Couture

Petite collection printemps/été 2021 : le sweat chouchou

A l’origine de ma petite capsule

Il y a quelque temps, j’ai fait un état des lieux des grands coupons qu’ils me restaient à coudre ainsi que des grandes chutes. Je voulais voir si je pouvais planifier quelques séances de couture, histoire de ne pas passer le peu de temps que j’ai pour coudre à réfléchir quoi faire… et ne plus avoir le temps de coudre. En fait, c’est pas compliqué, c’était deux jours avant l’annonce du nouveau confinement. Je les ai donc tous sortis et j’ai commencé à gribouiller pour faire coïncider ces tissus avec les patrons que j’ai en stock et jamais cousu. Il en est sorti une série de petits gribouillis jolis que j’ai fini par épingler sur un tableau. J’ai ensuite fait le tour des fournitures dont j’avais besoin pour aller avec ces envies …. et j’ai fait une commande de fils et d’entoilage ‘^^. Beaucoup de fils…. Je crois que je n’ai jamais autant achetée de fils d’un coup ‘^^. J’en ai profité pour essayer de créer des ensembles et j’ai privilégié les pièces qui pouvaient virtuellement se combiner entre elles quand j’hésitais entre plusieurs patrons.

Et mine de rien, vu que tout est prêt, dès que j’ai envie de coudre, j’ai juste à prendre un tas et you ! roulez jeunesse. J’ai donc déjà cousu un joli stock de projet pas forcément de saison. Surtout que le froid est revenu, et que le mistral s’est levé. Je me retrouve donc avec 3 jupes, 1 top et 1 sweat à blogger. Je commence aujourd’hui par la dernière pièce cousue, celle qui j’aime le plus. Mais comme c’est aussi celle qui est prévue depuis le plus longtemps alors la boucle est bouclée ! Et demain, je pourrais porter mon sweat d’amour ^^

A l’origine … du sweat ^^

Un soir d’hiver , alors que je trainais ma flemme sur instagram, encore, je suis tombée en amour devant un sweat que Mélanie, alias « machin_chouette » venait de coudre. Quand je dis en amour, je suis sérieuse ! Une fois n’est pas coutume j’ai commandé le patron tout de suite, je l’ai imprimé et scotché tout de suite ET je l’ai même décalqué le lendemain matin ! C’était la semaine du 10 février, oui la précision c’est important dans la vie ^^

J’ai même commandé tout de suite du molleton de la collection hivers « see you at six » le soit même et j’ai fantasmé pendant 1 semaine cette cousette… que je n’ai pas faite ‘^^. Il était évident que je ne pourrais JAMAIS couper dans ce beau tissu sans faire une toile au préalable et j’avais déjà le tissu en stock , un French Terry Bleu/gris, acheté l’an dernier pour faire une toile de robe sweat. Mais je voulais un jersey contrastant pour aller avec et je n’avais rien, du moins je le croyais, en stock. J’avais même trainé l’homme dans les deux magasins de tissus du Pontet mais je n’avais rien trouvé. J’ai retourné le net mais je n’ai rien trouvé non plus. Sans tissu contrastant, pas de toile, sans toile pas de belle version dans mon beau tissu ( qui depuis en plus à changer de projet, mais ça c’est une autre histoire).

J’ai donc gribouillé ma petite collection, et puis j’ai commencé à gribouiller celle des garçons, parce que bon, il faut bien que je couse aussi pour les enfants et j’ai pleins de chutes de molletons, maintenant. J’ai sorti mes jersey bio imprimé acheté exprès pour ça au fil des années. Et puis d’un coup, illumination la semaine dernière ! Le sweat n’était pas dans mon tableau de départ, parce qu’il me manquait un tissu mais il faisait trop froid pour porter ce que j’avais prévu et j’étais hyper frustrée d’avoir cousu de jolies choses importables pour cause de température polaire. J’ai donc rajouté deux pièces dans ma petite collection, j’ai cousu la seconde et ce week end, je me suis motivée à coudre enfin ce sweat. J’ai encore procrastiné, parce que sans doute, j’avais peur de me rater même dans un tissu pas cher du tout. Et c’est lundi que j’ai coupé mon tissu et hier que j’ai cousu, sur toute la journée. Et ce sweat…je L’A-DO-RE !

Les fournitures

Pour le tissu principal, j’ai coupé dans du French Terry couleur bleu-gris de chez Mamzelle fourmi. Le tissu a une couleur impossible à prendre en photo, il est léger mais il se tient, il est élastique mais pas trop et surtout super stable. Un vrai régal à coudre. Je ne pense pas qu’il va tenir des années, on est sur un plutôt bon bas de gamme mais pour une toile c’est parfait et j’en suis ravie. Bon au final, ce n’est pas vraiment une toile, hein, c’est une version définitive ^^. On est sur le vêtement parfait pour la demi-saison ou l’hivers en intérieur. Je le porterai avec délice l’hivers prochain en cours ou dès maintenant dehors ou à la maison.

Le patron propose de faire tout le sweat, doublure capuche comprise dans le même type de tissu mais précise qu’on peut prendre un poids plus léger pour celle doublure. J’ai donc pu utiliser un jersey bio à étoiles, pour t-shirt donc. J’en avais pris 1 m dans un magasin de tissu à Montpellier, planqué derrière un géant casino, et dont j’ai oublié le nom depuis belle lurette, quand j’étais enceinte de Eliott. Il est un peu plus bleu que mon molleton mais je trouve qu’ils s’entendent très bien

Le patron

Il s’agit  » Hug Hoodie » de Made it pattern, un patron PDF payant en anglais disponible pour les adultes en 8 tailles, de 79 cm de tour de poitrine à 112 cm mais aussi en version enfant et en version ado. Les explications sont très claires et amusantes par moment, mais surtout accompagnée pour chaque étape de photos. Je vous conseille vraiment de faire très exactement ce qu’on vous dit de faire : on repasse pas mal mais ça vaut le coup ! enfin, attention, il y a un moment où il ne faut PAS repasser justement. Les finitions sont très soignées et ce n’est pas la peine de surjeter tout à l’avance. On peut coudre le patron à la surjetteuse ou comme moi à la machine.

C’est un Sweat à capuche ( doublée) mais le patron propose aussi une finition d’encolure avec une bande rapportée.

Avec des manches raglans

Autant dire ma forme de sweat préférée ! J’ai déjà cousu un Linden Sweater de Grainline studio, plus classique et qui n’a pas de capuche. C’est d’ailleurs aussi un très bon basique, à mon humble avis.

Les ourlets de manches sont réalisé avec un bracelet …. de manches, ce qui est vraiment bien quand on débute en couture, puisqu’on a pas à utiliser d’aiguilles doubles. Je crois que c’est officiellement ma finition de flemmasse préférée, d’autant plus qu’on peut jouer sur des tissus contrastants

Pour l’encolure, on termine avec la capuche donc on a les parties devant et manches qui sont juste surjetée et la partie dos terminée avec une bande de propreté.

Le bord de la capuche est surpiquées pour que les épaisseurs ne bougent pas :

D’ailleurs, comme l’indique le patron, toutes les coutures sont surjetées soit directement quand on coud si on utilise une surjetteuse, soit par!s les coutures si on utilise une machine comme moi. Je me suis hyper appliquée pour cette étape en recoupant si nécessaire quelques mm ici et là pour que le dedans soit aussi beau que le dehors ^^

Mais ce qui m’a fait craquer sur ce modèle, sa spécificité, c’est son côté asymétrique et le fait qu’il est plus long derrière que devant, ce qui va me permettre de le porter avec toutes mes jupes sans que ça fasse sac comme habituellement pour mon buste court avec les sweat du commerce. Et ça je kiffe grave, comme disent les jeunes. J’adore son côté confortable mais stylé. Je vous l’ai dit dans l’intro, je suis en amour devant ce patron !

J’avais très peur en fait de rater le bas, qu’il gondole, que ce ne soit pas net…. c’est vrai qu’il ne souffre pas trop l’à peu près ( si on oublie le raccord misérable que je viens de voir sur la photo du dessus…. mais je n’en moque… c’est dire si je l’aime ce sweat pas vrai ? ^^). Mais en repassant bien, en piquant ici avec le point élastique de ma machine ( longueur et largeur au plus large possible), je suis vraiment contente du résultat !

Même l’intérieur de mes manches, que j’ai retournées exprès pour vous est quasi nickel !

Coucou petit fil qui dépasse ^^

La patte de la linotte

Le patron est parfait mais j’ai fait un choix en dehors des clous, c’est de prendre mon jersey aussi pour les bracelets de manches pour faire un rappel de la doublure de la capuche et parce que c’est joli.

J’ai ensuite dû reprendre les manches parce que j’ai des bras maigrichons : j’ai retiré 1 cm de chaque côté de la manche et j’ai dû recouper la longueur de 7 cm, parce que sans ça, les bracelets de manches étaient inutiles. J’aurais pu les coudre quand même et les retourner mais il aurait fallu donc les assembler autrement pour que la couture d’assemblage ne se voit pas (jetez un oeil à la photo précédente) et je n’y ait pas pensé tout de suite. Et puis surtout, il aurait fallu les élargir car ils sont légèrement moins larges que le bas de la manche pour finir proprement la manche. Pour les retourner sans que ça resserre trop le bas, il aurait fallu calculer le pourcentage retiré et l’appliquer à la largueur de la manche un peu plus haut.

J’ai changé aussi autre chose, mais ce sera expliqué dans la partie « linotterie » de l’article.

Mélanie m’a dit après sa première version qu’elle aurait pu faire la taille du dessous. Alors j’ai pris la taille 12 pour 94 cm de tour de poitrine, et c’est juste parfait pour le corps !

Epic Fail ?

J’ai fait une bêtise pas grave en coupant mon tissu. Une pure linotterie. Le plan de coupe est dessiné avec le tissu non plié en deux, car à part le dos, on a aucune pièce coupée en double. Mais je n’ai pas fait attention. J’ai donc coupé … 2 devants entier en miroir. Ce n’est pas grave en soit car j’avais de la marge, mon coupon faisant 2 m de long. Mais je sens que je vais me maudire quand je vais vouloir utiliser mes chutes ‘^^ Heureusement, je m’en suis rendue compte pendant que je coupais donc j’ai pu rectifier pour les autres pièces donc je n’avais besoin que d’un seul exemplaire ‘^^

J’ai bien pris mon temps pour coudre ce petit sweat alors tout c’est passé quasi parfaitement. Par contre, je n’avais pas reporté sur le patron les marques qui indiquaient le positionnement de la capuche sur le devant. Les bord se chevauchent et je l’ai fait un peu à l’arrache ‘^^ Je pense qu’en vrai, ils se croisent plus. La prochaine fois, je n’utiliserai pas du jersey pour coudre la bande de propreté mais plutôt un biais un peu large, j’ai fini la mienne à la main et je ne trouve pas ça très propre.

J’ai dû m’y reprendre à 3 fois en tout pour ne pas avoir de plus à l’endroit où les extrémités de la capuche se croisent. Au final, il reste des micro plis mais j’ai eu peur de détruire mon tissu si je les décousais encore.

A refaire, je ferai de toutes petites modifications, comme par exemple dégarnir les courbes de l’arrière de la capuche pour que ce soit plus propre encore. J’ai dû recouper une partie de la doublure de la capuche : le patron précise que ça arrive si on prend un tissu plus léger pour l’intérieur par exemple mais je n’ai eu à le faire sur un côté de la capuche. Je ne comprends pas trop pourquoi, mais bon…

Enfin, je fait de prendre un jersey plus léger aussi pour les bracelets de manches, je trouve que ça fait un peu bizarre. Certains sweat du commerce sont comme ça mais je pense que j’aurais préféré le rendu avec du French Terry. A refaire, je changerai aussi deux choses sur les manches. Premièrement refaire le patron avec un vrai ajustement de longueur de manche : j’ai un peu de matière en droit autour du coude mais je pense que c’est en partie parce que quand on fait les chose bien, on ne raccourcit pas une manche en coupant le bout, on le fait plus haut, une ligne étant dessinée pour cela sur le patron. Je vais donc reprendre proprement mon patron. Et je raboterai 2 cm de hauteur sur le bracelet de manche, pour avoir plus un carré qu’un rectangle, juste parce que je trouve ça plus joli.

Rien que des détails ^^Je vais pouvoir soit couper dans mon tissu hors de prix, soit racheter du tissu hors de prix et je pourrais cette fois y aller les yeux fermés… en prenant bien mon temps ^^

Les photos portées

Cousu hier, sur le blog aujourd’hui alors que j’ai d’autres choses à prendre en photo… vous avez compris. Je l’aime ! Il va avec mes shorts, mes jupes, mes pantalons. Il faut que j’essaie avec uen robe aussi pour voir. Bref, vous allez le voir souvent dans mes petits OTD en story sur IG, je crois ^^

La photo du dessus est plus juste en terme de couleur.

Le dos tombe très bien lui aussi, pour une fois j’ai un sweat qui ne fait pas sac à patates sur moi ! ^^

oulala il va falloir reraser tout ça, c’est bien long !

Avec mon amie Mathilde, on se demandait si le tissu en plus sur le devant ne mettrait pas trop de matière sur le ventre. Mais comme le sweat n’est pas moulant, je trouve que ça passe très bien comme le prouve la photo de côté :

Allez, une petite dernière, pour vous monter comme je me sens bien dans mon super-sweat-original-doudou.

On se dit à tout bientôt, j’ai une jupe en lainage et une autre jupe doublée à prendre en photo vite-fait pour en profiter avant que les températures ne remontent trop vite, ça va me motiver pour les séances photos mais je ne voulais pas en imposer une trop longue à l’homme pour les photos portées, alors on va étaler sur la semaine ^^