Tricot

Mon petit pull noir : saison 2

A l’origine

Je me suis rendue compte, il y a deux hivers que le tricot que je portais le plus était mon Vitamin D …parce qu’il était noir. Alors j’ai tricoté mon premier petit noir, à partir du patron du Magellan de Hel et Zel, dont je vous ai déjà parlé ici. Je l’ai beaucoup porté, malgré le fait que la Flora noir ait bouloché à mort hyper vite et qu’il soit un trop long et trop étroit ( Heureusement, depuis j’ai perdu du poids ‘^^) m’a donné très vite envie d’en tricoter un autre.

C’était juste resté dans un coin de ma tête. Et cet été, en Aôut, en passant jeter un oeil dans un des charity shop près de chez moi, je suis tombée sur une pépite : 5 pelotes de laine noire, vintage, de la light fingering à priori, pour …. 2 euros 50. J’ai juste vérifié rapido qu’elle ne gratouillait pas et je me suis jetée dessus. 

Dans la foulée, j’ai fait un échantillon en 3,25 parce que mes aiguilles 3 étaient occupées et parce que sur l’étiquette, à part la mention de la composition, il n’y avait pas grand chose :

IMG_20180818_095856_054
Elle est pas trop belle, cette étiquette????

Je me suis plongée dans mes favoris ravelry et dans mes collections IG pour lui trouver un projet. Au départ, juste comme ça… Sauf que je n’ai pas pu résister ! J’ai adoré ce fil à la première maille ! Et je n’ai tricoté que ça en mode hystérique pendant 10 jours.

Le patron

Fotor_153683087783280

J’avais vu passer sur Ig une version du gilet Smaragd de Svetlana Volkova transformée en pull, celle de bex_inrealife, que vous pouvez voir sur ravelry ici . J’étais tombée amoureuse tout de suite. Mon échantillon était parfait, je n’ai pas réfléchi, j’ai « oublié  » que je devais finir d’autres projets avant et j’ai monté mes mailles. Oui, je n’ai pas eu peur de tricoter un pull noir en 3,25 avec de la light fingering ( quasi de la lace en fait ), et même j’ai adoré ça ! Je l’ai fini la veille de la pré-rentrée, très très tard le soir : mon dernier projet de l’été en somme. J’ai tricoté la taille L1 et j’ai utilisé en tout 150 de fil.

La fiche est payante, disponible en anglais sur ravelry. C’est un top down sans couture qui se commence par la bande de côtes de l’encolure. On a ensuite un yoke en dentelle qui se tricote très facilement : la dentelle est très belle et se retient très facilement. Ce sont d’ailleurs les répétitions de dentelle qui permettent de faire les augmentations : il suffit de suivre le diagramme, et on arrive très vite à la séparation des manches.

Fotor_153683084192241

Il y a un petit twist avant la séparation proprement dite, et j’ai pas mal hésité  à modifier cette partie, parce que je n’avais jamais lu ça ailleurs et que j’ai eu peur que les emmanchures ne soient bizarres/ trop larges. Mais promis, vous pouvez suivre la fiche les yeux fermés, sans réfléchir, tout tombe parfaitement.

Pour vous faciliter la tâche, au moment de reprendre le corps :  on doit relever des mailles ( je reste évasive volontairement, la fiche est payante ! ), j’ai choisi de remonter 3 mailles pour 4 rangs ( ce qui fait que pour ma taille, je l’ai fait 3 fois puis j’ai relevé une dernière maille)

Ensuite, on tricote le corps en rond puis les manches. D’ailleurs, seul bémol pour la fiche, elle dit de faire des diminutions mais ne dit pas lesquelles. J’ai tricoté 2 mailles ensembles à une maille du  début du rang et un SSK ( Slip Slip Knit) à une maille de la fin du rang. A la fin, Une petite bande de côtes1/1 en aiguille 3 et le tour est joué  !

 

Le fil

Fotor_153683082616783

Il s’agit de la qualité « Fil écossais » de la filature française « Au Bon Pasteur », si vous êtes curieuses, j’ai retrouvé un petit historique ici . C’est un fil 100 % laine de provenance inconnue. Il est fin, très peu retordu, gonfle un peu au blocage mais surtout il a un drapé de ouf tout en tenant chaud. Il me fait penser au fil « Noble » de Holstgarn même si au touché, ils sont très différents.

La patte de la Linotte

Je suis montée d’une taille pour que mon pull ne soit pas moulant, j’aurais dû tricoter la taille M en suivant le tableau des tailles et les recommandations de la créatrice concernant l’aisance positive.

Ensuite, j’ai suivi les modifications de Bex_inreallife : à savoir, monter le nombre de mailles pour sa taille moins le nombre de mailles requis pour les bandes de boutonnages. Ensuite, il suffit de joindre son tricot en rond dès le premier rang, de ne tricoter que des rangs endroit et de suivre le patron.

 

Fotor_153683089159118

J’ai tricoté comme d’habitude les manches avant le corps et je les ai faites 3/4 au lieu des manches longues. Au début, parce que j’avais peur de tomber en rade de fil ( vous imaginez la galère pour trouver une autre pelote d’un fil qui ne se fait plus depuis la fin des années 70, si mes recherches sont exactes ‘^^). Au final, il me reste 2 pelotes entières mais je pense que ce type de manches vont  mieux à la version pull. Et ce n’est pas parce que j’avais la flemme de faire des manches longues. Je me suis régalée d’un bout à l’autre de ce projet, comme je vous l’ai dit.

Par contre, je n’ai pas fait le montage et rabattage tubulaire proposé par le patron, par pure flemme.

Epic Fail ?

Au départ, je voulais un pull cropped ( c’est à dire relativement court), mais emportée par mon élan, j’ai tricoté trop de rangs. Mais ce n’est pas grave, en fait, il est parfait comme ça, plus court, on aurait vu mon ventre à chaque fois que je lève les bras, voire même ma poitrine et je compte le porter très vite, donc avant que porter un top en dessous ne soit nécessaire ‘^^ .

Par contre, on est pas passé loin de la catastrophe … Je vous explique !

J’avais laissé mon petit pull sécher bien tranquillement sur son tapis de blocage et je suis partie sur la pointe des pieds pour le laisser tranquille. J’avais mis ledit tapis sur le parquet de l’atelier et non sur la table, pour pouvoir coudre un peu pendant qu’il séchait. Fatale erreur ! Je suis allée travaillée comme une fleurs lendemain, jour de la pré-rentrée. Et en rallumant mon téléphone sur le chemin du retour, message du Zhomme  » Robin a coupé les fils qui dépassaient de ton pull »….. AKA les fils que pour une fois JE N’AVAIS PAS RENTRE avant le blocage….L’angoisse !!!!

Ce qui c’est passé ? Eliott est allé jouer dans la salle de jeux, tout seul. Il a arraché retiré les épingles parce qu’il adore jouer avec le tapis de blocage. Son grand frère a eu peur que son frère ne se fasse engueuler. Alors il a remis les épingles presque pas n’importe comment et il a cru que son frère avait tiré des fils…. et il a coupé ce qui se dépassait pour le cacher…. Heureusement, ce n’était grave que pour le fil d’une des manches. J’ai juste eu à défaire quelques mailles rabatttues, faire un joint russe pour racorder à la pelote et rabatte à nouveau… Le reste était des fils qui pendouillaient un peu sur l’endroit mais qui était bien long sur l’envers… ouf ! Mais ça m’aura pris bien une semaine et demi pour ramasser mon courage et réparer la castastrophe ‘^^

Fotor_153683085708153
L’honneur et le pull sont saufs, on ne voit rien !

Les photos portées ?

Ce pull va très bien avec les jeans et sur certaines de mes robes mais c’est avec cette jupe achée à Dijon cet été que j’ai hâte de le porter !

Fotor_153683100465267
Le petit kikouyou qui dépasse du haut mon bras à gauche est dû au blocage : le problème des yokes en dentelle c’est qu’il faut les étirer au blocage et donc on a la marque de la pliure mais ça devrait s’estomper très rapidement !

Un petite photos de côté

Fotor_153683092697699

Une autre de dos

Fotor_153683096907323

Un petit seflfie de la femme sans tête

Fotor_153683090565119

Et une dernière pour la route !

Fotor_153683098642830

Bonne fin de semaine ou bon week end !

 

 

Publicités