Couture

Des paniers, des paniers, des petits, des minis…

Deux articles en moins de 24 h ! C’est presque noël ;op Merci les deux semaines de boulot très chargé, j’ai décidé de m’accorder deux jours de pauses et de me concenter un peu sur mes envies créative sur mon temps libre au lieu de ne faire que bosser ‘^^

A l’origine 

IMG_20201010_123525_150

Pendant le confinement, je suis tombée en amour devant les jolis sac/paniers à encours de « Ma vie paysanne et créative« . Elle assemble une corbeille en corde à une partie en tissu. Et comme c’est une personne très généreuse, elle a mis à disposition sur son blog des ressources pour apprendre à faire ces petites panières en cordes. Je voulais essayer depuis des mois mais il a fallu attendre Septembre et son no men’s land de petits projets pour que je refasse passer ces petits paniers en haut de ma liste. Je les ai remontrés en story cette semaine, dans la liste de mes envies plus ou moins raisonnable pour l’automne. Et comme j’avais un petit peu de grosse corde qui traînait dans mon stock, je me suis dis que c’était le moment où jamais ! J’ai fait 2 mini piques aiguilles ( qui seront sans doute offert, je pense aux IGcopines) et vendredi je suis allée au marché prendre un peu de rab’ pour essayer de bidouiller mon premier panier/sac à encours ^^

Les fournitures 

Pour le tout petit panier à encours, j’ai utilisé 4 m de cordes épaisses tout en coton. Je n’ai pas pensé à mesurer  le premier morceau mais ce devait être autour de 1m et quelques. Je n’ai pas prévu assez large, j’y retournerai vendredi pour en reprendre, si ils en ont encore. Je prendrais 8 m et je vous dirai ce que j’ai réussi à faire ^^

Pour les petits piques aiguilles, j’ai choisi une chute de petit pan  et un tout petit peu du tissu de ma Désinvolte en robe.

Pour le petit panier à encours, j’ai utilisé une chute du tissu utilisé pour coudre le petit sac à dos de maternelle d’Eliott. Une fois mon fond terminé, je me suis dit que la taille serait idéale pour  balader soit un projet tricot de moins de 50 gr, soit un encours doudou au crochet ( ou une poupée). C’est en pensant à ce second type d’encours que j’ai choisi le tissu ^^ Et j’ai pioché une mini chute de coton marron de chez mondial tissu pour la coulisse.

Le patron 

J’ai tout fait à l’arrache donc je ne peux pas vous donner d’indications précises. J’ai découvert après coup que Chloé avait fait un tuto sur son compte Ig pour ses petites piques-aiguilles et vous avez ici un pas à pas payant très détaillé avec des photos.

Sur son blog, vous avez ici tout un tas de liens que Chloé a mis à notre disposition pour coudre des panières.

Le principe des petits paniers à encours n’est pas compliqué : on coud la partie en corde en commençant à plat puis on penche le travail pour coudre les côtés.

Je n’ai pas encore maitrisé la finition. J’ai fait de mon mieux pour avoir une petite boucle. Heureusement que le tissu  cache le reste ‘^^.

Les petits piques aiguilles

IMG_20201007_121607_301

Je vous laisse jeter un oeil à son post Ig 10 septembre 2020 pour avoir une idée de la manière dont elle s’y prend. Ou alors acheter son patron si vous ne vous sentez pas l’âme bidouilleuse ou si vous voulez soutenir son travail.

IMG_20201007_121446_758

Le mini panier à encours

IMG_20201010_123820_046

On commence bien évidemment par coudre le panière, là aussi. La prochaine fois, je préparerai la fin de la cordelette à l’avance. Ce sera plus facile ‘^^ J’ai dû m’y reprendre à deux fois pour coudre la fin de la panière du coup.

IMG_20201010_123335_726

Ensuite, j’ai cousu la partie tissu ( elle est pliée en deux pour la rigidité et pour que les coutures soient planquées. Si votre tissu à un sens, attention quand vous pliez ! J’ai inséré une coulisse en haut, et la pliure se trouve côté panière.Pour assembler les deux, j’ai fait un tour supplémentaire au point de zigzag après avoir tout faufilé. J’ai roulé la partie tissu sur elle même pour coudre depuis l’intérieur de la panière. Cette étape est un peu accrobatique et j’ ai eu quelques sueurs froides ‘^^

IMG_20201010_123254_576

Epic fail ? 

Les petits piques-aiguilles 

Je pense que pour que le partie ronde soit harmonieuse, il faut un tissu bien souple. Je suis plus contente de la version avec la viscose que la première! Et il faut bien tasser la bourre pour que le coussin garde sa forme!

IMG_20201007_121421_628

Le petit panier à encours

Fail, non mais la prochaine fois (je veux un panier à encours  plus grand), je changerais quelques éléments :

D’abord, il faut que je revois les proportions de la partie tissu. Je la trouve un peu haute par rapport à la taille globale. L’avantage, c’est que je gagne un peu sur mon panier dont la base est petite. C’est simplement que je préfère quand on est plus proche visuellement d’un carré que d’un rectangle… Va comprendre Charles ! 

IMG_20201010_124037_151

Ma base est trop petite mais j’ai fait avec mes 4 m de cordes. Je me suis arrêtée en me disant que je risquais d’avoir une corbeille avec un rebord trop étroit. Et j’ai bien fait. La prochaine fois, je ferais au moins 3 ou 4 tours de plus en bas et il faudra que je monte au moins de double en hauteur. Et il faut que je reprenne à petit points à la main une paire d’endroit, comme ici ‘^^

IMG_20201010_122920_971

Enfin, j’ai mal mesuré la circonférence du haut de mon panier et du coup j’ai dû tricher et faire des plis un peu moche au dos ‘^^… Je n’ai pas pensé à faire de photo, il va falloir me croire sur parole ‘^^

En résumé, mon petit panier à encours n’est pas comme j’aurais voulu qu’il soit mais il est tout même opérationnel. D’ailleurs, il est déjà en service avec une seconde version de mon prochain petit design.

IMG_20201010_122823_553

Vivement vendredi que je puisse récupérer à nouveau de la corde !

Crochet

Article post it : Mon petit top d’automne

A l’origine 

IMG_20201009_184246_213

Vous connaissez mon amour immodéré pour le patron du top « grainfield » du magazine Ottobre. J’en ai cousu un nouveau cet été et deux versions qui mixaient le haut du patron avec le bas de la désinvolte de la ODV patrons. J’avais dans mon stock depuis des années un coupon d’un mètre de velours millesraies à pois. Je voulais au départ couper une jupe dedans mais il est très léger et j’ai eu peur que la jupe ne ressemble pas à grand chose. Fin Aout, j’ai lavé mon coupon en me disant qu’il était temps de lui trouver un patron. Je l’aime toujours autant : du bleu canard tout doux et des pois moutarde… Tout ce que j’aime ! 

Le patron 

IMG_20201009_184724_825

Je vous renvoie à mon précédent article sur le sujet ^^ 

Les fournitures 

Un peu mois d’un mètre de velours milleraies de mondial tissu ( très ancienne collection ‘^^). Je regrette tellement de me pas en avoir pris plus ! J’aurais préféré me faire une tunique avec, en reprenant le haut du top et en le rallongeant. Le tissu aurait été parfait pour ça ! Mais je n’en avais pas décidément pas assez ! Petit bémol  : le tissu froisse rapidement, comme vous allez le voir sur certaines photos. 

Pour compléter : du biais froufrou : à étoiles et à fleurs : je n’avais pas assez de biais gris. Ca me chagrine un peu, j’étais sûre d’avoir assez du gris, sauf que je n’ai pas mesuré la seconde emmanchure avant de commencer à coudre les bords de mon top…. Boulet un jour…  J’ai donc fait les emmanchures avec l’autre biais... Vous pariez avec moi que la prochaine fois que je voudrais utiliser ce biais à fleurs il va m’en manquer ‘^^? 

IMG_20201009_184442_945

La patte de la linotte. 

J’ai suivi le patron à la lettre, sauf un détail… J’ai fait mon bord à la main… Comme d’habitude ! Pour le reste, inutile de changer quoi que ce soit : ce patron tombe tellement bien sur moi ! 

IMG_20201009_184655_620

Epic fail ? 

Des minis, comme d’habitude : ça se saurait si ça m’arrivait de ne pas me tromper ‘^^ J’ai mal fermé mon biais d’encolure… Détails intérieur, la routine. 

IMG_20201009_184402_502

La couture finale d’un de mes ourlets d’emmanchures est décalée dans la courbe de 2 mm… La couture extérieure est parfaite mais je vais devoir faire 15 cm au moins de couture invisible pour le fixer correctement ‘^^. Si vous avez un oeil de lynk, vous le verrez sur la photo suivante, dans le flou, en haut. 

IMG_20201009_184628_256

Les photos portées

Petite séance rapide entre midi deux, en jouant en cache-cache avec le soleil : l’avantage des jours tout gris, c’est que j’ai une place horaire plus grande pour les prendre sur la terrasse… 

IMG_20201009_184758_336

J’ai moins tiré sur le tissu en posant le biais d’emmanchure et de col, alors il remonte plus haut. J’aime vraiment beaucoup ce patron. Je suis sûre qu’il ferait une tunique/ robe courte parfaire !! Il faut vraiment que je me bouge pour la couper !

Voici ce qu’elle donne de côté :

IMG_20201009_184925_759

Et de dos. J’aime vraiment la manière dont il tombe et sur le dos de cette jupe du commerce un peu travaillé, le rendu est super chouette !

IMG_20201009_184838_082

La couture du dos permet de suivre la cambrure naturelle du corps : c’est pour ça qu’il tombe si bien ! 

Evidemment, velours, même fin, ça veut dire top de demi-saison ou bien d’hivers. Alors même si j’ai toujours chaud que je fais cours, je compte évidemment le porter avec un gilet home made… Je vous laisse imaginer la couleur ;op 

IMG_20201009_185120_874

Je trouve que mon Vitamin D modifié est parfait avec ce top, ! Et en bonus une photo loupée, tiens… parce que vous vous en doutez, hein, mais j’ai du mal avec le fait de passer de ce côté de l’objectif ‘^^

IMG_20201009_185204_463

Vous sentez la linotte qui essaie de zénifier ? ‘^^

Alors, qu’est ce que vous pensez de cette première cousette d’automne ? vous êtes plutôt couleurs vives ou couleurs d’automne en ce moment ?

Tricot

Les petits projets de Septembre

Vraiment vraiment presque morne plaine ‘^^ J’ai fini beaucoup de projets tricot ces derniers temps et l’atelier est en gros bordel …. alors peu de petites bricoles fautes de temps, merci la rentrée et faute de place. J’ai une pile de projets à bloquer énorme mais…. Oui, voilà, j’ai pas la place non plus ‘^^ Pour bloquer il faut ranger, pour ranger il faut du temps et quand j’ai du temps…. Ben je préfère tricoter ‘^^ donc…. Ce mois-ci on trouve un peu de petits matériels pour le tricot mais depuis 2 semaines, je bosse sur de petits patrons donc entre tout ce qui attend le lavage et les séances photos et les mini design… ça devrait bouger sur le blog en octobre ^^

On y va ?

Pour le tricot

IMG_20200926_195342_875 

Pour moi, j’ai bidouiller un petit marqueurs ouverts. Je n’en avais pas vraiment besoin mais j’ai eu envie et je le trouve plutôt joli ^^

Les fournitures : Une breloque en argent pomme de pin trouvées sur Etsy l’an dernier, un mousqueton de la droguerie, enfin il me semble, une tige de « La cabane à perles » et une petite pierre de lune, plus petite que ses copines du petit lot que j’avais commandé pour mon hypothétique petite boutique de marqueurs en pierres naturelles. Boutique que je pourrais ouvrir…. quand j’aurais le temps de m’en occuper… Encore ‘^^

IMG_20200926_200055_862

Une petite série de marqueurs pour tester les nouvelles tiges… Je crois que j’ai enfin trouvé ! Après les tiges trop petites pour être tournicotées, les tiges trop dures pour être tournicotées, les tiges perdues par la poste…..Bref… Vous l’aurez compris, ce fut rocambolesque et la fin des grandes vacances est arrivées avant que j’ai pu finaliser mon petit projet et lancer une petite production… Mais bientôt, bientôt…. on y croit !

Sinon vous avez vu : même spot photo, pas la même heure…. deux « couleurs » ‘^^mais les pierres sont justes, ce qui est le plus important, non ? ^^

Des recherches, pas mal de recherches

Comme je vous l’ai dit dans ma petite introduction, je travaille sur des petits projets. Je me lance enfin dans le design crochet après avoir publié des tas de mini tutos sur le blog. Voici donc avant les petits détails quoi font tout, les formes de bases de mon premier patron, qui devrait sortir tout bientôt : mes petits totems, c’est à dire petites têtes d’animaux tout chou, en tout petit pour décorer nos petites tenues. Je pense aussi les utiliser dans mes petits cadres, ceux que  j’ai prévu dans ma liste de baby box longue comme le bras ‘^^…. 

IMG_20200927_152409_054

Des échantillons 

Bon j’ai aussi tricoté des échantillons pour vérifier des mélanges de fils … ça compte comme des mini projets ? non ? Bon tant pis … ça fait toujours 2 lignes et une photo de plus quand même ;op 

IMG_20200906_143701_773

Sinon bis, ça n’a aucun rapport mais…. Après des mois, 2 et demi pour être exacte, on avons enfin eu 5 radis… comme quoi je devrais me contenter de les crocheter faut jamais désespérer . Alors comme l’article est un peu vide, quand même et que je reste fière comme un poux d’avoir fait pousser un truc mangeable uniquement par le Zhomme, voici une paire de photos que je trouve jolies ;op

IMG_20200926_200154_637

Et parce que là en fait, vous ne voyez pas forcément grand chose, je vous montre les 2 premiers… Les 3 suivants ont été ramassés 2 semaines après ‘^^

IMG_20200906_144256_487

Voilà, c’est tout, vous pouvez reprendre une activité normale ;op

Tricot

Article post it : les pauvres oubliées …

A l’origine 

IMG_20200926_195926_182

L’an dernier j’ai tricoté des cho7 toutes bêtes mais à l’essayage gros fail : elles étaient beaucoup trop grandes pour moi. Elles sont donc restées oubliées dans un coin. Et puis ne cherchant de la Ulysse pour un proto et oui, il semblerait que je retrouve le chemin du design, je suis retombée dessus.
Je les ai donc terminées ce week end, c’est à dire  que j’ai « rebouché »  un petit trou à la jonction du talon et finir de rentrer les fils.

Et ce matin, je suis tombée sur un post Instagram de « Pelote et Repelote » qui récolte des chaussettes tricotées mains pour qu’elles soient vendues au profit d’une association. Mes chaussettes ne servaient à personne, alors j’ai décidé de les lui envoyer  ^^

Les fournitures 

J’avais acheté de la laine à cho7 chez Tiger il y a 2 ou 3 ans : un fuchsia et un bleu canard. On est très près du rendu de la « fabel » de drops. Pour les gris, il me semble que le clair est de la « philfolk » de phildar et le gris foncé de la « fable » mais je n’ai plus les étiquettes ‘^^

Le patron 

IMG_20200926_195846_876

Il s’agit de ma recette habituelle ( 64 m, toes up et presque les « chaussettes de la stroumpfette » ) et je ne sais pas ce qu’il s’est passé…. Ma tension varie au cours de l’année mais là je suis à quasi 2 mailles de plus que d’habitude … Ce qui donne des chaussettes larges  et trop longues pour mon 38. Je pense qu’elles font un genre de 39….

IMG_20200926_195754_689
Cette fois, j’avais tricoté un talon après coup, je crois bien que c’est le dernier que j’ai tricoté d’ailleurs…. J’avais fait une tige très haute car elles sont assorties à mes docs bleu canard… Il va falloir que je m’y remette ;op 

IMG_20200926_200005_648

Voilà, il n’y a pas grand chose à dire …. A part que j’aime beaucoup les rayures 2/1 et les couleurs ! Et que comme il fait pas beau, j’ai pris les photos en intérieur et qu’elles sont hyper jaunes…. ‘^^

IMG_20200926_195820_498

Et vous, alors, vous avez aussi des oubliées ou des mal aimées qui pourraient faire plaisir à quelqu’un ?
A vous aussi ça fait bizarre un article aussi court ? ‘^^

Crochet

Article Post it : La mini poupée sorcière d’Albane ^^

 

Comme j’ai déjà écrit plusieurs fois à propos de mes petites poupées, je vous propose aujourd’hui un article rapide, principalement en photo ^^ 

Mon amie Albane est tombée amoureuse de la mini poupée que j’avais crochetée pour l’anniversaire de Gé. Elle m’avait demandé une poupée sorcière rouge et noire et je lui ai faite tout de suite. Mais le confinement est passé par là et nous ne nous sommes revues que le week end dernier. J’avais déjà publié des photos sur Instagram ( où elle ne me suit pas… Coucou Albane ^^) . Comme elle a enfin pris possession de son petit cadeau, je vous écris, enfin, l’article correspondant. Et puis quelque part, c’est raccord avec les premiers jours de l’automne, non ? ^^

Les fournitures 

Comme pour  presque toutes mes poupées, de la « Nord » de drops, mais pour le rouge, j’ai utilisé de le la régia Premium merino Yack, coloris « 7506 ». Un peu de bourre, un peu de fil à broder, une micro clochette récupérée sur un lapin en chocolat de pâques, un crochet 2mm et c’est tout ^^

Le Patron 

IMG_20200923_140439_564

Uniquement du patron perso… Vous savez, le fameux patron que je dois mettre au propre depuis … février ‘^^ Avec cette petite sorcière, j’ai écrit plusieurs petites modifications, dans la prévision de publier, un jour, un ebook….  J’ai modifié le chapeau pour avoir un joli chapeau pointu de sorcière.

IMG_20200923_140707_906

Et pour le fun, une petite clochette qui fait drelindrelin … Il faut que je me fasse une version lutine de printemps pour moi absolument depuis des mois ! 

IMG_20200923_141100_855

Je lui ai fait des petites ballerines, parce que c’est mini mais j’ai eu la flemme de faire des rayures sur ses collants comme je l’ai fait pour les manches.

J’ai bidouiller des petites couettes parce que c’est chou ^^

IMG_20200923_140951_844

Et il me semble que c’est la première fois que j’avais réalisé un faux jupon pour ajouter une petite bordure noire à la robe rouge ^^

IMG_20200923_140844_218

Comme je l’ai fait plusieurs fois, une petite frange pour mettre un peu couleur au bord du chapeau

IMG_20200923_141138_640

Et comme j’ai la tasse juste parfaite pour ça, j’ai pris une paire de photos pour le fun … 

IMG_20200923_140810_512

Parce que c’est bien connu que les sorcières aiment prendre des bains dans leur chaudron, pas vrai ? ^^

IMG_20200923_140517_060

Alors, elle vous plait cette version sorcière ?

J’en ai publié déjà pas mal de ses poupées, mais si vous êtes nouvelles ou nouveaux par ci, vous en avez par exemple ici et ici deux versions pour le défi Ghibli. Il y a une jolie renarde qui me tient vraiment à coeur ici et dans ce vlog, vous voyez naître une mini mini version de Sibylle ^^

Tricot

Test pour Quiet Hours : le pull Lilas

A l’origine

Lorsque j’ai vu passer son appel au test, je me suis jetée dessus ! C’est exactement le genre de pull doudou que je voulais me tricoter cet hivers ! Mou, doux, texturé … un vrai bonheur ! Vous savez les pull dans lesquelles on s’emitouffle parce que ça caille, ou parce qu’on a la crève. Le pull pour cocoonner de week-end ou pendant les vacances…. bref, un pull doudou, quoi ! D’ailleurs, j’ai repéré il y a un moment son pull « Iggy » qui me fait aussi vraiment envie !

Sandrine a tout de suite accepté et je me suis jeté sur mon stash pour trouver le combo parfait. J’ai fait un premier essai dans un mélange qui me fait rêver depuis (coast et Titicaca de Host Garn) mais je n’étais trop loin de l’échantillon préconisé ( mon prochain gilet sera tricoté dans ce mélange, je trépigne !!! ) pour ça. Alors j’ai commandé de la supersoft pour allez avec ma Titicaca mais le mélange n’était pas assez doudou ( par contre, je le garde sous le coude pour une prochaine fois !). Et je suis finalement partie en vacances avec mon combo définitif en me disant que je tricoterai cette merveille de pull dès que j’aurais terminé mon test pour Audrey.

J’ai monté mes mailles au retour mais j’ai dû faire une pause mi-aout car mes mains me faisaient trop mal pour tricoter avec des aiguilles 4,5mm … ce qui est plutôt ballot puisque j’avais en tout 4 projets qui utilisaient cette taille d’aiguilles. J’ai don dû le mettre en pause et j’en ai profité pour terminer plusieurs projets avec des petites aiguilles, que j’ai déjà publié (les cho7 de ma maman, les cho7 rayées et le châle du Kal Mystère de Mar.gue.née). Dans 15 jours avant la rentrée, je m’y suis remise et j’ai tricoté uniquement ce pull pour ne pas être en retard pour la fin du test….

Les fournitures

Après moult essais ( qui m’ont permis de planifier mes futurs projets) j’ai donc jeté mon dévolu sur un mélange de « Nord » de drops coloris « gris clair mix » et de la coast de Holst Garn, coloris « lead ». J’avais les deux dans mon stash depuis un bail , mais je n’en avais pas assez. J’ai donc recommandé ce qui me manquaient ( 3 pelotes de « Nord  » et 2 pelotes de « coast »). Le mélange est doux, plutôt souple en aiguille 4,5 mais j’ai eu un peu peur une fois la séparation des manches effectués que mon pull ne soit trop lourd, le mélange utilisé pour la version de Sandrine étant plus léger. Je pense que mon pull s’est pas mal allongé au blocage mais il va sans doute se rétracter et finalement, il n’est pas si lourd que ça. Je penser que c’est un bon mélange pour se tricoter une veste par exemple. Je me pencherai sur la question sans doute plus tard…

Le patron

Il s’agit donc du pull « Lilas » disponible sous forme de fiche payante sur Ravelry en français et en anglais. Les explications sont très clairs et la construction très classique permet à mon avis à une débutante qui aurait tricoté déjà un pull en raglan, et qui voudrait se frotter à un bon gros pull doudou texturé. Le patron est prévu avec pas mal d’aisance pour un côté oversized … mais portable !

Il se tricoter de haut vers le bas, en commençant par une bande de côtes 1/1. On tricote ensuite quelques rangs raccourcis pour relever le dos et creuser un peu l’encolure. Cela demande une peu de concentration pour se retrouver dans le point mais si vous savez différencier une maille envers d’une maille endroit, il n’y a aucune raison que ce soit insurmontable !

Les manches sont mis en attente, puis on tricote le corps qu’on termine par une bande de côtes de 8 cm.

Ensuite on reprend les manches et on les termine par une bande de côtes identiques.

Tout le charme de ce pull réside dans le choix des côtes brisées qui resserrent beaucoup moins le tricot que des côtes classiques. Alors oui, il faut compter ses mailles (mais on passe vite en mode automatique) mais seulement un rang sur deux! Le second rang comporte uniquement des mailles endroits ! C’est donc une bonne texture sur l’échelle de la Linotte : on ne s’ennuie pas, mais on ne compte pas tout le temps ! J’aime particulièrement le rendu au niveau du raglan !

La patte de la linotte

Une seule chose : j’ai monté mes mailles avec mon « cable cast on » chéri au lieu du montage tubulaire par flemme. Ma manière de le tricoter le rend très élastique et donc je n’ai pas de soucis pour passer la tête mais de toute façon, l’encolure est très dégagée ! Et c’est TOUT ! Et oui ! Sandrine a écrit le pull de mes rêves, pourquoi changer une maille ?

Epic fail ?

Je trouve ma version un peu longue par rapport à ce que j’aime. J’aurais dû anticiper davantage le fait que le pull allait se détendre. Mon choix de fil correspond sur le papier à ce qui est recommandé mais il rend différemment puisque, mine de rien, la « nord » est relativement lourde pour de la fingering. Normalement, le patron demande un fil de mohair et j’ai remplacé cela par l’alpaga présent dans la nord mais forcément, le rendu est différent. Ceci dit je l’aime vraiment beaucoup donc ça ne me gêne pas. Et mon pull va sans doute aussi se rétracter un peux dans les prochaines semaines. (Bon par contre, il a mis 3 jours à sécher mais ça… C’est à cause de mon mélange ‘^^)

Les photos portées

J’ai donc pris mes photos, sur la terrasse… par …. 30 degrés. J’ai bien fait rire mes voisins, tiens ! Je compte porter ce pull avec mes Jeans ou des robes avec des gros collants .Vous m’excuserez de ne pas avoir fait de photo avec les gros collants, hein ;op

Voici ce qu’il donne de dos : il est large mais je trouve qu’il reste très flatteur. Je pourrais même avoir un peu plus d’aisance je pense… mais il faudrait vraiment que je le raccourcisse de 3 cm (je vous rappelle que je remonte systématiquement les tailles marquées de 2 à 3 cm en couture : il faudrait que je pense à faire systématquement de même avec mes tricots, au bout d’un moment ‘^^

Je vous ai fait aussi quelques gros plans, pour mieux vous montrer la manière dont il tombe : en premier l’encolure: dégagée mais juste ce qu’il faut. J’ai déjà le col parfait pour porter avec ce pull (un col à pois tricoté en Holst Garn aussi). Notes pour plus tard : le retrouver et faire une joli photo à l’occasion…

Les manches sont bien longes comme j’aime : je préfère avoir la base des doigts recouverte ;op Je peux aussi rouler la bande de côtes si je le souhaite.

Et le bas du pull, tout mou comme j’aime mais qui se tient. J’ai un peu souffert sur la fin des côtes mais j’ai vraiment beaucoup tricoté sur une courte période pour qu’il soit terminé avant le tourbillon de la rentrée. Dans un autre cadre, je l’aurais laissé posé un moment avant de faire les côtes et ce serait passé tout seul !

Allez, un derrière pour finir, parce que ce joli pull doudou le vaut bien, non ?

Couture

Le projet foufou de cette seconde moitié de l’année ^^ ( Part one : Août ! ^^)

A l’origine et la patte de la linotte ! 

Rien de tel qu’un petit défi entre amies pour booster sa créativité ! ^^ Au fil de plusieurs discussions entre Mathilde, Elise et moi , et à cause de notre envie commune de nous essayer à la technique de broderie japonaise nommée « Sashiko », nous sommes lancées le défi de faire un grand projet autour de cette technique ! En discutant (encore ^^) Mathilde et moi avons opté pour travailler autour du jeans et la technique du log cabin c’est tout de suite imposé à moi ! Vous le savez, c’est ma technique préférée du monde entier ! J’ai déjà fait un plaidil y a deux ou trois ans, je l’utilise souvent pour créer des sacs à projets ( bon je mets pas tous les liens, j’en ai fait tellement ;op)  ou des trousses. J’espère avoir le temps de vous faire une petite vidéo tuto pour vous montrer comment je m’y prends car je ne réfléchis rien à l’avance ! Je fais.. comme ça vient ! Un petit bout assemblé à un autre petit bout assemblé à un autre petit bout… Et cette fois, en partant sur uniquement du jeans bleu, je n’ai pas besoin de réfléchir, avant de choisir la prochaine chute à intégrer…. à autre chose qu’à la forme de la chute ! Et ça libère encore plus le processus ! Qu’est ce que j’aime procéder comme ça ^^

Elise va faire une nappe et Mathilde et moi un dessus de lit. Je pense faire un carré de 1m45 sur 1m45 et je sais déjà quel tissu je vais utiliser pour l’autre face  : Du petit pan, le motif pivoine sur fond rouge ( d’où le 1m45 de côté : c’est en fait… la laine du tissu ;op) J’ai tellement hâte ! Je pense border l’ensemble avec du biais sans doute, du biais à rouge à pois blanc. ^^ Il ne me reste qu’à décider de la couleur que j’utiliserai pour broder de partout oui de partout, je vous ai dit que c’était un projet foufou !! : J’hésite entre rouge et blanc.

Au bout de quelques heures, lors de la toute première cession, mes yeux sont tombées sur un petit morceau de broderie en attente de transformation ( je vous en parle tout de suite) et là j’ai eu une illumination subite ! Il FALLAIT que je  la mette dans ma couverture ! Ce motif est directement repris del’univers de Kzstevens que j’adore et admire depuis plusieurs années ! Je lui ai demandé si elle était d’accord pour que je publie ma version et cette adorable créatrice a dit oui tout de suite et m’a fait de gentil compliment! Elle est vraiment super sympa et je vous recommande son compte Instagram très inspirant ! Elle travaille aussi beaucoup autour de la récupération et du log cabin ( c’est en faisant des recherches sur cette technique que je suis tombée par hasard sur son compte !)

IMG_20200807_173017_769

A son motif de base ( la lune et les étoiles), j’ai rajouté le nuage. Je ne vous expliquerai pas comment on arrive à ce résultat car elle est la seule à le faire et que j’ai pas mal cogité pour comprendre comment elle s’y prenait ! Elle vend des sac à projets SUBLIMISSIMES et j’espère avoir la chance d’en acheter un lors d’une de ses petites ventes un jour !

Je pense faire quelques autres rectangles sur le même principe et sans doute intégrer une ou deux autres pièces fortes, notamment la superbe grue de Filsetficelles ( que j’ai commencé dans la foulée ! ) et des motifs de la créatrice japonaise Yumiko Higuchi dont j’ai un des livres ( utlisés déjà iciet ici) et un autre livre conseiller par Lilieaimelesétoiles  Botanical Embroidery de @alice_makabe

Les fournitures 

IMG_20200807_173049_939

Pour ce mois d’Août, j’ai utilisé deux types de tissus : des chutes de ma Nénuphar en jeans  et les jambes des jeans des garçons coupés pour faire des bermudas au cours des 5 ou 6 dernières années... Comme quoi j’ai  drôlement bien fait de les garder ;op 

Comme je le craignais au départ, même en partant parfois de minuscules morceaux, record personnel pour le moment un rectangle de 2 cm  de large ! , je n’ai pas assez de jambes de pantalon pour terminer mon projet. J’ai donc lancé un appel sur Instagram et comme toujours, notre chère communauté a répondu présente ! Je mets un point d’honneur à remercier toutes celles qui me donnent un petit coup de main ! J’ai donc reçu des bouts de jeans ou carrément des jeans entiers de :

L’avancée du projet 

On inaugure donc une nouvelle catégorie sur le blog et dans les articles : je vous ferai tous les mois un petit article pour vous montrer l’avancée du projet : je pense que ça va me prendre des mois ( surtout pour la broderie ‘^^) mais ce projet est vraiment hyper excitant ! Je pense faire des blocs plus ou moins gros et ne pas faire l’assemblage final tout de suite : ce sera plus facile à broder. J’ai dû me faire violence pour arrêter ce premier bloc de 65 cm sur 44 cm.  ‘^^ ! Je vous ai dit à quel point j’aimais cette technique ? Au début de l’après midi, je me suis dit  que j’allais faire un mini essai pour voir…. Et j’y passé 4 ou 5 heures sans m’en rendre compte !

IMG_20200807_172926_283

Voici une série de gros plans de quelques une des zones de ce premier bloc !

IMG_20200807_173430_737

Je suis particulièrement fière de mes petites diagonales ^^( puis je sais, il m’en faut peu ;op)

IMG_20200807_173115_599

Le vieux jeans à l’avantage d’être souple et doux, un vrai bonheur ! Et les différences de bleus, de textures, sont très intéressantes à travailler : parfois j’y fait attention , d’autres fois, pas du tout !

IMG_20200807_173243_227

Vous le voyez ci-dessus, ma chute de 2 cm de large ? ^^

Et voici le second panneau, toujours avant broderie

IMG_20200814_190109_272

Cette fois, le panneau est plus petit ( x ) et j’ai choisi de mettre un petit nuage pour décorer ( je suis contente de mon idée, la créatrice n’utilise que des lunes ^^)

IMG_20200814_190349_692

et les gros plans de l’autre moitié ^^

IMG_20200814_190311_014

IMG_20200814_190231_152

Après un essai malheureux avec du vrai fil à Sashiko, j’ai tenté avec un genre de coton perlé, trouvés sur le marché qui est plus fin. J’ai prévu de jouer sur 2 bleus et un écru. Je mettrai peut être un peu de rouge de temps en temps pour réhausser puisque l’autre face sera rouge aussi ^^ Mais il faudra que je retourne en prendre : je n’ai pas retrouvé ma mini pelote !

IMG_20200814_190702_718

Je suis vraiment super contente de ce projet et hyper excitées ! Comme j’ai hâte de le voir pousser et de voir les versions de mes Partners in crime !!! ^^

Alors ? Qu’est ce que vous en pensez ? ^^

Tricot, Un petit tuto ?, un petit tuto?, Un peu de blabla

Un p’tit Kal, ça vous dit ? ^^ ( avec des ressources pour tricoter ses cho7 inside !)

PSX_20200818_135527
Elle est pas belle l’illustration de Fabienne ? ^^

A L’origine

Tout est parti de cette photo que j’ai postée sur Instagram pour annoncer la publication de cet article

IMG_20200814_184615_812

Ma copine Biroulegem m’a ensuite contacté pour me proposer d’organiser avec elle un Kal autour de mon tricot-doudou-ever : les cho7 ! Elle a eu l’idée de reprendre le principe de ma photo pour faire ce KAL : tricoter une paire de cho7 cet automne et de l’associer à un Mug ( même couleurs, si possible mêmes motifs etc… ) Je vous mets la série de slides que j’ai conçus pour expliquer tout ça sur Instagram pour vous donner une idée plus précise de ce en quoi ça consiste  ^^

Fabienne vous a fait un point sur le Kal dans son dernier épisode de podcast que vous pouvez trouver ici elle y partage aussi des ressources et je m’occupe aujourd’hui de vous faire le point écrit ^^

1

2

5

KAL SOCKS IN THE MUG LES SPONSORS
« The Woolly skein avec 2 L », encore pardon Angélique ‘^^

Auxquels viennent de se rajouter : C’laine ainsi que Marocadia and Co  et aussi By Night Créations

Je me suis dit que c’était l’occasion ou jamais de faire l’article sur les cho7 que j’ai envie d’écrire depuis un moment ! Une sorte de rétrospective des techniques et laines que j’ai utilisées par le passé et une liste de ressources pour bien débuter ! On y va ? 

Les aiguilles 

Le plus souvent, suivant votre tension et les motifs ou textures de votre patron, vous allez tricoter entre 2,25 et 2,75 mm. On monte généralement un multiple de 8 mailles. Pour ce que j’ai remarqué 56 ou 64 ( ce que je fais) ou 72 mailles. Si vous faites des côtes 1/1, le plus important est d’avoir un nombre de mailles pair. Si vous voulez des côtes 2/2, il faut un multiple de 4 au minimum. Le plus souvent, on ne va pas jouer sur le nombre de mailles mais plutôt sur la taille d’aiguille pour avoir les bonnes dimensions. Personnellement, j’ai tenté 4 pointes avant d’arriver au bon ratio « nombre de mailles + dimensions finales » (D’où l’avantage de monter sa première paire par la pointe ‘^^… c’est relou mais on ne tricote pas beaucoup de mailles à chaque fois. Et ma tension a varié : il y a 6 ans, je tricotais en 2,75, puis je suis passée à 2,25 et je suis revenue à 2,5 depuis quelques mois)

Il existe plusieurs outils pour tricoter ses chaussettes. Traditionnellement, on utilisait un jeu de 4 ou 5 aiguilles ( 5 en ce qui me concerne) en métal ou ou bois. C’est mon nouvel outil préféré et je prends des aiguilles « courtes » pour qu’elles soient plus faciles à manipuler. Au début la gestion est un peu compliquée mais pas tant que ça en fait! Comme le soulignait Fil et Ficelles au cours d’une de nos discussions, on dirait qu’on joue au mikado ^^

fotor_155611822627868

Mais on peut aussi utiliser le fameux Magic loop et donc prendre des aiguilles circulaires de 80 cm ou bien des mini-aiguilles de 23 cm. J’ai essayé chacun de ces outils et le seul que je mets de côté pour le moment? sont les aiguilles 23 cm qui me font mal aux mains. Et encore, quand je dis que les mets de côtés, ce n’est pas tout à fait vrai : quand je dois tricoter du jacquard, je les reprends pour ne pas avoir de démarcations sur les côtés.

Il existe aussi un système de 3 aiguilles :  comme par exemple les Addi  crasy Trio qui sont des aiguilles courtes mais avec une partie souple et que je serai très curieuse d’utiliser une fois pour voir.

On touche déjà à quelque chose de vraiment très subjectif et, souvent, les tricoteuses utilisent un outil et détestent tous les autres. Je n’ai pas d’autres conseils à vous donner que celui-ci : il faut tout essayer ! … Si vous n’avez jamais fait de Magic loop, peut être que les 23 cm seront plus faciles pour vous (mais dans ce cas, commencer par le haut, ce sera plus simple), si vous maitrisez le Magic loop mais que vous n’avez jamais tricoté de cho7, peut-être que vous pouvez  commencer avec cet outil pour ne pas avoir une nouvelle technique à gérer ni de nouveau matériel à acheter (J’essaie de  présenter plus bas des vidéo qui utilisent des outils différents)

Sachez enfin qu’il est possible de tricoter deux cho7 à la fois (oui oui à la fois) comme expliqué dans cette vidéo(et  ça marche pour les mitaines) ce qui peut être une raison de pencher pour les circulaires de 80 cm.

Il est aussi possible de tricoter une seule chaussette avec deux paires aiguilles circulaires comme expliqué ici ( et se passer du Magic loop)

La laine enfin, si on peut dire…

Encore une fois, plusieurs écoles « s’affrontent » gentiment. Et j’oscille entre plusieurs comme le symbolise mon combo pour le Kal qui est présenté tout en bas teasing de ouf, deuxième prise. 

Nylon or not nylon ? Le nylon (ou polyamide) est une fibre issu du pétrole, il est donc loin d’être écolo mais il renforce efficacement la chaussette qui va s’user aux points critiques : sous le pied , au talon et à la pointe. Comme les chaussettes du commerce. Simplement, vu le temps que demande une paire de chaussettes et parfois son prix suivant la laine qu’on utilise, on n’a pas très envie qu’elles s’usent… C’est pourquoi les fils dit  » à chaussettes » l’affiche souvent dans leur composition. On peut remplacer le nylon par d’autres fibres comme par ex la soie. Mais la soie bouloche très vite quand il y a des frottements et fatalement, une chaussette frotte puisqu’elle sert justement à protéger aussi nos petons … des frottements.

J’ai en ma possession une pelote de laine à chaussettes qui utilise de l’ortie à la place du nylon. Cette fibre végétale est sensée renforcer la laine mais je ne peux pas vous faire de retour pour le moment. J’ai acheté la mienne chez Lili comme tout : le fil est relativement fin, un peu sec (mais vraiment pas beaucoup) mais il ressemble à de nombreux fils à chaussettes du commerce. Il en existe autres alternatives mais je n’en ai pas encore tripotés ni vu chez les copines. Si vous avez des idées ou si vous avez déjà expérimenté d’autres compositions, n’hésitez pas à me mettre un petit commentaire ^^

Autre alternative : se passer purement et simplement du nylon. Dans ce cas, vous pouvez opter pour un fil bien retordu (en priorité) qui donnera de la robustesse à votre tricot. Ou bien vous fier à une laine de pays, souvent délaissée au profit du mérinos pour des raisons de mode. Par ex, la Mondim de Retrosaria que j’ai utilisée pour ces chaussettes-là et qui est sensée être durable. ( Au début du 20ème siècle, les gens tricotaient leurs chaussettes et ils n’utilisaient pas les traitements modernes et  ne s’en portaient pas plus mal ;op )

fotor_153536197346381
Pour l’article correspondant, c’est par ici

Superwash or not superwash ? Autre point critique dans les chaussettes : le lavage. Son châle, on ne le lave pas tous les deux jours mais ses chaussettes… Quand on choisit son fil à chaussettes, il faut donc le faire en fonction de la manière dont on va le laver. Vous comptez laver vos chaussettes avec amour, à la main, en faisant gaffe à la température, en les pressant sans les essorer ? Alors vous pouvez vous passer du traitement superwash qui est ultra chimique et malheureusement très polluant. Si la chimie et l’anglais ne vous font pas peur, et que vous voulez comprendre comment ça se passe sur un plan scientifique, je vous conseille les épisodes 2, 6 , 9 et 16 du podcast de Dunkelgrün . Elle explique ce qui se passe au niveau des molécules, ce qui fait que la teinture tient bien ou mal sur la laine et en quoi consiste le traitement superwash, la différence chimique entre les types de fibres et donc leurs avantages et inconvénients. Vous avez aussi deux épisodes sur le traitement de la laine dans des playsliste séparés. Je ne suis pas chimiste et j’ai tout compris ! Et je me suis régalée ^^. Elle est allemande et son anglais est très facile à suivre ^^ (et ses projets originaux et toujours très colorés !)

Si vous faites comme mon homme qui jette les siennes dans la machine à laver sans regarder ? Optez pour un fil type « fabel » de drops ou bien l’ancien « Philfolk » de Phildar  ou encore la « goomy 50 » de Bergère de France ou même « Regia » qui sont ultra résistants au lavage en machine à 30° je n’ai jamais eu le moindre soucis et pourtant, l’homme, il les malmène ses chaussettes ‘^^. Je n’ai pas osé pousser à 40° mais sans doute que ça passe aussi… Par contre, oublier la « nord » de drops : j’ai une paire flinguée car feutrée à 30° enfin… pas complètement : la partie tricotée en fabel, elle n’a pas bougé d’un poil de chameau. Il va falloir que je m’en refasse une paire d’ailleurs, tiens ! 

fotor_15442671966212
L’article est ici :le gris est foutu. Autant pour le talon c’est presque mieux parce qu’il est ultra résistant mais pour la partie jacquard qui fatalement s’est rétractée et pour les côtes qui ne sont plus élastiques… C’est gênant ‘^^

Personnellement et cela n’est qu’un avis hautement subjectif qui n’engage que moi, suivant l’usage que je réserve à mes chaussettes, je choisis l’une ou l’autre possibilité. Pour trainer à la maison le dimanche, je me fais plaisir et je tricote un fil de « luxe » teint à la main ou sans  traitement chimique, et je vais me tourner vers un beau gradient, ou bien un autorayant, et/ ou une compo de folie (cashmere ou de la soie ou du yak). Parce que mes pieds le méritent et que je n’ai pas scrupules à les mettre parce que je les lave avec amour. Mais j’ai tendance à réserver ses merveilles pour mes mains… parce que ça s’use moins… Sinon, ça peut sembler bête mais… j’ai peur de les abîmer… et je ne les mets pas, ce qui est franchement stupide de ma part. Mais je suis tout à fait capable de tricoter des chaussettes pour tricoter des chaussettes en même temps ‘^^

Et je me connais, je suis aussi une grosse flemmasse. Alors pour tous les jours, pour les chaussettes toutes bêtes, je tape dans la laine industrielle ou teinte à la main (plus rarement), avec du nylon et un traitement superwash. Parce que je fais gaffe au moment de les laver un minimum mais que j’ai la flemme de les laver à la main. Là aussi, je sais que je ne risque rien.

Pour mon homme qui ne fait gaffe à rien, je tape dans le cheap… voire le very cheap qui a fait ses preuves. J’envisage de tricoter des cho7 pour mon ado… je vous laisse imaginer ce que j’ai choisi ;op.

18580157_1864965590424252_5027581342515200000_n_medium2
La fiche ravelry du projet est ici

Mais une chose est sûre : ce qui compte pour une première paire c’est de tricoter quelque chose qui vous mettent à l’aise et vous motive ! Les autorayants donnent envie de tricoter pour voir se dessiner la rayures suivante : de rayure en rayure, hop, on a fini!  Même chose pour les belles laines à speckles ! Si le tricot est votre moment à vous, alors vous avez le droit de vous faire plaisir et tricoter du cashmere ou du yak, c’est le pied ! Fallait bien que je le place celui-là, pas vrai ;op . Et comme ses laines ont un certain prix, les cho7 sont une manière de craquer de manière raisonnable, un écheveau suffit largement. D’ailleurs si vous faites votre talon, pointe, côtes dans une autre laine, vous avez de quoi faire une paire haute et une paire basse.

Au contraire, une laine industrielle a un côté « rassurant » : vous ne perdez pas grand chose si jamais ça ne le fait pas ou si c’est vraiment raté et que vous avez la flemme de détricoter ou si vous ne finissez jamais cette paire parce que les cho7 finalement, ce n’est pas pour vous. Si vous êtes comme moi, vous n’aurez pas peur de les porter ;op . Vous pouvez aussi trouver des autorayants dans les laines industrielles : Regia, Signature de West Yorkshire Spinners, goomy 50 de Bergère de France, l’ancienne phil folk de Phildar (que j’ai tricotée ici par exemple mais qui semble avoir disparu pour une autre qualité que je n’ai pas encore vue …. ) mais la liste n’est pas finie !

fotor_152468171376690
Goomy 50, l’article est ici ^^

Il n’y a pas UNE laine à chaussettes , il y a des solutions en fonction de vos préférences, vos craintes, votre budget loisir, vos usages. J’ai déjà eu des remarques de gens qui « s’excusaient  » de tricoter de la drops ou de la Phildar. Quelle drôle d’idée ! Comme s’il y avait une forme de honte à les tricoter ! Moi en tout cas, je ne me prive pas !

Les 2 grandes méthodes 

Quand on commence à s’intéresser à la question des cho7 tricotées, on se rend vite compte qu’il existe deux tribus radicalement opposées et quelques électrons libres ;op

D’un côté, vous avez les patrons dit « toes-up », littéralement des orteils vers le haut.  On commence par la pointe de la chaussettes puis on tricote le pied, puis la tige puis les côtes. ( on parlera des talons après ^^)

De l’autre, vous avez les patrons dit « cuff-down », c’est à dire des côtes vers le bas. On commence par les côtes, on tricote la cheville, puis le pied puis la pointe.

J’ai longtemps fait partie de la tribu « toes-up » mais comme je vous l’ai dit déjà dans deux articles, j’ai commencé à explorer l’autre technique et je me considère donc comme un « électron libre » ;op .

En réalité, lorsqu’on essaie de réfléchir rationnellement, chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients. Je vais essayer de vous expliquer mon point de vue sur la question ^^

Les inconvénients majeurs de chaque méthode 

Les cho7 en « toes-up » présentent, d’après moi une difficulté majeure : le montage de la pointe est un coup à prendre et j’ai mis du temps à réussir les miens sans revenir vers le tuto vidéo systématiquement  ‘^^ Mais une fois qu’on a pris le coup, je trouve ça magique et amusant et vous avez grave l’air d’un boss du tricot quand vous montez votre cho7 sous les yeux ébahis d’un non-initié ;op. Vous n’avez pas vraiment d’alternative à ce type montage. Je connais deux versions :  « le Judy Magic cast on » ( celui que j’utilise exclusivement) et « le Turkish cast on ». Ces deux vidéo sont en français. De plus, un type de talon (on y revient bientôt) est plus relou à faire dans ce sens et l’alternative … est de faire un autre talon ;op  Enfin, le rabattage des côtes doit être très élastique au risque de ne pas pouvoir enfiler ses précieuses cho7 ce qui serait tout de même, il faut en convenir très ch..pénible.

Les Cho7 en « cuff-down »  présentent d’après moi un inconvénient majeur pour une première paire : c’est seulement une fois qu’on arrive à la pointe qu’on peut savoir si on a monté le bon nombre de mailles et/ou qu’on a pris la bonne taille d’aiguilles alors qu’avec l’autre méthode, on peut se rendre compte dès les premiers rangs qui suivent la pointe si on a un soucis car on peut essayer sa cho7 ! Je ne vois pas d’alternative à ce soucis pour une première paire (mais une fois qu’on a fait une chaussette, on n’a plus de soucis). Autre point technique qui peut poser problème : il faut bien fermer sa cho7 et la technique la plus propre et la plus confortable… reste le grafting. Mais c’est encore un coup à prendre et vous avez l’air d’un boss du tricot quand vous terminez votre cho7 sous les yeux ébahis d’un non-initié ;op (aussi) . Il existe une alternative : faire un rabattage à 3 aiguilles mais il y a un petit « bourrelet » à l’intérieur de la cho7 que les pieds sensibles pourront trouver gênant. Enfin, le montage des cho7 qui commencent par les côtes nécessitent un montage très élastique, au risque de ne pas pouvoir enfiler ses précieuse cho7 (encore)… Vous avez par exemple deux choix : le montage tubulaire (relou) ou le long tail cast on (relou mais qui a aussi un côté hypnotique quand on regarde faire) mais vous pouvez remplacer par un « câble cast on » bien plus facile, dans le pire des cas. Moins joli peut être et encore… mais beaucoup plus facile et c’est celui que j’utilise.

Mis à part ces points, c’est strictement la même chose… tant que le motif choisi pour tricoter la cho7 n’a pas un sens. Certains motifs imposent un sens de tricot comme par ex pour mes chaussettes  » Du Vent dans les plaines » : on est obligé de commencer par la pointe car le motif ne peut pas se tricoter autrement.

Les talons 

Quand on commence à s’intéresser de près à la question, on se rend compte qu’ils existent en réalité des tas de talons différents ! Je ne vais pas vous présenter une liste exhaustive, ce serait trop long, mais faire un petit point sur les talons qu’on retrouve le plus souvent. Et… comme pour les méthodes globales, chacun a sa tribu d’inconditionnel.le.s (et là, je prends parti ;op ) Le plus souvent, on peut tout à fait changer le patron proposé par une fiche par un autre talon mais je pense que pour une première paire, il vaut mieux choisir la façon de faire exposée par le patron. Par contre, comme ces histoires de talons sont très subjectives, je pense qu’il est intéressant de tester des méthodes différentes avant de se faire un avis plus ou moins définitif sur la question. Je vous propose de faire un point sur les talons que j’ai expérimentés plusieurs fois.

Talons en rang raccourcis 

Le principe est de tricoter son talon à la suite de la partie pied ou de la cheville. On peut ainsi avoir un talon d’une autre couleur qui ressemble au talon d’une cho7 du commerce.  Les deux ressources que je connais sont en anglais mais de toute façon chaque patron de cho7 expose sa technique donc pas de panique !

Le plus connu me paraît être le « Fish lis kiss Heel » (Patron de talon uniquement et payant et en anglais) mais vous avez aussi le talon présenté avec les  » Lifestyle toes up socks » qui sont gratuites. Cette dernière a très longtemps été ma méthode favorite.

fotor_150632951087024
L’article est là si ça vous dit ^^

Les plus : c’est vite fait, on le fait à la suite, ça ressemble aux cho7 du commerce.

Les moins : comme toutes les techniques avec rangs raccourcis, on peut avoir des trous si on fait pas gaffe. Certaines personnes sont impressionnées par les rangs raccourcis. Mais avec l’expérience, le plus gênant : ces talons tiennent moins bien, je trouve, dans les chaussures.

Talons après coup  ou « after thought heel »

On a encore des talons qui sont proches des talons du commerce. En terme de look, on est très près des talons en rang raccourcis. On tricote son talon … une fois le tube complet de la cho7 terminé. Pour cela, on va, au niveau du talon, tricoter un demi-rang avec un fil  d’une autre couleur (qu’on coupera par la suite) pour relever des mailles tout autour du « futur trou »  et ensuite tricoter le talon. Cette fois, on le forme avec un jeu de diminutions. J’ai aussi souvent utilisé cette technique, moins contraignante que pour les talons en rangs raccourcis qu’il vaut mieux faire en une seule fois pour ne pas se perdre, quand on ne sait pas encore lire son tricot. Mais, il se termine par un grafting ou alors on rabat avec 3 aiguilles mais on retrouve le même bourrelet dont le frottement peut être pénible dans les chaussures. Celui de la pointe ne me gène pas trop mais à la fin de la journée, celui du talon, oui… Alors je fais sagement des grafting maintenant ‘^^

Côté vidéo vous avez celle-ci de Biscote Yarn ou bien celle-ci de Lanaé ( et il y a deux versions différentes sur sa chaîne)

fotor_153564424392380
L’article concernant ces cho7 est ici ^^

Les talons renforcés Mon nouveau chouchou ;op 

 C’est le premier talon que j’ai tricoté de ma vie et à l’époque je l’ai DETESTE mais alors vraiment ! J’avais du mal à m’y retrouver, il comporte plusieurs étapes pas évidentes quand on débute. Mais reprenons par le début !

Ce talon, comme les 3 précédents, est compatible avec les deux méthodes ( « toes-up » ou « cuff down ») mais chacune de ses étapes se fait dans un ordre différent suivant la méthode choisie. Il comporte une partie avec des mailles glissées, une petite partie avec des rangs raccourcis, un relevage de mailles et une partie de diminutions. Ce serait trop fastidieux de tout expliquer avec des mots. Le plus simple est de regarder une vidéo ( je vous mets des liens dans la dernière partie de l’article). Ce talon est, pour moi, hein, vraiment pour moi, plus facile à tricoter en commençant… par en haut. C’est ce qui m’a fait reconsidéré mon envie irrépressible de toujours commencer par la pointe. Je l’ai tricoté une première fois dans ce sens avec ce patron (pas de maille glissées cette fois, mais un joli point texturé que j’adore.) Je vous mets la photo parce qu’il est littéralement PARFAIT sur mon pied (et beau).

fotor_154723071702617

Mais voici à quoi il ressemble dans sa version « traditionnelle  »

fotor_157216909636878-2
Avec l’article dédié ici si vous voulez ( avec une petite grille de jacquard maison)

Mais on peut aussi créer un motif en jouant avec les mailles glissées par exemple comme ici

IMG_20200814_184815_093

Les moins : il comporte pleins d’étapes, plusieurs techniques qui seront peut-être nouvelles pour vous. Relever les mailles quand on commence par la pointe est plus chiant que dans l’autre sens. Même si on le fait avec une couleur contrastante, on n’a pas le look des chaussettes du commerce.

Les plus : Il tient bien au pied, et même dans les chaussures. Si vous avez un fort coup de pied, comme moi, les cho7 peuvent tirer à ce niveau là. Mais, quand on le tricote de haut en bas,  en tricotant plus de rangs de mailles glissées, en relevant donc ensuite plus de mailles et donc en faisant plus de rangs de diminutions, on peut tout à fait compenser car le nombre de mailles avant la partie diminution va correspondra à la circonférence de votre tube. Plus de rang= plus de mailles= plus largeur. Pour moi, à l’instant T, c’est le talon le plus adaptable. De plus, on apprend plus de chouettes techniques et l’aspect plus technique de ce talon me plait bien. Et oui, maintenant, je m’ AMUSE quand je tricote ce talon ^^ Alors qu’avant mes cho7 faisaient une grande pause quand j’en arrivais là …. 1 journée pour faire le pied, 3 mois avant de me remettre à la chaussette, 1 journée pour finir la première et revenir au talon suivant, 3 mois de pause ‘^^

Petite conclusion

J’espère que cette première partie un peu technique vous aide à visualiser mieux. Je ne suis évidemment pas la première à aborder ce genre de point. Vous avez notamment sur le Patreon de Yarn Flakes des vidéos qui bordent le sujet  de manière plus complète que moi et Sofianabird sort cette semaine un ebook complet payant à propos des chaussettes pour débutantes, justement,  sur son site ^^ . L’idée de faire un Kal autour des chaussettes n’est pas neuve et vous avez donc aussi d’autres ressources plus anciennes que vous pouvez parcourir par exemple sur le site de Bliss Wool Emilie dans la catégorie « Semainier de chaussettes »qui présente une série d’articles et notamment un très complet sur les talons avec des versions très différentes de ceux que je vous présente ici et que je vous encourage à aller lire ^^

Je vais vous donner ci-dessous une petite série de liens vers des patrons ou des vidéos qui peuvent vous aider si vous débuter en cho7 ou si vous voulez expérimenter une autre recette .

Les ressources en terme de patron complet

Dans la tribu « toes up » 

Le patron avec lequel j’ai appris est celui « des chaussettes de la schtroumfette » de Elise Dupont. Il est gratuit et en français, et très pédagogique, avec quelque photos. Elise n’a pas fait de vidéo mais pour celles qui préfèrent les pas à pas écrits c’est une alternative. L’arrière de la tige comporte une petite torsade toute mimi qu’on peut zapper si on veut.

En anglais avec un jacquard très très facile, puisqu’on alterne toutes les mailles, gratuit aussi : les Pixels Stitch socks de Purl soho que j’ai envie de copier exactement à l’identique depuis des années. J’ai même déjà la laine ;op

Je vous cite enfin un patron payant en anglais mais vraiment  pas cher du tout : les « Fine and Dandy Socks » de Jessica Gore (que je referai bien pour moi !), qui présente le joli point de pissenlit qu’ Along avec Anna a utilisé ensuite sur de jolis designs.

fotor_153564430264524

Côté vidéo : (la liste est aussi très loin d’être exhaustive)

Vous avez ensuite des vidéos, beaucoup, beaucoup, beaucoup de vidéos techniques en, français, dédiées aux cho7 . Pour moi, la référence est en matière de vidéos techniques, c’est la chaine de Knitspirit qui fait ça très bien depuis des années. Bon et du yoga aussi si c’est votre truc. Et  notamment, vous y trouverez  4 cours de chaussettes gratuits avec accès aussi à des explications gratuites et/ou payantes ( regardez sous chaque vidéo pour les liens) Par exemple : Avec un talon en rang raccourcis avec 4 aiguilles  Mais il y a aussi des ressources dans l’autre sens  que je vous cite plus bas  ^^

Dans la tribu « cuff down » 

Côté explications écrites : Les célébrissimes « Hermione’s everyday socks «   deErica Lueder qui sont gratuites et traduites en français : un peu de texture très simple, un talon renforcé. Si vous ne vous sentez pas la texture, il suffit de faire du jersey endroit à la place ^^

Les très sympas « broken seed stitch socks »  de Anna Leväniemi: aussi un jeu de texture mais bicolore cette fois. Beaucoup d’effet pour une petite difficulté :  il faut gérer des rayures qui changent tous les rangs (mais du coup pas besoin de croiser ses fils).

J’aime vraiment beaucoup le principe que j’ai déjà utilisé une paire de fois pour offrir des cho7, notamment ici en tricotant d’ailleurs dans l’autre sens ;op 

11326043_1621360471449078_376796353_n_medium2

Et en unicolore de très nombreuses fois (et encore dans l’autre sens ;op)  par exemple ici avec un fil autorayant de Bergère de France

img_20170819_112851_804
Et oui ! un point, deux utilisations ! je l’aime vraiment vraiment beaucoup beaucoup ^^

Vous avez aussi un modèle, gratuit qui se tricote en DK (et donc avec une laine et des aiguilles plus épaisses) que je finirai bien par tricoter un jour, les Kalajoki socks de Tiina Partanen et leur joli motif qui fait penser à une rivière, avec talon renforcé.

Et enfin les « By the Seine river «  de Dona Knits pour un modèle avec dentelle, et un talon renforcé, gratuit et en anglais.

Côté vidéo par exemple (la liste est aussi très loin d’être exhaustive)

Chez Knit Spirit avec du Magic loop et un talon en rang raccourcis ici.

Chez Knit Spirit avec du Magic loop et un talon renforcé ici

Chez Len’art,avec les aiguilles trio de Addi ici 

La suivante est anglais et c’est la recette que j’utilise pour le talon  (sauf que j’utilise pas ces aiguilles là ‘^^), avec les aiguilles 23 cm chez Bmandarine ici . Une petite astuce au moment des rangs de mailles glissées permet de ne pas avoir de petits trous sur les côtés de votre talon, ni de mailles distendues. Alors, certes, c’est en anglais mais les infos principales s’écrivent sur l’écran et on voit bien ce qu’elle fait et ses vidéos sont toujours plaisantes à regarder.

Pour aller plus loin 

J’arrête ces listes ici mais vous avez accès à mes favoris Ravelry ici ^^ , à mon tableau Pinterest ici ^^ et j’ai mis des idées de patrons en story permanente sur mon profil Instagram ici (que je complète pendant toute la durée du mal ^^)

Autres ressources intéressantes pour le Kal pour les aventurières ^^

Si vous voulez vous lancer dans le jacquard, vous pouvez jeter un oeil à ce tuto photo de Lilicommephoto  (vous avez aussi dans ses tutoriels des ressources très intéressantes sur les différents rabattages  et le grafting qui sont plus qu’utiles quand on tricote des cho7 ^^) et aussi un tuto pour faire un ourlet rabattu à 3 aiguilles qui peut sans doute être tenté par exemple sur des cho7 basses, tout commele rabat en tresse bicolore qu’on trouve beaucoup sur les chaussons scandinaves !

Encre violette a posté aussi une vidéo pour un montage de cho7 en « cuff-down » alternatif que j’ai très envie de tester car il est très original : vous le trouverez ici  Je vous laisse découvrir comment elle commence ses côte 1/1 ^^

Mon combo pour le Kal 

IMG_20200903_160045_212

J’ai choisi d’associer mes cho7 à une tasse de potier que j’aime énormément. La dame est adorable et elle officie du côté de Montpellier. J’ai plusieurs tasses dans mon placard qui viennent de sa boutique 500 degrés céramique ( en général, je m’offre une tasse par an) , elles sont souvent un peu biscornues volontairement et toutes totalement uniques.

Côté laine : je vais utiliser des restes de projets, et une laine achetée pour l’occasion. Un reste de Greta And the Fibers ( je dois prendre les photos pour le châle que j’ai tricoté avec) que j’avais acheté chez Lanaé il y a quelques années ( base « Sants » 60% mérinos, 10% soie, 25 % Nylon, coloris ou bain ? 516). Un reste de laine cho7 industrielle non identifiée marron et pour la couleur principale de la balade de Cheval Blanc, coloris  » 275  » que j’ai découvert dans la boutique de Brest « Chez Annette » et qui est pile de la bonne couleur … En dépit de ce que dit l’objectif de mon appareil photo.

Vous avez donc : un laine ultra cheap (la marron), une laine industrielle un peu plus quali ( la Cheval blanc) et une précieuse teinte à la main avec une compo de ouf. Pourquoi ce choix ? et bien parce que pour deux d’entre elles, j’utilise mon stock. Je vais utiliser peu de laine bleu, c’est un reste, je ne stresse pas (et je vais sans doute arrêter les rayures au-dessus du talon de toute façon ;op). J’ai juste commandé la laine verte car je n’avais pas ce que je voulais dans mon stock et que je voulais tester cette laine « made in France » selon l’étiquette (je n’ai donc pas vérifié ^^)

Côté patron : je pars sur ma recette habituelle en commençant par le haut de la chaussette. Au programme, côtes 2/2, un peu de jacquard avec une grille maison et un peu de rayures, talon renforcé contrastant sans doute avec le motif « oeil de perdrix » et grafting à la fin.

Je vous ai fait un petit PDF avec ma grille maison que vous pouvez télécharger ici : grilles pois des cho7 du KAL

Voilà, je clos ici, pour le moment, ce chapitre ^^ J’ai sans doute oublié des choses, fait des tas de fautes d’orthographe mais … Je publie ! (depuis le temps que ça attend ‘^^)

Et vous, une envie particuliere pour ce Kal ? Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à me raconter tout ça en commentaire ^^

Couture, Crochet

Les petits projets d’Août

J’ai essayé ce mois-ci de rassembler toutes les idées mises de côtés ici et là qui ne prendraient pas beaucoup de temps à réaliser,  pendant les journées où j’étais seule avec les petits, histoire de prendre quand même un petit moment pour moi et ne pas être frustrée de voir filer les dernières semaines de vacances avant la reprise du rythme de fou imposé par le boulot…. Au programme ce mois-ci, donc on retrouve un peu de bijoutage, un peu de bidouillage d’accessoires de tricot, de la petite couture et un peu de crochet. On y va ? ^^

Pour le tricot 

Je n’aime pas les marqueurs fermés dont les anneaux ont été ouvert pour placer des breloques parce que souvent, ils se prennent dans la laine. Mais j’aime avoir de jolis marques. D’un autre côté, j’adore les marqueurs en pierres naturelles, mais outre le fait qu’ils coûtent relativement chers… ils sont.. sur des anneaux ouvert ;op ou alors dans des longues boucles de genre de fil de pêche et je n’aime pas tricoter avec parce que je les tricote avec mes mailles en général ‘^^. Et je préfère les anneaux très fins pour ne pas déformer les mailles entre lesquels on les place. Alors j’ai rassemblé le matériel que j’avais, et j’ai mis… juste quelques minutes pour faire un premier test !

Fournitures :  Quelques clous pour bijoux, quelques pierres naturelles ( dont je ne connais ni le nom, ni la provenance) récupérés sur des boucles orphelines ou bien qui traînaient dans mon stock sans projets,  et deux pinces à bijoux. Et une mini breloques étoiles mais je pense que c’est une mauvaise idée : elle risque de se prendre dans les mailles, je pense.

IMG_20200729_161857_060
On dirait 3 petites planètes, non ? ^^

J’ai encore des progrès à faire pour avoir des anneaux bien ronds mais c’est loin d’être aussi moche que ce je craignais ! Je me suis donc mis en quête de pierre plus dans mes couleurs du moment ^^ Et j’ai retrouvé un très vieux bracelet en lapis-lazuli.. cassé depuis des années et qui attendait que je le remonte. Alors…

IMG_20200802_191621_863
Notons au passage que j’avais encore quelques pb avec la technique ‘^^ Mais à force de faire…

Et je suis donc arrivée à ma forme définitive ! J’avais entre temps passé une commande de fluorite, d’amazonite et de bois de santal… vous vous doutez de la suite, hein ‘^^ !

Première commande et première déception : chez Perles and co, les pierres sont ternes et pleines de défauts… J’en avais trop peu d’exploitables 😦

IMG_20200811_184551_106

Bijoutage 

J’ai refais une commande chez « La cabane à perles » pour faire une bricole pour remercier Katia et j’en ai profité pour me refaire une déco de chignons ^^

La broche pour Katia 

IMG_20200811_184312_542

Et pour mes cheveux 

IMG_20200811_184426_238

Couture 

Qui dit rentrée, dit petites cousettes et bricoles pour se motiver à ouvrir son cartable ‘^^. Et oui, comme les élèves ! J’essaie de me faire régulièrement de petites choses et comme la trousse en tissu enduit petit pan que j’avais cousue il y a 4 ans à servir pendant les vacances à trimballer les feutres des garçons…. Je vous laisse une paire de seconde deviner…. et oui : feutres non bouchés, trousse pleines de tâches moches ! J’ai hésité à en prendre une toute faite chez Petit pan directement en molleton mais les imprimés dispo dans le modèle qui me plaisait ne m’allaient pas… Alors j’ai ressorti mon coupon de molleton adoré et … Je n’ai pas coupé dedans tout de suite ;op

La trousse à billes de Robin

J’ai fait un premier jet dans une chute de molleton double face de Mondial Tissu pour les billes …. J’avais promis une trousse juste avant le confinement… Procrastinatioooooonnn !!!! 

IMG_20200826_120238_876

Fournitures : Biais froufrou, Fermeture éclair et molletonné double face Mondial Tissu ( très ancienne collection, acheté quand j’étais enceinte de Eliott ‘^^

Le patron : je suis partie de ce tuto du blog « Truc en chutes » : mais elle est trop grande, puisque c’est une trousse de toilette.

Modifications : J’ai donc réduit le patron de quasi moitié  ( imprimer la page 5  uniquement, en disant à l’imprimante de faire 2 pages par page…) mais j’ai eu peur que ce ne soit un peu petit pour ce dont j’ai besoin alors j’ai rajouté 1 cm tout autour. J’ai pas vraiment regardé le patron et du coup j’ai fait n’importe quoi avec le biais qui est sensé décorer l’extérieur ‘^^ Chez moi, il ne se voit pas du tout …. Ce qui est dommage ! Enfin si, il se voit un chouïa sur un côté ‘^^

IMG_20200826_120102_362
Tiens, j’ai pas retiré tout le premier surfilage ‘^^

Au final, la trousse est un chouia encore trop petite donc je l’ai agrandi d’encore 1 cm pour la version suivante ! Et je n’ai pas fait les jolies finitions intérieures au biais parce que, pour une trousse à billes…. j’ai eu la flemme ;op .

IMG_20200826_120036_285

Autre modification : mon tissu ayant un sens, j’ai coupé deux morceaux en laissant 1 cm de marge supplémentaire en bas ^^

IMG_20200826_120005_111

Pas la cousette du siècle niveau finition mais comme de toute façon, elle va subir les pires outrages, alors… ‘^^

Ma trousse de rentrée ( J’aurais presque pu faire un article juste pour ça ;op) 

IMG_20200828_152822_585

Voici donc la version définitive ( sans boulette et avec patron largement modifié) de ma trousse de rentrée !

IMG_20200828_152732_974

Fournitures : Matelassé double face prêt à l’emploi petit pan ( motif pivoine rouge), Biais liberty misty Vert de la droguerie (petit reste de 7 ans d’âge), Breloques ( cercle et étoiles) de la droguerie, fermeture éclair 35 cm de Mondial tissu, ruban acheté sur le site de Retrosaria il y a bien 3 ans.

Une fois qu’on lit correctement pour ne pas dire qu’on lit tout court les instructions de montage, on a un joli biais décoratif autour de sa fermeture éclair ^^. Coudre arrondi, c’est relou mais quand c’est réussi, ça claque, hein !

IMG_20200828_153149_801
Et on fait bien la surpiqûre à quelques millimètres en repassant bien sa marge de couture vers l’extérieur sous peine de passer sa vie à tout coincer dans la fermeture éclair ‘^^ Oui… je l’ai déjà cousu moi-même sur une trousse toute faite achetée

J’ai presque réussi à coudre tout au poil de cul, comme j’aime…Presque. Certaines surpiqûres sont légèrement déviées mais on dirait que ça irait, hein …

IMG_20200828_153007_782

A l’intérieur, cette fois, tissu de luxe oblige, j’ai caché la couture intérieur avec le biais comme prévu.

IMG_20200828_152940_636

Les modifications

La principale  j’ai redessiné le patron complètement pour avoir la forme que je voulais. J’aurais pu vous faire un tuto mais il en existe un bien fait alors je vous renvoie à l’article cité dans le projet précédent. Dites moi en commentaire si vous voulez que je vous scanner mon patron ^^. J’ai utilisé une fermeture éclair de 35 cm, qui est donc trop  et longue pour trois raisons :

  1. Je n’avais que ça de la bonne couleur au départ mais…
  2. J’ai pu faire toutes mes surpiqûres autour de la fermeture éclair avec la trousse complètement à plat et ça change la vie ! Attention quand vous faites les coutures de côtés de votre trousse à bien remettre le curseur au milieu de la trousse pour pouvoir la retourner mais surtout ne pas avoir le curseur…. en dehors de la trousse une fois la couture faite ‘^^.
  3. Puisque je devais recouper la fermeture éclair, je pouvais décider aussi de laisser quelques cm libres pour que son contenu ne se répandent pas de partout quand elle est complètement ouverte.

IMG_20200828_153035_114

Ce qui veut dire rajouter une étape en plus dans le tuto : Avant de coudre le bas de la trousse, il faut coudre les quelques cm qui précèdent et suivent la fermeture éclair ( 3 cm dans mon cas).

Autres petites modifications pour l’esthétique : décorer la tirette avec deux petites breloques ^^

IMG_20200828_153104_400

Et rajouter un petit bout de ruban en dessous de la fermeture éclair pour faire joli ( mais dans mon cas, encore un peu trop bas ‘^^)

IMG_20200828_153127_054

Un peu de crochet 

J’ai eu envie de changer mon porte clé de boulot que je traine depuis 4 ans. J’ai donc ressorti mon crochet ^^

IMG_20200828_153418_234

Fournitures : « Nord » de drops coloris « anthracite » et « vieux rose », un oeil de sécurité 4,5 mm, un peu de fil à broder noir DMC ( 3 brins et 2 brins) , crochet 1,75, un petit bouton hérité de ma grand-mère qui gardait tout  et un petit anneau de porte-clé ( aucune idée de sa provenance… j’ai aussi hérité de ma mamie le besoin irrépressible de tout garder ;op

Le patron : j’ai bidouillé moi-même une mini version d’un patron de « Blue Rabitt Toys » que vous pouvez retrouver ici ^^ Je n’ai pas acheté la fiche parce que je ne pensais pas en avoir besoin, j’ai un peu tâtonné mais je suis arrivée à quelque chose qui me plait beaucoup même si finalement les proportions sont très différentes.

Une fois ma petite tête terminée, j’ai rajouter quelques mailles en l’air sur le sommet de la tête pour faire une petite boucle et raccroché la tête de lapin à un anneau de porte-clé. Mais je trouvais ma tête un peu vide alors je lui ai rajouté une collerette comme celle que j’avais faites pour mes décos de Noël de l’an dernier. (Avec une chaînette de 20 mailles de départ au lieu de 23)

IMG_20200828_153554_567

Me voici, avec ma nouvelle tasse incassable parce qu’en plus d’être une linotte, je suis maladroite, presque prête pour la rentrée ^^

IMG_20200828_154337_944

 

 

 

 

Couture

La robette de rentrée… ou celle qui racontait sa vie.

A l’origine

IMG_20200822_130626_467

Il y a fort fort fort longtemps (j’étais en terminale), j’étais tombée amoureuse d’une robe-salopette rouge. J’ai travaillé ma mère au corps pendant des semaines pour me faire offrir cette robe mais elle luttait parce que :

1. Je ne mettais de robes que quand il me tombait une dent.

2. J’étais une ado du genre à raser les rouge alors le combo robe originale+ROUGE … elle doutait que je la porte.

Mais au gré d’une réduction chez la redoute, la fameuse robe a été commandée et elle a mis un temps fou à arriver. Cette robe, je l’ai donc fantasmée pendant des lustres et le jour où je l’ai enfin eue entre les mains…. Elle était trop grande, bien trop grande.. Elle est donc repartie à l’envoyeur et je ne l’ai jamais revue. Tiens ça vaudrait le coup de chercher sur Vinted, tiens, je me semble que la marque c’était Diesel, mais je ne suis pas sûre. Bref ! Et bien figurez-vous cette histoire m’a suffisamment marquée pour que :

  1. J’en ai un souvenir ultra précis 22 ans après ou 23, tiens, je n’ose calculer….
  2. Je fantasme une jolie robe salopette pendant des années. J’en ai essayé des tas mais celle du commerce ne me vont JAMAIS !

Je fais régulièrement des recherches pour trouver le patron idéal. J’ai mis de côté celui de la salopette Turia qui n’est pas une robe mais qui reste adaptable, je pense. Et cet hivers, j’ai vu passé une version du patron que je  vous présente aujourd’hui et qui était alors offert dans une version simplifiée. Je me suis ruée dessus ‘^^ mais je ne l’ai pas cousue tout de suite parce que je n’avais pas le temps.

Et puis, en triant le jeans de mon stock pour le fameux projet que je vous présenterai en fin de semaine prochaine, j’ai retrouvé le coupon que j’avais mis de côté pour ça. Et comme j’avais besoin d’une cousette de rentrée qui me donne la patate et de chutes de jeans, j’ai respiré un grand coup et j’ai coupé mon précieux-jeans-pour-robe-salopette.

Les fournitures 

IMG_20200822_131316_766

J’ai donc pioché un coupon de jeans trouvé sur le marché, sans élastanne et qui fait les mains bleues, comme je m’en suis rendue compte en cousant les boutons (du marché) à la fin et des chutes de crêpes de viscose Linamorata X Mondial Tissu de cette robe adorée.  J’ai rajouté aussi un peu d’entoilage thermocollant et le patron préconise une fermeture éclair dont j’ai pu me passer.

Le patron

IMG_20200822_131730_563

Il s’agit de la robe Sofia de Marnie From Switzerland. Le patron que j’ai en ma possession propose deux longueurs (genou et mi-cuisse) et deux options de poches. On peut faire deux poches plaquées dans le dos, deux poches plaquées sur la partie jupe, bien une poche kangourou poitrine. Cette dernière poche est donc gradée pour correspondre harmonieusement à la largeur de la bavette. Il comporte peu de pièces : un devant, un dos, les poches, les bretelles et 2 micro-parementures. 

Les bretelles sont prévues pour être boutonnées avec une boutonnière, justement, que vous pouvez faire sur les bretelles ou sur la partie bavette. Le patron explique très bien quelle option choisir si vous voulez avoir le bas des bretelles dessus ou dessous et quand on est pas très bien latéralisé.e.s comme moi ou alors que la géométrie dans l’espace a toujours été votre bête noire, c’est un vrai plus ^^.

IMG_20200822_130332_387

La version offerte était livrée sans les schémas de montages mais avec de nombreuses explications écrites. Les débutantes trouveront des informations très complètes sur le choix du tissu, de la taille en fonction du tissu, des conseils pour coudre le velours ( un incontournable du genre, pas vrai ? ^^). Elles sont très complètes et tout à fait compréhensibles, même sans schéma (qui sont de toute façon disponible, si j’ai bien compris, dans la version payante).

La patte de la linotte

J’ai pas mal modifié le patron pour coller à ce que j’avais en tête. Commençons par l’allure générale : je n’ai pas suivi les indications pour le choix de la taille. J’aurais dû prendre une taille au-dessus du tableau, puisque mon tissu est assez raide et  non extensible. J’ai beaucoup hésité, mais je voulais la porter avec juste une débardeur dessous (si possible rayée, mais je n’en ai pas encore un, il faudra que je me mette en quête), ou un de mes tish moulants petits bateaux , que je ne mets  presque jamais parce que justement ils sont moulants  ou alors sous des pulls ‘^^ . J’ai vraiment failli suivre les explications mais en tenant compte de l’aisance recommandée par le patron, et vu que je n’ai toujours pas de hanches (ni petites ni grandes) et que le tour de poitrine n’est pas forcément important ici ( je me suis dit que je pouvais jouer sur les longueurs des bretelles pour ça au pire), j’ai coupé la taille 40, en suivant le tableau des tailles.  Attention, si vous voulez porter un pull dessous, il est absolument nécessaire de prendre cette fameuse taille au-dessus, même chose avec un gros velours côtelé. Mon jeans est relativement raide mais plutôt fin. Et je n’ai pas mis de fermeture éclair car en me tortillant, je la passe sans ;op Sainteeee Flemmeeeeee

J’ai déplacé la poche kangourou sur la partie jupe. Pour cela, j’ai décalqué la taille 42 pour vérifier qu’elle avait la bonne taille par rapport à ma jupe (en 40). J’ai rajouté après les marges de coutures.

IMG_20200822_131710_050

Pour la placer, j’ai plié ma poche en deux par la largeur, j’ai pris la hauteur des deux poches plaquées sur la jupe et j’ai aligné la poche avec le milieu du devant et cette hauteur. J’ai dessiné le contour de la poche (sans marges sur le patron) directement sur mon patron. Et j’ai fait le petit triangle de renfort sur le haut de la poche. Par flemme, je n’ai pas fait les poches dos ;op 

IMG_20200822_130353_024

La stature de référence du patron est de 1m68 et la valeur d’ourlet de 4 cm. Donc pour une version  au genou j’aurais dû retirer au moins 4 cm dès le départ. Une fois la robe terminée, je l’ai essayée pour savoir combien de cm retirer au patron… et j’ai eu un gros coup de coeur pour cette version presque midi ! J’ai donc décidé de faire un ourlet avec une parmenture pour garder le plus de longueur possible. J’ai donc dessiné une parmenture d’ourlet à partir du bas de la jupe, j’ai pris 8 cm de hauteur, avec une couture à 0,5 cm du bas du bord et un replis simple de 1 cm en haut.

IMG_20200822_130251_755

Pour le look et garder l’esprit jeans, j’ai fait des fausses coutures de jeans sur les côtés. Pour cela, j’ai surjeté ensemble mes marges de coutures que j’ai couchées vers le dos puis j’ai fait une double surpiqûre. Pour un côté, j’ai pu le faire juste après l’assemblage ce qui a grandement simplifié la manoeuvre puisque la robe n’était encore pas fermée ‘^^

IMG_20200822_130155_235

Pour le look, toujours, j’ai fait une piqûres à 3 cm du bord de la bavette devant et derrière.

IMG_20200822_131757_340

Pour ce qui est de l’intérieur , j’ai dessiné une doublure pour le haut de la salopette (devant et derrière) au lieu de la petite parementure prévue par le patron. Pour savoir où m’arrêter en bas, j’ai tracé un ligne perpendiculaire au centre de la pièce, 4 cm plus bas que l’emmanchures.

IMG_20200822_131623_679

Pour le montage, j’ai assemblé ma parementure par les côtés après avoir fait le bord de chaque pièce.

IMG_20200822_131423_471

Et je l’ai cousue tout autour de du haut de la robe, préalablement assemblée.

IMG_20200822_131553_010

Ah, j’ai failli oublier ! J’ai failli entoiler complètement ma doublure mais j’ai eu peur que ce ne soit trop raide. Alors j’ai entoilé uniquement 4 cm du haut, pour soutenir la bord de la bavette.

Epic fail 

Je voulais une parementure d’ourlet visible et je l’ai assemblé … endroit contre endroit… Perdu! Il a fallu tout découdre puisqu’il faut l’assembler dans l’autre sens ‘^^ Bon au moins j’ai tout réussi à coudre droit ‘^^ Si j’avais fait des vraies coutures renforcées de jeans, l’intérieur aurait été ultra clean mais je n’ai pas eu la foi de le faire ‘^^ ou la flemme

IMG_20200822_131357_187
Vous avez vu le gros caca de fils mal coupés ? ‘^^

J’ai cousu les surpiqûres des côtés de l’ourlet bien après avoir finie la robe, du coup, ce n’est pas très très très droit ni très bien raccordé ‘^^

IMG_20200822_130125_695

Le jeans brut, c’est sympa, c’est joli, j’adore voir le délavage s’installer petit à petit. J’ai bien évidemment lavé mon tissu avant de le coudre MAIS… J’avais les mains bleutées à la fin de la couture. Et je ne l’ai vu qu’APRES avoir cousu les boutons qui ont commencé à bleuir ‘^^ Ca promet… Note pour plus tard, laver ma jolie robe… uniquement avec du foncé ^^

IMG_20200822_130332_387

Mais le plus gros fail, je ne me l’explique toujours pas ! J’ai coupé une doublure de bavette… Plus courte que l’autre de 2 cm… Et je m’en suis rendue compte quand j’ai voulu tout assembler ‘^^. Pour tricher, j’ai donc fait un bord invisible à la main sur la partie qui dépassait, et j’ai fixé à petits points sur la marge de couture. Du coup, ma parementure ne roule pas sur elle-même quand je l’enfile ‘^^. Au passage, je suis bien contente d’avoir choisi pour doublure un tissu qui glisse bien, ça facile l’enfilage de cette robe qui n’est pas du tout serrée quand je la porte mais que j’enfile tout juste sans fermeture éclair ‘^^ Vivement que j’ai perdu ces 5 fichus kilos quand même ;op

Les photos portées 

Retour devant le mur orange, en terrain conquis et maitrisé ‘^^

IMG_20200822_131200_638

Mon fils m’a fait très justement remarqué que ma robe, elle faisait tablier. Moi j’aime bien. On verra ce qu’en dire les lycéens à la rentrée ;op

C’est peut être pire si on prend que le haut mais en même temps, c’est un peu le code ;op. Je n’ai pas utilisé d’attaches de salopette parce que j’en avais pas ‘^^Mais j’aime mes gros boutons en bois.

IMG_20200822_131011_206

Voici le traditionnel côté :

IMG_20200822_131112_322
Terrain conquis mais partagé ‘^^ la photo a été prise alors que le hamac revenait ‘^^

Et de dos : je regrette un peu de ne pas avoir les poches qui auraient été uniquement décoratives ( c’est pour ça que je ne les ai pas faites ‘^^)

IMG_20200822_131035_964
Et le Hamac repartait ;op

Et pour le fun, la dernière, que j’aime beaucoup avec mon squatteur de terrasse en prime !

IMG_20200822_134604_946

Je vois très très très bien cette petite robe avec ma marinière petit bateau à gros pois noir, un gros gilet, mes super collants à motifs et des bottines mais, vous m’excuserez, je n’ai pas eu le courage de littéralement me liquéfier sur ma terrasse pour vous le montrer ‘^^.

Alors, qu’est ce que vous en pensez, de ma petite robe ? ^^