Crochet, Les échanges c'est la vie, Tricot

Article post it : mes petits échanges avec Mathildemariemade

A l’origine 

Mathilde est mon amie depuis des années, je l’ai rencontrée grâce à Instagram, en vrai, puisque nous habitons près l’une de l’autre ( moins de 30 km avant qu’elle ne déménage de l’autre côté du Rhône). Nous faisons régulièrement de petits échanges et c’est vrai que je ne prends pas assez le temps d’en parler ici. Alors aujourd’hui, vous allez voir principalement le travail de Mathilde ! ( il s’agit de plusieurs périodes d’échanges)

CE QU’ELLE A FABRIQUE POUR MOI :

( entre autres ! ) 

Vous allez donc voir aujourd’hui des choses qui datent un peu ( j’ai honte de moi !) mais que j’aime vraiment tout particulièrement !

Vous connaissez mon amour pour Pica Pau, je vous en avais déjà parlé ici, par exemple. Mathilde la connaissait depuis plus longtemps que moi, et je crois qu’elle est encore plus fan que moi ! Elle a fait vraiment beaucoup de ces petits personnages, et je vous invite à jeter un oeil à son compte, si vous êtes curieuses ( oui, je pense que mon public est essentiellement féminins, pardon messieurs, le nombre l’emporte sur la règles… Même pas honte d’abord ;op )

Fotor_155275004767356

C’est tout à fait le genre de projets que je trouve trop beau mais dans lesquels je n’ose pas me lancer ‘^^… heureusement que j’ai mes amies pour m’aider ;op

J’adore tout ces petits détails : les oreilles et tous ces jolis fils de couleurs !

Fotor_155275002000617

Sa petite bouille.

Fotor_155275003414240

Tout quoi !

Fotor_155274998988871

Mathilde m’a aussi fait quelques unes de ses fleurs que j’adore tant !

Fotor_155275005927088

Et elle a agrandi ma collection de jolis pin’s en perles miyuki !

Fotor_155275000661886

Il manque encore un tote bag et une trousse qu’elle a décoré avec des tampons pommes maison. J’éditerai dès que j’aurais une fenêtre pour prendre une paire de jolies photos ( je devais prendre des photos de ce que j’ai reçu d’un autre swap aujourd’hui mais je n’ai pas du tout eu  le temps avant que la lumière ne tourne … :’o(

Merci beaucoup encore Mathilde, tu sais à quel point j’aime ton univers et ton travail !

CE QUE J’AI FABRIQUE POUR ELLE 

Je lui ai teint une de ses bases préférée, de la  Lambswool de Pildar, cet automne ( oui, je vous avez dit que ça datait ! ) avec de l’oignon et/ou de l’hibiscus. Le but était de lui faire un fade, pour un gilet à rayures par exemples ou un châle. Je n’ai qu’une photo, malheureusement: je lui ai offert les pelotes sans avoir regardé les photos avant, et évidemment, il n’y en avait qu’une de bonne…

Fotor_153487587105048

Je lui ai aussi offert un pochon qu’elle utilise très souvent, dans un torchon Monoprix

Fotor_155275304774148

Et je lui ai offert cette paire de chaussettes qui lui vont parfaitement mieux qu’à moi. Elle avait flashé dessus pendant que je les tricotais et j’avais gardé le secret. Une fois essayées, elles étaient trop petites pour moi ( vous vous rappelez, elles tiraient trop), mais  ça voulait dire qu’elles devaient lui aller. Et j’ai été ravie de savoir que c’était ses pieds qui en profiteraient car Mathilde et moi partageons le même amour des échanges.

Fotor_153564426019973

Voilà… Il faut que je retourne à mes copies… Je vous laisse imaginer ma joie  😦 …

Bonne fin de week end !

 

Crochet

Un bébé pingouin pour un informaticien

Fotor_150901023247982

A l’origine

Je suis une fan absolue du travail de Yan Schenkel (Pica Pau). J’ai découvert son site internet avant son Instagram, il y a des années. Elle avait sorti un livre, en espagnol mais il n’était dispo qu’en Amérique Latine et les frais de ports exhorbitants m’ont empêché de craquer … Plusieurs fois, j’avait créée un panier mais je n’avais pas finalisé la commande, en fille raisonnable…. Deux ans de suite, je l’ai mis dans ma whislist de Noël, mais c’est mon Zhomme qui avait été raisonnable.

Et puis cet été, j’ai vu passer que le livre allait être  ENFIN traduit en français ET qu’il était disponible en pré-commande… Evidemment, je me suis ruée dessus ! Le visuel de la couverture n’était même pas disposible à ce moment-là, c’est dire !

Dans la foulée, un autre éditeur, qui expédie dans le monde entier, avec des prix raisonnables, a publié en espagnol et en anglais, son second livre ! Que j’ai évidemment acheté aussi quelques jours avant sa sortie : en précommande, on avait à ce moment-là le livre en format PDF. Et je ne regrette pas, les modèles sont encore plus beaux ^^ !!!

J’ai commencé par le pingouin, parce que nous devions aller chez mes cousins en Belgique et que Monsieur, informaticien de métier et tricoteur à ses heures perdues, en bon informaticien, voue un véritable culte à Linux et donc à son célèbre pingouin…

Le  livre et le patron

Toute la première partie de ce bouquin est très bien faite pour accompagner les grands débutants au corchet. On y trouve des explications très détaillées sur la manière de tenir fil et crochet, sur tous les points mais aussi sur la manière dont est conçu un amigurumi, sur les techniques pour crochet en rond, à plat. On y retrouve aussi un tableau avec les termes de crochets dans différentes langues et des pas à pas photos pour les passages importants de la construction des doudous. Au passage, méfiez-vous, les termes en crochets Anglais et US sont les mêmes mais ne correspondent pas aux mêmes points. Vérifiez bien avant de commencer si vous crochetez dans la langue de Shakespear 😉

Le livre propose des doudous de plusieurs niveaux de difficultés, et l’augmentation est progressive. Comme on dit par chez nous, c’est très didactique tout ça, c’est  drôlement bien fichu.

Le petit pingouin que j’ai crocheté est rangé à la fin du livre car la tête est faite avec du jacquard pour former les tâches des yeux.

Fotor_150901021041850
Hihi la contreplongée lui donne un petit côté inquiétant mais en vrai, promis, il est très gentil !

C’était la première fois que j’utilisais cette technique au crochet et je n’ai pas eu de difficultés majeures. J’ai à mon actif de nombreux amigurumis ( dont la quasi totalité a été offerte, mis à part ma poupée Sibylle ( qui a son propre compte IG depuis l’hivers dernier ). Vous pouvez aller faire un tour sur ma page ravelry si vous êtes curieuses/x .

Tout le reste ne présente pas de difficultés majeures. Le corps très rond et se crochète en un seul morceau pour limiter les coutures. Il n’y a que peu de morceaux à assembler ( un bec, deux pieds palmés et deux ailes ).

Fotor_150901011962769

Il se fabrique donc relativement vite ( j’ai mis moins de  3 jours .. certes en me couchant très tard le premier soir ‘^^).  Mais il faut dire que c’est très addictif, ces petites bestioles ! Surtout quand le corps se crochète en seul morceau ! Je m’aime pas plus assembler les morceaux par des coutures au crochet qu’en tricot ‘^^…

Les fournitures

Fotor_150901039265932
Pas de photos des fils coupés cette fois, impossible de remettre la main dessus :’-(

 

J’ai utilisé le fil quattro de Lang ( pour le gris bleuté, le rose et le blanc ) et du Philcoton 3 ( pour le moutarde et le bleu canard)  pour crocheter ce petit bonhomme. J’ai trouvé ces fils au fur et à mesure de mes pérégrinations sur le net ou dans les boutiques que nous croisons en vacances. Ce sont vraiment mes fils préférés pour ce genre de projets. Bien ronds et retordus, légèrement brillants, ils se tiennent bien et sont faciles à travailler ( c’est à dire qu’ils ne se dédoublent pas, comme le DMC Natura ,par exemple)

Pour le bourrage, j’utilise des petites bouboules duveteuses vendues pour ça qui s’achètent par gros paquet chez Mondial Tissu.

Les yeux viennent d’une boutique Etsy dont je ne me souviens jamais du nom ‘^^ mais une recherche rapide vous permettra sans problème d’en trouver.

Et j’utilise un crochet clover n°2 parce que je crochète vraiment très lâche.

La patte de La Linotte

J’ai suivi l’ordre proposé par le patron pour la réalisation des pièces et j’ai assemblé au fur et à mesure le bec ( pour lui, c’est une quasi absolue nécessité, vous galèrerez beaucoup moins en le cousant avant d’entamer l’écharpe ) et les mini pieds.

Fotor_150901018726130

Quand j’ai cousu ces derniers j’ai essayé de donner l’illusion de la marche et mon petit pingouin m’a fait penser à Eliott qui commence à peine à marcher. J’ai donc essayé de donner un air de bébé peu assuré de ses pas. Pour cela, j’ai cousu les ailes légèrement en arrière, comme s’il cherchait l’équilibre.

Fotor_150901016295777
C’est fou comme quelques mm de décalages donnent de la vie à un petit personnage ! ^^

Les ailes prévues par le modèle ( contrairement à la photo de présentation), étaient étroites et très longues, comme celles d’un vrai pingouin. J’ai modifié le patron pour accentuer le côté poussin de mon pingouin. Pour cela, j’ai fait 6 mailles serrées dans l’anneau magique au lieu de 5, et j’ai augmenté tous les tours au lieu de le faire un rang sur deux et je me suis arrêtée à 5 mailles entre les augmentations puis j’ai fait deux tours tout droit.

Fotor_150901014384299

Epic fail ?

Non ! j’adore ce mignon petit bonhomme ! Et mon cousin était vraiment très content !

 

Mon jacquard reste perfectible mais pour une première fois, je crois que je ne m’en suis pas trop mal sortie !

Fotor_150901009418069

 

Evidemment il y en aura d’autres ! Du premier bouquin, je compte faire un ours du début, un dino, le petit écureuil ( le zhomme m’appelle comme ça, il paraît que je stocke trop de laine et de tissu…. Je me demande bien pourquoi il dit ça ….():-p  ), le lapin et la saucisse, le basset. Et la liste est encore plus longue dans le second bouquin ! Comme on dit, y a plus qu’à !