Tricot

Pour les garder au chaud….

A l’origine

Eliott hérite des affaires de ses frères, et donc des pièces tricotées il y a un moment. A une époque, je tricotais un bonnet par an aux garçons. Mais comme ça fait un petit stock, ça fait 2 hivers que je ne lui ai rien tricoté. Alors j’ai décidé de remédier à ça ! Et j’ai commencé par deux petites pièces, rapides en attendant de me motiver à lui faire le pull vert qu’il me réclame.

Pour un petit cou

Les fournitures

J’ai pioché les laines du stock le jour de noël pour monter un petit col. Le bleu est de la « Gilliatt » de « De Rerum Natura » coloris  » L’heure bleu » que j’avais utilisé pour une version de présentation sans noppe du « Gilet Aljoscha » ( patron gratuit en 3 ans) , version que d’ailleurs je n’ai jamais prise en photo… Il faut que je le fasse, avant que ce ne soit encore plus la saison ‘^^. Ensuite, on retrouve une laine recyclée de Cheval Blanc dont j’ai perdu l’étiquette et le nom, pour le blanc. Le noir est un reste de Snaeldan de mon châle doudou , et le vert est de la « Cascade 220 Heather » coloris « 2452-Vert Anis » dans mon stock depuis plus de 7 ans ‘^^. Je regrette un peu le choix de la laine écru : elle doit contenir par mal de coton donc elle est moins douce, mais surtout elle était plus épaisse et je me suis fait mal aux mains en la tricotant. Heureusement, il n’y en a peu dans le patron ‘^^. La prochaine fois que je tricoterai ces moutons, je prendrais au moins 0,25 mm de plus et je prendrais une pelote de Gilliatt « sel » à la place, sans doute.

Le patron

Il s’agit du patron du « baa-ble mittens and cowl » de Donna Smith, disponible sous la forme d’une fiche payante en anglais sur Ravelry. Le motif est aussi présent sur patron de bonnet qui fut gratuit à un moment mais qui est devenu payant depuis. Il a été tricoté dans le monde des centaines et des centaines de fois. Alors la créatrice a sorti un ensemble cowl en deux hauteurs et moufle. Si vous avez déjà le bonnet, le patron du col, en réalité est quasiment identique : au lieu de tricoter les diminutions… il suffit de tricoter les côtes une seconde fois. Mais la fiche propose aussi une grille rallongée pour un col plus haut. On retrouve donc, une série de côtes 2/2…

Puis ces fameux petits moutons, trop choux et addictifs.

Il a un truc magique ce patron, on le tricote en deux deux, le résultat est super cute, et on a juste quelques rangs au cours desquels ont est obligé de croiser les fils. J’ai mis une journée pour le tricoter, le 25 décembre, pour être exacte. Je l’ai bloqué dans la soirée et…. J’ai fait les photos… Mercredi ‘^^

La patte de la Linotte

J’ai choisi la version basse car Eliott n’a que 4 ans et demi et j’ai tricoté un peu plus serré pour avoir un col un peu plus étroit. Techniquement, il me va même s’ il est un peu court. Sinon, bah rien… il est très bien ce patron.

Epic Fail ?

J’ai trouvé le moyen de me planter dans la grille alors que j’ai tricoté 2 fois le bonnet, et que j’ai mis ce motif en bas d’un pull pour un échange. On a donc un mouton sans oreille ou plutôt parce que c’est moins trash, un mouton qui nous montre ses fesses ‘^^ Sauras-tu le retrouver ? ;op

Eliott ne voulait pas le porter ‘^^. Il l’aime mais … autour de son cou, non. Je lui ai demandé comment il trouvait la laine, il a dit douce. Il aime les moutons, il était à fond quand je le tricotais…. C’est juste qu’il préfère le vieux col en polaire doublé avec un jersey bio avec des pirates que j’ai cousu à Léo en 2012…. autant dire qu’il n’est plus de prime jeunesse. Il l’avait perdu dans la maison pendant 2 jours début Janvier, c’était le désespoir absolu… Alors je n’ai pas le cœur pour le faire disparaitre ‘^^ Enfin pas cette année…. Rire démoniaque

Les photos portées

Prendre des photos avec un zébulon, c’est rigolo mais c’est aussi pas mal de déchets ‘^^ Les plus jolies sont floues… Très floues ‘^^ Mais j’en ai sauvé quand même 3…

Le col est assez haut pour cacher le nez quand le mistral souffle.

Reste plus qu’à convaincre ce petit jeune homme de bien vouloir le porter ‘^^

Pour les petites mains d’Eliott

Forcément, il lui fallait une paire de mitouffles Pya, mais le motif à fleurs ne lui allait pas trop alors j’ai réfléchi à ce que je pourrais bien faire. Et puis, THE idée ^^

Sur les photos, votre oeil acéré va sans doute repéré le doudou offert par mon amie Isabelle et les feuilles troquées l’an dernier avec Camille (1000 et 1 étoiles) ^^

Les fournitures

J’ai choisi des laines de mon stock : de la « nord » de drops coloris  » naturel » et de la « Marigold 3 fils » (un fil bien vintage offerte par une collègue qui avait récupéré le stock de laine de sa maman) d’un rouge bien rouge. Le second fil est plus sec mais reste doux. Il vous faudra aussi un crochet 2,5 mm, une aiguille à coudre et un peu de fil à coudre blanc. Et 2 petits boutons pour maintenir le capuchon en place quand on ne les porte pas en version moufles ^^. Pour maintenir le capuchon en place quand il n’est pas sur les doigts, j’ai pioché dans mon stock de boutons du marché ^^

Le patron

Il s’agit d’une adaptation de mon patron : les mitoufles Pya, dont la fiche est à présent disponible sur Ravelry en téléchargement payant. Le patron était dans un premier temps, disponible uniquement pour la box de Janvier du Chat qui Tricote, dont je vous ai parlé ici mi-janvier. J’ai récupéré les droits et pour fêter, ça, j’ai écrit aussi cette petite adaptation qui est automatiquement ajoutée à votre bibliothèque ravelry quand vous achetez le patron par ce biais. Je vais aussi, dans la semaine envoyer la mise à jour du patron avec la seconde fiche à celles qui ont déjà craqué pour la box ou le kit chez Le Chat ^^

La patte de la Linotte

J’ai eu envie d’une version un peu fun, pour Eliott alors je me suis dit que c’était la forme idéale pour faire une paire de mitoufle champignon ^^

Le capuchon se tricote en rouge, on suit la fiche jusqu’au moment où on est sensé faire les côtes 2/2. A la place des côtes, on va rabattre en icord.

Suivre le reste du patron avec la laine blanche : ne pas réaliser les tresses estoniennes si vous voulez avoir le même rendu qu’ici ( je ne l’ai pas fait pas pure flemme ‘^^).

Pour réaliser les petites tâches rondes, il faudra vous munir d’un crochet 2,5 mm et de la laine blanche utilisée pour le corps de la mitaine. Il faut réaliser 2 fois chacune des tailles si vous faites comme moi uniquemnt pour un seul côté. J’aurais pu écrire une grille de jacquard mais j’aime bien l’idée que ce soit en volume. Par contre, ça alourdit un peu le capuchon alors je les ai positionné uniquement d’un côté, celui qui est côté paume.

Voici donc ce que donne les mitaines d’un côté…

Libre à vous de les déplacer ou bien de les remplacer par des ronds de feutrines cousues ou bien de la broderie.

J’ai disposé les pastilles sur le capuchon et coudre à petits points avec le fil à coudre blanc

Les photos portées

J’ai eu peur toute la semaine de cette séance photo, parce qu’il faut pas se leurrer, les photos avec un petit zébulon, c’est vite compliqué ‘^^. Je vous ai raconté ça en story sur Ig, il y a quelques semaines ^^ . Finalement, Eliott a été très sage et j’ai eu pleins de jolies photos. Au début, il a sagement posé, en me demandant ce que je voulais J’y croyais pas moi-même ;op

Et dans un sens ….

Et dans l’autre :

Les petites paumes

Et vues du dessus ( son idée ^^)

Il racontait des histoires à ses doigts ^^

Et puis il a voulu jouer avec la déco et les mettre tout seul en moufles.

Et je l’ai laissé faire en essayant de choper au passage de jolies photos ( mes préfèrées et de loin, même si elles ne sont pas toutes over bien cadrées ;op ). Comme ça commence à faire pas mal de photos, je vous en ai gardé que deux ;op

Et voilà ^^ J’aime beaucoup ce petit ensemble mais j’ai bien envie de lui tricoter un col un peu plus étroit avec des petits champignons dessus… A voir.. En tout cas, il les a déjà beaucoup porté et j’ai des commandes de ses frères ^^ !

Il vous plait, ce petit patron?

Tricot

Sortie de patron : la box du Chat, édition janvier 2021

A l’origine

A la fin du printemps, j’ai commencé à penser aux mitaines que je pourrais me tricoter pour l’automne. J’en ai tricoté une paire mais j’ai eu envie de dessiner mon propre motif de fleurs, alors j’ai sorti mon carnet à petits carreaux, mes crayons et j’ai gribouillé. J’ai essayé de faire en sorte que ça colle avec mon patron de mitaine de base en laine fingering, car je voulais utiliser des restes de laines rustiques ( parfaites pour les mitaines, chaude et coupant le vent tout en restant fines).

Une fois que je suis arrivée à quelque chose qui me plaisait, j’ai contacté mes copines de la jolie boutique aixoise  » Le chat qui tricote » pour leur demander si elle serait intéressée pour faire une collaboration. Elles étaient en train de réfléchir à leur box à venir. Au bout de quelques temps, elles m’ont recontacté pour savoir si j’étais ok pour participer à cette box, avec une base qu’elles avaient prévu de rentrer pour l’hivers. Base que je n’avais jamais tricoté mais qui faisait bien envie ! Alors j’ai tout de suite dit oui !

Le principe des » box du chat » est de fournir un patron surprise et inédit, avec la laine pour le tricoter et de jolies surprises. Et cette fois encore la box est une pépite ! Cette box sera disponible en quantité limité à partir de mardi 19 Janvier, 10 h ^^

Les fournitures

J’ai donc pu travailler avec la « Wool Local » de Erika Knight, une laine fingering, rustique comme j’aime mais vraiment vraiment douce, j’ai fait papouiller aux enfants et ils sont d’accord avec moi ! Cette laine est très fine mais elle gongle énormément au blocage, et elle s’adoucit encore. C’est une laine 100% britannique, composé de Bluefaced Leicester et de Masham. Le résultat est donc chiné suivant les couleurs choisies dans la gamme ( à part le blanc, il me semble qu’elles le sont toutes) car l’un des fils est plus foncé que l’autre et ne prend pas la teinture de la même façon. Pour mon prototype, j’ai choisi les coloris  » rosedale » (un rose pâle chiné avec du marron dedans) pour la couleur de fond et « fairfax » ( un écru) pour la couleur contrastante.

C’est une laine parfaite pour des pulls et des accessoires, qui va mettre en valeur vos jacquards (attention à bien prendre une photo en noir et blanc de vos couleurs pour être sûres qu’elles ressortent bien).

Je l’ai tricoté en 2,5 mm mais on peut tout aussi bien la tricoter en 3,5 mm : elle prendra la place que vous lui laissez. J’ai très envie de monter une paire de chaussettes avec en la doublant avec du mohair et soie par exemple. Je pense que le rendu peut être canon canon canon !

Le patron

Il s’agit donc des « mitouffles », qui pour le moment est une exclusivité pour Le chat qui tricote. Je vous dirai quand j’aurais retrouvé les droits du patron et qu’il sera disponible sur ravelry. Le patron est décliné en 3 tailles enfant et 3 tailles adultes. Il se tricote en rond avec juste une micro couture de rien du tout pour le pouce. La fiche propose une série d’ajustements, notamment pour essayer de combler la différence de largeur entre le poignet et la paume de la main.

Je suis partie sur un principe de mitaines convertibles en moufles, pratiques quand on roule à vélo par exemple. Mon quasi-presque-ado qui va au collège à vélo m’en avait demandé une paire alors j’ai commencé à réfléchir à une manière de ne pas avoir de couture. Je sais que ce genre de patron existe mais je voulais vraiment trouver seule comment faire ce que j’avais en tête. Et je suis bien contente du résultat ^^. Je compte récidiver pour les enfants et pour moi, c’est juste une question de temps. Avec un peu de chance, je ferai un article pour vous montrer d’autres versions quand je récupérerai les droits.

Mais revenons à nous moutons et à notre paire de « mitouffles » ! On commence par tricoter le petit capuchon en commençant par le haut (capuchon qu’on laisse en attente juste après). Puis on tricote la mitaine en elle même qui se commence par le poignet et une bande de côtes 2/2 terminées par une tresse estonienne. Vous savez mon amour pour cette tresse, je la colle partout, partout, partout

On a ensuite, une partie en jacquard, mon autre petite fierté ^^. J’ai beaucoup ce motif, je pense le coller ailleurs ….enfin si j’ai le temps ;op

On va ensuite former le gousset du pouce avec des augmentations régulières, et tricoter le pouce dans la continuïté, refaire une tresse, refaire des côtes qu’on rabat ensuite. C’est là qu’intervient notre mini-couture, et à l’aide d’un joint russe, on va repartir et recommencer à tourner en rond.

On va ensuite récupérer notre capuchon et le joindre à la mitaine avec un petit twist super simple. Puis, on termine le haut de la mitaine ( tresse, côtes vous connaissez la chanson…).

Côté finition, il faut faut faire une petite chaînette au crochet avec le fil de montage de lu capuchon et coudre le petit bouton.

C’était aussi mon premier haut de mouffles. Je le voulais bien rond en haut et je suis plutôt contente du résultat. ça m’aura pris juste 3 essais ‘^^ Moi et ma manie de vouloir toujours tout écrire par moi-même sans chercher ailleurs ;op

Les photos portées

Epique, on va pas se le cacher, hein, luminosité d’hivers. Je vais devoir investir dans une vrai lumière pro parce que ça le fait pas en intérieur.

Mais après moult photos ratées, des contorsions, des oublis de retardateurs, ça nous donne ça :

C’est à dire… ça :

Portée fermée, voici une meilleure vue la version mouffle de l’intérieur

Et de l’extérieur :

Et avec le capuchon ouvert , on a ça :

Voilà, vous savez tout ! Vous me dites en commentaire ce que vous en pensez ? ^^

Et comme d’habitude, je remercie mes testeuses adorables et réactives !

Elodie Quinsac

La friperie de Laulautte

Lizon-lisette

Les Lutins du moulin

Odaline38