voyez le triangle de tissu en trop dont je vous parlais tout à l’heure ?