Couture

Petit renard de mon coeur

Second article du week end, après mon gilet doudou d’amour, un peu de couture pour petit-tout-plus-si-petit…

A l’origine

Cet article aurait dû vous parler de salopette en jeans mais on est sur un gros fiasco ( fuyez les pièces techniques chez ottobre, les explications sont merdiques et accessoirement, la salopette Mitchel taillée avec les pieds !). Après avoir perdu 2 grosses cessions coutures et plusieurs petites sur un projet qui n’en valait pas la peine, je reviens vers vous avec un petit patron rapide, simple et sensément inratable, pour continuer le petit dressing d’eliott qui après avoir eu des fringues de ses frères, n’a plus grand chose à se mettre.

J’ai donc retourné mes patrons et mon stock et j’ai trouvé cette association. D’ailleurs, j’en ai trouvé une autre, qui va passer très vite sous mon pied de biche ( samedi j’espère, mais je ne suis pas sûre encore d’avoir le temps)

Les fournitures

J’ai utilisé un tout petit peu de sweat renard bio chouchou trouvé chez Mademoiselle fourmi tout début janvier. Ce petit sweat était sensé être une toile mais j’ai sacrifié un tout petit peu de mon coupon pour faire le devant. Le reste est du tissu à sweat tout doux et bio aussi, mais surtout vient d’un tas de chutes de formes plus ou moins exploitables d’un projet fail d’il y a 7 ans pour moi : mes deux unis viennent de très anciennes collection de Mondial Tissu. Retrouvées par hasard, au lieu de la polaire noire que j’étais sûre d’avoir pourtant quelque part, ces chutes ont chamboulé un peu ma liste de couture de ces quelques jours. Dernier figurant au casting, un jersey de coton tout bête gris foncé.

Le patron

Il s’agit du sweat « Heather » du numéro d’ ottobre pour l’hivers 2014, (re)découvert grâce à Marette. Il se compose de un devant, un dos, deux manches, et les finitions se sont normalement grâce à du bord-côtes. Vous verrez plus bas, j’ai fait ma rebelle ;op. Je n’ai pas vraiment regardé les explications parce que j’étais vraiment en colère contre eux ‘^^. Et puis j’ai bien fait, parce que je pense que j’ai fait plus simple ‘^^Normalement, tout ce se fait à la surjetteuse. La particularité de ce petit sweat ( qui est un sweat bébé et tout jeune enfant) tient au fait que le dos est plus long et arrondi par rapport au devant.

La patte de la linotte

Donc pour commencer, j’ai tout cousu à la machine avec le point élastique et le point de surjet. Je l’ai surjeté au préalable aucun arrondi pour ne pas déformer les pièces.

Et ensuite… J’ai utilisé un tissu contrastant pour le devant ….

J’ai remplacé le bord côte de l’encolure par du jersey très extensible parce que je n’avais pas de bord-côtes de la bonne couleur. Et honnêtement, ça le fait bien .J’imagine que dans le temps ça se déformera peut être plus vite mais comme Eliott pousse comme un champignon, il sera sans doute trop petit avant d’être foutu ‘^^. Mais surtout, j’ai monté mon sweat comme un plantain de Deer and Doe ( patron de t-shirt adulte gratuit), c’est à dire : assembler les DEUX épaules et pas une seule, surjeter le bas bande d’encolure pliée en deux endroit contre endroit. Ensuite, on la ferme en rond par une couture, puis on assemble endroit contre endroit à l’encolure, en tirant un peu mais pas trop, enfin comme une encolure de t-shirt classique. Par contre, pour bien garder l’élasticité et être sûre que la tête de Eliott passe, je n’ai pas fait la surpiqûre.

J’ai utilisé un tissu contrastant pour le devant et du gris clair pour les dos et manches.

J’ai aussi remplacé le bord côtes des manches par mon jersey gris et j’ai fait les surpiqûres cette fois pour éviter que ça se déforme ( les mains passaient sans problème)

Et j’ai fait de même avec le bas : j’ai dû dessiner ma propre bande du coup et pour le 110 cm découpé ici, j’ai coupé une bande aussi large que la bande d’encolure et longue de 83 cm.

C’est le tissu qui fait tout ^^

Epic Fail ?

J’ai eu peur que l’encolure ne soit trop étroite et ça va parce que mon tissu est vraiment très extensible : ça n’aurait pas du tout était la même avec mon molleton, par exemple. Donc attention vraiment à l’élasticité de votre jersey si vous remplacez le bord côtes ! Du coup, comme j’étais quasi sûre que ça allait encore pas le faire, je vous ai dit que j’étais très en colère contre ottobre déjà ?, j’ai bâclé mes finitions intérieures qui ne sont pas au poil de cul comme j’aime. Au final, je ne referai pas ce sweat parce que je préfère le look avec des raglans pour ce type d’association : un motif, un uni, et de loin. C’est très très subjectif…

la bande n’était pas coupé tout à fait droite, et du coup, c’est tout irrégulier dedans mais j’ai eu la flemme de tout défaire ‘^^

J’ai eu peur que l’encolure ne soit trop étroite et ça va parce que mon tissu est vraiment très extensible : ça n’aurait pas du tout était la même avec mon molleton, par exemple. Donc attention vraiment à l’élasticité de votre jersey si vous remplacez le bord côtes ! Du coup, comme j’étais quasi sûre que ça allait encore pas le faire, je vous ai dit que j’étais très en colère contre ottobre déjà ?, j’ai bâclé mes finitions intérieures qui ne sont pas au poil de cul comme j’aime. Au final, je ne referai pas ce sweat parce que je préfère le look avec des raglans pour ce type d’association : un motif, un uni, et de loin. C’est très très subjectif…

L’autre truc qui me dérange, ici, c’est la manière dont c’est patronné : ottobre, contrairement à ce qu’on voit sur les photos portées par les enfants jusqu’à 3 / 4 ans, ça taille étroit et long. Visiblement, par ici, on est plutôt taillé comme un petit japonais ( à condition de se fier à la hauteur et pas l’âge parce que Eliott est grand pour son âge). Je pensais que j’avais de la marge car ottobre a la réputation de tailler grand. Je dirai que ça taille « haut » ‘^^. Je ferai une 3eme tentative avec un patron de sweat raglan, mais cette fois je prendrai la hauteur 110 cm et la largeur de la taille au dessus pour la partie buste. Enfin si j’en souviens ‘^^ Eliott peut tout à fait le porter mais j’aurais préféré plus d’aisance à la poitrine et sur le ventre et un peu moins de hauteur, mais bon…. Je chipote peut être parce que je suis toujours un peu fâchée à cause de cette salopette aux trouzmilles surpiqûres ‘^^

Dernier détail, j’avais surpiqué le bas aussi mais j’ai tout défait parce que ça faisait vraiment carton… j’ai tout défait, mais il reste un vestige au dos, parce que ce sont mes points d’arrêt et que j’ai eu peur de tout massacrer ‘^^

Les photos portées

Eliott vous a concocté pleins de pauses, il a aussi du mal avec le concept de rester immobiles alors j’en ai fait pleins et après, vous connaissez la chanson ‘^^donc pas mal de photo encore. Sur la première, on soit que le sweat est bien long, même si le devant est sensé être plus court ; je trouve les proportions étranges, je préfère quand c’est plus large. En même temps, je vous rappelle que mon pull préféré, c’est un boxy de Joji Locatelli ‘^^

Le dos est arrondi et encore plus long : il est sensé arrivé sous les fesses, ici je dirai que c’est plutôt mi-cuisse

Les emmanchures sont plutôt basses, donc théoriquement, il pourrait le porter plus longtemps faut qu’il va être trop boudiné au niveau du ventre je pense d’ici quelques temps ( et pourtant Eliott est grand et pas vraiment potelé…

Il me dit de vous dire que là, il y avait le bus qui passait… Je suis sûre que vous êtes ravi.e.s de le savoir, hein ‘^^ Mais le fait de l’avoir sur les genoux pendant que je rédige, ça lui permet de participer, pas vrai ? ^^

Comme j’ai un petit mâchouilleur de manches, j’ai peur que les bracelets ne tiennent pas très bien, on verra bien …

L’encolure tombe vraiment bien par contre :

Et voici un petit florilège des poses qu’il a imaginé pour vous …

Pour vous dire que le tissu est tout doux dedans et que ça, c’est son buste, information importante s’il en est… note à moi-même rédigé quand ils sont couchés, surtout si c’est pour planifier une parution dimanche très très tôt

Pour la suivante, je n’ai pas trop compris ‘^^

Il voulait aussi vous faire un bisou ou alors il minait qu’il faisait des bulles comme un poisson, j’ai un doute et il ne se souvient plus.

Et une petite dernière sur laquelle il vous expliquait une de ses bêtises de confinement : dessiner à la peinture sur le mur de la maison…. faites des gosses…

Et voilà ! la prochaine cousette sera soit pour moi, soit pour lui, je ne sais pas encore… 9a devrait être une salopette mais non je ne suis pas encore remise, donc soit un cousette de grande, soit un autre gilet sans manches mais on va changer d’animaux cette fois et il devrait y avoir un mini tuto exprès avec. Teaser de ouf…. avec du Dino dedans mais chut ! ^^

Couture

Une Petite robe à pois pour La Grande Mercerie

A l’origine

Il est assez traditionnel de porter du home-made quand on se rend dans un salon ou à une  rencontre de tricoteuses/couturières. Mais, surtout, j’avais besoin d’une couture réussie pour ma pomme après un giga rattage ( que je n’ai pas encore montré, il faut que je digère… gère…). J’en profite pour vous remercier pour tous vos adorables messages sur Ig !

Je vais monter à Paris, comme disent les provenciaux pour voir les copines à la Grande Mercerie, ce samedi ( n’hésitez pas à me faire un coucou, je suis une timide maladive, j’ai vraiment beaucoup de mal à oser aller vers les gens en vrai ! ). Je n’irai pas au CSF, parce que je ne peux monter que le samedi/ dimanche et qu’en week end, il y a définitivement beaucoup beaucoup beacoup trop de monde pour moi. Les deux années précédentes, j’y suis allée en semaine et franchement, le meilleur moment à mon avis, ça reste la nocturne : le salon se vide et c’est drôlement plus agréable ! Que vous soyez ou non légèrement agoraphobe comme moi ‘^^. Mais cette année, impossible : je bosse Jeudi toute la journée et il y a une réunion parents-prof ce jour là… youpyyyytralalaaa    /- (  et le vendredi le Zhomme est en formation à Lyon ( alors que je suis libre à partir de midi… ça doit être un complot cosmique )

J’avais envie d’une robe doudou pour me consoler de mon cuisant échec précédent et de la robe que j’ai offert à Folie0rdinaire. Et je dois absolument utiliser mon stock de patrons et de tissus, qui dégouline de tous les côtés de l’atelier…. J’ai donc passé un bon moment à cogiter/tout retourner. Et voici ce qui en est ressorti :

Le patron

Fotor_151065413363990

J’ai acheté le magazine Ottobre de l’automne-hivers dernier, parce que j’avais flashé sur une robe porte-feuille en jersey ( que d’ailleurs Marette a cousu tout récemment et qui est juste trop belle ! ) Mais je voulais du simple, pour limiter toute catastrophe possible. Et puis il fallait confectionner un mini lien : je me suis pas sentie le courage de batailler pour le retourner et je n’avais pas de lien tout prêt en liberty de la bonne longueur en stock.

J’ai donc cousu la robe « Poetic lace » qui est présentée juste en dessous de cette fameuse robe portefeuille, dans le cahier d’explication. Le patron est prévu pour un jersey peu élastique et assez épais ( le modèle de présentation est cousu dans une couche de jersey fusionné avec de la dentelle).

Le patron est relativement simple : un dos en deux morceaux pour suivre le creux au dessus des reins, un devant avec deux pinces et deux manches longues.

Tout l’intérêt du modèle tient dans les fausses emmanchures américaines, le magazine parle « d’encolure bateau qui se prolongent sur le devant ». Fin de citation. En fait, les pièces de dos sont terminées par une sorte de pointe qui vient se superposer sur le haut des pièces du devant.

Fotor_151065407573684

Pour terminer proprement l’interieur de l’encolure, on utilise une bande qu’on coupe dans un jersey plus fin et qu’on utilise un peu comme un biais rapporté.

Fotor_151065405354281

Je n’ai pas compris grand chose aux explications de montage ( je crois que je dois dormir davantage la nuit ‘^^ ) alors j’ai bidouillé mais franchement ce n’est pas difficile. Si vous avez déjà cousu un haut en jersey avec manche et que vous avez un minimum de sens pratique, ça ne vous posera aucun problème. Par contre, j’ai bâti le haut de mes pièces devant et dos pour éviter tout risque…

J’ai coupé une taille 40, en me fiant non pas au tableau des tailles ( à cause de mes derniers échecs cuisants, je pense que je vais les ignorer un moment encore) mais à la taille de ma robe Belladone de Deer and doe ( je devrais faire une taille 44 et le 40 ne va nickel …. ne cherchez pas , j’ai abandonné).

Ce patron ne comporte pas les marges de coutures mais les  valeurs d’ourlets sont comprises. Attention, ce n’est pas toujours le cas  chez Ottobre, méfiez-vous et lisez bien toujours les petites lignes. (Enfin, quand il y en a … )

Les fournitures

J’ai utilisé une partie d’un coupon de jersey épais, type sweat mais tissés, acheté à la fin de l’été chez Mondial Tissu ( collection actuelle, il me semble) pour le tissu extérieur.

Fotor_151065414957128
Ce tissu est ultra facile à travailler : il ne bouge pas, il est épais mais pas trop, ne se déforme pas. S’il vieillit bien, le parfait tissu pour un sweat !

Pour le jersey de la bande de propreté, j’ai utilisé une mini chute de jersey bio acheté chez sweet anything,  il y a des années.

J’hésite à décorer les fausses emmanchures américaines avec des boutons… Je ferai un edit à cet article si je me décide.

La Patte de la Linotte

Je n’aime pas les manches longues, ni les manches 3/4 comme je vous l’ai déjà dit dans mes articles sur mes désinvoltes. J’ai donc coupé des manches courtes en me basant sur la longeur de mon second t-shirt Arsène. Les emmanchures étant dessinées différemment, je me suis retrouvée avec des manches encore trop longues. Alors j’ai fait un revers. Je couperai plus court la prochaine fois.

Fotor_151065409541618

J’ai fini la couture du biais d’encolure,  les ourlets du bas et des manches à la main, pour avoir un rendu plus net sur l’extérieur. Vous savez que c’est une de mes petites manies ‘^^. En plus, je trouve qu’il est compliqué d’avoir un rendu pro et propre quand on surpique une grosse épaisseur comme la maille pour sweat….

Fotor_151065411396370
Comme toujours, je surfile à la machine et avec une couleur constrante. Je mettrais bien ma robette avec du vert par exemple…

J’ai ratiboisé 12 cm au bas de la robe, pour qu’elle arrive au-dessus de genou, ce qui est plus flatteur,  je trouve. En même temps, j’aurais dû m’en douter vu que la dame sur la photo de présentation fait 1m74 ‘^^

Epic Fail ?

Non elle est parfaite ! Bon choix de patron, bon choix de tissu, bon choix de taille… Un miracle !!! Des lustres que ça ne métait pas arrivé du premier coup !

Juste, je n’ai absolument pas cherché à raccorder quoi que ce soit et ça se voit sur le dos ‘^^… Mais je ne vois pas mon dos, alors je m’en fiche ;op

Fotor_151065399606316
Pour une fois, inutile de reprendre la tête de manche. Alors que d’habitude, je fois enlever bien 1 ou 2 cm de large sur la partie arrondie pour que la ligne d’épaule soit caler correctement .

Les photos portées

J’ai bravé le mistral pour sortir prendre des photos dans la terrasse, et mis à part le fait que j’avais froid aux bras, ( bizarre, vous avez dit bizarre ? ) je n’ai pas été gênée : je crois que j’ai effectivement ma robe doudou pour affronter le froid polaire, parisien.

Fotor_151065402316464
Même si le tissu est épais, il ne me fait pas prendre visuellement une taille de plus !

L’encolure devant tombe parfaitement , je suis happy happy !

Fotor_15106539695367
Et alors qu’est ce qu’elle douce ma petite robe, super agréable à porter… Mais je vais quand même passer me prendre un thisrt à manche longue à mettre dessous pour ne pas avoir à transporter aussi un gilet ce week end ‘^^…. Oui, je sais, ce n’est pas très logique ;-p

Le dos baille un peu au niveau de l’encolure, mais rien de grave. J’ai déjà eu ce « soucis » chez Ottobre, j’ai un petit dos pour mon tour de poitrine. J’essaierai de modifier ça la prochaine fois, parce que oui, ce patron sera recousu au moins encore une fois !