Couture, Les échanges c'est la vie

Zoli chapeau de pluie

A l’origine

Robin a choisi très tôt son doudou, prénommé Baba ( parce que c’était écrit sur la boîte, nous sommes des gens éminemment originaux parfois ‘^^ ). Baba, squatte de temps en temps mon compte IG.

IMG_20151203_165927
D’ailleurs, il a absolument tenu à montrer sa frimousse ici aussi ‘^^ Mais c’est une photo d’archive, parce que ce pauvre doudou n’est plus exactement de première fraîcheur ;op

D’ailleurs Baba a déja été perdu de nombreuses fois et malheureusement n’a pas toujours été retrouvé… ( une fois à Disney land, une fois dans un supermarché, une fois dans un parking souterrain …. Club des parents indignes. )

Lors de l’une de ses apparitions sur mon compte IG, Miss Catastrophe m’a très gentillement  et très spontanément proposé de nous en envoyer un, parce que sa fille ne jouait pas avec le sien. Ce fut l’euphorie à la maison quand l’enveloppe est arrivée, et « petit Baba qui pique » fut donc affublé d’un compagon  » grand Baba qui pique pas ».

Je tenais absolument à remercier Miss Catastrophe et j’ai mis du temps à décider ce que j’allais faire. En tombant par hasard sur un joli coton enduit chez Mondial tissu, je me suis rappelée d’un article de « Des étoiles et des pois » ( je suis une grande fan de ce joli blog depuis des années ), qui avait cousu des chapeaux de pluie à ses filles. Et je me suis mise au boulot dès le retour à la maison, pour en faire un à la puce de notre bienfaitrice.

Le patron

IMG_20170809_194349_990.jpg

Il s’agit d’un patron du livre de « Oliver+S » , intitulé « Petites choses à coudre ».

Ce livre propose plusieurs projets d’accessoires pour enfants. J’avais déjà cousu une besace pour Aljoscha, et quelques bonnets ours à oreilles pour des cadeaux de naissance. Mais surtout, c’est ce patron qui me sert pour coudre les bobs de mes tout-petits, depuis quelques années. C’est presque devenu une tradition, à force ‘^^, j’en suis à 4 exemplaires, il me semble…

Comme ce bob a vraiment de très grands bords, il est aussi proposé dans le livre d’en faire une version chapeau de pluie. J’ai donc repris le patron que j’avais déjà testé à plusieurs reprises.

IMG_20170809_195754_638
Pour bien prendre en photo un chapeau sans tête à dispositio, il faut savoir ruser et piquer des trucs dans les coffres à jouets ‘^^

Avec un peu de minutie, ce patron est relativement simple. Il est de plus réversible ( ce qui n’est pas vraiment intéressant pour un chapeau de pluie, je vous l’accorde. Mais qui est très sympa pour un bob). La fin de l’assemblage se fait par une couture à la main, tout autour du tour de tête. C’est un peu long, mais ça en vaut le coup.

Et j’ai profité d’une mini chute pour faire un petit porte -monnaie pour la maman.

IMG_20170809_200207_486
Porte monnaie vraiment très très très inspiré des jolis accessoires de la marque « papa pique et maman coud »

Les fournitures

Comme je vous l’ai dit, ils viennent de Mondial Tissu, tous les deux. Le coton enduit jaune à étoiles était en soldes en juillet. Il est très agréable à travailler, bien souple mais qui se tient tout de même suffisamment pour ce type de projets. Je n’ai pas eu besoin de pied en téflon pour le coudre car il a été assemblé endroit contre endroit, la plus part du temps.

La doublure était dans mon stock depuis l’année dernière, il me semble.

IMG_20170809_194805_938.jpg

 

J’avais craqué dessus sans trop savoir ce que j’allais en faire et comme souvent dans ses cas là, j’en avais pris 50 cm.

La fermeture éclait rose fluo vient de ma mercerie fétiche du marché du vendredi matin , encore et toujours. Comme le ruban matriochka.

La patte de la Linotte

Je n’ai pas entoilé les bords du chapeau , puisque le tissu m’a semblé assez raide. Sur mes versions bob d’été, je fais toujours une série de surpiqûres parallèles à cet endroit parce que c’est joli ET parce que ça donne du maintient en plus à la piece. Mais je le sentais moyen avec le coton enduit qui colle un peu même au pied en téflon et je ne voulais pas risquer de tout ruiner. J’ai juste fait une surpiquûre sur le bord, en utilisant comme toujours le pied pour surjet de ma machine à coudre : une partie de ce pied suit le bord du tissu ce qui permet d’être sûre que sa couture est globalement droite, et surtout, cette partie est à côté du tissu ce qui permet d’entraîner la toile enduite sans coller.

IMG_20170809_195924_106
Pour une fois, je suis contente de ma ligne de surpiqûre, bien droite et bien régulière.

Et comme très souvent dans mes cousettes pour enfants, j’ai ajouté un bout de ruban décoratif, pris dans une des coutures d’assemblage des côtés du chapeau.

IMG_20170809_200027_214
Je ne surfile pas mes pièces avant de les assembler, car je le fais avec ma machine à coudre et que ça les déforme. Par contre, je surfile les ensemble les deux marges de couture pour que ce soit plus solide.

Epic Fail ?

Vous allez dire que je fais de la publicité mensongère parce que… toujours pas ‘^^ … Mais, par contre, deux détails qui me font un peu suer, surtout que c’est pour un cadeau…. Je n’ai pas osé découdre parce que le tissu enduit marque énormément, voire même dans certains cas , se déchire.

En gros, la partie extérieure du chapeau à deux plis :

Un sur le dessus

IMG_20170809_194501_600.jpg

Et l’autre sur le bas du chapeau.

IMG_20170809_194432_331.jpg

La doublure, elle, est nickel, ce qui est un peu rageant ‘^^

IMG_20170809_194713_274
Bon, par contre, côté raccords, ce n’est pas encore ça ‘^^…

Photos portées ?

J’ai fait la seconde taille pour être sûre que la petite puce de Miss Catastrophe en profite. Du coup, il est un peu grand pour la seule tête de bébé que j’avais à ma disposition, celle d’Eliott. En plus, il n’a pas été exactement coopératif lors de la séance photo… Je vous en ai sauvé une, ma préférée et qui n’était pas floue… Oh Miracle ‘^^ !

IMG_20170811_195121_288
Au moins, on a bien rigolé ;op

 

 

 

Tricot

Des Cho 7 pour Chloé

A l’origine

IMG_20170819_113153_305

Mon amie Chloé va partir tout un semestre en Finland pour terminer son master. j’ai réfléchi à ce que je pourrais lui tricoter qui ne prendrait pas trop de place dans son sac ET qui serait utile. J’ai opté pour des chaussettes parce que je me suis dit que l’hivers finlandais serait autrement plus frais que le nôtre ‘^^.

Les fils

IMG_20170819_112638_795

Je n’avais vraiment pas beaucoup de temps devant moi alors j’ai dû faire avec ce que j’avais dans mon stash. Il me restait des fils autorayants de phildar de mes paires précédentes mais j’ai eu peur de me lasser vu que je les ai tricotées, il y a moins de 6 mois.

Alors je me suis décidé pour une pelote de Goomy 50 de Bergère de France que j’avais achetée pour tester ce fil. Le coloris est appelé « Imprim Beige ».  C’est un fil à chaussettes classiques, composé de 75 % de laine vierge et de 25 % de polyamide ( c’est à dire de nylon). Comme la laine n’est pas du mérino, le fil est beaucoup moins doux que celui que l’on peut trouver chez les Indie Dyers comme par ex chez Mon sheep Shop ( fil qui me fait rêver) mais il est plutôt agréable à tricoter et s’adoucit un peu au blocage. (même si on est quand même loin des fils mérino, faut pas rêver, quand même ‘^^ )

C’est donc un fil parfait pour débuter les cho7 si vous avez peur de vous lancer avec un fil précieux car les pelotes ne sont pas très chères. D’ailleurs, je préfère le fil de bergère de France à celui de drops ( la fabel) car il est plus doux et un peu plus agréable à tricoter. Mais il y a beaucoup moins de couleurs et ce n’est pas évident de trouver un vrai uni. Le fil existe mais il n’apparaît pas clairement sur le site. Vous allez trouver par contre plusieurs imprimés partagés entre faux jacquards et autorayants aux coloris tout doux. Je louche d’ailleurs fortement sur une autre imprimé que je finirai sans doute pas tricoter aussi quand j’aurais un peu fait baisser mon stock…

Pour le fil uni, j’ai utilisé un fil marron de la marque  allemande gruendl , la gamme s’appelle « Sockenwoll » et le numéro de coloris est 910. C’est un cadeau de ma copine Segoccinelle. La composition est identique, mais le fil est à la fois plus doux et plus épais que la Goomy 50. Les deux ensembles passent bien. Il n’a pas bougé au blocage.

Les Patrons

J’ai à mon actif 7 paires de chaussettes tricotées ( Mais j’ai offert la plus part d’entre elles. Il ne m’en reste que 2, il va falloir que j’en tricote aussi un peu pour moi je crois ‘^^) et je suis arrivée à une recette qui me plaît. Je mélange pour cela plusieurs patrons.

J’ai appris à tricoter les chaussettes avec le patron gratuit de Elise Dupont « Les chaussettes de la Schtroumpfette » qui est vraiment très bien expliqué. Mais je l’ai adapté à ma manière de tricoter ( je tricote serré), à mon pied ( j’ai le pied large pour un 38) et j’ai changé le talon que je n’aime pas du tout tricoter.

Je l’ai remplacé par un talon en rang raccourcis, donné dans la fiche des « lifestyle toes up socks« , modèle gratuit en anglais et diso sur ravelry. Ce talon permet d’avoir un rendu plus proche des talons de chaussettes du commerce. Il est sans doute moins solide que le talon renforcé du patron d’Elise Dupont mais je me suis rendue compte qu’arrivée au talon, je laissais mes chaussettes en plan des semaines voire des mois à cause de cette partie. Ce n’est pas que c’est difficile, c’est juste un peu plus technique et comme je n’arrive pas à laisser un tricot en plan au milieu d’un rang, il me faut beaucoup plus de temps devant moi pour un talon renforcé que pour un talon en rang raccourci.  ( en gros 3 heures contre mois d’une… ) Mais il est possible que cette différence vienne uniquement de moi : j’ai eu longtemps une sorte de blocage alors qu’en réalité, c’est vraiment très simple. Il suffit juste de suivre pas à pas les patrons que j’ai cités et tout roule !

La patte de la Linotte

D’habitude, je ne change presque pas le début du patron des chaussettes de la schtroumpfette pour mon 38 ( je tricote juste en 2,25)  : je monte juste à 34 mailles par aiguilles. Mais ici, il me fallait un 39, j’ai donc légèrement changé mes habitudes.

IMG_20170819_113039_862

J’ai fait le montage préconisé : le « judy magic cast on »  ( vous avez un lien vers une vidéo youtube dans le patron). J’adore vraiment ce montage et c’est pour ça que je tricote en toes up ( de bas en haut ) et non dans l’autre sens.

J’ai  monté aussi 8 mailles par aiguille,  puis j’ai suivi le patron pour les pointes NON anatomiques jusqu’à avoir 36 mailles par aiguilles ( je tricote serré) au lieu de 32.

Arrivée là, j’ai changé de fil et je suis montée tout droit jusqu’à 12,5 cm.

Puis, j’ai embrayée sur le talon en rang raccourcis de l’autre modèle. Pour cela, j’ai fait un demi-rang avec ma couleur principale. J’ai raccordé la couleur secondaire et laissé la couleur principale en attente. Inutile de couper le fil, on reviendra à cet endroit du tricot pour reprendre la suite.  Il suffit de suivre le patron pour la première partie de rangs raccourcis.

IMG_20170819_111740_042
Pour avoir un joli rendu sur les rangs raccourcis, glisser toujours les mailles quand c’est demandé par le patron comme pour les tricoter à l’envers que ce soit sur l’endroit comme sur l’envers.

J’ai arrêté la première section de rang raccourcis quand je suis arrivée à 10 mailles centrales. Pour une fois, mes rangs raccourcis sont nickels ! Ce patron propose une technique pour des jolis rangs raccourcis assez simple. Pas de Wrap and turn. Il propose de tourner sans rien faire de particulier avant. Ensuite, on glisse juste toujours la première maille du rang sans la tricoter.

La seconde partie du talon est terminée quand on a récupéré toutes les mailles qu’on a mises de côtés avec la première série de rangs raccourcis. Pour ne pas avoir de trous, vu qu’il n’y a pas de wrap and turn, il faut tricoter deux mailles ensemble puis remonter une nouvelle maille pour remplacer la maille qu’on vient d’enlever. C’est expliqué avec un schéma dans la fiche, pour savoir quelles mailles tricoter ensemble. De mon côté, pour avoir une jolie maille remontée, je relève le petit pont sous la maille suivante et je la tricote par le brin avant.

Si tout va bien, on termine donc en rejoignant l’endroit où le fil de la couleur principale est toujours attaché et on est prêt à embrayer pour la tige sur un rang endroit. C’est à dire qu’on finit le demi-rang entamé avant le talon. Ensuite, on recommence à tricoter en rond.

IMG_20170819_112111_088

Je n’avais au moment où j’ai commencé qu’une seule pelote, j’ai donc pesé pour avoir la moitié de la pelote pour l’autre pied. Je me suis arrêtée à 7 cm pour le haut de la chaussette. D’habitude, je tricote un peu haut mais j’avais aussi peur de manquer de temps. Au final, j’aurais pu faire plus car une Instagrammeuse m’a envoyé un reste de sa pelote ‘^^

Pour terminer, j’ai fait  les côtes préconisées par le patron de Elise Dupont : 10 rangs de côtes 1/1 avec des mailles endroits torses ( c’est à dire tricotées par le brin arrière au lieu du brin avant) .

IMG_20170819_112851_804

Pour le rabattage : Il existe des techniques plus efficaces que la mienne dont une dont j’aime beaucoup le rendu, mais que je n’ai pas encore vaincue : Le « tubular bind off « . Si j’arrive presque une fois sur deux à faire la version « cast on » ( c’est à dire montage) du premier coup, je suis encore loin d’arriver à fermer mes côtes comme ça. Franchement, si pouvez le faire, c’est plus joli et plus élastique.  Je le remplace donc pour le moment par un rabattage classique mais en Aig 3,25 ‘^^ Je triche, quoi…

IMG_20170819_111227_656

 

Enfin, LE POINT : quand je ne tricote pas un fil autorayant, je ne tricote pas de jersey sur le corps de cho7, parce que c’est tout de même très ennuyeux ;op. j’ai fait deux versions avec dentelle ici et ici ( vous trouverez mes notes), une version avec des rayures et un point texturé ici. Cette fois, j’ai voulu faire le même point que mon gilet écurueil  » le point perlé contrarié » . Pour la partie qui est sur le pied, il ne se fait que sur le dessus parce que sinon ce c’est pas très confortable, je trouve. Il se fait très simplement sur 4 rangs :

Rang 1 : tout à l’endroit

Rang 2 : Une maille endroit, une maille envers

Rang 3 : tout à l’endroit

Rang 4 : une maille envers, une maille endroit

Au final, ça donne la même chose que le point de riz contrarié : je ne sais pas si je me suis plantée quelque part où si c’est juste une autre façon de le nommer ;op

Epic fail ?

Non, vu que la recette a été testée à de nombreuses reprises. Je n’avais pas du tout le temps de risquer de me planter sur quelque chose de nouveau ‘^^

J’ai juste un mini trou à la reprise des tours après le talon, sur une chaussette, parce que je n’ai pas assez serré quand j’ai repris ma couleur principale. Ce n’est pas exactement un trou d’ailleurs, juste une maille très étirée. On le voit un peu sur la photo suivante.

IMG_20170819_111402_756

Par contre, quand j’ai fait la seconde chaussette, j’ai tricoté un rang de trop avant le talon. Du coup, quand j’ai repris la couleur principale, au lieu d’avoir un rang de jersey endroit à la jonction, ça donne des petits pointillés ‘^^…. On va dire que comme ça, Chloé pourra reconnaître le pied droit du gauche ;op

Je suis contente du rendu de ma jonction  de demi-rang en magic loop :  pas d’échelle sur les côtés. Je ne comprends pas trop pouquoi ça ne me le fait pas sur les cho7 et les mitaines mais encore sur les manches de pull….

IMG_20170819_113004_431

Les photos portées

Je n’arrivais pas à choisir alors j’en profite pour vous saouler, pour vous en montrer plusieurs ;op

IMG_20170819_111958_197

 

IMG_20170819_111600_105
En vrai, elles sont un poil trop grandes pour moi, c’est pour ça qu’il y a un petit bec à l’arrière comme on le voit ici. Normalement, elles devraient donc être à la taille de mon amie.

 

 

IMG_20170819_111830_200

IMG_20170819_111503_825

 

Et vous, vous aimez aussi tricoter vos chaussettes? Vous avez des trucs, des modèles fétiches?

 

Couture, Tricot

Baby box (1) : pour un p’tit pirate tout neuf

A l’origine

En ce moment autour de nous, comme on le voit régulièrement passer sur IG : il pleut des bébés.  ( je n’ai pas inventé l’expression mais j’utilise régulièrement le hastag ‘^^ ) Vous allez donc voir une petite série de baby box dans les prochaines semaines. D’ailleurs, si vous cherchez l’inspiration, je vous renvoie à celles de Segoccinelle qui en poste de très jolies assez régulièrement sur son blog.

Voici donc la première sur le mien, pour un petit Cassian, né il y a quelques jours.

IMG_20170804_132235_274
Méchant reflet sur les badges mais je vous ai remis un gros plan en dessous.

Les patrons

Le petit bonnet est un patron gratuit sur ravelry , disponible en anglais et en plusieurs tailles ( précisément, de taille bébé jusqu’à des tailles adultes ) Il s’agit du « Northward Hat » de Tin can Knits. Je l’ai tricoté en 6 mois en me disant qu’il serait mis autour de Novembre/ Décembre chez nous. Je vous explique mes modif’ un peu plus bas. Il s’agit d’une redite, parce que pour une fois, je n’ai pas attendu le dernier moment pour me mettre à cette box, et j’avais commencé avant de me décider à ouvrir ce blog.

Le bavoir est un modèle des intemporels pour bébé de Citronille que j’ai aussi très légèrement modifié.

La déco de hochet a été inspirée par les créations de Siouxnit vues sur Instagram. J’ai cousu la partie tissu à partir de ce patron gratuit, sur le blog  » Range tes jouets ».  Mais il me semble bien que j’ai vu ce type de hochet lapin sur le blog de Segoccinelle, justement la première fois , comme il est prévu par le tuto, c’est à dire avec un anneau en bois tout simple.

Le trousse de rangement /paquet cadeau réutilisable : c’est sur le compte IG de la cabane d’Elilou que j’ai vu le concept de paquet cadeau en trousse et j’ai trouvé cette idée géniale, alors je la reprends régulièrement. En ce qui concerne le patron en lui même, je me suis basée sur le principe des pochettes « Quick and lovely » qui sont des kits pour apprendre à faire de jolies pochettes. Segoccinelle m’en avait envoyé une dans le cadre d’un échange l’été dernier. J’ai juste adapaté les mesures à la taille de la fermeture éclair que j’avais en stock …. et j’ai prié pour que tout rendre dedans…. ‘^^

IMG_20170811_200152_294
Et si j’ai gagné mon pari, fallait pas avoir autre chose à rentrer dedans ‘^^…. ça m’apprendra à coudre la pochette 30 minutes avant de partir

La patte de la Linotte

Tout d’abord, les modifications des patrons cités au dessus: il s’agit de détails pour la plus part, mais par principe :

J’ai agrandi le patron de la partie tissu du hochet, à la louche de bien 1,5 cm et je pense que je rallongerai encore la partie rectagulaire du patron à l’avenir pour que le noeud soit plus facile à faire.

IMG_20170804_132057_937
Comme pour la pochette , ça s’est joué à pas grand chose, j’ai vu le moment où je n’arriverai pas à faire le noeud ‘^^

J’ai remplacé l’arrondi du bavoir Citronille par une petite pointe, juste deux traits de crayons sur le patron décalqué. J’avais vu cette modification chez Lactomum sur Instagram quand j’étais enceinte de Eliott.

IMG_20170804_132445_761

IMG_20170804_132522_373
Quand je fais une surpiqûre autour d’un projet avec une couleur différente pour les deux faces, je fais la canette avec le fil du dessous et je mets la bobine de fil de la couleur du dessus. Par contre,  il vaut mieux que ce soit deux fois la même marque de fil et si vous avez un soucis de tension, ça ne pardonne pas ‘^^

Un peu plus technique, j’ai modifié le patron du bonnet qui normalement se termine sur des dimintions et qui est donc rond en haut. J’aime beaucoup les petits bonnets comme le « Sea Monkey Hat » tricoté à plusieurs reprises par Cocotteknits et qu’elle a montrés dans ses podcasts. D’une manière générale, je suis fan des petites oreilles sur les bonnets de bébés. Je cherchais un modèle avec un échantillon qui pourrait convenir au fil que j’avais en stock et que je voulais utiliser pour ce cadeau de naissance. J’ai donc tricoté le « Northward hat » comme indiqué sur le patron jusqu’à la partie diminutions. Arrivée là, j’ai juste tricoté 9  rangs tout droit en continuant à suivre le motif. Et pour terminer, un petit rabattage à 3 aiguilles, en grosse flemmarde ( je déteste coudre les tricots, et en plus mes coutures sont toujours hyper moches ). J’obtiens donc un rectangle et non un rond. Les petites oreilles se font donc naturellement quand on place le bonnet sur la tête, ça donne des petits teuteux sur les côtés. J’ai juste bidouillé avec la laine pour les mettre en forme de manière définitive.

IMG_20170804_170524_149
En guest encore une fois, Coucou colibri rescapé du mobile de Robin, acheté à une créatrice il y a des années.

ATTENTION  : si vous optez pour cette version du bonnet, pour pouvoir faire votre rabattage à 3 aiguilles correctement, il faut commencer et finir vos tours par 2 mailles envers et non par les 6 mailles endroits de la torsade. Sinon, votre motif ne sera pas centré. Il suffit donc juste de décaler le début du motif.

Enfin, quand je fais un baby box, je rajoute toujours un attache sussu/ ceinture de sécurité à doudous et je rajoute des badges faits maison avec le ou les tissus que j’ai utilisés. Vous n’avez pas fini d’en voir par ici. ‘^^

IMG_20170804_132607_615
Il va falloir que je refasse des badges avec ce tissu, les garçons sont jaloux ‘^^

Et très souvent aussi, je rajoute un appliqué sur un lange parce qu’on a jamais assez de langes quand on a un nouveau né, alors tant qu’à faire, autant qu’ils soient jolis ;op

IMG_20170804_132339_029
Pour que le tissu ne s’éffiloche pas, je colle au fer du thermocollant double face sous l’envers de mon tissu et pour que ça ne bouge pas à la machine à laver, je couds toujours l’appliqué à la machine à coudre, même s’il a été thermocollé aussi au tissu du dessous.

Les fournitures

Le tissu pirate vient d’une mercerie de Lyon, acheté en vacances, encore plus tôt que le tissu dont je vous parle dans l’article précédent.

La doublure jaune m’a été envoyée dans un échange avec Chasurfil d’IG, l’an dernier.

Pour en revenir au tissu, c’est une sorte de popeline, de très bonne qualité. Il m’en reste pas mal, je réfléchis à la manière de l’utiliser pour un de mes 4 garçons vu qu’à la base, il leur était destiné ‘^^.

Le biais et le ruban utilisés pour l’attache sussu/ la ceinture de sécurité à doudou, viennent de ma mercière fétiche sur le marché du vendredi matin. Pareil pour la fermeture éclair.

L’oiseau en bois a été acheté sur etsy, il est prévu pour être machouillé à loisir ( donc non traité) mais je ne retrouve plus le nom de la boutique….

Le lange vient de chez Ikéa, acheté en lot de deux, ils sont épais comme il faut, vieillissent super bien, et sont, je trouve de meilleure qualité que ceux de monop’ et des supers marchés.  C’est un lot de 2 pièces, un blanc et un avec des étoiles taupes ( qui est pile la couleur de fond de mon tissu pirate, justement). J’ai coupé la doublure du bavoir dans le lange blanc. C’est un peu un crash test, je vous ferai un retour dès que possible. Je trouve que le tissu éponge est beaucoup trop épais pour ce genre de pièce. ET en plus, on se retrouve avec des peluches qui volètent partout ( et je pense que ma machine snob n’aime pas ça du tout). En général, j’utilise du nid d’abeille en coton mais il faut que je refasse du stock .

Enfin la laine du bonnet est du « Merino 7 » très gentillement envoyé par Bergère de France pour que je puisse le tester. J’ai reçu en juin une boîte avec de très jolies choses. Mais comme j’en ai déjà parlé sur IG, je ne vais pas m’étendre ici pour le moment. Je reviendrai par contre sur un des fils dont je n’ai pas parlé  encore et que j’espère finir de tricoter très rapidement. Ainsi que sur des choses en rapport avec la broderie… quand ce sera fini.

Epic Fail ?

Mis à part le bonnet, j’ai déjà fait une bonne partie de ces objets plusieurs fois, donc je n’ai pas vraiment pris de risques.

Le bonnet me semble correspondre à un vrai 6 mois et le fil est d’une douceur à tomber, donc je suis relativement tranquille de ce côté là.

Et les parents étaient super contents de l’ensemble. Que demander de plus ?

Photos portées?

Et bien non, désolée. Il faudra me croire sur parole Cassian est un adorable bébé ( qui ne fait que dormir , bienheureux parents …) mais je ne posterai pas ici les photos des autres enfants que les miens… ‘^^

Et la tête d’Eliott était bien trop grosse pour servir de modèle ici ;op

 

Couture

Une chemisette pour Eliott

Bonjour, bonjour !

Me revoilà avec un peu de couture bébé, ce qui va être le thème de quelques uns des petits articles qui vont suivre…. Avec une pause Tricot adulte dès que j’aurais pu prendre des photos portées correctes d’un pull en coton qui m’a occupé une bonne partie de cet été et un bel epic fail couture qui va bientôt partir rejoindre une amie chère

Soooo…

A l’origine

Eliott a poussé de manière vertigineuse en quelques semaines et je me suis trouvée à court de Tshirt pour partir en vacances à Nantes, début juillet. Je suis donc retournée derrière ma machine avec un patron déjà validé, en me disant que je pouvais utiliser des chutes et notamment celles de la jupe Madeleine que j’ai montrée sur IG en juillet. J’avais simplement oublié de relire mes notes de la dernière fois ‘^^

Ce que j’aime dans ce modèle c’est son style moderne et japonisant juste comme il faut et son confort, grâce à la forme des manches. D’ailleurs, c’est pour ça que je dois sauter le pas et me coudre un trop top ‘^^… Mais je suis frileuse en couture pour ma pomme parce que je n’ai pas encore mes nouvelles proportions dans l’oeil….

Le patron

IMG_20170804_210549_399

Il s’agit d’un modèle issu du livre  « Esprit Kimono pour les petits » , écrit par la créatrice Zazo Bouzi. La chemisette se nomme Mikio : il s’agit d’un modèle qui fait un peu penser au « trop top » de Ivanne Soufflet à cause de ses mini manches toutes jolies. Mais la comparaison s’arrête là. Ce modèle est relativement simple à coudre, même s’il représente un petit challenge au niveau de l’encolure et de sa patte de boutonnage : puisque c’est un modèle bébé, tout est plutôt petit. Mais avec un peu de pratique, rien d’insurmontable. Les marges de coutures ne sont pas incluses dans ce livre et certain des modèles, dont Mikio, taillent, il me semble, un peu grand.

J’ai donc cousu un 18 mois, sans rajouter de marges et en cousant à 0,5 cm comme c’est souvent le cas quand je couds pour les bébés.

Le tissu

Comme je l’ai dit plus haut, j’ai fait rentrer ce patron dans les chutes d’un mélange lin/ coton acheté chez toto à Lyon, il y a quelques années. Ce coupon dormait dans mon stock parce que je le trouvais très beau et que j’avais peur de couper dedans. Finalement, j’ai coupé une jupe cercle midi pour moi, cette chemisette et un bob pour Eliott et il me reste quelques mini chutes pour m’entraîner à la broderie. (J’espère pouvoir vous montrer ça rapidement)

Il est assez lourd, et a un très beau tombé, parfait pour une jupe cercle par exemple. Mais il est surtout très agréable à porter alors j’y ai coupé cette petite chemisette.

J’ai aussi utilisé du biais bleu marine à pois que je prends sur le marché mais qui est plutôt raide. Il n’est pas cher du tout et j’en ai avec pleins de jolies couleurs, mais je ne l’utiliserai pas pour un bord de jupe ou de robe par exemple.

La patte de la Linotte

J’avais cousu cette chemisette pour Robin, il y a deux ans et j’avais vraiment galéré pour les mancherons qui finissent le bas des manches de la chemisette. Je vous mets deux photos portées de la première version que j’avais posté sur IG il y a un moment….

IMG_20150915_184934
Robin, à deux ans, inaugurait sa tunique toute neuve.
IMG_20160902_212535
Robin un an plus tard qui la portait encore pour la rentrée des classes. Mais mon presque grand est un mini modèle qui mettait encore certains deux ans du commerce à l’époque… Et pardon pour le fond …. encombré sur le photo ‘^^

 

J’avais aussi eu du mal avec la patte de boutonnage qui est passée comme une lettre à la poste cette fois-ci. Mais comme je voulais vraiment avoir cette pièce dans la valise de mon plus-si-petit, et que je n’avais pas beaucoup de temps, je me suis simplifié la vie :

J’ai remplacé les bandes de tissu rapportées par du biais.

IMG_20170804_210615_564

Pour cela, j’ai coupé le corps de la chemisette sans rien changer.  Ensuite, j’ai cousu les épaules, l’encolure, la patte de boutonnage et la petite poche comme préconisé. Puis, sur chaque bord de manche, j’ai cousu un biais, pour remplacer l’ourlet mais de manière à ce qu’il soit apparent. C’est un peu le contraire de la technique du biais rapporté, dont vous avez par ex un tuto chez Froufrou et Capucine. Dans ce dernier cas, le biais ne se voit pas car il est à l’intérieur du tissu. Ensuite, j’ai cousu les côtés de la chemisette.

IMG_20170804_210836_497

Et enfin, j’ai fait le bord  du bas de la chemisette à la main, avec une couture invible après avoir surfilé à la machine, pour être sûre que ça ne gondole pas.

IMG_20170804_210414_991
Et je suis assez contente car c’est presque aussi invisible sur le dessus….
IMG_20170804_210344_806
… que sur le dessous

Je n’ai mis qu’un seul bouton, en bas de la bande de boutonnage et ce n’est même pas un bouton, c’est une pression Kam : toujours dans l’idée d’économiser du temps ;op …. D’ailleurs, j’ai bien fait parce  que j’ai à peine eu le temps de terminer avant le départ.

IMG_20170804_210448_241

Enfin, quand j’ai posé le biais rapporté pour la finition de l’encolure, au moment de le replier sur l’envers, j’ai fait « déborder » le biais vers le haut, pour donner l’impression qu’il y a un petit passepoil tout autour de l’encolure. On le voit un peu sur la photo ci-dessus mais je vous mets une photo du dos où c’est plus visible.

IMG_20170804_210243_009
Ouuuuuh , ce n’est pas très bien repassé tout ça ‘^^

Epic Fail ?

Pas vraiment. La chemisette est trop grande, donc elle n’a pas encore été portée. C’est donc un mini fail, puisque j’en avais besoin rapidement ‘^^… Mais il pourra la porter d’ici un mois ou deux. Eliott porte du 18 mois / 2 ans du commerce en ce moment mais après tout, il n’a qu’un an et quelques semaines et les 2 ans du commerce sont souvent trop grands aux emmanchures, ce qui ne pardonne pas pour ce type de coupe.

Je suis assez contente de l’aspect général de cette cousette mais il y a une chose qui me chagrine : il y a un petit plis au niveau de la bande de boutonnage, un peu au-dessus de la petite poche décorative. Je suis allée un peu trop vite sans doute…

IMG_20170804_210703_751
Vilain mini plis mais on va dire qu’il ne se voit presque pas ;op

Mais vu qu’il s’agit d’un mélange de lin et de coton, il y a des chances pour que le niveau de froissitude froissage chiffonage de ce top masque ce défaut. ;op

Photos portées ?

Pas pour le moment, mais quand elle lui ira, je vous la montrerai sûrement portée ! Je ferai un mini billet avec un lien pour ici, sans doute.

 

Et vous , vous avez des patrons de top fétiches pour vos petits garçons?

Les échanges c'est la vie, Tricot

Le beau Couagga

E1F8BD40-DB04-4D07-B4F5-2415E13343AA.jpg

A l’origine

Je suis depuis un bon moment sur Instagram la créatrice des « Figues de Barbarie ». Elle fait de très jolies choses en déco pour les enfants ( mais pas que ) et propose des kits pour réaliser certaines pièces, avec comme idée de nous faire rebroder certains éléments. Elle ne tricote pas et nous avons convenu d’un échange.

Au départ, je voulais lui proposer un des châles que j’ai tricoté mais que je ne porte plus , non parce que je ne l’aime pas ( quand je n’aime pas un projet, il retourne en pelote avant la fin) mais parce qu’à une époque, je me suis mise à tricoter frénétiquement tout un tas de châles. Un peu refroidie par mes premiers pulls et gilets qui allaient à mes copines, à ma mère, à ma belle-mère mais pas à moi…

Mais elle ne supporte pas la laine et m’a demandé s’il était possible de lui tricoter quelque chose en fibre végétale. Elle était tombée amoureuse d’un châle que j’ai testé autour de noël.

Le patron

509546B9-49FD-46B5-8C8D-BE834C624F95
Je me suis rendue compte trop tard qu’aucune photo ne montre le châle en entier : Il manque sur l’image les deux premières sections

Il s’agit du châle Couagga designé par ma copine Folie0rdinaire. Ma version pour le test se trouve ici, si vous voulez jouer les curieuses.

Ce patron se tricote de haut en bas, on commence avec peu de mailles pour terminer avec plus de 400. Il propose une alternance de jersey  et de rangs raccourcis en mousse (  8 sections réparties entre les deux côtés du châle), ce qui est parfait pour mettre en valeur les fils changeant ou à speckles ( petits éclats de couleurs)

Il est vraiment très grand car il grignote 2 écheveaux d’une couleur et 1 autre d’une couleur constratante.

Enfin, normalement, il est terminé par une bordure dont le motif se fait à l’aide de côtes.

Le fil

BD226FAE-06D9-4BF5-90CE-EA64CD9C814C
A la fin, ça donne un joli petit tas de fil à rentrer mais ça vaut le coup !

J’ai écumé le net pendant une bonne semaine pour trouver un fil végétal, dans les couleurs que Florence m’avait demandé. Il me fallait un fil type fingering, avec un gris et un jaune. Mais surtout, je voulais un fil gris nuancé ou au moins chiné pour que les parties en jersey soient bien mises en valeur.

J’ai trouvé mon bonheur chez Laine et Tricot, un fil de la marque BC Garn, mélange de 50 % coton et de  50 % lin : Allino. Son échantillon est de 22 mailles pour 10 cm et il se tricote en 3/ 3,5.  j’ai utilisé un peu plus de 4 pelotes de gris foncé et un peu plus 3 de moutarde. Mais j’ai dû modifier une partie du patron. Je vous explique ça un peu plus bas.

Le gris se nomme poétiquement « CL 08 » ( gris foncé sur laine et tricot) et le jaune « CL21 » ( moutarde sur le site)

La patte de la Linotte

728FA568-FA52-48C9-AAA0-91321BDF573E

Lors du test, avec l’accord de Mylène, j’avais modifié une partie du patron. Normalement, la bordure est une icord tricotée au fur et à mesure des rangs. Mais je n’arrivais pas à avoir un joli résultat. D’un côté c’était trop serré et de l’autre trop lâche. J’ai donc fait une bordure de 3 mailles de mousses.

Mais surtout, je ne me sentais pas de faire la bordure avec le motif du patron, je me trompe dès que je compte de la dentelle, et à l’époque, je n’aurais pas eu le temps de la tricoter.  C’est d’ailleurs depuis ce châle que mon épaule me fait très réguièrement souffrir : à force de tricoter tous les jours comme une malade pour être dans les temps, une méchante tendinite s’est installée durablement… Ce n’est pas la faute du modèle, c’est juste que je me suis mise une pression monstre à l’époque et que ça a coïncidé avec le moment où la courbe de poids de Eliott s’était enfin envolé et qu’ il réclamait avec beaucoup d’insistance nos bras…

Florence avait vraiment aimé la  simplicité de ma version, j’ai donc tout reproduit à l’identique.

Par contre, mon échantillon est très différent.Je me retrouve au final avec un fil bien plus épais et plus lourd que ce qui est prévu par le patron. Et surtout, j’ai un échantillon de 20 mailles pour 10 cm au lieu des 24 mailles du patron.  Je vais être honnête, j’ai commencé par me tromper : il fallait répéter 10 fois un groupe de deux rangs et j’ai tricoté uniquement 10 rangs pour les deux premières sections de jersey. Je me suis rendue compte de mon erreur en relisant les explications mais j’ai assez vite compris pourquoi : la hauteur des sections en questions étaient quasiment la même que celles de ma première version du patron. J’ai longuement hésité à tout défaire et recommencer. Mais vu la quantité et donc le poids du fil que j’avais déjà utilisé, j’ai eu peur que le châle ne soit beaucoup trop lourd.

J’ai donc continué mais en rajoutant deux rangs de plus par sections de jersey suivantes. Evidemment, je n’avais pas assez de mailles pour les sections de rangs raccourcis que j’ai donc dû adapter en tournant un peu plus tôt à chaque fois, pour essayer de garder le nombre de rangs. Je ne peux pas vous le détailler ici parce que je l’ai fait un peu à l’arrache, au feeling, au fur et à mesure.

Au final, mon châle est presque aussi long que celui de mon test mais un peu moins haut. Pour un châle triangulaire, je ne trouve pas ça gênant. Je préfère les châles très longs et relativement étroits. J’espère qu’il va plaire en l’état à sa destinataire !

Epic Fail ?

Du point de vue de mon épaule, oui. J’avais commencé avec un autre fil mais je n’aimais pas le rendu.  J’ai donc tout défait et je suis repartie en quête d’un autre fil. Cela m’a amené au mois de Mai et niveau boulot, ça devient très chargé jusqu’au début de Juillet. J’ai donc dû le mettre de côté et comme le temps avançait vraiment très vite, et que je ne voulais pas envoyé ma partie de l’échange trop tardivement, je me suis remise à tricoter trop longuement. Pour arranger le tout, les rangs sont vraiment très longs à partir de l’avant dernière section… L’ensemble m’a obligé à lever le pied et je n’ai pu le terminer que fin Juillet en tricotant très peu de rangs à chaque fois.  D’ailleurs ça m’inquiète pour l’avenir parce que j’ai besoin de mes cessions de tricot pour décompresser !

DFAF444A-5B37-4EDC-B5D2-BFE7F6D1C3D7
Je ne suis pas du tout la reine de l’épinglage, loin de là mais Couagga est facile à bloquer ! Commencez par le haut en étirant bien. Puis étirez la pointe le plus possible puis chacun des « petits » côtés. Bon en même temps, on ne peut pas vraiment dire que Couagga a de « petits côtés » ‘^_^

Du point de vue du projet en lui même : pas du tout. Je suis très contente du résultat. Le fil est lourd, bien plus lourd que ce qu’il devrait, mais une fois bloqué, il a un drapé très sympa.  Et même s’il y a du lin dedans, il est très agréable à porter. Par contre, je ne sais pas si je ferai un pull dedans à cause de son poids… Quant aux couleurs, je les trouve plutôt lumineuse et elles me plaisent bien.   C’est vraiment un combo que j’aime beaucoup. Bon, n’importe comment, un combo avec du moutarde dedans, en général, ça me plaît beaucoup !

Les photos portées

J’ai dû me débrouiller sans le zhomme qui geekait avec ses potes, alors il y en a peu mais je pense pas que ça vous aidra à vous rendre compte de ce que ça donne…

Je vous passe le récit de mes déboires aventures à base de retardateur, et d’appareil photo posé en équilibre sur une chaise de bar avec un bébé rampeur d’un an autour des pattes ‘^_^ Mais je vous rassure aucun appareil photo bébé n’a été maltraité dans l’opération….

E37250D1-A0DA-4112-BD13-2A812EC9CF32
En mode selfie sans tête dans la cuisine ‘^_^

Par contre, le seul endroit où j’ai pu poser pour avoir un fond acceptable, c’est sur mon canapé ‘^_^ , la salle de jeu des enfants étant envahie par une bande de rôliste en mode hard gameur depuis 4 jours…. Ne vous inquiétez pas, on n’a pas vendu mes grands, on les a juste envoyé en vacances ;op

E0B1AC75-0519-4F4C-88C5-9AF4210C990E
Comme je n’aime pas porter les châles avec une trop longue pointe devant, je replie le haut , ici les deux premières sections de rangs raccourcis. Du coup, ça fait une double épaisseur toute douillette autour du coup !
Crochet, Les échanges c'est la vie

Une bannière contre une dînette !

A l’ origine 

Il y a quelques mois, j’ai proposé à l’illustratrice Anouck Ferri de crocheter une petite dînette pour son adorable petit bonhomme.  Elle a tout de suite accepté de me faire une des jolies illustrations dont elle a le secret. Je ne savais pas trop quoi lui demander et je lui ai dit qu’on mettrait ça au point quand j’aurais terminé ma partie de l’échange car je n’avais aucune idée du temps que j’allais mettre.

Et j’ai bien fait parce que j’ai effectivement mis plusieurs mois à terminer ces petits projets. Pas parce que je n’avais plus envie, mais parce que j’ai eu du mal à trouver du temps, et que j’avais trop d’autres projets en parrallèle, dont certains avec des deadlines plus pressantes. Anouck a été adorable et a attendu avec une patience d’ange.

Dans le même temps, l’idée de créer ce blog finissait son cheminement et après avoir beaucoup hésité, j’ai fini par lui demander si elle était d’accord pour que cette illustration fasse partie intégrante de cet espace. Et elle a tout de suite acceptée ! J’étais excitée comme une puce à cette idée ! C’est donc à elle que je dois la belle bannière de mon blog !

Le résultat 

Mais trêve de blabla , voici donc ce que j’ai concocté pour son petit bohomme.

Petit déjeuner
Un petit déjeuner de champion ! Crêpes et oeuf
le plat de résistance
Le plat de résistance !
Pour le goûter
Un petit goûter?
fruits et légumes
Un petit tour au marché des producteurs en fin de journée ? Notons au passage la taille de la fraise mutante ‘^_^
2ACA6FF7-D2E8-47AA-B198-E32A919B97C3
Il a fallu courrir après le radis qui ne voulait pas être sur la photo de groupe…. Bon en vrai, devinez quoi ? j’avais oublié de le mettre dans le panier ;op

J’avais déjà fait en plusieurs exemplaires une bonne partie de ces pièces pour la petite dînette de mes garçons mais j’en ai profité pour tester trois bricoles que je n’avais pas encore faites : le pamplemousse , la fraise et l’oréo ! D’ailleurs, pour les 2 premiers, il va falloir que je réitère. En trois exemplaires pour éviter que la salle de jeu ne soit le théâtre d’une mauvaise reproduction de la fameuse chanson de Brassens. ‘^_^

Et pour ranger le tout, j’ai confectionné un petit pochon dans une chute de lin blanc que j’ai brodé à la main. C’est encore perfectible, je sais, mais je débute en broderie et je ne suis pas très douée pour faire de jolies lettres à la main ‘^_^…

7419D9C4-BDA3-402D-87D6-DF2A8938D78D

Et pour jouer au petit primeur, j’ai ajouté un petit panier crocheté que j’ai oublié de prendre en photo ‘^_^ …. Encore

Les patrons 

La majorité des modèles viennent du livre de Cendrine Armani  » ma dînette au crochet  »

La carotte vient de ce tuto, gratuit, et en anglais mais extrêment complet et associé à des photos ( pas de diagramme non plus, désolée, les filles ! )

C’est mon amie Mathilde ( Mathildemariemade sur Instagram) qui m’a appris à faire les pâtes, le tuto est disponible dans le livre des  » serial crocheteuses », à l’initiative de Isabelle Kessedjian.

Les giroles sont expliquées sur le site de fée du tricot où vous trouverez de très nombreux tutos pour le crochet, en français ( toujours pas de diagramme) et très clair.

Pour les oréo, vous trouverez aussi chez la fée du tricot un tuto à base de mailles serrées.

La panière est une improvisation rapide, vous trouverez assez facilement des tutos clairs sur le net, je pense. Comme la crêpe. ( en gros, quelques mailles serrées dans un anneau magique et puis on augmente jusqu’à ce qu’on n’en puisse plus, jusqu’à la taille désirée.)

La patte de la linotte 

J’ai dû adapter les patrons à ma manière de crocheter : il semblerait que mes rangs de mailles serrées soient trop hauts puisque je dois supprimer une partie des rangs pour garder les bonnes proportions. Pour cela, je supprime en général 2 rangs quand il faut crocheter tout droit.

Pour les pâtes, comme j’ai la mémoire du genre sélective, j’ai fait des mailles serrées au lieu des brides… Du coup, ça donne de toutes petites minis ( mimis ?) torsades alors qu’il y a le même nombre de mailles … Faut bien mériter le nom de son blog, non ?

Pour les oréo, je n’avais pas le net disponible au moment où je les ai faits. J’ai  bidouillé un truc à partir d’une image pinterest. Mais, grosso modo ça revient à la même chose que ce que vous trouverez chez fée du tricot comme mentionné au dessus. Sauf que j’ai fait des brides au lieu des mailles serrées. J’ai donc un tour de moins que pour son tuto.

Epic fail ?

Non pas du tout ! Mais je n’ai pris aucun risque vu que la majorité des patrons avaient déjà été testés auparavant et ajustés… J’avais dû refaire ma première poire 3 ou 4 fois quand j’avais fait celle de mes garçons (que vous pouvez voir ici : je mets à jour la page dès que j’en rajoute ) mais j’avais bien gardé mes notes. Je ne vous les mets pas ici parce qu’il y a trop d’éléments qui ressemblent aux explications du livre.

Juste une mention spéciale à la fraise OGM qui est aussi grosse que le demi pamplemousse… Je l’ai laissé parce que je trouvais ça marrant ! Mais il va falloir que je trouve un autre tuto ou que je bidouille quelques choses pour celles des garçons ( en moins gros juste parce que je dois en faire plusieurs et que si c’est plus petit, ça va plus vite !)

Les fils

Tous viennent de mon stock. Je ne saurais pas trop vous dire d’où vient chaque couleur mais en gros, il y a beaucoup de quattro de Lang, un peu de Phil’coton 3 et un certain nombre de trucs non identifiés …Appelez-moi Dory  ! ;op

Pour la panière, j’ai utilisé un fil acrylique offert par Bergère de France : « Barisienne 7 » avec un crochet plus petit que ce qui est préconisé pour que ça se tienne bien. J’avais fait un post sur Instagramm à ce propos. J’ai sur mes aiguilles un beau fil 100 % mérinos, j’espère avoir terminé avant la rentrée .

Crochet

WIP au long cours : Un CAL pour la fin de l’automne

Si vous me suivez sur Ig, vous pouvez zapper ce post : je ne fais qu’y reprendre ce que j’ai mis là-bas. Je me suis  dit que ce n’était pas mal de poster ici ces  » Wip au long cours », comme ça, je serai plus motivée pour les avancer  . Dites moi si vous aimez l’idée : si c’est le cas, je ferai pareil avec mon autre couverture au crochet qui avance à la vitesse d’un escargot neurasténique ‘^_^

A l’origine

J’ai craqué sur le patron gratuit de la « Rice Seed Blanket » le jour de sa sortie. Ce patron de Laly Lala  était le parfait  encours  » no Brain » dont  j’avais besoin en sortant de la période du bac de français…. ( je crois que je perds un peu plus de neurones chaque année ‘^^)

IMG_0868

Je me suis rendue compte qu’il enthousiasmait aussi quelques personnes, alors, j’ai proposé un CAL. Le principe est de se mettre d’accord sur un projet , une date de début et de fin et de crocheter ensemble. C’est la même chose qu’un KAL en somme ( « K » pour knit ou « C » pour crochet)

Je n’ai pas encore décidé de la date de fin, je pense fixer ça début septembre en fonction de nos avançées. Comme il s’agit d’une couverture, même si le modèle est très addictif, et monte au début relativement vite, ce n’est pas exactement un projet qu’on peut plier en un mois… Enfin, me direz-vous, tout dépend de la manière dont on crochète et de la taille qu’on souhaite donner à sa couverture.

Le fil

J’ai choisi un fil qui était déjà dans mon stock : la coast de Holstgarn. Je n’avais pas assez de fil dans mon stash, mais ça me permet de liquider une partie de mes restes. C’est un fil que j’utilise beaucoup. Il  n’est pas cher et vieilli vraiment très bien. Je me suis fait un gilet Hitofude, il y a 3 ou 4 ans ( Ravelry me souffle printemps 2015 )  et même s’il a été énormément porté, il n’a quasi pas bougé. A peine un tout petit peu feutré sous les bras, mais vraiment rien du tout! Pourtant je l’ai porté en été en balade à Paris avec un sac à dos plusieurs jours : un bon crash test pour les boulocches ‘^_^ ! Et bien, il n’en garde aucune séquelle.

Pour ma couverture, j’ai choisi en couleurs principale le gris appelé  » Lead » et pour la contrastante le rose  » Cherry ». Comme toujours lorsque je la tricote, je double le fil car il est très fin et casse assez facilment quand on le tricote en fil simple.

Je suis dans une période fushia, je crois, il n’y a qu’à voir mon dernier pull et l’étole achetée chez Zara que j’ai prévu de broder dans quelques temps.

Au passage, au cas où vous ne le saviez pas, la coast, comme tous les fils holstgarn est encore imprégnée de son huile de filage. Il faut donc la laver une fois l’ouvrage finie pour se rendre compte de ce qu’elle donne. Le fil s’adoucit énormément et gonfle beaucoup. Attention toute fois si vous êtes sensibles, je trouve que la supersoft et la samarkand piquent encore après lavage. Comme je crains un peu, je ne les utilise plus. ( d’ailleurs j’en ai encore un peu dans mon stash, faites moi signe dans les com si ça vous intéresse, je veux bien les troquer )

Participer au CAL :

Il n’y a pas de limite pour les inscriptions, vous pouvez nous rejoindre en cours de route sans soucis. Faites moi juste signe ici, ou sur IG ou sur Ravelry. ( Désolée, je n’ai pas de compte face book )

Toutes les infos dont vous avez besoin sont listées sur un post de forum Ravelry dédié au CAL, grâce à mon amie Simone qui nous héberge gentillement sur son groupe ravelry. N’hésitez pas à aller y faire un tour ou à me faire signe sur IG si vous avez envie de nous rejoindre et/ ou si vous avez la moindre question.

Pour marquer le coup, je me suis dit que je pouvais réfléchir à un petit prix. J’ai donc décidé de coudre un petit pochon à projets. Je me suis inspirée de photos vues sur les compte IG de « Le renard qui tricote » et  » Tricot et Stich » .

Je tirerai au sort parmi les participantes au CAL quand il se terminera. Je rajouterai aussi sans doute 2 ou 3 petites bricoles pour l’accompagner.

D6CEC005-1562-40DA-BBED-A0E7B5688D37.jpg

 

061D2C99-878F-4868-8007-07712297992E

FAA91612-E5FC-4694-9E9F-7C20453F43DE

Il s’agit d’un pochon relativement petit, il sera parfait pour un petit encours tricot ou crochet, par ex des petits granny, des chaussettes, de la layette,etc…

Un peu de vie

Par où commencer ?

C’est une sorte de figure imposée, le premier article de blog… Pas simple, comme très souvent les premières fois ! Alors je ne vais pas m’étaler longtemps. De manière très orginale, c’est parce que je suis de nombreux blogs depuis des années que je me lance aujourd’hui. J’ai un petit compte instagram qui tourne depuis plusieurs années, que j’utilise pour du « micro blogging ». Il a été créée à l’origine parce que j’avais peur de me lancer dans un  » vrai » blog. Il m’aura fallu toutes ces années pour avoir le courage de me lancer. J’espère de tout coeur que j’arriverai à tenir la distance, à cette heure où les copines clâment  » non à la mort des blogs », un peu partout. Je suis tout à fait d’accord avec elles et c’est une manière d’apporter mon petit caillou à l’édifice… Et comme vous passez par ici par hasard ou par curiosité,  j’espère que vous y trouverez quelque chose qui vous donnera envie de revenir de temps en temps jeter un oeil au Nid !

IMG_20150218_120655