Couture

Encore du bleu ;op

A l’origine 

IMG_20200712_112557_773

Vous connaissez mon amour pour le patron de la Désinvolte de Odv patron ? Et bien j’ai eu envie de le mixer avec mon autre patron chouchou de l’été ! ^^ J’ai un superbe coupon de lin viscose dans un rose parfait qui attend sagement le patron qui le mettra en  valeur. Alors, j’ai fait une toile avec les chutes de mon estuary chouchoute de l’an dernier.

Les fournitures

IMG_20200712_112637_154

J’ai utilisé un tencel fluide et un peu lourd trouvé par 3m chez les coupons Saint-Pierre l’an dernier. Ce tissu est toujours aussi fuyant ‘^^ j’ai donc utilisé une tonne d’épingles et j’ai presque réussi à couper les arrondis du patron sans heurt. C’est le type de tissu qui va bien à ce genre de top : j’ai fait une pré-toile en popeline noire qui est totalement importable tant elle fait montgolfière ‘^^ ( je vous épargne les photos, ça ne rend absolument pas bien du tout ^^). Le tissu est très léger à porter mais avec suffisamment de poids pour que les fronces tombent super bien. Par contre, contrairement à ce que j’ai pu lire, ce n’est pas exactement un type de tissu très écolo : comme sa copine la viscose, il demande beaucoup d’eau pour son traitement.

Pour les finitions d’encolure et d’emmanchures, un peu de biais d’amours du marché qui attendait depuis bien deux ans… Il n’est pas tout à fait aussi souple qu’un liberty mais il est parfait pour cet usage.

Le(s) patron(s)

IMG_20200712_113024_432

Pour l’encolure : mon patron ottobre chouchou d’amour et pour le reste à partir de la pince poitrine : la désinvolte de Nathalie. On se retrouve plus bas pour la présentation des détails de l’ensemble ^^

La patte de la Linotte

Donc, j’ai gardé du patron ottobre : les encolures devant et dos, la largeur des bretelles et les finitions au biais rapporté encolure et emmanchures.

IMG_20200712_112946_843
Mais couture son hyper droite sur l’endroit du tissu et ça me met en joie !

Cette fois, je n’ai pas fait la flemmasse et j’ai posé le biais aux emmanchures ‘^^. Il faut vraiment que je me souvienne pour mon prochain top ottobre, je crains que vous n’ayez pas fini de le voir ici repopper de temps en temps, que le biais stabilise les emmanchures bien mieux que l’ourlet.

IMG_20200712_112854_171

Tout le reste vient de la désinvolte, à savoir : les pinces-poitrines pour réduire l’effet potentiellement parachute de ce type de blouse, la découpe sous la poitrine, qui suit la courbe naturelle du corps ( 3 arrondis en tout, ce qui permet encore de réduire l’effet parachute… quand on se trompe pas de sens pour les fronces de sa basque…. On se retrouve encore un peu plus bas pour expliquer ça), la  basque froncée.

IMG_20200712_112923_915

Comment j’ai fait pour assembler les deux patrons ? Je n’ai aucune photo exploitable de la manoeuvre, mais je vais essayer de l’expliquer avec des mots : j’ai superposé les deux copies des patrons ( le papier est quasi transparent, ça aide vachement) et j’ai tracé par dessus, sur une 3eme feuille hein, l’encolure puis les emmanchures du top ottobre, puis j’ai tracé le bas de la  partie haute de la désinvolte. Ensuite, j’ai rajouté les pinces et j’ai repris les côté à partir des pinces pour que le haut et le bas coïncide à peu près. C’est la partie cuisine, hasardeuse du truc ‘^^. Pour le dos, j’ai pris le patron du top ottobre et j’ai superposé sur celui de la désinvolte. Les largeurs étaient quasi identiques : alors j’ai juste mesuré combien il y avait de cm entre le bas de l’emmanchure de la désinvolte et le bas de la pièce. J’ai reporté cette mesure sur le patron du top ottobre et j’ai juste tracé un trait.

Bon je crois que c’est pas très clair mon histoire ‘^^Il faudrait que je refasse la manoeuvre et que je prenne une paire de photos, je crois…. Mais je vous promets rien…

J’ai dû recouper 2 cm et demi sur mon ourlet et je ne sais pas comment j’ai fait mon compte par rapport à ma première désinvolte sans manche que j’aime d’amour aussi et qui commence à montrer des signes d’usures suspects… Note à moi-même : recouper mon patron de basse ‘^^ Comme d’habitude, ourler à la main à points invisibles, parce que je suis maso, pour garder un max de fluidité en bas ^^

IMG_20200712_123641_839

Epic fail 

Alors déjà : le tissu doit être bien fluide, parce que sinon, à moins d’être plate comme une limande, ça rend pas très bien. Mais vous connaissez la chanson sans doute, c’est la même chose pour Lucie, ou bien Marthe. Je suis d’ailleurs septique sur l’utilisation de tissu lange pour ce genre de projet. Certes, c’est confort mais toutes ses fronces sans repasser à mort pour les écraser…. Enfin, c’est subjectif sans doute… Donc mon premier fail ce fut la popeline ‘^^ Non pas la peine de demander, vous n’aurez pas de photos ;op  

Deuxième fail que vous allez voir sur les photos : l’encolure dos baille. Elle baille toujours d’ailleurs. Je sais comment le réparer grâce à la créatrice du patron de la Asta Dress que je vous ai montré ici. Il faut que je retire la valeur d’un pince verticale au milieu du dos. Il faut que je retravaille mon patron. Et d’ailleurs, à bien y réfléchir que je le reporte sur d’autres patrons ….

Troisième fail, aka celui de la honte : j’ai consciencieusement épinglé mon tissu tous les 3 cm pour que ça ne bouge pas à la découpe : ma basque avait donc son bel arrondi central, celui qui fait que la blouse tombe hyper super bien malgré les fronces ( encore une fois, Chapeau bas Nathalie !). Et pour une fois, il était parfaitement dessiné malgré le tissu si vivant qu’il en est pénible à couper. Et j’ai froncé…. et oui, le bas de la pièce au lieu du haut. Ne me demandez pas comment j’ai fait… Je sais pas …. évidemment je m’en suis rendu compte au moment de l’ourlet final. Alors j’ai tout recoupé comme une sagouine au jugé, sur un tissu fuyant… voilà vous avez compris…

Quatrième fail : mon bas n’est pas super droit ‘^^ j’ai essayé de tricher avec l’ourlet mais le dénivelé de 1 cm, ça ne se rattrape pas vraiment… Côté positif, comme il y a beaucoup de matière avec les fronces et que je ne suis pas un mannequin de vitrine, ben … on s’en rend presque pas compte ‘^^

IMG_20200712_113117_980
Qui se voit encore moins si je triche en prenant la photo du dessus ;op

Cinquième mini fail : mon raccord de biais à l’encolure est un peu cracra dedans, mais c’est pas grave, ça se voit pas, vu que c’est dedans. L’honneur est sauf

Bon je suis contente du résultat final quand même. Je vais tenter une 3 ème toile cette série de modifs :

Retirer la valeur de cette fameuse pince verticale dans le dos + raccourcir la basque de 2 cm pour ne avoir à recouper mon ourlet après coup + remonter un peu l’encolure devant  parce que mon idée, je voudrais une encolure plus haute et plus droite ( mais je ne sais pas si ça va être confort à porter…. d’où la toile avant de couper dans mon précieux d’amour)

IMG_20200712_113153_895

Les photos portées 

Bon j’ai déjà beaucoup trop discuté alors…. On a donc nos traditionnelles photo de presque face

IMG_20200712_113403_245

Photo de côté, où on voit déjà un peu le dos qui baille

IMG_20200712_113229_578

Et de dos

IMG_20200712_113315_590
vous voyez le triangle de tissu en trop dont je vous parlais tout à l’heure ?
Couture

Test pour la Jolie Girafe : Le combi-short « L’Accessible »

Mais, mais, mais… J’écris cet article et on est même pas lundi ! Mais c’est fabuleux ! Bon en vrai, j’ai honte parce que si ma toile a été faite dans les temps, le patron est sorti ce lundi … Je me suis débrouillée comme une quiche sur ce coup là :o( 

A l’origine 

Nathalie m’a contacté, il y a quelques semaines pour me proposer de tester son dernier patron. J’avais fait de même avec la blouse « la désinvolte » que vous pouvez voir ici et ici. ( Et que j’ai aussi cousue en version robe). Les combinaisons, il faut l’avouer, ce n’est pas trop mon truc. Je n’en ai jamais acheté, principalement parce que je ne me projette pas du tout avec ‘^^. Mais je sais que les patrons de Nathalie sont toujours aux petits oignons et c’était l’occasion de sortir de sa zone de confort ! Je ne pensais pas porter de blouse à basque et je porte ma désinvolte très régulièrement et je l’ADORE. Alors, j’ai dit oui ! Et vu le confort de la pièce, je ne le regrette pas ! Je ne pense pas que j’irai travailler mais je passerai mes vacances dedans avec délice.

Les fournitures 

Fotor_155756877921253

Ma toile a été faite dans une popeline trop rigide, en version manches longues et pantalon, pour vérifier que tout tombe au poil. J’ai choisi un tissu de mon stock puisque Nathalie avait bien insisté sur le fait qu’il fallait VRAIMENT faire une vraie toile. Alors j’ai pris un coupon de 3 m de petites fleufleurs, très jolies mais qui n’est plus du tout dans mon style. Outre le fait que le tissu est un peu trop raide, le motif faisait vraiment pyjama ‘^^. Alors je vais justement en faire un pantalon de pyjama et je vous montrerai ça tout bientôt  (enfin j’espère ‘^^)

J’ai donc fait ma version définitive dans un crêpe lourd de chez mondial tissu. Je l’ai pris uni et bleu marine pour pouvoir m’amuser avec des baskets de couleurs ;op. En fait, je l’ai cousu en inversant l’endroit et l’envers. Je voulais un tissu le plus lourd possible mais il brillait beaucoup trop pour moi ‘^^.

Pour le lacet, j’ai pris un cordon en liberty trouvé chez la droguerie, pour la touche de couleurs. Sur la photo, il est à pois mais comme je n’en avais pas assez, j’ai pris son copain à étoiles, finalement ;op

Il vous faudra aussi une fermeture invisible de 30 cm au moins ( je n’avais qu’une 40 que j’ai recoupé à la fin), de seam tape pour stabiliser les encolures et éviter qu’elles ne se déforment, et un peu d’entoilage.

Le patron 

Fotor_155756879190665

Il s’agit donc de L’Accessible, un patron de combi qui peut se coudre en version short ou pantalon, à manches longues ou à manches courte. Je vous montre aujourd’hui ma version définitive pour laquelle j’ai choisi la version tout été ! Même si le temps ne s’y prête pas vraiment ‘^^. Tout tombe au millimètre, j’ai eu peu d’ajustements à faire et je suis ravie.

Petit Edit qui va bien : Attention les marges de coutures et d’ourlet ne sont pas comprises dans le patron ! 

Le patron comporte peu de pièces pour une pièce aussi ambitieuse : un devant, 2 demi-dos, deux manches ( si on choisit l’option manches longues) et 4 morceaux pour les jambes. Le patron propose de faire des poches italiennes, option que je n’ai pas prise parce que mon tissu glissait beaucoup et que j’ai été lâche ‘^^…. ( ce qui rajoute quelques petites pièce). Attention si vous choisissez l’option « tout long », il faut prévoir pas mal de tissu mais c’est logique puisqu’on coupe la hauteur de jambes en une seule fois. D’ailleurs le patron prévoit des jambes un peu longues pour qu’on puisse les rouler. Pour le col, Nathalie, nous a dessiné un joli col en V !

Fotor_155756876609554
Ouh il faut que je recoupe les petits fils, moi ‘^^

Bref ! Ce patron est, comme son nom l’indique, tout à fait accessible ! les seules difficultés tiennent à la pose de la fermeture invisible ( mais le pas à pas photo du patron est très très bien fait, et une fois que j’ai arrêté d’essayer d’utiliser le pied spécial pour suivre les indications de Nathalie et le pied à FE classique, tout est allé comme sur des roulettes) et à la pointe du col en V mais, en fait, même si je m’en faisais un monde, je n’ai pas eu de soucis et le résultat est hyper propre, grâce à la parementure. Nathalie nous livre aussi avec son patron un cahier d’ajustements très fourni et le patron propose de nombreux repères pour raccourcir ou rallonger les parties de la combi, notamment les jambes. Petite note à propose de la fermeture dans le  dos : n’ayez aucune crainte, pas besoin de se contorsionner pour la fermer ! Grâce à l’aisance du patron et au buste long pour être blousé, une fois le lacet défait, il suffit de tirer le tissu vers haut pour monter ou descendre la fermeture. Nathalie a pensé à tout ! 

Le col est terminé par une parementure comme je viens de le dire : un pas à pas photo encore une fois bien détaillé permet de passer cette étape sans soucis pour un résultat très propre ( comme toujours chez Nathalie)

Fotor_155756874048964

Pour froncer la blouse à la taille ( semi-basse ici pour le confort et le look), on fait 2 boutonnières et on pose un biais à la taille ( encore un pas à pas photo ! ) , que j’ai oublié de prendre en photo… J’essaierai d’éditer mon post assez vite ‘^^. 

La patte de la linotte 

J’ai suivi le patron à la lettre  mis à part un détail : j’ai fait les ourlets de manches AVANT de fermer les côtés du haut de la combi, parce que mon tissu fuyait un peu et que j’ai eu peur de galérer avec le petite diamètre une fois fermé. Sinon, j’ai été bien sage !

Fotor_155756865900195

Comme j’ai les fesses plates, j’ai descendu la fourche dos de 1 cm en suivant les indications du cahier d’ajustement et j’ai raccourci le bas de 2 cm ( soit la valeur d’ourlet que j’avais ajouté)

Epic fail ? 

Cette fois, j’ai choisi un tissu bien lourd et bien fluide alors la combi tombe super bien. Je me suis juste trompé d’épaisseur pour l’entoilage de la parementure qui est un peu raide (pour le confort) mais qui ne change rien du tout à l’allure du col qui tombe parfaitement.

Fotor_155756859681879
Même pas un petit plis… Je suis super fière de moi ^^

J’ai, comme d’habitude quelques petits défauts au niveau des coutures, mais rien de bien méchant. D’abord, j’ai foiré ma couture d’arrêt de fermeture éclair au dos de la combi. Il faut que je le reprenne ( mais je me connais ça va sans doute prendre des lustres ‘^^)

Fotor_155756870261371
Ca fronce légèrement.

Ma fermeture invisible n’est pas tout à fait invisible, mais c’est parce que je n’ai pas faufilé avant de piquer, du coup, ça a glissé un peu ‘^^.

Fotor_15575686840065

Par contre le haut de la FE est nickel et ça me met en joie. Oui, il m’en faut peu ;op

Les photos portées 

Je me suis jetée entre deux averses pour faire les photos. J’ai fini ma combi ce matin en reprenant l’ourlet. Ca fait du bien de renouer avec les habitudes des débuts du blog : coudre, faire les photos et publier en moins de 24 h…. Mon temps partiel me manqueeeeeeee…. 

Fotor_15575686198794
Oui, je n’ai pas fait la guerrière, j’ai mis des collants mais je trouve que ça lui va pas mal, non ?

Voici ce que donne la combi de dos …

Fotor_155756857080827
Et oui, plus de double pointe dans les chignons, maintenant que je tricote avec, je ne veux pas risquer de les perdre ‘^^

Et de côté :

Fotor_155756858483850

J’aime vraiment la manière dont la pointe du col V tombe :

Fotor_155756855756657

J’ai prévu de tenter un top, juste avec le haut de la combi. J’ai hâte de pouvoir m’y mettre !

Bref ( encore une fois ;op), je suis contente de cette petite cousette qui m’a donné envie de tenter le basic five ( le patron de pantalon de Nathalie) alors que j’ai toujours dit que je n’oserai jamais me lancer dans les ajustements nécessaires pour un pantalon. Peut être cet été ^^.

 

 

 

Couture

Une petite nouvelle pour l’automne !

A l’origine

J’ai eu l’année dernière la chance de tester le patron de la désinvolte de la marque « On dirait des vrais » de La Jolie Girafe. J’ai beaucoup porté cette tunique ( mais elle commence à être trop grande, il va falloir que j’en fasse une nouvelle… trop dommage ;op ) Dès ma première version, j’ai senti le potentiel de ce patron très versatile : j’ai tout de suite rêvé en avoir une en version robe. Nathalie avait projeté de faire un petit hack pour expliquer comme la transformer, avant même sa sortie.

Alors j’avais acheté le tissu en prévision, dans la collection que Mondial Tissu avait fait en collaboration avec Linamorrata : deux coupons de crêpes ( il me semble que c’est du crêpe de viscose mais je ne suis pas sûre du tout ) qui ont attendu près d’un an que j’ose couper dedans ‘^^ . une fois rentrée à la maison, j’ai eu peur que le tissu ne soit une plaie à couper à coudre, qu’il glisse et se déforme… Je me suis rendue compte hier ( et oui, ma robe a été cousue hier ! c’est dire si je l’aime ! ) que j’avais eu bien tord ! J’ai profité du fait que les deux grands étaient chez leur papa, le zhomme en formation et Robin chez sa mamie ( et donc je n’avais que Eliott dans les pattes) pour me jeter dans l’atelier. Que je n’ai même pas rangé pour l’occasion, j’ai tout fichu en bazar sur le canapé lit pour ne pas perdre une minute ;op

Le patron

Il s’agit donc de la Désinvolte de ODV , transformée en robe suivant le hack proposé par Nathalie.

Fotor_154037900460629

Elle se compose de 4 pièces. Deux pour le corsage  ( un dos et un devant ) qui est simplifié dans cette version : le joli décolleté et la patte de boutonnage disparaissent pour un col V, parfait ! J’aurai pu reprendre le corsage devant mais mon tissu étant très chargé, je me suis dit que la patte de boutonnage se perdrait dans le motif. Mais je suis bien décidée à faire plus tard une  seconde version de la robe ( en lin  uni sans doute) dans sa forme originelle qui est si féminine. Nathalie propose dans son hack deux versions à carreaux en lainage, et c’est vrai que ce col en V est un bon moyen de ne pas s’embêter avec des raccords ‘^^.

Les deux autres pièces sont les basques froncées, au dos et devant, rallongées ici. Le bas de la poitrine est soulignée par des découpes arrondies, (qui ne se voient pas forcément une fois portées mais qui limitent grandement le potentiel parachute de ce genre de pièce )

Fotor_154037870455185

Pas de fermeture éclair, puisque l’encolure permet largement à la tête de passer.

Les fournitures

Comme je viens de vous le dire, j’ai utilisé du crêpe de chez Mondial Tissu. Je pense faire une autre robe dans le second, mais je ne sais pas encore quel patron je vais utiliser.

Pour les parementures, j’ai utilisé un voile de coton France Duval Stalla que j’ai dans mon stock depuis des lustres et que j’utilise qu’en petites touches, parce qu’il est vraiment très transparent.

J’ai entoilé les parementures avec de l’entoilage tissé comme c’est préconisé par le patron.

La patte de la linotte

En plus des modifications proposées par Nathalie, voici ce que j’ai fait :

Comme sur mes version précédentes, j’ai réduit l’emmanchure, cette fois de 2 cm au niveaux des épaules ( dos et devant) et je l’ai remontée de 1 cm en bas. Vous avez une photo des modif du patron sur ma seconde version test ( je vous ai mis le lien en introduction). Cette fois, j’ai fait un ourlet à la machine pour les emmanchures au lieu du biais que j’avais utilisé la fois précédente : parce que je n’avais pas la bonne couleur de lib’ en stock. Le biais moutarde à petites étoiles blanches qu’on trouve à la droguerie aurait été parfait mais il ne m’en restait que 10 cm ‘^^

Fotor_154037893262421

J’ai encore une fois fait l’ourlet du bas à la main à point invisible.

Fotor_154037906181775

Je n’ai pas fait la même parementure que Nathalie, j’ai raccourcie le bas en gardant la même mesure que la largeur, un peu comme sur la robe Sureau. Et j’ai fait la surpiqûre à quelques mm du bord au lieu des 2 cm requis par le patron, comme Nathalie l’a fait sur sa version robe.

Fotor_154037895687618

Epic Fail ?

J’ai réduit les marges de coutures d’environ 1 cm sur les côtés parce que la robe était très large. C’est le style du vêtement, mais je préférai la faire plus ajustée. J’ai failli faire des pinces au dos du corsage, comme par exemple celles qu’on trouve pour le sureau de Deer and Doe. Mais mon tissu étant très fluide, je me suis dis que ce n’était pas la peine. Je pense pour ma version en lin, je le ferai au lieu de la reprendre sur les côtés.

Je suis très contente de mon premier col V, il n’y a qu’une micro pli tout en bas…

Fotor_154037891827860

…mais il faut vraiment avoir le nez dessus pour le voir, pas vrai ? Edit : la première fois, c’était complètement loupé ! Du coup, j’ai décousu et je m’y suis prise autrement qu’à l’arrache. J’ai tracé les lignes de coutures de chaque côté du V, au feutre effaçable jusqu’à ce qu’elles se croisent. J’ai cousu le long de la première et j’ai fait pivoté la pièce pour remonter de l’autre côté. Ensuite, j’ai cranté le V comme pour les découpes  du Kimono « Nénuphar » de Deer and Doe. Et c’était nickel. C’est en faisant la surpiqûre que j’ai merdouillé mon truc je crois… mais c’est pas grave !

j’ai dû fixer la parementure à quelques endroits pour qu’elle ne bouge pas, ce qui ne serait sans doute pas arrivé si j’avais coupé la parementure entière et que je l’avais prise dans la couture. Je ne savais plus si j’avais de l’entoilage léger ou lourd puisqu’il était roulé en boule dans le bas à entoilage et j’ai trouvé mon tissu entoilé très raide. J’ai eu peur que ce ne soit pas très joli de rigidifier la partie centrale de corsage.

Et j’avais mal fixé aux épaules, ce qui faisait bailler un peu décolleté.

Fotor_154037888965939

En déplaçant la couture pour mieux positionner la parementure par rapport à mon tissu extérieur, ça va un peu mieux.

Et dernière chose, sur un des côtés, les corsages dos et devant sont décalés. Pourquoi ? j’ai sans doute mal épinglé. Il ne me restait qu’une couture à faire à la machine, Eliott venait de se réveiller de sa sieste, il retournait l’atelier de fond en comble, j’ai voulu faire vite.. forcément mal ‘^^mais ce n’est pas très grave et puis ça m’arrive aussi quand je fais attention alors ‘^^…

Fotor_15403790467272

Les photos portées

Au début, je pensais porter cette robe avec mon vitamine D jaune, je vous ai fait une paire de photo portée avec ce gilet,

Fotor_154037881490638

 

Mais définitivement, je crois que je préfère la porter avec un autre de mes gilets chouchous : mon gilet écureuil ! Pour moi, le parfait combo pour l’automne, avec des collants doudous en laine ^^

Fotor_154037873115286

Voici ce que donne le décolleté : juste ce qu’il faut pour rester décent ! Et pour aller bosser, au pire, je pourrais toujours mettre un petit débardeur en dessous.

Fotor_154037890629247

Mais vous voulez voir ce que donne la robe sans gilet, non ? La voici donc de dos

Fotor_154037874388492

et de profil :

Fotor_154037880068624

Bon avec le mistral, pas évident de se rendre compte pour le côté. La robe reste relativement large, c’est ainsi qu’elle est conçue !

Mais c’est définitivement avec mon gilet que je préfère la porter !

Fotor_154037871796873

Et voilà ! Comme c’est bien les vacances, pour coudre, tricoter et blogger ‘^^ ! Je vais essayer de rattraper mon retard dans les prochaines semaines : j’ai 3 tricots de saison à vous montrer et un test pour lequel j’ai bon espoir d’être dans les temps … si les enfants me laissent un peu tricoter en journée ‘^^

Bonne fin de semaine !

 

Couture

Celle qui n’avait plus peur des fronces : Seconde version test de la désinvolte pour ODV

Fotor_150445394447918

A l’origine

Comme je vous l’ai expliqué en détail dans mon article précédent, j’ai été choisie par La jolie Girafe pour tester son nouveau patron  » La désinvolte ». J’avais mal choisi ma taille pour la première version, parce que je n’ai pas pris en compte mon bonnet de soutient-gorge. J’ai donc refait une version. Mais surtout, comme je porte mes blouses et robes avec des gilets, j’ai retiré les manches au patron.

C’est quelque chose que je fais très régulièrement : par exemple, mes aubépines de Deer and Doe n’ont pas de manches, et je retire quasi systématiquement celles des vêtements du commerce et parfois, c’est à la limite du carnage… Et grâce aux conseils de la jolie Girafe, j’ai compris pourquoi, parfois, ça ne fonctionnait pas…. Mieux vaut tard que jamais

Le Patron

Il s’agit donc d’une version modifiée de la Désinvolte qui sort aujourd’hui. Je ne vais pas m’étendre sur le patron, dont j’ai déjà beaucoup parlé dans l’article précédent. Enfin.. l’article qui suit celui là du coup ‘^-^

Ma phobie des fronces étant enfin passée, cette couture a été un pur bonheur du début à la fin. Je savais où j’allais, je n’avais plus peur de me foirer et je suis allée surtout beaucoup plus vite ! N’ayez pas peur de vous laisser guider par le patron : tout se passera sans doute bien si votre tissu n’est pas récalcitrant ( en gros, si vous n’utilisez pas une viscose qui glisse ‘^^)

Les fournitures

IMG_20170901_080923_287

J’ai utilisé pile 1 mètre de crêpe de chez Mondial Tissu que j’avais en stock depuis l’hivers dernier pour cette version sans manche en taille M. Attention, j’avais lavé mon tissu avant et il avait été coupé assez généreusement, je pense qu’il a rétréci donc méfiez-vous quand vous le faites couper car c’est vraiment rentré à quelques cm prés. Il est plus léger que celui de rascol, et donc un peu plus fluide. Je ne saurais pas vous dire lequel je préfère. Peut être que celui de Rascol est plus doux mais il est aussi un peu plus épais. Celui de Mondial tissu a un peu glissé quand je l’ai coupé : il aurait fallu davantage d’épingles, c’est sur les pièces coupées en double que j’ai eu le soucis. Mais elles étaient juste un peu plus grandes, donc j’ai pu les recouper.

Au passage attention, n’utilisez pas les pinces types clovers à la place des épingles, elles marquent sur ce tissu et celui de Rascol. Je m’en suis rendue compte après avoir coupé les morceaux en double sur la pliure, heureusement, l’endroit était à l’intérieur et donc ça ne se voit pas.

Pour le reste, toujours du stabilmanche de chez rascol. Et toujours pas d’entoilage tissé parce que j’ai utilisé un coupon de popeline petit pan pour les parementures.

 

Par contre, j’ai utilisé du biais de chez froufrou, acheté dans une mercerie à Montpellier pour terminer mes emmanchures.

2017-09-03 16.47.09

Et les mêmes boutons que sur ma version précédente, qui viennent toujours du marché.

La patte de la Linotte

Comme pour la première fois, j’ai fait le bord du bas de la blouse en points invisibles à la main, pour garder un maximum de fluidité.

J’ai décalqué une taille M que j’ai agrandi pour faire passer le bonnet de C à D. Pour cela, j’ai suivi les conseils du cahier d’ajustements. C’était la première fois pour moi, et je n’ai pas eu de soucis particulier… une fois que je me suis rappelé qu’il fallait AUSSI ouvrir un côté de la pince…. Etrangement, en oubliant une partie des informations, ça fonctionnait nettement moins bien ‘^-^ Linotte un jour, linotte… Heuresement que je n’ai pas appelé à l’aide tout de suite… J‘aurais eu l’air d’une cruche ;op

Je n’ai pas entoilé les parementures car j’ai utilisé de la popeline. Par contre, contrairement à ma version précédente, j’ai fait un bord pour chaque partie de la parementure qui allait être apparente. La première fois, j’avais juste surfilé à la machine. Et quand je serais plus grande et que je saurais faire des coutures anglaises, je pense que je ne ferai plus que ça pour les coutures d’assemblages ‘^-^ Halte aux fils qui dépassent

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Mais j’ai tout de même conservé le stabilmanche pour la courbe de l’encolure et j’ai fait une piqûre de soutient à 0,5 cm au niveau de toutes les parties qui allaient être assemblées, pour qu’elles ne se déforment pas non plus, comme pour ma version précédente.

J’ai aussi modifié les emmanchures, sur les conseils de la créatrice. Pour cela, j’ai retiré 1cm au niveau du bas de l’emmanchure et 1,5 cm au niveau de l’épaule, sur les pièces du dos ET du devant.  Je pense que pour une prochaine version, je pourrais aller jusqu’à 2 cm pour l’épaule. Je n’ai pas osé, mais j’aurais dû. J’ai un petit dos, par rapport à mon tour de poitrine. Je m’en rends compte à chaque fois que j’essaie d’acheter une veste type tailleur : il faudrait un S/ 36 aux épaules et un M / 38-40 pour la poitrine….

IMG_20170831_220954_047
En bleu le tracé originel , en rouge ma modification. ( ne faites pas gaffe au trait parallèle à l’encolure, j’avais juste commencer à décalquer la mauvaise taille… ) pour vous aider à visualiser la chose. Je ne vous ai mis qu’une photo du dos. Il faut faire de même sur les demi-devants.

Et j’ai mis un biais rapporté pour finir proprement les emmanchures de ma blouse.

Je n’ai pas fait les boutonnières parce que je n’ai pas besoin d’ouvrir les boutons pour passer la blouse et que j’ai eu peur de renouveller mon exploit de la version précédente ( c’est à dire foirer le placement, par étourderie). Par contre, j’ai rajouté un bouton au tout dernier moment: les miens sont petits et je trouvais que c’était mieux comme ça.

2017-09-03 16.45.56

Epic Fail

Non ! Je pense déjà à une version rallongée en robe dans un joli imprimé ( ce qui veut dire une viscose sans doute et donc l’emploi de tonnes d’amidon ‘^-^) .

Il y a juste un petit plis au niveau d’une des emmanchures , j’ai dû mal bâtir mon biais pour la seconde couture. Que j’ai oublié de prendre en photo, il faudra me croire sur parole ;op…

Les photos portées ?

Oui ! j’ai dû composer avec le mistral qui n’était pas très arrangeant, le retardateur et donc la mise au point automatique qui a pris plusieurs fois le mur comme sujet de la photo plutôt que moi … ‘^-^. Je n’avais pas le zhomme sous la main pour les prendre cette fois. J’ai fait une première série de photos grâce à Noeknits, ma copine de tricothé de Pélissanne qui est passée par chez nous le temps d’une très chouette après-midi.  Mais j’ai repris la blouse depuis pour lui adjoindre un nouveau bouton et reprendre les côtés. Je me suis rendue compte après que j’avais fait une couture à 0,5 cm alors que j’avais coupé des marges de 1 cm…. je suis et je reste un boulet cosmique…

fotor_150445431029411.jpg
La voici sans gilet pour vous faire une idée… Avec le mistral qui essaie de la soulever, le bougre ! Et me fait passer pour une femme enceinte…
Fotor_150445471916075
la presque même avec un gilet et sans mistral : la blouse tombe bien et ne fait pas mongolfière du tout ! Pensez bien à écraser les fronces, par contre, au fer à repasser.
Fotor_150445499023614
De profil en mode femme sans tête ( de toute façon vous ne perdez rien ,elle était flou et je faisais la grimace ‘^^)
img_20170903_135428_922.jpg
Et ma préférée, même si le point est fait sur le mur ;op La mise au point automatique, c’est comme le correcteur ortographique, c’est le mal ! Et toujours le mistral …