Tricot

« Incorrigible. [Elle est] in-cor-ri-gi-ble » : (Test pour Mar.Gue.Née)

( Allez, zou, soyons fou, j’offre une paire de badges à la première personne à mettre en commentaire la référence hautement culturelle qui se cache dans ce titre ! ) 

A l’origine 

Alice, Alice, Alice… j’étais en train de souffrir , de me dépêcher de terminer mon test pour Fibertales, quand j’ai vu passer la première photo de ce modèle, dans le fil de Marianne. Coup de foudre immédiat ! je SAVAIS que je tricoterai Alice, un jour. Je ne savais pas quand, je ne savais pas avec quoi. Je ne savais même pas à quoi aller ressembler la version terminée. Mais cette encolure, cette tresse, la forme du haut du gilet…. L’amour fou au premier regard, je vous dit !

Fotor_154158815634349

Je ne pensais pas avoir le temps de tenir les délais, alors je ne me suis pas proposée tout de suite pour le test. Et puis j’ai fini mon gilet bleu. Et je voyais passer régulièrement les photos de Marianne de son encours qui avançait tranquillement…. Et je n’arrêtais pas de lui dire que c’était beau. Alors elle m’a demandé si j’étais sûre de ne pas vouloir le tester. J’avais deux semaines dans la vue, je n’avais pas la laine en stock mais j’ai craqué. J’ai vécu ce test comme une gigantesque course contre la montre alors que je ne veux plus tricoter dans l’urgence. Mais comme je suis contente ! Et vous allez le voir, il a fallu que je m’accroche ‘^^ ( sans que ça ait à voir avec le patron !  tout est de ma faute ‘^^)

Le patron 

Il s’agit donc du gilet Alice de Mar.gue.née, ou Marianne Munier si vous préférez. Le modèle est disponible en français et en anglais, sur ravelry. La fiche est payante mais tous les bénéfices vont à la recherche contre le cancer, comme d’habitude pour les design de Marianne.

C’est un gilet court, asymétrique,  top down ( tricoté du haut vers le bas), sans couture, qui se construit de la même manière que le gilet « Embruns » de Atelier Emilie. On commence par tricoter la partie dos bande d’encolure ( en deux fois, mais c’est très clair dans le patron), pour laisser en attente les quelques mailles.  Ensuite, on vient relever des mailles sous tous les rangs de cette bande pour tricoter le dos, et le raglan côté manche. ( Les deux, de manches, hein ! ). Arrivé à la séparation des manches, on va relever des mailles pour former un demi devant, tricoter à la suite les mailles du dos puis relever les mailles du second demi-devant. C’est pour cela que le dos sera, au final plus long ( vous avez un schéma dans le patron, ça vous aidera à mieux visualiser)

Une des autres spécificités d’Alice est que la bordure se tricote en même temps que le corps, y compris la icord qui finit les demi-devant. Ce qui signifie qu’on se doit pas se taper à la fin le relevage de trouzmille mailles pour finir proprement et avoir une bordure verticale.

Fotor_154158821303899

Pour terminer Alice, normalement, on finit par une large bande de tresses ( une forme de torsades) qui reprend celles de l’encolure et de la bordure. Bande que j’ai tricotée une fois. ( vous me connaissez, j’aime bien ménager mes effets ;op ) 

Fotor_154071982289456
Ceci est la preuve que j’ai bien tricoté cette fameuse bande… je l’ai immortalisée juste avant de la détricoter ‘^^

Les manches et le bas du gilet sont terminés par des côtes 2/2 …

Fotor_154158816790125

 

…qu’on va rabattre sans contrarier les mailles, c’est à dire à l’endroit si c’est une maille endroit, et à l’envers si c’est une maille envers, pour une finition hyper propre.

Fotor_154158807113750

Le fil

Je vous ai déjà déclaré mon amour pour la Ulysse de De Rerum Natura ici et ici . Cette fois, j’ai choisi le coloris « poivre et sel », qui donne un joli chiné entre le beige et brun très clair. En la bloquant, elle a gonflé, elle a pris 5 m en longueur en tout, à la louche, elle s’est assoupli pour donner juste ce qu’il fallait de draper à mon gilet. C’est une laine rustique, qui ne gratte pas ( je ne supporte ni mohair, ni alpaga, pour que vous vous fassiez une idée ‘^^) . Dans ce coloris, elle n’est pas teinte et l’aspect chiné tient dans le mélange de deux toisons de moutons ( du mérinos d’Arles, et du mérinos noir Petra du Portugal).

J’ai aussi utilisé une touche de bleu en utilisant des restes de mon pull, c’est à dire le coloris « baleine bleue » .

En tout j’ai utilisé 350 gr pour la taille M en aiguille 3,75 pour le corps et 3,25 pour les côtes du bas et des manches.

La patte de la Linotte  + Epic fail ( mais rattrapé ! ) 

Je ne suis pas capable de suivre un patron. Il faut TOUJOURS que je modifie quelque chose. ( ce qui me vient toujours naturellement, hein, ce n’est pas du pur esprit de contradiction ‘^^) . J’ai commencé par rallonger Alice de 10 cm. Normalement, le dos arrive à la ligne de taille et le devant une dizaine de cm au dessus. Alice est donc entre le boléro et le gilet court, si on veut chipoter. Sur moi, je sais que l’effet n’est pas très heureux, parce qu’il met un peu trop en valeur la partie de mon anatomie qui prouve assez clairement que j’ai eu 4 enfants ‘^^ . Ensuite, j’ai fait sagement ma bande de tresses.  FAIL !

Il faut savoir que je tricote le jersey avec la méthode continentale ( le fil à droite, les vidéo de Lise sont parfaites pour apprendre ! ) quand je tricote des rangs endroits et avec le fil à gauche quand je tricote des torsades ( ou ici des tresses) ET il faut savoir aussi, que je tricote de manière beaucoup plus lâche avec le fil à droite. Sachant que les torsades, ça resserre fatalement le tricot…. J’aurais dû… Et oui ! changer de taille d’aiguilles. Ce que je n’ai évidemment pas fait. Je n’y ai même pas pensé ! Moralité, j’ai passer 4 jours à tricoter  intensivement des tresses sur 6 mailles qui se croisent un rang sur deux , sur toute la longueur du rang ( plus de de 200 mailles ), à quelques jours de la fin du test… pour rien…  Le bas de mon gilet était beaucoup trop resserré, impossible de le porter en l’état…

Comme ça ne le faisait vraiment pas, et que j’étais juste dans les temps, avec la permission de Marianne, j’ai zappé la bande de torsades, j’ai rallongé Alice de 10 cm de jersey. De toute façon, depuis le début, c’est comme ça que je voyais mon Alice, un gilet long, avec sa jolie tresse, et du jersey ( et des poches ). Je voulais le retricoter dans la foulée comme ça, de toute façon. Alors, j’ai foncé. J’ai avalé mes mailles. Il fallait faire encore les deux manches et on était à quelques jours de la sortie….

Fotor_154158810113525

J’ai fait des poches au passage, en utilisant la même technique pour le gilet Yugo que vous ai montré ici. Voici ce que j’ai fait : J’ai commencé mes poches à 35 cm de l’emmanchure. A 8 mailles des bords ( après la bordure), j’ai mis en attente 32 mailles ( que j’ai remontées juste après). Pour le fond des poches ( que j’ai tricoté tout à la fin) , j’ai tricoté en couleur contrastante pour le fun, encore une fois, sur 43 rangs.

Fotor_154158808770358

J’ai tricoté ensuite 10 cm , j’ai fait mes côtes. J’ai rabattu. FAIL ! Encore trop court.

Alors, J’ai défait mes côtes, j’ai rallongé encore de 10 cm, j’ai fait mes côtes…. PARFAIT ! J’ai donc tricoté 60 cm sous les emmanchures ( côtes comprises et mesures prises après le blocage) . Et j’ai un tout petit peu rallongé mes manches, parce que je les aime biiiien longues !

Fotor_154158818060048

Evidemment avec tout ça, j’ai fini mon gilet lundi midi, lors de notre tricothé carpentrassien ( je vois mes copines de tricot de 10 h à 12H45, soit entre mes heures de cours… oui, chaque minute compte ;op ) et le patron est sorti le lendemain. Au passage, je vous montre le seul mini fail restant, je ne sais pas comment j’ai fait, mais j’ai mal cousu mon fond de poche au niveau d’un des coins… tant pois ‘^^

Fotor_154158819586312
J’aurais dû brancher mon cerveau et coudre avec la couleur de l’extérieur… c’est pas comme si j’avais déjà fait l’erreur 2 fois, hein ‘^^

J’ai mis mon gilet à bloquer le lundi soir en rentrant du boulot et évidemment, hier, il n’était pas sec… Heureusement, ce matin il l’était !

Donc en revenant du boulot, je me suis jetée sur mon appareil photo et la terrasse…. Juste une journée de retard, pour un test commencé 15 jours en retard, en ayant recommencé un 1/3 de mon gilet environ, on va dire que j’ai limité la casse, même si ça me fait suer de ne pas avoir été les temps…

Les photos portées ? 

Il y en a une petite série.

fotor_15415881386329.jpg

 

Petite la série ‘^^ quand on aime toussa toussa…

Fotor_154158832864250

Parce que je l’aime trop ce gilet

Fotor_154158854507665

Regardez moi cette encolure, c’est pas une tuerie, sérieux ?!!!

Fotor_154158831001179

De dos ? ( pourtant j’ai essayé de me tenir droite 😦  )

Fotor_15415883897127

Et de côté pour vous montrer le côté asymétrique ( atténué par mon blocage quelque peu agressif ‘ ^^)

Fotor_154158835868472

 

Et une dernière, ma préférée pour la route ?

Fotor_154158845433934

Alors ? vous aussi,  vous êtes convaincu(e)s par Alice?

 

Publicités
Tricot

Sortir de sa zone de confort : test pour Fibertales

A l’origine

J’ai découvert le podcast de Fibertales ( en anglais) alors que je faisais passer les oraux du bac au mois de Juin. Je cherchais un podcast dans l’esprit de celui de Bmandarine que j’adore. J’ai aimé ce patron dès qu’elle en a parlé, dans les épisodes où elle montrait son avancée. Ce n’est pas le genre de forme que je porte habituellement mais j’avais envie d’un gilet cropped à porter par dessus mes robes et mes jupes taille-hautes.

Et comme j’avais très envie de tester la « soft donegal » vendu par la boutique Retrosaria Pomar ( au Portugal, je vous en ai parlé au moment de mon dernier article chaussettes), et que le fil correspondait à l’échantillon, j’ai guetté l’appel au teste avec beaucoup d’enthousiasme et d’impatience.

Le patron

Fotor_153812999222198

Il s’agit donc du cardigan FJER que vous pouvez trouver ici en anglais sur ravelry.

Alors, autant vous prévenir tout de suite : ce patron est intégralement cousu. Même la bande de boutonnage. Et on n’est pas sensé relever les mailles des manches non plus ( mais elles sont tout de même tricotées en rond …. ouf ! ) . Et c’est un bottom up, pour couronner le tout ‘^^. Bref, il faut une sacrée dose de motivation, pour l’adepte du sans couture que je suis ;op… Mais la version de la créatrice me plaisait tellement que j’ai fait fi de tout ça …. Bon, j’ai quand même un peu souffert, hein…surtout au moment de la bande d’encolure …Mais quand on aime….

Ce patron vaut le coup qu’on s’accroche, il est plein de jolis détails  ! J’ai tricoté des côtes que je ne connaissais pas : sur l’envers, on alterne des mailles endroits et des mailles envers et , sur l’endroit, on tricote tout à l’endroit ( il me semble qu’on appelle ça des côtes brisées en français mais j’ai un doute). Ça fait passer les côtes du bas du corps et des manches plus vite. Par contre, si le tricot ne roulotte pas, ça ne resserre pas du tout. Ce qui, ici, est parfait, je vais sans doute les réutiliser à l’avenir !

Fotor_153812996282445

Ce qui fait tout le charme de ce gilet, c’est l’emploi du point texturé qu’on retrouve sur les côtés du gilet et qui borde les emmanchures. C’est une sorte de torsade très simple : on laisse tomber la maille sur le devant ( enfin, si votre laine n’accroche pas comme la mienne, il vaut mieux la mettre sur une aiguille auxiliaire tout de même ‘^^) , on tricote les quelques mailles suivantes puis on la récupère. Pour qu’elle soit correctement étirée, sur le rang précédent, on entoure deux fois le fil au moment de la tricoter. Le patron propose un lien vers une vidéo qui présente la technique de manière plus claire que mon petit bla-bla ;op .

Fotor_153812997922319

 

La bande d’encolure, j’ai déjà dit qu’elle était tricotée séparément ? , est constituée de quelques côtes et se termine par une icord qu’on tricote à la fin ou début du rang, suivant qu’on soit sur l’endroit ou sur l’envers du travail.

Fotor_15381300104141

 

 

En ce qui concerne la construction, le dos et le devant sont de simples rectangles. Les seules diminutions  concernent l’encolure et son joli V.

Fotor_153812991587166

Pour éviter une paire de couture, on peut rabattre les épaules à 3 aiguilles.

Le fil 

La soft donegal est un fil mèche, qui vient d’Irlande comme son nom l’indique. J’ai choisi du bleu parce que je me suis dit que ça irait avec beaucoup de choses dans ma penderie. Il contient encore énormément de Lanoline (l’huile de filage). Au toucher, il donne donc l’impression d’être un peu gras. L’avantage est qu’il ne se dédouble pas comme les autres fils mèches qui sont parfois un peu pénible si on pique devant. La sensation est très étrange ‘^^ mais on s’y fait rapidement et ce n’est pas non plus du beurre, hein ! Et ça ne tâche pas ;op

Au blocage, il devient très doux et gonfle beaucoup. Mon gilet, même si la laine est rustique, est un vrai doudou. Les couleurs de la palette sont, toutes, chinées : dans ce bleu, il y a des « boulettes  » de blanc et de noir.

Je l’ai tricoté en 3,25 pour avoir le bon échantillon.

La patte de la Linotte 

J’ai fait ma rebelle et j’ai relevé les mailles des manches, avec l’accord de la créatrice. Je n’ai pas osé tricoté le dos et les devants en une seule pièce, parce que la couture permet à la pièce de se tenir et que j’ai eu peur que le point des côtés ne déforment le gilet sans elle.

J’en ai d’ailleurs relevé 73 pour que mes bras passent ( c’est à dire le nombre de mailles requis par la taille du dessus à une maille près) : je vous explique pourquoi juste après.

J’ai caressé l’idée de relever les mailles de l’encolure pour tricoter la bordure dans l’autre sens mais bon, c’est un test tout de même, alors j’ai été sage… Et je ne le regrette pas. C’est bien plus joli comme ça… Même si j’ai pesté, c’est allé beaucoup plus vite que ce que je ne le craignais. Pour me simplifier la vie, j’ai utilisé une paire de doubles pointes courtes au lieu de mes aiguilles circulaires ( Merci Aude de me les avoir prêtées ! ) : rien de plus pénible que de s’emmêler dans son câble quand on tricote 4 ou 5 pauvres mailles esseulées.

J’ai dû adapter la première partie des demi-devants puisque je n’avais tout à fait le bon échantillon en hauteur pour 10 cm : j’ai tricoté un peu plus des 22 cm requis par ma taille avant de commencer les diminutions d’encolure. Mais rien de bien méchant. Du coup, mon décolleté est un peu moins profond mais ça ne me dérange pas .

Epic fail ? 

Le fil n’est pas forcément le meilleur choix pour mettre en valeur les détails du patron. Je suis donc partagée : c’est un doudou mais par exemple, on ne voit pas bien les côtes et certaines parties du point texturé : le plus flagrant est au niveau des emmanchures.

Fotor_153812994571945

J’aurais dû choisir une autre taille à cause de ma carrure : mes épaules sont un peu trop larges pour la taille M ( qui est parfaite pour tout le reste), ça tirait un peu et j’ai donc dû relever plus de mailles pour les manches.

Mais le vrai soucis, c’est que je ne suis pas sûre d’aimer le rendu de ce gilet sur moi. Sortir de sa zone de confort c’est bien … le plus souvent. Par exemple, je ne pensais pas que je mettrais autant mon boxy. Je suis bien contente d’avoir été téméraire à l’époque…

Par contre, cette fois, je ne suis pas vraiment convaincue. Finalement, la forme ne va pas avec mes jupes tailles hautes, sur mes robes, j’ai l’impression de reprendre virtuellement les kilos que je suis en train de perdre. Ce n’est absolument pas la faute du patron : c’est juste qu’apparemment, ce n’est pas mon style ( logique, puisque je voulais essayer de changer) et il n’est pas exactement morpho-compatible. Je vais attendre de voir s’il sort de son tiroir cet hivers ,et si ce n’est définitivement pas le cas, je pense que je le revendrai au prix de la laine ou que je l’offrirai… A voir donc… On peut pas gagner à tous les coups, hein ? ‘^^

Les photos portées

Allez, je vous laisse juger…

Fotor_15381290045941
Sur celle-ci, ça va encore, mais c’est aussi une question d’angle de prise de vue

Mais si on change l’angle bof bof je trouve :

Fotor_153812904589831
J’ai l’impression d’avoir pris 5 kg là… et j’ai peur que ce soit vraiment plus près de la réalité de ce que ça donne porté

Voire même :

Fotor_153812987774436

Une petite de dos

Fotor_153812897927225

Et plus important, pour vous montrer les jolis détails ….

Fotor_153812989179033

Cette encolure !!!!

IMG_20180928_123250_275
Peut être que la solution est de le porter ouvert… j’ai essayé une après-midi, il ne tombe quasi pas des épaules

Et voilà ! Je suis en ce moment sur un autre test, j’espère que je serai davantage convaincue par mon choix. Encore une fois, ce n’est pas à cause du patron qui est très sympa et qui va vraiment bien à la créatrice : c’est juste que j’aurais sans doute dû réfléchir davantage avant de me proposer…

Sur ce, bonne semaine !

Tricot

Dans la hotte de la fée de Nöel (2) : Un test joli pour MarGueNée

A l’origine

Marianne nous a concocté un calendrier de l’avent un peu spécial : tous les jours pendant le mois de décembre, elle nous propose un modèle inédit d’accessoire : bonnet ou mitaines ou bandeau ou écharpe. Le jour de la sortie le modèle est moins cher ( un euro) et à la fin du mois, tous les modèles seront regroupés dans un ebook.

J’aime beaucoup les modèles de Marianne car ils sont toujours bien pensés, simples en apparence mais très travaillés. Elle m’a permis de choisir parmi ses prototypes ce que j’avais envie de tester. J’aurais voulu faire plus mais la période entre les vacances de la Toussaint et celles de Noël est très chargée en terme de boulot et j’ai eu peur de ne pas le faire dans les temps… Mais j’ai repéré un bandeau et une paire de mitaines qui me font décidement bien de l’oeil.

Ce bonnet sera offert à Noël mais je pense que je vais en tricoter un second pour moi très rapidement !

Le patron

Fotor_151311321347497

Ce bonnet nommé « Jù Go » se tricote de la bande de côtes 1/1 vers le haut. Il est composé d’un point texturé qui se retient et se tricote très facilement ( un rang tout à l’endroit et un rang qui se compte) et d’une belle torsade sur le côté. C’était la première fois que je tricotais une torsade composée de côtes : ce n’est pas compliqué et ça rend vraiment bien! La torsade est jolie aussi sur l’envers que sur l’endroit et plus en volume que si elle avait été tricoté uniquement en jersey.

Fotor_151311295637984

Il se tricote en 4,5 ou 5 suivant votre tention et il monte donc vraiment très vite. L’échantillon est de 18 mailles pour 10 cm. Il m’a fallu moins d’une semaine de tricot très ralenti pour cause de monceaux de copies à corriger et de préparation de conseil de classe: c’est dire si il se tricote vite ! En temps normal, je pense que j’aurais mis moins de trois soirées.

Le fil

Fotor_151311307361259

J’ai utilisé deux pelotes de « Yak » de Lang qui traînait dans mon stash depuis un moment. C’est un fil doux, très léger parfait pour faire ressortir un point texturé et les torsades. Je rêve d’un grand gilet ou d’un pull à torsades dans ce fil.

Il est composé de 50% de laine de yak et 50% de laine vierge… Et la couleur est très difficile à prendre en photo : c’est un beau vert de gris que j’aime vraiment beaucoup. Par exemple, la boutique de ma copine La_mercière_magique en vend sur Paris.. J’avais acheté mes pelotes en soldes chez la revendeuse Lang qui est situé à côté de chez moi mais il n’y en avait pas assez de disponibles pour tricoter un pull… Je vais guetter les prochaines soldes, je crois ‘^^ …

J’ai trouvé au meme endroit un pompon synthétique de la marque « Wild wild wool » : Il y a pleins de jolies couleurs de dispo. Je le trouve très sympa aussi mais j’ai juste été perplexe devant le mini mini bout de fil prévu pour le rattacher au bonnet….

Fotor_151311309594731

La patte de la Linotte

Le bonnet originel est un bonnet plutôt serré, mais je voulais quelque chose de plus loose. Avec l’accord de Marianne, j’ai donc tricoté une taille au-dessus de la mienne  et ça donne un bonnet proche bien slouchy.

Et j’ai décidé de lui ajouter un pompon tout doux, parce que je trouvais ça joli ^^

Fotor_151311299614219

Epic fail ?

Je l’aime vraiment beaucoup ce bonnet ! Et je pense que vais le retricoter d’ici à la fin de l’hivers, dans une autre couleur, en violet peut-être ou en rose qui pète, je ne sais pas encore.

Les photos portées

J’espère qu’elles vous plairont parce que j’ai vraiment eu du mal, tout seule avec le retardateur ‘^^….Au moins, elles sont nettes, c’est déjà ça ;op

Fotor_151311332163784

Mes voisins commencent sans doute à avoir l’habitude de me voir faire l’andouille sur la terrasse, je ne suis plus à ça près ‘^

Fotor_151311329503255

Fotor_151311312965226

La dernière est un peu ridicule mais au moins vous voyez ce que ça donne du dessus, pour faire une meilleure idée de la forme ‘^^

Fotor_151311323689192