Non classé

Premier tricot normand …

A l’origine

Vous savez comme j’aime ces petits chaussons, si vite tricotés, pratique à porter : pour moi, ils représentent un vrai tricot-doudou. Alors, plutôt que de « réparer » ceux de l’automne dernier, j’ai décidé de m’en tricoter une nouvelle paire, pour notre nouvelle vie. J’avais donc, au moment de faire les cartons, j’ai pioché un combo dans mon stock, je l’ai niché au creux d’un sac à projets adoré et je l’ai glissé dans le sac qui devait sortir dans les premiers du garde-meuble. Et une fois posée dans notre gîte, en attendant une certaine signature, j’ai commencé à les tricoter ^^

Les laines

J’ai tricoté, cette fois, 3 fils ensembles : de la « Douro » de Rosario 4, coloris « 29 » , de la « titicaca » de Hostgarn coloris « jade » et une petite nouvelle, de la « soft gratté » de Katia, coloris « 84 » . Les couleurs se marient à MERVEILLE ! Et le mélange, tricoté en 4,5 mm, avec ma tension, est parfait : épais, moelleux, qui se tient bien. Je ne sais pas comment ça va tourner, mais j’aime vraiment le rendu ! Vous savez mon amour des deux premiers et la 3eme est plutôt une jolie surprise. Attention, on est sur un mélange de poile de pétrole (aka nylon, 20%) et poil de pétrole ( aka l’acrylique, 80 % ) : le résultat est un fil poilu, très doux, que je ne tricoterai pas pour un pull ( je transpirerai comme un boeuf normand dedans et je prendrais le jus sans arrêt) mais pour cet usage, ça me semble très bien. J’espère que mon mélange tiendra le choc cet automne et cet hivers (je compte beaucoup sur la Katia pour ça). Mais comme je soumets mes chaussons à rude épreuve… on verra bien ! ^^

Le patron

La vraie couleur est proche de celle-ci… en un peu plus vert ‘^^

Je suis partie du même patron, parfait à mes yeux, celui des « simple house slippers » de Temple of knit, disponible sous la forme d’un pdf à présent payant sur ravelry. On commence les chaussons par tricoter une bande en allez-retour, en mousse…

…Bande qui sera ensuite repliée et cousue.

Je couds envers contre envers, avec une manière très personnelle ( je prends juste une demie maille) et j’aime bien le rendu, alors je continue mon freestyle, de chausson en chausson ! ^^

Puis on ferme son tricot en rond, pour tricoter le pied.Et enfin, on diminue pour une jolie pointe en étoile.

La patte de la linotte

J’ai monté 40 mailles, tricoté 35 rangs de mousse avant de tricoter en rond. Au bout de 38,5 pouces, j’ai commencé les diminutions. Le tout juste pour être ajusté à mes petits petons… ( Du 38 et demi…) J’ai envie de faire une bordure en I-cord sur le tour du chausson, mais j’ai eu un peu la flemme. Il faut vraiment que j’essaie de le faire la prochaine fois. Et enfin, j’aimerai trouvé des demi-semelles à coudre en cuir pour mettre sous le pied. Mais je n’ai pas encore trouvé mon bonheur. J’ai trouvé des semelles intégrales ( par exemple chez Bergère de France) mais je n’aime pas du tout le rendu. Je voudrais JUSTE coudre deux patch dessous. Mais je voudrais que ça soit net, alors ne me parlez pas de couper moi-même dans du cuir : je sais déjà que ça serait moche ;op

Epic Fail ?

Juste une mini erreur, trop bête… J’ai oublié de glisser la première maille dans la section de mousse. A première vue, ça ne change pas grand chose, à part un peu de visuel.

Les photos portées

Je n’ai pas encore pris le temps d’apprivoiser la lumière en intérieur ici puisque nous sommes déjà sur la fin de notre séjour en gîte. Alors j’ai profité d’une journée splendide pour prendre quelques photos dans le jardin …

Sur mon nouveau plaid d’amour !

Bon question couleurs, on est sur un joli vert d’eau en vrai… mais impossible de le rendre en photo !

Le mélange de fil s’est un peu détendu au blocage, alors mes chaussons sont un peu plus longs que les précédents : la pointe est moins ajustée si je la porte pied nu, mais ça sera mieux avec mes collants en laine cet hivers ^^ .

Et puis, debout ça donne…

Et …

Et la petite dernière …. Parce que pour prendre des photos au milieu d’une pelouse humide, ben… il faut prendre quelques précautions ;op

Voilà pour cet semaine, sur le fil, en fin de journée le Dimanche, mais j’ai réussi ^^ J’attends une amie pour publier le prochain article ( oh surprise… des cho7 ();op ) car il s’agit d’un duo… Et vous verrez qu’on est dans les mêmes tons ( enfin, il faudra me croire sur parole, parce que là, c’est définitivement un peu trop bleu ‘^^)

Tricot

Article post it : Prendre soin de mes petons

A l’origine

Les chaussons que je m’étais tricotées, il y a deux automnes, sont finalement décédés au début de la saison. Il fallait prendre des mesures et j’ai donc plongé dans mon stash pour récupérer de quoi refaire ces petits chaussons parfaits !

Les fournitures

Lorsque nous sommes partis en amoureux en Normandie, j’avais embarqué les deux pelotes de laine moutarde que j’avais achetées en Destash à ma copine Barbara. Il me semble qu’elle les avait ramenées d’un de ses voyages, elles n’ont pas d’étiquette, je peux juste vous dire que c’est du 100 % laine, rustique comme j’aime. J’ai utilisé 32 gr sur mes 100 gr : je pourrais donc à l’occasion me faire une paire de mitaines avec ou bien l’utiliser sur un bout de jacquard ^^.

Pour aller avec, il me fallait un autre fil pour densifier le tricot et lui ajouter un peu solidité. J’ai donc profité de notre séjour pour trouver le fil parfait en traquant les petites merceries et revendeurs de laine. J’ai trouvé mon bonheur à Dieppe, chez « laine et tissu » : de la lace de chez Lang, coloris « 50 » ( un mélange mohair et soie) : Sur les 25 gr de la pelote, j’ai utilisé uniquement 9 gr donc je pourrais aussi réutiliser ma pelote pour un autre projet ^^

Le tout tricoté en 4 mm, sur mes doubles pointes chéries ^^

Le patron

Comme tous mes chaussons précédents, j’ai utilisé le patron des « Simple House Slippers » de  Simone Alexandra Ærsøe. Le patron était disponible en une seule taille gratuitement en anglais. Il est à présent disponible sous la forme d’un pdf payant et propose 3 tailles. C’est un petit projet rapide et gratifiant, tout fait adapté à un.e débutant.e.

On commence par le dos du chausson par des rangs de mousses en aller-retour.

Puis on ferme le tricot pour tricoter la partie pied en jersey endroit et on termine par une série de diminution qui forme un jolie pointe toute ronde.

C’est le parfait projet ultra rapide pour se remotiver à tricoter ou pour faire un cadeau de dernière minute. Vous avez dû remarquer que ce n’est pas mon fond habituel : j’ai décidé de prendre davantage de photo … ailleurs que chez moi ‘^^ . Juste quelques minutes de marche, pour trouver le bon spot et hop ! Ici un devant de maison avec des morceaux de carreaux dépareillés ^^

La patte de la linotte

Je n’ai changé qu’un détail sur cette version : au moment de faire l’augmentation intercalaire, j’ai fait un KFB à la place ( ou augmentation barrée) parce que j’ai trouvé ça plus pratique à la jonction de mes aiguilles doubles. Du coup, ça fait une petite bouboule comme si j’avais fait un point en mousse : j’aime bien, je trouve que ça finit bien le tour. Mais c’est pas l’invention du siècle ;op

Epic fail ?

Par hasard, en traitant les photos, je me suis rendu compte que je n’avais pas pris les deux fils ensemble au moins à un endroit… sauras-tu retrouver où sur la photo suivante ?

Un autre mini fail qu’il faut que je rattrape dès que j’aurais 5 minutes, j’ai mal fait ma couture de fermeture de l’arrière du chausson : j’ai commencé à coudre trop bas ‘^^

Oui, on a changé de décors pour les photos portées, je ne me voyais prendre mes chaussons en photo dans la rue ‘^^

Par contre pour la séance de photo à l’intérieur… je me suis prise en quasi aveugle avec mon portable comme télécommande mais l’appli ne permet pas de voir ce qu’on prend en photo… donc…. J’ai eu énormément de déchets. Pour rire, je vous mets le plus photogénique… Imaginez la scène : l’appareil photo est sur la table, plus ou moins en équilibre sur bout de pochette à aiguille double pointe pour avoir la plongée nécessaire, face au canapé. Je suis couchée dos à l’appareil pour que vous puissiez avoir mes pieds sur l’image. Je précise, que le laps de temps où la lumière est suffisante pour faire une photo là avec mon matériel est de… moins de 10 minutes… et donc….

Coucou les cheveux blancs jolis et la jolie barrette offerte par mon amie Mathilde, il y a quelques années ^^

… faut baisser ta tête, Linotte parce que sinon… c’est ton chignon qu’on voit… pas tes pieds…. boulet !

Les photos portées

Au terme de cette séance de l’extrême, j’ai donc… 3 photos exploitables en tout… Byzance, quoi… Mais vous en avez plus dans l’article que j’avais consacré à ce patron, la dernière fois ‘^^. Pour commencer donc les dessous mes petits chaussons…

Et la seule photo à peu près cadrée, où on voit à peut près quelque chose. Admirons ensemble la poste si désinvoltement naturelle de la tricoteuse pour pied…. N’en déplaise au correcteur automatique, le mot existe.

Je suis donc à la fois assortie au mur jaune de mon salon ET à mon canapé ! Vu le temps que j’y passe en ce moment, c’est pas trop la classe ultime ? ;op

Et voilà pour cette semaine ! Je vous souhaite un joli week end tout doux !