Borderie, Tricot

Mon pull doudou des grands froids

A l’origine 

Depuis décembre, je me gèle. Mais alors vraiment ‘^^. Je commence à avoir une jolie collection de pull home made, que je porte régulièrement, mais il me manquait clairement un gros pull. La fingering c’est joli, c’est fluide mais ce n’est pas forcément toujours suffisant ‘^^.

J’avais acheté de la Ulysse pour un test knit mais je n’ai pas réussi à avoir le bon échantillon et je ne pouvait pas bidouiller en jouant avec les tailles puisque c’était un test. Je me suis donc mis en quête d’un fil à lui associer et d’un patron.

J’avais flashé sur ce patron à sa sortie, l’an dernier, mais comme il se tricotait un fil épais et que ça représente un gros budget quand on ne veut pas tricoter de l’acrylique ( je n’ai rien contre l’acrylique, hein, c’est juste que je transpire comme un boeuf devant ‘^^), ça fait réfléchir… Je me suis dit que c’était le moment ou jamais. J’ai failli utiliser le fil « Titicaca » de Holst Garn, pour gagner en douceur et en drapé mais l’alpaga et moi, on est rarement copain ( sauf en baby alpaga mais, on retombe sur de sombres histoires de budget ‘^^)  et je n’ai pas voulu courir le risque… Il faudrait quand même que je finisse par en prendre une pelote au détour d’une commande chez laine et tricot pour faire un échantillon, histoire de savoir une bonne fois pour toute ;op ( je cherche une alternative poilue mais pas trop au mohair qui n’est DEFINITIVEMENT pas du TOUT copain, pire que l’alpaga et c’est pas peu dire ‘^^) .BREF ! je me suis rabattue sur un autre de mes fils chouchous…

Le patron 

Fotor_155031074331633

Il s’agit du pull Weekender d’ Andréa Mowry, dont la fiche payante est disponible en anglais sur ravelry. C’est un pull bottom up ( qui se tricote du bas vers le haut), qui se tricote en rond et sans une seule couture. Il a l’air d’être en jersey envers mais en réalité, il se tricote tout à l’endroit : on le retourne au moment des finitions pour donner l’illusion que l’envers est en réalité l’endroit .

Il se commence donc par les côtes 1/1 du bas et un montage tubulaire. On tricote le devant et le dos séparément, pour que le dos soit un peu plus long que le devant et pour avoir le bas fendu.

Fotor_155031071622465
Le dos est sur le dessus sur la photo

Ensuite, on rejoint les deux morceaux et on tricote tout à l’endroit. Pour décorer le devant et le dos, on glisse une maille un rang sur deux au milieu ( et le rang suivant, on la tricote à l’envers pour qu’elle apparaisse comme une maille endroit sur le devant).

Fotor_155031068954921

On file tout droit jusqu’aux emmanchures, on sépare le travail et on continue encore tout droit quelques temps. ll n’y a pas de diminutions et pour avoir une jolie pente aux épaules, on a une section de rangs raccourcis ( des german short rows )  juste avant les côtes 1/1.

Fotor_155031070299352

Ensuite, on met des mailles en attente et on rabat ( en rabattage tubulaire encore) l’ouverture pour la tête.

Fotor_155031299212970
Du coup, vous pouvez voir l’intérieur aussi… C’est pas évident de bien montrer un rabattage tubulaire, en fait ;op

Pour assembler les épaules, on utilise un rabattage à 3 aiguilles classique, de manière à avoir une fausse couture apparente que je trouve très jolie.

Fotor_155031080605411

Ensuite, on relève les mailles des manches et on les termine par une bande de côtes 1/1 et un rabattage tubulaire, pour cela j’ai utilisé la technique du rabattage à l’aiguille.

Fotor_155031073161393

Les fils 

J’ai donc utilisé un mélange d‘Ulysse de De Rerum Natura ( non j’ai pas d’actions et je ne suis pas sponsorisée ;op )  coloris « figue » et de Coast de Holst Garn, coloris « blackcurrant », en tout en aiguille 4 pour le corps et 3,5 pour les côtes. Pour avoir le bon échantillon ( en réalité, je suis un peu en dessous mais je trouvais le point trop irrégulier en 4,5 avec ma tension. En plus, je suis entre deux tailles, et comme je savais qu’avec ma tension, je n’aurais pas un bon drapé , j’ai préféré avoir un échantillon trop petit d’une demi maille et tricoter la plus grande des deux tailles. J’ai calculé qu’à la louche ça me donnerait un entre 2 tailles).

Fotor_155031297552996

Côté coloris, je voulais un chiné et je trouvais « figue » un peu foncé, alors j’ai opté pour un violet clair, pour éclaircir le pull. Je ne pensais pas que « blackcurrant » serait si clair ( c’est presque un gris en réalité ) et j’ai eu des doutes mais au final, je trouve que ça ne rend pas trop mal.

Autant je vous recommande le mélange parce qu’il n’est pas cher, doux et chaud, autant je ne vous recommande de le tricoter avec des aiguilles si petites. J’ai un mélange qui donne quasiment de la worsted, mais une demi-taille de plus m’aurait fait gagner du confort de tricot. J’ai regretté tout au long du projet de ne pas avoir pris l’option « tricoter en 4,5 et la plus petite taille » : le fil ne glissait pas du tout, j’ai dû forcer, surtout pour les manches. Tellement qu’à peine mes  dernières mailles rabattues, je me suis jetée sur une boxy en nord de drops et en 3,25 ‘^^… Oui, je sais, je suis un peu cinglée ;op. Je pense que le rendu final est meilleur comme je l’ai tricoté mais je me suis dépêchée de finir ce projet ( parce que je rêvais d’un boxy qui glisse tout seul  ), parce que je savais que si je le laissais en plan ne serait-ce qu’une journée, je ne le finirais jamais. Et ça aurait été bien dommage ! Je vais adorer le porter ! ( même si il semble que le redoux se soit installé depuis quelques jours ‘^^).

La patte de la Linotte 

Déjà j’ai zappé le montage des plus de 100 mailles en tubulaire, je n’avais pas du tout mais alors pas du tout la foi de le faire, sur autant de mailles, avec un mélange de deux fils et qui ne glissaient pas du tout ( la coast est vraiment très bien mais si on tire un peu trop dessus, en fil simple, elle casse… Je vous laisse imaginer l’horreur) Tant qu’à faire ma rebelle, je n’ai pas monté mes mailles en 3,25 comme j’aurais dû. Mais cette fois, il y avait une vraie raison :  je ne voulais pas que le bas de mes côtes soit resserré.

Fotor_15503107861116

Ensuite, je n’ai pas fait mon plus le rabattage tubulaire sur les manches ( par flemme) et la partie dos : j’ai juste rabattu en côtes 1/1.

Epic fail ? 

Je vous ai déjà raconté que mon choix de fil était relativement aléatoire et que j’ai lutté pour le tricoter, ce qui en soit est un fail, puisque le principe du tricot pour moi , c’est tout de même avant tout que ce soit un loisir et non une épreuve ‘^^. Je tricote autant pour le processus que pour le produit fini, en somme. Avec le temps, je me rends compte que j’aime prendre mon temps pour un projet, et définitivement être mono-encours. Mais là, clairement, il fallait que je finisse vite pour avoir la seconde partie des vacances un vrai projet plaisir ( comprendre des km et des km et des km de mailles endroits, tout à l’endroit, en rond avec un fil qui glisse et si possible de petites aiguilles ‘^^ les 3,25 sont en passe de détrôner mes 3,75 fétiches ).

J’ai trouvé le moyen de faire une merdouille dans ma maille glissée en plein milieu du devant, sinon c’est pas drôle ;op mais je n’ai pas eu la foi de laisser tomber cette maille sur 5 rangs quand je m’en suis rendue compte pour la reprendre ensuite au crochet.

Les 10 premiers cm de mon pull sont tricotés plus serrés que la suite. Pourquoi? mystère… J’ai tiré dessus comme un sagouin au blocage pour tricher. Pour l’instant ça va, mais il faudra voir si en se rétractant le bas ne se resserre pas trop…

Il y a juste une chose qui me chagrine sur ce patron, c’est l’encolure. Comme le pull est tout droit et qu’il remonte haut , l’encolure est vraiment très près du coup et ça me dérange un peu. Sans doute parce que je n’ai pas l’habitude…. A refaire, ( je songe sérieusement à tricoter ce patron à nouveau mais cette fois dans un fil plus souple et plus mou), je changerai l’encolure, peut être en glissant quelques rangs raccourcis dans les côtes du devant pour la creuser un peu… Mais peut être que ça ne serait pas joli.. Il faudrait que je teste sur un échantillon à l’occasion pour être sûre.

Edit : après 2 jours de portage, j’oublie par moment que le col me gène. Soit il se détend, soit je m’y fait mais si vous craignez les encolures trop près du cou, il faudrait sans doute le modifier… 

Les photos portées 

La lumière était capricieuse, alors que je n’ai rien changé aux réglages, elle est plus ou moins présente d’une photo à l’autre, genre une photo sur deux ce qui n’est pas du tout logique ( à moins que mon appareil qui montre par ailleurs des signes de fatigue, notamment en ce qui concerne le wifi, ne soit en train de décéder … ce qui serait un drame :’o(   )

Fotor_155031091126620

Comme d’habitude, je vous montre ce que ça donne de dos…

Fotor_155031087676562

Et de côté.

Fotor_155031075724167

Et en bonus, je vous ai fait une paire de photos pour vous montrer aussi les décos que j’ai brodées à l’arrache sur ma jupe en jeans préférée : un côté avec un bout de popeline à étoiles, façon reprisage. Et l’autre avec de petites étoiles ( en espérant que je ne vous l’avais pas déjà montré ‘^^)

Fotor_15503107704349

Et la traditionnelle petite dernière !

Fotor_155031089416632

Et voilà !

Bon week end ! ^^

 

 

 

 

Publicités
Tricot

Sortie de patron : Le châle Ilyana

A l’origine 

Pour bon nombre de tricoteuse débutante, le « Châle » ( ou « Shawl » en anglais) est une pièce qui fait rêver. Comme beaucoup de monde, le trendy Châle de Maille Sophie a été mon premier pas vers le Graal tricotesque. J’en ai tricoté 2 avant d’essayer des pièces plus ambitieuse. Dans le lot, il y a notamment le « Ishbel » de Ysolda Teague, qui était particulièrement à la mode il y a une dizaine d’année…. ( et dont le zhomme m’avait patiemment dicté la grille, maille après maille…. Oui, il en est encore traumatisé ;op )

Il y a toujours des modèles qui me font rêver, un jour, je me ferai le « Rock Island » dont je rêvais, il a 10 ans. Un jour mais pas tout de suite… Il m’effraie encore un peu beaucoup.

Vous vous demandez sans doute, pourquoi je vous raconte ça ? Et bien parce que j’ai écrit cet hivers mon premier patron de châle. Je n’aurais jamais imaginé il y a 10 ans que je serais capable de faire une telle chose…. Je vous avoue que pendant la rédaction du patron, pendant certaines phases du test ( mille merci encore à mes adorables testeuses qui m’ont reboostées ! ) et pendant la phase finale ( ces 2 derniers jours, en fait ‘^^), je me suis maudite plusieurs fois… Pour rester polie ‘^^

Alors voilà, j’espère qu’il va vous plaire ! Ce patron a vraiment un goût particulier pour moi…

Le patron 

fotor_154652054838324

Il s’agit donc du châle Ilyana, dont le patron est payant ( et pour 6 mois, tous les bénéfices iront à l’écheveau solidaire) , disponible en français sur ravelry. ( Il sera disponible à bas un peu plus tard dans la journée). Il s’agit d’un grand châle asymétrique : l’un des côtés de ce grand triangle comporte un motif alternant de la dentelle et une jolie torsade.  Il est disponible en 3 tailles : adulte, enfant ( entre 8 et 12 ans ) et bébé ( ça donne un petit bandana, qui se ferme avec un bouton : je vous ferai une mini article rapide avec Eliott en guest star rapidement !)

Il se tricote avec un échantillon de 18 m pour 10 cm, avec de la DK ou de la Worsted.  Ma version a utilisé 750 m de fil, en aiguille 4.

Pour commencer, on monte une seule maille ( oui, une seule… autant rabattre des mailles ne me dérange pas, autant je trouve pénible de monter plus de 50 mailles ‘^^) et on va augmenter d’une maille, un rang sur deux, jusqu’à la fin du projet. On intègre le motif de la bordure, petit à petit au fur et à mesure des 60 premiers rangs. Cette bordure sera poursuivie quasiment jusqu’à la fin du travail et sera accompagnée de point mousse, pour le côté douillet. On termine par une petite bordure en mousse ( qui peut être agrandie qui vous voulez par exemple utiliser davantage de laine).

fotor_154660349863916

Le panneau de motifs peut sembler intimidant mais il est conçu pour être mémorisé facilement ( je donne quelques petits trucs dans la fiche pour s’y retrouver). Le motif qui borde la torsade est composé de jeté et de mailles tricotées ensemble, et des mailles glissées et des mailles envers viennent séparer les différentes zones du motif. On ne croise les mailles que 5 rangs sur 16 et la torsade est simple.

fotor_154877770768183

Le fil 

J’ai choisi de tricoter mon prototype en Gilliatt de De Rerum Natura. C’est un fil que j’aime beaucoup, je vous ai déjà parlé de sa petite soeur,  la Ulysse ici et ici. La composition est identique mais le fil est plus épais, ce qui la range dans le groupe des fils « Worsted ». La base comporte du mérinos d’Arles et un mouton portugais. Il est donc naturellement chiné. J’ai utilisé le coloris Argile, dont j’étais tombée amoureuse l’an dernier. J’ai hésité longuement avec le coloris figue ( que vous devriez voir ici pour un petit pull dans l’hivers), le coloris doré et le coloris fauve. Finalement, c’est Argile qui a gagné parce qu’il ressort vraiment bien sur mon manteau gris, et qu’il était le coloris le plus clair : je voulais être sûre que le point ressorte bien mais mon amie Aude le tricote en coloris fauve et cette couleur lui va très bien aussi !

Comme la Ulysse, la Gilliatt s’est bien assouplie au lavage ( que j’ai fait à la main, à température ambiante), mon châle a bien poussé et il a gagné en drapé. Je suis vraiment ravie du résultat ! J’ai utilisé 3 pelotes en tout, soit 300 gr ( il ne me reste pas grand chose, mais j’ai fait plusieurs échantillons avant de me lancer dans le châle en lui-même). Ce qui  en fait un projet tout à fait abordable pour un gros châle à 3 écheveaux, sans un brin d’acrylique, et pour un fil pour lequel, d’un bout à l’autre de la fabrication, on a pris soin des animaux et de la nature. ^_^

Epic Fail ? 

Evidemment, j’ai douté pour tout, d’un bout à l’autre du projet. J’ai beaucoup hésité sur la taille d’aiguilles à employer, par exemple. En 4,5 avant le blocage, je trouvais mon échantillon trop mou. En aiguille 4, après des 50 rangs, j’ai eu peur que ça ne fasse carton… Au final, c’est juste parfait !

J’ai aussi douté sur la taille : je voulais utiliser un maximum de laine. Jusqu’à la moitié du patron, j’ai eu peur qu’il ne soit trop petit. Puis, j’ai eu peur qu’il ne soit trop grand ‘^^ Je vous laisse trancher avec les photos portées ;op

Vous l’avez compris, plus haut, j’ai eu peur d’avoir mal choisi ma couleur.

fotor_154650728798884
Voici la mini version que j’a réalisé avant de me jeter dans mon prototype : la taille est parfait pour faire un bandana pour un bébé de 2 / 3 ans ( oui, à 3 ans, on est encore un bébé ;op ) 

Et finalement, la seule petite chose qui ne va vraiment pas, c’est une erreur dans le motif, dans la pointe, que j’ai rattrapée comme j’ai pu et qui ne se voit presque pas. Mais elle est là… Et je crois que je l’aime bien. Il faut que j’apprenne à faire les petites imperfections je crois, surtout celle que je suis la seule à voir….

Allez, puisqu’on est dans le chapitre des confidences, on m’a très justement fait comprendre que mon patron se vendrait mieux avec une grille…. Hors, je n’aime pas trop les grilles, j’ai du mal à les suivre si elles dépassent 10 mailles et 10 rangs. Je me trompe de ligne quand je les lis, ou de cases…. Pour moi, c’est extrêmement compliqué de les lire… Alors vous imaginez mon angoisse quand j’ai décidé que cette personne avait raison et que je devrais m’y coller…. D’ailleurs, j’ai repoussé cette étape jusqu’à hier…. Le dernier moment… Je m’en suis presque rendue malade ‘^^, le comble….

Alors, il y a une grille dans mon patron, oui, une grille. MAIS je n’ai pas fait la grille des 74 premiers rangs. J’espère que vous ne m’en voudrez pas …  Ils sont écrits un par un, avec patience et amour ( et je les ai relus 150 000 fois au moins ‘^^) . J’ai fait une grille pour le motif complet uniquement et j’espère que vous ne m’en voudrez pas. D’ailleurs, cette phrase est malhonnête….J’ai essayé de faire une grille…  Devant mon désespoir et mon incompétence ( excel est ma bête noire, je n’y comprends toujours rien… ), c’est le zhomme  qui a pris  la souris et les choses en main ( ça faisait déjà deux jours qu’il supportait mes crises d’angoisse, le pauvre) et qui a fait cette fichue grille…. Et je crois qu’il mérite notre respect éternel… en tout cas le mien. ‘^^

fotor_154652098828024

Quand je repense à mon premier châle en dentelle, Le Ishbel dont je vous parlais tout à l’heure, je me dis qu’une certaine manière, la boucle est bouclée, non? ^^

Allez, trêve de bla-bla ! Parce que je parle, je parle et vous ne l’avez jamais vu en entier, ce châle !

Les photos portées

En fait, j’aurais pu renommer cet article  » le châle de l’impossible » : j’ai fait les photos portées, à la montagne, bras nu et par moins 3 degrés pour vous.

fotor_154652211691218
On dirait pas là, mais en vraie je suis en train de congeler sur pied… ‘^^ bras nu, par moins 3 degrés… C’est dire si j’étais motivée ;op 

On peut aussi le porter sur les épaules

fotor_154652425630153
J’espère que vous ne m’en voulez pas trop mais le mur orange de la maison, ne lui rendait absolument pas justice ;op

J’avais fait une série de photo mais elles sont toutes floues….D’ailleurs, j’ai refait 3 séances de photos pour ce patron, et finalement la seule que j’ai gardée… C’est la dernière… Pour les photos suivantes, j’avais mon gilet écureuil doudou : ce n’est pas forcément le plus heureux niveau couleur… mais moi j’aime bien ;op

fotor_154652066582838

Et puis en terme de lumière, j’ai l’impression que ce sont les plus réussies ‘^^

fotor_154652097588196

Voilà, je crois que je vous ai tout dit !

N’hésitez pas à me laisser un petit mot, si vous en avez envie, vous me ferez toujours plaisir ! quelque part, c’est notre salaire de blogueuse ^^

Bon week end en tout cas !

fotor_154652056280431

Tricot

Les jolies chaussettes portugaises…

A l’origine

Fotor_153536197346381

Dans l’hivers, j’ai vu passer sur Ig une belle pelote achetée par Bmandarines. Je suis tombée amoureuse illico. Je suis allée sur le site de Rosa Pomar quasiment tout de suite. Je n’ai pas été la seule, des tas de personnes ont fait de même, et beaucoup les ont tricotés avant moi. ‘^^ Je vous parlé de ce passage à vide de la cho7 dans cet article . 

Après voir terminé ces cho7, alors que je me demandais quelles paires j’allais monter, j’ai vu la version de Fibertales ( j’adore ce compte d’ailleurs, il faut que je pense à éditer mon post précédent à ce sujet ! ) et je suis tombée amoureuse une seconde fois. Je savais quelle couleur je voulais pour le constrante, celle qu’elle avait choisi, un joli beige légèrement grisé. J’ai un peu écumé le net mais je n’ai pas tout à fait trouvé la même, mais quelque chose d’approchant. Et j’ai monté mes cho7 dans la foulée. Je les ai tricotées vraiment très vite mais j’ai mis beaucoup de temps à prendre à les photos parce que je suis un tout petit peu déçue par ma version. D’ailleurs, j’ai une confession à vous faire… Je n’ai pas encore rentré les fils ‘^^

Le patron

Ma recette habituelle : par ici !

Les fils

oups : il manque la photo habituelle, j’essaie de réparer ça au plus vite !

J’ai utilisé la fameuse Mondim de Rosapomar, coloris 208. C’est un fil non superwash, 100% laine ( sans nylon , mais c’est de la laine à cho 7 tout de même). Il s’agit d’un fil issu de la toison des moutons portugais, filée et teinte au Portugal. Je ne sais pas encore comment il vieillit puisque je n’ai pas porté ces cho7 encore. Sur le papier, je me dis que sans nylon, il y a des chances pour qu’elles s’abîment plus vite. Je vous dirai si jamais je suis déçue mais si j’ai bien compris, les portugais font leurs cho7 avec ce type de fil depuis toujours, alors il y a des chances pour si ça n’était pas rentable ou trop fragile ils aient trouvés un plan B depuis belle lurette… Enfin en tout cas, j’espère ‘^^.

Ce coloris, quand il est en pelote, donne l’impression qu’il est autorayant. D’ailleurs, si vous allez voir la version de Fibertales, vous verrez qu’il possible d’avoir des rayures autrement qu’en théorie ‘^^.

MAIS… ça dépend d’un certain nombre de facteurs. En fait, quand on teint un fil pour avoir des rayures, on calcule le métrage nécessaire pour faire le nombre de mailles par rangs, par rapport à une certaine tension, une taille d’aiguille, et un nombre de mailles. Or, nous avons tous des pieds et des façons de tricoter différents. Quand vous tricotez un fil autorayant, soit vous avez du bol, une manière de tricoter et une taille de pied relativement standard et vous n’avez pas à vous casser la tête. Soit, il faut vous adapter un peu ou laisser tomber. Mais quoi qu’il en soit , il n’est PAS vendu en tant que fil autorayant, ce que je trouve très honnête de la part de la marque.

Dans mon cas, assez rapidement, je me suis rendue compte que j’allais avoir un problème : mon changement de couleur n’intervenait pas au début d’un rang mais quelques mailles avant ( de mémoire 4 ou 5 ). Je savais donc que je n’aurais PAS de rayures. J’aurais pu défaire et essayer de calculer mais la fin juin/ le début juillet n’est clairement pas le bon moment de faire ça en ce qui me concerne ‘^^ ( rapport à la fin de l’année, les interrogations des oraux de français toussa toussa….et encore, ça pourrait être pire, je pourrais être prof des écoles en maternelle …. Bénédiction éternelle sur ces saintes femmes ( ou homme même si c’est rare)… Fin de la parenthèse). J’essaie de faire un gros travail sur moi-même et notamment les histoires de lâcher-prise. Alors j’ai décidé de m’en f… de m’en moquer.

 

J’ai donc, sur mes cho7,  ce qu’on appelle un effet de « Pooling »: c’est à dire des zones avec mini rayures ( trop belles) et des zones avec aplats de rose nuancé ( trop beaux). J’adore chacune de ces deux parties.

Fotor_153536202381334

D’ailleurs, dans un monde magique, j’aurais une paire avec chaque… Mais dans les faits, j’ai des cho7 zébrés. On voit que la zone rose se déplace petit à petit, et donc des rayures en diagonales, typiques du « pooling ». Et ce n’est pas si mal. Ce n’est pas là que réside ma déception. Même si sur le moment, soyons honnête, j’ai été un peu bourrée.

Fotor_153536179848076

Oh punaise, j’ai failli oublié la couleur constante ‘^^ : j’ai utilisé le gris le plus clair de la fabel de drops que j’utilise tout le temps. Ce fil est un plus fin que celui du Mondim mais ça va tout de même.

Fotor_153536200020589

La patte de la Linotte

Bon on parle de ma propre recette, mais je l’ai un tout petit peu adapté, j’ai fait des côtes 2/2 à la place des côtes 1/1 torses habituelles.

Fotor_153536192457989

Epic fail?

Alors, que je vous explique : je suis déçue parce que j’ai merdouillé mes talons, pour commencer. Comment ça encore ? Je ne sais pas comment j’ai fait, mais comme sur la paire précédente, j’ai un talon plus grand que l’autre. D’ailleurs, celui qui est plus grand est aussi, fatalement, un peu trop long. ( Oui, bon, je sais, on a dit LÂCHER-PRISE )

Fotor_153536187774064

Ensuite, j’ai foiré un côté de mes rangs raccourcis sur une cho7 : sans doute été un chouïa trop détendue du tricot ‘^^ ( note à moi-même : lâcher-prise OK mais pas lâcher le fil … Pardon c’est mauvais, je sais, je sors… ;op )

Fotor_153536190099194

Mais en fait, le truc qui me gêne vraiment, c’est qu’elles sont un peu trop tirées sur le dessus du pied, dès le changement de couleur. Ce qui veut dire que j’aurais dû monter une paire de mailles de plus sur le dessus du pied et ne pas avoir le même nombre de mailles par moitié de rang. Et encore… Elle s’est bien assouplie et détendue au blocage, la jolie laine de Rosa Pomar et m’a permis de gratter quelques mm.

Fotor_153536193972915

Enfin, les côtes 2/2, je trouve ça plus joli, mais je pense que ça ne resserre pas assez les côtes. J’ai peur qu’à la longue, mes cho7 ne glissent. On verra bien. De toute façon, il m’en reste beaucoup, de ce joli fil ( ce sont des pelotes de 100 gr), je pense que dans l’hivers, je retenterai autre chose avec. Il faut juste que je termine les deux paires en cours avant. Oui, ça ne me ressemble pas mais je tente un autre talon, et au dernier moment j’ai eu peur et j’ai monté une autre paire ‘^^

Les photos portées ? 

En voici quelques-unes…

Fotor_153536183037692

Clairement, niveau originalité de la pose, on repassera, il faut que je me renouvelle un peu de ce côté là ‘^^ …

Fotor_153536185359148

Et voilà !

Bonne dernière semaine avant la rentrée !  ( ou bon courage, c’est selon ‘^^ )

Tricot

Des Cho 7 pour Chloé

A l’origine

IMG_20170819_113153_305

Mon amie Chloé va partir tout un semestre en Finland pour terminer son master. j’ai réfléchi à ce que je pourrais lui tricoter qui ne prendrait pas trop de place dans son sac ET qui serait utile. J’ai opté pour des chaussettes parce que je me suis dit que l’hivers finlandais serait autrement plus frais que le nôtre ‘^^.

Les fils

IMG_20170819_112638_795

Je n’avais vraiment pas beaucoup de temps devant moi alors j’ai dû faire avec ce que j’avais dans mon stash. Il me restait des fils autorayants de phildar de mes paires précédentes mais j’ai eu peur de me lasser vu que je les ai tricotées, il y a moins de 6 mois.

Alors je me suis décidé pour une pelote de Goomy 50 de Bergère de France que j’avais achetée pour tester ce fil. Le coloris est appelé « Imprim Beige ».  C’est un fil à chaussettes classiques, composé de 75 % de laine vierge et de 25 % de polyamide ( c’est à dire de nylon). Comme la laine n’est pas du mérino, le fil est beaucoup moins doux que celui que l’on peut trouver chez les Indie Dyers comme par ex chez Mon sheep Shop ( fil qui me fait rêver) mais il est plutôt agréable à tricoter et s’adoucit un peu au blocage. (même si on est quand même loin des fils mérino, faut pas rêver, quand même ‘^^ )

C’est donc un fil parfait pour débuter les cho7 si vous avez peur de vous lancer avec un fil précieux car les pelotes ne sont pas très chères. D’ailleurs, je préfère le fil de bergère de France à celui de drops ( la fabel) car il est plus doux et un peu plus agréable à tricoter. Mais il y a beaucoup moins de couleurs et ce n’est pas évident de trouver un vrai uni. Le fil existe mais il n’apparaît pas clairement sur le site. Vous allez trouver par contre plusieurs imprimés partagés entre faux jacquards et autorayants aux coloris tout doux. Je louche d’ailleurs fortement sur une autre imprimé que je finirai sans doute pas tricoter aussi quand j’aurais un peu fait baisser mon stock…

Pour le fil uni, j’ai utilisé un fil marron de la marque  allemande gruendl , la gamme s’appelle « Sockenwoll » et le numéro de coloris est 910. C’est un cadeau de ma copine Segoccinelle. La composition est identique, mais le fil est à la fois plus doux et plus épais que la Goomy 50. Les deux ensembles passent bien. Il n’a pas bougé au blocage.

Les Patrons

J’ai à mon actif 7 paires de chaussettes tricotées ( Mais j’ai offert la plus part d’entre elles. Il ne m’en reste que 2, il va falloir que j’en tricote aussi un peu pour moi je crois ‘^^) et je suis arrivée à une recette qui me plaît. Je mélange pour cela plusieurs patrons.

J’ai appris à tricoter les chaussettes avec le patron gratuit de Elise Dupont « Les chaussettes de la Schtroumpfette » qui est vraiment très bien expliqué. Mais je l’ai adapté à ma manière de tricoter ( je tricote serré), à mon pied ( j’ai le pied large pour un 38) et j’ai changé le talon que je n’aime pas du tout tricoter.

Je l’ai remplacé par un talon en rang raccourcis, donné dans la fiche des « lifestyle toes up socks« , modèle gratuit en anglais et diso sur ravelry. Ce talon permet d’avoir un rendu plus proche des talons de chaussettes du commerce. Il est sans doute moins solide que le talon renforcé du patron d’Elise Dupont mais je me suis rendue compte qu’arrivée au talon, je laissais mes chaussettes en plan des semaines voire des mois à cause de cette partie. Ce n’est pas que c’est difficile, c’est juste un peu plus technique et comme je n’arrive pas à laisser un tricot en plan au milieu d’un rang, il me faut beaucoup plus de temps devant moi pour un talon renforcé que pour un talon en rang raccourci.  ( en gros 3 heures contre mois d’une… ) Mais il est possible que cette différence vienne uniquement de moi : j’ai eu longtemps une sorte de blocage alors qu’en réalité, c’est vraiment très simple. Il suffit juste de suivre pas à pas les patrons que j’ai cités et tout roule !

La patte de la Linotte

D’habitude, je ne change presque pas le début du patron des chaussettes de la schtroumpfette pour mon 38 ( je tricote juste en 2,25)  : je monte juste à 34 mailles par aiguilles. Mais ici, il me fallait un 39, j’ai donc légèrement changé mes habitudes.

IMG_20170819_113039_862

J’ai fait le montage préconisé : le « judy magic cast on »  ( vous avez un lien vers une vidéo youtube dans le patron). J’adore vraiment ce montage et c’est pour ça que je tricote en toes up ( de bas en haut ) et non dans l’autre sens.

J’ai  monté aussi 8 mailles par aiguille,  puis j’ai suivi le patron pour les pointes NON anatomiques jusqu’à avoir 36 mailles par aiguilles ( je tricote serré) au lieu de 32.

Arrivée là, j’ai changé de fil et je suis montée tout droit jusqu’à 12,5 cm.

Puis, j’ai embrayée sur le talon en rang raccourcis de l’autre modèle. Pour cela, j’ai fait un demi-rang avec ma couleur principale. J’ai raccordé la couleur secondaire et laissé la couleur principale en attente. Inutile de couper le fil, on reviendra à cet endroit du tricot pour reprendre la suite.  Il suffit de suivre le patron pour la première partie de rangs raccourcis.

IMG_20170819_111740_042
Pour avoir un joli rendu sur les rangs raccourcis, glisser toujours les mailles quand c’est demandé par le patron comme pour les tricoter à l’envers que ce soit sur l’endroit comme sur l’envers.

J’ai arrêté la première section de rang raccourcis quand je suis arrivée à 10 mailles centrales. Pour une fois, mes rangs raccourcis sont nickels ! Ce patron propose une technique pour des jolis rangs raccourcis assez simple. Pas de Wrap and turn. Il propose de tourner sans rien faire de particulier avant. Ensuite, on glisse juste toujours la première maille du rang sans la tricoter.

La seconde partie du talon est terminée quand on a récupéré toutes les mailles qu’on a mises de côtés avec la première série de rangs raccourcis. Pour ne pas avoir de trous, vu qu’il n’y a pas de wrap and turn, il faut tricoter deux mailles ensemble puis remonter une nouvelle maille pour remplacer la maille qu’on vient d’enlever. C’est expliqué avec un schéma dans la fiche, pour savoir quelles mailles tricoter ensemble. De mon côté, pour avoir une jolie maille remontée, je relève le petit pont sous la maille suivante et je la tricote par le brin avant.

Si tout va bien, on termine donc en rejoignant l’endroit où le fil de la couleur principale est toujours attaché et on est prêt à embrayer pour la tige sur un rang endroit. C’est à dire qu’on finit le demi-rang entamé avant le talon. Ensuite, on recommence à tricoter en rond.

IMG_20170819_112111_088

Je n’avais au moment où j’ai commencé qu’une seule pelote, j’ai donc pesé pour avoir la moitié de la pelote pour l’autre pied. Je me suis arrêtée à 7 cm pour le haut de la chaussette. D’habitude, je tricote un peu haut mais j’avais aussi peur de manquer de temps. Au final, j’aurais pu faire plus car une Instagrammeuse m’a envoyé un reste de sa pelote ‘^^

Pour terminer, j’ai fait  les côtes préconisées par le patron de Elise Dupont : 10 rangs de côtes 1/1 avec des mailles endroits torses ( c’est à dire tricotées par le brin arrière au lieu du brin avant) .

IMG_20170819_112851_804

Pour le rabattage : Il existe des techniques plus efficaces que la mienne dont une dont j’aime beaucoup le rendu, mais que je n’ai pas encore vaincue : Le « tubular bind off « . Si j’arrive presque une fois sur deux à faire la version « cast on » ( c’est à dire montage) du premier coup, je suis encore loin d’arriver à fermer mes côtes comme ça. Franchement, si pouvez le faire, c’est plus joli et plus élastique.  Je le remplace donc pour le moment par un rabattage classique mais en Aig 3,25 ‘^^ Je triche, quoi…

IMG_20170819_111227_656

 

Enfin, LE POINT : quand je ne tricote pas un fil autorayant, je ne tricote pas de jersey sur le corps de cho7, parce que c’est tout de même très ennuyeux ;op. j’ai fait deux versions avec dentelle ici et ici ( vous trouverez mes notes), une version avec des rayures et un point texturé ici. Cette fois, j’ai voulu faire le même point que mon gilet écurueil  » le point perlé contrarié » . Pour la partie qui est sur le pied, il ne se fait que sur le dessus parce que sinon ce c’est pas très confortable, je trouve. Il se fait très simplement sur 4 rangs :

Rang 1 : tout à l’endroit

Rang 2 : Une maille endroit, une maille envers

Rang 3 : tout à l’endroit

Rang 4 : une maille envers, une maille endroit

Au final, ça donne la même chose que le point de riz contrarié : je ne sais pas si je me suis plantée quelque part où si c’est juste une autre façon de le nommer ;op

Epic fail ?

Non, vu que la recette a été testée à de nombreuses reprises. Je n’avais pas du tout le temps de risquer de me planter sur quelque chose de nouveau ‘^^

J’ai juste un mini trou à la reprise des tours après le talon, sur une chaussette, parce que je n’ai pas assez serré quand j’ai repris ma couleur principale. Ce n’est pas exactement un trou d’ailleurs, juste une maille très étirée. On le voit un peu sur la photo suivante.

IMG_20170819_111402_756

Par contre, quand j’ai fait la seconde chaussette, j’ai tricoté un rang de trop avant le talon. Du coup, quand j’ai repris la couleur principale, au lieu d’avoir un rang de jersey endroit à la jonction, ça donne des petits pointillés ‘^^…. On va dire que comme ça, Chloé pourra reconnaître le pied droit du gauche ;op

Je suis contente du rendu de ma jonction  de demi-rang en magic loop :  pas d’échelle sur les côtés. Je ne comprends pas trop pouquoi ça ne me le fait pas sur les cho7 et les mitaines mais encore sur les manches de pull….

IMG_20170819_113004_431

Les photos portées

Je n’arrivais pas à choisir alors j’en profite pour vous saouler, pour vous en montrer plusieurs ;op

IMG_20170819_111958_197

 

IMG_20170819_111600_105
En vrai, elles sont un poil trop grandes pour moi, c’est pour ça qu’il y a un petit bec à l’arrière comme on le voit ici. Normalement, elles devraient donc être à la taille de mon amie.

 

 

IMG_20170819_111830_200

IMG_20170819_111503_825

 

Et vous, vous aimez aussi tricoter vos chaussettes? Vous avez des trucs, des modèles fétiches?

 

Couture, Tricot

Baby box (1) : pour un p’tit pirate tout neuf

A l’origine

En ce moment autour de nous, comme on le voit régulièrement passer sur IG : il pleut des bébés.  ( je n’ai pas inventé l’expression mais j’utilise régulièrement le hastag ‘^^ ) Vous allez donc voir une petite série de baby box dans les prochaines semaines. D’ailleurs, si vous cherchez l’inspiration, je vous renvoie à celles de Segoccinelle qui en poste de très jolies assez régulièrement sur son blog.

Voici donc la première sur le mien, pour un petit Cassian, né il y a quelques jours.

IMG_20170804_132235_274
Méchant reflet sur les badges mais je vous ai remis un gros plan en dessous.

Les patrons

Le petit bonnet est un patron gratuit sur ravelry , disponible en anglais et en plusieurs tailles ( précisément, de taille bébé jusqu’à des tailles adultes ) Il s’agit du « Northward Hat » de Tin can Knits. Je l’ai tricoté en 6 mois en me disant qu’il serait mis autour de Novembre/ Décembre chez nous. Je vous explique mes modif’ un peu plus bas. Il s’agit d’une redite, parce que pour une fois, je n’ai pas attendu le dernier moment pour me mettre à cette box, et j’avais commencé avant de me décider à ouvrir ce blog.

Le bavoir est un modèle des intemporels pour bébé de Citronille que j’ai aussi très légèrement modifié.

La déco de hochet a été inspirée par les créations de Siouxnit vues sur Instagram. J’ai cousu la partie tissu à partir de ce patron gratuit, sur le blog  » Range tes jouets ».  Mais il me semble bien que j’ai vu ce type de hochet lapin sur le blog de Segoccinelle, justement la première fois , comme il est prévu par le tuto, c’est à dire avec un anneau en bois tout simple.

Le trousse de rangement /paquet cadeau réutilisable : c’est sur le compte IG de la cabane d’Elilou que j’ai vu le concept de paquet cadeau en trousse et j’ai trouvé cette idée géniale, alors je la reprends régulièrement. En ce qui concerne le patron en lui même, je me suis basée sur le principe des pochettes « Quick and lovely » qui sont des kits pour apprendre à faire de jolies pochettes. Segoccinelle m’en avait envoyé une dans le cadre d’un échange l’été dernier. J’ai juste adapaté les mesures à la taille de la fermeture éclair que j’avais en stock …. et j’ai prié pour que tout rendre dedans…. ‘^^

IMG_20170811_200152_294
Et si j’ai gagné mon pari, fallait pas avoir autre chose à rentrer dedans ‘^^…. ça m’apprendra à coudre la pochette 30 minutes avant de partir

La patte de la Linotte

Tout d’abord, les modifications des patrons cités au dessus: il s’agit de détails pour la plus part, mais par principe :

J’ai agrandi le patron de la partie tissu du hochet, à la louche de bien 1,5 cm et je pense que je rallongerai encore la partie rectagulaire du patron à l’avenir pour que le noeud soit plus facile à faire.

IMG_20170804_132057_937
Comme pour la pochette , ça s’est joué à pas grand chose, j’ai vu le moment où je n’arriverai pas à faire le noeud ‘^^

J’ai remplacé l’arrondi du bavoir Citronille par une petite pointe, juste deux traits de crayons sur le patron décalqué. J’avais vu cette modification chez Lactomum sur Instagram quand j’étais enceinte de Eliott.

IMG_20170804_132445_761

IMG_20170804_132522_373
Quand je fais une surpiqûre autour d’un projet avec une couleur différente pour les deux faces, je fais la canette avec le fil du dessous et je mets la bobine de fil de la couleur du dessus. Par contre,  il vaut mieux que ce soit deux fois la même marque de fil et si vous avez un soucis de tension, ça ne pardonne pas ‘^^

Un peu plus technique, j’ai modifié le patron du bonnet qui normalement se termine sur des dimintions et qui est donc rond en haut. J’aime beaucoup les petits bonnets comme le « Sea Monkey Hat » tricoté à plusieurs reprises par Cocotteknits et qu’elle a montrés dans ses podcasts. D’une manière générale, je suis fan des petites oreilles sur les bonnets de bébés. Je cherchais un modèle avec un échantillon qui pourrait convenir au fil que j’avais en stock et que je voulais utiliser pour ce cadeau de naissance. J’ai donc tricoté le « Northward hat » comme indiqué sur le patron jusqu’à la partie diminutions. Arrivée là, j’ai juste tricoté 9  rangs tout droit en continuant à suivre le motif. Et pour terminer, un petit rabattage à 3 aiguilles, en grosse flemmarde ( je déteste coudre les tricots, et en plus mes coutures sont toujours hyper moches ). J’obtiens donc un rectangle et non un rond. Les petites oreilles se font donc naturellement quand on place le bonnet sur la tête, ça donne des petits teuteux sur les côtés. J’ai juste bidouillé avec la laine pour les mettre en forme de manière définitive.

IMG_20170804_170524_149
En guest encore une fois, Coucou colibri rescapé du mobile de Robin, acheté à une créatrice il y a des années.

ATTENTION  : si vous optez pour cette version du bonnet, pour pouvoir faire votre rabattage à 3 aiguilles correctement, il faut commencer et finir vos tours par 2 mailles envers et non par les 6 mailles endroits de la torsade. Sinon, votre motif ne sera pas centré. Il suffit donc juste de décaler le début du motif.

Enfin, quand je fais un baby box, je rajoute toujours un attache sussu/ ceinture de sécurité à doudous et je rajoute des badges faits maison avec le ou les tissus que j’ai utilisés. Vous n’avez pas fini d’en voir par ici. ‘^^

IMG_20170804_132607_615
Il va falloir que je refasse des badges avec ce tissu, les garçons sont jaloux ‘^^

Et très souvent aussi, je rajoute un appliqué sur un lange parce qu’on a jamais assez de langes quand on a un nouveau né, alors tant qu’à faire, autant qu’ils soient jolis ;op

IMG_20170804_132339_029
Pour que le tissu ne s’éffiloche pas, je colle au fer du thermocollant double face sous l’envers de mon tissu et pour que ça ne bouge pas à la machine à laver, je couds toujours l’appliqué à la machine à coudre, même s’il a été thermocollé aussi au tissu du dessous.

Les fournitures

Le tissu pirate vient d’une mercerie de Lyon, acheté en vacances, encore plus tôt que le tissu dont je vous parle dans l’article précédent.

La doublure jaune m’a été envoyée dans un échange avec Chasurfil d’IG, l’an dernier.

Pour en revenir au tissu, c’est une sorte de popeline, de très bonne qualité. Il m’en reste pas mal, je réfléchis à la manière de l’utiliser pour un de mes 4 garçons vu qu’à la base, il leur était destiné ‘^^.

Le biais et le ruban utilisés pour l’attache sussu/ la ceinture de sécurité à doudou, viennent de ma mercière fétiche sur le marché du vendredi matin. Pareil pour la fermeture éclair.

L’oiseau en bois a été acheté sur etsy, il est prévu pour être machouillé à loisir ( donc non traité) mais je ne retrouve plus le nom de la boutique….

Le lange vient de chez Ikéa, acheté en lot de deux, ils sont épais comme il faut, vieillissent super bien, et sont, je trouve de meilleure qualité que ceux de monop’ et des supers marchés.  C’est un lot de 2 pièces, un blanc et un avec des étoiles taupes ( qui est pile la couleur de fond de mon tissu pirate, justement). J’ai coupé la doublure du bavoir dans le lange blanc. C’est un peu un crash test, je vous ferai un retour dès que possible. Je trouve que le tissu éponge est beaucoup trop épais pour ce genre de pièce. ET en plus, on se retrouve avec des peluches qui volètent partout ( et je pense que ma machine snob n’aime pas ça du tout). En général, j’utilise du nid d’abeille en coton mais il faut que je refasse du stock .

Enfin la laine du bonnet est du « Merino 7 » très gentillement envoyé par Bergère de France pour que je puisse le tester. J’ai reçu en juin une boîte avec de très jolies choses. Mais comme j’en ai déjà parlé sur IG, je ne vais pas m’étendre ici pour le moment. Je reviendrai par contre sur un des fils dont je n’ai pas parlé  encore et que j’espère finir de tricoter très rapidement. Ainsi que sur des choses en rapport avec la broderie… quand ce sera fini.

Epic Fail ?

Mis à part le bonnet, j’ai déjà fait une bonne partie de ces objets plusieurs fois, donc je n’ai pas vraiment pris de risques.

Le bonnet me semble correspondre à un vrai 6 mois et le fil est d’une douceur à tomber, donc je suis relativement tranquille de ce côté là.

Et les parents étaient super contents de l’ensemble. Que demander de plus ?

Photos portées?

Et bien non, désolée. Il faudra me croire sur parole Cassian est un adorable bébé ( qui ne fait que dormir , bienheureux parents …) mais je ne posterai pas ici les photos des autres enfants que les miens… ‘^^

Et la tête d’Eliott était bien trop grosse pour servir de modèle ici ;op

 

Les échanges c'est la vie, Tricot

Le beau Couagga

E1F8BD40-DB04-4D07-B4F5-2415E13343AA.jpg

A l’origine

Je suis depuis un bon moment sur Instagram la créatrice des « Figues de Barbarie ». Elle fait de très jolies choses en déco pour les enfants ( mais pas que ) et propose des kits pour réaliser certaines pièces, avec comme idée de nous faire rebroder certains éléments. Elle ne tricote pas et nous avons convenu d’un échange.

Au départ, je voulais lui proposer un des châles que j’ai tricoté mais que je ne porte plus , non parce que je ne l’aime pas ( quand je n’aime pas un projet, il retourne en pelote avant la fin) mais parce qu’à une époque, je me suis mise à tricoter frénétiquement tout un tas de châles. Un peu refroidie par mes premiers pulls et gilets qui allaient à mes copines, à ma mère, à ma belle-mère mais pas à moi…

Mais elle ne supporte pas la laine et m’a demandé s’il était possible de lui tricoter quelque chose en fibre végétale. Elle était tombée amoureuse d’un châle que j’ai testé autour de noël.

Le patron

509546B9-49FD-46B5-8C8D-BE834C624F95
Je me suis rendue compte trop tard qu’aucune photo ne montre le châle en entier : Il manque sur l’image les deux premières sections

Il s’agit du châle Couagga designé par ma copine Folie0rdinaire. Ma version pour le test se trouve ici, si vous voulez jouer les curieuses.

Ce patron se tricote de haut en bas, on commence avec peu de mailles pour terminer avec plus de 400. Il propose une alternance de jersey  et de rangs raccourcis en mousse (  8 sections réparties entre les deux côtés du châle), ce qui est parfait pour mettre en valeur les fils changeant ou à speckles ( petits éclats de couleurs)

Il est vraiment très grand car il grignote 2 écheveaux d’une couleur et 1 autre d’une couleur constratante.

Enfin, normalement, il est terminé par une bordure dont le motif se fait à l’aide de côtes.

Le fil

BD226FAE-06D9-4BF5-90CE-EA64CD9C814C
A la fin, ça donne un joli petit tas de fil à rentrer mais ça vaut le coup !

J’ai écumé le net pendant une bonne semaine pour trouver un fil végétal, dans les couleurs que Florence m’avait demandé. Il me fallait un fil type fingering, avec un gris et un jaune. Mais surtout, je voulais un fil gris nuancé ou au moins chiné pour que les parties en jersey soient bien mises en valeur.

J’ai trouvé mon bonheur chez Laine et Tricot, un fil de la marque BC Garn, mélange de 50 % coton et de  50 % lin : Allino. Son échantillon est de 22 mailles pour 10 cm et il se tricote en 3/ 3,5.  j’ai utilisé un peu plus de 4 pelotes de gris foncé et un peu plus 3 de moutarde. Mais j’ai dû modifier une partie du patron. Je vous explique ça un peu plus bas.

Le gris se nomme poétiquement « CL 08 » ( gris foncé sur laine et tricot) et le jaune « CL21 » ( moutarde sur le site)

La patte de la Linotte

728FA568-FA52-48C9-AAA0-91321BDF573E

Lors du test, avec l’accord de Mylène, j’avais modifié une partie du patron. Normalement, la bordure est une icord tricotée au fur et à mesure des rangs. Mais je n’arrivais pas à avoir un joli résultat. D’un côté c’était trop serré et de l’autre trop lâche. J’ai donc fait une bordure de 3 mailles de mousses.

Mais surtout, je ne me sentais pas de faire la bordure avec le motif du patron, je me trompe dès que je compte de la dentelle, et à l’époque, je n’aurais pas eu le temps de la tricoter.  C’est d’ailleurs depuis ce châle que mon épaule me fait très réguièrement souffrir : à force de tricoter tous les jours comme une malade pour être dans les temps, une méchante tendinite s’est installée durablement… Ce n’est pas la faute du modèle, c’est juste que je me suis mise une pression monstre à l’époque et que ça a coïncidé avec le moment où la courbe de poids de Eliott s’était enfin envolé et qu’ il réclamait avec beaucoup d’insistance nos bras…

Florence avait vraiment aimé la  simplicité de ma version, j’ai donc tout reproduit à l’identique.

Par contre, mon échantillon est très différent.Je me retrouve au final avec un fil bien plus épais et plus lourd que ce qui est prévu par le patron. Et surtout, j’ai un échantillon de 20 mailles pour 10 cm au lieu des 24 mailles du patron.  Je vais être honnête, j’ai commencé par me tromper : il fallait répéter 10 fois un groupe de deux rangs et j’ai tricoté uniquement 10 rangs pour les deux premières sections de jersey. Je me suis rendue compte de mon erreur en relisant les explications mais j’ai assez vite compris pourquoi : la hauteur des sections en questions étaient quasiment la même que celles de ma première version du patron. J’ai longuement hésité à tout défaire et recommencer. Mais vu la quantité et donc le poids du fil que j’avais déjà utilisé, j’ai eu peur que le châle ne soit beaucoup trop lourd.

J’ai donc continué mais en rajoutant deux rangs de plus par sections de jersey suivantes. Evidemment, je n’avais pas assez de mailles pour les sections de rangs raccourcis que j’ai donc dû adapter en tournant un peu plus tôt à chaque fois, pour essayer de garder le nombre de rangs. Je ne peux pas vous le détailler ici parce que je l’ai fait un peu à l’arrache, au feeling, au fur et à mesure.

Au final, mon châle est presque aussi long que celui de mon test mais un peu moins haut. Pour un châle triangulaire, je ne trouve pas ça gênant. Je préfère les châles très longs et relativement étroits. J’espère qu’il va plaire en l’état à sa destinataire !

Epic Fail ?

Du point de vue de mon épaule, oui. J’avais commencé avec un autre fil mais je n’aimais pas le rendu.  J’ai donc tout défait et je suis repartie en quête d’un autre fil. Cela m’a amené au mois de Mai et niveau boulot, ça devient très chargé jusqu’au début de Juillet. J’ai donc dû le mettre de côté et comme le temps avançait vraiment très vite, et que je ne voulais pas envoyé ma partie de l’échange trop tardivement, je me suis remise à tricoter trop longuement. Pour arranger le tout, les rangs sont vraiment très longs à partir de l’avant dernière section… L’ensemble m’a obligé à lever le pied et je n’ai pu le terminer que fin Juillet en tricotant très peu de rangs à chaque fois.  D’ailleurs ça m’inquiète pour l’avenir parce que j’ai besoin de mes cessions de tricot pour décompresser !

DFAF444A-5B37-4EDC-B5D2-BFE7F6D1C3D7
Je ne suis pas du tout la reine de l’épinglage, loin de là mais Couagga est facile à bloquer ! Commencez par le haut en étirant bien. Puis étirez la pointe le plus possible puis chacun des « petits » côtés. Bon en même temps, on ne peut pas vraiment dire que Couagga a de « petits côtés » ‘^_^

Du point de vue du projet en lui même : pas du tout. Je suis très contente du résultat. Le fil est lourd, bien plus lourd que ce qu’il devrait, mais une fois bloqué, il a un drapé très sympa.  Et même s’il y a du lin dedans, il est très agréable à porter. Par contre, je ne sais pas si je ferai un pull dedans à cause de son poids… Quant aux couleurs, je les trouve plutôt lumineuse et elles me plaisent bien.   C’est vraiment un combo que j’aime beaucoup. Bon, n’importe comment, un combo avec du moutarde dedans, en général, ça me plaît beaucoup !

Les photos portées

J’ai dû me débrouiller sans le zhomme qui geekait avec ses potes, alors il y en a peu mais je pense pas que ça vous aidra à vous rendre compte de ce que ça donne…

Je vous passe le récit de mes déboires aventures à base de retardateur, et d’appareil photo posé en équilibre sur une chaise de bar avec un bébé rampeur d’un an autour des pattes ‘^_^ Mais je vous rassure aucun appareil photo bébé n’a été maltraité dans l’opération….

E37250D1-A0DA-4112-BD13-2A812EC9CF32
En mode selfie sans tête dans la cuisine ‘^_^

Par contre, le seul endroit où j’ai pu poser pour avoir un fond acceptable, c’est sur mon canapé ‘^_^ , la salle de jeu des enfants étant envahie par une bande de rôliste en mode hard gameur depuis 4 jours…. Ne vous inquiétez pas, on n’a pas vendu mes grands, on les a juste envoyé en vacances ;op

E0B1AC75-0519-4F4C-88C5-9AF4210C990E
Comme je n’aime pas porter les châles avec une trop longue pointe devant, je replie le haut , ici les deux premières sections de rangs raccourcis. Du coup, ça fait une double épaisseur toute douillette autour du coup !