Tricot

Le plaid de confinement…

A l’origine

Pendant le premier confinement, comme pas mal de gens, j’ai monté plein trop de projets. Comme nous nous disputons régulièrement le granny géant du le canap’ que j’ai crocheté il y 8 ou 9 ans, je me suis dit que c’était le moment idéal pour monter un projet cosy. Mais en tricot, vu que j’ai une couverture en crochet en cours depuis genre 4 ou 5 ans, qui n’a pas avancé cette année d’ailleurs, alors que je suis sensé faire une série de carrés par été, mais passons ! Donc, j’ai arpenté mes favoris ravelry et j’ai eu envie de refaire la couverture de naissance de Robin mais avec un fil plus épais car la première était trop petite pour un plaid de canapé. J’ai retourné mon stash et j’ai retrouvé une série d’écheveaux presque solitaires de Cascade 220 Heather, que j’ai associés à un reste de giliatt ^^

Les fournitures

Pour ce patron, on peut tout à fait jouer sur le nombre de couleur. Le but était ici d’épuiser un peu mon stock et ça fait drôlement plaisir de trouver quoi faire d’un bon paquet de restes ou d’écheveaux solitaires, pas vrai ? Ici donc, on retrouve de la cascade 220 Heathers coloris « greystone Heather », « moutarde » et « gold » ainsi que de la Gilliatt de De Rerum Natura coloris  » ‘heure bleue ».

J’avais acheté le gris en destash, j’ai utilisé quasiment utilisé tout mon gris : j’avais été sauvée par un envoi de reste mais j’ai perdu mes notes, impossible de me rappeler qui ni combien de laine j’avais au total : j’ai fini ce projet à la fin de l’été dernier, et il attendait depuis son blocage ‘^^. Pour le reste, je suis sincèrement désolée parce que je n’ai rien noté du tout et c’était il y a beaucoup trop longtemps pour ma mémoire de poisson :o( De mémoire, j’ai utilisé moins d’un écheavaux de chaque couleur contrastante mais c’est à prendre avec des pincettes !

Les deux fils n’ont pas tout à fait le même échantillon mais je me suis dit qu’ici ce n’était pas grave. D’expérience, la Cascade 220 bouloche pas mal, en tout cas pour les pulls mais elle est hyper douce et se détend vraiment pas mal au blocage et elle gonfle aussi beaucoup. J’ai tenté comme ça du coup. J’étais un peu trop juste en gris pour passer encore une taille d’aiguille au-dessus mais avec un 3eme entier écheveau, je pense que j’aurais pu. Quand à la Giliatt, elle fut difficile pour mes mains à tricoter en 4,5 mais comme elle est minoritaire pour ce projet, je me suis dit que ce ne serait pas grave et qu’elle ne déformerait pas ces voisines. C’est ce qui s’est passé car en fait, les échantillons sont presque similaires : par contre, elle est clairement plus dense que ses copines. Donc si vous voulez tenter intégralement en gilliatt , vous pouvez clairement passer en 5 voir peut être même en 5,5 mm suivant votre tension. J’ai tricoté l’ensemble en 4,5 mm et j’obtiens une couverture de cm de côté 84 cm de pointe à pointe ( 33 inch au lieu des 45 prévu par le patron mais c’est normal, je n’ai pas du tout le bon échantillon (14 mailles pour 10 cm normalement, moi je suis autour de 18 je crois) et je n’ai pas tiré sur le carré central pour avoir une bonne épaisseur de point mousse.

Le patron

Le patron est édité par Brooklyn Tweed Factory, il s’agit de la « Tweed Baby Blanket », crée par Jared Flood, dont la fiche est disponible en anglais et en téléchargement payant sur Ravelry. Normalement elle se tricote avec de la Worsted ( et donc plus de la Giliatt que de la Cascade, mais j’ai utilisé ce que j’avais sous la main ). J’ai tricoté la plus grande taille car j’avais un échantillon plus petit donc je visais les dimensions de la petite taille…que je n’atteints même pas ;op

Ce modèle s’inspire des « Hap » : c’est à dire d’une forme de châle / couverture bébé traditionnelle des îles Shetland. On commence par tricoter le carré central, ici en partant d’un coin et en augmentant à chaque rang, puis on réduit. Le parfait tricot-zéro-cerveau !

Ensuite, on va relever les mailles tout autour du carré central pour tricoter la bordure en rond. Spoiler Alert : il vaut mieux aimer ça, comme moi, parce que ça fait un paquet de mailles à relever… vraiment un paquet ‘^^ Sauf qu’on ne fait pas tout à fait comme d’habitude, je vous laisse découvrir avec la fiche : Jared est connu pour avoir THE truc pour moderniser le tricot ^^. D’ailleurs, les modèles Brooklyn Tweed sont vraiment renommés dans la communauté anglophone pour leurs aspects ultras techniques et innovants. Je vous conseille vraiment d’aller regarder sur Ravelry, les formes sont intemporelles, c’est toujours hyper bien pensé (souvent avec couture, mais toujours pour une bonne raison) et souvent très classe. Et les photos sont sublimes !

La dentelle fait aussi partie des points traditionnellement tricotés dans les îles Shetland. C’est d’ailleurs un grand classique chez les designers de toute nationalité ^^. Vous trouverez des tas de patrons le reprenant et on comprend très facilement pourquoi : le rendu est très chouette et il se mémorise et se « lit » vraiment très très facilement. Il crée de jolies vaguelettes et les coins de cette blanket sont vraiment beaux !

Enfin, on termine par un icord. Une très longue icord. Si vous avez lu mon interview parue dans le numéro de Noël dernier du magazine de l’Echeveau Solidaire, vous savez que j’adore les SSK et quand on rabat en icord, on en fait tout un monceau, j’étais au paradis ! Je n’ose pas vous dire le nombre de mailles finales ;op

Je vous ai fait aussi une photo de l’envers du tricot, juste comme ça ;op En vrai, le fait de relever les mailles pour la bordure rajout de la tenu au carré central. C’est la même chose avec les coutures ou bien pour une encolure. Si vous tricotez un fil lourd ou bien une pièce avec pleins de torsades, ou bien beaucoup de mousse, coudre permet aux pièces de ne pas se déformer dans le temps ou de se transformer en serpillère géante en cas de point mousse ^^ Relever les mailles pour une encolure par exemple ou comme ici a le même effet. Donc si un ou une designer prend le parti de le faire comme ça… C’est que ce n’est pas pour rien ^^ Et puis c’est très pratique pour rentrer les fils, accessoirement ^^

La patte de la Linotte

Les patrons de Jared Flood sont toujours impeccables et j’aime beaucoup ce modèle ! Je n’ai changé que la succession des couleurs : quand c’est parfait, pourquoi le modifier ? ^^ Et ici, c’était surtout pour des questions de pratique : j’avais un reste de doré plus conséquent ( plus d’un échevau) donc j’ai réfléchis à la manière d’optimiser. Il me reste pas mal de doré, je vais l’utiliser pour ma prochaine couverture ^^

Epic Fail ?

J’ai bloqué environ sur la moitié du carré central. Pas parce que je m’ennuyais, des km de mailles endroit, c’est exactement ce dont j’avais besoin à ce moment là, entre deux copies numériques et trois arrachages de cheveux, mais j’avais trop mal aux mains pour tricoter avec des aiguilles 4,5 mm. Je passais mes journées à taper à l’ordinateur, alors quand je prenais mes aiguilles, les doigts et poignets de mémé Marie, ben ils étaient trop fatigués pour ça ! J’ai donc dû la laisser de côté jusqu’à la fin de l’été. Mais une fois que je l’ai reprise, je l’ai terminée en moins d’une semaine !

Une seule partie m’a posé problème : le relevage des mailles. J’aime toujours autant ça mais comme on a une dentelle juste après, on ne peut PAS se permettre de ne pas avoir le bon compte de mailles pour chaque côté du carré. Et évidemment, en bonne linotte incapable de compter plus loin que 50 sans se tromper dans son compte, j’ai recommencé un paquet de fois ‘^^. Je savais qu’après, il ne resterait que du pur plaisir alors je me suis appliquée mais j’y ai passé bien une après midi, à force de défaire ^^

Dernier Fail : le blocage. J’avais tellement gardé un mauvais souvenir de ce passage de la couverture de naissance de Robin que j’ai repoussé, repoussé, repoussé… Et puis il fallait plein de place pour la poser au sol, et que ça reste deux jours. L’hivers est passé, et on en avait plus besoin au printemps et… et … et …. Bref, quasiment un an avant de bloquer ma jolie couverture, c’est un peu couillon quand même … Parce que en fait, je n’ai eu aucun soucis ;op. En même temps à l’époque tous les blocages se transformaient en crise, alors…. Donc finger in the noise ! Et puis avec le temps qu’il fait en ce moment, je n’ai eu qu’à la poser sur la terrasse ( attention pas de soleil direct sous peine d’avoir un tricot feutré par la chaleur du soleil !) 3 heures et avec le mistral, c’était plié ^^. Faut dire que j’ai trouvé hier après midi un projet de couverture qui me botte vraiment beaucoup donc il fallait absolument que je bloque dans la foulée cette couverture-ci ! Je n’ai pas osé faire un blocage agressif ( contrairement au châle qui sèche présentement) pour garder tout le moelleux de la couverture, comme je l’ai dit un peu plus haut je crois. J’aurais pu tirer la dentelle un peu plus : il aurait fallu épingler le carré central, PUIS la dentelle, pour ne pas tirer sur le carré mais j’ai eu flemme. Et puis je n’avais pas assez d’épingles, de toute façon. Bonjour excuse en bois ;op

Les photos portées

Ahaha … oui, c’est facile mais bon … j’ai pas pu m’émpêcher de la faire ^^. Le carré est un peu court pour être porté en châle ( c’est un baby blanket à la base, mais plutôt une petite couverture, les « Hap » originels sont très grands et portés aussi en châle en étant plié en deux … et avec un fil plus fin d’ailleur mais j’ai comme c’était compliqué de le montrer en entier, chez moi, avec un joli fond, j’ai pris ce parti.

Il est un peu petit pour moi mais parfait pour un enfant, par exemple.

Et voilà ! J’essaie de bloquer les tricots de l’an dernier qui attendent leur tour. Oui, LES tricots de l’an DERNIER. Vous avez bien lu ! J’étais à l’époque clairement plus une tricoteuse qui tricote pour le process que pour l’objet fini, je crois ;op . Cette année, j’ai beaucoup moins tricoté, sans doute parce que l’année a été compliquée avec beaucoup plus de boulot merci la réforme et le télétravail, celui qui me dit que les profs ont rien doute cette année, je le mords ;op et que je n’avais pas trop le goût à faire des chose… J’espère que je vais retrouver mon rythme des années précédentes parce que j’ai associé plusieurs gros projets à des laines que j’ai déjà et que j’ai très envie de les tricoter ET de les porter… Bref… Je ne sais pas si le prochain article sera tricot ou couture (j’ai un article de quasi fini en couture, par exemple) mais en tout cas, je crois qu’on peut dire que le tricot fait son retour par ici ! Depuis un moment, mis à part de rares knit tests, je tricote surtout des anciens modèles ( celui-ci date de Juin 2009, par exemple), mais je les aime d’amour et je les trouve toujours d’actualité alors j’espère que vous aimez ce presque « rétro knitting » !